Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Esclaves marqués aux fers ... ou pas???
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 10:23 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Loki était lessivé, et avait bien entendu son maitre se moquer de lui. De son frère, de lui-même, mais Loki n’en fit rien. Bien que cela l’énervait…il restait assit ne se sentant ni la force de se lever, ni la force de protester. Mais plus Montferrand parlait et plus Loki avait l’impression qu’il le faisait exprès. Notamment en énonçant la mort de son père, le fait que les deux frères ne valaient rien du tout ,et que Charles avait été mal fini. Le seigneur le regardait, le défiant de faire quoique ce soit. Mais Loki avait du mal. Il ne bougeait pas, du moins, il se faisait violence pour ne pas bouger, pour ne pas ouvrir la bouche. Mais son regard était tourné vers Montferrand, plein de rage et de haine. Il n’avait même pas d’arme sur lui pour le faire taire, et ce fut le seul moment ou il regretta d’avoir donné son arme à son frangin. Il déglutit. Son maitre savait que Loki pouvait s’emporter rapidement, surtout après une telle pression. Il faisait exprès de se moquer de lui, ça n’était pas possible autrement. Loki prenait sur lui, regardait son maitre sans ciller. Essayait de ne pas l’écouter, mais celui-ci semblait vraiment avoir envie que Loki s’en prenne à lui. Une battue ? Il n’avait donc pas de parole alors ? Loki se leva vivement, ne sachant d’où il tirait la force de se lever d’ailleurs, et alla vers son maitre, à pas lents.

Loki ne pesait pas bien lourd, et il savait que son maitre pouvait le virer de sa place quand il le voulait, mais pour le moment c’était à lui de parler et pas le contraire:

-Je vois que vous prenez un malin plaisir à me provoquer et à me descendre plus bas que terre.

Il tenait une  dague de sa main libre, l’ayant gardé sur lui quand il avait déshabillé son frère,  regardant le seigneur prêt à le lui enfoncé dans le crâne. Mais il n’en fit rien.

-Je crois que vous vous êtes assez amusé avec moi et à déshonoré ma famille encore plus qu’elle ne l’est déjà.

Loki avait l’impression de perdre la tête, il ne réfléchissait même plus, et se contentait simplement de faire ce qu’il faisait le mieux, être impulsif et irréfléchi:

-Je n’ai peut être plus d’arme…mais j’ai tout de même ma fierté et je vous interdit de salir mon nom une fois de plus. Quant à mon frère…Si j’apprend qu’il a été tué, et ce par votre faute, sur vos terres, je veillerais personnellement à ce que vous le payez de votre vie  et que votre tête soit exhibée sur une pique au château de Montfaucon ! Qu’il prenne vos terres et votre esclave. Et qu’il conte votre histoire comme le seigneur qui s’est fait décapité par son esclave et dépossédé. Et peu importe le temps que ça prendra, et les moyens que j’aurais.

De toute façon, il ne comptait pas rester ici. Toute cette histoire l’en avait dissuadé. Il avait découvert que son frère n’était pas un « chevalier », son maitre s’amusait avec ses nerfs, et il se rendait compte que Charles était la seule personne, la seule famille vers laquelle il pouvait se tourner. Mais si celui-ci se moquait de lui, il ne manquerait pas non plus de lui faire payer. En ce qui concernait Montferrand c’était une autre histoire. Il savait qu’il avait en grande partie raison, mais il lui interdisait de continuer de la sorte. Bien que Loki n’était qu’un esclave, il ne manquerait de sortir de ce château, de trouver son frère et d’avoir sa liberté par lui-même. D’ailleurs, il devait s’assurer que son frère ne serait pas tué dans les deux jours, il fallait qu’il trouve un moyen pour le savoir et au plus vite. À croire que cette histoire était loin d’être fini. Loki lança sa  dague au pied de Montferrand, celle-ci de planta dans la terre encore humide du matin. Et sur le coup, Loki regretta de ne pas avoir visé sa tête.

-Retourne donc vers ton esclave Salvagine, je suis sur qu’elle n’aimerait pas te voir en colère, ou tuer quelqu’un…tu ne veux pas la décevoir n’est   ce pas ? Elle n’aime pas trop ton impulsivité et ta brutalité.

Il lui sourit et tourna le dos. Il se sentait vidé de ses forces. Il marchait lentement…la tête de Montferrand sur une pique… à cet instant, le tableau lui sembla très appréciable.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 16:16 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Loki semblait désabusé et il se lanca dans un discours que le seigneur écouta sans interrompre, bizzarement la colère ne monta pas en lui ... dans un premier ... lorsque Loki fit remarqué que les piques du seigneur étaient aller trop loin.
mais Lorsque celui ci se mit à débiter ses menaces le sang du seigneur ne fit qu'un tour.
Je n’ai peut être plus d’arme…mais j’ai tout de même ma fierté et je vous interdit de salir mon nom une fois de plus. Quant à mon frère…Si j’apprend qu’il a été tué, et ce par votre faute, sur vos terres, je veillerais personnellement à ce que vous le payez de votre vie  et que votre tête soit exhibée sur une pique au château de Montfaucon ! Qu’il prenne vos terres et votre esclave. Et qu’il conte votre histoire comme le seigneur qui s’est fait décapité par son esclave et dépossédé. Et peu importe le temps que ça prendra, et les moyens que j’aurais.


Il lanca la dague pique en avant vers les pieds su seigneur et poursuivit.
Retourne donc vers ton esclave Salvagine, je suis sur qu’elle n’aimerait pas te voir en colère, ou tuer quelqu’un…tu ne veux pas la décevoir n’est   ce pas ? Elle n’aime pas trop ton impulsivité et ta brutalité.


De Montferrand sentit ses yeux passer de toute les couleurs, d'un noir profond, à un rouge sang. A cet instant il ne noyait plus Loki mais une bouillie de chair qu'il découperait ses bonnes intentions s'évaporait mais hors de question d'attaquer l'esclave dans le dos.
D'un geste furieux il ota sa cape la jetant sur le coté et rattrapa d'un pas rapide le jeune homme, il agrippa violement l'épaule et balanca un violent coup de poing envoyant l'esclave au sol completement sonné par la surprise et l'impact.


alors comme ca on me manque de respect petit trou de cul je vis te montrer moi!
Il arracha ses deux lames les envoyant loin de lui et se jeta tel un chien affamé sur Loki, le propre molosse de Montferrant n'osa pas attaquer sous la violence du saut.
Sans mal il plaqua et maintint les mains de Loki au sol de tout son poids il écrasait le corps sur le sol, son regard n'avait certainement jamais été aussi haineux.
Sa voix raisonnait cependant sans colère mais d'une rage et haine bien plus profonde.


ainsi donc tu n'apprécies pas d'entendre la vérité en face... que je m'amuse avec toi??? mais acceptes la vérité!!! ton frère ne vaut rien!!! moins que toi qui assume son statut d'esclave!!! qu'as tu à dire à cela??? tu trouves ton frère courageux???? tu te crois si fort pour défendre ton nom?? mais qu'es tu devenu??? un esclave que je saches?? crois tu que c'est une bonne façon de faire des éloges à un nom??? acceptes donc la vérité Loki!!!
que tu l'apprécies ou pas j'ai raison!!! si tu penses que ton frère à la stature d'un chevalier.. Zehahaha mais alors continues de rever !!! je n'aurais meme pas besoin de faire de battue c'est à peine s'il saurait se débrouiller dans les bois sans rien!!! même Salvagine aurait plus de chance et de tenacité!!


L'envie de gifler 1000 fois ce visage montait mais le seigneur se controlait tant bien que mal.
tes ambitions.... si tu ne gachais pas tout à chaque mission ou ordre ou impulsivité tu aurais l'étoffe d'être un de mes chevaliers!!! je n'ai certes pas de leçon à te donner sur ce dernier point mais la vérité est là.... tu m'as planter une dague dans la cuisse, tu as fauté pendant une mission... tu donnes la lame que je t'offre... expliques moi comme faire de toi mon bras droit??? mon chevalier???


La voix du seigneur se mit à trembler, les yeux embrumés il regarda le visage de son esclave.
quand je t'ai acheter je t'ai dit que si tu jouais le jeu tu aurais une certaine liberté, tu y a même gouté malgré que tu m'as planté... malgré bien des tourments... tu étais malade je t'ai soigné... je t'ai habillé.... armé... nourrit en abondance... certes je ne suis pas tendre mais n'as tu pas dit que tu avais subit bien des calvaires avant moi??? que tu jouais la putain à tourner entre seigneurs... n'étais tu pas heureux seul en ville... à batifoller avec ton esclave avec l'or que je t'avais confié pour t'habiller... en toute confiance...


Les yeux du seigneur s'emplissait de liquide, la voix était de plus en plus serrée, il luttait c'était clair, il relacha les mains de Loki se souleva de son corps très lentement sans un coup ou violence.
tu m'as tutoyer, manquer de respect, mecaner de mort... tu souhaites même voir ma tête sur une pique chez de Montfaucon après me l'avoir tranché... moi qui t'ai acheté... sortit de ta cage... et offert un peu de liberté, et même du bon temps ensemble... mais visiblement tes élans de bonne faveur, tes sourires, nos moments... tout ceci n'était qu'une mascarade pour me planter un jour ou l'autre.


Il frotta du revers de la manche ses yeux, soufflant un grand coup
alors soit... tu es si fier ... de ton frère... de ton nom.... de toi même... tu veux ta liberté??? regarde elle est devant toi... tu es libre.... files donc rejoindre ton frère .... va cherche se titre de chevalier que tu convoites tant et qui te seras offert gracieusement
Files donc rejoindre les troupes de Montfaucon et un jour reviens, fier... viens essayer de prendre ma tête, fier... et quand sur ta pique tu m'ameneras à ton nouveau seigneur, tu lui diras tout fier que tu as tué celui qui t'as rendu ta liberté, une liberté acquise sans même que tu n'ai à la gagner... tu seras le bon Chevalier Loki Elstreate de Montfaucon qui a tué son ancien maitre pour son nouveau seigneur, tu auras oublié tout aussi fièrement mes ambitions pour toi dont tu n'as que faire, tes fautes que j'ai toujours pardonner meme si j'ai sanctionner... alors voilà part maintenant... ne te bat pas pour ta liberté, tu n'as qu'a aller t'agenouiller devant la lopette de Montfaucul, il fera de toi un grand homme, comme ton frère dont tu es si fier....


Le seigneur se retourna et alla chercher sa cape et ramassa ses armes, la voix toujours aussi serrée il termina
Salvagine ou toi... je donnerais ma vie pour vous protéger, qu'elle arrive à me canaliser... à ce jour possible mais peut etre me prépare t elle un sale coup comme toi..... quoi qu'il en soitva t en maintenant, tu es libre je ne veux plus jamais te revoir sauf le jour ou tu viendras prendre ma tête mais un conseil entraines toi bien avant car à partir de ce jour je vais me remettre à l'entrainement et je n'aurais aucune pitié, pour moi tu es comme mort à cet instant.... quand tu as osé proféré tes paroles à chaque mot je voyais une torture ou un chatiment à t'infliger... te marquer le corps de mon blason... jusqu'à ta langue trop pendue... mais non... ce serait me déshonorer que de te marquer...


halala quand je repenses à ton beau discours dans les douves... tu étais un peu plus conscient des liberté que je t'offrais... mais soit maintenant dégage, à jamais, je te le conseille.
Laisse cette dague et ta cape içi sur le sol, tu pars avec tes habits, ta fierté et surtout ta liberté, ça sera mon cadeau d'adieu avant que tu viennes essayer de prendre ma tête .


Il tira un seau du puit, s'abreuvant de l'eau glacée avec un calme etonnant, il essuya et barbouilla abondamment son visage d'eau sans jeter un dernier regard à Loki
Avant même qu'il dise ou qu'il ai put dire quoi que ce soit, il ré-arnacha ses armes et replaca sa cape sur ses épaules fièrement déployant à nouveau tout sa stature comme à ses habitudes.

je ne veux même plus entendre ta voix disparaît de ma forteresse, tu as deux jours pour quitter mes terres
D'un ton sec, sévère et roque cette dernière phrase claqua
la gorge nouée, sans un mot le seigneur se retira et monta l'escalier, se placant sur le muret et surveillant le départ de son ancien esclave
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 04:35 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Il sentit tout juste la main du seigneur sur son épaule, puis le sentit de tout son poids sur lui, et bizarrement, la colère de Loki disparut en un éclair. Pas simplement parce qu’il avait peur du chatiment qui allait surement suivre, mais à cause des mots de son maitre. Loki le regardait étonné…il n’avait pas de mots, rien à dire, il se contentait de regarder…son maitre lui rendait donc sa liberté…c’était comme ça. Loki aurait put être content. Mais il n’en était rien. À la fin, il se releva, et ne bougea pas de sa place, alors que son maitre lui, s’en était allé. Loki regarda une dernière fois derrière lui, puis marcha comme une âme en peine, jusqu’à sortir du château. Un maigre espoir animait Loki. Son frère ne devait pas être bien loin. Ainsi, il se mit à sa recherche activement. Au moins, il avait son frère et ça lui tira un petit sourire. Arrivant à un endroit assez fréquenté, il  vit dans une auberge quelques chevaliers. Curieux, le brun alla voir de plus près et vit entre ces chevaliers Charles, il couru vers lui, tout sourire, mais en un instant, il le perdit. Les mots qui sortaient de la bouche de son frère avaient tout pour lui déplaire. Non seulement, il médisait sur Montferrand, et en riait, mais faisait de même sur Loki. celui-ci d’ailleurs, le regarda sidéré jusqu’à ce que Charles le remarque et le regarde en souriant, un silence se fit et Loki s’avança:

-C’est donc comme ça que tu rejoins Montfaucon, et ainsi que tu remercie ton frère d’avoir fait en sorte que tu soit sain et sauf ?

Les chevaliers regardaient tous Loki:

-Ecoutez moi les divagations d’un esclave. Loki mon frère, tu es un esclave, moi un chevalier, que croyais tu ? Nous sommes venu ici dans un but précis. Les premiers chevaliers ont périt, les seconds viennent prendre la tête du seigneur.

Loki n’arrivait pas à y croire. Son maitre…du moins Montferrand avait il eut raison ? Loki se refusa de croire ça. Il eut un maigre espoir et avança un peu plus en direction de son frère avant qu’une main ferme ne saisisse son bras, et qu’un autre ne le retienne par les épaules:

-Loki…déjà tu te dois de me respecter, ensuite, rappel toi que tu n’es rien qu’un simple esclave, tu ne vaux rien, moi en retournant chez Montfaucon je serais toujours un chevalier. Croyais tu vraiment que je comptais te sortir de là ? Tu n’as même pas été foutu de devenir quelqu’un de respectable.

Des rires se firent entendre, alors que Loki n’arrivait toujours pas à y croire:

-Faites en ce que vous voulez! Cria Charles, cela fait longtemps que vous êtes sur la route, à défaut d’une femme, je vous offre un esclave.

Loki résista à peine quand les chevaliers ricanèrent et commencèrent à le toucher avant de l’emmener dans une chambre de l’auberge. Loki regardait son frère…Il avait tout perdu, son frère était un traitre. Il avait trahit son maitre pour rien avait sauvé un vaux rien et tout ce qu’il avait maintenant…c’était un viol comme remerciement. Il fut jeter sur le lit sans considération, encore sous le choc, puis voyant les chevaliers ôter leur armures et leurs vêtements, il se saisi d’une épée à porté de main et s’occupa des chevaliers, les tuant un à  un. Surpris, ils n’avaient pas eut beaucoup de réaction à part un qui avait failli le blesser, mais Loki se débrouilla pour esquiver et lui planter son épée dans la poitrine. Enragé et peiné par la même occasion, Loki le dépouilla, prenant leur bourses, puis descendit, retrouvant son frère entrain de boire en compagnie d’une jolie fille… il n’en avait que faire, il le saisi par les cheveux et le traina au dehors:

-J’ai eut pitié de toi Charles, je t’ai évité la mort, j’ai même perdu tout ce que j’avais pour te défendre…

-Voyons Loki je suis ton grand frère tu ne ferais rien de tout ça. Je peux encore te donner ce que tu voulais.

-être chevaliers grâce à toi serait déshonorant, je vais faire ce Montferrand n’a pas put faire par ma faute et me faire justice par la même occasion. Il n’aura pas besoin de faire de battue pour te retrouver.

Dans un mouvement ample et puissant, il trancha la tête de son frère et resta un instant sans rien faire réalisant ce qu’il venait d’accomplir. Il se releva, puis regarda autour de lui. Apparemment c’était leur chevaux et leur carriole . Il grimpa dedans, prit ce dont il avait besoin, puis libéra les deux autres chevaux, en prenant un pour lui. Il se saisit d’un sac de jute et mit la tête de son frère dedans. Une cape noire, et une arme, c’était tout ce dont il avait besoin. Quelques heures après, il se retrouvait devant le château de Montferrand. Il voulait le supplier de le pardonner une fois de plus…mais c’était trop tard. Il avait défendu un vaux rien. Il jeta le sac contenant la tête de Charles, resta quelques instants et regardant le château, baissant légèrement la tête. Puis il fit demi tour. Loki ne serait plus sur les terres  de Montferrand le lendemain matin, mais il roderait autour. À défaut de le servir en tant qu’esclave, il se rendrait utile autrement. Il avait fait la plus grande erreur de sa vie et s’en rendait bien compte. Le regret le rongeait déjà. Mais il ne pouvait pas retourner en arrière. Il resta éveillé toute la nuit, parcourant les terres du seigneur Montferrand, à l‘aube du deuxième jour, il en voyait les limites. Il fit une pause, pour que son cheval puisse se nourrir et pour que lui-même se rende compte qu’au moment ou il avait tué son frère,  et même avant d’ailleurs, il serait toujours fidèle à son maitre. Ce fut sur cette pensée et la gorge nouée, qu’il quitta les terres de Montferrand, espérant y revenir bien assez tôt, et reprendre sa place auprès de son maitre.

Il rabattu la capuche de la cape sur sa tête et continua sa route, ne sachant ou aller. Il ne savait pas de quoi serait fait ses lendemains, mais comptait bien resté près des frontières. Il avait sommeil cependant…il trouva une auberge, plutôt calme, il avait de quoi se payer à manger et une chambre, ainsi qu’une place pour son cheval, et ce fut ce qu’il fit. Il ne trouva pas le sommeil. Pas de suite en tout cas. Pensant déjà à son retour, enfin à son possible retour…Son maitre avait été clair sur le fait qu’il ne voulait pas le revoir.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 07:37 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Loki obeit pour son dernier ordre et sans un mot quitta la forteresse d'un pas lourd contrairement à ce que De Montferrant aurait put pensé, il le regarda s'éloigner petit à petit le coeur gros et disparaître au loin, caressant la tete de son chien calmement, droit en haut de l'escalier perché sur son mur tel un corbeau bien sombre.
La silhouette du jeune esclave n'était plus.


voilà .... c'est fini ... murmura t il la gorge serré vers son chien.
Il n'avait pas gout à aller manger... pas encore. Une s'en voulait d'avoir révéler une faiblesse et son regard le trahirais surement lorsque Salvagine le croiserait, il ne pouvait pas baisser sa garde ou montrer un instant de faiblesse celà lui était impossible.


Il ne put dire mot à travers la porte pour dire à Salvagine qu'il allait marcher, il avait besoin de prendre l'air se changer les idées.
Prenant son chien avec lui il sortit de la forteresse mais, malgré les batons lancés à son molosse, malgré les fête de celui ci, le seigneur restait bien sombre.
Son esprit s'enmelait dans un esprit de vengeance... regret... certes il s'était amusé de Loki et de ce qu'il restait de sa famille, certes il n'avait pas ménagé ses mots... mais c'était son caractère...
il en voulait surtout à ce maudit frère dont Loki n'avait pas voulu admettre quel couard il était... 
Les dernières paroles de son esclaves résonnaient encore dans sa tête provoquant colère et découragement, il repensait donc marchait sans but, à tous les moments passés qu'ils soient bons ou mauvais.


Il arriva au premier hameau sans trop sans rendre compte. Enguerrant était là avec son fils et vint saluer bien bas son seigneur ainsi que les gueux l'accompagnant.
Le seigneur leur adressa un sourire furtif accompagné d'un geste de remerciement de la main


Mon seigneur nous avons vu passé votre esclave seul sur le chemin... nous l'avons pas stoppé, nous n'avions pas recu d'ordre... voulez vous que nous nous lancions à ses trousses?


le seigneur le regarda et sourit tranquillement...
non mon brave Enguerrant... laissez le donc je doutes que nous le revoyons un jour, il n'y aura pas de battue....
Tous eurent un visage stupéfait, quand le seigneur perdait un esclave en général celui ci était voué à mourir ou être pourchassé.


viens donc me montrer au en sont vos prévisions de plantation pour la récolte de cette année... avons nous assez de grains? la neige n'a t elle pas trop fait de dégats? faisons donc un tour des terres...


Il était rare que le seigneur prenne soin de ses serfs ou y prete une telle attention, comme pour ses esclaves il était dur mais savait les récompenser quand les récoltes étaient bonnes, aucun ne quittaient le hameau d'ailleurs.
Enguerrant s'executa avec une bone partie des habitants du petit hameau, fiers de montrer leur travail et les réserves de grains.
Ceci prit une bonne partie du midi et du début d'apres midi, le soleil commencait à flirter avec l'horizon quand de Montferrant décida se remercier ses geux généreusement par des pièces d'or pour la journée passée.
Tous souraient et fetaient le seigneur, les femmes et enfants embrassant sa main et s'agenouillant mille fois en remerciement.
Ceci lui remit du baume au coeur et il s'en retourna dans sa sombre forteresse, Salvagine avait surement dut terminé son repas, il s'en voulait de pas l'avoir prévenu avant de partir, celle ci avait certainement dut préparer un bon plat et il avait certainement dut l'attendre longuement. Il espérait qu'elle ne lui en tienne pas trop compte.


Il faisait très sombre lorsque le seigneur arriva sur son pont levis, il envoya un gros crachat rageur vers les douves là ou reposait le premier chevalier qui avait eu plus de bourse que l'autre couard.
alors qu'il passait la porte il remarqua un objet rond et sombre, son chien se rua dessus et s'amusa à le secouer dans tous les sens d'un air très excité.


Intrigué le seigneur appela le molosse qui revint fier de sa prise et la gueule en sang.
qu'est ce qui t'as foutu la gueule dans cet état mon pauvre?? S'esclama le seigneur regardant dans la pénombre ou le chien avait put se blesser.
Il se rendit vite compte que le molosse n'avait point de blessure, il regarda alors cet étrange baluchon bien abimé par les crocs du chien, c'était plutot mou et maculé de sang.


En une fraction le seigneur eu une lueur... cet enfoiré de Montfaucun... surement cet couard lui envoyé une menace.
Rageusement il déchira le sac et tomba nez à nez avec le visage du couard.... la tête au frère pleureur de Loki....
Cette vision ne le dégouta pas au contraire... alors qu'il regardait et dévisageait ce sombre visage ses pensées allèrent à Loki.
Qui avait bien put tué ce couard... il n'avait donné aucun ordre à ces serfs, cette solution n'était pas envisageable.... impossible de sortir des terres de Montferrand aussi vite sans que ces derniers s'en apercoivent et donne l'alerte....


De Montferrant réflechissait mais ne trouvait personne... Salvagine? impossible elle ne l'avait pas vu.
Cependant il pensait aussi aux menaces que lui avait proféré Loki... son esclave ne lui faisait pas peur et il lui faudrait usé de bine des ruses pour lui couper la tete... mais ceci l’inquiétait et bizzarement le peinait...
Quoi qu'il en soit cette mort, ce couart la méritait.


Il saisit la tete rageusement par les cheveux, aller chercher une lance et l'empala dessus la dressant fièrement devant le pont levis.
Si jamais il vient à repasser par mes terres il verra que j'assume cette mort!! qu'il essai de prendre ma tête!!!


Il regarda son oeuvre... sa sombre forteresse avec cette tete dressée...il repensa à ses efforts envers Salvagine... la peine et la rage qu'elle provoquerait si Loki venait à venir dans les parages...
d'un geste tout aussi rageur il prit la lance et d'un cop sec dégonda la tête de celle ci et donna un violent coup de pied dedans, la tête percuta une pierre et il la regarda, cette tete hideuse et chevelue qui lui avait fait perdre son esclave, ses pulsions les plus sanguinaires et violentes lui montait à la gorge, envie de fracasser ce crane responsable de la perte de Loki, arracher la langue pleureuse de ce pseudo chevalier...
Il n'en fit rien... se controlant au mieux, agrippant la tignasse il posa la tete droite sur un caillou non loin de la forteresse, après tout que le cerveau de ce couard termine en bouillie de chair liquéfiée par les ver et les asticots que de Montfaucon envoie ses troupes il assumerait cette mort quoi qu'il arrive de toute manière s'il avait put il aurait tué cet homme... quand à Loki.... le temps le dira... qu'il vienne donc se venger..


La journée qui s’annonçait si paisible et d'entrain se terminait bien sombrement.


Le coeur lourd De Montferrant monta les marches suivit de son molosse, il devrait s'excuser prêt de Salvagine... elle qui montrait des efforts, il l'avait laissé toute la journée ne se préoccupant guère de son activité.
La salle du banquet était chaude, Salvagine en était absente mais la nuit était tombée... la table était dressée pour le seigneur et un sompteux et appétissant repas tronait sur la table.


Le seigneur s'assit seul pour la premiere fois depuis longtemps écoutant le feu crépité et le vent soufflé fortement à l'extérieur, provoquant des appel d'air dans l'âtre.
Le repas était délicieux, Salvagine continuait de marqué de bons points et sa reconnaissance aux efforts du seigneur, il se contenta du repas sans boire de vin, il n'en avait pas le coeur, les mets étaient succulents il mangeait calmement regardant avec peine la chaise près de l'âtre ou Loki avait habitude de prendre place, une place vide à présent.


De Montferrant se leva le coeur serré, la cape de l'esclave était là sur la chaise, il eu une hésitation à la mettre au feu mais non Salvagine en hériterait si elle le désirerait, il se rendit dans sa chambre en espérant qu'elle forme et ce fut le cas, la feune femme n'avait pas osé rentré dans le lit et dormait profondement sur la couche, il la pris délicatement et la porta sur ses couvertures et la placa sur le coté, il se déshabilla et tomba comme une masse dans le lit.


Il se plaqua contre le corps de la jeune femme l'englobant contre son corps et la serrant fort et après bien des reflexions et souvenirs s'endormit la gorge toujours aussi nouée et les yeux embués.
Comment annoncerait il à salvagine le départ de Loki... ou se trouvait il à cet instant... était il au chaud.... son sommeil finit par stopper une nombre incalculable de questions.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 24 Aoû - 11:11 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

Après avoir passé une bonne partie de la matinée à attendre tout en s’occupant pour tromper son inquiétude, elle décida de sortir. Du haut du perron, elle ne vit personne, rentra, alla chercher un oignon et un morceau de pain, prit également une petite dague bien pointue, et sortit de l’enceinte. Il y avait juste quelques traces largement piétinées, quelques chiffons déchirés et souillés. Ni Loki ni Montferrand n’étaient présents.  
  
Elle avança droit devant elle, rencontrant au passage des serfs. La vue de ceux-ci lui fit remonter sa rage. Elle serra instinctivement sa dague au fond de sa poche, elle n’hésiterait pas à en faire usage s’il leur venait à l’idée de s’approcher d’elle. Ils ricanèrent en la croisant mais le regard noir qu’elle leur lança leur fit baisser la tête et passer leur chemin rapidement. 
  
De son côté, elle s’en éloigna prudemment. Au bout d’un moment, elle entendit des voix et se cacha afin de ne pas être vue : avançant silencieusement, elle reconnut la silhouette de Montferrand accompagné par quelques serfs. Il était là, debout et à priori sans blessure, elle fut soulagée de voir qu’il ne lui était rien arrivé. Un poids sur sa poitrine partit d’un seul coup. Guillerette, elle le laissa vaquer à ses occupations et continua son chemin.  
  
Elle s’arrêta à l’abri des fourrés et au bord de l’eau pour manger ce qu’elle avait emporté, somnola… Elle se releva et reprit le chemin du château regardant avec nostalgie au loin le pic où sa fuite avait été stoppée : elle en frissonna. 
  
De retour au château, elle constata que Monferrand n’y avait pas remis les pieds. Elle réactiva le feu, souleva le couvercle de la marmite, une bonne odeur s’en dégageait et sentant son ventre gargouiller, se servit une bonne part de ce plat qu’elle n’avait jamais goûté, elle le trouva bon. Un instant elle espéra que celui auquel il était destiné le trouverait aussi à son goût. Son repas finit, elle alla s’asseoir face aux flammes.  
  
De nouveau, elle songea à la journée d’hier qui fut magique à ses yeux, à celle d’aujourd’hui, entachée de mystères… A l’attitude pleine de sollicitude de la veille de Montferrand, à celle de ce matin où un brin de gêne entachait le regard du seigneur : comme le regard d’un enfant qui aurait fait une bêtise et voudrait la cacher… En fait peu lui importait : elle avait aussi apprécié cette journée où, pour la première fois depuis bien longtemps, avant qu’elle ne soit vendue au tout début, elle avait pu se promener à sa guise. Elle goûtait cette liberté. Peut-être était-ce aussi pour ça qu’elle n’avait pas songé à fuir ? 
  
Même si la promenade du jour fut moins éprouvante que la veille, elle se sentait bien lasse. Après s’être rafraîchie, elle décida d’aller dormir. Elle choisit de ne pas dormir dans la salle du banquet. Si Loki et Montferrand revenaient et reprenaient leur discussion, elle ne voulait pas être réveillée et surtout ne souhaitait pas y être mêlée. Elle se dirigea vers la chambre. Un doux frisson parcourut son corps. Elle sourit en repensant à la nuit précédente. En même temps cela l’effrayait : se laisser gagner par le confort, la douceur… elle n’y était pas accoutumée… s’inquiéter pour quelqu’un d’autre qu’elle l’effrayait… Elle avait le sentiment qu’elle s’affaiblissait et ça lui faisait peur. C’est pour ça qu’elle préféra dormir sur une peau à même le sol. 
  
Elle entendit Montferrand rentrer dans la chambre et préféra faire semblant de dormir. 
Elle se sentit soudain soulevée du sol et se retrouva bien au chaud enveloppée dans les bras de Montferrand. Celui-ci ne tarda pas à s’endormir. Elle tenta de résister à son envie mais ne put s’empêcher de glisser ses bras autour de lui avant de reprendre son sommeil réparateur. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 06:19 (2013)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas??? Répondre en citant

la suite:
http://royaumes-des-supplices.xooit.fr/t1145-Une-place-vide-un-tre-vous-man…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:04 (2018)    Sujet du message: Esclaves marqués aux fers ... ou pas???

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com