Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Esclaves marqués aux fers ... ou pas???
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 05:49 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Excellente.... Le seigneur de Montferrand passa une nuit sans se réveiller sans crainte d'une possibilité de mauvais coup d'un de ses esclaves.


Même si ces dernières pensées avant de sombrer dans son sommeil étaient sur la découverte de marque douteuses sur le corps de Loki, après quelques réflexions le seigneur s'était endormit serein, il en saurait de toute manière bien plus en ce nouveau jour.
Salvagine avait réussie à parler plus de 3 mots, une première depuis son arrivée... s'était elle enfin résignée à acceptée son statut et son maitre?? ceci était bien moins sur.
Quoi qu'il en soit c'est devant son visage que le seigneur ouvrit les yeux, et pour la première fois il vit celui ci avec un léger sourire, cette malingre était bien plus jolie quand elle dormait que lorsqu'elle montrait son vrai visage sauvage et rebelle.


Sebastian profita de ces minutes de répit observant les traits de la jeune fille encore assoupit et plaisant à regarder... est ce que cette sauvageonne tiendrait sa promesse? que valait vraiment sa fameuse "parole"?? pour l'instant de Montferrand espérait enfin pouvoir passer une journée agréable.
Il n'y avait plus eu de guerre sur le royaume depuis fort longtemps mais la lutte à tenir ses esclaves tranquilles lui demandait autant d'énergie.
Sa main vint caresser les chevelure de Salvagine tendrement et il se leva discrètement, celle ci avait besoin de sommeil... soit.... il était de bonne humeur et était enclin à laisser un chance à cette esclave d'être agréable et qu'elle lui rende la pareille.


Il tira légèrement les étoffes afin de profiter du regard de la nudité de son esclave quelques secondes et sauta du lit.


Loki.... il n'était pas là, même si le seigneur avait dormit plus tard qu'à son habitude, son esclave n'avait pas put se lever plus tot que lui, cela n'était jamais arrivé...
où diable est il passé celui là encore... j'espère qu'il ne va pas réussir à changer mon humeur de si bon matin!!!!


le seigneur enfila ses braies et sortit précipitamment, son chien le suivit joyeux comme à son habitude lorsque son maitre se levait.
Passant le petit corridor et arrivant dans la salle du banquet, la première chose qui choqua le seigneur était la chaleur de la pièce, habituellement après une nuit de sommeil la salle s'imprégnait de la froideur hivernale mais là il n'en était rien, et il ne fallut que peu de temps au seigneur d'en comprendre la cause, Loki était là le cou demantibulé calé sur son épaule formant à poings fermé sur une chaise prêt de l'âtre.

Sebastian ne savait que pensé... pourquoi était il içi et non pas sur sa couche dans sa chambre... regrettait il ses actions? ou tout simplement le seigneur s'était il peut être trop emporté sur ses déductions? a vrai dire il n'y avait même pas pensé et ne s'était remis en question.
Discrètement il se dirigea vers l'esclave s'accroupit et regarda son visage qui semblait stoique mais un leger sourire était là également.

décidement ils semblent bien plus heureux la nuit que la journée Zehahaha

Il caressa tendrement et discrètement les cheveux de Loki, se releva et alla chercher un large morceau de jambon le croquant à pleine dent , arrachant la couane et la jetant à son chien qui ne le lachait pas d'une semelle.
C'est à moitié nu qu'il se dirigea vers la porte d'entrée qu'il ouvrit, et se dirigea dehors, la nuit avait été très fraiche, depuis la neige le froid s'était installé dans les terres du sud.
Le chien passa le pas de la porte et le seigneur referma discrètement.

Terminant de machouiller sa bouchée de jambon il emplit ses poumons de l'air frais, vif et glacés, lui arrachant presque un toussotement.

Il resta ainsi, à l'air frais, à regarder peu à peu le soleil monté dans le ciel, croquant à pleine dent son morceau de jambon et réfléchissant à cette belle journée qui s'annoncait... du moins il l'espérait.
Il s'assit sur le muret du grand escalier, posa son dos musclé contre la pierre froide et gelée et se reposa, soupirant à bien des pensées.. son père.. son passé... ses esclaves... les meurtres et atrocités vécus et infligés, il revoyait le visage du petit roquet de Montfaucon à la place du marché lui rappelant sa tête, enfant, pleurant son frère... , de ce crétin de marin....

Son air heureux du réveil disparaissait petit à petit de son visage alors que ses pensées le hantait, lui rendant des traits bien plus durs et mélancolique, les yeux dans le vague, arrachant la chair de la couane dont le chien se régalait toujours autant, espacé entre des caresses sur la tête.

Il n'entendit même pas la porte s'entrée s'ouvrir et ne sentit encore moins la présence d'un de ses esclaves...


(ordre: le premier qui se réveille et se lève! :p )


Dernière édition par Sebastian de Montferrand le Ven 9 Aoû - 07:09 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 06:36 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Lorsque Salvagine se réveilla, le jour emplissait la pièce. Il lui fallut quelques secondes pour émerger et se rendre compte du lieu où elle se trouvait. Petit à petit les événements de la veille revenaient en sa mémoire : la vente ratée, le retour, sa déception, la bêtise de Loki…et puis surtout la soirée où le corbeau avait adopté des allures de colombe. Autant elle le haïssait, autant, les rares fois où il avait montré un côté agréable de sa personnalité, elle l’appréciait. 
  
Lui revint aussi en mémoire sa promesse qu’il lui fallait tenir. On lui répétait bien qu’elle était esclave même si elle n’acceptait pas ce statut, mais elle avait de l’honneur… Aujourd’hui donc, il lui faudrait s’exécuter… Pas ce matin puisque le lit, elle venait de le constater, était vide. La place précédemment occupée per Montferrand avait refroidie : le jour devait être là depuis longtemps.  
  
Elle se leva et se sentit étonnamment détendue, était-ce la nuit, les soins prodigués ? 
  
Elle ressentait encore quelques douleurs, surtout au niveau de ses côtes, mais en faisant attention, elle pouvait bouger… 
  
Elle se leva donc, se dirigea vers la salle d’eau pour se rafraichir, s’habilla.   
  
Elle entra dans la salle du banquet, tout était calme, pas âme qui vive… si une : Loki dormant complètement avachi sur une chaise. Elle se rappelait avoir vu Loki dans la chambre hier au soir mais n’avait aucun souvenir de ce qui s’était dit ou passé : elle s’était endormi sans demander son reste. Elle passa à côté de lui en l’ignorant.   
  
Par la porte d’entrée entrebâillée, la lumière entrait. La journée devait être bien avancée. Elle n’avait pas pour habitude de trainer au lit. Elle vit une tranche de pain, la prit, saisit une peau au passage pour s’en draper et se dirigea vers la lourde porte entrouverte : elle avait l’intention de manger sa tranche de pain assise sur le haut des marches, les descendre était un peu prématuré. Elle espérait écouter les oiseaux et profiter du soleil et de la vue.  
  
Sitôt la porte passée, elle eut un léger mouvement de recul : Montferrand !! Elle ne pensait pas qu’il puisse, lui aussi, apprécier le lever du jour. Elle continua sa progression après ce léger temps d’arrêt. Elle s’assit sur le sol. Le corbeau semblait perdu dans ses pensées, à priori, il ne l’avait pas entendue arriver. Certes, elle n’avait pas été bruyante, mais de là à ne pas entendre la porte, c’était bizarre. Elle jugea prudent de lui adresser la parole la première afin de lui montrer que son attitude d’hier lui avait été profitable. Mais comment le dire ? Elle n’était pas habituée à faire de longs discours et encore moins à livrer ses sentiments. Prenant son inspiration, comme pour se donner du courage, elle tenta néanmoins par ces quelques mots de lui montrer sa reconnaissance :   
  
«  - Bonjour, le printemps semble arriver… et, heu... je voulais vous remercier pour hier soir et heu... pour m’avoir permis de dormir. »   
  
Ces quelques mots étaient dérisoires, mais elle s’était fait violence pour les prononcer.  
  
  
  


Dernière édition par Salvagine yop le Ven 9 Aoû - 13:01 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 07:08 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Il tressaillit... le gazouillit des oiseaux sur le fond du grondement de la rivière avoisinante et ses profondes pensées venaient d'être interpellé par une voix féminine.

Bonjour, le printemps semble arriver… Je voulais vous remercier pour hier soir et pour m’avoir permis de dormir.

Le seigneur d'abord surpris par cette présence avait plus ou moins sursauter, il regarda Salvagine en levant un sourcil en l'air, il était tellement noyé dans ses pensées qu'il ne sut trop quoi répondre.
En effet... il arrive doucement... nous avons eu un hiver très rigoureux avec cette neige et ce froid... je préfère les saisons plus chaudes de ma contrée du Sud quoi qu'il arrive... même s'il est agréable de profiter de l'âtre comme Loki le fait actuellement...

La voix un peu lourde et empotée, le seigneur semblait malgré tout serein de pour une première fois dénué de toute violence.
Il arracha un autre morceau de chair du jambon à pleine dent, machouilla en regardant le ciel, la forteresse, le paysage lointain sans trop prendre garde à Salvagine enroulée dans une peau.
Sa voix se fit soudainement entendre après quelques minutes d'un long et pesant silence entre les deux protagonistes.

inutile de me remercier, je sais voir quand un corps ou un esprit atteint ses limites et je ne compte pas te tuer, voici quelques jours que je t'en fais baver en vain... ca commence à me lasser et...............

Le seigneur se tut et repris après une grande respiration
enfin tu sais desfois.......je.... non tu....enfin vous....

Son regard se portait à nouveau vers se forteresse et il se tut à nouveau
ho et puis non rien....

Le regard ne se détournait plus et fixait dans le vide
tes cotes? ton corps? y a du mieux? l'onguent que je t'ai appliqué hier a t il eu des effets positifs?
La phrase fut balancée sèchement sans réel sens avec les phrases ou balbutiement précédents, il jeta la couane, du moins ce qu'il en restait à son molosse.
et avant qu'elle ne puisse répondre il poursuivit...

Il est agréable de t'entendre parler en tout cas... qui plus est de remercier... heureusement que le froid me saisit le corps sinon je jugerais rêver dans un profond sommeil Zehahaha quoi qu'il en soit il me semble que c'est la première fois que....................non rien...

Le seigneur se tut porta à nouveau son regard sur Salvagine en souriant largement, pour une fois sans rictus malsain ou autres méchancetés affichées royalement sur son visage.
Il ne la lâcha pas du regard, un regard flou et interrogatif qui la dévisageait en attendant ses réponses

Cette matinée commencait bien étrangement tant le seigneur semblait mélancolique et peu enclin à exploser rapidement, lassitude ou un terrible plan en préparation? quoi qu'il en soit ses pensées semblaient l'occuper grandement.


Dernière édition par Sebastian de Montferrand le Ven 9 Aoû - 08:05 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 07:29 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Elle était encore sous l’effet de la surprise des mots qu’elle venait de prononcer. A son tour elle fut troublée par les paroles banales certes mais sans animosité que Montferrand prononçaient. Elle le regardait attentivement, elle avait rivé son regard sur son visage, pas le regard noir de d’habitude, mais un regard rempli d’interrogations. Il continuait de parler, sans toutefois achever ses phrases, comme s’il en avait trop dit ou pas assez dit.  Comme s’il était perdu dans ses pensées… 
  
« - tes cotes? ton corps? y a du mieux? l'onguent que je t'ai appliqué hier a t il eu des effets positifs? » 
  
Cette phrase l’interpelait directement mais il ne lui laissa pas le temps de répondre et continua son discours, scrutant tour à tour l’horizon, mélancolique, et la jeune femme en souriant. 
  
Elle réalisa qu’il était pratiquement nu, elle offrit spontanément de lui passer la peau qu’elle avait prise pour elle : 
  
« - Il est inutile d’attraper la mort ! Les vêtements que je porte sont chauds : ils me suffisent. » 
  
Même si ça ne lui ressemblait pas, elle fit l’effort de se lever pour la lui passer plus aisément. Encouragée par son sourire et son visage, elle le regarda aussi avec son air interrogateur, elle effleura ses joues et son torse et se reprit immédiatement pour à nouveau lui adresser la parole : 
  
« - Oui, ce matin, je me sens mieux. Et les onguents doivent y être pour quelque chose. Merci. » 
  
Troublée et émue, elle se rassit et commença à mâcher le bout de pain qu’elle avait trouvé. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 08:04 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Salvagine semblait bien interrogative sur le comportement du seigneur... il y avait certes de quoi tant il avait montré quelques unes de ces pires faces à ces deux esclaves depuis leurs arrivées.
Le seigneur avait peu l'occasion de parler normalement ou du moins en colère, en général, il donnait des ordres et discutait après une fois ceux ci exécutés, parler de la pluie ou du beau temps ce n'était jamais arrivé... déjà car la plupart de ces anciennes esclaves étaient mortes bien avant, et aussi car depuis la mort de son père la citadelle était gardée par lui seul.

Bien des pensées lui revenait à l'esprit à nouveau lorsque Salvagine se leva doucement et tout en otant la peau se dirigea vers lui et la lui posa sur le dos l'effleurant légèrement.
Il est inutile d’attraper la mort ! Les vêtements que je porte sont chauds : ils me suffisent.

Le seigneur écarquillat les yeux, dévisageant d'interrogation l'esclave, jamais elle ne s'était montrée aussi enclin à être agréable, était ce par ruse? était elle lassée elle aussi? avait elle abdiquer et enfin accepter sa position?? De Montferrand ne fit mine de rien alors que bon nombre de questions fusaient dans sa tête et son esprit tactique de guerre réflechissait dans tout sens.

elle poursuivit
Oui, ce matin, je me sens mieux. Et les onguents doivent y être pour quelque chose. Merci.

Il prit un air satisfait et repris d'un air satisfait et visiblement heureux
fort bien, tu devrais être bientôt en forme.. nous continuerons ce traitement et tes tisanes...

Sebastian se releva, sortant de sa torpeur et imposant sa carrure aux yeux de la jeune fille, il ota la peau et délicatement la replaça sur les épaules de Salvagine
J'apprécies ton geste...sincèrement et j'en suis agréablement surpris même... mais reste couverte de nous deux c'est toi qui a besoin de soin....

....le froid... durant une longue décennie je me suis battu auprès de mon père... et puis seul... pour garder mes terres, cette forteresse et ma vie!............................................
J'ai combattu et tué bon nombre d’ennemi, été roué de coup, torturé, emprisonné, mais j'en ai toujours échappé.... et me venger en retour....
Je suis resté une semaine dans les terres du nord, dehors en plein hiver à combattre....me cacher... à frotter mes mains gelées...
Donc cette matinée froide certes c'est peu agréable... je ne la crains pas... je l'apprécierais presque... tant c'est reposant


Il blottit Salvagine dans l'épaisse peau et serra ses épaules fortement dans ses mains à travers tout en s'accroupissant, face à face devant elle.

la voix monocorde du seigneur racontait de bref moments son dur passé, un regard intense qui ne lâchait pas celui de la jeune fille.
voilà pourquoi mes colères et châtiments n'ont pas de limite, voilà pourquoi quand il s'agit de punir, tuer ou châtier je le fais sans état d'ames.... je vis seul içi depuis qu'on a tuer mon père devant moi, même si ce dernier m'a élevé comme un chien de combat à la dure...j'ai de la rage à revendre

Il se tut et repris, l'air de plus en plus sinistre et mélancolique
tu te souviens du petit roquet seigneur qui nous a interpellé hier?? qui était avec deux de ces seigneurs lopettes?? que tu regardais avec envie... sache que ce nouveau seigneur l'est grâce à moi et il n'en sait rien! il y a un vieux contentieux entre nos familles... ce sale petit...son enfoiré de frère.......
de Montferrant serra les dents, puis regarda le visage de Salvagine qui était toujours aussi agréable et apaisé, la première fois depuis son achat

le regard sinistre s'éclaira alors que la voix s'emballait dans ces vieilles histoires sordides
et.... tu t'en fous remarque....rentrons donc voir si Loki est réveillé.... désolé de m’être emporté dans ces vieux souvenirs macabres...allons mangés au chaud

Le visage du seigneur se décrispa et sourit à nouveau vers l'esclave alors qu'il ouvrait lentement la porte, d'une main, encore sur le palier il aida Salvagine à se relever la soulevant délicatement par son bras, face à elle à nouveau et le regard profondément planter dans le sien il lui murmura

Une balade à ramasser tes herbes? tu te sens capable aujourd'hui? accompagnée j'entends bien.... soit par Loki ou moi même, ou nous trois si le coeur y est pour tous ....

La porte ouverte laissé sortir la chaleur de la pièce qui fit un effet chaud froid au seigneur qui frissonna et lui firent herriser les poils.

ordre: Loki > Salva ou inverse
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 10:31 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Montferrand et Salvagine semblaient tous deux étonnés et encore dubitatifs vis-à-vis du comportement adverse. Néanmoins, les deux faisaient des efforts, l’un pour ne pas effaroucher l’autre, l’autre pour ne pas froisser le premier.
Salvagine fut étonnée lorsqu’elle entendit Montferrand lui livrer des informations personnelles. Sa carrure se découpait dans le soleil ; il en était impressionnant. Il lui rendit délicatement la peau. S’accroupissant, un instant elle craignit qu’il ne change d’attitude lorsqu’il lui empoigna les épaules. Toujours aussi calme, il continua son histoire. Elle comprit l’origine de ses réactions brutales mais ne les excusa pas.

A l’évocation incomplète des faits anciens concernant des seigneurs croisés la veille au marché, elle comprit aussi pourquoi Montferrand avait coupé court à toute négociation. L’évocation incomplète de ce passé avait assombri le visage de ce dernier. Salvagine murmura :
 
«  - Il vaut mieux être enfant unique, orpheline et sans rien à défendre que soi même ! »
 
Elle saisit la main tendue qui l’aida à se relever. Le visage serein du seigneur la troubla encore plus lorsqu’il lui fit cette proposition :
 
« Une balade à ramasser tes herbes? tu te sens capable aujourd'hui? accompagnée j'entends bien.... soit par Loki ou moi même, ou nous trois si le coeur y est pour tous .... »
 
Cette première idée lui était agréable mais l’évocation de Loki la fit soupirer. Pour ne pas rompre la bonne humeur qui régnait, elle répondit cependant contenant à peine, peut être pour la première fois de sa vie, un petit sourire gentiment moqueur :
 
«  - Ramasser les plantes ?... Pourtant vous vous en moquez, non de - mes plantes - ? J’entends sans cesse des plaisanteries à mon encontre à ce sujet. »
 
Ce n’était pas dit pour le vexer, bien au contraire, mais craignant qu’il n’en prenne ombrage, elle se ravisa et enchaina d’un ton plus sérieux :
 
« - Ce n’est pas la bonne saison pour les ramasser : ce sont des plantes mortes en hiver. Il vaut mieux attendre le printemps. Mais je ne suis pas contre une petite balade, mais pas longue ! »
 
Montferrand étant encore muet, en souriant vraiment cette fois, elle le taquina en affirmant :
 
« - Sinon, je ne serai pas en mesure de tenir ma promesse ! »
 
Son discours fini, elle le regarda aussi droit dans les yeux, étonnée elle-même par les paroles qu’elle avait pu tenir sans chercher ses mots. Elle vit Montferrand frissonner, elle espérait que ceci était du au froid et non à une potentielle colère qu’elle aurait pu déclencher avec les mots qu’elle n’avait su contrôler.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 12:08 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Loki s’était endormit près de la cheminée…Il s’y sentait bien et n’avait pas pensé à quitter cet endroit de la nuit, bien qu’il était assez mal positionné sur sa chaise. Il n’entendit pas le seigneur se lever, juste un petit courant d’air qui le fit frissonner, et grommeler, avant qu’il ne s’endorme à nouveau. Il ne trouva bon de se lever, que quand il n’entendit plus rien. Un silence pesant. Il ne se sentait pas spécialement bien. Il posa sa main sur son arcade constatant qu’il n’y avait rien de bien grave, il avait juste un peu mal, mais sans plus d’ici la fin de la journée, il l’aurait vite oublié. Il se leva et remit la chaise à sa place, posant une main sur son visage et s’étirant. Comme il l’avait prédit…il avait mal au cou et au dos, mais ça n’était rien. Il marcha quelques minutes. Salvagine était surement avec Sebastian. Il avait été dans la chambre et n’avait rien vue. Il n’entendait que des voix. Surement eux deux… ça faisait bizarre de se dire que Salvagine savait parler. Enfin ça n’était pas son probléme.

Il marcha dans la salle de long en large et se posa dans un coin. Il était de mauvaise humeur…il ne savait pas pourquoi, mais il n’était pas dans son assiette, et surtout, il se sentait…mal, pas physiquement bien sur. Mais il n’avait pas la tête à sourire. Son regard se tourna vers l’entrée. Il devait encore faire froid. Ça lui ferait du bien…mais il n’avait pas envie de marcher jusqu’à la sortie. Décidément . Dans un soupir, il  se leva, son ventre criait famine, après tout, il n’avait pas beaucoup manger la veille et ça se ressentait. Il ne chercha pas non plus à se nourrir plus que ça, et dans sa recherche se saisi de quelques fruits, avant de s’asseoir sur la chaise qu’il venait de ranger. Il attendrait la le retour de son maitre et de Salvagine. Salvagine…encore un sujet qui le mettait -la plupart du temps - en colère, mais ses derniers temps, il ne s’était pas emporté au contraire. Il l’avait même défendu et aider. Mais du peu qu’il savait, celle-ci le considérait comme…un chien dévoué à son maitre, ou encore… un homme qui trahit son rang. Quel esclave n’a jamais rêvé d’être seigneur ? Ou juste Chevalier ? Était ce vraiment trahir son rang que de rêver de pouvoir agir librement ? Pour Loki…pas du tout. Il serait prêt à tout pour ça, mais ça n’était pas au gout de tout le monde.

Avec lassitude, il croisa les bras et réfléchit…ah oui, il devait rendre des comptes à son maitre à propos de la veille. Rien de plus difficile, il lui dirait simplement la vérité, et tout irait pour le mieux. Bien qu’il savait que faillir à sa mission pour baiser était une faute assez grave, mais…ça valait mieux de coucher avec un esclave que de jouer le putains dans l’auberge non ? Le seigneur ne perdrait pas son honneur. Il entendit des pas, c’était surement eux. Il attendit qu’ils arrivent jusqu’à lui. Salvagine semblait aussi s’être calmée sur les provocations à son encontre, il espérait que ça resterait ainsi.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 13:08 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Décidément Salvagine soit jouait parfaitement un role qu'elle n'avait joué auparavant soit acceptait enfin les efforts et la bonne humeur du seigneur... l'un ou l'autre ce dernier en profitait en ce jour il était las de partir ne colère à chaque journée ou de partir ne expédition punitive sur ces esclaves.


Salvagine lui arracha même un semi rire 
 Ramasser les plantes ?... Pourtant vous vous en moquez, non de - mes plantes - ? J’entends sans cesse des plaisanteries à mon encontre à ce sujet. »
  Ce n’est pas la bonne saison pour les ramasser : ce sont des plantes mortes en hiver. Il vaut mieux attendre le printemps. Mais je ne suis pas contre une petite balade, mais pas longue ! »


En effet il raillait chaque jour Salvagine pour ses talent de sorcière ou plutot ses connaissances druidiques... mais il riait surtout de sa proposition stupide... aller chercher des plantes en plein hiver....
il laissa apparaître un long sourire honteux de sa propre bétise sans l'avouer bien entendu, Salvagine comprendrait surement qu'il rirait sous cape vis à vis des plaisanteries sur elle.
Celle ci apparement se rappelait se sa promesse... soit... il attendrait le moment opportun quoi qu'il arrive et surtout de voir si Salvagine tiendrait réellement parole sans menaces ni coups.


Ce court échange rendit De Montferrand sur de bons rails, enfin la journée s’annonçait réellement bonne.... Si même Salvagine y mettait du sien... tout serait possible pour qu'à la nuit tombée personne n'ait prit de coups... il l'espérait.


La porte se ferma et enveloppa de la chaleur de la pièce les deux matinaux.
Loki était d'humeur morose inutile de lui demandé ca sautait aux yeux, le visage pale... les cheveux en arrières (lol) il regarda à peine l'entrée des deux, tout sourire.
Bras croisés, l'air perdu et ennuyé il ne dit un seul mot...
Bon sang pourvu qu'il n'inverse pas les roles .... pas ce jour ou pour une fois la jeune femme semblait enclin à mettre du sien...


Prennant sur lui le seigneur s'avance et tira une bourrade amicale (mais toujours aussi ... violente) sur l'épaule de Loki...
hé bien.... tu m'as pas l'air réveillé....tu rêvasses à quoi encore????


Avant que ce dernier réponde, Sebastian reprit
 aller tient toi correctement à table, je vais préparer un bon déjeuner frugal....
Avant de se lancer dans sa tache il ébouriffa les cheveux de Loki et aida même Salvagine à s'assoir avant de se lancer dans une grande préparation en sifflotant.


les deux esclaves restaient là, l'un en face de lautre regardant De Montferrand... heureux? s'activer dans la pièce.


Loki.... nous irons faire une balade ensemble dans la journée avec Salvagine... tu seras des notre?
Le seigneur lanca un regard interrogatif et insistant sur le jeune homme.


tu vas bien profiter de cette belle journée.... non???
Le seigneur parlait sans agressivité... d'un ton sur et serein... tout en alignant les plats les uns après les autres... charcuteries...fruits... mêmes des oeufs cuits... 


Il fini pas s'asseoir, serrant une orange dans sa puissante main pour boire le jus, une fois terminé il regarda intensément les deux esclaves...
mangez donc.... Salvagine j'insiste pour que tu prennes un peu de tout... je tiens à ce que tu sois rétablie rapidement, surtout si l'on doit visiter mes terres cette après midi


Il arracha un large bout de Jambon et regarda Loki
nous... nous avons à parler... alors dis moi.... je me suis emporté et trompé?? ou j'ai mis dans le mille? dis moi donc ce qui s'est passé dans l'auberge... et surtout ce que tu aurais fait si la mission avait dut se dérouler normalement...


l'air du seigneur n'était toujours pas agressif mais insistant tout ne gardant un semi sourire.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 14:25 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Ouf, la voilà rassurée en voyant se dessiner un sourire sur le visage paisible de Montferrand. Il acceptait la plaisanterie et semblait la rendre. Ce fut donc en souriant qu’ils entrèrent dans l’immense salle du château. Autant les deux arrivants semblaient gais et enjoués, autant Loki affichait son air morose. Elle craignit que celui-ci ne fasse s’assombrir Montferrand qui affichait un visage radieux. Il n’en fut rien, après son salut habituel envers Loki et avoir aidé Salvagine à s’installer, il se mit en devoir de préparer le premier repas de la journée, copieux repas encore une fois.
Elle observait du coin de l’œil Loki sombre, qui ne quittait pas Montferrand du regard, et se plaisait à regarder Montferrand volubile qui parlait et s’agitait, non pas comme les autres fois, mais sans mouvement brusques, sans heurter tout ce qui se trouvait sur son passage.
 
Il incita Salvagine à se servir de tout et copieusement :
 
«  - Mon estomac n’est pas habitué à manger autant ! »
 
Néanmoins, elle mangea de bon cœur : la nourriture présentée l’étonnait par sa quantité.
La perspective de visiter les terres l’enchantait et l’effrayait à la fois : prendre l’air lui agréait mais si le domaine était aussi étendu qu’il se plaisait à le dire elle craignait que ce soit long. Enfin, elle verrait.
 
Loki, silencieux regardait la scène, il semblait aussi étonné de voir l’air agréable de Montferrand qu’elle ne l’avait été lors de leur entrevue sur les marches du château.
 
Elle allait commencer à manger, lorsque le maître des lieux s’adressa directement à Loki :
 

«  nous... nous avons à parler... alors dis moi.... je me suis emporté et trompé?? ou j'ai mis dans le mille? dis moi donc ce qui s'est passé dans l'auberge... et surtout ce que tu aurais fait si la mission avait dut se dérouler normalement... »
 
Craignant que le récit de Loki ne déclenche un accès de colère, mais surtout gênée d’être au milieu des explications qu’elle estimait ne pas la concerner, elle proposa :
 

«  - Ce ne sont pas mes affaires, je peux aller attendre sur le haut des marches. »
 
Elle but son verre, délaissa le plat garni, elle prit un fruit et se leva pour se diriger vers la porte de sortie.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 15:38 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

La tape amicale, qu’il reçu le fit sursauter. Il était toujours aussi étonné de voir avec quelle force son maitre lui donnait cette « tape amicale », mais ça ne lui déplaisait pas, d’ailleurs ça lui arracha un sourire, et il se positionna correctement pour  pouvoir manger. Il regardait son maitre. Il était rare ces derniers temps de le voir de bonne humeur, mais c’était plaisant à voir et Loki en fut ravi.  Pensant à autre, chose, il ne se concentra sur ce que lui disait son maitre que quand celui-ci mit les plats sur la table. Ça avait l’air bien bon tout ça. Allé se balader avec eux ? Loki n’en avait pas le cœur, mais il était sur que cela ferait du bien à Salvagine et Montferrand après tout, ce matin, ils avaient l’air de s’entendre pour une fois:

-Je ne veux pas déranger, je serais de trop il serait mieux que vous n’y alliez que tout les deux.

Il regardait Salvagine, puis regarda son assiette. Il ne mangea pas beaucoup. Une certaine sérénité planait dans la salle. Loki finit par arrêter de manger, et regarda au loin, avant de froncer légèrement les sourcils et de soupirer. Décidément, ce matin, il n’était vraiment pas dans le cou. Surtout quand son maitre lui demanda quelques explications sur la veille, et ce qu’il aurait fait si la mission avait finalement été une réussite en tout point.

-Je ne me suis pas amusé à faire la putain dans l’auberge comme vous l’avez si bien dit la veille. Pour le nombre de fois, ou mes maitres m’ont traités comme telle, il serait déplacé de ma part de le faire volontairement. Je n’ai offert mes services à personnes et encore moins à quelques seigneurs.

Ça l’avait en effet quelque peu vexé que son maitre pense ça. Mais en voyant les marques sur son corps, il ne pouvait pas non plus lui en vouloir, c’était légitime…

-Le jour ou vous m’avez envoyé chercher des vêtements en ville, j’ai rencontré un jeune homme fort agréable. Un esclave, d’un des seigneurs qui ne se trouvent pas loin de vos terres.

Une bien agréable rencontre, c’était pour ça d’ailleurs qu’il était rentré si tard…et qu’il avait été si évasif et quelque peu ailleurs:

-Je l’ai donc rencontré hier, en allant vers l’auberge, il m’a  proposé de m’accompagner et je n’ai pas refusé. Une fois arrivé à bon port…tout est allé très vite et je suppose que vous imaginez parfaitement la suite…je n’ai pas besoin de décrire ce qui c’est passé.

Après ce récit, son maitre ne pouvait pas ignorer la suite, puisqu’il l’avait découvert la veille:

-Si la mission avait réussie…je ne sais pas. Je lui ai dit de s’en aller un bon moment avant que vous n’arriviez…mais comme Salvagine n’a pas servi à grand-chose et que la mission a été un échec…je m’en suis sortit sans trop d’encombre, je ne sais pas ce que j’aurais fait sinon.

Salvagine d’ailleurs avait décidé de se retirer. C’était à elle de voir de toute façon Loki n’avait rien à cacher, et puis Montferrand ne lui avait pas demander de s’en aller. Il haussa les épaules, toujours aussi morose. Il n’avait de plus à ajouté.

-voilà ce qui s’est passé hier…vous pouvez être rassuré votre honneur n’a pas été bafoué.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 02:45 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Salvagine ne semblait pas enclin à vouloir entendre la version de Loki. Génée de ce qu'elle risquait d'entendre? Alors qu'elel allait passer la porte le seigneur de Montferrant lui fit un signe de la tête pour lui faire comprendre qu'elle pouvait rester içi.

Loki quand à lui ne fut pas enchanté par la proposition de prendre l'air, le seigneur fut surpris car Loki avait pourtant montré jusqu'à présent bien des signes et de la volonté pour sortir dès qu'il le pouvait, ceci était sont choix soit...
Il commença son explication, le seigneur compris qu'il s'était un pe utrop vite haté dans ses suspicions.

Je ne me suis pas amusé à faire la putain dans l’auberge comme vous l’avez si bien dit la veille. Pour le nombre de fois, ou mes maitres m’ont traités comme telle, il serait déplacé de ma part de le faire volontairement. Je n’ai offert mes services à personnes et encore moins à quelques seigneurs.

Le jour ou vous m’avez envoyé chercher des vêtements en ville, j’ai rencontré un jeune homme fort agréable. Un esclave, d’un des seigneurs qui ne se trouvent pas loin de vos terres.
Je l’ai donc rencontré hier, en allant vers l’auberge, il m’a proposé de m’accompagner et je n’ai pas refusé. Une fois arrivé à bon port…tout est allé très vite et je suppose que vous imaginez parfaitement la suite…je n’ai pas besoin de décrire ce qui c’est passé.


le seigneur fit un signe "non" de la tête tout nen baissant la tête, il restait assis impassible écoutant attentivement et bras croisé les explications.

Si la mission avait réussie…je ne sais pas. Je lui ai dit de s’en aller un bon moment avant que vous n’arriviez…mais comme Salvagine n’a pas servi à grand-chose et que la mission a été un échec…je m’en suis sortit sans trop d’encombre, je ne sais pas ce que j’aurais fait sinon....voilà ce qui s’est passé hier…vous pouvez être rassuré votre honneur n’a pas été bafoué.

Un long silence se fit dans la pièce, après cet étalage... le seigneur restait planté et figé, l’air impassible, son sourire et sa bonne humeur n'apparaissait plus sur son visage, il scrutait les yeux de Loki sans le lacher du regard à un seul instant.
Personne ne parlait, seul le feu crépitait dans la pièce.

Enfin De Montferrant brisa cette ambiance pesante.
je vais te croire... de toute manière je n'ai pas envie de mener une enquete à savoir si tu batifoler avec un ou plusieurs hommes... ton explication me semble franche et honnête...
Il relâcha ses bras et avança son visage prêt de Loki en plaquant fortement ses mains à plat sur la table.

... ce qui m'ennuie le plus dans tout ça c'est que la mission aurait put capoter à cause de ta pulsion... Si Salvagine avait été louée par ce crétin de Montfaucon et que tu n'ai pas été en place cet idiot aurait pus se l'approprier... inutile de te dire quelle correction tu aurais pris si je l'avais perdue! heureusement comme tu dis que le but de la mission a échoué donc....

il releva son buste, imposant sa carrure torse nu et contractant ses muscles devant le jeune homme.

de plus je ne t'ai pas acheté pour donner du plaisir à un autre male vois tu... certes je me suis allé avec toi à la découverte de plaisirs mais de savoir que tu ailles te faire prendre par ailleurs ne m'enchante guère quand à nos ...

Il se releva entièrement dévisageant Loki
Je ne gacherais pas cette journée et vais me controler... tu ne m'as pas déçu lorsque je t'ai laissé aller en ville seul... même si je comprends mieux ton visage rougit... et ton air ahuri à ton retour...

il s'arreta de parler réflechissant, son air était devenu morose également affichant une déception non maitrisée.
si je te revois avec un suçon ou autre... je te marquerais moi aussi... mais pas de la même façon... tu comprends?..... si tu dois avoir une nouvelle aventure avec cet homme.... soit discret et fais en sorte que je ne l'apprennes pas... tu pourrais tout perdre .... je passe sur cet ....acte... pour cette fois... tu peux t'estimer heureux que la mission ne s'est pas passé comme prévu...

Le seigneur se retourna et regarda Salvagine, dos à Loki
vu que ut veux pas nous accompagner... tu veux surement rester seul à repenser à tout ça.... tu iras chasser à nous récupérer de quoi mangé pour ces deux jours....... et surtout.... tu ne dormiras plus avec moi jusqu'à nouvel ordre....
La phrase fut balancer sèchement sans un regard vers le jeune esclave

Salvagine.... étanche ta soif, je vais te faire faire un petit aperçu de mes terres... rassemble quelques provisions nous dejeunerons prêt de la rivière à midi et nous rentrerons ce soir.... Loki... tu sais ce que tu as à faire.... que ce soir le feu soit aussi crépitant que ce matin...

De Montferrant se retira sans un mot dans sa chambre et sans aucune expression sur le visage pour se préparer à cette balade.... mais qu'elle était son humeur à présent....


ordre: peu importe! Loki Salva ou inverse!
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 03:38 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Il écoutait son maitre, après ce qu’il lui avait apprit…Sans dire un mot. La bonne humeur de son maitre semblait avoir disparut…ce qui était légitime après tout, mais au moins, se disait Loki, il n’avait pas coucher avec quelques seigneurs. Cela intrigua un peu l’esclave quand de Montferrand ne finit pas sa phrase, mais il n’insista pas. Il irait donc chasser, s’occuperait du feu, et resterait là, en ce jour. Loin de lui l’envie de sortir et en plus de cela, il semblait qu’entre Salvagine et Montferrand, les choses finissent par s’arranger, alors autant ne rien gâcher, quoique avec tout ça, il se demandait si le mal n’était pas encore fait. Son cœur manqua un battement quand son maitre lui dit qu’il ne dormirait plus avec lui, jusqu’à nouvel ordre. Ça se comprenait, l’esclave n’allait pas batailler, mais il eut du mal à répondre, puis fini par se lever:

-Bien…

Il sortit et alla chercher de quoi chasser…autant le faire de bon matin, ça lui dégourdirait les jambes. Peut être qu’il prendrait quelques proies le matin, puis l’après midi ensuite…et il y en aurait assez pour deux trois jours. Il se prépara, puis enfila des vêtements chauds avant de partir. Il ne savait pas s’il était partit avant ses deux comparses, mais ce qui était le plus important, c’était de prendre l’air pour le moment. Et il fut soulager une fois au dehors. Il soupira longuement, et se mit enfin en chasse, ne pensant plus à rien, à part à prendre un gros gibier…histoire de ne pas rentrer les mains vides. Depuis sa premières escapade en forêt, il ne se perdait plus, et ça lui était très profitable. Seulement, alors qu’il était à la lisière de la forêt, à l’opposé du château de Montferrand, il vit des chevaliers traverser, semblant quelque peu perdu. Curieux, Loki descendit de son perchoir, et regarda le petit cortége. Pas très malin pour des chevaliers. Loki eut un large sourire, puis son sourire se fana de suite quand il lui sembla reconnaitre  un des visages parmi cette troupe.

Sans vraiment s’en rendre compte, il s’approcha, les chevaliers le voyant, il s’arrêtèrent pour lui demander sa route:

-Toi jeune gueux, tu dois connaitre les environs, indique moi le chemin pour retourner vers le Nord, nous nous sommes perdu et ne sommes plus sur les terres que nous cherchions.

Loki ne dit rien. Il reconnaissait bien son frère, son grand frère, qui avait réussi à s’en aller, alors que lui  n’avait pas put et était devenu un lamentable esclave… Son frère était resplendissant sur sa monture, dans son armure…Loki avait toujours rêvé de ça, et voilà que son frère se pointait devant lui, sans même le reconnaitre, et le traitait comme il traiterait n’importe quel esclave ou paysans d’une seigneurie. Alors que l’esclave ne répondait pas, il appela son frère par son prénom, celui-ci sembla troublé, puis se mit à rire:

-A croire que mes exploits sont connus dans toutes les seigneuries ! Tu as perdu ta langue alors ?

Loki ne voulait pas que son frère sache ce qu’il était devenu et se reprit, leur indiquant le chemin, qu’ils finirent par prendre. On lui lança deux pièces d’or, qui attérirent sur le sol, alors que Loki n’en croyait toujours pas ses yeux. Le petit cortége continua sa route, et Loki resta quelques minutes à les regarder partir…Il ramassa les deux pièces d’or, au bord des larmes. De la colère, mélangé à de la honte, et de la tristesse. Voilà ce qu’il était devenu. Alors que son frère lui, parcourait fièrement des contrés sur une monture, accompagné de son écuyer et d’autres chevaliers. Il fit demi tour et fourra les deux pièces dans sa poche… il devait chasser. Il le fit, pas avec le même gout que d’habitude, mais le fit quand même, le résultat était là, il avait prit quelques heures pour avoir du gibier. Il était revenu, avait débarrasser la bête de sa peau, puis l’après midi était retourné chassé. Ils en avaient au moins pour trois jours. Une fois fait, Loki se débarrassa de toute la saleté le sang et la boue dans un bain, puis prit d’autres vêtements et comme lui avait demandé le seigneur, il maintint le feu allumé, et comme à son habitude, il était assit devant, les deux pièces d’or dans la main, les regardant sans vraiment les regarder.

Il avait envie de hurler de rage de tout balancer, mais il se retenait, le cœur lourd. Il se sentait tellement honteux d’être un esclave de ne pas avoir sut faire comme son frère. Il avait la gorge nouée et les pensées ailleurs. Il ne mangea pas de la journée attendant patiemment le retour de son maitre et de Salvagine. Peut être les avaient ils croisé ? Si c’était le cas, Loki était content de ne pas être allé avec eux…son frère ne l’avait même pas reconnu…il aurait put le sortir de là non ? Il rangea une des pièces dans sa poche, l’autre il la garda en main. Il était fatigué et les sentiments le submergeaient, sans non plus qu’il les laisse éclater. Il soupira et regarda le feu, le teint livide et le regard perdu.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 04:00 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Le repas commença calmement. Montferrand exposa son projet pour la journée en invitant Loki à y prendre part. Celui-ci, étonnamment, comme s’il voulait se punir de quelque chose refusa la proposition de sortie. Salvagine en était surprise connaissant le goût que Loki avait à être près de celui qu’il considérait comme son, maître. D’autre part, elle n’était pas mécontente qu’il ait décliné cette invitation.
La journée avait si bien commencé à 2 qu’elle préférait qu’elle se continue ainsi. Peut être qu’en se côtoyant sans animosité elle apprendrait à le connaître. Elle fut donc enchantée du refus de Loki.
 
S’en suivit les questions qui brûlaient les lèvres de Montferand et qui le rendait si interrogateur vis-à-vis de Loki. Elle préféra les laisser entre eux.
Bien qu’elle ait perçu le signe de Montferrand qui l’invitait à rester là. Elle répéta :
 

« - Ca ne me concerne pas. »
 
Et sortit. Assise sur le pas de la porte, elle entendait la voix des deux hommes mais ne distinguait pas les paroles. Pas curieuse de nature et surtout ne voulant pas encore une fois être témoin des colères, elle préféra se retirer. Les seules paroles fortes audibles furent celles de Montferrand :
 
«  - Salvagine.... étanche ta soif, je vais te faire faire un petit aperçu de mes terres... rassemble quelques provisions nous dejeunerons prêt de la rivière à midi et nous rentrerons ce soir.... »
 
Lentement, elle se releva afin de réunir ce qui avait été demandé. Elle aperçut Loki morose qui n’avait pas bougé de place. Quant à Montferrand… personne… était-il parti avant que la colère ne le gagne ou avit-il à faire ?

Elle réunit un large morceau de pain, de la charcuterie, des fruits secs. En fouillant dans la réserve, elle dénicha une outre qu’elle remplirait d’eau afin de l’emporter. Elle attrapa un grand linge afin de tout y mettre et en faire un baluchon.
Elle repassa devant Loki qui semblait dépité et perdu dans ses pensées. Elle alla sur le perron. Elle se tenait contre le mur commençant à descendre prudemment les marches et se retrouva, légèrement essoufflée, dans la cour du château. Arrivée au puits, elle souleva avec peine le seau qui lui permit de remplir l'outre. Ceci fait, elle s'assit sur la margelle en attendant Montferrand.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 04:41 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

De Montferrant se vêtit rapidement, il contenait comme il pouvait sa rancoeur mais ne laissait rien transparaitre, à cet instant il aurait tout envoyé balader et marquer ses esclaves pour de bons... une fois habillé, assez peu couvert pour la saison... il se dressa dans sa pièce souffla et respira plusieurs fois.. profondement... afin de retrouvé la quiétude du matin... il fallait qu'il retrouve cette paix...
Il sortit, passa la salle de banquet vide... Loki avait dut partir à la chasse.. Salvagine? un coup d'oeil du perron de la porte et il la vit à coté du puit, en contrebas, elle semblait reprendre des couleurs avec le froid vivifiant, tout ne descendant les marches le seigneur grincait des dent repensant aux actes de Loki.... il devait évacuer.... oublier tout ceci....

Arrivant pres de Salvagine il ne dit mot, tira de toutes ses forces le seau rempli d'eau et se courbant s'en versa une grande partie sur sa chevelure et sa tête...
L'eau glacée rendit sa peau d'un rosé éclatant alors qu'il se redressait en soufflant.

Il regarda son esclave qui semblait déjà essoufflée, elle avait préparer un large baluchon comme il lui avait demandé... enfin elle semblait écouter!!! la vue de ce sac lui arracha à nouveau un sourire mais il ne fit aucune remarque, salvagine semblait être enfin dans un état d'esprit convenable, il n'avait aucun interêt à la faire basculer.

allons donc voir un peu mes terres, j'espère que cette marche te feras le plus grand bien... il faut bien que ma sauvageonne montre à son seigneur où pousse les herbes mortes inutiles ne hiver Zehahaha
Il essaya de rire de bon coeur et de montrer sa bonne volonté à passer une bonne journée, il agrippa le baluchon et la gourdasse de sa main droite, et prit son esclave par la taille afin de l'aider à marcher et la soulager autant qu'il pouvait, la blotissant dans sa cape.

Ils passèrent ainsi les douves, sur lesquelles aucun mots ne fut échangés, un silence un peu pesant lors de cette traversée, puis ils continuèrent à travers bois, une longue marche se profilait.

nous allons faire la partie la plus au sud de ma forteresse... je ne pense pas que tu sois apte à faire plus, tu n'es pas encore bien rétablie...
Ses doigts sentaient les cotes et la maigreur de la jeune fille, elle n'était vraiment pas grasse...bien des questions le submergeait... il ne savait rien de cette sauvageonne... elle ne s'etait jamais livrée...jamais expliqué pourquoi cette maigreur.. d'où elle venait...[/color]

Tout en marchant le seigneur essayait tant bien que mal de meubler la discussion, divulguant ses meilleurs coins à champignons, montrant du gibier au loin ou caché dans des fourrés.
En plus d'être un expert en guerre et armes, le seigneur connaissait bien ses terres et sa faune.
Il parlait calmement et le plus gentillement possible, son esprit semblait être enfin apaisé de l'échange avec Loki.

De temps à autre des symboles, des croix était mélangées aux ronces et à la nature reprennant sur droits sur ces sigles croulants.

ce genre de symbole...ce sont des chevaliers ou serfs décédés pour protéger mes terres... quand on meurt ou se bat avec honneur pour moi j'en suis reconnaissant... nous marchons sur des terres que j'ai durement gagnées... au prix de vies et de bien des blessures

la matinée s'écoula ainsi, marquant de nombreuses pauses pour faire reposée la jeune femme, la faire boire et lui laisser reprendre son souffle.
Contrairement aux bon nombres de maltraitance dont il avait fait usage sur elle, De Montferrant s'occupait et se préoccupait de la jeune fille sans qu'elle n'eu a demander quoi que ce soit.

Alors qu'ils marchaient péniblement dans des fourrés, Salvagine toujours rivée sur son Seigneur, celui ci fronca les sourcils et ne bougea plus, faisant signe à salvagine de dire mot...
quelques chevaliers étaient là, fièrement dressés sur leurs chevaux, avancant sur ses terres.
le regard de Montferrant changea en un éclair, les pupilles dilatées et noires, scrutant les armoiries et le visage de ces intrus.
Sa main empoigna sa longue épée mais il ne dégainat pas, regardant Salvagine à ses cotés.

qu'est ce que ces petites lopettes viennentt foutre sur mes terres nom de dieu.... murmura t il.
Tel un chien de garde prêt à mordre le moindre intrus il restait avec la jeune fille dissimulé, son regard fut cependant interloqué sur un des chevaliers, il l'avait déjà vu quelque part... un visage fin... de longs cheveux noirs... impossible de remettre un nom sur lui...

le cortège passa devant eux et le seigneur ne fit rien, même si ces intrus n'avait demandé à visiter ses terres il ne pouvait pas tuer tout ce qui y passait, de plus ses chevaliers semblait appartenir à un seigneur fortuné et surement voué à la reine comme un beau toutou... Il relacha donc l'épée et caressa la tête de la jeune fille en la blottissant contre son torse

là.... je me renseignerais sur ces intrus qui osent venir sur mes terres très rapidement....
Il vit le regard interrogatif et un peu paniqué de la jeune fille et aussitot son propre regard changea à nouveau en ouvrant un grand sourire.

escuses moi pour cette interuption... tu dois être lasse.. tu entends la rivière au loin? nous allons nous rapprocher de la berge et nous y reposer en nous ravitaillant
Bras dessus, dessous ils se dirigèrent vers le bruit sourd de l'eau ruisselant au plus fort, la fonte de la neige accentuant le courant.
Le paysage était magnifique et une cascade se dessinait aux yeux des deux protagonistes.

dis moi Salvagine.. tu connais quelques brides de mon passé mais moi... je ne sais rien de toi...veux tu bien me raconter un peu ton histoire le temps qu'on arrive... nous ferons un longue halte pour que tu te reposes et restaure bien ensuite
Et tout en marchant le seigneur regarda le plus calmement possible la jeune femme.

(ordre : Salva > Sebastian)
[Loki étant déjà rentré au soir on doit rattrapé sauf si réaction de Loki dans l'attente des deux! dans ce cas il peux intervenir à n'importe quel moment]
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 06:28 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Arrivée près d’elle, il s’aspergea largement d’eau glacée tirée du puits comme pour se réveiller d’un mauvais rêve. Le visage rougit par le froid s’illumina d’un sourire. Elle fut ravie de percevoir que sa bonne humeur était encore au rendez-vous.
Ils s’acheminèrent vers la sortie. Au passage des douves et à la vue de certains serfs qui semblaient porter du bois, elle tressaillit espérant que Montferrand ne l’ait pas ressentie.
Ils s’éloignèrent de la sombre demeure et après quelques pas, au détour d’une haie, elle lui indiqua :
 
«  - Elles ne sont pas toutes mortes l’hiver. Là, il y a les poireaux sauvages et des baies mûries par le gel qui sont utiles et comestibles ! »
 
Elle se gardait bien de lui dire que ces plantes là l’avaient grandement aidée lors de ses fuites successives.
Au fil du chemin, elle ne savait pas trop quoi lui dire. Ils échangèrent des banalités : lui, montrant des lieux qu’il connaissait, le gibier qu’il repérait, elle, signalant quelques plantes qui sortaient à l’approche du printemps au passage. De temps à autre, il ménageait une pause que Salvagine appréciait grandement. Elle reprenait des forces. Cette cette balade était fatigante, vu son état, mais lui faisait grand bien. Elle sentait ses forces revenir.
Il évoquait certains faits de guerre et batailles lorsqu’ils perçurent en même temps le bruit de pas de chevaux. Ensemble ils s’arrêtèrent. Montferrand jura en portant sa main au pommeau de son épée. Ils regardèrent le convoi passer à plusieurs mètres d’eux. Et si jamais… mais non, elle ne voulait pas troubler cet instant. Elle s’abstient donc de tout mouvement ou bruit pour les alerter. De toute manière, elle n’avait pas reconnu celui qui, la veille, avait mis Montferrand de mauvaise humeur et semblait s’intéresser à elle. Cependant, elle eut comme un flash : quelqu'un de connu, mais qui ? Qui en chevalier sur un beau cheval ???
Quoi qu’il en soit, elle n’avait, pour le moment aucune envie d’être repérée. Cependant elle s’inquiétait que Montferrand ne fasse quelque chose d’irrémédiable : elle n’était en position n de fuir afin de se cacher ni de l’assister pour quoi que ce soit. Elle lui saisit la main qui tenait l’épée et le regarda d’un air anxieux. Il sembla se raviser :
 
« - escuses moi pour cette interuption... tu dois être lasse.. tu entends la rivière au loin? nous allons nous rapprocher de la berge et nous y reposer en nous ravitaillant »
 
Montferrand posa une question plutôt embarrassante :
 
« - dis moi Salvagine.. tu connais quelques brides de mon passé mais moi... je ne sais rien de toi...veux tu bien me raconter un peu ton histoire le temps qu'on arrive... nous ferons un longue halte pour que tu te reposes et restaure bien ensuite »
 
Cette question la gênait beaucoup. Elle n’avait jamais livré quoi que ce soit sur elle. Elle répondit par une pirouette moqueuse :
 
«  -Alors ! Un grand Seigneur comme Montferrand s’intéresse au passé de ses esclaves ? Si ma mémoire est bonne, je ne représente rien. Est-ce que c’est par politesse ? »
 
Ils arrivèrent au bord du ruisseau et s’installèrent le plus confortablement possible. Il posa le baluchon. Elle restait troublée par la question qu’il lui avait posée. Son esprit s’était assombri. Le repas achevé, elle ne put plus se défiler.
 
« - Comme je l’ai dit ce matin, je suis orpheline, sans famille et sans rien à protéger. »
 
Elle reprit :
 
« -Ma mère est morte en me mettant au monde, je ne sais pas qui est mon père… J’ai… J’ai été nourrie et élevée par une vieille cuisinière qui m’a enseigné le secret des plantes et du corps… Puis elle est morte à son tour, je suis restée dans ce château sans rien dire ni rien demander à personne. Je devais avoir 14 ans, je devais gêner, on m’a vendu… Puis j’ai été vendue à maintes reprises… »
 
Elle évita de parler de ses évasions. Pour changer de ce sujet qui la gênait, elle regarda Montferrand dans les yeux, celui-ci avait l’air soucieux. Elle se leva, passa derrière lui et posa ses mains sur sa tête et commença par de petites pressions sur ses tempes et son front. Ne sentant aucune réaction négative de sa part, elle continua son œuvre massant  avec insistance les zones crispées de son visage. Ceci dura un bon moment, elle eut du mal à faire relâcher toutes les tensions du front. Bientôt, elle cessa, et dit :
 
«  - Ce n’était pas la promesse, elle sera pour plus tard ! »
 
Et continua en riant :
 
« - Ce n’était pas du luxe ! Il ne faudrait pas trop tarder, sinon, à l’allure où je marche, il fera nuit noire ! »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:27 (2017)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas???

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com