Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Axelle Mandre

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Axelle Mandre
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 30 Mar - 05:55 (2013)    Sujet du message: Axelle Mandre Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
              
Prénom : Axelle
Nom : Mandre
Statuts Hiérarchique : [ Serf ou esclave ] 

Âge : 18

Sexe : Féminin

Origine : humaine

Sexualité : Hétéro, mais pourquoi pas essayer Bisexuel

Histoire :
SON ENFANCE


Axelle naquit il y a 18 ans tout juste dans une seigneurie où sa vie commença de façon des plus singulières jusqu’à ce jour.


En effet, le Seigneur des lieux avait regroupé serfs et esclaves dans les mêmes huttes de fortune regroupées autour de son château. Quotidiennement, un va et vient agitait ce monde, chacun allait et venait pour vaquer à ses occupations : travail de la terre, du bois, activité de ravitaillement du château, artisanat… Le Seigneur aimait observer du haut de son château ce qu’il se plaisait à appeler « son rucher ».


Jusque là, tout était normal. Cependant, dès que sa mère la mit seule au monde, un lourd secret allait peser sur les épaules de cette fillette. Axelle tout d’abord, prénom qui pouvait donner le change sur son sexe, aussi bien garçon que fille. En effet, sa mère fit ceci pour protéger sa fille. Dans cette seigneurie, le Seigneur avait pour habitude d’envoyer sa garde personnelle pour venir régulièrement « puiser de la chair fraîche » pour son usage personnel dans ce village. Comme la « production de femelles » était insuffisante pour assouvir ses besoins, comme il se plaisait à le répéter, il achetait régulièrement à prix d’or des esclaves à un gros marchand qui venait livrer « les marchandises » jusque dans la cour. Ces jeunes filles subissaient le même sort atroce. Elles aussi n’en revenaient que rarement, celles qui réapparaissaient restaient prostrées, muettes, recroquevillées sur elles-mêmes. Si elles avaient la chance de ne pas mourir dans d’atroces douleurs ou d’hémorragie, elles gardaient dans leur regard tout le poids de ce moment et restaient dans cette attitude figée. Les habitants les nourrissaient jusqu’à ce qu’ils s’aperçoivent que ça ne servait à rien et les laissaient dépérir dans un coin.


Bref, la mère d’Axelle décida d’annoncer à tous la venue au monde d’un petit garçon. Du plus loin que remontent ses souvenirs, elle se souvient d’avoir toujours sut le terrible secret.


Sa prime jeunesse fut passée en compagnie des autres enfants avec lesquels, étant considérée comme garçon, elle apprit les travaux agricoles et non domestiques, l’art de la forge et non de la couture, le maniement de la hache pour couper le bois et non celui des marmites. Ses moments de jeux, elle les passait à se bagarrer, jouer avec des bâtons, grimper aux arbres, chasser. Elle ne se débrouillait pas mal dans ce domaine et cela lui plaisait.
Puis vint le moment de sa puberté, sa mère lui montra comment se bander le torse afin de faire disparaitre à la vue de tous ses petits mamelons qui commençaient à poindre. Elle en prit vite l’habitude puisque c’était une histoire de survie. Elle fit désormais de plus en plus attention lors des rixes entre jeunes garçons. Elle voyait depuis un moment se réaliser ce que sa mère lui avait toujours dit : la disparition régulière des fillettes… les années passèrent et elle était encore là.


SON ADOLESCENCE


Cependant, petit à petit ses sens s’éveillèrent et ses regards se portaient sur un jeune homme du village : Pierrik. Malheureusement, elle ne pouvait laisser paraître ses sentiments sous peine de se dévoiler et de subir le sort des « femelles » du camp.


Le temps passait, le travail quotidien était éreintant mais son corps avait pris l’habitude de se plier à ces tâches dédiées aux hommes : ce labeur et ces joutes amicales lui avaient forgé un caractère de guerrière et une fine musculature prompte à endurer. Seul son esprit s’égarait parfois elle ne pouvait s’empêcher de rêvasser à la seule pensée de Pierrik, ne parlons pas de quand elle le voyait : elle se reprenait bien vite : elle avait pris l’habitude de s’interdire tout sentiment. Mais le soir, au moment de s’endormir…
Le quotidien était composé de dur labeur du matin au soir, mais elle mangeait relativement à sa faim, était protégée des supplices des autres jeunes filles, et la vie rude au grand air ne lui déplaisait pas.


LE DRAME


Un beau jour de printemps, comme à son habitude, elle se dirigea vers une cuvette naturelle de la rivière, cuvette dissimulée au cœur de la forêt. Là, elle se déshabilla, ôta les bandages de ses petits seins et se laissa glisser dans l’eau avec délice. Elle se lavait et nageait laissant l’eau caresser son corps.
Au bout d’un moment, elle se décida à sortir, et là… son cœur manqua de s’arrêter : Pierrik était là ! Debout sur la souche où elle avait déposé ses affaires… elle défaillit mais il s’enfuit en courant. Tremblante, elle s’habilla comme à son habitude et ne savait pas si Pierrik, son Pierrik, allait tenir sa langue.
Sur le chemin, elle fut bien vite rattrapée par la garde personnelle du Seigneur et elle sut à ce moment que son secret avait été dévoilé. Ainsi captive, elle eut bien vite les poignets liés, et fut forcée de suivre ces rustres qui lui promettaient bien du plaisir en s’esclaffant grassement.


Arrivée dans la cour du château, elle vit Pierrik à genoux aux pieds du Seigneur, une pommette éclatée et saignante. Le gros Seigneur était occupé à discuter avec un type assez gras et sale. Des mots fusaient entre eux. Le gros type parlait de dettes, de remboursements exigés immédiatement sous peine de mettre à exécution les plaintes…


La mère d’Axelle également entravée arriva escortée de gardes et fut jetée sans ménagement aux pieds au Seigneur. Ce dernier cessa immédiatement sa conversation et se mit en colère violant et déversant son fiel, sa rage d’avoir été dupée sur la pauvre femme… Celle-ci mourut bientôt sous les coups et les assauts de viol répétés du Seigneur. Pendant ce temps, le gros regardait en compagnie de la garde rapprochée. Tous les spectateurs étaient hilares !
La scène sembla durer des heures pour Axelle qui n’avait jamais eu à subir aucun tourment. Elle fut plongée subitement dans ce qu’allait advenir sa vie.
Sa première victime morte, le Seigneur se tourna ricanant vers Pierrik en lui balançant un énorme coup de pied dans les parties avant de le faire amener par quelques uns de ses gardes rapprochés au fond des oubliettes.


Ceci fait, il s’avança vers Axelle l’attrapa violemment par ses cheveux, lui arracha ses vêtements. Axelle se débattit ce qui lui valut d’être jetée à terre. Le Seigneur hurla de rire en lui annonçant en bavant et se masturbant qu’elle allait lui servir de dessert au repas de ce soir.


Le gros bonhomme resté à l’écart jusque là intervint : par pitié ou par cupidité ???
Il était disposé à effacer une partie des dettes du Seigneur et en contrepartie de la cession d’Axelle. Le Seigneur tempêta et refusa. Le gros bonhomme qui s’avéra être marchand d’esclave lui proposa ensuite et surtout laisser tomber la plainte. A ces mots le Seigneur réfléchit et acquiesça à regret certes. Pas de plainte, pas d’enquête, pas d’infamie sur le nom et il pourrait continuer ses « amusements ».


Le marchand d’esclave demanda à son esclave personnel d’aller chercher une simple robe afin qu’Axelle s’en recouvre. Ce dernier lui lia les poignets et lui attacha une corde autour de la taille et entraîna la jeune fille vers les montures : le cheval du marchand et son mulet auquel il la relia.
Axelle se retenait d’agir. Elle souhaitait quitter ce lieu au plus vite. Elle sentait intuitivement que ça allait être sa chance de survie et ne voulait en aucun cas que quiconque se ravise dans le marché conclu.


Les yeux embrumés de larmes, elle suivit à pied le convoi qui s’éloignait de cet endroit.
Elle jeta un dernier regard sur la silhouette sans vie de sa mère…
Mais elle ignorait de quoi allait être fait son avenir…et vers quoi elle allait.





Description physique : 
A première vue, impossible de distinguer si on a affaire à une fille ou un garçon. Mais cela viendra... peut être...
Axelle est assez grande pour une fille de cette époque, grâce à ça elle a pu donner le change. 
Ses cheveux châtains sont légèrement ondulés elle les a toujours eu mi-longs… et pour cause. Ses yeux noisette sont pétillants de malice ou capables de lancer des flammes lorsque la colère gronde en elle. Son visage fin et anguleux ne semble guère amical à première vue. 
Grâce, ou à cause, du travail physique, sa force est inhabituelle pour une fille. Ses muscles sont longs et forts. Elle fait preuve d’une grande endurance. Aucun travail ne l'effraie. Le chaud, le froid, la pluie, la soif et la faim... elle a déjà eu l'occasion de les connaître et sait s'économiser et composer avec pour tenir le coup.
Quand à sa féminité, elle n’a jamais eu l’occasion de la tester... Elle n'a jamais eu à mettre ses atouts en avant et ne sait donc comment s'y prendre. 
Ses seins sont restés très petits mais forment deux mamelons fermes.


Description psychologique :
Axelle a avant tout un caractère bagarreuse, elle se comporte en vrai garçon manqué et n’hésite pas à rosser ceux qui la cherchent. Axelle a avant tout un caractère bagarreuse, elle se comporte en vrai garçon manqué et n’hésite pas à rosser ceux qui la cherchent. Durant son enfance lui a appris à renfermer ses sentiments et ses ressentis : ainsi rien qu'en la regardant nul ne peut deviner ses pensées à moins que l'éclat de ses yeux ne les trahissent. Elle a toujours eu du mal à supporter les ordres des plus anciens ainsi se plaît-elle (ou se plaisait-elle) à s'isoler pour travailler (et taire son lourd secret). Si d'aventure elle estimait qu'un adulte lui donnait trop d'ordres, elle n’obéissait pas, le faisait faire par quelqu'un d'autre. Les contraintes et les menaces n'ont jamais eu prises sur elle. De même peu de personnes s’étaient avisées de la corriger à l’aide d’une baguette lorsqu’elle manquait à ses devoirs. Il en avait cuit à certains. Pour éviter tout contact, elle s’isolait de plus en plus volontiers du groupe surtout depuis sa puberté.






Infos pour Nous            
             
Comment avez vous trouvé l'adresse du forum ? errance sur le net
Seras-tu actif? : ouiiii en espérant que le partenaire le soit aussi :)


Aimez vous le design et le comprenez-vous ? oui

Suggestion ou commentaire : 

Ton âge réel : 26


Dernière édition par Axelle Mandre le Sam 30 Mar - 11:55 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 11:35 (2013)    Sujet du message: Axelle Mandre Répondre en citant

Bienvenue parmi nous :)


Juste retoucher ton texte pour faire des paragraphes stp.


le tout me semble bien ^^


Je te valide des que c'est fait.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Axelle Mandre
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 30 Mar - 11:55 (2013)    Sujet du message: Axelle Mandre Répondre en citant

C'est fait.
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 16:21 (2013)    Sujet du message: Axelle Mandre Répondre en citant

Parfait, te voila valider!


Tu débute aux marche des esclaves pour être vendu et surement acheter par un seigneur ou chevalier.


Bon jeu parmi nous.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:18 (2017)    Sujet du message: Axelle Mandre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com