Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Pour la première fois au marché

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Axelle Mandre
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 31 Mar - 01:36 (2013)    Sujet du message: Pour la première fois au marché Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Elle vit peu à peu disparaître le lieu maudit. Forcée de suivre le pas rapide des montures, elle suivait en ravalant quelques sanglots : la trahison de celui qu’elle aimait secrètement, l’assassinat de sa mère, le sort auquel elle avait échappé de justesse…
Pour la première fois de sa vie quelques larmes perlèrent.


Le marchand continua d’avancer toute la journée. Il accorda à tous une pause près d’une rivière où chacun put se désaltérer. Lui et son esclave avalèrent un repas frugal et donnèrent juste un morceau de galette à la captive. Vers la nuit, ils s’arrêtèrent dans un lieu isolé pour dormir.
L’esclave lia les mains de la jeune fille dans le dos lui relia les chevilles à un arbre. Dans cette position inconfortable, elle ne pouvait espérer se libérer. On lui jeta une couverture qui servait au mulet. Elle s’endormit aussitôt.

Le lendemain, la journée fut identique, aucun des deux hommes ne lui adressa la parole. Départ et marche durant tout le temps que le Soleil voulait bien éclairer la route. Ce manège eut lieu pendant 4 longues journées. Elle était épuisée.

Au terme de ce périple, le convoi stoppa devant une maison isolée à quelques mètres du centre de la ville. Là, Axelle fut déliée et prise en charge par un autre esclave. Le marchand discuta avec lui et elle put entendre ces mots :


Voilà, j’ai la marchandise que bien des Seigneurs se plairont à avoir (il raconta brièvement l’histoire) Jeune pucelle qui n’a aucune cicatrice sur son corps que bien de châtelains fortunés apprécieront de dresser. J’en connais quelques uns qui m’offriront une bourse bien pleine.


A ces mots, les deux hommes se mirent en devoir de tâter la « marchandise », ce qui ne plut pas à la jeune fille qui d’un mouvement prompt et rapide attrapa les mains des hommes et les tordit afin de leur faire lâcher prise. L’esclave saisit aussitôt un fouet mais fut arrêté dans son élan par le marchand :


Ah ! Une rebelle !!! Ne la touche pas, je veux pouvoir la vendre intacte et en tirer le prix escompté ! N’aie crainte, ajouta-t-il à l’adresse de la fille, je ferai en sorte que tu sois bien vendue et que tu puisses goûter à tous les délices. Tu en rabaisseras bientôt. J’ai mon idée !!!


Les deux hommes partirent d’un rire gras. Rapidement ils l’entravèrent et l’enfermèrent dans une cage étroite. Ils quittèrent les lieux en lui laissant à porté un pichet d’eau et quelques vieux morceaux de pain moisi.

Abandonnée à ses réflexions, les derniers mots du marchand la firent frémir. Elle mangea, but et devant l’impasse actuelle de la situation, se laissa aller à dormir.
Le lendemain, aux aurores, elle fut tirée de la cage sans ménagement. Les poings entravés, elle suivit en file indienne un convoi d’humain, certains n’en avaient que le nom : de vieux édentés, maigres, d’autres de jeunes hommes musclés, une femme d’âge moyen.


Je n’ai pas l’intention de te vendre aujourd’hui, je t’ai réservée à des acheteurs spéciaux et privilégiés. Ceux là viendront à la maison. Mais je veux néanmoins tester ta popularité pour fixer le prix… Mais n’aie crainte si d’aventure on me propose pour toi un prix  plus que convenable, tu partiras dès ce soir. J’aurai une bouche de moins à nourrir. Et ne t’avise pas à écarter les mains qui voudront te toucher, sois docile, tu n’en tireras que des avantages.


Au bout d’une demi-heure de trajet, la voilà exposée sur une des estrades.
Du monde allait et venait, la marchand discutait, il était arrivé à vendre le plus vieux des esclaves.

Au moins un qui ne crèvera pas chez moi !

Des hommes bien habillés s’intéressaient à elle, mais le prix proposé ne convenait pas. Un d’entre eux dût cependant se montrer plus généreux, car le gros marchand et son esclave la ceinturèrent sans ménagement le marchand lui bascula la tête en arrière en lui tirant les cheveux et la força à ouvrir la bouche afin de lui examiner les dents. Elle fulmina et tenta de refermer sa mâchoire sur les doigts grassouillets.


Pour voir le reste, il faut donner beaucoup plus, s’exclama le marchand, il lui serra sa mâchoire dans ses grosses mains et lui chuchota d’un ton plus que menaçant Souvient toi de ce que je t’ai dit, tiens toi tranquille sinon je te ramène où je t’ai trouvé ou te vends à un Seigneur qui a les mêmes tendances.


Son regard se transforma en regard de braise, il la menaçait ! Et elle ne le supportait pas mais ne voulait pas mourir sous les coups et les assauts répétés du Seigneur. l'acheteur potentiel avait tourné les talons mais d'autres se présentaient encore.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:17 (2017)    Sujet du message: Pour la première fois au marché

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com