Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le soutien de la Reine

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ulric Wade
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Avr - 04:02 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Avoir une audience avec la Reine ne sera pas facile, je le sais. Je ne suis qu'un simple Seigneur des marches de l'Est, il serait normal qu'elle n'ai pas envie de me voir et pourtant il le faut. Je lui ai même écrit une lettre au cas où je ne pourrais pas la rencontrer aujourd'hui. Je tourne et retourne les mots dans ma tête pour être sur que je n'y ai rien mis d'offensant ou de sacrilège :

"A sa Majesté la Reine Danzerchust, puisse son règne durer de même que sa domination sur les contrées septentrionales, méridionales, occidentales et orientales.
Par cette présente lettre moi, Ulric Wade, fils du Seigneur Laurent Wade et de la Dame Elianor D'Escher, bâtard par naissance, fils et seigneur légitime de Wade par testament, demande à sa majesté la Reine Danzerchust aide et assistance afin que son pouvoir légitimise ma présence à la tête du fief de Wade et ce contre mes ennemis le Seigneur d'Escher, l'époux de ma mère, le Seigneur de Failsworth, son frère, tout deux vassaux de feu mon père ainsi que Votre Sénéchal, légat de votre autorité en notre fief et qui a depuis longtemps moins les intérêt du Royaume et de Votre Personne que les siens propres.
En espérant que cette lettre trouvera des échos et m'autorisera à vous voire Vous ou un intermédiaire.
Puissiez Vous toujours rester dans la santé. Que votre Règne perdure.
Seigneur Ulric Wade"


Je pense que tout est bon. Sir je ne me maitrisais pas, je pense que j'en tremblerais. La majorité de mon plan pour reprendre le contrôle de mon fief et exercer ma vengeance est basé sur cette audience et sur le fait que la Reine m'apporteras son soutient.

Un héraut arrive. Il me dit que la Reine ne peut me recevoir maintenant mais qu'il lui fera parvenir tout message de ma part que je voudrais lui transmettre. Je donne la lettre ainsi qu'une copie du testament de mon père à ce Héraut qui se hâte de partir.

Il ne met pas longtemps à revenir et me dit qu'il a remis la lettre à sa majesté et que celle-ci enverra quelqu'un me chercher pour me faire part de sa réponse. Il s'incline et me laisse seul. Je souffle. Au moins, elle ne m'as pas tout simplement refuser nette son aide. J'espère juste qu'elle m'accorde au moins aune audience.

Ne pouvant rien faire de plus jusque l'à, je prends congé pour retourner à l'auberge.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Juil - 11:51 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

Le jeune seigneur de Montfaucon passablement énervé de la récente provocation de l’infâme seigneur de Montferrant entra dans le château royal en compagnie de ses compères Robert de Boisrenard et Blaise de Torignon ou il fut accueilli par d’autres nobles ralliés à sa cause. Nombre de gens à la cours détestaient l’ignoble rustre misogyne qu’on surnommait par mépris le corbeau !
 
Feu son père avait déjà tenté de convaincre la souveraine que Montferrand était un traitre au royaume ayant commis de nombreuses atrocités et qu’il fallait l’emprisonner sans attendre mais la jeune reine, bien trop pacifiste n’avait visiblement jamais voulu châtier ce félon qui lui ne se gênait point pour défier son autorité quand elle avait le dos tourné.
 
Ayant rassemblé plusieurs preuve de meurtres, vols et autres atrocités imputables à son ennemis, Montfaucon comptait bien réussir là où son père avait échoué et débarrasser le royaume de ce scélérat qui l’avait nargué une fois de trop en molestant une pauvre esclave et un marin sous ses yeux.
 
Lorsque Geralt et ses amis arrivèrent dans la salle des audiences ils remarquèrent la présence d’un jeune seigneur visiblement récemment arrivé à la capitale.
A en croire les rumeurs ce Ulric Wade n’était que le bâtard d’un petit seigneur des marches de l'Est, un pauvre diable venu implorer à la reine de lui rendre son fief que les anciens vassaux de son père avait usurpé.
 
Mais pouvait-on vraiment parler d’usurpation dans le cas d’un bâtard n’ayant pas de droit légitime sur le fief de son père. Même dans le cas improbable ou Danzerchust le nommerait officiellement seigneur le pauvre aurait encore fort à faire pour s’imposer auprès de ses vassaux et de ses gens qui auraient du mal à reconnaitre son autorité.
 
Geralt observa un instant le pauvre nobliau qui semblait s’être fait éconduire par le héraut de la reine, laquelle devait visiblement n’être que peu enthousiaste à s’occuper de cette affaire banale. Peut-être que si cet Ulric restait un noble sans terre, il serait intéressant de l’engager comme mercenaire pour guerroyer contre le vil corbeau.
Après tous les bâtards comme lui n’avaient rien à perdre et Wade serait prêt à tous pour obtenir le soutien d’un riche seigneur lui promettant argent et fief. Montfaucon allait donc garder un œil sur lui tandis qu'il sollicitait une entrevue avec la reine.
 
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Sam 24 Aoû - 12:32 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

*Il semblerait que deux seigneurs ont fait longue route pour quérir une demande envers moi. je me demande bien ce qui a pousser ses deux hommes a venir me voir.. Si je me souviens bien, le premier serait un fils d un seigneur procréer sous la bâtardise avec un gueuse du coin... Quand au deuxième, il est un homme en toute possession de sa personne et de ses terres, alors, pourquoi vient-il me voir ?*
 
Pensivement, la reine répondit a son héraut qui était venue solliciter une audience auprès d elle pour ses deux seigneurs. levant la tête pour le regarder avec un sourire semi fatigue, elle lui offrit un signe de la main qui disait qu elle allait les rencontrer. Elle pouvait leurs donner un peut de se temps dans cette journée ennuyeuse et si fatigante suite aux nombreux problème que son chambellan lui avait mis sous le nez avec une montagne de parchemin. Elle se demandait si le bougre ne faisait pas exprès de tout lui remettre de manière lourde et assommante dans le seul but qu elle se désintéresse du royaume.
 
Elle n était point idiote et elle avait aucunement broncher sous le coup qui lui avait fait et prit son devoir au sérieux mais ceci avait quand même émousser sa patience. les deux hommes ne le savaient pas mais le moment était un peu mal choisit pour mettre a l épreuve la reine qui avait déjà reçue son quota avec les perfidies du chambellan.
 
Il lui restait plus qu attendre la venue de ses deux seigneurs qui allaient franchir sous peu la porte centrale pour venir devant elle.
 
Se levant un peu, elle passa la main sur sa robe de couleur vert foret pour enlever les plies causer par sa longue avant-midi sans presque bouger, sa coiffure était un peu émécher sans plus. On pouvait voir la coter gracile de son cou car la longue chevelure étaient remonter sur la tête de manière a rehausser sa noblesse royale. Ses oreilles toujours bien cacher sous la chevelure, on ne pouvait presque rien voir de son sang mêler a part bien sur cette fine finesse de ses yeux un peu brider et bien son mouvoir presque féerique de bouger sans faire de bruit réelle. Il avait toujours un coter presque magique dans le mouvoir le reine mais celui-ci était associer a sa noblesses de naissance.
 
Les fenêtres derrières elle laissaient entrevoir un peu de soleil qui semblait enfin sortir des nuages qui avait arroser un peu en mâtiner la contrer. Les rayons timidement éclairaient un peu la salle du trône laissant la noirceur du matin faire place a un peu plus de lumière car la reine n aimaient pas gaspiller durant le jour des chandelles pour s éclairer, elle préférait au pire travailler dans une semi pénombre qui pour elle n avait pas de malus comme pour les humains.
 
le bruit de la porte qui s ouvre, la reine se retourne pour regarder ceux qui rentrent dans la salle du trône. Le regard fière et sans émotion, prête a recevoir les dires de ses deux seigneurs.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Tristan Cross
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 54
Statut hiérachique: Chambellan
Localisation: Château de la reine
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Tous
Servant de qui :: Sa reine....

MessagePosté le: Lun 2 Sep - 03:08 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

Le chambellan restait en arrière plan, il avait prit grand plaisir à noyer la reine sous une montagne de parchemins, écrits tous bien serré et condensé, il connaissait le peu d'enclin qu'avait sa majesté à gérer les problème du royaume et la voir ainsi désabusée lui ouvrit son grand sourire perfide.
Cependant deux seigneurs vinrent troublé ce moment si apprécié de Tristan, il grommela lorsque le Héraut les invita à patienter, cacher derrière la porte il jeta un rapide coup d'oeil.

Le premier sembla donner une lettre, c'était un seigneur plutôt jeune qui n'avait jamais rencontré, cette lettre l'intriguait au plus haut point, parlait il d'héritage, un don à son altesse, ce parchemin parlait d'argent il devrait y mettre ses mains avant celles de la reine, une légère ponction pour sa personne n'est que chose dûe vu le travail qu'il doit accomplir à la place de sa majesté de toute manière.

Tristan prenait grand plaisir à harceler la reine des tâches qui lui incombait, la soutirant à ses petits jeux pervers avec ses chiens d'esclaves putants et batards!
Il repensait au terrible secret et refus qu'elle lui avait infligé il se promettait chaque jour de lui en faire bavé.

Le héraut se déplaça vers le deuxième seigneur que Tristan reconnu aussitot, ce cher et riche Montfaucon!! Sans y prendre garde le seigneur se lécha les babines repensant au vin délicieux que celui ci lui avait gracieusement offert lors de sa visite surprise, qu'est ce que ce petit coq prétentieux venait faire içi avec la reine?
Cross lisait très bien son petit manège, le petit coq cherchant à s'attirer les bonnes graces de la reine pour l'amadouer et à prendre la place de roi.

Ce dernier resta là planter à attendre la reine alors que le premier s'en alla laissant sa missive, alors que la reine après un moment d'attente dont elle avait l'habitude, sachant se faire désirer, apparu, lasse et fière pavanant dans sa robe verte.

Avant que Montfaucon ait le temps de s'avancer et de venir raconter ses salades, Tristan fit irruption dans la pièce allant directement interpeller la reine, et volontairement sans préter attention au riche seigneur.

Majesté, ô ma reine, veillez à ne pas user trop de votre temps... je vous rapelle que vous devez me signer et vérifier les parchemins de comptes des différentes seigneuries, je vous y ai mit bien des annotations sur certains seigneurs très riches qui, à mon avis, ne donne pas réellement ce qui devrait donner... voulez vous que je m'occupe de la demande de seigneur... de Montfaucon!!

Il se retourna vers le jeune homme, un sourire mesquin aux lèvres, il usa d'une mise ne scène théatrale écartant les bras et se dirigeant vers le seigneur.
Ce riche seigneur de Montfaucon à la cave si délicieuse, gnihihiihihi, comment allez vous et quel bon vent vous amène au palais royal, comment se porte la ville de Brisécume?? votre geste héroique vous a t il vallut une statue?? gnihihihi, je vous prie d'escuser la reine par avance elle n'a que très peu de temps à vous accorder... ma reine... dois je régler cette affaire afin que vous puissiez reprendre vos affaires en toute tranquillité? j'ai fais connaissance de seigneur de Montfaucon il y a peu de temps et je suis sur que ceci en le dérangera absolument pas gnihihihi

Tristan tapota l'épaule du seigneur et glissa très discrètement dans l'oreille de Montfaucon
surtout lorsque l'on connait vos suppositions sur la sexualité de notre majesté.... gnihihih.

D'un signe de tête le chambellan fit signe au héraut de lui donner le parchemin que le permier seigneur avait apporté et la glissa furtivement dans sa chemise, il regardait et attendait la réponse de sa reine avec un sourire des plus mesquins et bedonnant au plus possible son ventre.
Il sentait le jeune seigneur se tendre en sa présence.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Sep - 06:22 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

 
Messire de Montfaucon fut interloqué quand le chambellan fit interruption dans la salle et commença à débiter des salades à la souveraine, cette sale fouine n’avait visiblement pas envie de lui laisser le temps de se plaindre de ses agissements perfides auprès de la souveraine. Non content d’être débarqué chez lui comme le dernier des malappris et de l’avoir rabaissé et sermonné comme un vulgaire enfant, ce salopard voulait en plus se moquer de lui devant la reine en personne. La souveraine avait-elle seulement conscience qu’elle avait confié les rênes du royaume à un opportuniste corrompu qui profitait de son pouvoir pour humilier les seigneurs et les rendre aigrit contre la couronne ?

Quand ce rat de chambellan osa demander à la reine de lui laisser s’occuper de lui afin d’éviter qu’il puisse rapporter à la reine ses agissements discutable et son manque totale de respect pour les seigneurs du royaume fidèles à la couronne qui combattaient chaque années les ennemis du royaume, le sang de Geralt ne fit qu’un tour. La colère l’envahit, il était un Montfaucon et n’allait pas se laisser faire par ce méprisable ministre ventripotent qui se croyait tous permis, la reine devait savoir à quelle point elle avait fait confiance à un sale type avide de pouvoir qui tentait de l’évincer des affaires du royaume ! S’armant de courage le seigneur lança un regard plein de défit au chambellan et regarda la reine avant de déclarer à voix haute.

« Noble reine. L’affaire qui m’amène ici est de la plus haute importance. Figurez-vous majesté que suite à la disparition de mon amie dame Mallorsie d’Harcourt agressée par des brigands alors qu’elle traversait les terres du seigneur Sebastian de Montferrand. Votre chambellan s’est mis en tête de faire démolir le château de la famille d’Harcourt et de priver le frère de feu le seigneur Godefroy d’Harcourt de son héritage légitime sans même daigner m’en donner la raison. Comprenez que tous cela me concerne et me préoccupe vu que Frederik d’Harcourt se trouve être aussi l’époux de ma jeune sœur … »

Tout cela était une vengeance orchestrée et préparée à l’intention de ce vil pourceau de Cross qui l’avait récemment humilié avant de lui piller sa cave à vin pour son propre compte et qui osait en plus continuer de le provoquer devant la reine et toute la cour, ce sale petit roquet gros et gras avait besoin de se faire remettre à sa place tant il lui donnait des envies de vomir. Pas étonnant que le royaume aille mal avec un tel misérable qui mentait à sa reine.

Les nobles et autres courtisans commençait à chuchoter, la plupart devait sans doute être scandalisés par les pouvoir que s’arrogeait le rapace chambellan qui ne devait pas être plus apprécié que le rustre et cruel Montferrand. Assister à l’humiliation publique de Cross serait sans doute un spectacle qu’ils appréciaient beaucoup, cela faisait un moment que la reine n’avait pas affirmé son pouvoir en publique et certains commençaient probablement par la trouver molle comme chef d’état. Geralt n’avait rien inventé en disant au chambellan que le célibat prolongé de reine suscitait l’inquiétude de la noblesse qui commençait à craindre une guerre de succession si la souveraine venait à disparaitre sans mari, ni héritier légitime …

Se tournant de manière élégante vers le cupide ministre de la souveraine, le jeune seigneur de Montfaucon lui adressa un sourire hypocrite. Il n'avait pas peur d'affronter ce rapace trop cupide pour le bien de la reine et de la patrie.
 
« Je suis ravis de voir que notre bon chambellan se préoccupe autant de ma santé et celle des habitants de Brisécume qui ont en effet érigé une statue à ma gloire pour avoir sauvé leur ville d’une flotte de pirates. Dire que lors de notre rencontre vous prétendiez que ma flotte de guerre n’était qu’une dépense inutile en période de paix … Heureusement que ce n’est pas vous Tristan Cross qui êtes chargé de la défense des côtes du royaume, le quart de notre flotte marchande aurait été coulée et certains villages côtiers détruits avant que vous daignez enfin venir au secours de pauvres pécheurs si insignifiants à vos yeux ! »

Les piques de Geralt avait été soigneusement réfléchie et eurent leur petit effet sur le chambellan. Cet infâme cuistre allait en prendre pour son grade lui qui avait voulu écarter la reine Danzerchust des affaires du royaume pour s’en mettre plein les poches quand elle avait le dos tourné allait bientôt payer le prix de sa cupidité et de son mépris total pour le peuple. Montferrand amoureux de son esclave et privé de son assassin Loki n’étant plus une menace sérieuse, le jeune seigneur de l’Ouest s’était trouvé un nouvel adversaire en la personne du pédant et grossier ministre de la reine qui n’aurait pas dû le prendre pour un minable qu’on pouvait humilier sans qu’il se défende ...

HRP ordre : Reine puis chambellan


Dernière édition par Geralt de Montfaucon le Mar 3 Sep - 13:56 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Mar 3 Sep - 16:46 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

La reine attendait la rentrer des deux seigneurs quand elle ne vit qu’un seul homme pénétrer dans la pièce. Un homme de belle stature a la chevelure blonde. Il émanait de lui une jeunesse et une force qui laissait à croire que le jeune homme avait tendance a se croire le roi dans sa demeure. Il semblait oublier que ce château ici n’était pas le sien.
Avant même de pouvoir ouvrir la bouche pour saluer et parler a ce seigneur que deux hommes se prirent le droit de parler en premier. A croire que tout le monde se donnait des droits qui ne plaisaient réellement pas a la reine. Serrant les dents, elle écouta les deux bouffons se prendre une prise de bec devant elle. Sidéré devant la situation, elle regardait le tout ce demandant s’il allait à venir a baissé leurs culottes pour voir qui allait pisser le plus loin.
Il fallait comprendre tout bonnement que les deux hommes s’avaient rencontré dans le passé et que cette rencontre navrait pas été des plus conviviale.


-Suffit!!


Un ton sec et froid ce fit entendre du trône ou la reine sentait que sa patience allait fondre aussi vite que la neige en pleine été.


- De quel droit vous permettez-vous de prendre la parole en premier lieu sur notre personne. A croire que vos manières se sont perdues sur la route.
Elle regardait franchement à tour de rôle les deux hommes présents dans la salle du trône.


-Seigneur Cross, vous pouvez disposer. Nous vous ferons quérir dès que cette rencontre sera faite pour parler de ces documents qui attendent notre personne.


Laissant le silence se placer un peu et regardant le chambellan quelques minutes pour voir qui prenaient bien la porte. Son regard se retournant vers le jeune seigneur.


-Quand à vous, a notre souvenir les hommes l’ouest on certes les manières marins mais ici, vous êtres avec la reine du royaume. Vos manières se doit d’être plus approprié à notre statut.


Un autre silence et la reine s’installant enfin sur le trône croyant que le besoin d’imposer son corps cette délicats mais noble a la présence de cet homme.


-Nous vous écoutons seigneur Montfaucon, nous espérons que votre demande sera faite avec un ton plus adéquat cette fois car nous n’apprécions pas que vous prenez des droits d’attaquer des gens du royaume comme ce bon chambellan.


Il faut dire que le terme bon pour cet homme avait passé sur le moment comme une couleuvre pour la reine mais elle allait certes ne pas étaler son déplaisir devant ce jeune seigneur qui venait la voir pour des première fois. Si un seigneur se permettait de reprendre ouvertement un membre du royaume, ceci donnerait le droit aux autres de faire pareil. Après le royaume pourrait se retrouver dans une situation politique très précaire ce qui ne plaisait pas à la reine qui tenait à la quiétude de son royaume florissants.


( HRJ : chambellan s'il veut commenter suivis de Geralt)
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Tristan Cross
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 54
Statut hiérachique: Chambellan
Localisation: Château de la reine
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Tous
Servant de qui :: Sa reine....

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 03:09 (2013)    Sujet du message: Le soutien de la Reine Répondre en citant

Le seigneur fit une courbette de la tête marmonant entre ses dents un faible
[color=invalid-color:range] mais bien sur votre altesse, comme bon vous semble, je reste à disposiation dans le bureau[/color]
Rougeot et visiblement mécontent il se retira gromelant pour lui même

qu'est ce qu'il a ce petit prétentieux à se mêler de ce qui le regarde pas... ses airs arrogants... son vin detestable...

Ce petit coq prétentieux se pavanait avec son armure et sa chevelure blonde, se vantant de son ton prétentieux d'avoir une statue à son effigie, une grande et puissante armée ô combien utile, le chambellan porte entre-ouverte de son bureau écoutait le reste de la conversation en serrant des dents.
De multiples plans pour écarter ce Montfaucon de la reine traversaient son esprit mais il enrageait de n'être aux cotés de la reine pour la conseiller de vite évincer le blondinet.

Restant près de la porte il chercha à chercher dans ses archives les divers héritages de cette fameuses à priori nombreuse et retrouver leurs ascendances et leurs biens, avec totue la mesquinerie qui l'habitait il se mit à fouiner chaque registre où sa famille apparaissait gardant une oreille attentive à la discussion qui se déroulait non loin de là.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:12 (2017)    Sujet du message: Le soutien de la Reine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com