Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

*Nyuh?* Curiosités sur le marché.

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nyah Shuï
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Sep - 07:50 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
« Nyuuuh ? »

Les mains plaquées contre la paroi de bois l’Ondine observait les badauds. Le nez collé contre sa cellule, elle s’amusait à effrayer les enfants et a faire froncer les sourcils aux parents. Mais soudain une grosse paluche vint frapper contre sa tête et fit prestement reculer l’enfant de l’eau.
«
C’pas bientôt fini ton cirque ?! Arret’ d’faire fuir l’client ou j’te fouette ! »

Les cheveux de l’Ondine flottent dans la cage aquatique. Les esclavagistes ont enfermé Nyah dans un tonneau remplit d’eau. Car ils avaient peur qu’elle ne dessèche avant leur arrivée au marché. C’est bien connu, qu’ils se marmonnaient entre eux, une Ondine faut la garder dans l’eau, sinon on peut en faire du poisson séché. Heureusement pour la jeune ondine, les trafiquants lui avaient laissé une poche d’air, où elle pouvait respirer. Quant a ce qui lui arriverait « apres » c’était plus leurs oignons.

A genoux dans sa boite, Nyah observait les gens. Ils lui semblaient amusant avec leurs mains sans palmes et sans écailles. Elle riait même en regardant des femmes dont la corpulence dépassait la moyenne. Chez les Ondines ca n’existait pas, toutes avaient un joli corps à force de nager. Les Humaines auraient du faire de même. La curiosité était flagrante dans les yeux de l’Ondine, elle suivait du regard tout ce qui se passait a porté de ses prunelles d’or.

Un autre coup sur la boite fit feuler la créature. Une brusque série de secousses. Nyah chercha un moyen de s’agripper, de ne pas se cogner sur les parois de bois, mais rien ne retint ses doigts bleus et la jeune femme fut bousculée dans son cercueil de bois. Bientôt les à-coups et secousses cessèrent et Nyah constata qu’on l’avait amenée sur une estrade. Le marchand d’esclave a coté d’elle tapota sur le tonneau comme on tapote la tête d’un chien. Puis se tournant vers la foule il beugla :

«
Oyez, oyez, braves gens ! Venez, venez voir un peu par ici. »

Cherchant à faire durer son suspens, il laissa tomber un silence avant de commencer à décrire son produit. Une ondine, cirait-il, et pas une des plus laides, farouche et fraichement capturée. Le trafiquant déballait tous ses arguments de vente devant la foule amassée. Il attendit que le silence se fasse, que chacun ai vu la créature pour annoncer le prix :

«
Une bouchée de pain je vous dis, une bouchée. Cette esclave, je vous la vends pour seulement 6 000 pièces d’or. »
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Ven 4 Oct - 22:34 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

Cela faisait un an que la reine acquis et dresser son chien de compagnie qui se nommait wolfheim  , le plaisir de l’avoir longuement briser cet homme pour le faire a sa main. Quel plaisir de se lever pour sentir qu’a quelques mètre d’elle un homme nue et asservit veillait sur sa protection rapprocher. Il faut dire qu’il dormait sur une paillasse sur le coter de son lit, barrière pour le reine pour toute personne qui serait venue a pénétrer ses quartier car il faisait face a la porte.

Sans aucun mot, elle glissa sa main pour qui la liche et suce doucement ses doigts présenté petit plaisir qu’elle lui avait appris a la longue a faire pour elle. Tout en profitant de ce doux moment, elle solidifia son idée de la veille de sortir son esclave pour la première fois du château.

Il pourrait enfin après un an revoir la cité qui l’avait trahit il a de cela plusieurs mois. Souriante, elle choisit de faire cet idée car il el méritait surtout après le suçage qui venait de faire à un de ses doigts lui arrachant un gémissement.

-Nous avons le souhait de t’offrit un petit cadeau en cette belle journée, alors, fait preuve de gratitude. Lève-toi!

Un petit ordre sec mais sans animosité et la reine fit de même. Le tout se mit en branle car sous peu les servantes arrivèrent pour l’habiller. Les instructions furent données pour que wolfheim met de nouveau vêtement plus adéquat pour son escapade avec la reine dans les rues de la cité.

Quelques heures plus tard, on pouvait voir un petit groupe franchir le seuil de la porte des murs du château de la reine. Une belle femme a la chevelure blonde trônait au centre du petit cercle de chevalier, dans ce cercle un homme a pied qui était retenue par une laisse a son cou se devait de maintenir un bon pas pour suivre le cheval au quel il était attaché, celui-là même de la reine.


-Nous allons visiter un endroit qui te plaira…


Ce fut les seules paroles qui sortirent de la bouche de la reine durant le trajet qui mena le groupe jusqu’au marché des esclaves qui se retrouvait pour cette journée non loin du château. Une foule s’y était rassemblée pour y voir ce qui s’y passait car il semblait y avoir des choses moins standard. Il faut dire qui est rare qu’une créature magique se retrouve prisonnière, ceci relevait d’un cas unique fort souvent.

-Faite place!


Un des chevaliers qui savaient placer en avant du groupe de la reine essayait de pousser quelques badauds loin de l’entourage du petit cortège royal.  Après quelques poussades et claquement de cravache dans les airs, un chemin se fit devant le petit groupe qui purent enfin avancer vers l’estrade pour voir la dite marchandise a vendre.


La reine regardait le tout sans véritable envie car pour le moment, elle souhaitait plus mettre a profit son plan qu’elle avait prévue pour son esclave.

-Voilà qui est plaisant, sache que tu as eu le plaisir de ne point connaitre cela.

Elle pointait l’estrade ou quelques humains y étaient exposés comme de la marchandise sans aucune préoccupation de leurs libertés et humanités. Avant même de pouvoir écouter la réponse de son chien, un grosse voit se mit à crier quelques choses dans les airs et semblaient réellement le crier en direction de la suite royal.


Le chiffre demander pour une bouché de pain fit réagir la reine qui leva la tête vers l’estrade pour savoir ce qui valait le fameux six mille pièces d’or. Pour remarquer une créature qui semblait sortir son bout du nez bleu d’un tonneau ce qui fit sourire la reine devant cette situation qui avait m’a foi un coter fort rigolos.


Se penchant vers un chevalier, elle lui demanda qui s’informe sur la situation.

-Ho toi marchand, que vends-tu?

Fut la question qui sortit de la bouche d’un vieux chevalier qui poussa sa monture vers le lieu ou se tenaient la créature et son vendeur.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Wolfheim l'Ecorché
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2012
Messages: 51
Statut hiérachique: Esclave
Localisation: En Enfer
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 8 Oct - 07:53 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

Cela paraît si longtemps que ça en devient un rêve. Le dehors, l’extérieur. J’en rêve la nuit et pourtant, c’est comme si cela n’existait pas. Ou faisait partie d’une autre vie. L’horizon s’est restreint à quelques murs et une cour. Même si l’ensemble est superbe, dégoulinant de pouvoir et de puissance, il contraste fermement avec les rêves d’escapade que je peux avoir la nuit. Et pourtant … Ai-je envie d’y aller ? Depuis les premières nuits passées au cachot jusqu’à aujourd’hui … J’me souviens de la rage que j’avais au ventre, de cette envie de tuer qui ressort chaque fois qu’on me met une arme en main. Ils ont bien compris ça, ici. J’ai le droit de m’entraîner mais jamais on me donne un quelconque objet dangereux. J’ai appris à me battre comme l’animal que je suis devenu. Avec férocité, envie et instinct. Battre à mort, arracher les artères, briser, disloquer, tuer… Pour Elle.

Cela fait si longtemps que ma haine s’en est retournée. Auparavant dirigée contre elle, elle est devenue dirigée contre ses ennemis. Maintenant que mon existence est attachée à sa vie, je donnerai tout ce qu’il faut pour pouvoir la protéger, la servir. Un bruissement.


L’homme se redresse vivement, parfaitement réveillé maintenant, sans bruit cependant. Il est habitué à ce type de bruit. Il vient trouver sa source pour découvrir la main de la Reine glissée hors des draps. Il se met à exécuter le rituel longuement appris auprès de sa Maîtresse et lui lèche consciencieusement la main, lui suce les doigts. Doucement d’abord, et avec plus de passion quand il sent les mouvements impérieux de la main. Il continue encore et encore, même si sa bouche est relativement sèche, il ne faillit pas dans son devoir animal.

Dès la parole de sa Reine, il s’exécute et se lève. On vient l’habiller de frusques honnêtes mais simples. Puis il est mené en bas sous solide escorte avant d’être attaché par le cou au cheval de la Reine. Il voit avec plaisir et presque envie sa souveraine venir s’asseoir sur le cheval. Il semble n’avoir d’yeux que pour elle et presque envier le bourrin qui a l’honneur de toucher Celle qui est de sang royal.

Il n’a aucune considération pour le ballet de chevaliers, les regards qu’on lui lance parfois. Il est attaché. S’il regarde aux alentours, c’est pour s’assurer que personne ne vienne briser la distance de respect que tous doivent à
sa Reine. Il veille au grain.

Il fit partie du cortège et avança à grandes enjambées. Il respirait calmement, le peu d’exercice faisait monter le rythme de son cœur mais enfin, il pouvait respirer un air autre que celui du château. Il trouva le chemin plaisant, enfin, c’était ce qu’il croyait. Et maintenant, ils arrivaient tous au marché des esclaves. D’instinct, il se raidit, regardant partout pour trouver un danger qui menacerait la Reine. Il y avait bruits et cohues mais personne ne rompit les distances sacrées. Au contraire, on s’écartait même pour la laisser passer. Ce qui n’était que justice.


« Voilà qui est plaisant, sache que tu as eu le plaisir de ne point connaitre cela »

« En effet, il valut mieux pour moi ne pas y être. Merci Reine. »


Etant donné les circonstances de notre rencontre, je ne suis pas convaincu de ses dires. Mais si elle le dit, c’est qu’elle doit avoir ses raisons et je dois l’en remercier.

On arrive ensuite devant un curieux étal où ils proposent un drôle d’objet pour un prix étrange. Devant la cohue et à mon niveau, faut avouer que j’ai pas le luxe de voir. Mais ça a attiré la curiosité de toutes les personnes présentes. J’attends de voir.
Revenir en haut
Nyah Shuï
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 8 Oct - 14:41 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

Nyah passa ses longs doigts par-dessus le rebord du tonneau. S’en aidant elle se hissa un tout petit peu et observa le peuple rassemblé devant l’estrade. Vache ! Ils étaient nombreux les humains la devant. Impressionnée la petite Ondine ouvrit de grands yeux ronds. La bas il y a des gens qui la regarde d’un drôle d’air, sur de drôle de bête. Certains portent même des bouts de peau qui brillent comme les écailles des poissons que la jeune fille aime manger pour son diner.

« Nyuuh … » (impressionnée)

Les yeux de la jeune fille brillent de curiosité en détaillant les chevaux. Elle et ses sœurs n’avaient pas de telles choses chez elles, mais en posséder aurait été amusant. Les Ondines aiment a jouer avec tout ce qui leur tombe entre les mains.

« Nyuh ! » (appel pour attirer l'attention)

Curieuse, Nyah sortit son corps du tonneau jusqu’au nombril, en appui sur ses bras, pour voir de plus prêt. Ses longs cheveux noir tombent juste bien et cachent la menue poitrine de la créature. Les passants font un « Ooohhh » collectif. Visiblement voir une créature surnaturelle est rare par ici. Nyah dévore de ses yeux d’or la place. Sa curiosité n’a pas de limites. Mais la main du marchand agrippa ses cheveux et la replongea dans l’eau croupie dans laquelle il la faisait mariner depuis trop longtemps. Nyah pousse un cri indigné. Ca fait mal. De ses ongles, elle tente de griffer le tortionnaire et lui feule au visage.

« Tiens-toi tranquille, idiote ! Tu en veux vraiment du fouet ! »


Avant de se tourner vers l’homme d’arme qui l’avait alpagué. Il tenta de faire croire que sa marchandise avait jailli de l’eau à sa demande. D’un air suffisant il répondit :
« Une Ondine comme vous venez de le voir. » Puis poussant a son avantage « Dressée et fidèle comme un chiot. » Un mensonge bien sur. Personne ne s’est soucié d’enseigner les rudiments de la servitude a la fille de l’eau. Elle-même observe le gros personnage et rit, de son rire cristallin.
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Mar 22 Oct - 16:53 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

Le crie de la créature m’y en vente attira encore plus l’attention de la reine qui peut déterminer aisément que celui-ci venait d’un être féminin. Il faut dire que la reine n’avait aucun gout pour le moment d’un mâle vue que son chien de garde qui était encore en dressage prenait assez de place, mais voilà…

Le besoin d’un contact plus doux et plus chaleureux devenait des fois demandant et les putains qui passaient des fois dans ses quartiers pour vider les bourses de Wolfheim n’avaient pas ce qui fallait pour plaire à la reine.

Ce qui lui plait ? Tout ce qui peut briser sa vie monotone.

Poussant en avant son cheval sous la réponse du marchand, la reine prit la parole pour lancer une information à son chevalier qui pour le moment faisait le porte-parole.

-Une Ondine ?

Un regard curieux et intéressé, elle glissa sa main sur la chevelure de son chien et agrippa un peu pour l’inciter a la regarder.

-Va voir cette créature et dis nous ce que tu en penses. La laisse tout comme le collier te donnera les droits.

Relâchant la chevelure, elle déloussa la laisse de son esclave lui permettant de se mouvoir un peu plus dans un rayon autour d’elle. Ceci était a la fois un teste pour savoir si celui-ci avait été assez bien dressé.

Le chevalier avait prit la parole durant ce temps pour exprimer les question de la reine.

-Tu parles d’une ondine, que veux-tu dire marchand. Quand à être bien dressé à l’entendre crier et bouger, je dirais que tu mens et sache que mentir en présence de la reine est une faute grave.

Le chevalier approcha un peu plus son cheval proche de l’estrade et regardait d’un regard autoritaire cet homme qui avait pour lui le gout du menteur et du lâche, il souhaitait assez pousser sa lâcheté pour qui soit docile. Il n’avait pas le gout de s’éterniser dans ce lieu délabré et mal odorat. De plus, la foule causait des problèmes pour protéger adéquatement la reine, non, il fallait en finir avec cette lubie que sa majesté avait eue pour cette chose bleue.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Nyah Shuï
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Nov - 06:15 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

A la question du chevalier, le marchant sembla avoir du mal a déglutir. Soudain tout rouge et tout transpirant, il se mit a tirer sur le col de sa tunique, comme s'il avait du mal a respirer.

"Hum, hé bien, je ... "

Puis il eu l'air un instant de reprendre contenance et osa être hautain, s'adressant directement a la blonde derrière l'homme d'armes. Il avait bien vu que c’était elle qui donnait les ordres. D'une voix doucereuse il parla a la reine :

"Allons ma Dame, laissons de coté les entremetteurs, si cette Ondine vous intéresse, venez allons prendre un verre dans mes quartiers."

Tandis que sans vergogne il lorgna la femme pulpeuse, se voyant déja prendre le prix de Nyah en nature sur elle. Sans s'en rendre compte, le gros lard se lecha les lèvres.
Pendant ce temps, Nyah s'agitait dans son tonneau. Elle voulait sortir, l'eau sentait mauvais! Elle s’agita, commença a faire tanguer la barrique. Celle ci était posée tout au bord de l'estrade et ne tarda pas a tomber, éclaboussant la foule et se vidant de sa prisonnière au passage.

Laquelle en profita pour mettre les voiles a toutes jambes ... Pour finir sa course en percutant un homme avec un drôle de collier.

"Ahhhhh !!! "

Nyah leva les yeux vers cet humain et commença a pleurer. Elle voulait retourner a la crique, rentrer chez elle, et oublier les humains.
Revenir en haut
Wolfheim l'Ecorché
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2012
Messages: 51
Statut hiérachique: Esclave
Localisation: En Enfer
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 7 Nov - 12:49 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

L'esclave se tenait toujours docile aux côtés de son Altesse sans bouger, attentif aux agressions extérieures. Lorsque la Dame lui agrippa les cheveux, il releva la tête vers elle pour la regarder. Il prit note des ordres de son altesse et sentit presque immédiatement la pression sur son cou se relâcher.

« Selon vos désirs, Ma Reine. »

Et il alla droit vers l’endroit désigné par Danzerchust et dépassa bien vite le chevalier qu’il regarda d’un air mauvais. A peine arrivait-il devant le tonneau que celui-ci se renversa. Déjà sur ses appuis de fauve, Wolfheim regarda autour de lui et encaissa l’impact d’un projectile. C’était sans doute la créature dont parlait la Reine. Celle-ci se mit à pleurer. Rapidement, des gardes de la Reine et des spadassins à la solde du marchand d’esclaves les entourèrent.

Se sentant un peu perdu au milieu de ce merdier, Wolfheim ne fit aucun mouvement, se contentant de tenir l’Ondine qui venait de la percuter. Il la détailla de haut en bas. Un des gardes du marchand d’esclaves, trop pressé sans doute de vouloir remettre la main sur la créature, bouscula par inadvertance l’homme au collier. Brutalement, Wolfheim voulut sauter pour lui arracher la carotide à coups de dents mais il fut brutalement arrêté dans son élan par la laisse. Calmé d’un bon coup, il jaugea à nouveau l’Ondine et retourna vers la Reine.

« [colord=darkred]C’est une très belle créature. Craintive. Apparemment, elle ne parle pas notre langue.[/Color] »

Puis, il baissa les yeux et se retourna pour faire à nouveau face au marchand.
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Mar 17 Déc - 14:18 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

*Que de remue-ménage pour si peu.*
 
Un soupir franchit les lèvres de la reine qui sentait que la situation devenait véritablement  chaos dans les rues de sa ville. Les remarques de cet homme en son encontre devenait irritable. Elle lança un regard vers la populace qui lentement grossissait.
 
-Nous paierons le prix pour cette marchandise si elle en vaut le coup mais vous comprenez que nous devons en premier lieu vous demander vos papiers de marchandant.
 
Un sourer en coin se fit sur ses lèvres a ce moment là, elle reprit de plus belle.
 
-Vous comprenez que nous ne pouvons pas en tant que reine du royaume venir a acheter une marchandise non enregistrer et vendu par un bandit. Nous nous doutons que ce n,est pas votre cas, donc, ceci sera qu'une formalité.
 
Le sous-entendue du dernier mot se fit en suspend dans les airs pendant que les chevaliers de sa garde montrait lentement une certaines agressivités. La situation montait en tension. Les gardes de la places du marché des esclaves avaient lentement approcher la place en attendant ses mots car ils sentaient que leurs paye serait demander a être justifier sous peu. Laisser la reine dans le trouble seraient une mauvaise chose pour eux.
 
-heu…
 
le marchand avait tout a coup changer d’expression devant ses révélations. Il savait fort bien qui n,avait pas ses fameux papiers, en fait, la plus part des marchands présent ne l’avaient pas. Donc, ils auraient peu d’être de ses compatriotes.
 
- C’est que… Je me suis fait voler, il a peu votre majesté.
 
Le ton devenait plaintif et doucereux dans la bouche de l’homme qui commençait a avoir chaud dans ses habits.
 
La reine oublia un peu le marchand Durant ce moment car elle se doutait que le gros bonhomme ne serait pas capable de lui donner ses dits papiers.
 
-Attrape-nous cette créature. Elle sera mienne!
 
Un ordre dit simplement a son esclave qui allait partir sous peu comme le chien fidèle qui est.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Nyah Shuï
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Déc - 05:35 (2013)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

Des que l’homme l’avait lâchée, l’Ondine avait prit la poudre d’escampette. Elle sentait sur elle le regard du chien de la reine, et souhaitait mettre le plus de distance possible entre lui et elle. Tout son corps réclamait de l’eau, ses sens recherchaient les puits. Mais le marchand avait prit grand soins de s’installer a bonne distance de tout cela, la pauvre Nyah fut bientôt perdue, complètement désorientée dans cette ville qu’elle ne comprenait pas.

Ses oreilles se couchèrent vers l’arrière, lui donnant un air félin, et elle se mit à feuler sur les passants, avant de faire demi-tour et de se cacher entre les poutres qui soutenaient l’estrade de l’esclavagiste. Quitte a se perdre, autant se perdre quelques par ou elle connaissait. Les grands yeux d’or de la créature scrutaient la zone, prête à trouver une issue ou un point d’eau. Oui, un point d’eau et elle serait libre et en fuite.


*******************************
 

Le marchand quant à lui suait à grosses gouttes. Et merde, voila que pour parachever sa poisse, de un sa prise de luxe se barrait en hurlant et de deux, il avait essayé de se farcir la reine. Non pas qu’une couronne ne l’excitait pas, il rêverait de mettre ses paluches et sa chose sur cette femme, mais voila … Ca ne se fait pas. On peut se palucher en pensant à sa souveraine, mais on n’y touche pas. Ce n’est pas permit.

« En .. enfin … ma Dame, je suppose qu’on peut s’arranger hein ? »

Il s’essuya le front et se tapota la bedaine.

« Je n’ai pas mes papiers, mais j’peux vous offrir l’Ondine, hein ? Comme ca on oublie tout et on recommence. Qu’en dites-vous ? »
Revenir en haut
Wolfheim l'Ecorché
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2012
Messages: 51
Statut hiérachique: Esclave
Localisation: En Enfer
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Jan - 14:47 (2014)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

La situation déplaisait de plus en plus à Wolf. Tout autour de lui devenait confus. Enervé, il commençait à voir rouge au milieu de cette foule. Il resta néanmoins à sa place, près du cheval royal, à écouter les invectives et les instructions. Il entendit l’ordre donné par la Reine et opina du chef. Il sentit également la contrainte de la laisse s’éloigner puis disparaître. Il en aurait besoin : pile à ce moment-là, dans une cohue inexplicable, il vit du coin de l’œil l’Ondine s’enfuir.

Il partit de pleine course la traquer. Prédateur, impitoyable. Il la suivait du regard. Là où elle perdait du temps à se repérer, il ne faisait pas de sentiment et fonçait sur elle. Et lorsqu’elle se trouva à scruter à tous les horizons, il fondit sur elle et l’enveloppa de ses mains puissantes.

Ensuite, il fit le chemin inverse en la traînant de force, sans un mot. Il revint vers la foule et crut devoir tailler son passage à coups de poings, de pieds et de dents. Mais il réussit à se frayer un chemin, non sans mal, l’Ondine étant plus que réticente à le suivre.

« Reste tranquille. Il ne t’arrivera rien. »

Il lui parla plutôt durement. Le regard ne cilla pas et plongea droit dans les yeux de la récalcitrante pour l’inciter à se calmer. Et se fut non sans difficulté qu’il revint intégrer le cercle protégé constitué par la garde rapprochée de la Reine.

Il la regarda finalement en lui apportant l’Ondine.

« La voici, ma Dame. Dois-je m’occuper d’autre chose ? »

Le regard noir de Wolf vers le marchand en disait fort long.
Revenir en haut
Reine Danzerchust
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2008
Messages: 1 360
Statut hiérachique: Reine
Sexe: Féminin
Seigneur de qui :: Galemar, John, Leif

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 10:53 (2014)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

Le tout devenait fort ennuyeux pour la reine du ce royaume, le vil contrebandier qui osait se dire marchand semblait de plus en plus gourdeaux dans son comportement. Il semblait enfin comprendre sa place et se resigner au pouvoir qu'elle avait sur lui. Posant son regard sur cet homme froidement, elle eut un dégoût prononcer et regarda son chevalier.
 
-Occupez-vous de ce lieu...
 
Un ordre simple mais efficace qui finit un effet de poudre a tout le monde car la reine venait de dire une sentence claire et précise. L'homme avait de la chance s'il était pris par ses chevaliers car sinon, cette nuit les autres marchands allaient lui faire payer son comportement car la reine venait de fermer pour un temps la vente des esclaves fautes de papiers légales.
 
Les chevaliers firent signe à quelques gardes autour pour commencer à faire le tour des étales et attraper les fuyards. La pagaille prenait de plus en plus racine.
 
Posant les yeux sur son esclave qui revenait avec sa nouvelle possession, elle lui sourit amicalement.
 
-Tu as bien fait.
 
Regardant la pauvre créature qui semblait apeurer et ne rien comprendre de ce lieu.
 
-Pauvre enfant, sache aucun mal ne te sera fait.
 
Elle soupira de dépit car elle venait de se souvenir que la chose devant elle ne comprenait aucunement sa langue, à quoi bon parler à un être qui ne comprend rien. Elle retourna son regard vers son chien fidèle pour lui donner ses instructions.
 
-Nous rentrons avec elle, sache que si tu la perds ou la tue, il t'en cuira. Nous ne croyions pas qu'il y a assez de ton sang pour payer son prix.
 
La menace bien claire, la reine fit tourner son cheval sans autre mot pour retourner vers son château abandonnant la place du marché qui était devenue un lieu de pleurer et de cri car les marchands prie et les esclaves capturée, il avait de quoi à mettre une belle pagaille. Elle allait decider plus tard ce qu'elle ferait de tous ses esclaves réquisitionner mais surement il aurait de mieux chances que s il avait ete vendu comme jouet sexuel.
***********************
-------------------------------------------------
Revenir en haut
Nyah Shuï
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Fév - 13:48 (2014)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché. Répondre en citant

« Salope ! »

Le commerçant grimaça et eu un rictus de dégout. Pétasse de bonne femme qui se permettait de juger les gens comme ca, sans les connaitre. Impuissant, il regarda la blondasse qui déjà ne l’excitait plus, a moins d’être en cage, attachée et a sa merci, alors qu’elle donnait l’ordre de fermer le marcher.

« Ah, si tu crois m’avoir, tu peux courir, ou faire courir tes gardes a ta guise ! »

Puis en un tour de main, il sauta dans la foule en panique, et disparut à l’angle d’une rue. Une rumeur se répandra dans quelques jours, racontant comment un pirate de bas étage fit fermer le si rentable marché, et comment les honnêtes commerçants furent privés de leur pain et de leurs gains pendant une semaine.

Nyah, quant à elle, usa de ses ongles et de ses dents pour se libérer de l’homme qui la tirait devant la blonde. Celle-ci lui parla d’une voix douce, mais la fille de l’eau coucha des oreilles en arrière et feula ouvertement vers celle qui venait de lui sauver la mise. Mais ca, Nyah ne le comprenait pas. L’Ondine ne savait pas ce qui lui arrivait. Elle cria, feula, cracha, rua et ainsi de suite, tandis que Wolf l’entrainait par le bras. La foule se retournait au passage de la créature déchainée, et plusieurs hommes eurent un mot de compassion à voix haute a l’intention de la bonne Dame qui venait d’acheter cette furie enragée.

Telle un loup, elle hurla a la mort quand on lui passa collier et laisse autour du cou.
Et Nyah ne prit pas attention au paysage qui défilait autour d’elle. Attirée par l’eau, l’Ondine cherchait a briser ses liens, usant inutilement son énergie, a chaque fois que le liquide vital se laissait voir.

Enfin, la troupe arriva au castel royal et enfin Nyah jeta un œil a sa nouvelle maison. Quelque chose en elle se brisa alors, et elle se mit a pleurer toutes les larmes de son corps.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:56 (2017)    Sujet du message: *Nyuh?* Curiosités sur le marché.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com