Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une place vide, un être vous manque
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 26 Sep - 12:44 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L’excitation remontait lorsqu’il fit jouer son gland contre son clitoris. L’envie de le sentir en elle provoquait maintenant de francs mouvements de bassins pour accueillir ce sexe tendu qui au dernier moment semblait se détourner de sa cible comme pour se faire attendre. Ses reins cambrés à l’extrême ne parvenaient pas à le happer. Son amant prenait un malin plaisir à la faire languir ainsi. Ses gémissements de bonheurs étaient maintenant des appels d’envies extrêmes insatisfaites. Elle ne voulait pas que ça s’arrête, paradoxalement cette frustration la comblait maintenant sa jouissance sur le fil.

La pression des doigts dans son intimité ne calmait aucune ardeur, bien au contraire, chaque attouchement était une invitation. De ses mains elle agrippait fermement ses fesses pour les plaquer contre elle, en vain. Une lutte d’amour s’engageait. De sa bouche, elle cherchait ses lèvres, son cou.
Elle ne savait plus que faire pour enfin ressentir aboutir cette jouissance si parfaite.

Lorsqu’elle sentit la verge de son amant contre son anus. Cet effet lui raviva le souvenir du premier jour et les douleurs qui s'en étaient suivies. Malgré elle, tout son corps se contracta et refusa cette tentative d’intrusion. La magie de cet instant fut rompue. Elle le regardait fixement, son regard s’était changé : il était noir et on pouvait aisément y lire la peur. Elle relâcha son étreinte autour du corps de son amant ne sachant plus que faire.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 27 Sep - 08:31 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Alors qu'il appuyait de plus en plus entre ses fesses il la sentit se tétaniser et se détacher complètement, il ouvrit les yeux et croisa son regard noir et perdu. Comme un imbécile, dans l'excitation et la précipitation des choses, tout ce qu'il lui avait fut subir comme supplices avant qu'ils ne se retrouvent amants s'étaient évaporés de sa tête, mais devant se regard il ne fallut pas longtemps pour que tout lui revienne et il était certain que cette tentaive d'intrusion venait de faire raviver bien des souffrances à celle qu'il aimait maintenant.


De ce moment d'excitation franc et pur ce geste de trop venait de tout faire tomber autour de lui, il se ravisa mais il était trop tard, il ne la sentait plus du tout avec elle et son esprit était maintenant concentré sur la peine qu'il venait de lui provoquer, les mains de sa tendre était complètement relachées et le regard toujours aussi sombre et noir.


Il avait qu'une envie ... se foutre des tartes, il venait de briser un instant magique par impulsivité et excitation, il bascula lentement sur le coté et la prit dans ses bras, la serrant au plus fort contre lui un main sur le creux de ses reins l’autre dans ses cheveux.
Lentement il la caressait tendrement sans dire un mot, trop honteux et mal à l'aise, sa bouche embrassait sans relache le front et sa chevelure avec énormément de tendresse et il maintenait son bassin tranquille à présent, même s'il sentait la peau de son amante contre lui, il était focaliser sur la connerie qu'il venait de faire même si l'étreinte de la jeune femme était relachée il n'en ferait rien et continuait de la caliner tendrement.
p... pardonnes moi... sous l'effet de l'excitation je me suis empressé... je ... je suis désolé...
Murmura t il doucement dans le creux de son oreille tout honteux
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 12:55 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Elle ne s’aperçut pas que la fougue de Montferrand était immédiatement retombée. Sous le choc de ces souvenirs, elle ne réfléchissait plus, tétanisée par la peur qui venait de ressurgir. Elle était crispée et gardait son visage fermé. Elle était étrangère à tout ce qui l’entourait. Elle revoyait ces visages édentés penchés sur elle et pouvait même sentir leur haleine fétide.

Elle tenta en vain de se dégager des bras qui l’avaient enveloppée. La peur de subir des mauvais coups était revenue. A nouveau, elle avait une terreur irraisonnée de cet homme. Son esprit était à nouveau en mode fuite pour survivre. Elle forçait mais ne parvenait à rien. A ses efforts répondait en face une autre force légèrement supérieure à la sienne qui la retenait. Elle y mettait pourtant tout son cœur.

Le murmure d’une voix connue qu’elle entendait sans comprendre la ramena à la réalité.
Petit à petit, elle réussit à reprendre le contrôle d’elle-même. Elle retrouva la conscience de ce qu’elle voyait et entendait. Elle se calmait lentement.
Son regard de furie s’apaisa, reconnut et lut sur le visage de son amant du désarroi et comprit beaucoup trop tard qu’il ne lui voulait aucun mal.

Son cœur battait la chamade, elle respirait comme si elle venait de courir durant des heures.
Elle sentait contre sa peau une présence calme et rassurante. Le visage en face d’elle tentait de lui sourire tendrement. Son regard s’apaisa un peu. Elle tremblait encore de l’accès de rage qu’elle avait eue.

Les bras puissants avaient réussi à la retenir et petit à petit cette force mise pour la maintenir se transforma en force rassurante. Elle se détendait à ce contact.

Elle se rendait maintenant compte de sa réaction à fleur de peau. Elle avait agit sans pouvoir réfléchir. Ses peurs étaient encore là. Sentant son amant contre elle et immobile, lisant dans ses yeux aucune colère ni animosité, elle inspira un grand coup.
Lentement, elle se calmait et reprenait ses esprits. Elle ne sentait plus battre son sang dans ses tempes, sa respiration était revenue à la normale.
Esquissant un maigre sourire, elle se dégagea lentement des bras qui heureusement l’avaient retenue. Assise elle remonta ses jambes, croisa ses bras et y posa sa tête dessus. Que lui était-il arrivé ? Elle avait décidé de faire confiance en cet homme et pourtant quelque chose avait tout fait capoter. Maudits soient ces cauchemars. Nerveuse, elle se leva pour faire quelques pas grimaçant légèrement : elle avait du heurter sa côte douloureuse en se débattant.
Tout en marchant pour évacuer ces visions d’horreur, elle enfila ses vêtements, puis enfin se retourna vers Sébastian qui était debout et semblait désemparé :

Je ne sais pas ce qui m’est arrivé, désolée. (…) Désolée… Il… Il doit y avoir une rivière plus bas, je vais y aller… je… ça ira mieux après.

Elle s’éloigna de quelques pas, puis se ravisa, revint vers lui se forçant à sourire pour montrer un visage plus avenant :

On peut y aller ensemble, si vous voulez…
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 09:01 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

La jeune fille restait encore paniquée et tremblante dans ses mouvements et mots, halletante, soufflante, ses gestes devenaient plsu doux et moins agressif et acides qu'ils venaient de l'être, Montferrand quand à lui continuait à regarder la scène avec tristesse et désarroi.
Toujours bien maintenue dans ces bras son état tétanique semblait se détendre petit à petit, elle se décida à croiser le regard du seigneur qui la contemplait toujours aussi honteux et penaud.

Elle finit par se dégager de l'étreinte et s’avança se rhabillant laisse sebastian en arrière toujours aussi désemparé par ce qu'il venait de se produire.
Je ne sais pas ce qui m’est arrivé, désolée. (…) Désolée… Il… Il doit y avoir une rivière plus bas, je vais y aller… je… ça ira mieux après.

Que faire ? le seigneur ne se permit que d'esquisser un timide "oui" de la tête la voyant se rhabiller avec regret, elle s'éloigna et reprit
On peut y aller ensemble, si vous voulez…

Le seigneur fit encore un oui timide de la tête et se rhabilla également, cachant son anatomie au maximum et toujours l'air aussi penaud.
Il enfila rapidement ses habits et la rejoint tête basse sans un mot, il fini par mumurer tout bas
oui il y a une rivière ... suis moi...

Il s'osa à tendre la main et lui prendre la sienne doucement s'attendant à tout, notamment à un geste de refus.
Lentement il l'a mena vers le bruit d'eau courante en contrebas sans dire mot il s'en voulait encore de sa stupidité et empressement.

Ils arrivèrent en contrebas, le courant y était fort et l'eau malgré les température agréable semblait très fraiche.
Il lacha la main et se baissa pour s'eclabousser le visage et reprendre des couleurs, il but cette eau fraiche, pour dénouer sa gorge bien sèche et encore serrée et regarda faire son amante.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 8 Oct - 00:05 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Bien qu’encore perturbée, quelque chose en elle était ravie qu’il l’accompagne, ce même quelque chose lui dictait de ne pas lâcher la main tendue.
C’est dans un état encore second qu’elle suivait la silhouette qui savait où elle se dirigeait. Le bruit de l’eau courante se faisait de plus en plus fort.
 
Sur la rive, les mains se lâchèrent. Sans prendre la peine de regarder ce que faisait Montferrand ou de se dévêtir, elle entra dans l’eau et s’aspergea largement. Elle avança jusqu’à un trou d’eau un peu plus profond, elle s’y  immergea entièrement. L’eau froide vivifiante la ramenait à elle et chassait ses cauchemars. A plusieurs reprises, elle reprit une goulée d’air avant de s’y replonger.
Elle avait honte de sa réaction incontrôlée. Elle faisait pourtant confiance à Montferrand.
L’eau froide la débarrassait de la sueur, de la saleté mais aussi de ses pensées sombres.
Après avoir rincé son visage, elle sortit, essora ses cheveux épais chargés d’eau, essora ses habits comme elle put.
Enfin, elle reconnecta avec son entourage. Elle s’approcha de Montferrand :
 
Je m’excuse, je ne sais pas ce qui s’est passé !
 
Elle s’approcha de lui le regarda fixement. Elle aurait préféré se retrouver seule. Si elle suivait ses envies, elle partirait loin. Au moins pour un moment, quitte à revenir plus tard. Elle se frotta le visage et se rendit à l’évidence : si elle voulait rester avec lui, il lui fallait faire l’effort de rester près de lui. A son tour, elle lui prit la main :
 

Je ne sais pas, c’était…c’était comme un cauchemar… Un vieux cauchemar…
 
Elle dirigea le duo vers des rochers au soleil afin de s’y assoir et de se faire sécher. Assise à côté de son amant, elle restait sans bouger, songeuse ou plutôt le regard dans le vide. Au bout d’un moment, elle passa sa main dans son épaisse chevelure, puis sur son visage. Enfin elle posa sa main sur la cuisse de Montferrand. Le silence n’était rompu que par le murmure de l’eau.  Elle se décida enfin à bouger :
 
Les affaires sont encore à la grotte. Ça va mieux… On y va ?
 
Se tournant vers lui, elle lui déposa un baiser sur la bouche et lui sourit le plus sincèrement possible. Sa côte meurtrie la força à grimacer en se levant.
 
C’est rien. On y va ?
 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 04:25 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Il n'y avait plus réellement de tension mais un vria embarras, le seigneur encore bien embrouillé par cet épisode malheureux dirigeait les deux protagonistes vers la rivière.
Une fois arrivé il s'assit sur un rocher et regarda Salvagine se baigner toute habillée et plonger bon nombre de fois, elle semblait être dans son élément et dans une sorte d'état solitaire, sa façon de faire lui remémorère leur premier accrochage.
Montferrand restait donc là pensif à la contempler et réfléchir à la connerie qu'il avait faite, après de longue minute elle sortit lentement de l'eau et se rapprocha d'un pas hésitant et prit la main du seigneur s'excusant et prétextant un vieux cauchemard

Ca il pouvait bien le comprendre que c'était un vieux cauchemar... il avait déjà fourni ses propres excuses et ne comprennait pas pourquoi elle lui en faisait à son tour, il baissa les yeux et ne dit mot restant pour le moins stoique et impassible, le bonheur de ses derniers jours s'était effondré par cette bétise qu'il avait lui même provoqué et un air maussade et triste était figé sur son visage.

elle le fit se lever d'un pas lourd et se placèrent sur un autre rocher mieux exposé au soleil, tous les deux proche, côte à côte mais impassibles, aucun des deux ne parlait ou n'osait dire quoi que ce soit, une ambiance lourde contrastait avec les derniers jours passés.

Les affaires sont encore à la grotte. Ça va mieux… On y va ?

Montferrand fit un "oui" de la tête, et d'un air toujours aussi maussade se leva, il fut surpris d'un baiser sur la bouche déposé par Salvagine, ceci lui rendit un peu de baume au coeur mais pas assez pour le sortir de ses sombres pensées et perspectives.
elle grimaça légèrement se touchant les côtes, prétextant que ce n'était rien

n'en fais pas trop...
dit il d'une voix monocorde, tout en l'enlacant et la plaquant contre lui afin de l'aider à marcher sans forcer sur son mauvais coté.
Clopin clopant ils avancèrent dans la forêt à d'une allure assez lente, ce n'était pas le genre de sebastian qui préférait marcher d'une allure vive mais Salvagine semblait avoir réveillé sa douleur, donc l'aidant comme il pouvait il avancèrent à ce rythme.

Le chemin ne fut guère joyeux, le seigneur restant impassiblement muet et songeur, l'air fermé et triste, ils arrivèrent tant bien que mal à leur dernier nid, il aida salvagine à s'y glisser dedans non sans mal, la faisant glisser lentement afin qu'elle atteigne le sol sans mal.
Enfin il se décida à parler une fois la jeune femme bien en sécurité et à même le sol
reposes toi un peu... je vais aller chercher du bois et voir si j'arrive à trouver de quoi se rassasier pour la nuit...

L'air toujours aussi embarassé et regardant son amante d'en haut via la maigre ouverture il tourna les talons la tête dans les épaules et repartit dans la forêt.

Le seigneur ramassa d'abord du bois mort et autres buches ou branches cassées, les traînant dans de longs aller retour vers l'entrée de la grotte souterraine, puis il s'attela à chercher des baies et de la mousse afin de confectionner une couche plus confortable que la nuit précédente.

Sans réelle motivation il exécutait ses taches sans grand sourire ou envie mais il s'y tenait.
Le soleil se couchait et la partie minimale de ses objectifs était atteinte, les éléments pour une meilleure couche était prêt à être descendu dans la grotte ainsi que le bois pour la nuit.
Il guetta donc de quoi chasser... mais ne trouva rien pendant de très longues minutes, soudain il tomba nez à nez avec un troupeau de sanglier et de petits marcassins, la femelle le chargea et il l'évita en sautant vite sur un arbre, le petit troupeau fut vite dispersé et il en profita pour sauter sur un petit marcassin et le poignarder.
Tout aussi rapidement il emporta le corps inanimé de la bestiole et regrimpa à l'arbre le temps que le troupeau s'en aille une bonne fois pour toute, enfin il descendit et apporta le fruti de son labeur à la caverne.

Il commenca à jeter en bas les branches, puis la mousse et les feuilles puis enfin il glissa le long de la paroi et arriva dans la grotte en elle même, fatigué et l'air toujours aussi perdu.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 06:17 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Ils cheminèrent silencieusement. Gentiment, il l’aida à se glisser à l’intérieur. Elle aurait préféré rester à l’extérieur puisqu’il faisait beau. Il ne lui vint même pas à l’esprit l’idée de le lui demander. Enfin peu importe, elle se cala contre la paroi, se reposant en entendant  Montferrand s’affairer à ramener de quoi améliorer le confort du lieu. Lorsque celui-ci partit à la chasse, elle se leva afin de s’activer. Se persuadant qu’une côte endolorie n’était rien, de toutes manières, en faisant attention de ne pas s’y cogner, ça irait.



Elle se glissa dehors par la faille en prenant mille précautions. Elle rentra quelques fougères trouvées aux alentours et arrangea tout ça sur le lieu de leur nuit précédente, prenant soin d’en mettre un peu plus du côté de Montferrand. Ça lui était égal à elle le sol plus dur, elle y était habituée.
Elle ressortit afin de préparer le feu avec le bois du matin, souriant à la pensée du seigneur se démenant afin de ramener quelque chose de valable. C’est vrai qu’il n’était pas des plus doués dans ce domaine. Amusée, elle remarqua même quelques baies qu’il avait sues trouver.



Elle sourit de s’être surpris à sourire. Oui, ce moment passé en solitaire et à faire quelque chose pour quelqu’un d’autre lui avait fait du bien. Ses tensions semblaient enfin évacuées. Pourvu qu’elles ne reviennent jamais…
Quelques braises rougeoyaient déjà. Elle les couvrit de cendre afin qu’elles ne brûlent pas toutes en attendant la chasse providentielle et pour ne pas attirer d’éventuels curieux, s’il y avait. Ainsi, à moins d’être une personne avertie, nul ne pouvait se douter qu’il y avait un feu récent.


Ne voyant toujours personne revenir, elle se décidé à marcher un peu aux alentours. Elle trouva de larges écorces qui pourraient servir d’écuelle. Elle en remplit une de fleurs printanières.
Le soleil déclinait vraiment, elle retourna vers leur abri et disposa sur une pierre les écorces. Entendant des froissements de feuilles qui venaient de l’intérieur de la faille, elle s’en approcha prudente, reconnut en se hissant la silhouette désormais familière :
 
Je suis là. J’ai fait de la braise dehors. Je vous la fait passer ?
 
Sans même attendre la réponse, elle mit de l’herbe humide au fond des larges écorces, y fit glisser la braise et passa celles-ci de l’autre côté de la faille. Au bout de quelques allers retours, le foyer extérieur était vide. A son tour, elle se glissa dans la grotte. Apercevant la prise de Montferrand :
 
Eh bien, à force de devoir se débrouiller seul, vous devenez champion de la chasse. Moi, je n’ai rien trouvé !
 
Ajoutant en montrant la couche :
 
Ce lit est digne d’un seigneur de haut rang à présent !
 
Son humeur taquine lui revenait. Les démons de l’après midis semblaient enfin enfuis. C’est avec sourire franc qu’elle le regardait à nouveau.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 08:31 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Arrivant dans la grotte il s’aperçut bien vite que Salvagine avait oeuvré également à rendre cette habitat de fortune plus convenable et surtout confortable.
Elle n'était plus là... il eu une appréhension... était elle partie à nouveau? l'incident de la journée lui avait elle fait changé d'avis? essayant de ne pas y penser il jeta ses récoltes, branches et son marcassin au fond de la fosse et s'y glissa.

Apparement elle comptait revenir car deux couches étaient aménagées bien plus moelleuse que la veille ce qui ne serait pas un mal tant il avait eu du mal au réveil.
Il apporta sa touche personne en placant sa mousse et les feuilles ramassées.
Le feu était complètement mort et sans braise bizzarement, alors qu'il ramassait le marcassin pour le déplacer près de la place du feu Salvagine se glissait dans la faille.
Elle annonça que la braise était en dehors prête, sans laisser le temps au seigneur de demander comment transporter de la braise chaude elle ressortit et à l'aide de larges écorces humides et d'herbe, elle fit passer les charbon rougeoyant.

Une fois la chaine terminée les braises étaient en place et la jeune femme descendit à nouveau.
Il se sentait moins tendut et attristé mais redoutait encore une mauvaise réaction de son amante, il n'en fut rien, elle avait reprit ses manières taquines le raillant gentillement sur sa chasse
Elle montra son oeuvre concernant leur couche et il en profita pour lui aussi la taquiner

seigneur de la forêt et des fougères! oui ! pas de Montferrand Zehahaha
il s'osa de la prendre dans ses bras et lui déposer un baiser sur le front, craignant tout de même une réaction de rejet, il était un peu perdu à savoir s'il pouvait ou non à nouveua l'approcher et la toucher.

Il la garda un moment dans les bras profitant de sa chaleur et de ce moment retrouvé puis la relacha ne voulant abusé

je ... je vais essayé de dépecer cet animal... je suis pas très doué pour ça... mais bon faut bien apprendre! ... tu me trouves des herbes pour parfumer ceci ma douce?
Il s'assit et mit les branches mortes sur les braises qui prirent aussitot, puis il sortit sa lame et commença à enlever la peau de la bête et découper en morceau essayant de cacher la scène au maximum qu'il put aux yeux de Salvagine.

Après une petite heure c'était enfin prêt un bon gigot et de belles cuisses grillaient sur ce feu de fortune, Montferrand sortit se rincer les mains et jeta ttout ce qu'il s'était souillé et revint prêt de sa chère et tendre se blottir prêt du feu.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 11:29 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Essayer c’est bien, y arriver c’est mieux !
 
Elle retrouvait avec bonheur le creux de ses bras et le plaisir de le taquiner. Elle savoura ce court instant. Elle le laissa s’affairer à sa tâche, elle s’occupait de trouver quelques morceaux de branches afin d’y piquer la viande à griller.
Elle riait de voir Montferrand se débattre avec la bête :
 
Elle est déjà morte, vous ne pourrez rien faire de plus !
 
Il tentait plutôt mal que bien de dissimuler le dépeçage. Elle ignorait s’il voulait la préserver de la vue des viscères ou de la vue de sa relative maladresse. En fin de compte, les morceaux mis à cuire étaient plus que présentables. La viande était tendre et cuite à point. Ils la mangèrent à belles dents.
 
Le seigneur des fougères va devenir le seigneur incontesté de tous les chasseurs. Il sait repérer et attraper judicieusement le meilleur gibier, quant à la cuisson, digne des plus grands banquets.
 
Disant ces mots, elle tira du fond de sa poche une petite fleur printanière cueillie quelques temps plus tôt et la lui offrit affectant un air cérémonial cachant mal un sourire. Elle ne refusait pas son contact et le recherchait même. Le feu crépitait et les flammes faisaient surgir des ombres sur les parois. Le repas terminé, elle les observait laissant son esprit vagabonder.

 
Il y a beaucoup de gens qui ont peur des cavernes. Ils croient qu’elles sont habitées par des êtres maléfiques… des créatures qui voudraient du mal aux humains. Je ne sais pas si ces créatures existent, je n’en ai jamais vues, mais si elles existent, elles ne nous veulent aucun mal. Vous en avez vu, vous ?

 
Elle se laissait aller à regarder ces flammes qui l’hypnotisaient. Elle avait pris la main de Montferrand dans la sienne et songeuse, y laissait jouer ses doigts.
Lentement, ils basculèrent sur la couche végétale se recouvrirent de la cape. Prudente au regard de sa côte, elle se cala. Un long moment, elle regarda son visage. La peine qu’elle avait due lui causer avait l’air envolée. Elle passa ses mains sur le visage aimé soulignant tous les traits. Elle aimait à le sentir sous ses doigts, elle sentit ses traits se détendre. Apparemment, l’épisode malheureux de la journée n’était plus qu’un mauvais souvenir.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 30 Oct - 08:23 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Le mauvais passage de la journée semblait être estompé et le seigneur s'affairé à le faire disparaître, ainsi la jeune fille le railla malicieusement sans méchanceté lorsqu'il dépeça tant bien que mal la bete.
Montferrand fit cuire les cuissots et e nun rien de temps il furent à point, le couple mangea à pleine dent et avec envie.

Le seigneur des fougères va devenir le seigneur incontesté de tous les chasseurs. Il sait repérer et attraper judicieusement le meilleur gibier, quant à la cuisson, digne des plus grands banquets.

Le seigneur baissa la tête comme un inclinement et poursuivit
je vous en prie seigneure forêts et des astuces en tout genre, cette couche est des plus confortable et pour faire une bonne grillade il faut une belle braise, je vous renvoi donc le compliment dit il avec le sourire et déposant un bisous gras sur la joue et l'essuyant rapidement d'un revers de main.

La jeune fille tira une fleur de sa poche et lui offrit d'un air digne des plus grande remise de couronne, le seigneur d'humeur toujours aussi taquine l'accepta même s'il n'était guère attrié par les fleurs d'un air tout aussi cérémonial s'agenouillant pour recevoir ce cadeau.

Le repas terminé les deux restèrent ainsi à regarder le feu crépiter, Sebastian ne savait trop que dire toujours plus ou moins empétré par l'incident de la journée et voulant garder la joie présente dans le nid.
L'un contre l'autre elle lui narra des histoires d'êtres maléfiques ce qui ne put empêcher le seigneur de rire aux éclats
Zehahaha des êtres plus maléfiques que moi??? Zehahaha non je n'en ai jamais vu mais je ne savais pas que ma petite sauvageonne croyait en de telles histoires!! Enfin n'ai crainte si ces petites bêtes existent ton seigneur les écrasera ! mais dans cette cavité je ne connais qu'une grosse bête dangereuse!
il fit un large sourire et baissa la tête vers sa propre entre jambe en ricanant idiotement.

Le duo s'était rapproché et la main de Salvagine s'était liée à celle du seigneur lentement ils se laissèrent tombé sur la couche se recouvrant de la cape et profitant d'un moment intime à tous les deux se serrèrent l'un contre l'autre.
Une main de la jeune femme vint froler le visage de sebastian qui malgré son air détendu et gai était toujours meurtri de la peine qu'il avait provoqué à celle qu'il aimait.
Le corps de sa douce à moitié sur lui mais serré contre son corps, il se laissait envouter par ses tendres caresses qui le détendaient petit à petit.
Ses larges mains quand à lui restaient bien sages maintenant par la taille la jeune fille contre lui et caressant la courbe de ses reins et le haut de ses fesses.

Il hésita à parler ... de redemander pardon... mais se tut ne préférant pas revenir sur cet épisode douloureux, son autre main vint derrière la nuque de la jeune femme pour la baisser lentement vers son visage et l'embrasser tendrement, sa langue ne sortant que très légèrement pour venir titiller ses lèvres, il ne voulait plus la brusquer et n'osait plus trop la provoquer.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 11:06 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Me voilà rassurée ! Cette grosse bête semble pouvoir être apprivoisée…
 
Elle retrouvait avec bonheur la sérénité des autres soirs. Elle était encore gênée de sa réaction épidermique de la journée. Elle perçut aussi que Sébastian était aussi sur la réserve. Après une bonne nuit, tout serait rentré dans l’ordre.
En attendant, allongés, elle savoura les baisers furtifs qu’il lui déposait sur ses lèvres. Sans cesser de laisser errer ses doigts sur sa tête et sur son cou, elle lui rendait ses baisers tentant de saisir ses lèvres au passage.
 
Son humeur taquine revenait petit à petit. Une de ses mains délaissa le visage aimé pour s’en aller flirter légèrement avec le dos. De temps à autres des frissons parcouraient son corps qui semblait à nouveau ouvert à l’autre. Les contacts se faisaient légers.
Elle ne pouvait détacher ses yeux de ceux de Montferrand. Y percevant une gêne, elle prit l’initiative de l’embrasser plus fougueusement saisissant sa tête à pleines mains. Malgré tout, elle l’aimait.
Le baiser torride terminé, elle replaça ses mains. Les deux amants se rapprochèrent un maximum, bras et jambes emmêlés.
Elle s’endormit assez rapidement. Ce ne fut pas sa meilleure nuit, souvent réveillée par des images qu’elle tentait de chasser comme elle pouvait. A chaque fois, elle regardait le doux visage endormi. Elle aurait aimé se lever pour aller prendre l’air, mais à priori il semblait dormir comme une souche. Il fallait avouer que ce matelas de fortune était confortable.


Aux tous premiers rayons du soleil, elle dégagea lentement son corps, prenant mille précautions afin de ne pas troubler celui qui dormait profondément à ses côtés. Elle le recouvrit de sa cape et déposa un baiser dur le front.
Sans attendre, elle sortit et respira l’air frais matinal à plein poumons. Elle marcha sans but, juste par plaisir. Lorsqu’elle se rendit compte que le soleil était réellement levé, elle fit demi-tour, glanant ça et là de quoi améliorer les restes du marcassin de la veille. Elle dénicha même des œufs qu’elle s’empressa de prendre et de caler avec prudence.
Elle arriva en vue de la grotte.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 4 Déc - 10:16 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Une bonne nuit de sommeil, voilà ce qu'il avait manqué au seigneur depuis un long moment.
Après un long moment de tendresse plein de remords de sa part le couple s'était finalement endormi et pour une fois depuis longtemps, ll ne s'éveilla pas dans son sommeil, ce n'est que sur le matin, qu'il sentit une bise un peu plus chaude soufflée sur son visage qu'il ouvrit un oeil.
Son dos et muscles étaient bien moins endoloris que la veille et c'est plein d'entrain qu'il s'étira très longuement tout en constatant que son amante ne se trouvait plus à ses cotés, il ne s'en inquiéta pas, se remémorant les journées passés dans la forêt es derniers jours.

Il resta ainsi assis sur la couche, torse nu à revasser, se rappelant les bons et mauvais moments avec Loki, son escapade, les derniers jours de batifolages avec Salvagine et ce soudain retournement de situation et caractère.
Lentement il se leva toujours en s'étirant un grand sourire aux lèvres ne voyant les rayons du soleil traversé l'ouverture de la grotte et en regardant l'extérieur.

La forteresse et toute l'activité qu'il s'y passait lui manquait, certes il aimait à vivre comme ces derniers jours à tout oublier et à vivre à l'instant, mais ces serfs, la charge de ses terres, les larges murs grisonnant, sa salle de banquet.. son lit... tout ceci l'appelait et malgré qu'il sache le peu d'entrain que Salvagine portait à retourner vivre là bas, il était décidé à s'y rendre à nouveau.
Il se baissa et raviva la braise, puis rassembla ses affaires sur la couche, et la nourriture restante près du feu.

Le seigneur attendit le retour de sa maitresse préparant ainsi son départ de la grotte et rechauffant à la braise les restes du repas de la veille.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 5 Déc - 15:44 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Personne aux abords. Dormait-il ? Était-il parti rejoindre sa forteresse ? Si ce n’était déjà le cas, il devait lui tarder d’y retourner. Cette idée lui enleva immédiatement l’humeur guillerette qu’elle avait retrouvée.
Pressant le pas, elle se hâta vers l’interstice menant à l’antre. Prudemment, par rapport à sa côte et aux œufs qu’elle tenait, elle s’y glissa… et glissa en même temps sur la mousse et le lichen humides. Elle se rattrapa, malheureusement, un tas d’affaires posées juste à l’entrée lui fit reperdre son équilibre encore précaire. Elle s’étala alors de tout son long. Sa chute fut heureusement amortie. Vexée, elle se releva au plus vite espérant que le témoin potentiel serait sorti ! Elle retint une grimace et pesta contre l’obstacle.
Tout ceci s’était passé en quelques secondes. Malheureusement, elle vit de suite ce qui avait amorti sa chute… le corps de son amant. Elle en rougit ! Mais sa gêne s’envola aussitôt lorsqu’elle se rendit compte que celui-ci était maculé par les œufs qui s’étaient écrasés dessus.
 
C’était donc son corps qui avait amorti sa chute ! Des morceaux de coquilles accompagnées du contenu glissaient le long de son visage. L’air surpris qu’il montrait la fit partir d’un fou rire. Elle ne pouvait articuler aucune excuse, ni rien d’autre alors. La crise lui fit monter les larmes aux yeux. Bon sang, qu’il avait l’air drôle avec sa figure maculée et son air étonné !
 
Enfin, le rire se calma peu à peu. Elle cherchait sur le visage de Montferrand des traces de colère d’avoir été souillé par ces œufs de bon matin… Elle n’en distinguait  pas  Elle hoquetait encore et grimaçait légèrement. Elle ne savait pas ce que son côté endolori avait le moins apprécié : les spasmes dus aux éclats ou la chute.
 
Elle reprit ses esprits et se précipita vers lui. Avec un pan de sa chemise, elle lui essuya le visage, ne le délaissant que pour aller rincer le tissu au fin suintement de l’eau de ruissellement. Au bout de quelques allers-retours, toutes trace avait disparue, seules les coquilles amassées dans un coin témoignaient de ce qui s’était passé, quelques bises déposées ça et là achevaient le travail.
 

Je m’excuse, mais…Pas de mal au moins ?
 
Elle fut soulagée de voir qu’il n’y avait que les coquilles de cassées.
 
Bah, tant pis pour les œufs, on en trouvera d’autres ! (…) Au fait, la nuit a-t-elle été bonne ? (…) En attendant ça sent quand même bon. Ma balade m’a bien ouvert l’appétit !
 
Quelques phrases comme ça comme pour réamorcer la discussion et l’entente de la veille.
 
Elle n’osait lui demander le programme de la journée… Elle le devinait aisément : un Seigneur se doit de gérer son domaine, ses gens... Elle ne voyait pas l’utilité d’une telle chose. Pourquoi s’embêter à vivre ainsi ? A se causer des ennuis…
Serait-il prêt à vivre seulement à deux dans une simple cabane ?
Elle préféra profiter de ce moment privilégié dans ce joli lieu malgré la perspective de devoir s’en aller !
Ils rongeaient les derniers os du marcassin de la veille.
 
C’est bon ! On est quand même bien là, non ?
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 16 Déc - 15:38 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Il restait tranquillement dans la grotte, appréciant le calme et pensant à ce qu'il avait à faire une fois rentré sur ses terres, ces derniers jours avaient été agréables, certes, mais il lui fallait regagner ses terres, lentement il s'approcha de l'entrée et y regarda le ciel humant l'air qui pénétrait dans la grotte.
Une ombre et un craquement soutenu de branches et brindilles le firent sortir de sa torpeur et sans qu'il n'eu le temps de bien réaliser, il vit une masse lui dégringoler dessus malgré un recul il trébucha et tomba sur les fesses alors que cette forme humaine ou animale s’effondrait sur lui lamentablement.


Le faible poids lui fit vite comprendre que ce ne pouvait être que Salvagine, et le fou rire qui s'en suivit lorsqu'elle se releva confirma la chose.
Sebastian restait là, l'air ébetté le cul sur le sol à la regarder se moquer de lui, sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi jusqu'à ce qu'on liquide visqueux dégoulinât de ses cheveux.
Vexé mais encore trop surpris de cette irruption il resta là, alos que la jeune fille se baissa pour lui nettoyer le visage.
Il resta impassible la regardant faire sans dire un mot, l'observant faie de multiples aller retour pour le rincer complètement, et terminant sa corvée par une série de baisers timides.
Enfin elle parla s'excusant et demandant de multiples questions comme pour meubler un embarras certain.


euh... non pas de mal... enfin je pense pas .. je sais pas...
Il regarda les paumes de ses mains, qui avaient amorties le choc, juste une belle entaille au milieu de l'une d'elle mais rien de grave.


Lentement le seigneur se releva encore vexé mais pas colérique pour un sous, il s'épousseta, et la regarda pour répondre à ses questions.
pour les oeufs... on en trouvera d'autres ... surement ... mais je les transporterais la prochaine fois.... bien dormi oui... et toi? tu était bien matinale? sers toi donc j'ai réchauffé nos restes d'hier soiril l'invita a passer et s'asseoir près de la braise.


Une fois assise il se posta près d'elle la bousculant d'un air malicieux et provoquant tout en attrapant un cuissot et le grignotant.


C’est bon ! On est quand même bien là, non ?


Cette phrase n'arrangea pas son embarras, il se contenta de continuer à grignoter l'os mais dut se résoudre à répondre après quelques secondes de silence.
très bon oui... bonne grillade...
il reporta l'os à sa bouche réfléchissant au comment annoncé la chose puis se lanca
oui on est très bien mais .... mais je dois retourner à la forteresse... je dois toujours me méfier de ce que Montfaucon trame dans mon dos... et ce que Loki peut imaginer comme plan pour se venger de la mort de son frère...


Il posa sa viande et regarda Salvagine dans les yeux
je ne toblige à rien tu sais.... tu peux rester içi si tu le souhaites.... mais je dois repartir dans mes terres... mais je te promets de nous accorder d'autres moments comme ceux ci
la perspective d'avoir un descendant était encore bien ancrée dans son esprit et le seigneur savait que ce genre de sortie pouvait favoriser un possible événement même si ce dernier ne semblait point venir depuis le temps.


pas trop déçue? dit il en lui caressant la joue
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 17 Déc - 12:11 (2013)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque Répondre en citant

Matinale, oui, c’est le meilleur moment de la journée. Et puis j’ai bien dormi moi aussi, bien au chaud. Contente que le matelas ait été confortable. Moi aussi j’en ai bien profité du coup…
 
Seul le bruit de la mastication se faisait entendre rompu ça et là par des banalités.
 

.... mais je dois retourner à la forteresse...
 
Voilà les paroles qu’elle ne voulait pas entendre. Rester là et l’attendre, c’était une possibilité. Mais que faire dans ce lieu toute seule. Explorer les environs sans compagnie avait ses limites. Elle soupira et réfléchit un long moment. Peser le pour et le contre n’était pas facile.
 

... mais je te promets de nous accorder d'autres moments comme ceux-ci…pas trop déçue ?...
 
Ces paroles accompagnées de gestes tendres lui firent enfin prendre sa décision. Elle acquiesça simplement en hochant la tête. L’envie de retourner au château ne la pressait pas. Cependant ces derniers jours, elle avait appris à apprécier la présence de cet homme.
Le repas fut rapidement englouti. Elle finit de rogner les côtelettes puis se leva afin de rassembler les restes du repas avant de les porter à l’extérieur et de les jeter au loin.
 
Inutile d’attirer des bêtes chez n… ici…
 
Comme résignée elle s’empara d’un petit paquetage et se résolut à ouvrir la marche.
 
Allons-y…
 
Côte à côte, ils avançaient mais elle n’avait ni l’entrain ni l’enthousiasme des jours passés. Satanée seigneurie ! Qu’y avait-il à faire ?
Toute pensante, elle ne put s’empêcher d’émettre un avis :
 
Pff, Loki… On ne l’a pas revu ni entendu. Ce matin en me promenant, je n’ai rien aperçu… Il a du fuir aux cinq cents diables… Il doit être loin à l’heure qu’il est !
 
Quant à ce Seigneur de pacotille, le Montfaucon, si elle avait bien compris les propos de Sébastian, il devait être bien trop occupé à faire ses petites affaires pour ourdir quelque chose.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:11 (2018)    Sujet du message: Une place vide, un être vous manque

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11  >
Page 9 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com