Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Acalmie ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 05:20 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Elle se réveilla en forme : ou du moins autant qu'elle puisse l'être. Elle n’avait plus cette sensation de fièvre. En était-il de même pour Loki ? Peu lui importait en fait.

La lueur du jour filtrait à peine par les ouvertures du château. Elle ressentait du froid sur son visage. Elle ignorait si elle n’avait dormi que quelques heures : auquel cas ce serait le soir, ou toute une nuit, dans ce cas là c’était déjà le petit matin. Ce qui l’étonnait, c’est que Montferrand l’ait laissée seule, là, dans cette pièce… Bien sûr, dans son état, elle était encore incapable de quoi que ce soit…

Justement, elle repensa à lui : comment il s’était comporté la veille : ainsi le corbeau pouvait se transformer en colombe. Elle avait du mal à le réaliser. Peut-être le premier jour avait-il seulement voulu asseoir son autorité en se montrant si violent… pour impressionner peut être.
Le dernier regard qu’il avait eu pour elle avant qu’elle ne s’endorme, n’avait montré aucune colère.  Seule une moquerie provocatrice mais non agressive dans ses attitudes et son sourire avait trahi son visage qui se voulait austère. Certes ces marques d’attention la mettaient hors d’elle : Loki les recherchait, elle les fuyait. Mais qu’y faire et puis à bien y réfléchir, ce n’était pas si désagréable. A observer Montferrand, hormis cette cicatrice qui lui barrait sa joue, le reste de son visage était doux. Même elle lui donnait un certain charme !

Elle ne savait plus que penser de lui… En avoir peur ?  Le détester ? Cohabiter ?

En attendant, elle vit que seules des braises subsistaient dans l’âtre. En s’asseyant, ses côtes la rappelèrent à la prudence.
Elle se déplaça avec mille précautions et difficultés vers la table et se hissa tant bien que mal pour saisir un pichet en fer blanc. Elle y versa de la tisane puis se dirigea vers le foyer. Elle fit son possible pour refaire partir le feu, mais ne put malheureusement pas y mettre une grosse bûche. Ceci fait, elle posa le pichet au bord des flammes pour réchauffer le breuvage. A bout de forces, elle s’enveloppa dans une peau et resta recroquevillée contre un montant de la cheminée maussade de ne pouvoir faire plus sans ressentir des tiraillements et être essoufflée.

Elle profita encore quelques instants de ce moment de silence béni pour elle !
Un premier rayon de soleil inonda la pièce : il arrivait de l’est, c’était donc le petit matin. Elle regarda ce trait de lumière qui se déplaçait lentement à travers la pièce calme. Intérieurement elle appréciait le fait que Montferrand l’ait laissée là, isolée. Elle profitait encore de reprendre des forces et regardait la poussière qui voletait dans le rayon de soleil quand elle entendit la porte s’ouvrit et siffloter. Elle espérait que Montferrand se montrerait sous le même visage que la veille et ne s’offusquerait pas.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 06:48 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Le seigneur ne dormi pas beaucoup cette nuit là, la seule véritable occupation qu'il avait eu la veille était de faire son maximum pour garder ses esclaves en vies, et hormis une balade dans le plus proche hameau pour récupérer des herbes il ne s'était guère dépenser, après un coucher relativement tôt, c'est tout aussi tôt qu'il décida de se lever.


Loki semblait dormir profondément encore alors que les premiers chants de coqs annonçaient l'aube.
Il le laisserait se reposer encore, même si sa tête bouillonnait d'idée sur son avenir il était encore trop tôt physiquement pour que Loki puisse être le bras droit que son seigneur attendait.


Il enfila des braies sans mettre quoi que ce soit sur ton torse afin de prendre un maximum la fraicheur de l'air sur lui et fit signe de tête à son molosse de le suivre. Discrètement et de bonne humeur il se dirigea vers la salle de banquet alors qu'une faible lueur de jour infiltrait les ouvertures du château.


Sifflotant caressant le crane de sa bête il stoppa net devant la porte... Malgré sa bonne humeur il avait une crainte... qu'allait il découvrir dans cette pièce où il avait laissé l'apprentie sorcière?? des symboles sataniques?? la pièce brulée?? non elle était bien trop faible la veille...et si elle n'était plus là? ou si elle était décédée???  un nombre incalculable de raisonnement traversaient son esprit alors qu'il se décidait à pousser la lourde porte.


Son regard se porta directement sur la couche... vide...et son air devint grave aussitot.
un rapide coup d'oeil dans la pièce le décrispa aussitot, elle était bien là, la brune malingre enmitoufflée dans une peau qui servait dans la couche.
Salvagie adossée contre un montant, tentait tant bien que mal de se réchauffer devant des braises tout aussi pales que son teint.


Le seigneur ne put s’empêcher de sourire légèrement découvrant la scène sous cet aspect tant il en redoutait d'autres.
ainsi tu a put te lever seule, tu es rudement endurante...


Le ton de sa voix était calme posé, sans aucune tonalité de cordialité ni de colère.
Sans se soucier de Salvagine le seigneur se dirigea dans la réserve, non loin de la cheminée et y resta quelques minutes, le fidèle molosse à ses trousses ne le lachait pas.
De la réserve le seigneur entonna, reste bien couverte, la pièce n'est pas si chaude, ne vas pas m’attraper un autre mal alors que tu te remet à peine...


Il en ressortit et pour la première fois armée de deux belles tranches de pain abondamment tartinée de miel.
Zehahaha mes cserfs ne seraient guère impressionnés s'ils me voyaient torse nus avec mes deux tartines Zehahaha, régales toi donc,  à tes dires le miel semble pouvoir te soigner un peu...
le seigneur présenta les deux tartines et les posa prêt des malingres braises.


La vision de ce pitoyable feu le fit sourire Zehahaha quelle belle flambée tu nous a fait
et tout en la regardant d'un air moqueur, il tapota aussi délicatement qu'il put sur la joue de l'esclave, et sans dire d'autres mots il ramassa sous la cheminée des brindilles et bois secs tombés et cachés sous les lourdes buches, les étalants sur le feu, un crépitement se fit entendre et des petits flammes dansèrent dans l'âtre, le seigneur y déposa un buche moyenne très sèche que la braise attisée se mit à lecher.


comment voulais tu rallumer un feu avec des buches plus lourdes que toi Zehahaha
Il rapprocha les tartines des flammes, le miel durcit ne tardait pas à devenir liquide, jetant un coup d'oeil à la carafe il l'a rapprocha également des flammes.


De Montferrand jusqu'à présent à moitié accroupit devant salvagine à s'affairer se releva et la toisa, bombant le torse fièrement, aucune expression sur son visage et un regard interrogateur.
Malgré la gène que pouvait occasionné de fixer quelqu'un de la sorte il ne lacha pas du regard le visage de la jeune esclave, dans un silence de mort.


Enfin, après quelques longues minutes ainsi, il se déplaca décalant aussi délicatement que possible Salvagine du son pilier,et s'assis derrière elle plaquant son dos vetu de la peau de bête contre son torse, ses mains fixée sur les petites épaules feminines et osseuses.


D'une voix lente, grave et posée il murmura
tu es en bonne voie de guérison, Loki aussi et je t'en ai remercié..., tu m'as poussé à bout en tentant de t'enfuir, tu as essayé et raté... tu en a subit les conséquences alors que lors de ton achat je t'avais prévenus des risques...
il rapprocha sa bouche dans le creux du cou de l'esclave
je pense que tu vois que je peux être aussi autre chose qu'une bête sauvage quand la vie de mes esclaves est en jeu... je sais que tu me hais, que tu hais les seigneurs mais tu es née dans le mauvais berceau...


Délicatement il descendit de quelques centimètre la peau de bête de l'épaule de Salvagine laissant apparaitre sa peau.
il l'embrassa sensuellement sans en rajouté et repris
Je n'ai jamais marqué mes esclaves... tu serais la première... alors pour ton bien, ranges ton orgueil, cohabites avec nous et surtout ne retentes plus de t'enfuir... mes colères provoquent souvent des dégats irrémédiables...


Le seigneur souffla, mêlé de peine et d'un poids relâché, l'air se dissipa sur l'épaule de l'esclave, que de Montferrand recouvrit aussitôt.
Et ouvrant ses bras serra le corps malingre et le blotti contre lui devant le feu crépitant, la tignasse brune de Salvagine sur ses narines, il la bercait doucement.
Il relacha l'espace d'un instant son étreinte afin de laisser à salvagine le libre mouvement de ses bras si elle voulait mangé.


S'attendant à tout, il attendait la réaction de cette furie sauvage avec crainte tant le seigneur connaissait l'état d'esprit et la haine de Salvagine contre la seigneurie.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 07:24 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Les premières paroles prononcées par Montferrand rompirent le calme de la pièce. Il semblait encore de bonne humeur vaquant ça et là et revenant vers elle avec une large tranche de pain, délicate attention d’y avoir mis du miel. De nouveau, elle prononça distinctement le même Merci clair que la veille.

D’humeur taquine il plaisanta en ravivant plus aisément les maigres flammes et braises qu’elle n’avait pues activer.
Au moment où il lui toucha gentiment la joue leurs regards se croisèrent si le sien avait perdu la lueur de peur de la veille, il restait néanmoins guère amical et tout aussi interrogateur. Elle n’eut pas de geste de recul cette fois. Cependant leurs regards restèrent ainsi un bon moment. Elle lui trouvait une attitude de plus en plus un visage agréable.

Lorsque celui-ci passa à ses côtés pour l’enlacer et qu’il laissa ses doigts et ses lèvres jouer sur ses épaules, elle se laissa faire pour la première fois avec délices, frissonnant même !
 
« - Je n'ai jamais marqué mes esclaves... tu serais la première... alors pour ton bien, ranges ton orgueil, cohabites avec nous et surtout ne retentes plus de t'enfuir... mes colères provoquent souvent des dégats irrémédiables... »
 
Ces paroles prononcées sans agressivité eurent pour effet d’anéantir toutes les sensations de plaisir qui commençaient à naître en elle. Elle se crispa. Elle ignorait s’il continuait ses taquineries ou si le sérieux de ce seigneur qu’elle se remit à haïr plus que tout avait repris le dessus. Elle ne parvenait pas à le regarder de leurs positions respectives. Elle tenta vainement de s’extraire de l’étreinte amicale de ses bras puissants mais en vain. Si son regard avait pu croiser le sien il aurait perçu toute la charge de haine qui l’habitait à nouveau.

Le miel réchauffé coulait de sa tranche. Pour penser à autre chose qu’à cet homme l’espace d’un instant elle mordit de toutes ses forces dans le pain, comme s’il s’agissait d’une vengeance, et se mit à mâcher fortement mais encore prudemment. La moitié de la tartine achevée, elle la posa attrapa le pichet tiédi et se mit à boire une partie de son contenu.

Ne pas voir ce qui se tramait derrière elle l’agaçait au plus haut point, sentir les bras de Montferrand qui l’enlaçaient également.  Son esprit en ébullition, elle ne savait comment s’en débarrasser d’autant qu’elle n’appréciait pas de lui adresser la parole. Elle se décida tout de même et prononça :

«  - Le chien… il… il faut le sortir après cette longue nuit… »

Non qu’elle se souciait de ce molosse, mais il fallait à tout prix qu’elle trouve une idée pour le forcer à s’éloigner…
Comme si cette idée était insuffisante elle ajouta :

«  - Loki aussi attend. »

Bien entendu, elle ne se souciait également pas de ce qu’il devenait. Mais tout prétexte était bon.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 08:25 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Malgré toute la bonne volonté que De Montferrand mettait à apaiser les esprits de cette esclave rien n'y faisait, il pouvait sentir la fougue et colère de celle ci bouillir contre lui lors de son étreinte.
Elle mordit à pleines dents la tartine et fit passer le tout avec l'eau tiédie dans la carafe, le seigneur amusé par cette mini colère ne disait mot sentant l'esclave se torde bien mollement vu ses blessures. Si la vision de ce petit vermisseau dans ses puissants bras l'amusait, le fait que cette apprentie sorcière ne dise toujours aucun mot d'acquisement oud de refus l'énervais au plus haut point.
Depuis la veille la bouche de Salvagine ne s'était ouverte que pour boire un peu de tisane et se rassasier.


Alors qu'il pensait enfin avoir un moment de non violence voir d'acalmie avec Salvagine celle ci, tout en se tordant décida enfin à parler.
Le chien… il… il faut le sortir après cette longue nuit… et ...  Loki aussi attend.


Le seigneur ne put s'empécher de s'esclafer
Zehahaha ainsi donc tu te préoccupes du chien que t'as voulut empoisonner et de l'esclave que tu hais le plus dans cette forteresse??Zehahaha Loki se repose quand à mon chien il sort quand je lui en donne l'ordre...


De Montferrand prit une grand bouffée d'air, et souffla encore avec peine dans le cou de Salvagine.
enfin puisque ma présence t'indispose à ce point...
Tout en serrant les frêles épaules, sans violence mais d'une étrange sensation, il se releva et tout aussi doucement qu'il eu fait auparavant remit délicement Salvagine contre son pilier.
Il la regarda à nouveau l'air sombre et peiné et hocha la tête en fermant les yeux.


soit.. restes donc seule prêt de l'âtre avec ton pilier...je ne compte plus m'emporter après toi de toute manière vu ton état...
Tout en se déplaçant dans la pièce lentement  le seigneur siffla son chien qui le suivit et sans un mot ouvrit la porte et le fit sortir.
Un air glacial provoqué par un vent hivernal mêlé à la neige persistante extérieure s'engouffra dans la pièce, jetant un dernier regard sur Salvagine le seigneur sorti en braies et pieds nus sur le palier de sa forteresse et referma la porte.


Le froid était saisissant, vif et piquant mais réveillait pour de bon le seigneur, le chien quand à lui filait vers la forêt chasser et faire ses besoins.
Le corps du seigneur rougissait, son souffle chaud s'évacuait par ses narines par grosses vapeurs, ses poings vinrent heurtés la petite muraille qui faisait office de barrière tandis que ses pensées s'embrouillaient.


Que fait d'elle??? depuis son arrivée une flopée de problèmes entouraient la forteresse se re-mémorant les journées passées, le regard du seigneur s'attrista de plus en plus car tout en étant un seigneur de guerre en ces temps de repos il ne supportait plus ce genre de querelles.
Les pires des solutions lui traversaient l'esprit... revendre salvagine? dans cet état?? la tuer.. la laisser mourir comme les autres dans un cachot? la marquée? la torturée? l'enchainée à vie?l'enmurée??


Le désespoir de voir ses tentatives de sympathie rejetée par cette sorcière lui faisait avoir les idées les plus noires sur le futur de celle ci.
De Montferrand frappa violemment du poing sur la pierre  comme pour se ressaisir et rentra brusquement dans la pièce, son corps frissonnait de l'effet chaud froid et de grand mouvements secs étaient provoqués comme des spasmes.


Il regardait la jeune fille, sans lui donner aucune valeur sur ce qu'il pensait, car même lui n'en avait plus aucune idée.
Tête baissée il alla à la réserve manger quelques fruits secs  mais son appétit et bonne humeur s'estompait au fil des minutes, son esprit ne travaillant que sur le devenir de Salvagine.
Ressortant de la réserve il regarda celle ci et sans émotions prononca


repue? tu veux autre chose? veux tu que je te prépares un bain chaud avec quelques une de tes herbes?
Un ton sec, sans violence, méchanceté, ni haine  mais terriblement monocorde et sans passion alors que le seigneur parlait le plus souvent sous le ton de la colère, bonne humeur ou taquinerie, l'air utilisé contrastait avec les dires habituels


Avant même qu'elle ne puisse répondre il reprit avec le même ton et le même air neutre mais sombre.
je ne te marquerais pas, non pas que l'envie m'en manque car je n'ai pas confiance... prends ça comme un "remerciement...?" pour avoir soigner Loki ... et ta propre personne... après il n'y a pas que cette raison qui me pousse à oublier cette idée...


De Montferrand baissa la tête, tout en fourrant ses mains sur le ceinturons des ses braies et continua regard fixé sur le sol.
je vais tout faire pour que tu te soignes et que tu sois sur pieds rapidement, Pour notre bien j'éviterais d'être trop en contact avec toi, et une fois ceci fait ...............


Un lourd silence coupa la phrase du seigneur qui ne regardait que ses pieds, enfin il ressortit ses mains et se dirigea vers Salvagine évitant soignement tout regard.
Sebastian saisit sur le passage un large marmite et la noya d'eau fraiche et claire puis la posa sur le feu.
Il tendit alors sa main, encore marquée de la veille mais dégonflée, paume vers le haut.


......Veux tu de l'aide pour te rendre à la salle d'eau ou veux tu te débrouiller seule?
Impossible de décelé ce que le ton de sa voix signifiait tant il était rare que le seigneur parle gorge serrée cela, une chose était certaine c'était un homme assez direct et brusque pour vite deviné ses intentions et cette façon d'éviter de regarder son esclave masquait bel et bien celles ci ainsi que ses pensées.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 09:42 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Il est vrai qu’elle se désintéressait et du chien et de Loki, mais enfin, Montferrand semblait avoir compris. Il se leva contrarié et s’en alla, accompagné par son molosse.  
Salvagine le suivit du regard jusqu’à ce qu’il soit hors de vue. L’air frais s’invita dans la pièce lorsqu’il ouvrit la porte. Ce fou sortait à peine vêtu dans la neige. La porte refermée, elle se détendit et but à nouveau quelques gorgées de ce précieux liquide.
 
Brusquement et visiblement frigorifié celui-ci rentra dans la pièce faisant de grands gestes comme pour se réchauffer.
Elle suivait tous ses faits et gestes.
Encore une fois celui-ci lui fit diverses propositions concernant son appétit, son bien être ! Elle se contentait de le regarder sans répondre.
Un soupir d’aise monta de son corps lorsqu’il affirma qu’elle ne serait pas marquée. Elle se détendit, déglutit plusieurs fois. A son tour, elle fit un effort, ce n’était pas encore spontané :
 
«  - Merci beaucoup »
 
Elle marqua une pause.
 
« - Je devais aussi ça à Loki, il m’avait aidée. »
 
Elle le regardait tout en buvant ses paroles. Il semblait avoir compris ce qu’elle voulait, ne lui promettait plus le pire mais restait très évasif en ce qui concernait la fin de ses phrases. Un mystère de plus entourait cet homme.
A son tour d’être laconique. Elle ne comprenait plus. Il évitait son regard comme pour ne pas la rebuter. Adoptait un ton neutre comme pour ne rien laisser transparaitre…
 
«  - ...Veux tu de l'aide pour te rendre à la salle d'eau ou veux tu te débrouiller seule? »
 
Alors là, elle était étonnée, de nouveau un changement de personnage. Décidément, elle n’arriverait pas à le cerner. Voilà que de taquin, quelques minutes auparavant, le voici devenu grave et solennel.
De nouveau mise en confiance par ses paroles rassurantes, elle répondit même si ça lui coûtait d’avouer son incapacité :
 
« - De l’aide… oui j’en ai besoin, je ne pourrai jamais y arriver seule... pas de bain… »

Tout en disant ces mots, elle vit la main brûlée de Montferrand.
Avec aide, elle se leva et se dirigea péniblement vers la salle d’eau. Toujours assistée par Montferrand, elle fit une toilette. Il y eut bien quelques caresses mais aucun geste brutal de sa part. Elle commençait à apprécier ces moments de calme en compagnie de cet homme qu’elle redoutait pourtant, mais un mélange de sentiments envahissait son esprit. La sueur provoquée par la fièvre ôtée par cette toilette sommaire, elle se sentait beaucoup mieux.
Propre et habillée, elle profita de ce que Montferrand lui tendait à nouveau la main pour s’en saisir et lui demander :
 
«  - C’est encore douloureux ? »
 
Sans réellement attendre la réponse, elle s’y concentra dessus, récita mentalement une formule apprise et y souffla dessus.
 
«  - Le mal devrait disparaitre rapidement et la main retrouvera toute sa souplesse. »
A nouveau, elle s’appuya sur lui et ils retournèrent lentement vers la pièce chaude du banquet.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 14:55 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Merci beaucoup



A ces mots le seigneur ne put lever le regard
c'est ca... remercies moi..... pensa t il en grinçant des dents...


Salvagine semblait avoir retrouvé sa langue depuis l'annonce qu'elle ne serait pas marquée... il accepta l'aide du seigneur à son grand étonnement... il garda sa même attitude, contenant sa fureur de s'être fait rejeté alors qu'il offrait un peu de sympathie et réconfort ce qui était un acte rare de sa part! Loki aurait apprécié lui!!
De l’aide… oui j’en ai besoin, je ne pourrai jamais y arriver seule... pas de bain…


c'est toi qui vois.... appuies toi sur moi...
Attitude sèche froide n mais sans accès de colère ni de sympathie le seigneur prenait un air détaché fache à la sauvageonne, la transportant lentement et avec attention cependant à son lavement.
Calmement sans gestes déplacés, il aide Salvagine à nettoyer son corps, certes il passa ses mains sur ces parties intimes et ses seins mais sans aucune sensualité ou recherche de profiter du corps de celle ci, le seigneur ne regardait que dans le vide celle qu'il nettoyait prenant toujours cet air distant.


Il lui donna une étoffe afin qu'elle seche sa peau délicate, dont les plaies commençait à cicatriser, ce qui était bon signe et tandis qu'elle se séchait il alla récupérer discrètement des habits dans sa chambre.
De beaux habits bien entendu trop grand pour ellemais qui suffirait pour lui tenir chaud en cette période glaciale même pour les terres du sud.


Alors que le seigneur tendait à nouveau sa main afin de l'aider à sortir de la pièce, il entendit a nouveau le son de la voix de l'esclave
C’est encore douloureux ?


Le seigneur leva enfin la tête et inclina un sourcil il ouvrit la bouche mais fut interrompu alors qu'elle murmurait une recette de sorcière tout ne soufflant sur la plaie.
Le mal devrait disparaitre rapidement et la main retrouvera toute sa souplesse


Le seigneur ne dit mot, regardant salvagine mais air toujours aussi vide, sans émotions aucunes.
si tu le dis... si c'est encore douloureux... qu'est ce que ca peut te foutre de toute maniere...


Tout en rabaissant la tête fulminant intérieurement de l'instant devant la cheminée il la ramena contenant son caractère.
Une fois dans la pièce à buffet il déposa Salvagine sur sa chaise trone
merveilleuse tenue... tu ferais des ravages... Zehahaha
Malgré son air taquin le rire malsain trahissait son visage.


j'irais sous peu t'acheter des habits plus .... feminin.... que tu sois un peu plus présentable...
J'irais également voir ma serfs pour qu'elle me donne d'autres herbes et onguents pour permettre une meilleure cicatrisation de tes blessures... pour tes cotes malheureusement à part éviter les mouvements brusques il n'y a rien a faire à part du repos... je m'en suis déjà cassé...


Tout le long de ce discours le seigneur le regard du seigneur changeait constamment passant de la colère, au malsain à l'aimable intensifiant ses mots et paroles.
Il avait une idée en tête, définitive ... non  mais elle cheminait dans son cerveau depuis qu'il avait évacué cet affront dehors au froid.


Si tu veux prendre l'air dans la journée, je t'accompagnerai, non pas que j'ai peur que tu fuies..mais avec cette neige tu tomberais et n'irais pas bien loin de toute manière.
Le seigneur s'abaissa recroquevillant ses genoux devant l'esclave, et la toisa à nouveau, il porta salarge main blessée sur sa jou, la caressa et la passa dans ses cheveux demellant quelques nœuds.


il murmura
quel dommage ... un si joli visage....


Enfin un regard agréable porté sur Salvagine qu'il "coiffait" de sa large main, un regard enfin calme et appaisé qui contrastait par tous les changements de ton qu'il s'opérait de faire pour lutter contre lui même.
Que veux tu fais en attendant... Salvagine...


Il se releva et bomba son torse nu devant elle croisant les bras.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 15:58 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Des projets immédiats, il lui en avait fait part ! Mais Salvagine sentait intuitivement que quelque chose d’autre se tramait dans l’esprit de Montferrand. Ses propos et ses intonations la mettaient mal à l’aise : effectivement elle n’arrivait pas à percevoir les sentiments : Colère ? Amusement ? Amitié ? Énervement ?… non décidément, elle n’arrivait pas à le cerner.
 
Pourquoi diable voulait-il la rendre plus présentable : des quelques jours écoulés, elle n’avait aperçu dans le château aucune autre âme : pas de serviteurs ni de serf n’aidait au service ou au ménage. La disposition de la pièce principale était telle qu’elle ne semblait pas offrir si souvent que ça des banquets…
Quand il lui proposa d’aller prendre l’air, elle s’empressa d’acquiescer. Aller dehors : voir le ciel, humer l’air. Même accompagnée ça l’enthousiasmait réellement. 
 
Montferrand lui avait encore cédé sa place et commençait à s’attarder devant elle. Elle sursauta et frissonna lorsque la main de celui-ci commença à lui effleurer le visage et les cheveux.  Non pas que ce fut désagréable, mais elle n’en avait pas l’habitude et craignait toujours qu’il n’arrive quelque chose dans son for intérieur. Malgré la furieuse envie de lui demander de cesser, elle préféra prendre sur elle et faire aussi un effort comme lui aussi semblait en faire. Elle resta néanmoins sur le qui vive. Heureusement une question lui permit de mettre poliment terme à tout ceci :
 

« - Que veux tu faire en attendant... Salvagine... »
 
Il était là devant elle, debout, imposant, son corps était aussi bien fait et musclé : habitué qu’il devait être aux joutes et aux corps à corps. Elle délaissant son torse, elle plongea son regard dans le sien, étonnée qu'il l'ait appelée par son prénom en prenant soin de bien le détacher et l'articuler A son tour, elle lui répondit sans toutefois l'appeler comme Loki avait l'habitude de le faire :
 

« - Dormir, je suis épuisée. »
 
Alors qu’il la ramenait vers sa couche, elle trouva encore la force de lui dire :
 
«  - Pour  sortir, après, si vous m’aidez !»
 
Avant de s’endormir, elle accepta malgré elle encore quelques flatteries de la part de Montferrand, mais se promit de faire des efforts pour tenter d'y être plus réceptive. Les discussions n’étaient pas son fort, pas plus que les contacts avec les autres, mais tant qu’elle serait ici, il lui faudrait s’y habituer. Déjà, la présence de Montferrand dans la pièce ne l’horripilait plus autant qu’avant. Elle le regarda et sombra à nouveau dans un sommeil profond ne se réveillant que quelques heures plus tard en milieu d'après midi aux dires de ce dernier.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 23 Mai - 07:13 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

La jeune esclave voulait encore se reposer apparemment... après tout soit... qu'elle dorme! le seigneur ne lui empêcherait pas tant qu'elle pourrais se remettre de ses blessures rapidement.
L'aidant à se relever De Montferrant l'aida à se diriger vers sa couche en peau de bête, alors qu'il se baissait lentement pour la plonger entre les preaux elle poursuivit.
Pour  sortir, après, si vous m’aidez !


Le seigneur ne releva pas le regard vers elle.
pourquoi pas... nous verrons bien cela à ton réveil suivant ton état...
et s'amusant encore un fois de faire bouillir l'esclave il caressa a nouveau sa chevelure et son visage du bout des doigts souriant d'un air provocateur.
laaaaaa, voila on va faire un gros dodo bien gentillement... gentille fille Zeahahaha
il termina sa séance de caresses par un baiser sur le front, libérant par la meme occasion un peu de sa rancoeur tant il espérait faire fulminer de rage son esclave avec ses attentions.


Puis le seigneur se releva et se dirigea vers la chambre réveiller Loki, le fidèle molosse grattait à la porte à présent et risquait de réveillé Salvagine.
Loki était étendu dans le lit légèrement comateux mais en instance de réveil.
alors mon Loki! bien dormi?? as tu retrouvé de bonnes sensations aujourd'hui?... je l'espère nous avons un travail peu agréable à faire aujourd'hui...je possède 2 autres esclaves dans mes cachots or depuis la cavalcade de notre sorcière je n'ai put aller les nourrir...ni les couvrir et je crains fort qu'elle ne soit plus que cadavre..


une peu embété de réveillé Loki avec ce genre de vision il poursuivi... bombant le torse..
mais n'ai pas peur ca sera rapidement fait... il faut trop froid pour que le corps pourrisse et soit bouffé par les asticots... cependant vaut mieux ne pas tardé avant de les balancer dans les douves... je sais que je ne vous avais jamais parlé de ces deux là.. mais je possédais une catain qui aimait les coups de fouet et une dryade résistante mais trop éprise de liberté comme notre sorcière!


habille toi et allons y tu mangeras à notre retour!!
Le seigneur fit de même et mit un haut bien chaud et un pantalon ainsi que d'épaisses chaussures.




rejoins moi dehors dès que tu en auras fini!je vais avancer le travail...Zehahaha
et tout en sifflotant le seigneur s'empressa de filer à l'extérieur reprenant son fidèle canidé en balade par la même occasion.


Le soleil était encore une fois bien clair dans un ciel bleu, la neige amorçait sa fonte, et l'air ambiant était sain et agréable, de Montferrandrouvrit les lourdes grilles qui menaient aux pièces les plus malsaines et sombres de la forteresse.
Ce chateau était encore plus lugubre de l'intérieur qu'il n'y paraissait.
Les suppositions de Sebastian étaient en partie justes... Virginia, l'esclave catain dont il aimait fouetter la caouane n'était plus , la malheureusement trop peu vétue, malingre et stigmatisée de coups avait péri certainement de froid... faim... les deux?? son corps à moitié nu tenant encore les barreaux était juché sur le sol malgré le froid une odeur de mort peu agréable flottant dans les  cachots humides.


Pour l'avoir cotoyée bien souvent le seigneur n'en était plus gêné, il ouvrit la cellule et ota les habits de la malheureuse, ses membres inertes et froid balançant dans les bras de son dernier maitre, il avancait solennellement dans les couloirs tout ne réflechissant...
... tsss un esclave docile et catain comme elle .. quel gachi... si j'avais pas perdu mon temps avec cette maudite sorcière elle serait encore envie à gouter de mon fouet...maudite sorcière....


S'avançant dans la cour, il vit Loki sortir à cet instant 
ouais ben je le sentais tu vois... Je n'ai pas le temps d'enterrer pour cette malheureuse... leste là... et balance là dans les douves... elle était tellement obeissante qu'elel 'navait jamais eu l'occasion d'y aller zehahahaha.. pauvre d'elle...


Tout en rigolant sur le triste sort de cette esclave le seigneur au un pincement de gorge en la déposant, mais il ne s'attarda pas et retourna les talons ....
je vais voir ce qu'est devenue la Dryade... ne rentre pas la dedans ça put le mort et sans rien dans le ventre... ça te couperais l’appétit pour quelques jours...tu n'as pas besoin de ça...


Malgré l'agitation dans les cachots l'odeur restait encrée dans les pierres, Un surprise de taille attendait de Montferrant... la dryade était encore bien vivant poussant des petits couinements bien faible, déshydrater, sa gamelle d'eau gelée..., sa teinte verte était d'un gris blanc fade mais elle semblait encore respirer...
Le seigneur s'empressa de la prendre dans ses bras, et hata le pas afin que Loki ne la vois pas; ou le minimum possible.
Galopant dans les marches il transporta la malheureuse créature dans la chambre dite de la rousse, plus chaude et confortable... Loki et Salvagine étant domiciliés dans les quartier du seigneur jusqu'à leurs rétablissement.


tout aussi pressé il alla chercher discrètement de lourdes carafes d'eau et des victuailles, forçant la bouche de la malheureuse à la faire boire, il la laissa sur le lit entouré de provisions et referma la porte promptement.


Loki semblait avoir fini sa besogne et attendant son seigneur d'un air interrogatif.
Fermant les grilles du cachot et embarrassé De Montferrand annonça clairement.


cette saloperie de Dryade est encore vivante... Loki que les choses soient claires: tu n'as jamais vu cette créature içi, tu n'en parles à personne ! surtout pas à Salvagine!!!je ne veux pas que ces deux là rentrent en contact!!!personne à part moi doit toucher ou parler à cette créature!!


Le seigneur envoya une grande bourrade "amicale" sur le dos de Loki 
tu m'as prouvé depuis ces derniers jours que tu étais décidé à me servir, or je vais t'accorder ma confiance dans les prochains jours Loki et te donner les missions que j'espérais ...la première concerne cette apprentie sorcière... malgré tous mes efforts celle ci refuse de coopérer et accepter son statut... or je ne l'ai pas prise pour avoir une bouche inutile à nourrir! j'ai donc décidé de la rendre rentable....
je veux qu'on la chouchoute jusqu'à son rétablissement, tu iras en ville avec ma carriole lui acheter de beaux habits...très beaux habits qui mettront ses formes féminines en valeur... même si je sais ça sera pas facile Zehahahaha


un regard malsain tout comme le rictus s'ouvrant sur ses lèvres apparut
je lui ai promis que je ne la marquerait pas mais ca sera mes clients qui le feront!!! contre de l'or!!! si cette folle continue à refuser d'accepter son rang tu comprends aisément ce que je compte faire de son pauvre corps! zehahaahahaha


La paume de main se faisait plus pressant sur l'épaule de Loki et la lourde main vint se porter sur le derrière du cou de Loki.
comme  tu sais Loki... j'ai été souvent en guerre... et dans celles ci il m'est arrivé de tuer... et desfois................oui bon.... souvent..... j'ai fait un certain excès de zèle.....
or.... il y a peu j'ai entendu parlé d'un nouveau seigneur dans les terres de l'ouest.... son père était un arriviste lopette voué à la reine comme je les hais...il avait tenté de m'inculper auprès ce cette dernière de divers meutres......bon certes... j'en étais pour la plupart responsables  mais quand on me manque de respect.... bref.... Sache que ce nouveau seigneur... il l'est un peu grâce à moi.... car lorsque j'ai profité d'une attaque sur notre royaume ou les quatres contrées étaient engagées pour .... liquider le fils ainé... le frère de notre nouveau seigneur Zehahahaha!!!!


le seigneur reprenait des couleurs et son air malsaint conquérant explosait au grand jour.
j'ai été décoré...récompensé...., Zehahahaaha, pour avoir défendu notre royaume et .... cette reine... Zehahahaha personnellement j'ai utilisé cette attaque pour satisfaire bon nombre de vengeance Zehahahahaha


Un fou rire démoniaque exitant prenait place dans la gorge de Montferrant, se calmant petit à petit il termina
c'est lors d'une de ses mission mon Loki que tu vas devoir me montrer mes talents...dès que mon plan sera opérationnel nous irons voir ce nouveau riche que j'ai ... on peut le dire mit sur ce trone! ZehaHAHAAHHAHAAHahahahaha


faisant signe de la tête à Loki et le guidant de sa puissante main vers les escaliers il l'emmena vers le palier, ses éclats de rire résonnait dans la forteresse et se stoppèrent net devant la porte.
aucun mot de tout cela A QUI QUE CE SOIT! surtout pas à ................ il fit un signe de tête désignant la pièce .


maintenant rentrons comme si de rien n'était...on la chouchoute .... et je répète.. pas un mot sur la dryade... pas un mot sur le nouveau seigneur... et encore moins sur .... son avenir fort probable!zehahaha le seigneur chuchotais ces dernières paroles quasiment inaudiblement même pour Loki.


ALLONS MON LOKI!!! MON FUTUR BRAS DROIT RENTRES DONC ET RECHAUFFES TOI APRES CETTE BALADE!!! REGALES TOI DONC DES RESTES ET DE CE QUI TE PLAIRAS DANS LA RESERVES!!!
Avec une entrée théâtrale tonitruante, le seigneur entra dans la pièce jovial et malsain à la fois.


PS: ordre : Loki --> Salvagine 
PS2: désolé j'ai fait très long mais ca met un peu en scène mes prochains RP et rebondissement
PS3: attention seul Loki est au courant de la discussion donc ne pas anticipé sans signes réellements visibles ou perceptibles (ca va pas etre facile mais ca va pimenter le jeu :)
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 25 Mai - 08:43 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Loki dormait encore…sous les draps, il y faisait chaud, c’était agréable. Il n’avait aucune envie d’ouvrir les yeux, il voulait profiter, toujours et encore de cette chaleur et de ce sommeil. Il entendit son maitre se levé, mais lui ne bougea pas, retombant dans un sommeil profond. Tout était calme. Il était sur le ventre, la tête entre les bras, sa respiration était régulière…Il avait tout pour être heureux à cet instant, on ne l’avait pas réveillé à coup de pied, ni même en hurlant son prénom. Il avait le loisir d’ouvrir les yeux quand bon lui semblait, du moins quand son maitre le déciderait. Il ne se réveillerait pas trop tard non plus. D’ailleurs, il se dit que c’était l’heure, et ouvrit les yeux. Il bailla, mais n’eut pas le courage de s’étirer. Il resta allongé sur le ventre et ferma les yeux sans pour autant se rendormir. Ne rien faire…juste être là. Quel plaisir. Son maitre entra dans la chambre et lui demanda s’il avait bien dormi. La question ne se posait même pas à dire vrai, il se sentait d’attaque:

-Je me sens très bien merci.

Mais le reste fut peu ragoutant, et sa motivation sembla le quitter. Des cadavres ? Les mettre dans les douves. C’était clair qu’avec ce froid, les deux devaient être mortes au moins cinq fois !

-Bien

Il vit le seigneur s’habiller, et en le voyant s’eclipser, il fit de même, prenant des vêtements chaud. Il s’étira et rejoignit son maitre. Il avait un cadavre dans les bras, et Loki eut un mouvement de recul. Certes elle n’avait pas eut le temps de pourrir ou autre chose dans le genre, mais ça n’en restait pas moins glauque. Il s’approcha et attrapa le corps inerte de la jeune femme. Elle était gelée, et, un odeur écoeurante retourna l’estomac de l’esclave qui retint sa respiration jusqu’à ce qu’il jette le cadavre dans les douves. C’était tout simplement affreux. Il déglutit et posa une main sur son front. Quoi de mieux que de jeter des cadavres des le matin…Et puis savoir qu’il avait séjourné dans cette eau putride…un violent frisson le parcouru. Il était temps de rejoindre son maitre de toute façon.

Il se rendit près de la porte du cachot et regarda ce que son maitre transportait avec lui…la Dryade ? Elle était toujours  vivante ? De Montferrand ne sembla pas voir Loki, de ce fait, il ne dit rien et resta au même endroit, voyant son maitre se hater comme pour cacher la présence de la créature. Enfin pour ça il était trop tard, vu que Loki l’avait clairement vu. Quoiqu’il en soit, il n’avait pas son mot à dire et attendit que le seigneur finisse sa besogne. Il le regarda, et hocha la tête. Bien, il ne dirait rien de toute façon ça n’était pas dans son interet, et puis il ne voyais pas pourquoi il dirait quelque chose à qui que ce soit.

-Je ne dirais rien.

Un tape amicale…Loki ne s’y ferait jamais, à chaque fois, il avait l’impression qu’il allait perdre un bras. Il bougea légèrement ses épaules pour savoir s’il les sentait toujours, puis se concentra sur ce que lui disait le seigneur, un sourire se dessina sur ses lèvres. Ainsi, il ne voulait pas le décevoir, en entendant la suite, il eut un peu de peine pour Salvagine…mais elle l’avait cherché non ?

-oui je comprend parfaitement vos projets en effet.

Pour sa part, Loki préférait mille fois être marqué au fer, qu’être marqué ainsi. Mais bon, ça n’était pas son destin et encore heureux. La suite le laissa perplexe. Que devrait il faire ? Il écoutait l’histoire, quelque peu suspicieux. Ses talents ? Qu’allait il lui demander de faire  ? De toute façon ça n’était pas maintenant, il avait le temps de voir venir les choses après tout. En tout cas, il comprit que son maitre avait de grands projets qu’il comptait mettre à execution et ce, bientôt.

-Ne vous inquiétez pas rien ne sera dévoiler à qui que ce soit.

La chouchouter…c’était dans ses cordes. Quand son maitre haussa le ton, Loki sursauta, pas parce qu’il avait eut peur, mais parce qu’il ne s’y était pas attendu. Il eut un léger rire, et alla manger. Il ne mangea pas des masses, ce qu’il avait fait le matin même était encore un peu trop présent dans son esprit et l’odeur de mort, l’avait un peu…barbouiller. Mais il se restaura tout de même. Une fois fini, il alla vers son maitre:

-Quand devrais je me rendre en ville ? J’aimerai y aller pendant que le temps est clément si vous me le permettez.

Pour n’importe qui, ça serait une bonne occasion de fuir, mais Loki tenait à sa vie, et était bien trop loyal envers son maitre. Et puis l’idée de se faire pourchasser par des bêtes, ou essuyer l’ire de Montferrand ne lui faisait absolument pas envie.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 26 Mai - 01:14 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Dans un demi-sommeil, elle entendit les deux hommes converser. Ces deux semblaient avoir terminé leur repas.
Elle n’avait pas vraiment entendu leur conversation les seuls mots qu’elle saisit furent ceux de Loki :

« -Quand devrais je me rendre en ville ? J’aimerai y aller pendant que le temps est clément si vous me le permettez. »

Aller à la ville… mille idées trottaient dans sa tête : est ce que cela la concernait ? Elle l’espérait de toutes ses forces. Et surtout si c'était pour se mettre en quête de  quelque personne fortunée voudrait la racheter. Elle savait qu’elle ne pourrait pas tomber sur pire personne de toute façon. Bien que Montferrand lui ait montré des signes de paix et de gentillesse, elle doutait de ses paroles pleines de sous entendus. Un fol espoir naissait en son esprit.
Alors, elle réussit à se tourner quelque peu et ouvrit les yeux : observa les hommes.

Loki semblait pressé d’accomplir cette tâche : connaissant sa jalousie, il était probable qu’il s’empresse de l’accomplir… du moins si cette mission correspondait à ce qu’elle avait imaginé. Loki remarqua qu’elle le regardait et il eut un regard gêné… ce qui donna à Salvagine encore plus d’espoir sur l’idée qui lui avait traversé l’esprit.

Passé cet instant d’euphorie, elle jugea plus prudent de ne pas trop s’y focaliser dessus afin de ne pas être déçue si ça ne s’avérait pas.
Comme le matin même, elle réussit tant bien que mal à se redresser, elle bouillonnait toujours autant intérieurement d’être obligée d’attendre de l’aide. L’attitude empressée et servile de Loki l’irritait également.

Le manque d’activité commençait à lui peser et ce n’était pas pour lui rendre son caractère plus agréable : alors qu'elle avait commencé à apprécier Montferrand, pour l'heure, elle le rendait responsable de son état de convalescence forcé.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 27 Mai - 08:08 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

L'attitude de Loki était parfaite et même si la vision de la jeune fille cadavre à jeter dans les douves l'avait rendu palot, il restait fidèle et dévoué comme jamais, les distributions de leçons infligés et de récompenses finissaient par payer ... du moins .... sur lui....


Salvagine était encore affalée dans sa couche et sa moue maussade commençait à exaspérer le seigneur.
Quand devrais je me rendre en ville ? J’aimerai y aller pendant que le temps est clément si vous me le permettez.


Loki sortit le seigneur de ses viles pensées... tant il ruminait rapidement sur les refus et repousses de l'esclave.
Zehahaha!! mais tout à fait Loki!!! et tu as bien MERITE de prendre l'air...... je vais te donner une pleine bourse d'or... je veux que... tu achètes de jolis habits à notre charmante esclave  sauvageonne... qu'elle cesse de porter mes habits trop large et ... de bien sombre gout ... pour une fine taille comme elle....par la même occasion achètes toi de nouveaux habits également... ton dernier achat n'a malheureusement pas tenu assez de temps, achètes toi des tenues aisée pour l'extérieur, tes nuits et tout ce que tu penses être bon...


De Montferrant prit un air inhabituellement jovial, riant aux éclats, tapotant sur l'épaule de Loki et envoyant de grands sourires hypocrites à Salvagine.
continues à être bien sage toi aussi.... et t'iras en ville avec nous la prochaine fois.... et oui.... avec de beaux habits! car de Montferrand aime que ses esclaves soient bien propres et présentables!!


ironiquement il caressa les cheveux de la sauvageonne l'ébourriffant totalement et sans guère de finesse avec sa grosse main.
Il se dirigea dans sa chambre et en revint bien vite avec une large bourse de cuir bien pleine


Voilà mon brave Loki tu as l'après midi pour toi et taches de pas tout dépenser quand même! je suis brave mais pas trop non plus Zehahaha
une large bourrade sur l'épaule pour aider Loki à sortir sur le palier dans des esclaffades de rires qui résonnaient dans toute la forteresse, il porta sa bouche à l'oreille de Loki et chuchotta
tu as bien compris ce que je veux en faire....trouves moi des beaux habits de putain qu'on la vende ou la loue comme telle!  quand à toi achètes toi une tenue digne de moi... et une belle cape... noire... et quelque chose de joli... pour tes nuits zehahaha
Le seigneur avait prit soin de chuchoter au plus bas possible, le chien exciter par l'attitude de son maitre aboyer fortement couvrant l'apparté.


prends vite la cariole et sois revenu avant la nuit... achetes quelques victuailles également et du vin... nous feterons notre nouveau départ à tous les 3 ce soir Zehahaha


De Montferrand ferma la porte et le silence revint d'un coup, un regard noir sur la jeune femme, insistant, et marqué d'un sourire au rictus sinistre.
tu vois que je suis pas si mauvais... alors veux tu toujours te balader avec mon aide ou continuons nous à nous hait en silence... sauvageonne....?




Ordre : Loki ou Salva (peu importe)
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 27 Mai - 12:02 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Elle ne prit pas part à la discussion des hommes mais sentait que quelque chose se tramait. Montferrand parlait avec Loki avec des sous-entendus tout en lui jetant un œil au passage. Lorsqu’il lui chuchota à l’oreille, elle ne put rien suivre de la conversation malgré son ouïe fine tant le sale chien aboyait. Le tout est qu’après lui avoir jeté un regard légèrement embarrassé, Loki sortit.

Elle continua d’espérer que les habits neufs seraient pour la mettre en valeur en vue d’une transaction bien qu'ellle jugeait ces habits peu pratiques, peu chauds. De plus la promesse d’aller en vile semblait confirmer les idées qu’elle se construisaient dans sa tête… Pourvu qu’elle ne soit pas déçue…

A présent elle n’appréciait pas du tout le ton que Montferrand employait avec elle : le matin et la veille, il avait utilisé un ton plaisantin, semblait de bonne humeur. A présent son intonation s’était faite plus sarcastique… ces « gentilles moqueries » qui manquaient même la faire sourire s’étaient transformées en sombres promesses. Mais enfin que pouvait-il lui arriver de pire si ce n’est d’être revendue ?

Les promesses de retrouvailles ne lui disaient rien de bon, se retrouver à ses côtés à table avec Loki empressé pire qu’un chien… tout à fait insupportable.
Sa bonne humeur était inversement proportionnelle à sa capacité de se débrouiller seule : néant.

«  - alors veux tu toujours te balader avec mon aide ou continuons nous à nous haïr en silence... sauvageonne....? »

Elle le toisa sombrement, les deux regards étaient sombres : Montferrand était assombri par l’agacement et elle par la haine.
Comment lui dire que ça lui ferait plaisir de sortir mais il lui fallait accepter son aide.

Elle prit une profonde inspiration et se contenta d’un «  - oui  » qui répondait bien aux deux questions formulées par Montferrand.

Ce fut donc sans trop de paroles échangées qu’elle put aller prendre un peu l’air. Revoir le ciel et le soleil lui fit du bien au moral. Ce soleil hivernal lui réchauffa le corps. Au bout de quelques temps, elle commença à vaciller, elle n’était pas solide sur ses jambes. Elle s’appuya à la rambarde mais fut  obligée de se retenir afin de ne pas tomber à l’homme qu’elle haïssait le plus au monde !

Toujours aussi maussades,  ils rentrèrent dans la demeure sombre.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 31 Mai - 11:54 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Il allait aller seul en ville. Ça lui paraissait tellement irréel. Mais ça voulait dire que le seigneur lui faisait assez confiance pour l’y envoyer seul et Loki eut un grand sourire. Pour être content, ça oui il l’était. Ce fut donc avec attention qu’il écouta son maitre, hochant la tête doucement quand celui-ci lui disait quelque chose. Il retenait bien ce que voulait le seigneur histoire de ne pas oublier quelque chose ou de se tromper. Il prit la bourse d’or, puis se rappela, qu’il était hors de question qu’il arrive après la tombé de la nuit. Il tenait à ce que sa loyauté soit reconnu, et surtout qu’elle ne soit pas remise en doute. Il suit de Montferrand sur le palier, et fini par le regarde lorsqu’il lui chuchota ses instructions à l’oreille.

-Bien je serais revenu avant la nuit avec ce qu’il vous plaira.

Et ce fut d’un bon pas, qu’il marcha jusqu’à la carriole, attelant les chevaux…puis il était partit. Sur la route, il regardait de droite à gauche. Il ne faisait pas trop mauvais, mais tout de même un peu froid. Heureusement qu’il s’était bien couvert. Les serfs qui l’avaient retrouvé lors de sa fuite semblaient s’étonner de le voir en vie, et Loki leur servit un large sourire. D’ailleurs, le voir sur cette carriole en direction de la ville, les laissa sans voix. Loki était tellement fier. En tant qu’esclave il se sentait bien supérieur à ses abrutits pour une fois et c’était jouissif. Il ne porta pas plus attention à ces gens, et continua sa route. Il lui fallut un moment avant d’arriver à la ville, mais il fini par l’atteindre. Il fut perdu quelques secondes dans la contemplation de la foule et de ce qui se passait. Personne ne le tenait par une laisse, personne ne le forçait à avancer. Ça avait un gout de liberté tout ça. Tout fier, avec sa bourse, il alla dans diverse échoppe et trouva tout d’abord des habits pour Salvagine. Comme son maitre le lui avait demandé, quelque chose qui mettrait en valeur ses formes. Loki en prit plusieurs de différentes teintes de matières histoire d’en avoir un de rechange et puis ça ne coutait pas beaucoup d’or

Une fois sortit de l’échoppe, il marcha le long de la ruelle, et son regard se tourna vers un jeune homme, fort  bien habillé, et plutôt beau garçon. Il lui adressa un sourire, et celui-ci le lui rendit. Tout content Loki fit encore quelques échoppes pour trouver son bonheur, des habits dignes de son maitre… et il en trouva, puis la cape noire bien sur, il ne l’avait pas oublié. En passant, il choisi quelques vêtements confortable pour la journée quand il ne sortait pas, et des vêtements…assez joli pour la nuit. Son maitre souhaitait il le voir avec de beaux habits le soir venu ? Pour pouvoir ensuite s’approprier son corps comme il le faisait si bien ? Si c’était pour cela, c’était parfait cela plaisait beaucoup à Loki. Il paya, puis alla enfin chercher les victuailles, mais aussi le vin, et retomba sur le jeune homme qu’il avait vu auparavant, et au lieu de s’ignorer, ils se parlèrent…lui aussi était un esclave apparemment….bien entretenu par son maitre aussi à ce qu’il  pouvait voir.

Lui et Loki échangèrent quelques mots, puis l’inconnu décida de le raccompagner à sa carriole, l’aidant à charger ses affaires, et tout près, ils continuèrent à discuter longuement, ils marchèrent puis se restaurèrent de quelques victuailles vendu pas cher dans des échoppes fait pour. En tout cas, Loki se sentait plus  libre que jamais, il était en joie de pouvoir faire connaissance avec quelqu’un, mais aussi de se  balader librement dans cette ville ou les esclaves rampaient en général et étaient traités comme des chiens. Après de longues heures, et voyant le soleil commencer à se coucher, Loki le salua et s’en alla. Il en voulait pas être en retard. En faisant demi tour, le temps se refroidissait, et il faisait de plus en plus sombre. Loki serait à l’heure. Alors qu’il commençait à faire nuit, Loki s’arrêta devant le château et prit ses achats, avant de passer la porte. Il faisait chaud à l’intérieur. Les joues rougis et plutôt heureux, il avança cherchant son maitre du regard. Il avait passé une bonne journée à l’extérieur. Rien de mieux pour lui donner le sourire. Il avait fait une rencontre forte sympathique et s’en souviendrait pendant un moment encore. Son sourire en disait long sur son état d’esprit, cela faisait un moment qu’il n’avait pas sourit ainsi.
Il posa les victuailles et le vin sur la table, puis posa les vêtements de Salvagine. Il trouvait qu’il les avait plutôt bien choisi…La pauvre, ça n’était pas le meilleur destin pour une esclave. Mais il n’y pouvait rien de toute façon. Il posa aussi ses nouvelles affaires, cachant quelque peu celle pour la nuit.

-Je suis rentré, je vous ai apporté ce que vous vouliez est-ce que cela vous va ?
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 3 Juin - 09:45 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Après une balade des plus courtes et silencieuse, Salvagine campée sur le bras du seigneur prenant à plein poumon l'air frais, montrait de sérieux signes de fatigue.
Celle ci vacillant et se cramponnant avec bien du mal à son guide.


Zehahaha toujours pas vraiment remise! tu vas devoir t'accrocher à mon bras pendant bien d'autres balade si tu veux voir le jour plus souvent Zehahaha
Démontrant une joie toujours aussi sournoise le seigneur avançait à présent vers la sinistre citadelle, prenant le temps de vérifié sur le passage des douves que le corps de la défunte Virginia n'était pas remonté à la surface, Loki avait surement bien fait son travail car le seigneur ne vit rien.


La montée des escaliers menant à la salle de banquet fut longue et pénible... le seigneur avec son peu de patience aidait l'esclave qui se tenait avec bien du mal à tout ce qu'elle pouvait avant qu'elle ne chute dans les bras de son propriétaire, qui la rattrappa non sans sourire!


Zehahaha allons voila que ma sauvageonne prends plaisir à tombé dans les bras de son seigneur enfin Zehahaha
Le visage maussade et le regard haineux en disait long sur les multiples provocations que le seigneur lancait avec une joie non dissimulée sur Salvagine.


Une fois dans la pièce le silence revint, lourd et pesant, Le seigneur allongea l'esclave dans sa couche, mais ne referma pas les couvertures.
Je vais devoir te dénuder ma chère, Loki est aller acheter de nouvelles tenues pour toi... il faut bien qu'on te les fasses essayer!
D'une voix simple et sombre le seigneur avait prononcé cette phrase sans laissé la moindre opportunité à la jeune femme qu'il dépoilait sur le champs sans réel ménagement ni geste déplacé, tel dépecé un animal la jeune fille se retrouvait nue dans sa couche qu'il referma.


Toujours avec le même air intriguant et malsain, le seigneur s'occupa dans la pièce attendant avec une impatience non dissimulée le retour de Loki, Il ne prit même pas la peine de porter le moindre verre d'eau à l sauvageonne, prenant un air étrangement distant avec celle ci.


Alors que le soleil se couchait, la cariole fit son entrée dans la cour du chateau, réveillant tel un enfant impatient l'excitation du seigneur qui s'empressa d'ouvrir la porte à Loki.


Loki semblait heureux, souriant et fier, il déballa les marchandise sur la table, De Montferrant le vit dissimulé des habits mais ne chercha pas à en savoir plus, Sebastian lui ayant donné le libre choix il ne demanderait pas de compte, de plus Loki avait bel et bien comprit et accomplit sa mission, de superbes habits féminin, digne des plus jolies putains du royaume. La taille semblait parfaite à la silhouette de Salvagine.


Tenant la fine et très légère tunique du bout des doigts il se tourna vers l'esclave.
Très bon choix mon Loki, je n'aurais pas fait mieux.... nous allons enfilé ceci a notre chère Salvagine voir si ca moule bien son corps si fin!
d'un signe de tête le seigneur fit comprendre à Loki de s'exécuter et d'enfiler les nouveaux habits de la sauvageonne.


ca va te changer de tes guenilles de sorciere!  dit il d'un ton toujours aussi ironique en habillant la jeune fille toujours sans ménagement.
Le seigneur ne savait si elle montrait une faible opposition ou non, car Salvagine bien lasse de sa balade et avec le peu de force qu'il lui restait ne faisait clairement pas le poids fasse à la force bestiole de son seigneur.
C'est ainsi que nue.. elle se retrouva... à demi nue....
Les tissus étaient brillant et fin, transparent presque, ses tétons clairement visible comme son entrecuisse suivant l'allure qu'elle adoptait.
Zehahahaha parfait!!!! plus qu'a attendre quelques jours que les dernieres traces de coups disparaissent et nous l'amènerons en ville cette folasse! Loki sert nous du vin a foisons!!! nous allons feter .... Salvagine!!! à sa santé Zehahahaha


Dans un etat d'exitation extreme le seigneur s'esclafait reluquant avec enfin Salvagine et félicitant à tout va Loki.
tu redormiras dans ma chambre mon fidèle Loki! Déshabilles moi notre chère esclave qu'elle n'abimes pas sa nouvelle tenue et lave moi là, je vais préparer un somptueux repas avec tes achats! Nettoies la bien comme il faut qu'elle sente bon et applique quelques onguents sur ces plaies qu'elle se remette au plus vite!!!


Envoyant une bourrade amicale a Loki Il s'en alla ranger les victuailles dans la réserve, Laissant Loki s'occuper de Salvagine.








Ordre :
soit : Loki -> Salva 
soit: Salva (réaction/état d'esprit) -> Loki -> Salva -> Seb
 
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 5 Juin - 05:37 (2013)    Sujet du message: Acalmie ? Répondre en citant

Encore une fois à bout de souffle et de forces, elle ne put que se laisser faire alors que Montferrand la déshabillait sans aucun ménagement tout en continuant ses allusions. Elle rageait toujours et ne pouvait que prendre son mal en patience en attendant… en attendant quoi… l’idée d’être revendue qui lui avait effleurée l’esprit semblait se confirmer.

Montferrand la délaissa un instant, il errait impatiemment dans la pièce comme un enfant qui attendrait un cadeau. Enfin Loki apparut. Montferrand se trémoussait de joie… Loki lui montra ses emplettes : SON Maître lui parut enchanté.

Avec empressement celui-ci enfila ces vêtements à Salvagine : elle n’en avait jamais vus de pareils : vraiment pas pratiques mais si c’était pour la mettre en valeur afin de la vendre, elle songea qu’il lui valait mieux les accepter, de toutes façons, elle n’avait aucun moyen de s’en défaire et encore moins de s’y opposer.
Ces habits n’étaient guère pratiques : le tissu était fin et ajouré : cette robe était conçue pour attirer les regards : celui de Montferrand s’y attardait, Loki lui semblait détourner son regard dès qu’il croisait celui de Salvagine, enfin au marché elle aurait du succès pour un peu qu’elle ait un visage plus avenant.

Montferrand, visiblement heureux de ces achats, laissa à Loki le soin de s’occuper d’elle. Vivement que son état physique lui permette une plus grande autonomie afin qu’elle n’ait plus besoin de quiconque. Elle ne se sentait pas d’opposer une résistance quelconque : la balade lui avait ôté ses dernières forces, elle commençait à avoir faim et surtout soif. Elle sentait à nouveau la fièvre la gagner et son corps ressentait les courbatures : son remède commençait à lui faire défaut.
Elle lutta donc contre son envie de se reposer pour suivre ou plus tôt pour laisser Loki la guider vers la salle d’eau. Arrivé là, elle le toisa et lui dit d’un ton peu amical :

«  - On est quitte maintenant… fais pas de zèle avec moi…»

Elle avait envie de lui dire qu’elle se débrouillerait seule, le dire oui facile, mais le faire impossible. Elle ravala sa colère, ses paroles et le laissa agir. Celui-ci tel un toutou bien dressé suivait scrupuleusement les commandements son maître adoré. Elle avait perçu dans le regard que Loki portait sur Montferrand un entier dévouement : il buvait littéralement les paroles de celui-ci et semblait heureux d’exécuter les moindres désirs de ce dernier.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:21 (2017)    Sujet du message: Acalmie ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com