Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 12:59 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le « non » qu’elle avait prononcé pour ne pas rester dans les bras de Montferrand avait eut pour effet de le contrarier encore une fois. Elle avait réussit à le prononcer plus par terreur que pour l’affronter : elle en était incapable et surtout n’en avait aucune envie.
Elle fut installée, à son grand désarroi, dans le large lit de Montferrand, elle aurait mille fois préféré rester seule auprès de la grande cheminée. Loki l’y installa le mieux qu’il put.
Les deux hommes se couchèrent peu de temps ensuite. De par sa position, elle leur tournait le dos. Elle pensait pouvoir trouver le sommeil, mais celui-ci ne venait guère.
Du coup, elle entendit les deux hommes et les sentit remuer et prendre du plaisir ensemble. Ça ne la dérangeait pas. Ce n’était pas ça qui l’empêchait de dormir mais plutôt ces brûlures intérieures incessantes. Elle retenait ses hoquets nauséeux pour ne pas salir le lit ni les déranger dans leurs ébats.
Elle ne savait pas si les paroles entendues étaient réelles ou du fait de son esprit fiévreux et fatigué.
Elle avait cru entendre Montferrand parler de fer, de marquage… Cette pensée la désespéra : elle aurait voulu avoir retrouvé assez de force pour lui dire… lui dire quoi d’ailleurs, qu'elle regrettait, qu'elle avait compris... elle allait essayer. Le « non » qu’elle avait pu et osé prononcer lui raisonnait dans sa tête, mais elle se promit que ce mot ne sortirait pas pour ne pas aggraver la colère de Montferrand à son égard.
Épuisée, elle se sentit inondée de peur, de fièvre de fatigue… Alors que les deux hommes s’ébattaient à ses côtés, elle s’endormit un peu pour se réveiller peu de temps après fiévreuse et hoquetant.

Les deux hommes à ses côtés ronflaient calmement à présent. Elle aurait tant voulu être ailleurs !
Soudain, elle ne put retenir un flux âcre remontant du fond de ses entrailles. Elle voulut s'en libérer hors de la couche et le hoquet que celui-ci provoqua lui tira quelques sursaut qui réveillèrent immédiatement ses côtes douloureuses. Entravée comme elle l'était, elle ne put même pas s'aider de ses bras courbaturés pour se soulever. Elle réussit à grand peine à glisser son buste jusqu'au bord du lit et cracha la bile et le poison qui étaient en elle.

Sentant un léger soulagement, elle tenta vainement de trouver une position plus confortable et essaya de retenir quelques gémissements de douleur. Elle n'arrivait même pas à se retourner.

Son esprit se remit à penser à tout ce que le corbeau avait fait et promis pour le lendemain. Tout ceci tourna dans sa tête, elle regrettait amèrement sa fuite.

Malgré son envie de trouver un sommeil réparateur, à défaut de définitif, elle ne réussissait qu'à somnoler.

Ces maigres répits étaient entrecoupés de fortes aigreurs (qui lui laissaient un goût horrible dans la bouche), de cauchemars passés et futurs, de fortes poussées de fièvre (qui la laissaient trempée et lui glaçaient le dos malgré la chaleur que les deux hommes diffusaient sous les épaisses couvertures) de délires parfois : la fièvre et la soif faisaient leur effet : la déshydratation la rendait de moins en moins lucide.

Ce fut la pire nuit qu'elle avait eue.  Elle crut entendre le coq et eut juste le temps d'espérer que Montferrand serait calmé et qu'il ne mettrait pas à exécution ses sinistres idées et somnola à nouveau.


Dernière édition par Salvagine yop le Sam 23 Fév - 04:18 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 02:51 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

L'aube laissait dévoilé une journée sans soleil et gris, de lourd flocons de neige tombaient sur la seigneurie et rendait le paysage blanc.
La nuit glaciale avait vu l'arrivée des premiers flocons et un froid terrible avait envahit toutes les plaines et forêts, la chambre du seigneur se refroidissait petit à petit, la braise de l'âtre n'étant plus que cendres.

Le chien du seigneur remuait dans la pièce et l'air frais passant par la cheminée reveilla le seigneur encore somnolant.
Avec peu d'envie il se leva discrètement, comme il s'était endormi, nu, et se porta vers la cheminée, engouffrant énormément de bois sec et soufflant avec hate sur les charbons encore insandescant pour raviver la flamme de la cheminée.
Après de longues minutes à tenter, à souffler et pendre froid sous le conduit, les premières flammes refirent leurs apparitions, crépitant et dansant, rendant une lueur orangée et douce dans la pièce.
Le seigneur ouvrit le volet et découvrit le spectacle de sa seigneurie revétue de blanc, spectacle assez rare pour les terres  du sud, cette vision le mit de bonne humeur malgré la pénible journée qui l'attendait.

Tout en repensant à ces pénibles tâches il se tourna vers la cause, Salvagine.
Spectacle peu réjouissant de ce coté ci, du vomi mélangé à de la bile noiratre, entremélé de filet de bave et sang...répugnant comme les douves.
De Montferrand s'approcha du lit et s'assis à ses cotés le plus doucement possible, il porta lentement sa main sur son front... elle était brulante, transpirante et... puante... son souffle dégageait une odeur peu accomodante pour un réveil.

Seul point positif elle était encore vivante.
Le seigneur se leva et se rendit dans la salle du buffet toujours nu comme un ver, et se frictionnant.
Il y alluma toutes les bougies et comme dans sa chambre attisa les dernières braises et rechargea abondamment en bois pour rendre la pièce chaleureuse et chaude.
Ouvrant le buffet il en sorti un grand pichet d'eau, et une bouteille non marquée d'un liquide transparent.

Grelottant à moitié il se rendit dans sa chambre à nouveau, où les deux esclaves n'avait pas bougé d'un pouce restant bien blotti sous les épaisses couches de peaux.

Sebastian se rassis aux cotés de Salvagine, et versant l'eau dans un verre le porta délicatement vers ses lèvres.
Inconsciemment ou pas? elle but l'eau sans posé de questions ou faire un mouvement absorbant le liquide avec une envie certaine, ceci semblait normal pour le seigneur tant elle était fiévreuse.
Le seigneur répéta l'opération jusqu'a ce qu'elle n'en veuille plus.

Sortant un morceau épais d'etoffe de sous le lit, le seigneur le badigeonna avec l'autre liquide, qui n'était autre que de l'alcool brut.
il souleva légèrement les draps pour y faire passé le moins d'air frais possible, et regarda avec attention le corps dénudé et entravé de l'esclave.
Malgré la beauté de son corps feminin le seigneur ne s'attarda que sur ces plaies, tout comme Loki la veille, la plupart étaient purulante, suintante d'une liquide jaunatre, son corps était écharpé de tout son long, une sangsue oublié lors de son lavement était encore accrochée à elle.

Le seigneur ota la bestiole et tout en chuchottant dans l'oreille de Salvagine commenca à la nettoyer
Crois moi ou pas... ceci n'est point une punition...ca va piquer... bruler... mais ca nettoiera en profondeur tes plaies... on ne peut pas laisser ca comme ca...

Il la bascula le plus doucement possible pour ne pas trop remuer la jeune fille et lui provoquer le moins de douleur possible ses membres odoloris, il la placa sur le dos, membres écartés au plus que les chaines le pouvaient.

Il prit plaisir à déguster ses formes féminines et se mit à l'oeuvre, épongeant et frottant lentement chaques blessures, insistant jusqu'à laissé qu'une plaie rougeoyante mais plus purulante.
Ses yeux repéraient dans cette obscurité éclairée qu'à la bougie et à la luminosité extérieure, chaque plaies sur chaque parcelle de son corps.
Il placa une large bout d'etoffe gorgé d'ea usur le front de l'esclave et continua son oeuvre regardant avec inquiétude les plaies les plus graves entre ses cuisses...
Mettre de l'alcool sur ces muqueuses saignantes et purulantes, sur un endroit aussi sensible la ferait hurler à coup sur et en se débattant si fracture elle avait cela aggraverait la chose...

Lentement nettoyant l'intégralité se son buste puis ventre, il arrivait à cette zone sensible qu'il avait lui même rendu ainsi.


ordre: Salvagine -> Loki
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 07:05 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Salvagine fut sortie de sa somnolence par une sensation de fraîcheur dans sa bouche qui fit peu à peu disparaitre le goût âcre. Le liquide arriva en bienfaiteur jusque dans son ventre. Elle but de tout son saoul. Ceci la réconforta, elle ouvrit les yeux et eut une vision de terreur : Montferrand ! Instinctivement, elle voulut se pousser mais n’y réussit pas. Elle se reprit et tenta de se maîtriser pour ne pas que ce dernier prenne cet acte comme un geste de rébellion.
Elle entendit le crépitement des flammes puis la voix calme de Montferrand

«  - Crois moi ou pas... ceci n'est point une punition...ca va piquer... bruler... mais ca nettoiera en profondeur tes plaies... on ne peut pas laisser ca comme ca... »

Elle ne put s’empêcher de grimacer lorsqu’il la déplaça, il y allait pourtant avec précaution. En jetant son regard par côté, elle vit Loki qui dormait encore profondément.

Au premier contact de ce qui était de l’alcool sur ses plaies, elle ne put s’empêcher de crier. Par la suite elle réussit à crisper ses mâchoires afin d’étouffer tous ce qui aurait pu sortir. Lorsqu’il passa sur ses côtes mâchées, elle retint sa respiration et contracta ses poings. Un chiffon humide placé sur son front la calma.
Ah ! Si seulement le corbeau connaissait les plantes !!! Atténuer la fièvre et les douleurs, ôter le pus, purger son organisme de la pourriture qui y était entrée…
Elle le suivait des yeux avec un regard de peur, elle s’attendait au pire (mais quel pire ?)  à tout moment. Cet homme avait réussit quelque chose : la terroriser ! Même si elle n’en avait pas la force, elle n’osait ni bouger, ni crier, ni parler.
Quel drôle d’homme était-ce soigner et apaiser  pour mieux punir ??? Elle avait appris que chez lui passer de la colère irraisonnée au calme le plus serein était naturel.

Montferrand reprit la désinfection soigneuse de son corps. Il lorsqu’il eut débarrassé son buste de toute trace d’infection, puisqu’il avait soigneusement tout rincé avec de l’alcool, il s’approcha de son entrejambe qui la brûlait.

Son regard se troubla : elle espéra avoir assez de force pour endurer ce « nettoyage ». Elle doutait de ses capacités : ne serait-ce que quand Montferrand l’avait tournée et lui avait écarté ses jambes, même du peut que les chaînes le permettaient, avaient augmenté la brûlure interne. Une vague de fièvre inonda encore son corps. Elle remua les lèvres comme pour lui demander d’arrêter ce supplice, mais aucun son ne sortit. Mais pourquoi donc souhaitait-il la maintenir en vie ??
Elle serra donc les poings, crispa encore plus ses mâchoires et attendit en souhaitant que la fièvre ou le mal l’emporte ou qu’elle sévanouisse.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 08:50 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Les yeux de Salvagine ne la trahissait pas, un mélange de folie et de terreur l'envahissait quand elle regardait son maitre.
Peu intimidé, De Montferrand continuait le nettoyage des plaies, une à une, patiemment.
Le buste fut fini après de longue minute ou l'esclave raidissait ses membres et sa mâchoire avec ses dernière petites forces, elle se tendit encore plus lorsqu'il écarta ses jambes pour inspecter ses orifices meurtris.... et ce n'était pas beau à voir...
Il regarda, la mine décomposé, la jeune fille qui n'osait faire ou bouger quoi que ce soit mais qui ressentait déjà le mal et la souffrance.

Poussant en grand soupir il écarta les lèvre, découvrant le massacre fait sur les chairs de la pauvre jeune fille lors de son supplice.
Un liquide blanchatre coulait à profusion, surement une sorte d'immunité naturelle qui s'était déclenchée, mais de gros caillots de sangs, quelques morceaux de divers insectes écrasés.... ce spectacle arrivait à lever le cœur du seigneur pourtant habituer à des scènes plus dures.
Il versa un peu d'eau autour de l'orifice et sur ces doigts et non sans dégout il y plongea lentement son index pour sortir les plus grosses saletés qui s'y trouvait.
Répétant ce mouvement le plus lentement et doucement possible l'opération en prenant garde de ne pas écorché un peu plus les chaires intérieures.

Il en sorti de nombreux caillots, liquide blanchâtres sanglant et petits restes, une fois la manœuvre dégoutante terminée l'orifice semblant plus "propre" il lava ses doigt avec de l'alcool et les glissèrent lentement par petits accouts et tapotements sur les plaies extérieures puis de plus en plus intérieures jusqu'à les glisser à nouveau, étalant l'alcool en elle par petite dose.

De bon matin, cette "toilette" arrivait à donner la nausée au seigneur qui se rendait compte petit à petit de la violence de sa colère de la veille, la rousse avait peut être eu un châtiment plus doux comparé à cette apprentie sorcière...
Il restait à nettoyer son autre orifice... ses jambes... son dos et ses fesses..... la tache paraissait longue et sans fin tellement la jeune fille était abimée.

Sans me résigner à ne pas te marquer et t'entraver par mon meilleur forgeron.... je vais remettre ces plans à plus tard... tu es vraiment trop.. amochée..

Remettant de l'alcool sur ses doigts le seigneur palpant le derrière et l'intérieur des fesses de Salvagine imbibant la peau du liquide désinfectant.

Ordre : Salva ou Loki (ou inverse)
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 23 Fév - 04:12 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Elle arriva à subir sans trop broncher la désinfection de son buste. Elle gémissait plus fort lorsqu’il passait sur ce qu’elle avait pu identifier comme une bosse sur ses côtes. Elle ne quittait pas de son regard affolé les faits et  les gestes de Montferrand. Il aurait voulu trouver un calvaire plus horrible que celui-ci au petit matin qu’il n’y serait pas parvenu.

Elle savait pourtant qu’à cet instant il ne lui voulait pas de mal mais ne pouvait s’empêcher d’avoir encore peur de ce qu’il pourrait faire.

Lorsqu’il voulut désinfecter son sexe, si elle n’avait pas vu auparavant son visage appliqué et serein, elle aurait pu croire qu’il l’écorchait tant ses muqueuses étaient à vif. Plusieurs fois elle ressentit la douleur atroce de la brûlure de ses parties intimes elle ne put s’empêcher de se tordre. Elle se raidit si fort dans un accès de douleur que les chaines se tendirent sur ses poignets et son cou. A regarder la tête de Montferrand, ce ne devait pas être beau à voir, ce dont elle se doutait vu sa douleur lancinante,  l’état d’hygiène des serfs, des douves et de ce qu’il lui avait introduit de force.

Par intermittences, surtout lorsqu’il introduisait ses doigts dans ses orifices, elle ne pouvait se retenir de gémir ou de laisser sortir un râle qu’elle regrettait aussitôt d’avoir laissé échapper craignant que ce dernier ne prenne ça contre lui et ne trouve d’autres lubies à lui faire subir.

Au bout d’un moment, alors que Montferrand faisait des pauses dans son œuvre de désinfection, elle osa tenter de lui demander d’arrêter. Elle ouvrit la bouche pour lui demander grâce, mais seules quelques syllabes inaudibles en sortirent.
Un hoquet bileux remonta. Elle toussa et tenta encore une fois de parler pour lui demander de cesser et avoir à boire, mais ça n’alla pas plus loin que quelques sons. Pour ne pas sombrer, elle crispa à nouveau ses mâchoires et serra les poings du plus fort qu’elle put pour supporter les soins.

Son buste nettoyé la brûlait moins. Elle savait qu’il agissait ainsi pour la sauver… mais pourquoi ?
Elle l’entendit lui dire qu’il différait ses projets de marquage et de pose de fers. Elle fut soulagée. Elle aurait au moins une journée pour récupérer avant de savoir de quoi allait vraiment être son avenir, mais à quoi bon ce repos si c'était pour reprendre ensuite ??
Il prenait aussi soin de lui éponger le visage entre deux nettoyages.

Alors que Montferrand s’appliquait méthodiquement à ce qu’il faisait, une douleur plus vive que les autres irradia son corps. Était-ce l’alcool pur qui avait trouvé une plaie plus profonde que les autres ? Ou son esprit qui n’en pouvait plus ? Elle tendit tout son corps dans un râle. Son regard se remplit de larmes. Elle défaillit. Elle sentait encore qu’on la manipulait mais plus aucune douleur n’irradiait son corps à vif.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 05:24 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

la jeune femme se tordait de douleur dans des mouvements las et saccadé tant elle semblait épuisé et meurtrie.
De Montferrand s'appliquait à nettoyer avec application son entre cuisse sans pour autant avoir des pulsions ou envie de la jeune fille, elle était bien trop abimée pour penser à cela...
Après bien des soins longs et fastidieux autant pour le seigneur que Salvagine qui ne desserait pas les dents de douleur, poussant de legers rales, gloussant, rotant de la bile, son esprit semblait s'evanouir de temps à autres.
Ses parties intimes étaient maintenant néttoyées... plus ou moins propre... le seigneur avait en tout cas fait de son mieux afin que l'infection ne se propage pas plus.

Salvagine avait la bouche ouverte, son haleine était toujours aussi infecte, et le nombre de rots bileux augmentaient ce qui inqueta un peu plus le seigneur.
Il porta a nouveau l'eau à la bouche de l'esclave, la fit boire doucement et etala un peu d'eau sur son corps.

tu arrives à parler? tu connaitrais des plantes qui pourrais t'aider?? malgré la neige on doit pouvoir trouver cela non? je suis désolé mais je ne connais qu'une méthode pour laver tes intestins et ton ventre... mais la méthode sera guère agréable....

Lentement il posa ses mains caressant le front de Salvagine, ses yeux refletaient que la peur et l'angoisse tiraillé par la souffrance.
Elle n'arrivait pas à bouger, quand ces lèvres bougeaient des mots incompéhensibles mélangé à des rots immondes sortaient de sa bouche.

L'enroulant délicatement le plus doucement possible en prenant garde à la bosse des cotes, le seigneur souleva la jeune fille et l'amena dans la salle de buffet, nu comme son esclave Il placa le petit corps endolori devant la cheminée comme la veille, le plus délicatement possible.

De Montferrand s'affaira à ramener des bassinses vides dont certaines furent remplies d'eau, énormément d'eau, tout autour de la jeune femme, il disposa méthodiquement les bassines vides.. les pleines...enfin il ramena deux longs tubes assez épais l'un d'un diametre assez gros l'autre beaucoup plus fin.

J'utilise d'habitude ce système pour la torture sur mes ennemis... je les fait boire jusqu'a ce qu'ils crèvent... leurs ventres se gonfle à en faire peter leurs estomacs... je vais cependant pas utiliser cette méthode pour te faire du mal... je ne vois rien d'autres pour laver ton ventre et tes intestins crois moi...j'en suis désolé...

De Montferrand placa le plus petit tube et l'inséra le plus décicatement possible dans les fesses de la jeune femme, le faisant coulisser assez profondement mais lentement, le second il écarta les lèvre de la jeune femme et commenca à l'enfoncer dans sa bouche, fixant les deux lanières de cuirs sur le visages de Salvagine afin que le système ne tombe pas.

concentre toi sur ta respiration, jene verserais que le necessaire pour que tu expulses tout... ca ne sera pas agréable...si tu as une meilleur idée...

Il se releva et commenca à préparer le terrible stratagème; son esclave nue devant la cheminée arnachée de toute part.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 06:01 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Elle reprit un peu ses esprits lorsque Montferrand eut achevé la désinfection de son corps et qu’il la rinçait avec de l’eau fraîche. Elle frissonnait et des hoquets de bile remontaient de ses entrailles.
Son corps, à présent, ne brûlait plus du fait de l’infection mais lui tiraillait de partout. Son sexe, cependant, demeurait irrité des blessures de la veille et des brûlures de l’alcool. Lorsque Montferrand lui posa la question de savoir si elle connaissait les plantes, elle ne put que cligner des yeux faiblement mais n’avait ni la force de réfléchir et encore moins celle de s’exprimer.

Elle paniqua lorsque celui-ci l’enveloppa dans une couverture pour la porter jusqu’à la pièce principale. Installée au plus près du foyer, elle tentait par tous les moyens de le suivre de son regard apeuré.
Elle le vit préparer tout un tas de bassines, de tuyaux. Qu’allait-il faire ??? La noyer ?
De toute façon elle ne pouvait aucunement bouger et encore moins parler pour lui demander d’arrêter ces tortures.
Il lui expliqua le but de cette future manœuvre. Il utilisait un système digne des plus grands bourreaux.

Elle gémit lorsque le tube fut introduit dans son anus meurtri et qu’il força le sphincter pour le faire remonter légèrement à la base ses intestins. Il força l’ouverture de la bouche tant ses mâchoires étaient crispées et entra un tube dans sa gorge, qui lui provoqua un renvoi gastrique important et une forte contraction de tout son corps. Au point où elle en était, elle ne savait pas quelle était la douleur la plus vive.
Il lui tardait que tout ceci cesse : dormir et boire devenaient ses obsessions.
Il lui demanda de se concentrer sur sa respiration. C’est ce qu’elle faisait depuis le matin afin de pouvoir supporter tout ce qu’il faisait. Pouvant encore moins parler, elle tenta désespérément de dire non de la tête.
Ses yeux emplis de terreur, elle supporta l’introduction de l’eau tiède dans ses intestins. Elle se vida. Lorsque vint le moment d’en ingurgiter, elle crut mourir étouffée. L’air n’entrait plus que faiblement dans les poumons. Ne pouvant tousser, elle attendit que Montferrand la délivre de son attirail. Un flux de bile, d'eau et de pourriture en sortit immédiatement. Le tout n'avait pas une couleur des plus claire ni une odeur des plus saine. Des spasmes secouaient encore son estomac, mais les derniers renvois furent moins nauséabond.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 09:25 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

La jeune fille était bien affaibli et ne donnait que peu de signes réel de vie à son seigneur, poussant des gémissements ou de faibles râles .
Les insertions des deux tuyaux dans ses orifices furent non sans mal...elle se crispait à un tel point que de Montferrand dut forcer le passage tout en essayant de l'abimer le moins possible.


Tout en se relevant le seigneur commença à verser l'eau dans le tube situé dans les fesses de l'esclave, le liquide s'écoulait lentement mais finissait par pénétrer les entrailles de la jeune femme, après de longues minutes à verses l'eau tiède, le bas du ventre de Salvagine commençait à se tendre de plus en plus, de Montferrand versant sans compter l'eau directement dans les intestins.
De temps à autres il impulsait de l'air dans le tube afin que le liquide remplisse au maximum les entrailles de la sauvageonne, et enfin il semblait que l’eau ne puisse plus s’infiltrer en elle après de longs versements.


Le ventre était extrement tendu et dilater, provoquant de profond gargouillement, le seigneur retira d'un coup sec le tube placé dans les fesses et sur l'effet de la surprise la jeune femme ne put se contenir et expulsa pendant une bonne minute tout le liquide mélangé aux divers infections stockées dans les entrailles de la jeune fille.
La bassine vide  fut rempli rapidement de ce liquide immonde alors que tel un geyser les fesses de salvagine laissait tout sortir sans retenue.


Sans trop laissé le temps de comprendre, il reproduisit le système sur la bouche de la jeune fille propulsant l'eau directement dans sa gorge, elle toussotait recrachait mais le flux était si rapide et en quantité qu'elle ne pouvait qu'absorber le liquide, cette fois ci c'est son estomac qui se dilata à son maximum faisant ressortir une belle boule sous le diaphragme.


Tout comme pour son derrière le seigneur ota le tube une fois l'esclave remplie, elle ne recracha pas l'eau sur le moment, son estomac grondant de plus belle, De Montferrand appuya sur le ventre, et dans un rale profond, Salvaginne se mit à vomir et recracher toute l'eau mélangée aux horreurs présentes dans son ventre.
Un liquide ignoble vraiment pas clair ressorti de sa bouche alors que la sauvageonne semblait abandonné totalement son corps, tout ces orifices se relachaient complètement vidant la jeune femme entièrement.


Après de longs vomissements, une diarrhée qui lui dura de longue minutes et un pipi tout aussi long que son calvaire, la jeune femme était là sur le sol, nue et souillée, sacadée par de violent spasmes.


Ce feignant de Loki ne s'est pas encore levé mais il va nettoyé toute tes déjections et me vider les bassines, je vais te nettoyer tu t'es souillée comme une porc mais au moins je sais qu'il n'y a plus rien de crade dans tes entrailles ca devrait t'aider à récuperer un peu plus vite...


Laissant la peau de bête souillée sur le sol De Montferrand agrippa à nouveau le corps presque sans vie et l'amena vers les bassins, installant la jeune fille dans le plus grand, elle grelottait un air toujours autant terrorisé, il mit de l'eau sur les flammes attendant que celle ci fume, il versa ainsi petit seau par petit seau l'eau chaude presque bouillante sur le petit corps nu et meurtri jusqu'a en remplir le bassin entièrement



Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 10:18 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

La sortie des liquides corporels fut terrible réveillant au passage, pour les voies basses, les récentes meurtrissures.
De nombreux hoquets soulevaient encore son corps mais ceux-ci devenaient de moins en moins forts. Il fallait que ce lavement fasse son effet, sinon à quoi bon. Après l’extrême dilatation de ses tripes et de son estomac, elle sentit ceux-ci se détendre permettant aussi à ses muscles de se relâcher.
Lorsqu’elle l’entendit parler de Loki, ça la ramena un peu à la réalité, la nuit horrible qu’elle avait passée… les deux hommes hier au soir… sa capture hier après midi… sa tentative de fuite il y a deux jours…
Comme s’il s’était s’agit d’un simple sac vide, Montferrand la souleva. Elle ne put encore s’empêcher d’avoir peur de lui. Elle essaya de percevoir une quelconque pensée dans ses yeux. Où l’emportait-il ? L’air et la présence de Montferrand la glaça encore plus. Qu’allait-il inventer ?
Son corps était encore empli de fièvre, elle ne discernait toujours pas bien si elle avait chaud ou froid.
Il l’allongea grelottante dans un bassin, puis versa de l’eau chaude. La différence de température entre l’air et l’eau était brutale ça la surprit mais elle ne tarda pas à s’y trouver bien : ses plaies et sa peau au contact de l’eau s’assouplirent.
Elle n’était pas encore tout à fait consciente de ce qui se déroulait autour d’elle. Quelques derniers hoquets accompagnés de toux sortaient par intermittence et même si ce goût de pourriture ressortait, il n’avait plus la même force qu’auparavant.
La chaleur du bain la délassa totalement. Les crampes musculaires s’estompèrent. Elle regardait Montferrand avec appréhension chaque fois qu’il passait dans son champ de vision. Quel homme étrange était-ce : après avoir tenté de la tuer, ou du moins n’avoir pas mesuré ses actions, le voilà qui avait tout mis en œuvre pour éviter qu’elle ne meure de ses coups…
En attendant, il lui fallait récupérer. Elle ignorait depuis combien de temps elle était là, la soif la tenaillait toujours. Grâce au petit bien-être que lui procurait la chaleur de l’eau, elle s’endormit.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 12:31 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Loki avait passé une agréable nuit, la main de son maitre sur lui… mais quand ils s’étaient levé, du moins Salvagine et son maitre, Loki n’avait pas bougé. Son corps encore las, il voulait dormir et rien de plus . Cependant des phrases et des bruits aussi bizarres les uns que les autres lui firent ouvrir les yeux. Et bien sur ce qu’il capta fut les vomissements et autres de Salvagine. Un frisson le parcouru, et bien sur il entendit clairement que c’était lui qui devrait nettoyer tout ça, mais aussi le fait qu’il était fainéant. Il attendit que Salvagine et Sebastian dispose, pour se lever, il s’habilla et regarda ce qui l’attendait. Quelle horreur. Enfin c’était son devoir de nettoyer tout ça alors il le ferait sans broncher. Il se saisi des bassines et les vida tout d’abords. Il sortit la peau de bête souillé. Il ne savait même pas si c’était la peine de le laver ou pas.

Quoiqu’il en soit, il revint au lieu dit et nettoya tout ce qu’il y avait à nettoyer, se souillant les mains avec une légèrement grimace écœurée. Bref, une fois fait, il alla se laver les mains puis jeta un coup d’œil dans la salle d’eau, ou Salvagine dormait. C’était tant mieux pour elle, ça lui ferait le plus grand bien. Ces derniers jours n’avaient pas été de tout repos pour elle. Loki fit demi tour et se posa sur le lit restant quelques minutes sans bouger, et sans rien faire, jouant nerveusement avec ses mains.

La veille son maitre lui avait dit, qu’ils prendraient les armes, tout deux et qu’il s’adonnerait à une joute. Loki ne savait même pas s’il était en état. Quelques corvées le fatiguaient déjà alors ça…Il sortit de la chambre et alla dans la grande salle. Le feu s’était éteind, il s’occupa de le rallumer, mettant du bois sec dedans et soufflant sur les braises. Ça prenait, au moins ça réchaufferait la salle, si son maitre décidait de quitter Salvagine pour venir, il en serait satisfait, enfin Loki l’espérait.

Il alla vers la sortie, et ouvrit la porte. Il faisait froid, mais quelques rayons de soleil filtraient entre les nuages. Signe d’une bonne journée, enfin Loki espérait. Tout passait si vite ici, et puis on ne savait jamais ce qui pouvait arriver. C’était déjà un miracle qu’il soit en vie, et que Salvagine le soit aussi. Elle, elle serait marqué au fer rouge en ce jour. Quelque chose que Loki n’enviait absolument pas à Salvagine. Ça marquerait clairement son appartenance à un maitre, et si elle tentait de s’échapper, on pourrait la retrouver. Quoique Loki doutait que Salvagine veuille s’en aller une seconde  fois. Elle avait compris la leçon de toute façon.

Loki ferma la porte et alla s’asseoir à côté de la cheminée. Décidément il aimait bien cet endroit. Il y faisait chaud et il aimait réfléchir là.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 04:48 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

(désolé pour cette longue interruption mais concours...examen pro... et vie IRL mouvementée ces derniers temps, quoi qu'il en soit je suis là et bien là )

Salvagine semblait se détendre... pas totalement cependant car à chaque mouvement du seigneur, à chaque passage devant le bassin celle ci se pouvait s'empécher de fremir ou tourner la tête tel un animal constamment battu par son maitre.
Sebastian finit par s'asseoir et se delassa un peu regardant son esclave sombré lentement dans un sommeil réparateur.
Elle toussotait et crachait encore, cependant plus rien ne sortait de sa bouche, sa méthode de "nettoyage" semblait avoir fait un effet enfin positif.

Du bruit provenait de la salle de banquet, Loki était enfin réveillé apparement, intérieurement il le plaignait d'avoir à rincer tout ce qui avait put sortir des entrailles de la jeune fille.
Soupirant un grand coup il se leva et se dirigea vers la salle, son chien était bien réveillé également et affamé, suivant son maitre sans bronché langue pendante.

tu as faim et soif toi aussi... viens donc...
Loki était bien réveillé nettoyant comme il pouvait mais de façon très efficace les souillures.

jettes la donc dans la cour... elle est trop imbibée de merde pour la récupérer.... lanca le seigneur voyant la peau de bête à l'extérieur.
Il remplit d'eau l'ecuelle de son chien et lui donna les restes de la veille que Salvagine n'avait pas touché, L'animal ne se fit pas prié et se jetta sur la nouriture, lipant de temps à utre le liquide très frais, limite glacé pas la neige tombant à l'extérieur.

S'asseyant dans sa plus belle chaise, le seigneur regarda Loki d'un air satisfait, la pièce avait retrouvé un air sain, les aller venu de Loki vers l'extérieur avait aéré et sorti l'odeur des horreurs sortis du ventre de Salvagine, de plus l'esclave avait eu la bonne idée d'allumer un bon feu qui crépitait déjà du bois sec entreposé dans l'atre.
Depuis des jours cette pièce sentait enfin la sérénité et le visage de Montferrand se détendit.

bien dormi à ce que j'ai vu?? tu as eu raison vu le temps extérieur on ne pourra pas faire grand chose de notre journée... il neige de trop gros flocons et le froid et bien vif... nous allons ous reposer et profiter un peu de ntore journée, un peu de sérénité nous fera le plus grand bien après ces derniers jours.

Il lanca un sourire à Loki et plissa les yeux de satisfaction
je te félicites pour le travail effectuer de bon matin... nettoyé la merde de cette fille à même le sol au réveil sans vomir...tu as rendu à cette pièce un air vivable et sain, je te félicites Loki!

Loki était prêt du feu, il semblait aimé plus que tout cette endroit.
Aujourd'hui pas de passes d'armes... pas de combat... pas de marquage pour notre sauvageonne... elle n'est pas en état quoi qu'il en soit... je teins à ce qu'elle survive et reprenne ses forces... à ce moment là on lui imposera mon appartenance sur son corps... quand à toi, il va falloir te rhabiller, les habits que je t'avais acheter ne sont guère plus fringuant... nous irons en ville quand la neige fondra.

Le seigneur se leva et d'un air amusé envoya un bourrade amicale sur l'épaule de Loki comme il le faisait lors des premiers jours.
Ne crois pas non plus que tu vas somnoler toute la journée hein! tu as déjà sut me montrer tes talents de chasseur, va chercher des habits chauds dans ma garde robe, meme s'ils sont pas à ta taille ils te tiendront chaud! avecl a neige tu n'auras aucun mal à voir des traces de bêtes! ramenes nous quelques gibiers et bonnes victuailles qu'on puisse manger à notre faim pendant ces jours neigeux! et ne te perds pas! je n'aime guère la neige Zehahahaha!! Si tu nous ramènes assez de provisions je te laisserais tranquille pour le reste de la journée!

De Montferrand aggrippa d'une bonne poigne une bouteille et sorti rapidement la remplir à l'extérieur, l'eau était proche de glacer mais d'une limpidité extrème, Il se dirigea vers la salle d'eau ou Salvagine somnolait et lentement prenant garde de ne pas tombé d'eau glacée sur son corps sur couler un léger flux d'eau entre ses lèvres, tout en portant sa mai nsur le front de la jeune fille.


Ordre Salvagine / Loki ou inverse peu d'importance
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 07:13 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Le sommeil n’était pas très profond. Elle entendait par intermittence, au lointain les voix de Montferrand et de Loki.
Elle appréciait de se sentir sombrer dans le sommeil. Pendant ce temps son corps et son esprit la laissait en paix.
 
Durant ses moments d’éveil, et malgré l’éloignement, le seul fait d’entendre la voix de Montferrand la pétrifiait. Elle n’avait pas l’esprit assez lucide pour pouvoir se raisonner et se calmer.
 
Mais ses phases de repos étaient aussi troublées par des crampes d’estomac : le lavement avait vidé ses tripes et ses sucs digestifs se remettaient lentement en action. La douleur de ses côtes était toujours présente mais semblait s’atténuer. Avec précaution, elle palpa l’endroit douloureux : du bout de ses doigts, elle sentait distinctement qu’elle n’avait que la peau sur les os. Malgré la bosse formée par l’hématome, il ne lui sembla pas que quelque chose fut déplacé, c’était juste fêlé ou au pire cassé. Le temps permettrait la cicatrisation si toutefois elle n’attrapait aucun autre mauvais coup. Rassurée sur ce point, elle se reposa à nouveau, fermant les yeux.
 
Pendant un de ses moments de répit, Salvagine sentit de la fraîcheur inonder sa bouche et rafraichir son œsophage brûlant des aigreurs passées. Une fois avalé le liquide bienfaiteur arrivé à point, elle ouvrit les yeux. Immédiatement, par un réflexe irraisonné de frayeur, après avoir reconnu le visage de Montferrand, elle esquissa un mouvement pour s’éloigner de lui. En vain, elle n’avait pas suffisamment de force pour se mouvoir à sa guise puis son corps courbaturé refusait de lui obéir. De plus dans le bain, elle n’aurait guère pu aller plus loin. 
Se souvenant que la veille, son geste avait mal été interprété, son visage crispé attendait la réaction de Montferrand. Elle tenta de se ressaisir, mais ne sut comment agir. Elle se résolut à ne rien faire tout en le fixant apeurée en attendant qu’il décide de ce qu’il comptait faire. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 09:25 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

La jeune fille se mouvait avec peine dans l'eau, elle s'attarda à caresser du bout des doigt le vilain hématome sur ses cotes, d'aspect un ou deux cotes semblait cassés en effet vu la noirceur de la bosse et la douleur qu'elle semblait provoquée.
De Montferrand observait avec attention le visage et corps dénudé de son esclave malgré les blessures elle restait tout de même désirable, mais en ce jour le seigneur n'avait guère la tête à batifoler avec celle qu'il essayait de garder en vie.


Alors qu'il versa l'eau fraîche et pure au bord des lèvres fissurées et écorchées, une première gorgée remit en marche son gosier, cette gorgée apaisa un peu plus les muscles de ses yeux qui semblait toujours autant contractés presque dans l'attente de possible coups.
Déglutissant avec plaisir elle ouvrit les yeux relâchant totalement la pression sur ses paupières.


Le regard de plaisir n'étincella qu'un infime instant tant ses pupilles se dilatèrent de frayeur quand elle reconnu son maitre.
Elle remuait bien péniblement comme pour reculer dans ce bassin dans lequel elle était incapable de bouger ou d'aller plus loin.


L'ensemble de ses muscles endoloris étaient à présent crispés et tendus, complètement apeurée elle restait là fixant le seigneur .


Zehahaha ca va.... on dirait que tu vois le diable en personne! Zehahaha, et en plus je suis sur que tu le penses! Zehahaha tu n'es pas la première Zehahahaha
le seigneur riait doucement, tout en mouillant d'eau fraiche sa main et epongeant ainsi le front et le visage de son esclave.


tu as voulu jouer... t'as perdu.... je ne compte pas non plus te tuer pour cela... quand j'ai tué la rousse c'était une erreur... je pensais que cette sotte saurait éteindre un feu tout seule dans sa pièce... cette gourde s'est immolée en voulant l'arreter... quand à ma première esclave elle est décédée lors de la chasse pour la rattraper, les chiens l'avait à moitié déchiquetée... il a fallut que je l'achève... mais toi ... tu vois... tu as sut résister... je n'en attendait pas moins de toi... une sauvageonne à moitié sorcière... je savais que dans la forêt tu avais tes chances mais tu as mal jugé la grandeur de mes terres et le dévouement de mes serfs.... et te voila à nouveau dans mes mains![/color=red]


De ses grosses et puissantes mains il prit le visage de la jeune fille entre elles la fixant droit dans les yeux sans haine mais le regard sur de lui.
Je ne comprends pas ton désir de vivre comme une sauvage dans la forêt seule... mais je t'ai acheté.... ta petite sortie non autorisée te vaudra la belle marque que t'avais réussi à t'éviter avec tes mesquineries habilles.[/color=red]


Le seigneur relacha le visage et porta à nouveau la bouteille aux lèvres tout en continuant
tu as presque eu de la chance qu'on te traque et retrouve, la neige tombe à gros flocon depuis la nuit et tu serais en piteux état ... peut être morte de froid meme... * tu peux boire pendant que je te parle je n'y vois aucune objection....* j'ai donc décidé qu'aujourd'hui nous passerons la journée en repos... depuis ton arrivée ma forteresse n'a été que bruits, heurts et bagarres, Loki, pendant que tu reprends un peu tes esprits à tout nettoyer ... de ce que tu avais dans tes entrailles, il va partir chasser afin que l'on puisse mangé à notre faim pendant ces jours de grand froid... donc je te le redemande... y a t il une ou des plantes qui puissent t'aider à te purger


De Montferrand stoppa de versa l'eau dans la bouche, et essuya du bout d'un doigt les lèvres pour étaler le liquide dessus avec douceur, sa main et des doigts glissèrent le long de son coup, sur sa poitrine flirtant avec le bout d'un mamelon et descendirent vers l'hématome situé sur les cotes.
tu sais comme moi qu'on ne peut rien faire pour ca, à part du repos et d'éviter de bouger...
je veux bien te sauver la mise pour cette fois ci et je ferais tout ce qui est dans mes capacités pour te maintenir en vie dans les meilleurs conditions.... si tu renonces à tes ambitions de fuites....tu seras enchaînée et marquée dès que tu retrouveras un état acceptable, et si malgré tout ça tu venais à me trahir à nouveau...j'enfoncerais tes cotes dans tes entrailles d'un seul coup de poing .

Très légèrement il fit une petite pression sur l'hématome et relacha sortant la main de l'eau et caressant les cheveux.


Le seigneur rapprocha son visage de celui de l'esclave
mais tu es intelligente... je le sais... donc on en arrivera pas là... pas encore une fois hein...tu ne voudrais pas testé les tortures que j'utilisais sur mes ennemis pour les faire parler avant de les laisser mourir....


[color=#e3bbaa]Sebastian se releva de toute sa prestence bombant le torse et regardant son esclave toujours aussi droit dans les yeux, tout son discours avait été énoncé sans aucune fureur , rage ou haine mais avec un calme et une détermination sans faille.

[color=#e3bbaa]Souriant il regardait à présent Salvagine attendant réponses... mouvements... il n'en savait rien tant elle était faible, cependant les efforts fait pour éviter sa mort semblaient avoir payés.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 12:35 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

Salvagine ne pouvait s’empêcher de regarder Montferrand, tout en elle attendait un autre déferlement de coups.
Elle ne put que reconnaitre qu’il avait raison quand il lui annonça qu’elle avait perdu…

A présent, son esprit était totalement en alerte et elle écoutait attentivement les paroles du corbeau. Celles-ci étaient tantôt rassurante quant à son intention de la laisser en vie, tantôt menaçantes en ce qui concernait son avenir dès qu’elle irait mieux. A ces mots, elle frémit de tout son être, fit non de la tête et ne put s’empêcher d’essayer de prononcer un « non » qui n’avait encore pas toute la force que sa voix pouvait donner.
Vivre en forêt sous les intempéries n’était pas ce qu’elle désirait, mais ne pas vivre esclave, ça était sa raison de vivre.

Tout en parlant, il continuait de s’occuper d’elle avec douceur cependant. Chaque fois que ses mains passaient sur son corps, elle ne pouvait s’empêcher de trembler ne sachant plus trop si c’était par crainte de nouveaux coups ou par le rappel incessant de ses hématomes et plaies diverses.
Montferrand continuait son sermon, elle fut directement concernée lorsqu’il dit :

« ... y a t il une ou des plantes qui puissent t'aider à te purger… ? »

Il est vrai que les traitements de choc qu’elle avait eus à subir ce matin lui avaient nettoyé ses plaies de l’infection superficielle, mais ce qu’elle avait avalé avait stagné dans son estomac et la fièvre qu’elle ressentait encore laissait à penser que son sang avait eu le temps d’absorber du poison. Elle respira profondément pour se calmer, rassembler ses idées, se concentrer, réfléchir aux plantes qui pouvaient se trouver en cette saison sous la neige. Elle frissonna à nouveau au souvenir des douves, de ses renvois putrides.
Elle déglutit afin de pouvoir parler, il lui fallait prendre de sa médecine, pour éviter la pourriture complète de son sang et calmer ses douleurs. La vue de Loki sortant des douves lui traversa l’esprit : lui aussi devait avoir le mal en lui… il en aurait besoin également, puisqu'il avait su prendre soin d'elle, elle lui devait bien ça en retour. Elle rassembla son courage pour parler au démon qui se trouvait à ses côtés, elle arriva à balbutier :

«  - Loki aussi… sauge… orties…bourrache »

Elle espérait avoir pu parler assez fort pour être comprise et que Montferrand saurait où les trouver. Elle rajouta pour pouvoir calmer ses douleurs :

« - saule »

A nouveau Montferrand promena ses mains sur son corps. Tous les gestes que celui-ci faisaient, toutes les paroles qu’il avait dites : tout ceci était calme et serein et contrastait avec la fureur qu’il avait su développer.

Il conclut son discours par la menace qui devenait réelle des fers et de la marque. Elle eut du mal à retenir des larmes, secoua la tête en guise de non. Elle ravala ses sanglots car elle savait qu’elle ne pouvait rien contre ce que Montferrand déciderait. A quoi bon lutter pour survivre alors. Elle regretta d’avoir donné le nom des plantes qui pourraient laver son sang. Pourvu que personne n’en trouve !
A ce moment un frisson la parcourut, l'eau s'était refroidie et ne la réchauffait plus désormais. Elle n'osa ni ne voulut rien en dire à Montferrand. Elle s'était résignée à attendre son bon vouloir.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 09:29 (2013)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil Répondre en citant

La jeune fille tremblait de peur? froid? certes l'eau n'était plus aussi chaud mais enfin!
Elle écouta attentivement le discours calme du seigneur, buvant l'eau fraîche qu'il voulait bien lui verser.
Salvagine avec un gros effort finit par énoncé péniblement le nom des plantes qui pourrait l'aider à surmonter ses maux.
Seule intrigue pour le seigneur pourquoi mentionnait elle le nom de Loki??? Loki aussi??


Le seigneur se redressa et finit son discours insistant bien sur le fiat qu'il n'oublierais pas de la marquer et de lui remettre des chaines solides.
Elle secoua tout aussi péniblement la tête, les yeux sanglotants pour insinué un "non", ses yeux rougis ne l'était pas par la douleur et le seigneur le sentait bien.


Salvagine frissonnait de tout son corps, l'eau avait perdu de sa chaleur et sa tiedeur devenait maintenant une eau juste bonne pour se nettoyer.
De Montferrand se baissa sur le corps frêle et dénudé, et l’ôta de l'eau comme un petit brin de paille.
Sans trop la heurtée ou la manipulée, prenant garde de ne pas appuyer sur les cotes couvertes de l'hématome il la porta telle une princesse à bout de bras, son état de maigreur et sa carrure fragile n'était rien dans les mains du seigneur beaucoup plus grand et de carrure beaucoup plus imposante.


Il la transporta ainsi nue dans la salle du buffet ou le feu de Loki attisé par le froid et vent extérieur grondait dans l'atre.
De hautes flammes réchauffaient agréablement la pièce devenue enfin sereine.
La jeune fille grelottait toujours sans que le seigneur puisse discerner si c'était dut au froid, à ces maux ou à la peur...
il s'asseya avec Salvagine dans les bras devant l'atre, aggripant une large etoffe il recouvrit le corps de Salvagine et la positionna comme un phoetus dans ses larges bra, l'englobbant de sa chaleur et de celle de la cheminée.


Loki se préparait encore à partir chasser, De Montferrand le regarda en souriant d'unr air compatissant.
bonne chance pour ta chasse Loki..je sais qu'il fait froid... ramènes nous ce que tu peux et reviens vite, i lne fait pas trop bon à rester longtemps soit ce blizzard... Si tu peux... et surtout si tu connais... ramènes... euh... des ... saules?? orties...sauge?? sauche??? bourrade??? bourcade?? bourrache??  je sais plus des plantes avec un nom comme ca .. j'y connais rien dans ces médecines ...


Il regarda une dernière fois Loki, Aller va Lokireviens nous vite, à ton retour tu pourras te prélasser devant ce bon feu que tu nous a préparer et je preparerais un très bon buffet en honneur de ta chasse!


Puis il regarda le visage de salvagine et murmura:
aller réchauffes toi bien, Loki va nous ramener ce qu'il faut pour que tu sois rétabli
Noyer dans ses pensées le seigneur caressait les cheveux de la jeune fille, réfléchissant à son passé et ce qui avait put la rendre aussi sauvageonne et indomptable.
Il la revoyait larmoyante dans le bain à l'idée de porter à nouveau des chaines et être marquée, cependant il n'y couperait pas sa tentative de fuite avait annihilé toute confiance qu'il avait put lui accordé lors de l'affront avec Loki.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:16 (2018)    Sujet du message: Montferrand, Loki, Salvagine : le réveil

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com