Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 07:50 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'aube se levait, quelques rayons de soleil faisaient leurs apparitions sur les terres de Montferrand après une soirée et nuit agitée.
Loki s'en était aller dormir dans la chambre dite de la rousse sans dire un mot et volant une couverture à Salvagine la laissant nue sur le sol.

Cette dernière après s'être restauré un petit peu avait fini attachée au pied du lit de Montferrand après avoir décliné son invitation à le rejoindre sans crainte.
Salvagine mordue par les courants d'air glacés de la forteresse avait oté son collier dans la nuit et avait rejoint son nouveau maitre, qui profitant de son sommeil l'avait prise dans ses bras se collant dans son dos un bras sur elle aggripant de sa puissante main un sein.

Les chants des coqs des différents serfs et serviteurs allaient bon train, le chien de Montferrand se réveilla également et commenca à tourner dans la pièce, couinant légèrement devant la place de son maitre.

de Montferrand se reveilla dans la même position qu'il s'était rendormi, Salvagine dos contre son torse, nue, son main toujours aggrippant toujours autant son sein.
Il jetta un coup d'oeil rapide, elle ne portait plus son collier mais n'avait pas tenté de fuir.
Le seigneur ferma à nouveau les yeux, cette nouvelle journée allait elle etre enfin clémente pour ses nerfs?? il en doutait.

Loki avait agit bizzarement après leurs ébats, et s'en était ouvertement prit à salvagine, une haine grandissante entre les deux était tout à fait palpable.

Il replia ses genoux se lovant encore plus contre le frête petit corps de Salvagine et profita du moment.
aucune femme n'avait encore dormie toute une nuit dans sa couche, la plupart ayant été des catains de passages grassement payées qui partaient leurs passes finies.

Il attendit bougeant légèrement que son esclave se réveille par les mouvements et divers bruits environnnants.

Ordre -> Salvagine -> Montferrand ou Loki (si dispo et réveil actif)
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 09:36 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Lentement, Salvagine sortit de son sommeil grandement réparateur. Elle entendait des bruits inhabituels autour d’elle, des coqs, un animal qui s’ébrouait, des frottements… Mais peu importe, elle se trouvait bien au chaud . A vrai dire elle ne s’était jamais sentie aussi bien. Il lui semblait être dans un nuage de chaleur. Elle n’ouvrit pas les yeux voulant encore profiter de ce moment. Quelques minutes plus tard, elle était tout à fait réveillée. Mais ce ne fut que lorsqu’elle voulut s’étirer que son corps encore très légèrement courbaturé lui rappela où elle était comment elle y était arrivée et ce qu’elle faisait là dans ce lit. Au même instant elle sentit contre son dos et autour de son frêle buste la présence et la chaleur humaine. Ses seins étaient tenus et caressés par des mains.
Elle sursauta, ouvrit les yeux et se tourna brusquement : elle fut nez à nez avec Montferrand qui était réveillé et lui souriait. Sa conscience retrouvée, elle s’assit brusquement et tenta de cacher sa nudité et ses petits seins durs par quelques couvertures maladroitement tirées sur elle.
Qu’allait faire Montferrand ? Dans quel état d’esprit allait-il être ?  Elle se rappelait avoir ôté l’entrave qu’il lui avait mise et qui la tenait liée au pied du lit afin se glisser au chaud dans ce couchage auprès de lui (ce que Montferrand lui avait proposé comme un honneur et qu’elle s’était empressée de décliner dans un premier temps pour se raviser au milieu de la nuit poussée par le froid).
Elle tenta de sortir de la couche mais les lourdes et longues couvertures l’en empêchaient. Il aurait fallu qu’elle les abandonne mais alors, avec quoi se vêtir car ses hardes avaient la veille été déchiquetées par celui là même qui la réchauffait au creux de ses bras.
Puis il y avait ce Loki, qui à première vue n’était toujours pas réapparu.
Elle se tourna donc et planta son regard dans les yeux de Montferrand qui souriait encore.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 10:34 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

La jeune fille s'était réveillée plutot paniquée, ne sachant pas trop où elle se trouvait, cachant maladroitement sa nudité et ses tétons durcit et bien droit.
Le seigneur la regardait d'un air amusé et posant son coude sur la couche et reposant sa tête contre sa main lui parla d'un ton hostère

ainsi donc, Madame la sauvageonne a sa fierté aussi! tu préfères renoncé une invitation dans ma couche pour mieux te faufiller dedans... par fierté ou par le froid?? et dis moi où se trouve ton collier??

Le seigneur regardait du plus mauvais de son regard l'esclave nue et à peine réveillée.
Il reprit aussitôt sans laisser le temps à Salvagine de répondre, avec une grand sourire
Zehahaha alors tu vois que je ne suis pas si méchant, et quand je dit une chose je tiens paroles! tu as dut avoir bien froid et tu as trouvé refuge c'est bien
Il tapota gentillement sur l'épaule de la jeune fille sans pour autant lacher ce frête corps nu de femme devant lui.

Il ota les peaux du lit d'un grand geste et sauta sur le sol en pleine forme, attrapant ses braies, pantalons et chemises tout en mattant au maximum sa belle esclave encore à moitié sonnée.
je t'ote ton collier pour la journée, tu n'as pas tenté de t'enfuir, c'est très bien, voyons voir si tu as compris la leçon...

Attrapant des habits dans une armoire, le seigneur les jetta au pieds de Salvagine
tiens habilles to iavec ça, c'est trop grand car ce sont mes habits mais ca sera mieux que tes loques déchiquetées... si tu gardes ton état d'esprit actuel nous irons meme t'acheter de nouveaux habits! le seigneur enfilait sa cape et regardait le corps de la jeune fille s'activer, sans en perdre une miette il l'a regarda s'habiller.

pour commencer la journée, nous allons manger un copieux déjeuné que tu vas nous préparer, ensuite tu nettoiras et rangeras la salle du buffet après nous aviserons!
Le seigneur ouvrit la porte laissant son chien partir à vive allure dans les couloirs menant à la salle de banquet, De Montferrnand gardait la porte ouverte attendant que Salvagine finisse de s'affairer.

aller on se dépèche, Aussi bien Loki est réveillé et nous a tout préparé! si ce n'est pas le cas tu iras me le réveillé!
Le bras tendu sur la porte mais sans être désagréable ou aggressif le seigneur fit passé sa nouvelle esclave vers la salle des repas.

Ordre: Salva -> Loki (si réveil?) -> Sebastian
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 11:08 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Montferrand avait utilisé un ton qui l’avait à nouveau interloquée. Il s’amusait à varier ses intonations passant du sévère à l’amusement et elle ne savait pas trop sur quel pied danser…
Il alla se vêtir puis à son tour elle enfila des habits que Montferrand lui avait lancés. Par chance la cordelette de la taille lui permettait d’ajuster au mieux ces vêtements beaucoup trop grands. Néanmoins ils étaient de bonne qualité épais et chauds. C’était le mieux de tout ce qu’elle avait pu avoir depuis longtemps.
Montferrand s’agitait, parlait. Il semblait être d’excellente humeur, elle, étant encore sous l’émotion de son réveil avait du mal à suivre ce qu’il disait.

Il parlait de Loki, de réveil, de vêtements, de repas, de rangements, de ville…Tout ça allait beaucoup trop vite ce matin pour son esprit embrumé. Pourtant jusqu’à ce jour, elle avait toujours eu des réveils dynamiques et arrivait à réfléchir à plusieurs choses à la fois, mais aujourd’hui ?? Était-ce l’engourdissement de la chaleur de la nuit qui lui causait cet état ou bien les effets de la sollicitude dont Montferrand avait fait preuve à son égard ?

Elle avait compris qu’il lui faudrait tout d’abord préparer le premier repas de la journée. Montferrand lui indiqua où elle pourrait trouver ce dont elle aurait besoin, elle se dirigea donc vers la sortie.
Au moment de passer le seuil de la chambre, elle eut peur de prendre un coup au passage. Mais il n’en fit rien. Ainsi donc, il était capable de tenir parole.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 13:47 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Loki ne passa pas spécialement une bonne nuit. Réveillé par le froid, par quelques bruits inquiétant, il avait fini par se lever avant l’aube. Il était épuisé et cela se voyait sur son visage. Mais il lui était impossible de retrouver le sommeil. Ce fut pour cela qu’il quitta la chambre. Toujours la couverture sur le dos, il était allé dans la salle et s’était assit à même le sol. Toute cette pagaille. Sans trop réfléchir il rangea le tout, restant devant le feu qui brulait toujours. C’était plus agréable que dans la chambre. Mais il ne pouvait s’empêcher de penser que non loin, se trouvait son maitre et Salvagine. Il dormait surement avec. Il fronça les sourcils et se leva, puis sortit au dehors. Il faisait froid, la lune était encore haute dans le ciel, mais ça lui faisait du bien. Il partit un long moment attendant que le soleil se lève. Ça lui changea les idées.  Il s’était assit un moment à contempler le ciel. Puis un peu plus loin, il trouva une rivière. Bien qu’il faisait froid, il se lava dedans, puis en ressortit aussi vite, se séchant comme il le pouvait puis se rhabillant. Ça avait quelque chose de vivifiant tout de même. En tout cas Loki avait apprécié. 


Quand il vit le soleil se lever, il retourna près du château. Il ne savait pas s’ils étaient réveillé. Mais il y avait une chose dont il était sur… il ne voulait pas voir Salvagine. Tout ce qu’il avait envie de faire c’était de la jeter d’un étage. Quand il poussa les grandes portes pourtant, se fut la première personne qu’il fit. Son sang ne fit qu’un tour dans ses veines et sans attendre, il se précipita vers elle, ne voyant pas le seigneur. C’était fou… juste à sa vue, il semblait qu’il ne pouvait se contenir. La couverture qu’il avait en main atterri violemment dans le visage de Salvagine avant qu’il ne la pousse sans douceur contre le mur qui était derrière elle. Sans même se retourner, il sentit la présence du seigneur Montferrand, et prit une grande inspiration. Sans le regarder, il lâcha doucement Salvagine et se recula avant de retourner vers la porte qu’il venait de franchir pour entrer.


Être dans la même pièce qu’elle lui semblait impossible. C’était insupportable. Lui qui avait faim, celle-ci disparu. Plutôt que de rester là et de risquer de la tuer, d’autant plus que la lame qu’il avait prit la veille, il l’avait toujours sur lui, il préféra faire demi tour et ressortir. La morsure du froid matinale lui rafraichirai surement les idée. Sans quoi, il sentait que la fin de cette femme était proche. De plus il n’osait regarder son maitre. Après sa réaction de la veille. Tout allait mal depuis qu’elle était là. Lui qui avait trouvé paix et tranquillité, se sentait à présent comme une bête en cage prêt à exploser au moindre faux pas de la part de quiconque. Il soupira longuement et fit quelque pas avant de s’assoir à même le sol, dans un coin un peu reculé. Il n’y resta pas longtemps. Juste histoire de cinq minutes. Pour reprendre son calme. C’était toute une préparation pour ne pas sauter à la gorge de Salvagine. 


Après ce moment de répit, il entra à nouveau, plus calme, mais ne s’approcha pas restant près de la sortie, ne voulant pas se trouver trop proche de l’esclave, mais aussi de son maitre. Il n’avait pas faim, il voulait rester à l’écart. Son regard envers Salvagine était déjà meurtrier. Il ne savait pas comme il allait faire pour pouvoir la supporter. Il ne fallait pas qu'elle lui parle, qu'elle le touche ou même qu'elle l'approche. tout cela était exclu. Si elle faisait cela, il ne savait pas comment il réagirait. c'était donc préférable pour elle de ne pas s'y risquer.

Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 15:12 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Montferrand suivait Salvagine, Elle était bien silencieuse et semblait perturbée par il ne savait quoi.
Le temps de fermer à clé la porte de sa chambre un nouveau bruit retentit dans le couloir! décidément à peine avait il le dos tourné qu'il se passait quelque chose, la matinée commencait bien!
Alors qu'il avanca d'un pas rapide et décidé , qu'elle ne fut pas sa surprise.... Loki.... l'air fou, fatigué venait de plaquer Salvagine, une couverture sur la tete, à la présence du seigneur il lacha prise lentement et sans crier gare s'en alla aussi vite qu'il etait apparu.


LOKI!!!!
Le seigneur cria le nom de son esclave ne colère mais là porte extérieure claqua au meme moment.
Soulevant la couverture de la tête de Salvagine, le seigneur se baissa au niveau de son visage et la regarda encore choqué de la scène qu'il venait de voir


mais bon sang.... vous vous connaissiez avant?? vous étiez ennemis?? d'où tenez vous cette haine ?? J'ia maudit bien des ennemis, j'en ai tuer aussi pendant de nombreuses guerres mais vous??
Le seigneur peiné releva la jeune fille, l'air confus.


je ne comprends pas ce qu'il lui passe par la tête depuis hier soir... lui qui était si manianime avant ton arrivée...
il epoussetta la jeune fille et la dirigea vers la salle de buffet.
Celle ci était à peu pret ranger, la pagaille de la veille avait été nettoyé, ca ne pouvait être que Loki, encore une fois Sebastian s'intriguait de se comportement...


Salvagine... veux tu bien nous préparer de quoi mangé s'il te plait... je vais aller trouver Loki
Alors que de Montferrand s’avançait vers la porte extérieure, laissant Salvagine dans la salle, Loki rentra à nouveau.


Le seigneur le contempla de haut en bas... il n'avait plus rien a voir avec le Loki calme et docile, des yeux était rouge, un air fou, les cheveux mal rangé, etait il possédé???Il se tenait là, contre la porte ne bougeant pas adressant un regard assassin à la jeune fille


Loki va t'asseoir à table à moins que tu préfères manger à terre comme un chien??? tu vas m'expliquer ce qu'il t'arriveS? es tu devenu fou??? Salvagine à payer pour sa faute d'hier, Elle semble avoir enfin compris comment votre seigneur gère ses esclaves et elle s'est montré très manianime depuis, elle semble décidé à vivre avec nous de manière convenable, elle a dormie a mes cotés cette nuit sans même tenté de s'enfuir!.


Regardant Loki dans les yeux il poursuivit d'une voix toujours aussi monocorde.
Que t'est il arrivé? où est le Loki que j'ai acheté? tu m'avais caché ces exces de folie! corriger une femme parcequ'elle faut comme Salvagine l'a fait hier oui... mais là...


La colère de Montferrand montait... un aveugle aurait put déceler la voix trembler car il se controlait... le poing serré, dévisageant Loki, celle ci explosa... Il aggrippa la chevelure de la Loki le malmenant à bout de bras et d'un grand coup de pied dans les fesses le fit trébucher vers le banc de la table.


MAINTENANT ASSIEDS TOI LOKI !! DIS MOI CE QUE UT SAIS DE CETTE FEMME!!! QUEL EST VOTRE LIEN POUR VOUS HAIR AUTANT???
Agrippant ses 2 lames la fureur du seigneur venait d'éclater à nouveau


seul moi, seigneur de Montferrand ai droit de vie ou de mort sur mes esclaves!!et tu n'as pas à ne serait ce qu'égratigner cette fille si je ne t'en donne pas l'ordre!




Ordre: Salvagine -> Loki -> Sebastian






Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 15:53 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Montferrand l’avait donc laissée passer mais elle regardait par méfiance malgré tout par côté.
Elle ne comprit pas immédiatement, mais venait de recevoir violemment une couverture sur sa tête et se sentit plaquée contre le mur sans ménagement. Aussitôt, tout le bien être qu’elle avait accumulé pendant la nuit réparatrice s’envola. Le peu de confiance qu’elle commençait à accorder à Montferrand s’envola d’un coup. Elle se crispa à nouveau comme la veille pour pouvoir à nouveau recevoir et supporter sans broncher les coups et autres sévices du corbeau.

Quelle ne fut sa surprise en entendant Montferrand hurler le nom de Loki puis lui ôter doucement la couverture et la relever avec un air choqué. Elle n’avait pas vu que c'était Loki qui était à l’origine de ces chocs. Et dire que la veille Montferrand trouvait que Loki était rusé. Il avait agit dans un tel élan qu’il n’avait pas vu qu’un témoin assistait à la scène.

A la question de Montferrand sur s’ils se connaissaient d’avant, elle secoua négativement la tête.

Salvagine était troublée par ce que le corbeau transformé en agneau faisait pour elle. Elle ne pouvait y croire. Elle fut même étonnée de la formule de politesse employée par lui pour lui demander et non plus ordonner de préparer le repas. Mais que se passait-il dans cette demeure. Les esprit s’échauffaient et se calmaient aussi vite.

De toutes façons, elle avait décidé pour le moment d’ignorer Loki : elle ne comprenait pas ses réactions. La veille elle lui avait simplement demandé (en touchant chez lui un point sensible, il est vrai) de l’aide pour pouvoir s’évader, au lieu de l’aider ou de décliner sa demande il était entré dans un processus diabolique. Depuis la veille, elle ne voulait plus adresser la parole à celui qu’elle considérait à l’origine de ses blessures, même si elle avait fait des actions provocantes. Mais sa liberté valait tous les trésors du monde.

Aujourd’hui, elle comptait sur cette journée pour récupérer ses forces sans provoquer qui que ce soit.
Elle alla donc en cuisine préparer du brouet accompagné de légumes et viandes trouvés selon les indications de Montferrand. Elle en prépara aussi un sucré avec du miel.

Tout en allant poser le résultat de sa cuisine (guère appétissante mais goûteuse) sur la table, et en ramassant les derniers témoignages de la scène de la veille, elle ne cessait de réfléchir à tout ce qui se déroulait. Il lui fallait se méfier de ses réactions épidermiques. Elle jeta sur Loki (que Montferrand trainait de force jusqu’à la table) un regard noir de haine qui en disait long sur ce qu'elle pensait de lui.

Ces deux là n’avaient pas besoin de lien pour se haïr. Elle ne connaissait pas les motivations de Loki, mais les siennes étaient claires : elle le trouvait veule et pleutre, chose qu’elle détestait chez l’humain. Et puis sa façon d’accepter sa condition et d’en redemander…ça la dépassait complètement.

Une fois tout en place, elle prit la précaution de poser une peau légère sur le siège avant de s’asseoir à son tour. La pièce était rangée, mais elle ressentait encore physiquement la journée de la veille.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 16:13 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant


Il avait entendu le seigneur crier son nom, mais n’avait pas fait gaffe. Quand il était revint, son maitre lui parla doucement mais avec une once de colère. Loki s’apprêtait à répliquer, mais resta bouche bé quand celui-ci lui dit qu’elle avait dormi à ses côtés… elle avait dormi avec lui ? Dans le même lit ? Lui qui en avait rêvé, qui lui avait donné satisfaction dès les premiers jours n’avait pas put. Et pourtant, il avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour… Une expression de pure tristesse passa sur son visage avant que son maitre ne le malmène et le fasse se trouver au sol près du banc. Loki tremblait légèrement. Pas de peur, mais il avait l’impression que… tout allait exploser autour de lui. C’était elle… il n’y avait qu’elle à blamer et la encore elle se moquait de lui !!!! Il préférait crever que de manger ce qu’elle pourrait préparer, que de se trouver dans la même salle qu’elle. Que de la voir en compagnie de SON seigneur.

-NE M’APPROCHEZ PAS !!!!!

Il obéit et se posa sur le banc. Mais son regard était presque menaçant mauvais. Non Loki ne savait pas qu’il était capable de tant de violence ou quoique ce soit de tel. Mais le tout était qu’il voulait le seigneur pour lui. Que cette femme était venu troubler sa quiétude et que tôt ou tard elle le paierai de sa vie.

-Je ne la connais pas. Et j’aurai voulu ne jamais la connaitre.

Il voyait ainsi que son maitre tenait ses deux lames. Mais… Loki n’en avait que faire. Il se leva,  défia son maitre du regard:

-Si vous tenez tant que ça à votre sauvage, il serait préférable de me tuer car tôt ou tard je lui trancherai la gorge. Et ça ne saurai tarder

Cela pouvait paraitre excessive, mais cette femme le mettait mal à l’aise. Déjà que la gente féminine en général, il n’aimait pas mais là c’était pire. Ce qu’elle avait fait la veille, lui avait déjà montrer que sur son esprit malin elle pouvait avoir une certaine emprise. Et ça il ne pouvait l’accepter. Ce regard empli de haine ne le laissa pas indifférent mais il ne fit aucun mouvement. Jamais il n’avait autant haï quelqu’un de toute sa vie. Le fait même qu’elle ai put dormir avec le seigneur de Montferrand donnait des nausée à Loki.  Une chose pourtant, il aurait voulu pouvoir sourire comme la veille et plaisanter avec son maitre.

-Je préfère mourir que de vivre sous le même toit que cette femme…

Cela était véridique. Il ne voulait pas rester avec elle. Il la craignait d’un certain côté et ça lui renvoyait toutes ses propres faiblesses en plein visage. Il détestait cela pour ainsi dire. Et le seul fait de la voir ainsi… c’était pas possible. Son cœur manquait d’exploser, il avait envie de hurler de pleurer, il aurait voulu pouvoir se blottir contre son maitre, et oublier tout ça. Juste eux… sans personne. Il aurait voulu aussi que le seigneur l’aime, qu’il s’en rende compte que sa jalousie le rendait malade. Parce qu’il était sur qu’il préférerait Salvagine à lui. Il était toujours passé au second plan et ça n’avait pas l’air de changer. C’était trop pour lui.


-Je finirai par la tuer de toute façon!

Il alla en direction de Salvagine d'un pas décidé, une lame à la main. tout serai bien mieux une fois qu'elle ne serait plus de ce monde.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 02:42 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Salavagine s'excecuta et prépara à manger, même si la présentation laissait à désirer l'odeur qui se dégageait semblait appetissante.
Cependant ce doux fumet fut vite gaché, Loki explosait litteralement, une haine sans nom se dégageait de lui, Il hurlait un visage à la fois triste et fou, son cerveau etait il en tria nde disjoncter?? Il fini par s'asseoir sur le banc, Salvagine de l'autre coté était également assise sur un peau.

NE M’APPROCHEZ PAS !!!!!Je ne la connais pas. Et j’aurai voulu ne jamais la connaitre.Il se releva l'air mauvais, regardant droit dans les yeux son seigneur, celui ci le lacha pas ce regard rempli de hargne et le défiant.

Si vous tenez tant que ça à votre sauvage, il serait préférable de me tuer car tôt ou tard je lui trancherai la gorge. Et ça ne saurai tarder
Je préfère mourir que de vivre sous le même toit que cette femme…

Loki prononcait toutes ses paroles avec une haine sans mesure, aboyant chaque mot comme un chien enragé. Un court instant de silence se fut et alors que le seigneur de Montferrand avancait sa main vers la forge de Loki celui ci rétorqua
Je finirai par la tuer de toute façon!

Sortant une lame de sous sa chemisette, Loki s'avanca d'un pas décidé vers Salvagine, la scène devenauit surréealiste, Loki qui avait jusque là montré tant de compasssion, à ne pas vouloir corriger les serfs, regarder son seigneur violé qui que ce soit était prêt à tuer cette jeune fille.

Tu ne feras rien du tout... Loki! JE SUIS LE SEUL ICI A AVOIR LE CHOIX DE VIE OU DE MORT SUR VOS TETES!!
Sans le désarmé le seigneur posa ses deux épées, et retroussa ses manches en le suivant d'un pas rapide avant qu'il n'arrive sur Salvagine.

Vous vous croyez ou nom de dieu??? il faut que je vous enferme pendant des mois? comme les deux autres esclaves, une femme et une créature, que je possède dans cette enceinte et que vous n'avez pas encore vu, tant elles croupissent dans ces murs?? Si tu veux en découdres Loki le fou faudra que tu me passes sur le corps et si tu penses avoir vu toute ma fureur hier tu te trompes!! tu ne toucheras pas Salvagine et tu ne l'a tueras encore moins 

De Montferrand fondit et sauta dans le dos de son jeune esclave, genoux en avant pour percuter le bas de sa colonne et le propulser à terre.
L'impact fut violent et les deux hommes se retrouvèrent à terre.
Un déluge de coup commenca alors, tel un combat de lutte le seigneur enchainait les coups recroquevillé sur Loki qui se défendait comme un beau diable
De Montferrand prenait soint d'éviter au maximum d'éviter les coups de Loki, mais pretait surtout une grande attention à surveiller la lame de ce dernier qui le frolait bien trop souvent.

Comment cet être si doux et dévoué à son seigneur avait put en arrivé là? Avec sérieux le seigneur continuait à donner le maximum de coup qu'il pouvait mais sa rage était attenuée par la peine et la déception d'en être arrivé à ce point.

Alors que la résistance de Loki se faisait moindre suites aux nombreux assauts, coup de poings ... genoux la plupart portés dans le ventre et le visage de Loki, la lame fini par venir s'empaler sur le haut de la cuisse de Montferrand.
Grimacant, le regard changea, celui qu'il avait sorti de la misère, proposé une semi liberté, habillé et armé venait de la poignardé dans sa rage destructrice.
Un accident? un acte délibéré?

Sebastian se ressaisi et avec son expérience du combat et de la guerre immobilisa pour de bon son esclave, la lame plantée dans la cuisse, et porta sa puissance main sur le cou de Loki  serrant de plus en plus fort comme pour lui broyer son cou si fin.

Ordre -> Salva -> Loki -> Sebastian
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 11:50 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Salvagine tranquillement assise vit Loki se ruer sur elle en tenant une fine lame usée. Elle se prépara à parer le coup en se levant et armant son poing.
Montferrand s’interposa avant que Loki ne l’atteigne. Il tenta en vain de parlementer et dut se résoudre à le mettre à terre pour le maîtriser. Salvagine n’en revenait pas de toute cette fureur. Voilà que ces deux se battaient. Elle sentit bien que la corneille ne serait pas de taille à vaincre le corbeau tant la différence de force était flagrante.
Un instant, elle avait pensé à se saisir des épées que Montferrand avait abandonnées pour séparer ces deux hommes, mais craignit d’en blesser un, et ce n’était pas son but ni de blesser ni de tuer. Même si elle haïssait Loki, elle ne put s’empêcher de crier :
 
«  - Loki tu es fou ! Abandonne ! Il va te tuer. »
Puis enchaîna avec :
«  - Arrêtez tous les deux ! Il va arriver malheur à l’un d’entre vous !»
 
Les poings de Montferrand s’abattaient régulièrement sur Loki à terre . Elle compatissait pour la première fois de sa vie.

Dans son enfance, elle n’avait été proche que d’une vieille servante qui l’avait initiée au secret des plantes qui guérissent ;  mais depuis la fin de son enfance, elle avait toujours été tenue à l’écart des autres : on jugeait son caractère trop entier et trop fort pour une esclave. Ainsi pour éviter de « contaminer » les autres par ses pensées et actions, elle avait vécu isolée. Elle n’avait eu alors jusque là aucune sympathie ni empathie pour qui que ce soit.
 
Loki faisait des gestes désordonnés, on ne savait plus s’il attaquait ou se défendait.
 
Elle songea à ce qui pourrait lui arriver s’il en réchappait vivant. Car en comparaison des prétextes qu’avaient pris Montferrand pour laisser sa colère se déchainer contre elle hier soir, ces agissements étaient, selon son jugement, beaucoup plus graves. Pire que ce qu’elle avait subi ne pourrait le conduire qu’à la mort…
 
Elle sentait la fin de la bagarre proche et ne voulait pas assister à la tuerie ou à la boucherie. En effet, les actions de Montferrand montraient un homme habitué aux combats rapprochés, et Loki portait de moins en moins ses coups, la fatigue sûrement. Effrayée par ce qui se déroulait sous ses yeux, elle se dirigea vers la sortie, franchit la porte qui était restée ouverte.

D’un coup le soleil inonda son visage. Autant l’intérieur du château était glauque, triste et sombre, autant cette matinée ensoleillée contrastait avec le drame qui se déroulait à l’intérieur.
Le vert des prés, l’activité de la basse cour, le bétail au loin, tout ceci était paisible. Elle s’assit sur une marche pour reprendre ses esprits tout en profitant de la vue. Elle remplit ses poumons d'air frais. Elle regretta un instant de n’avoir pris un couteau. Elle regardait au loin le chemin qui menait vers la forêt.
Le chien de Montferrand profitait aussi du soleil. Il était venu se coucher aux pieds de Salvagine.


Dernière édition par Salvagine yop le Jeu 10 Jan - 15:59 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 13:13 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Il était bien décidé à en finir, mais il sentit une forte pression sur son dos et sa tête heurta violemment le sol, à peine eut il le temps d’ouvrir les yeux qu’on le rouait déjà de coups. Il essayait de se défendre plus que d’attaquer, mais apparemment, il ne pouvait pas grand-chose. Il entendit la voix de Salvagine. Elle avait raison il était allé bien trop loin. Mais il ne pouvait même plus parler, à part se protéger comme il le pouvait, rien n’y faisait. Il fini donc par abandonné, sentant du sang envahir sa bouche et entendant ses os craquer sous les coups. Il en avait reçu des corrections, mais celle-ci était de loin la pire surement. Il abandonna totalement. De toute façon que pouvait il bien faire, son maitre était sur lui, l’écrasait de son poids, ses coups ne semblaient pas se stopper. Loki aurait voulu tomber, inconscient, pour ne plus rien sentir, mais on aurait dit que son esprit voulait lui montrer à quel point il avait été idiot et qu’il n’avait que ce qu’il méritait. 




Il tenta de se redresser avec les dernières forces qu’il avait ce ne fut qu’au dernier moment qu’il remarqua qu’il avait la lame dans la main et resta sans voix, quand il la planta dans la cuisse de son maitre. Jamais il n’avait voulu ça et pourtant… c’était en quelque sorte la seule manière pour que le seigneur Montferrand se stop. Loki eut un petit moment de répis. Il pensait s’en aller aussi vite qu’il le pouvait mais son corps ne répondait plus. Tout n’était que douleur, son corps était engourdi. Ses membres bougeaient faiblement. Quelques sursauts, sans plus. Il ferma les yeux se demandant bien ce qu’il pouvait lui arriver de pire et il le sut quelques minutes plus tard, quand il sentit une main puissante sur sa gorge se resserrer. Loki posa une main sur le bras qui forçait. Il cherchait de l’air, mais déjà il se sentait étouffé.




La main qui entourait sa gorge semblait vouloir la briser. Ses poumons étaient en feu réclamant de l’oxygène mais Loki n’arrivait à rien et décida donc d’abandonner. Sa main se détacha elle-même de celle qui tenait sa gorge et retomba mollement sur le sol. Ça prenait autant de temps pour mourir ? Les secondes passaient lentement, tandis que quelques souvenirs lui revenaient en mémoire. Juste ces deux derniers jours, du moins le premier, ou il avait été plus qu’heureux. Finalement mourir de la main de celui qu’il désirait n’était pas une mauvaise fin en soit. Et puis il n’avait rien à perdre ce n’était pas comme s’il vivait pour un but précis. Enfin ce but il ne l’atteindrai jamais. Sa main bougea légèrement et avec ce qui lui restait, il saisi la lame dans la cuisse de son maitre, et la tira pour l’enlever. Pendant un instant il se demanda s’il le blessait à nouveau Est-ce qu’il le lacherai ? Mais il n’avait pas assez de force pour ça. 




Son regard rivé sur le visage de son maitre, il ne pensait déjà plus son cœur ralentissait, mais il ne voulait pas fermer les yeux, un faible sourire s’inscrit sur son visage. Et des larmes inondèrent ses yeux. Il n’aurait pas voulu quitter ce monde sans avoir dit à son maitre, ce qui le mettait dans cet état. Mais après tout, n’avait il pas demander de le tuer ? Ce seigneur était venu à lui, l’avait acheter, redonner une fierté, une liberté, de quoi se vêtir se nourrir. Il ne l’avait pas trainer dans la boue comme la plupart des seigneurs, peut être était ce pour ça que Loki aimait son maitre. De toute façon après tout ce qu’il lui avait donné. Il pouvait bien faire ce qu’il voulait de son corps, de sa personne, Loki ne s’opposerait pas. Mais pour cette fois, il ferait une exception.




C’était lâche, c’était tout sauf moral, mais Loki décida de se dégager de la façon la plus vil qui soit… pour un homme. Il releva la main et serra celle de son maitre sur sa gorge comme un appui, il lui donna un coup de pied mémorable entre les jambes visant son sexe et l'atteignant de plein pied. Oui… tout était bon pour ne pas mourir. Quand il sentit enfin la main se desserrer il se tourna sur le ventre et s’appuya sur ses coudes, inspirant tout l’air qu’il pouvait. Ça lui fit un mal de chien, mais il n’y pouvait rien, il toussa bruyamment et vomi sur le sol, il n’avait rien mangé la veille, ni le matin. A part de la bile et du sang, rien en sortit. Tout son corps était tremblant il rampa sur quelques centimètres à peine et s’allongea, une main sur sa gorge, il respirait bruyamment son cœur manquait d’exploser. Il voulait allé dehors, mais il n’y arriverait pas et il le savait, il resta allongé. Il était sur d’avoir quelques os brisé quant à son visage. Il ne voulait pas savoir l’état. Sur le ventre , s’allongea et ne bougea pas. Il ne voulait pas quitter son seigneur. Tout cela c'était passé en quelques minutes, mais ça avait été les plus longues de toute sa vie.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 02:49 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Ce qui avait été un simple geste pour arreter Loki se transformait en une correction remplie de rage, de bon matin les éclats de haines et de rage de chacun allaient bon train.
Salvagine après avoir crier sur Loki d'arreter s'en était aller à l'extérieur, surement pour ne pas prendre un mauvais coup? ne pas voir le résultat final de cet assaut?

Le seigneur quand à lui continuait son oeuvre, comme il leu fait par le passé sur de nombreux champs de bataille, il ruinait son esclave à coups de poing bien fermés et placés.
Le nombre d'homme tuer de ses mains... il ne pouvaient les compter et malgré le fait que ce soit son esclave, Loki à qui il avait donné une bonne partie de sa confiance, la rage de combat qui l'animait s'était réveillée, une pulsion qui avait sommeillée en lui pendant toutes ces années de paix, et la longueur de cette attente se payait sur le pauvre Loki qui encaissait et se défendait tant bien que mal, tentant desespérament de parer les coups sans grand espoir.

De Montferrand tapait dans ce maigre corps, s'acharnant comme une bête enragé, le sang fusait, chaque coup dans le ventre coupait le souffle de l'esclave qui n'avait pas le temps de le reprendre s'en sentir les poings s'écraser sur sa face.

Salvagine avait dégusté pour avoir tenté d'empoisonner le chien et maintenant Loki se faisait sanctionner pour avoir tenter de tuer celle ci.

Soudain un moment de silence de fit... pendant quelques longues secondes... pour Montferrand ... bien trop courtes pour Loki... Sebastian regarda sa cuisse, une fine lame planté dans sa cuisse venait d'interrompre la pluie de coups, les yeux grands ouverts mais injectés de sang, le pupilles se dilattèrent pour se dilater à leur maximum.
L'esclave venait de porter un coup, un coup de couteau à son maitre!! celui que Sebastian estimait venait de le poignardé après l'avoir sorti de la misère.


Sans ôter la lame, mais d'une fureur folle la puissante main de Montferrand aggrippa le cou de Loki et le serra, de toute ses force, si le seigneur aurait put faire sauté la tête de Loki rien qu'en serrant il l'aurait fait, tel un poulet.

La gorge craquait, Loki grimacait ne luttait plus, quelques larmes, un léger sourire les yeux mis clot il semblait s'abandonner au destin que son maitre le destinait: la mort de ses mains.

Le seigneur relachait complètement sa garde laissant sa rage, haine et soif de combat prendre completement le dessus sur lui, ses yeux n'étaient focalisés que sur ce cou à éclater dans ses doigts.
Soudain De Montferrand relacha comme frappé par la foudre, Il se projetta en arrière et tel un chien de combat qui ne lache pas prise jusqu'au bout balanca de villent coup de pied pour s'éloigner en paix, la main entre les jambes.
Loki venait de le frapper d'un violent coup de pied dans ses parties lui aussi, un coup sec et violent placé dans les pire endroit qu'on puisse pour un homme... Comment avait il put oser!!

Un grand cri, sorti du fond de sa gorge était sorti tel un rale violent, et se roulant de droite à gauche le seigneur se tenait son membre et ses bourses paralysé sur le sol.
La lame dans le sursaut du seigneur était tombé à terre faisant saigner la plaie abondamment, Sebastian avait déjà été touché pendant des guerres de nombreuses fois, flêches, lance, dague... la blessure de cette lame meme profonde ne l'avait pas fait plus hurler que ça... mais ce coup... jamais un homme pendant un combat n'avait oser lui porter un tel coup si bas!

Rampant sur le sol, il s'aida du pied de la table pour se relever et aggripper une de ses deux lames qu'il portait toujours sur lui, il tenait toujours ses bourses d'une main, l'autre tenait maintenant cette longue et lourde épée qu'il savait si bien manipuléeil s'appuya dessus telle une canne, respirant à plein poumon et massant ses parties, plissant les yeux et boitillant courbé.

Il regarda Loki, ensanglanté, crachant sang et bile sur le sol, rampant et tremblant il se mouvait faiblement.

Montferrand reprennant un court souffle de sa respiration parla, halletant et grimacant
Sort... *halletant*...sort vite de cette pièce ....*halletant* .... vite... avant que ...*halletant*... je te tranche la tête *souffle* ... et le jette aux douves.....

Sebastian tantait tant bien que mal de tenir droit mais son bas ventre était en feu comme si ses bourses voulaient remontées dans ses entrailles... il grimacait se tenait le plus droit possible malgré la douleur mais c'était impossible.
Il tentait de temps à autre de ne plus prendre appui sur son épée, tenter de la brandir pour satisfaire sa vengeance et hargne, décapiter celui qui venait d'oser lui porter un coup si bas mais c'était impossible il lui fallait attendre quelques minutes, et si Loki ne sortait pas pendant ce laps de temps il n'en ferait qu'une bouchée.

La douleur de ses bourses lanscinante, s'etompait lentement, il écarté le ceinturon de son pentalon et regarda la plaie, la lame n'était pas épaisse mais s'était logé assez profond dans sa cuisse, il devrait se recoudre lui même comme il l'eu fait dans le temps, l'artère ne semblait pas touchée mais le tout saignait abondamment.

Petit à petit les jambes et les sensations du seigneurs revenaient, sa force également et sa poigne sur le menche de l'épée se resserait, il restait à Loki peu de temps maintenant.


ordre -> Salva-> Loki-> Sebastian


Dernière édition par Sebastian de Montferrand le Ven 11 Jan - 07:55 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 07:17 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Par la porte restée ouverte Salvagine entendait le bruit des coups portés qui tranchait avec le calme de la campagne avoisinante.

Tout à coup le silence se fit, elle crut distinguer sans les comprendre des paroles dans un râle.
Ainsi la bataille livrée à l'intérieur était à priori achevée.
Elle hésita à partir au loin. Si d'aventure, comme les bruits et râles lui avaient laissés à penser un ou les deux étaient morts, elle serait certainement accusée de meurtre. Elle aurait à ses trousses toute la seigneurie : gardes, soldats, chiens, chasseurs, valets, marauds... en quêtes de récompense. elle ne manquerait pas d'être reprise. Un esclave meurtrier était autre chose qu'un esclave en fuite et elle ne voulait pas être accusée à tord, torturée puis atrocement exécutée pour une chose qu'elle n'avait pas commise.
Elle jugea plus prudent de rester. Elle se leva à regrets pour aller voir le résultat et donner l'alerte elle même si d'aventure les deux avaient trépassés.

Dès qu'elle entra sans bruit dans la pièce, elle vit tout d'abord la silhouette de Montferrand ployée en deux. Il se soutenait à l'aide de la table et d'une de ses épées. Vu la douleur qu'il semblait avoir, elle jugea que ce n'était en quelque sorte qu'un juste retour de ce qu'il lui avait fait subir la veille. Ainsi, il était en vie. Elle se retint de fuir et craignait que sa colère ne se retourne désormais sur elle.

Non loin de là, elle vit Loki à plat ventre, inerte. Ainsi avait-il donc perdu définitivement la bataille. Mais non, elle perçut un faible tressaillement de son corps.

Elle porta à nouveau son regard sur Montferrand qui se concentrait sur sa respiration. Son visage d'abord livide, reprenait quelques couleurs et il était en train de défaire ses braies lorsqu'elle vit que du sang maculait ses habits. Tout près sur le sol, la lame de Loki ensanglantée témoignait de ce qui avait dû se dérouler.

Elle s'approcha silencieusement de Montferrand, toujours partagée entre l'envie de partir et retenue par la crainte d'être accusée à tord, elle jugea raisonnable de remettre à plus tard ses intensions. Elle jeta un coup d’œil sur la plaie qui saignait abondamment.

Elle lâcha à l'adresse de Montferrand :

" - Merci de m'avoir défendue !"

Ses propos étaient laconiques mais sincères. Le voyant encore grimacer, elle ajouta :

" - Il faut désinfecter. On ne sait jamais où la lame a traîné. Il faut aussi recoudre... Je vais le faire"

Elle jeta encore un coup d’œil sur Loki pour vérifier qu'il n'approchait pas et gisait toujours à une distance raisonnable. Elle ne voulait pas subir sa folie.

Sans laisser à Montferrand le temps de répondre, elle alla chercher de l'eau tiède, une étoffe, un fond d'eau de vie. Elle fit bouillir miel, saindoux, thym et camomille (plantes qu'elle connaissait pour leurs propriétés cicatrisantes). Elle avait remarqué sur un bord de table aiguille et fil (reste de son arcade de la veille certainement). Voilà de quoi parer au plus pressé.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 14:09 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Une fois un peu plus loin de son maitre, il se laissa aller sur le sol, n’en bougeant plus. Mais quand il entendit les paroles qui suivirent, il sut qu’il devait vite s’en aller. Et c’était à ce moment là que ses jambes refusaient de lui obéir, il resta un moment sans rien faire le cœur battant. Il s’accrochait lamentablement à la vie et ne savait que faire. Il se faisait honte. Loki s’était souvent retrouver dans des situations comme celles-ci mais pas à ce point, de plus il avait se poids sur les épaules… c’était fini. Quoiqu’il advienne de lui. Il entendit Salvagine entrer et parler à son maitre. celui-ci devait surement avoir repris un peu du poil de la bête. Ce fut surement ce qui fini de faire Loki se lever, non sans retenir un cri de douleur. Son corps était meurtri, il avait l’impression que chaque pas le menait vers la mort et pourtant il avançait. Respirer même lui faisait mal. Son équilibre était minimal tout tournait autour de lui.

Il poussa la porte comme il put et sortit. Il faisait froid mais le soleil était là. Loki voulait s’enfuir, s’en aller, il n’avait plus rien à faire ici. De toute façon, son maitre ne lui ferait surement plus jamais confiance. Et qu’allait il faire de lui ?  Il ne préférait pas le savoir. Ses sens étaient engourdi. Il avait du mal à  se diriger là où il voulait… vers la rivière ou il était allé le matin même, il était sur qu’en la longeant, il pourrait retrouver un village ou autre. Peu importe un endroit où il pourrait se reposer sans crainte. Du moins dans le sud, il était sur que Montferrand allait le retrouver, mais il espérait tout de même.

Il marchait courbé, chaque pas était un supplice pour lui. Mais il fini par atteindre la rivière, il se mit à genoux devant et se rinça le visage les mains tremblantes et le souffle court. Une sueur froide se formait sur sa peau. La fièvre le gagnait. Il essaya d’enlever tout le sang qu’il avait sur lui. Et à l’eau de la rivière se mélangeait ses larmes. Qu’avait il fait ? Que devait il faire ? S’il suppliait le seigneur de le pardonner le ferait il ? Ou se contenterait il de lui trancher la gorge avant de se débarrasser de son corps ? Peut être que c’était la solution… mais pour le moment il se voyait mal faire cela. Ce qu’il venait de subir, l’effrayait. Lui qui à son habitude ne craignait personne, ce n’était plus le cas à cet instant. Non il n’y retournerai pas, il avait trop peur. Son cœur se mit à battre un peu plus vite et il se redressa. Voulant courir pour s’en aller le plus loin possible.

Mais il fit quelques pas et son corps le lâcha d’emblée. Il était à bout et ne pouvait plus rien faire. Il essaya à nouveau de bouger, mais rien n’y faisait. Ce corps mince était inutile. Mais l’esprit de Loki était tout aussi fatigué. Ce corps lâche… Il se mit sur le dos et ferma les yeux. Maintenant que le seigneur Montferrand ne s’acharnait plus sur lui, c’était maintenant que son corps le lâchait alors qu’il en avait besoin. Il ne put réfléchir plus longtemps, il sombra dans l’inconscience. Allonger dans l’herbe à peine plus loin que la rivière.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 06:30 (2013)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible Répondre en citant

Salvagine rentra dans la pièce, et constata les dégats sans un mot, elle passa avec méfiance non loin de Loki et s'avanca vers le seigneur qui halletait toujours se tenant la cuisse et ses parties.
Alle arriva prêt du seigneur et parla d'une voix basse
 Merci de m'avoir défendue ! - Il faut désinfecter. On ne sait jamais où la lame a traîné. Il faut aussi recoudre... Je vais le faire"

Sebastian se contenta d'un regard et d'acquiesser de la tête.
Loki se relevait tant bien que mal, il poussa un léger cri de douleur et titubant, trainant la patte il poussa avec faiblesse la porte.
Son visage était sanguinolant et Loki laissait ses traces sur le sol, il ferma la porte et l'on entendit plus rien.

Salvagine s'affairait à conconter une sorte de mixture
Se tenant les bourses et grimacant toujours un peu le seigneur parla d'un voix plus calme
Sorcière? druide? mais d'où viens tu donc et qui t'as appris à faire ces mélange d'herbe??

Salvagine intriguait au plus haut point le seigneur qui n'arrivait pas à comprendre ce qui avait amené cette jeune fille là. Quel était le fait qui l'avait précipité à l'état d'esclave et surtout d'où venait elle???
Avant qu'elle ne se prépare à le soigne De Montferrand repris.

je te remercie d'avance pour tes soins, Salvagine, une fois que tu auras terminé... va me chercher cette crapule de Loki je dois décider de son sort...
Il regarda attentivement Salvagine dans les yeux et avec toute l'intensité du regard poursuivit:
s ice couard s'est enfuit, par à sa recherche et ramène le moi mort ou vif... tache de ne pas me faire faux bond, si je viens à me lancer à ta recherche si tu ne revenait pas tu le paieras de ta vie.. que je boite ou non! Trouves moi Loki le traitre et ramène le, tu seras récompensée et tu garderas ta place dans ma chambre pour la prochaine nuit

Le seigneur baissa son pantalonet présenta la plaie à son esclave


ordre -> salva -> Loki
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:48 (2018)    Sujet du message: Loki, Salvagine deuxième jour d'une entente impossible

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com