Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

De retour
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Sep - 13:37 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?




Quand on dit d’approcher les torches de ses yeux, Loki avait commencé à paniqué, mais le garde sembla presque le sauver. Il n’écouta pas la suite. Le soleil se couchait et Loki s’était retrouvé nu à la frontière de Montferrand et Montfaucon…mais il était dans la forêt. Sans ressource et sans la force pour faire quoique ce soit. Cependant, il devait s’en sortir à tout prix, il ne pouvait pas crever pitoyablement dans cet endroit. Il se redressa difficilement, et regarda autour de lui. Sa vue étant habituée à la pénombre n’avait aucun mal à distinguer les formes. Mais son corps était déjà prit de tremblement. Il avait froid, faim et soif. Il se hissa sur ses jambes et commença à marcher. Il trouva la sortie de la forêt… tout de même il entendait des bruits d’animaux qui semblaient l’avoir flairé. Loki usa de ses dernières forces pour courir et vit une lumière…surement dans une chaumière de paysans ou de serf. De toute façon, il n’avait pas le choix. Il était nu, affamé. Il avait besoin de vêtements et de soins. Il couru vers le logis. Il ne savait même pas s’il était chez Montferrand ou Montfaucon et à dire vrai sur le moment, il s’en fichait royalement. Il arriva devant le logis et tomba inconscient juste devant. 


Le lendemain, il se réveilla dans un endroit plutôt confortable… et au chaud. Une odeur parfumait agréablement la piéce, alors que Loki reprenait peu à peu possession de tous ses membres. Quand il retira les couvertures sur lui, il remarqua qu’il était près d’un feu et eut un léger sourire. Son corps était toujours aussi pâle, mais il était propre, même ses cheveux étaient impeccable. Il était toujours nu, mais des vêtements semblaient être à sa disposition. Il les mit. Ils étaient parfaitement adapté à sa taille et même des chaussures étaient posées au pied du lit. Son ventre lui rappela qu’il n’avait pas mangé depuis des jours. Il se leva et sortit de la chambre. Une femme, une homme et deux enfants. Les enfants le regardaient et la femme lui adressa un sourire:


-Nous vous avons trouvé inconscient alors nous t’avons recueilli laver et soigner…les marques ne sont pas partit elles resteront des cicatrices…Désolé.


Loki hocha la tête. Il n’en avait que faire, il était en vie. Que les coups de fouets que lui avait donné Montfaucon reste gravé dans sa chaire lui importait peu:


-Je vous en remercie.


Son ventre grogna à nouveau et les enfants eurent un petit rire moqueur, Loki les regarda et leur sourit. Ils étaient adorable…Vraiment. On amena à manger à Loki, et celui-ci ne put se retenir, il mangea comme quatre, sous le regard de ceux qui l’avaient recueillit. Ils semblaient rassurés. Loki but jusqu’à plus soif et une fois repu, il raconta sommairement ce qui lui était arrivé. Ils ne connaissaient pas son nom et c’était tant mieux. Loki préférait ne pas le leur dire au cas ou. Quelques heures, les enfants lui demandèrent de leur conter quelques histoires et Loki fut attendrit, il leur raconta quelques histoires que lui contaient ses parents quand il était petit, jusqu’à ce que leur parents leur disent de le laisser tranquille. L’ancien esclave se leva et les remercia, leur demandant le chemin pour retourner chez Montferrand. On le lui indiqua, puis on lui donna quelques sous pour qu’il se procure une monture. Loki les remercia plus d’une fois et s’en alla. Il n’avait pas d’armes, ni même de veste, juste des vêtements chaud et sa monture. 


Près de l’auberge ou il logeait auparavant, on sembla le reconnaitre, il descendit de son cheval et alla dans la chambre où il avait été…son armure était toujours là. Il sourit et la prit avec lui, puis continua sa route vers le château Montferrand. Son cœur battait à tout rompre, il était heureux de retrouver des terres connus. Il en aurait presque pleuré de joie. En voyant le château, il accéléra le pas, faisant son cheval aller un peu plus vite, puis une fois devant, il descendit de sa monture et regarda la bâtisse. Il craignait la réaction de son ancien maitre…mais il ne pouvait pas reculer. Accompagné de son cheval, il alla vers l’entrée principale et resta devant, frappa contre celle-ci fortement pour avertir de sa présence. Il avait les cheveux plus longs qu’à son départ, des cernes c’étaient dessinés sous ses yeux, et il semblait à l’article de la mort, tellement il était pâle, et il était amaigri . Mais il se sentait bien. Il caressa la porte du bout des doigts. Son maitre n’avait plus à craindre qu’il vienne prendre sa tête. Il devait l’avertir que Montfaucon faisait tout pour le destituer…mais qu’il n’avait pas parler. Il voulait voir Salvagine en bonne santé…il n’aurait jamais pensé vouloir revoir Salvagine un jour, mais il était impatient de la revoir aussi. Un frisson d’impatience le parcouru, alors qu’il guettait le venue de Montferrand. Enfin, il était de retour.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 3 Sep - 15:03 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Des semaines avaient passé depuis le départ de Loki, et tout ce qui s'en était suivit ... la visite du chambellan, le départ de Salvagine, le seigneur seul... puis cette campagne... avortée avec les retrouvailles entre le seigneur et son ancienne esclave... leurs balades, nuits d'ivresse d'amour.
Le seigneur avait bel et bien d'abandonné ses recherches sur de Montfaucon, si celui ci pointait sa sale face sur ses terres ou autour il le lui ferait payer immédiatement ayant récolté assez d'infos sur ces gens.
Le printemps avait définitivement laissé un hiver rigoureux derrière lui, les champs du sud poussaient rendant un paysage des plus verts.
Chaque jour de Montferrand abandonnait un peu plus sa vie de seigneur rustre au contact de la jeune femme, oubliant bien des entraînements mais préférant aller balader avec bien souvent des galipettes près des ruisseaux.


Ses sentiments envers Salvagine étaient très fort et il essayait de les contenir tant elle l'avait prévenu que sa présence était... surement éphémère.
Ceci l'attristait toujours autant mais il tentait d'oublier et de profiter.


C'est un beau matin, qu'il laissa sa douce dans son lit, s'étirant de tout son long et craquant son dos il sortit et grignota quelques fruits, là aussi Salvagine l'avait fait changé de ces déjeuner a profusion, ce qui était un bien pour sa ligne il fallait le reconnaître, le visage heureux il prit ses deux armes, une pomme et alla manger sur le perron de son escalier comme bien des matins, une fois le fruit fini il descendit torse nu et sifflotant avec son molosse, lui aussi était devenu bien plus assagit et violent, à croire que le caractère colérique de Montferrand avait une influence totale sur la forteresse.


Il s'asseya, repensant à sa belle qu'il avait laissé dans son lit, de plus en plus d'idées flirtait dans son esprit, des idées interdites à dire, même à penser en temps normal mais ce dernier mois... beaucoup de chose avait changée, la fréquence de leurs rapports... intimes, il espérait secrètement un petit Montferrand sans en avoir parler à qui que ce soit, en particulier à la première interessée.
Le seigneur de guerre était devenu bien heureux et calme, loin des bruits des armes et des corps tombant dans les douves.


Soudain il tressaillit, quelqu'un tambourina à la porte, son sang ne fit qu'un tour!!!! le chambellan!!!! il ne pouvait aller réveiller la jeune femme qui devait somnoler dans son lit, il ne préférait ne pas imaginer ce qu'il se passerait si ce sinistre personnage la découvrait là....
Il prit ses deux armes et les plaça sur son ceinturon, il connaissait les menaces qui planait sur sa tete.
Montferrand ota la large barre de bois et se tint prêt à attaquer, pour la première fois depuis longtemps, lorsqu'il tira de toute sa force celle ci.


La vision du personnage se tenant droit devant lui le fit d'abord sourire et ce dernier s'effaca aussitot alors qu'il bondit en arrière dégainant ses armes.
Alors ainsi tu es toujours aussi impétueux!!! tu penses pouvoir prendre ma tête après un mois d'entrainement Loki??? c'est la tienne que je baladerais sur ta lance!!


Le terrible épisode de leur séparation lui revenait en tête alors qu'il se braquait, prê tà se défendre ou attaquer, son oeil de guerrer revint aussitot tout comme son molosse qui se dressa à ses pieds prêt à bondir à la gorge.
Seulement quelque chose ne clochait pas, tout d'abord Loki ne portait pas d'armes, et n'en dissimulait pas, bien trop peu habillé pour cela, et sa tête.... son corps... le seigneur n'était pas croyant mais le Loki qu'il avait connu et entretenu... était bien plus gros que celui qui se dressait là, et c'était peut dire, son teint n'était plus blanc mais gris, maladif, ses yeux gonflés rentrant dans les orbites.


Le seigneur eu un moment de réflexion et jeta ses armes sur le sol.
même à main nu je pourrais dégouiller ta tête finalement, tu sembles encore plus mal en point que le jour ou je t'ai acheté...que me veux tu... m'espionner pour ton nouveau seigneur?? prendre ma tête par surprise... ce n'est pas moi qui ai tué ton frère alors passes ton chemin, je t'ai chassé que je saches ....


Ordre: Salva / Loki peu importe (ca faisait longtemps Very Happy)
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Sep - 15:40 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Loki s’attendait quelque peu à la réaction de Montferrand, mais il n’avait pas prévue que ça lui fasse autant de mal. Il semblait toujours stoïque, mais au fond, il voulait simplement que le seigneur l’accepte et le traite comme avant. Mais il ne savait pas si c’était encore possible. Loki ne réagit pas le regardant faire. Il fut quelque peu troublé. Il semblait que le château se portait mieux sans sa présence. Montferrand ne l’avait pas tué sur le coup, il respirait le bonheur et le bien être, il semblait qu’il se soit quelque peu affiné et en grande forme. Loki lui était épuisé, amaigri, peiné et pratiquement honteux. Son maitre ne le considérait même plus comme un danger. Il déglutit. La dernière parole de Montferrand sembla le transpercer, et il baissa la tête. Oui… il l’avait chassé. Loki posa un genou à terre et sa main droite sur son cœur:


-Seigneur Montferrand…je sais que vous n’avez pas tué mon frère…je l’ai tué de mes propres mains.


Loki avait le cœur lourd. À croire que tous ses sentiments revenaient au galop face à son ancien maitre. Ce fut donc la voix quelque peu tremblante qu’il continua. 


-à peine l’avais-je rejoins que j’ai put constater que vos dire était véridique. J’ai moi-même déposé sa tête devant votre château et je suis repartit aussi vite. J’ai regretté mes paroles envers vous…mais je ne pouvais pas revenir ainsi.


De toute façon, il n’avait plus rien à cacher et surement pas à son ancien maitre, il voulait reprendre sa place auprès de lui, le servir…c’était tout ce qui lui importait. Il n’avait toujours pas relevé la tête et continuait tout simplement son récit. Que Montferrand veuille sa tête, il pouvait bien l’avoir, Loki n’avait plus rien à perdre:


-Je n’ai jamais quitté vos terres, j’y suis resté longuement, repoussant les chevaliers de Mallorsie qui venaient surement vous demander des comptes, les éclaireurs de Montfaucon, qui venaient surement pour votre tête. Je suis resté à veillé, à venir devant votre château et repartir aussi vite regrettant chacune de mes paroles. Puis j’ai dut quitter vos terres…


Du moins, il y avait été forcé. Montfaucon avait ordonné qu’on le lui ramène:


-comme vous le savez Montfaucon est prêt à tout pour vous voir destitué de vos terres… Il voulait que je lui donne de quoi. Mais il n’a rien eut. J’ai fait fasse au chambellan de la reine et lui non plus n’a rien obtenu qui puisse vous nuire, mais il  a eut le mérite de tenir sa parole…et me voici devant vous à présent. 


C’était en somme tout ce par quoi il était passé pendant ce laps de temps et l’explication à son état plus que déplorable. Il se doutait que le seigneur n’avait pas confiance en lui…et il le regrettait amèrement. Cependant, il ne renonçait pas à son désir le plus profond, rester à ses côtés. Que ce soit chez le chambellan ou Montfaucon, il n’avait cessé de penser à lui:


-Les seuls bien que je possède sont ce cheval et cette amure dans ce coffre… Pour revenir ici j’ai obtenu de l’aide d’une famille. Sans laquelle je serais surement déjà mort.


Ses yeux étaient embués de larmes, surement pour ça qu’il ne voulait pas relever la tête et regarder le seigneur. Mais il prit une grande inspiration:


-Je suis venu vous retrouver dans l’espoir de reprendre ma place, de vous servir comme il se doit, d’assurer votre protection… et de vous être fidèle…et ce à n’importe quel prix…


Il l’était déjà, mais jamais il ne pourrait le prouver au seigneur, même s’il l’avait montré ces derniers temps. Ses sentiments envers Montferrand étaient restés intactes. 
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 06:10 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

La vie au château était calme. Salvagine s’y était relativement bien adaptée. Elle sursautait moins à chaque changement de situation. Être aux côtés de Montferrand la ravissait. Cette vie à deux lui convenait parfaitement et chacun semblait avoir trouvé ses marques.   
De son côté, elle s’était remplumée : la nourriture plus variée lui avait permis de reprendre des forces et ses blessures physiques étaient guéries. Sa côte parfois se faisait ressentir lorsqu’elle forçait trop.

  
Ils profitaient du printemps, se baladant amoureusement. Montferrand en allait prendre des nouvelles de ses terres. Elle l’accompagnait dans ses tournées, osant un peu plus aller dans les petits hameaux à ses côtés. Il avait su l’apprivoiser la laissant doucement surmonter ses craintes.    
Une véritable complicité s’était installée. Elle l’aimait et le lui démontrait souvent. Leurs rapports étaient fréquents et un plaisir intense s’en dégageait. Pour rien au monde elle souhaitait que quelque chose change.   
    
Un matin, elle l’avait laissé se lever avant afin de profiter de sa chaleur et de son odeur dans le lit. Étant impatiente de le rejoindre, elle ne tarda pas trop à sortir du lit puis se vêtir. Elle passa rapidement se rafraichir. Alors qu’elle se hâtait pour l’embrasser et lui sauter au cou comme d’habitude, son élan fut coupé par des bruits de conversation. D’un coup, elle s’arrêta. Ce n’était pas bon signe : les serfs ne venaient au château que pour de mauvaises nouvelles. La vision éphémère du chambellan surgit dans son esprit. Si c’était lui, ce malotru qui arrivait si tôt le matin comme l’autre fois. Son visage se ferma. Machinalement, elle chercha sa dague au fond de sa poche. Celle-ci était dans la salle du banquet. A pas feutrés, elle s’y dirigea pour s’en saisir. Ne pouvant fuir par la porte principale, elle se résolut à aller se cacher en attendant le moment propice. A nouveau stoppée, elle reconnut la voix de Loki. 

  
Elle l’avait oublié celui-là ! Effrayée qu’il ne soit revenu mettre sa menace à exécution. Elle se hasarda doucement vers l’extérieur résolue à protéger Montferrand avec ses maigres moyens. 

  
Cachée derrière la porte, elle entendait désormais la conversation.   
Se mettant résolument aux côtés du seigneur, elle lui prit la main et la lui serra de crainte.    
Elle fusillait Loki du regard. Que venait-il donc faire ? Pourquoi n’était-il pas mort si ce qu’il disait était vrai ? Le chambellan n’était pas connu pour avoir en grande estime et pitié les gens. Montfaucon aurait du également le condamner si Loki avait réellement tué sa suite et ses espions. Elle n’intervint pas, jugeant encore une fois qu’elle n’avait rien à y voir. Elle donna cependant sa dague à Montferrand afin qu’il puisse éventuellement se défendre.   
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 06:32 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Loki prit une posture pour le moins peu habituelle, posant un genoux à terre, une main sur le cœur et commença un long discours, récitant ses "exploits" duant le mois qui venait de s'écouler.
Tout ce qu'il entendait était à peine croyable, dans un premier temps la première nouvelle comme quoi Loki avait tué son frère l'interloqua, pourquoi??? etait ce une ruse?? comment Loki avait il fini par soudainement croire les paroles du seigneur et non suivre son lien fraternel? Cependant il fallait bien avouer qu'à part Montferrand et celui qui avait posé la maudite tête... personne d'autre n'était au courant. Cette histoire même complètement folle semblait néanmoins tenir la route mais la raison.... il le laissa terminé sans interrompre.

A entendre Loki, de dernier s'était donc vaillement battu pour protéger le seigneur... cet enfoiré de Montfaucon continuait à vouloir lui nuire et ceci ne lui plu pas du tout, d'une part que Loki ait été en contact avec ce petit roquet pouvait également perçu d'une autre manière que celle que Loki déballait... Et si Montfaucon l'avait convaincu d'espionner à son compte... le chambellan... aurait également put manœuvrer de la sorte, de plus il voyait mal comment Loki eut put lui échapper vu le sadisme de l'homme et son mépris des esclaves.

Son cerveau imaginait tous les sales plans qui pouvaient se tramer derrière cette histoire complètement folle. Encore une fois il l'écouta sans broncher mais son regard devenait de plus en plus suspect.

Cette armure et ce cheval... étonnant encore une fois qu'un couple de serf ait été aussi généreux avec un inconnu... il aurait donc frolé la mort?? et maintenant voulait reprendre sa place... assurer protection et être fidèle....
le jeune homme gardait la tête basse et parlait d'une voix serrée.

Le seigneur ne savait trop quoi faire, retrouver Loki, il en avait rêvé, sa place près de l'âtre, ses chasses même son impulsivité lui avait manqué, mais beaucoup d'éléments flou le rendait méfiant.
Il s'avança vers lui d'un pas assuré mais dans une posture méfiante, Il sursauta alors que Salvagine vint à pas feutré contre lui, prenant sa main délicatement et se collant à Sebastian, de dernier la sentit glisser une dague dans sa poche, il n'en dit mot et interpella Loki

tu es partis suivre ton frère en menacant de revenir coupé ma tête et la brandir sur une lance dans tout le royaume...tu as cotoyé De Montfaucon.... cotoyé le chambellan... tu as un cheval ... une armure... comment pourrais je te faire réellement confiance??
Le seigneur observa bien Loki toujours dans sa posture réfléchissant ne comprenant pas vraiment pourquoi cet homme qui était désormis libre revenais sciemment vers lui. tout ceci était très intriguant et même son son histoire tenait debout bien trop étrange pour être vrai.

je t'ai cotoyer Loki... et je sais à quel point tu peux être malin pour arrivé à tes fins... tu as choisis ton frère plutot que l'homme qui te conseillais et t'avais donné un peu liberté... j'ai du mal à comprendre cette volte face je t'avouerais, et si je devais te reprendre je n'aurais guère confiance pendant un sacré moment... je suppose de plus que tu es recherché pour tout tes meurtres?

Il reprit sa respiration et enlaca salvagine par l'épaule, lui déposant un baiser sur le front.
à ton départ ... je n'y croyais pas...tes menaces... oser me tourner le dos et me menacer... j'ai été dur mais toujours loyal envers toi... et ton énième coup de poignard m'a beaucoup touché...

le seigneur était bien hésitant, son amitié et ses liens avec Loki et ce qu'ils avaient vécu lui demandaient de pardonner mais ces actes et dernières paroles résonnaient encore dans sa mémoire.
tu vois Salvagine est une femme libre elle aussi... mais elle a eu la reconnaissance de resté avec moi... même si ca doit durer d'un temps....
Il sortit la dernière phrase en la marmonnant à moitié tant ca lui faisait mal de penser qu'un jour elle pourrait aussi disparaitre.

dis moi donc... comment et pourquoi devrais je te faire confiance... pourquoi es tu revenu içi? j'ai pourtant été assez dur avec toi bon bombre de fois!
Les doigts de Sebastian serrait fort la main de la jeune femme, et s'agitaient sur les siens en les caressant.

ordre: Loki > Salva
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 07:47 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant



Loki voyait bien que son maitre se méfiait et il déglutit plus dune fois. C’était normal qu’il se méfie de lui…Montfaucon l’avait prévenu d’ailleurs. Loki n’osait pas se relever, ni même regarder son maitre. Il avait vue Salvagine arrivé et bizarrement, il se sentit soulagé de la voir vu ce que le chambellan lui avait dit. Mais il n’était pas le bienvenue au château et il le comprenait fort bien. Un lien bien plus fort unissait Salvagine et Montferrand, cela faisait du mal à Loki, mais comme on le dit, les absents ont toujours tord. L’ancien esclave savait que si Montferrand le reprenait ça serait un immense privilége mais surtout qu’il ne lui ferait pas confiance dans un premier temps ce qui était totalement normal. Loki essaya de ravaler sa tristesse. Il passa rapidement, une main sur ses yeux, ça n’était pas le moment de se mettre à pleurer:


-L’armure que j’ai acquis est le résultat du travail que je faisais. Je l’avais laissé dans une auberge sur vos terres. Montfaucon a envoyé ses meilleurs éclaireurs pour me capturer et malheureusement, je n’ai pas put m’échapper. Il m’a questionné sur vous et Mallorsie, sur un possible meurtre que vous auriez commis pour pouvoir le dire à la reine et arriver à ses fins. Le chambellan est venu pour me récupérer chez Montfaucon et s’il n’était pas venu, je ne sais pas ce que j’aurais fait…


C’était clair que si Tristan n’était pas venu, il serait surement encore entre les mains de Montfaucon à subir il ne savait quelles tortures. Un frisson le parcouru. 


-Montfaucon a voulu que je me rallie à sa cause…mais j’ai refusé. 


Les striures du fouet sur son dos en témoignaient d’ailleurs. Mais Loki ne se voyait pas les exposer fièrement. Ça ne servait à rien:


-Je n’ai pas suivi mon frère car quand je suis partit, je l’ai rejoint…et malgré le fait que j’ai sauvé sa vie, il m’a livré à des chevaliers prêt à me violer pour assouvir leur bas instincts. Sous la colère et la honte…De vous avoir tourné le dos, j’ai executer les chevalier et mon frère en dernier lieu. 


Montferrand soulevait une question à laquelle Loki lui-même ne pouvait répondre:


-J’ai…provoqué la colère du chambellan en essayant de fuir et en le blessant. Il m’a laissé quatre jours et quatre nuits dans une cellule, sans boire, ni manger, sans lumière et me privant de sommeil. Au soir, il a ordonné qu’on me jette en pâture à des animaux dans la forêt pour qu‘ils finissent ce qu‘il avait commencé. J’étais plus mort que vivant, il doit surement penser que je suis mort dans cette forêt. Pour le fait que je sois rechercher…je ne sais pas. Si Montfaucon n’est pas au courant de toute cette histoire, surement me recherche t il… je ne saurais l’affirmer. Mais au moins, grâce au bras droit de la reine, j’ai put retourner vers vous. 


Il se leva enfin et regarda Salvagine. Elle semblait en forme. Son corps semblait guérie, elle avait reprit des formes et des couleurs, surtout, elle tenait la main de Montferrand, ce qui était une bonne chose. La place près de l’âtre lui avait manqué, voir le seigneur ou même l’entendre aussi. Tout lui avait manqué, ces mois avaient été dur et éprouvant. Depuis qu’il était partit, il n’avait pensé qu’à retourner voir Montferrand et avait amèrement regretté sa décision. Mais si Montferrand le souhaitait, il quitterait ses terres pour de bon. À cette pensée, Loki eut un pincement au cœur et se crispa légèrement:


-Le chambellan m’a aussi rapporté qu’il vous avait rendu visite et qu’il avait chasser, du moins rendu la liberté à Salvagine et que vous vous trouviez seul. Mais apparemment il s’est trompé. Je ne demande pas à ce que vous me fassiez confiance…après toutes mes frasques…c’est quelque chose qui me parait quasiment impossible. Personne ne me fera plus confiance je présume. Je…veux juste vous servir. Ce que je vous ai dit dans les douves la première fois que je vous ai offensé…n’étaient pas des paroles en l’air et c’est toujours le cas. Cependant, si vous ne voulez pas de moi dans votre château… dites le et je disparaitrais .


Il regarda le joli couple que formait Salvagine et Montferrand, prêt à faire demi tour si son ancien maitre le lui disait. Il fit un pas en arrière.  Ses sentiments étaient toujours les mêmes. Il aurait aimé être à la place de Salvagine... Tristan lui avait dit à quel point ces deux là étaient proches et cela avait blessé Loki tout comme ça l'avait rassuré de les savoir en bon terme et surtout de savoir que Salvagine n'était pas tombé entre les mains du chambellan. 
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 10:44 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Pour la première fois depuis longtemps, elle ne lui sauta pas au cou de bon matin. Elle se contenta de lui prendre la main. Elle était inquiète pour Montferrand.   
Qu’est ce qu’avait bien pu fabriquer Loki ? Qu’est ce qui prouvait qu’il n’avait pas trahi. Elle le savait impulsif et malin.
  
A l’évocation de son possible départ, Salvagine rougit. Effectivement, elle restait près de Montferrand de son propre chef. Mais n’avait-elle pas, peut être par réflexe, songé à partir peu de temps avant ?
  
Salvagine ne disait mot et écoutait les échanges verbaux entre les deux hommes. Montferrand était calme, étrangement calme. Loki narrait ses épopées : l’assassinat de son frère, Montfaucon, le Chambellan, son calvaire imaginé par le chambellan.
  
De temps à autre elle serrait la main de Montferrand. Comment avoir confiance en un homme qui avait assassiné et coupé la tête de son frère ! Même si le discours de Loki avait des accents de sincérité, elle ne lui faisait pas confiance.  
Elle continuait de regarder Loki d’un air inamical. Elle craignait qu’il ne vienne rompre l’équilibre qu’il y avait entre elle et Montferrand. Elle avait peur qu’il fasse quelque chose envers lui, qu’il soit là pour le trahir et alerter les mercenaires de la seigneurie voisine.   
Elle se retint de crier à Loki de s’en aller lorsque celui-ci se releva. 
  
A l’annonce du fait qu’il y ait une possibilité qu’il soit recherché, elle tressaillit. Mille idées sombres lui traversaient l’esprit. Non pour Loki mais pour Montferrand : cela voulait dire intrusion sur ses terres, le retour du chambellan et de sa suite, l’arrivée éventuelle de Montfaucon. Elle avait tellement serré la main de Montferrand que les jointures de ses doigts en étaient ankylosées. Elle relâcha la pression afin de les dégourdir mais la reprit bien vite tant ça la rassurait. Est-ce que Montferrand pourrait la protéger face à ces ignobles personnes ? Le seigneur la considérait autrement qu’esclave ou sa propriété, mais elle avait conscience que les autres personnes ne la voyait pas ainsi. Une boule d’angoisse montait dans sa gorge.  
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 11:55 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Le discours de Loki semblait très sincère et toucha le seigneur, la méthode utilisé par le chambellan ne l'étonnait guère, c'était tout à fait digne de ce personnage sadique... il s'étonnait à penser ça de cet homme lui qui employait des méthodes similaires... il eu un pincement au courant et enroula son bras autour de Salvagine.


La méthode de Montfaucon pour obtenir ses informations de l'étonnait pas non plus, tenter de corrompre un de ses anciens esclaves était son portrait tout craché, surtout pour tenter de soutirer des informations à son ennemi et le prendre comme un lache par derrière avec de fausses accusation...
Salvagine ne réagissait pas à l'histoire de Loki, certes les deux ne s'étaient jamais appréciés loin de là, mais il ressentait de la tension de plus en plus fort alors que Loki expliquait son histoire.
Il sentait la pression qu’elle excercait sur sa large main pressant de ses petits doigts fin... elle n'agissait comme celà quand elle était paniquée.


Enfin Loki termina de narrer son histoire sordide, décrivant parfaitement la venue du chambellan en sa seigneurie, il n'aimait pas se rappeler se jour ou il se retrouva seul, et regarda avec tendresse Salvagine.
Le jeune homme si affaiblit recula un peu n'insistant pas pour imposer sa présence dans la forteresse, cependant le seigneur leva la main.


Allons tu recules déjà alors que tu me demandes de te servir?? t'ai je donner l'ordre de partir?
Le seigneur souriat et s’avança sans lâcher Salvagine la tenant contre son corps sans lacher l'étreinte de son bras et envoya de la main gauche une bourrade amicale moins puissante que celle du bras droit mais assez forte pour claquer sur l'épaule du malheureux.


passes devant... allons déjeuner.... puisque tu désires me servir à nouveau, j'en déduis que tu veux être à nouveau mon esclave et revenir sous mes ordres... tu vas donc ranger ton armure dans un de mes cachots et me donner la clé. je te la rendrais quand tu en sera digne...


Alors qu'il pressa Loki de la main gauche à avancer devant eux, il embrassa Salvagine et lui chuchotta
n'ai crainte, quoi qu'il advienne ou arrive je serais là pour vous protéger de ce petit coq de Montfaucon ou du chambellan... je tiens trop à toi...quand à Loki ... laissons lui une dernière chance...
Cela faisait un mois environ que ce "couple" s'était formé naturellement et cette présence féminine dans le coeur de Montferrand l'avait bien changé, redoublant d'affection envers celle ci.


Lentement Loki monta l'escalier alors que Montferrand prends Salvagine entre ses bras derrière elle pour gravir les marches, enfin ils arrivèrent dans la pièce, l'âtre, la chaise, la table tout était tel quel, Montferrand afficha un large sourire voyant Loki redécouvrir son chez lui.


tu ne dormiras plus dans ma chambre, tant que je n'ai pas retrouvé confiance en toi je ne peux risquer qu'il arrive quoi que ce soit à Salvagine ou moi... maintenant sers toi et reposes toi... je te laisserais tranquille pour aujourd'hui...


Alors qu'il enlaçait Salvagine toujours derrière elle la protégeant de ses bras, ses mains se rejoignaient sur son ventre et il le caressait machinalement, il embrassa la jeune femme dans le cou et la fit s'asseoir et prit lui même place regardant Loki redécouvrir les lieux.


ordre: Loki / salva peut importe!
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 13:47 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Loki reculais déjà, peu confiant… Il pensait déjà que son ancien maitre lui dirait de s’en aller. Après tout ce qu’il avait fait ça ne serait pas étonnant. Son cœur se serrait déjà, mais il prenait son courage à deux mains et se disait qu’il pourrait faire une nouvelle vie et cette fois, faire de bons choix, et pas des choix débile comme il avait put faire auparavant. Il avait tout de même un espoir, un infime espoir…puis son regard s’illumina quand son ancien maitre leva la main et lui demanda pourquoi il reculait. Loki le regarda sans pouvoir rien dire alors qu’il réalisait seulement qu’il reprendrait sa place auprès de Montferrand. Il ne ferait rien qui puisse le déranger. Loki se ferait tout petit et ne dérangerait personne. Retrouver sa place était une chose…qui le rendait heureux. Une bourrade amicale sur l’épaule…il ferma les yeux pour apprécier le fait qu’il puisse revenir dans ce château. 


Il hocha vivement la tête. Il allait déposer son armure tout de suite. Il grimpa pressé par le seigneur et redécouvrit l’intérieur. Il soupira de soulagement. Enfin quelque chose de connu. Cette chaise, l’âtre rien n’avait changé . Loki se sentait enfin chez lui. Ça lui importait peu de dormir avec son maitre ou non. Tout ce qu’il voulait c’était resté ici, savoir que Montferrand ne serait pas loin et surtout être assuré d’avoir un toit et de pouvoir protéger celui qu’il aimait. 
Pendant le repas, il ne mangea pas beaucoup réalisant encore  qu’il était de retour. Il regardait les lieux. C’était comme s’il ne l’avait jamais quitté. Silencieusement, il se leva et alla récupérer son armure et attacha son cheval. Le coffre, il le porta jusqu’à un cachot, restat quelques minutes devant puis le referma et comme convenu, il posa la clé devant Montferrand sans dire un mot. Loki était content, mais Salvagine semblait craindre que sa présence ne leur apporte que des problèmes. Loki espérait que non. Il ferait tout pour que ça n’arrive pas. 


Il était un peu jaloux de ce lien qui unissait Salvagine et Montferrand. Mais après tout c’était normal non ? Et puis le seigneur ne pouvait pas se permettre de s’amouracher d’un esclave mâle. Déjà d’une esclave c’était limite. Mais au moins, c’était une femme. Tellement de choses avaient changé en ce laps de temps, Loki était quelque peu perdu. Mais il contait vite reprendre ses habitudes. Sa jalousie, il n’en ferait rien et ne la montrerait pas. Ce mois passé en cavale mais aussi emprisonné et torturé, lui avait permis de se canaliser, son impulsivité était moindre. De toute façon, il devait se reposer et prendre des forces. Plus tard, il irait surement se nettoyer. Bien que la veille on l’avait fait pour lui, mais ça lui ferait un bien fou. Loki ne ressentait plus aucune douleur. À part les bleus et les cicatrices sur son dos de toute façon, il n’y avait plus rien. Il regarda la chaise près de l’âtre, comme s’il ne méritait pas de s’y asseoir. Il la fixa de longues minutes, puis eu un sourire. Il s’avança vers la chaise et s’assied. Pendant un instant, il regarda les flammes danser dans l’âtre, puis prit enfin possession de son bien, s’appuyant confortablement et le sommeil l’emporta. Un sommeil réparateur. 

Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 4 Sep - 14:22 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Elle fut étonnée de la réponse de Montferrand : il acceptait de donner une autre chance à Loki. Il avait donc bien changé le Seigneur ! Un mois auparavant, il serait certainement rentré dans une colère noire et aurait agit sans réellement réfléchir aux conséquences. Et voilà qu’aujourd’hui, il se raisonnait. Si la situation s’y était prêtée, elle aurait rit de lui. Mais là, la future présence quotidienne de Loki la gênait et lui conservait un air grave. Loki mais surtout la cohorte d’ennui qui pourrait en découler.
Encore une fois, par réflexe, elle resserra son étreinte autour de Montferand. Ce dernier, ayant certainement compris son malaise, la prit tendrement par le cou et tenta de la rassurer tout en l’embrassant. Elle était tellement focalisée sur Loki, qu’elle ne songea même pas, contrairement à ses habitudes, de lui rendre ses tendres attentions.   
Elle avançait mécaniquement vers l’intérieur du château à la suite de Loki.    
 
n'ai crainte, quoi qu'il advienne ou arrive je serais là pour vous protéger de ce petit coq de Montfaucon ou du chambellan... je tiens trop à toi...quand à Loki ... laissons lui une dernière chance...

  
D’ordinaire, ses mots auraient été suivis d’une petite attention envers lui. Elle ne détachait pas son regard de la maigre silhouette de celui qui les précédait.   
Une fois à l’intérieur, elle alla chercher de quoi se restaurer. Elle posa la nourriture sur la table, n’adressa pas la parole à Loki. Le repas fut très silencieux. Elle ne le quittait pas des yeux. Son visage émacié prouvait qu’il en avait bavé. Mais elle n’arrivait pas à lire si les dires de celui-ci étaient sincères. Elle jetait des coups d’œil vers la porte : la hantise que quelqu’un ne surgisse à l’improviste certainement. Elle soupira en pensant au chien : elle n’appréciait pas cette bête, mais il s’avèrerait utile en donnant l’alerte le cas échéant puisqu’il était resté dehors.

  
Ses pensées se retournèrent vers Loki lorsque celui-ci bougea. Un mauvais mouvement ? Non, il allait simplement prendre sa place préférée pour s’y endormir.   
Elle jeta des regards inquiets. Montferrand était décisionnaire, elle ne lui avait jamais donné son avis et ne le lui donnerait pas pour le cas de Loki. Il gérait son château et son domaine comme il l’entendait et elle ne comptait pas s’immiscer dans ses affaires.   
    
Laissant Loki dormir, après avoir rangé la table, elle entraîna Montferrand au dehors sur le perron. Inquiète, elle lâcha ses premiers mots de la journée :   
    
Faites attention à vous aussi. Je ne veux pas vous perdre. Je ne veux pas que ça change.   
    
Se forçant à sourire, elle l’embrassa également.   
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 05:51 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Loki aller porter son armure comme convenu et déposa la clé devant Montferrand avant de prendre place au repas, qu'il mangea peu définitivement plus interessé par l'âtre que son assiette, personne ne parla beaucoup tous jugeant et jaugeant la situation à sa vision, salvagine ne lachait pas Loki du regard même lorsque celui ci s'avanca d'un pas hésitant vers l'âtre et comme un enfan voulant essayer un jouer regarda autour de lui pour prendre place.
Il finit pas se décider et apprécier ce moment qu'il semblait avoir beaucoup attendu, ses nerfs se relachait ? en tout cas il sombra dans un sommeil profond en un instant.

Le seigneur le regardait avec amusement et hissa un petit sourire, ce qui n'était pas le cas de sa douce, inquiète qui débarrassait la table sans un mot fixant la maigre silhouette.
Elle prit la main du seigneur et le fit sortir avec elle pour parler.

Faites attention à vous aussi. Je ne veux pas vous perdre. Je ne veux pas que ça change.

elle embrassa le seigneur avec un sourire embarrassé.
faire attention? à Loki?? je ne le crains guère, de Montfaucon ... encore moins.. je crains plus une visite inopinée du chambellan, s'il te voyait toi et surtout loki... C'est moi qui ne veux pas te perdre ... et rien ne changera avec ou sans Loki. On devra juste être prudent voilà tout... puis je suis là pour vous protéger...

Il rendit l'embrassade à Salvagine et la serra fort contre lui
je sais que ce n'est pas un homme que tu apprécies mais tachez de ne pas trop vous haït.. je t'aime tu sais....
Le seigneur arrivait à bien mieux s'exprimer depuis leur première fois et il assumait ses sentiments à présent malgré sans craintes

Il reprit
j'aimerias que tu gardes ou cache la clé du cahot où Loki à mit son armure, elle ne doit jamais sortir de ce lieux tant que je n'en donnerais pas l'ordre, je connais son état d'esprit et son objectif, faudra qu'il le mérite!
Il tendit la petit clé vers sa douce, lui tenant la main avec son autre bras.

Que dirais tu d'une balade? j'aimerais parler à Enguerrant de surveiller mes avants postes en cas ou le chambellan venait à passer... mais je sais que ... tu n'aimes pas trop voir mes serfs... tu préfères rester içi à surveiller Loki? tu sais ca prendra jusqu'à la fin de matinée...je ne veux pas te forcer en quoi que ce soit[/color]

Il la serra contre lui la caressant sur tout le long de son corps flirtant le long des ses épaules, ses seins, son ventre et ses hanches pour la plaquer contre lui.


Ordre: Salva / Loki
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 10:33 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Sur le haut des marches il tenta de la rassurer quant à ses craintes. Elle ne fut pas convaincue mais comme à son accoutumée, elle n’en fit pas la remarque se contentant de le serrer contre elle. 
Sur qu’elle l’avait haï, maintenant ce sentiment s’était un peu atténué, elle ne l’aimait pas. Elle se promit d’essayer ou du moins de l’ignorer. 
Ce qui la mettait désormais mal à l’aise c’est qu’elle faisait maintenant ce qu’elle lui reprochait lors de leur rencontre. 
Elle prit la clé en le regardant avec étonnement ? Pourquoi n’allait-il pas la cacher lui-même ? Ne posant aucune question elle s’en saisit en se promettant de la mettre en lieu sûr. Où ? Elle ne le savait pas encore mais elle trouverait. En attendant, elle la mit dans sa poche. 
  
Que dirais tu d'une balade? j'aimerais parler à Enguerrant de surveiller mes avants postes en cas ou le chambellan venait à passer... mais je sais que ... tu n'aimes pas trop voir mes serfs... tu préfères rester içi à surveiller Loki? tu sais ca prendra jusqu'à la fin de matinée...je ne veux pas te forcer en quoi que ce soit 
 
  
La perspective d’une sortie l’enchanta mais le but de la visite beaucoup moins. Aller dans un hameau, soit. Elle était déjà allée à deux reprises dans celui d’Enguerrant, prenant sur elle pour ne pas détaler. A chaque fois, lors de leur approche elle avait toujours machinalement saisi et serré la main de Montferrand sans pouvoir la lâcher. Ne disant mot, reprenant la parole sur le chemin du retour hors de vue du cantonnement. Cette fois, elle se promit d’essayer d’y remédier. 
Pour ainsi dire aucune des deux propositions lui convenait : ni Loki, ni les serfs… Elle choisit donc celle qui lui permettrait de rester aux côtés de Montferrand. 
  
Je préfère te… vous suivre. Je n’aime pas les hameaux et les serfs, mais encore moins rester au château à surveiller Loki. Surtout si… si… si du monde arrive. 
  
La crainte de voir arriver le chambellan était encore présente. Elle partit rapidement récupérer sa dague qu’elle enfouit dans sa poche. Au passage, elle se débarrassa de la clé : elle avait trouvé une cache.  
Inquiète, elle retrouva Montferrand et lui fit part de ses craintes : 
  
 
Et si Loki en profitait pour… pour faire quelque chose contre nous ? 
  
Pour la première fois, elle osait poser une question sur une décision qui ne lui appartenait pas. 
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 12:06 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Loki dormait tranquillement auprès du feu. Avant de s’endormir, il s’était demandé combien de temps cela faisait qu’il ne s’était pas accordé de bonnes heures de sommeilles ? À part la veille, chez des serfs. D’ailleurs il les avait remercié plus d’une fois bien heureux d’être en vie pour retourner chez son ancien maitre. C’était un tel soulagement de retrouver un lieu connu. Même s’il savait que Salvagine devait surement le détester autant qu’avant, il n’avait plus aucune animosité envers elle. Il pouvait bien être jaloux de sa position certes, mais rien de plus. De toute façon, il était de bon ton qu’il reste à sa place. Comme l’avait dit  Montferrand, le seigneur ne connaissait que trop le côté malin de Loki pour arriver à ses fins. Mais l’esclave savait bien qu’il ne pourrait plus jouer à ce jeu dangereux avec Montferrand et il se garderait de le faire. Avec d’autres…ça passait facilement étant donné qu’on ne le connaissait pas. Quand il se rappelait la tête du chambellan quand il l’avait blessé…c’était à mourir de rire. Cet homme grassouillet avait faillit faire une crise cardiaque. Enfin il l’avait vite rattrapé aussi pour le foutre dans une cellule sale et le privé de tout ce qui lui était vital pour vivre. Il aurait sa peau un jour à celui là. Quant à Montfaucon…c’était une autre histoire.


Toutes ces pensées l’avaient parasité avant qu’il ne s’endorme. À présent il rêvait, enfin ça n’était le rêve le plus agréable qui soit mais au moins il se reposait. Cependant, une trentaine de minutes après qu’il se soit endormi, il se réveilla en sursaut le souffle court, une main sur le cœur, l’autre accroché fermement à la pierre chaude de la cheminée. Il reprit son souffle et la première chose qu’il fit, fut de regarder s’il était habillé. Il l’était à son plus grand soulagement. Dans la panique il essayait de se rappeler les derniers évènements…Et rien qu’en regardant autour de lui, il fut rassuré et ferma les yeux. Il était en lieu sur. Il avait manqué de tomber de sa chaise. Il prit une grande inspiration et passa une main dans ses cheveux…il constata que ceux-ci était beaucoup plus long qu’avant, peut être serait il de bon ton de les couper… Enfin, il verrai après, en attendant, il n’avait plus sommeil. Du moins, il ne retrouverait pas le sommeil avant un moment. Se rappelant que Montferrand lui avait dit qu’il le laisserait tranquille pour la journée, Loki se dit qu’il était temps de se changer les idées. Il se leva. Voyant la salle vide, il se dirigea vers la salle d’eau.


Un mélange d’eau brulante et d’eau froide, puis il enleva ses vêtements. Ils étaient propre, pour une fois, il ne les avait pas sali en faisant il ne savait quoi. Il posa une main sur son ventre et la remonta lentement. Il était amaigri, et ça ne lui plaisait absolument pas. Il sentait ses os sous ses doigts et trouvait ça particulièrement laid. Il mangerait un peu plus, il ne voulait pas rester dans cet état. Les bleus commençaient à disparaitre. En y pensant, Montfaucon avait évité son visage, tout comme le chambellan…Enfin presque. Lui, il lui avait donné un coup de badine au dessus de la lèvre, laissant une petite marque. Mais ça, ce n’était rien. Loki se glissa dans l’eau et soupira de satisfaction. Il se détendit et ne quitta le bassin que quand l’eau fut froide à son gout. Il enfila les mêmes vêtements, enfilant par la même occasion les chaussures et parcouru la piéce du regard. Vraiment…rien n’avait changé à croire que le temps c’était arrêté pendant son absence…Enfin sauf en ce qui concernait Salvagine et Montferrand. À ce qu’il avait entendu et aperçu, ils s’étaient vraiment rapproché. Ils semblaient même amoureux. Le cœur de Loki rata un battement, puis il se reprit. Il était un homme, il se devait d’être fort et de ne pas céder à son impulsivité. Il avait apprit ça à ses dépends et s’y tiendrait. 


Pour une fois, ses cheveux n’étaient pas en arrière, mais…normalement mit, ce qui lui enlevait son air froid et calculateur, et parfois triste. Il semblait un peu plus enjoué, un sourire se dessina sur ses lèvres. Finalement, il ne couperait pas ses cheveux. Pas maintenant en tout cas. Quoiqu’il  en soit, Loki se disait que si…Montferrand et Salvagine étaient tout deux amoureux et donc…un couple, Loki devait traité Salvagine comme Montferrand. Elle n’était plus l’esclave de celui-ci, mais sa compagne, pour un temps peut être, mais sa compagne tout de même. De ce fait, dans la logique des choses, Loki devait autant de respect au seigneur qu’à Salvagine tant que ça serait ainsi. Donc il lui obéirait et ne ferait rien à son encontre. Elle ne lui faisait absolument pas confiance, et ça il le savait, mais il était temps de changer tout ça. Loki n’était pas venu pour se faire haïr il voyait bien que sa présence gênait Salvagine. En même temps, il pouvait la comprendre. Mais il était sensé être mort non  ? Alors on ne viendrait pas le chercher ici. Et puis même si quelqu’un venait, Montfaucon ou le chambellan…ça ne serait surement pas pour lui. Du moins il l’espérait. De toute façon, il ne voulait que le bien des deux personnes qui vivaient dans ce château. Et il devait se l’avouer, quand le chambellan lui avait dit qu’il était passé par chez Montferrand, Loki n’avait pas eut peur que pour le seigneur, mais aussi pour sa compagne. 


Il sortit de la salle d’eau et alla faire un tour au dehors. Son cheval se trouvait toujours là, et Loki le caressa quelques minutes avant de se désinteresser de lui. Enfin il fallait tout de même qu’il pense à le nourrir. Il alla dans les cuisines et prit quelques carottes et en donna au cheval. Peut être serait il son fidèle destrier quand il serait enfin chevalier du seigneur Montferrand… Son maigre espoir de devenir chevalier renaissait et il espérait de tout son cœur, qu’il soit à la hauteur. En attendant, il ferait tout pour. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 15:30 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Malgré qu'il tentais de la rassurer Salvagine ne le fut pas plus et à l'idée de la visite du hameau d'Enguerrant il ne vit qu'une moue hésitante et grimacante.
Ces hésitations à tutoyer le seigneur ou le vouvoyer le faisant toujours sursauté et la regarder d'un air amusé mais jamais il ne la reprenais peur de la brusquer... la contrarier... vouvoiement ou tutoiement ca lui était bien égal à présent, il la considérait bien trop pour ca.
Ce qui l'inquiétait beaucoup plus cependant était une possible venue du chambellan, Salvagine semblait bien plus traumatisée par ce sombre animal que les supplices que lui meme lui avait infligé, et il deait l'avouer ceci le travaillait également... si cette enflure venais revenir il se devrait de protéger sa douce et son esclave, pendant bine des batailles il avait toujours fait front il en serait de même pour protéger ceux qu'il aimait!


Il savait que ces paroles n'auraient guère de poids mais il prit le cou de salvagine en bras de clé délicatement et appliqua sa tête sr son torse
je suis la pour te protéger.. de ce jour et à jamais... que ce soit de Loki... mais je n'ai plsu aucune inquiétude... ou de ce chambellan...


De ce jour... lequel? le seigneur le savait bien mais il n'en dit pas plus.
Le couple s'avança à la demeure d'Enguerrant, et Montferrand tambourina sur la porte main dans la main avec Salvagine.
Enguerrant sortit sa tête salle à travers le baillement  de la porte et se jeta à terre voyant le seigneur courbant sa tête maintes fois.


de Montferrand le regarda d'un air froid et tout en le fixant embrassa Salvagine sur les lèvres passionement, cependant ce baiser se fit d'un air ouvert, le regard de Sebastian ravageant celui du gueux.
Enguerrant mon fidèle serf, je te fais confiance parmi mes serfs et à aucun autre je ne la livrerais, cependant il te faut savoir deux choses, la première, ne manquez plus jamais de respect à ma femme et ce, à partir de ce jour, considérez la comme tel... union ou pas et même si elle venait à s'enfuir... je ne veux qu'aucun mal ne lui soit fait!!! c'estbien compris!!!


le seigneur parlait d'une voix franche et presque colérique serrant la jeune femme dans ses bras
Le Serf regarda la jeune femme avec de grands yeux étonnés mais acquiessa.
la deuxième: si le chambellan venait à venir sur mes terres, a cheval, en courant que sais je ... je veux en être informer le plus vite possible...


bien mon seigneur... puisse votre dame être la bienvenue dans votre domaine...
Enguerrant ne la lachait pas des yeux et lui esquissa un sourire complice mais pas sournois, presque de complaisance, compassion et fierté pour la jeune femme.


ha oui et mon jeune esclave est revenu... en ce qui concerne les espions de Montfaucon ou Mallorsie ou je ne sais quoi... je m'en contre fout!! qu'ils viennent Zehahaha
Il jeta une bouse à Enguerrant qui se jeta dessus et se jeta au pied du seigneur qui pour une première fois en fut dérangé


ca va ... ca va.. relève toi... fais bien passé le message aux autres ... que le premier qui la touche ... tu me connais...
il envoya une bourrade 'amicale' à son serf dévoué qui chancela 


puissiez être heureuse avec notre bon seigneur mademoiselle!! puissiez vous vivre heureux ensemble!! Longue vie à votre lignée!!
Le serf s'inclinait devant la jeune fille et son jeune fiston et sa femme prirent scèen à ce manège.


Le seigneur ne dit mot tout le long du retour, serrant la jeune femme dans les bras et ne lui adressant pas un regard, regard fixé sur l'horizon et sa forteresse.
Cependant elle pouvait sentir la douceur de son étreinte et aucuen animosité.


Il était presque l'heure de manger quand Montferrand il marcha sur le pont levis avec Salvagine. Il ne savait trop quoi dire, il savait que cette balade forcée ne l'avait pas forcement enthousiasmé et la déclaration faites à son serf aurait put la choquer... contrarier ou la bloquer, il ne savait pas sa réaction mais ne voulait pas la connaitre tant il craignait de la perdre... si ca devait être le cas elle serait sauve.
c'est tout ce qui lui importait.


Il poussa la porte réflechissant encore à sa déclaration et aux possibles impacts, et fut ravi la silhouette, du moins en plus maigre, de celui qui lui avait été toujours fidèle, même s'il s'en méfait comme de l'eau qui dort, il était bel et bien de retour.. Son Loki... caressant son cheval tel un ecuyer prêt à partir en guerre. si cet idiot n'avais pas été si impulsif!! quelle place aurait il à ce jour???
Enlacé de Salvagine il se dirigea vers lui


il te plait ton cheval hein...
question complètement idiote mais il le narguait volontairement, il sortit une autre pleine bourse de pièce et la jeta au pied de l'esclave assez fortement.


Je ne te le confisquerais pas... pas comme ton armure... va donc... va rembourser ta dette... si ton histoire est vraie et que tu es digne d'être ce que tu souhaites... tu n'irais pas batifoler en ville avec mon or cette fois ci... mais tu te rendras un peu plus fier et ambitieux sur ton devenir...que les choses soient claires... je ne te paies pas de tenue ou d'armes... va payer tes dettes à qui tu penses en devoir.... rélféchit bien...cette fois...  


Il embrassa Salvagine sur le front et reprit
au retour achete nous une grosse oie... que tu plumeras et cuisineras ce soir... à cheval tu devrais être de retour pour le coucher du soleil.... va....


il se retourna lui tournant le dos et avant de partir ers l'escalier retourna vers Loki:
et ne me déçois plus....


Il grimpa les marches des escaliers laissant passer Salvagine devant lui, et lui aggripant le ventre en posant son menton sur l'épaule, depuis leurs premiers ébats il se complaisait à prendre cette posture.
Sebastian murmura à l'oreille
s'il vient à me faire le moindre mauvais coup après ça tu sais que tu peux le tuer sans scrupule.. que ca sera un ignoble enfoiré... il remit la dague dans la poche de Salvagine l'embrassant dans le coup
je t'aime et je t'abandonnerais pas...


Ils entrèrent dans la pièce ou la chaleur de la cheminée était bien trop forte après une marche comme celle ci et ce printemps très doux.


ordre: peu importe! 
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Sep - 02:29 (2013)    Sujet du message: De retour Répondre en citant

Loki sursauta en entendant son maitre lui parler. Il enleva sa main qui se trouvait sur le cheval et eut un sourire. C’était une question bête…mais bon, il hocha la tête. Bien sur qu’il aimait ce cheval. Sans lui il ne serait surement pas là en ce jour. Il se recula laissant place à Salvagine et Montferrand, en les voyant ainsi, il réalisait qu’il était bien le seul esclave qui restait, mais ça changerait. Du moins il l’espérait. Et ce cheval ferait surement partit de son avenir. Il regarda la bourse qu’on lui jeta aux pieds. Pendant un instant, il la regarda, puis regarda son maitre et fini par comprendre ce qu’on lui demandait de faire. Il hocha la tête. Il ne ferait pas les mêmes erreurs…C’était hors de question. Batifoler, ou trainer, c’était exclu, il hocha à nouveau la tête avant de détacher son cheval. Il était tout de même reconnaissant envers son maitre de lui laisser sa monture. La bourse en main, il se dirigea vers l’extérieur du château de Montferrand. Fier sur son cheval et libre…enfin. Il parcouru la distance assez vite et en premier lieu, il alla voir les serfs qui l’avaient aidé et leur donna de quoi rembourser les vêtements, mais aussi le cheval. Au début, ils refusèrent, mais Loki insista, il ne pouvait pas ne pas rembourser sa dette envers eux. Une fois qu’ils acceptèrent enfin, l’esclave fut satisfait et continua sa route. Il alla à l’auberge ou il avait séjourné et ou on avait gardé précieusement ses biens. Il remercia l’aubergiste comme il se devait puis s’en alla. 


En ville, il regarda les échoppes, mais il ne traina pas. Il était content de retrouver les terres de Montferrand et il lui montrerait qu’il était digne d’être son esclave et peut être même son chevalier. Ce fut donc avec le sourire, qu’il alla chercher une grosse oie pour le repas, la choisissant avec soin. Une fois satisfait, il paya, puis retourna directement chez son maitre. Il arriva un peu avant le couché du soleil comme l’avait prédit Montferrand. Il ne voulait pas le décevoir encore une fois…


Dès qu’il arriva, il attacha son cheval, puis entra dans le château. Il se mit directement au travail, il la pluma, enleva ce qui n’était pas bon à manger, puis l’assaisonna essayant de faire du mieux qu’il pouvait. Il savait que sa bouffe était mangeable, il n’était pas un très bon cuisinier, mais il faisait comme il le pouvait.  Une fois ceci fait, il la fit cuir au feu de bois, guettant bien la cuisson. Il resta à côté, histoire de ne pas le faire brûler, ce qu’il craignait avant tout en fait. Cela mit du temps, mais il arriva à un résultat plutôt satisfaisant. Tout content, il fini par mettre la table, préparant des légumes à côté. Faisant aussi de son mieux pour que ce soit bon, et il soupira de satisfaction. Bon ben voilà. C’était fait et il espérait sincèrement que ce soit bon. En tout cas, ça sentait bon, c’était déjà ça de gagner non ?


Il chercha Salvagine et Montferrand, puis quand il les trouva il sourit et en signe de respect, fit une légère courbette, vers Montferrand et Salvagine, puis fit un pas en arrière:


-Le repas est prêt, j’espère qu’il vous plaira, la table est mise. 


Puis il disparut aussi vite qu’il était venu. La vie était beaucoup plus douce comme ça. Sincèrement. En les attendant, il ouvrit la porte principal et regarda le soleil se coucher, son sourire enjoué disparu, le temps de quelques minutes, puis il soupira. Il avait fait pas mal de conneries auxquels il ne pouvait rien, mais il essaierait de se racheter peu importe comment. Une fois le spectacle finit, il se retourna et ferma la porte, s’appuyant contre un mur, regardant la salle dans toute sa splendeur. Le cœur du château. Loki avait  hâte de pouvoir dormir à nouveau avec son maitre. Quoique maintenant qu’il était avec Salvagine peut être vaudrait il mieux qu’il reste en dehors de sa chambre…oui c’était une solution beaucoup plus appropriée .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:11 (2017)    Sujet du message: De retour

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com