Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Errance, errance ....

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Sep - 05:41 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Eve s’étirait doucement. Sa nouvelle vie dans le nord lui plaisait, elle se sentait bien ici. Même si a vrais dire, il faisait bien froid dans cette partie du pays. Mais qu'a cela ne tienne, le froid chassait les queutards.Et puis, elle n’étais pas une de ces "dames de cour" tout en robe et en chichi chochottes, elle. Eve etait une fille de la nature et elle en était fière.

Une fois de plus elle s'etait etablie a l'ecart de tout autre humain. Preferant le voisinage des loups et des ours a celui de ses compatriotes a deux pieds, la gardienne de bete s'etait exilée dans une petite clairière, tout entourée d'arbres. Non loin coulait une rivière, chose qu'Eve aimait par dessus tout. Plonger son corps dans l'eau et ne pas sentir comme un cadavre, voila qui plaisait enormément a la rouquine.

C'est d'ailleurs ce qu'elle partit faire, ce matin. Plonger sa peau dans le courant glacé du torrent. L'eau lui arrivait au nombril, teintait legerement ses orteils et ses levres de bleu, dressait ses tétons, et parsemait la chair de poule sur elle. Eve claquait des dents, mais le bain etait trop bon, vivifiant, pour qu'elle l'interrompe. Elle alla meme jusqu'a plonger sa tête, et mouiller sa chevelure de feu.
Qu'il etait bon de barbotter ainsi.

C'est le craquement d'une brindille qui fit sursauter la rouquine. Cherchant la source du bruit, Eve tournait la tete de gauche a droite, et de droite a gauche. Fébrillement, elle regagna la berge et se rhabilla a la hate. L'instant de paix que lui avait apporté le bain s'etait envolé, et la bergère etait rattrapée par ses craintes.

En rentrant chez elle, la bergère tomba nez a nez avec un groupe de bandits. Ils etaient vétu a la mode des chevaliers et tournaient autour de la chaumine de la rouquine, prennant au passage ce qui leur plaisait. Eve n'appreciat pas qu'on pille ainsi sa demeure et alpaga ces malotrus sans attendre.
"Reposez ca de suite! Vous etes chez moi! Retournez d'ou vous venez!"

C'est leur chef, un homme au gros nez, qui lui dedaigna un peu d'attention. "Il se trouve, susurra-t-il, que t'es sur nos terres, ma p'tite, et qui dit, nos terres, dit nos impots, et surtout, payer pour notre "protection" ."

Ses comparses se mirent a rire et l'un d'eux lanca au reste qu'Eve etait jolie et que ses possessions etaient merdiques. Qu'il y avaient d'autres moyens de payer. La pauvre rousse en etait enragée et bien décidée a mordre quiconque porterais la mains sur elle.


Dernière édition par Eve Yaelle le Lun 23 Sep - 05:56 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Raziel Van Folya
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Sep - 12:29 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

Les journées avaient été rude pour Raziel, depuis que le château de son seigneur avait brûler il avait fuit vers le Nord, rejoignant d'abord les terres de la Reine puis enfin celles des seigneuries du Grand Nord. Le jeune homme avait uniquement son armure et ses armes, sans cartes ni vivres il se contentait d'avancer de village en village accomplissant quelques missions rapides comme rattraper un voleur ou bien faire parler un prisonnier. Le soldat avait passer plusieurs nuits avec le prisonnier pour lui arracher des informations en plus de nombreux cris. Raziel avait commencer par le fouetter puis lui limer la peau sous les ongles une fois ceux-ci arrachés.

Maintenant Raziel se trouvait à l'orée d'une petite clairière, l'air était frais et il sentait la morsure du froid malgré sa cape, pourtant l'hiver était encore loin devant. Les bottes du guerrier écrasaient les feuilles mortes tombées par ci et là du chemin en terre battue. Ses pas étaient toujours de la même grandeur lui permettant de garde une allure correcte et rapide sans forcément trop s’essouffler.

D'après les indications d'un fermier lui avait donné il trouverait plus au nord une autre chaumière où il pourrait sans doute passer la nuit et trouver de quoi vivre en échange de quelques services. Bien entendu le jeune soldat était bien loin de ce douté de la nature du service, et si il aurait plus tôt qu'il s'agissait de règler le compte à deux ou trois pillards, soyez en certains qu'il aurait accéléré le pas.
Ce n'est que vers l'heure du déjeuner qu'il vit le haut de la chaumière, la maison devait appartenir à un très modeste personne et surtout à quelqu'un n'aimant pas forcément la compagnie. La bâtisse se trouvait dans le renfoncement de la forêt presque à son entré.

Arrivant devant Raziel vit trois personnes se servir dans le carré de terre, sans doute était-ce là un potager, en tout cas les trois pillards se faisaient plaisir et récupéraient tous ce qu'il leur passait sous la main. Leur voix s'éleva quand une jeune femme, environ la vingtaine les sermonna de ne rien toucher. L'un des trois voleurs, sans doute le chef de la petite troupe répliqua que sa chaumière se trouvait sur son territoire et que par ce fait ses biens étaient leurs aussi.
Raziel s'approcha pas à pas et pose son épaule contre un arme face à la jeune femme qui pouvait, elle, nettement le voir contrairement aux pillards.
Il voyait dans les yeux de la jeune femme rousse, car oui elle était rousse, la colère qui montait, après tout que pouvait bien faire une frêle femme comme elle contre ses bandits? Pas grand chose, du moins c'est ce que croyait le chevalier qui prit lentement sa dague de droite la faisant glisser hors du fourreau pour la planter dans la terre fraiche juste derrière le talon d'un des bandit le faisant sursauter.

-"Et bien et bien. En voilà des manières de parler à une dame. Vous dites qu'elle est sur vos terres? Et si moi je vous dis que vous êtes sur les miennes, ça voudrait dire que je serais dans l'obligation de vous faire partir. Mais non, je veux que vous restiez, après tout les bons os font les meilleurs fertilisant."

Évidemment Raziel mentait à propos de l'appartenance de ces terres, il cherchait juste à intimider les bandits. D'ailleurs son capuchons était toujours sur sa tête masquant ainsi son visage aux quatre personnes devant lui. D'un pas sure et lent il s'approcha encore jusqu'à être en face du premier bandit. Se dernier voulut lui donner un coup au visage mais d'un habile mouvement sur le côté Raziel esquiva et lui tordit le bras avant de lui enfoncer son genoux dans les côtes lui brisant ainsi la cage thoracique.

-"Pathétique. Je vais tout de même vous faire une fleure messieurs. Je vous offre un choix entre trois possibilités. Je vous tue après de longues heures d'amusement à ma manière, ou bien pour réparer vos torts vous serez serviteurs de cette dame. Où alors je vous force à l'être... Bien évidement, vous Dame aux cheveux de feu avez votre mot à dire et c'est vous qui allez choisir pour eux."


Raziel venait de trancher la main du même bandit qu'il venait d'envoyer au sol, uniquement par précaution, au cas où il aurait eut l'idée de prendre une couteau ou autre objet tranchant. Le chef des bandits lui avait sorti sa dague et l'autre son espèce de fronde. Qu'attendaient ils? La réponse de la dame aux cheveux de feu? Possible mais Raziel connait déjà l'issue de cette distraction, car oui pour lui c'était juste un amusement, ni plus ni moins. Il allait tuer l'homme à la fronde et ensuite briser les poignets de l'autre qui peut être n'était pas le chef de ce petit attroupement.




Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 23 Sep - 06:10 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

Eve fulminait littéralement. Si ça avait été possible, de la fumée sortirait de ses oreilles. Ses joues étaient rouges de rage, les jointures de ses doigts blanches a force de serrer les poings. Les yeux verts de la jeune femme auraient été des poignards que chaque voleur présent serait déjà raide mort sur le sol. Ah, qu'il était cruel le Tout-puissant de l'avoir faite femme! Quelle cruauté, oui ça ainsi, Eve ne pouvait pas - ou du moins pas beaucoup - se défendre seule. Toujours a compter sur un homme pour la tirer des griffes d'un autre homme. Il y avait la de quoi enrager.

Une ombre bougea dans les arbres et la rouquine crut percevoir un homme en armure en train d'observer les faits. S'agissait-il du chef de cette troupe de pillards? Elle n'en était pas sure, et le fut encore moins, quand la dague rencontra la terre aux pieds du brigand. Un instant elle crut que le chevalier de Beauregard, vassal du MontPiaf avait réussi a retrouver sa trace, et était là, prêt a la tirer de force aux panards, aussi démesurés que son égaux, du noble. Un soupir de soulagement lui échappa quand l'homme sortit des ombres, se révélant être un parfait inconnu. Il s'en suivit un echange de paroles et de coups, auxquels Eve ne compris pas grand choses. Guerroyer c’était bon pour les hommes, ça ne la concernait pas.

Pourtant le sang de la bergère se glaça quand il ne resta plus qu'elle est l'inconnu ,qui prétendait être le noble de céans, debout. L'homme souhaitait qu'elle donne son avis sur le destin des voleurs. Ceux ci lui demandaient grâce, l'appelant déjà "maitresse" et la suppliaient ... Eve ferma les yeux et plaqua les mains sur ses oreilles. C’était beaucoup a penser et décider en trop peu de temps pour la rouquine. Elle ne supportait pas de voir ces rustres, prets a violer et voler deux minutes au paravent, tendre les mains vers elle en signe de miséricorde.

"A mort!"

Les mots avaient franchit la barrière de ses lèvres sans que vraiment elle décide si c’était ce qu'elle souhaitai ou non. qu'importe. Leur destin etait maintenant scellé.
Revenir en haut
Raziel Van Folya
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 23 Sep - 09:28 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

La jeune femme avait prononcer son verdicts: la mort...Ainsi elle voulait que les trois bandits soient tués, une idée qui plaisait fort bien à Raziel, le jeune chevalier releva le premier bandit et de sa longue épée le transperça dans le dosla faisant ressortir entre les poumons par devant montrant qux yeux de la bergère et des deux autres pillards la rougeur du sang de leur camarade. Jetant le cadavre sur le sol, souillant ce dernier de ce liquide emplie de maladie, Raziel s'approcha du second bandit, celui à la fronde qui s'était relever voyant que supplier la femme ne servait à rien. Il arma son arme près à tirer une premier pierre mais la dague du chevalier fut plus rapide et se figea dans la jambe droite de l'homme juste dessous son genoux le bloquant ainsi de tout mouvement et le forçant légèrement à s'agenouiller. Raziel ne se préoccupa pas d'avantage de l'individu préférant jouer avec celui qui semblait être le chef de meute.  Il le désarma d'un coup de revers de son épée et le poussa contre le mur de la chaumière.

Le jeune chevalier ne s'occupait pas de la bergère, il avait une idée précise de ce qu'il allait faire et même si la jeune femme allait être plus que dégoutée il savait déjà qu'elle le remercierait à la fin d'avoir agis ainsi. L'homme par peur obtempéra et alla s'asseoir sur l'une des chaises en bois dans la cuisine et aussitôt ses deux fesses posées Raziel saisit sa tête pour lui briser le nez sur la table. Du sang s'échappait des narines du bandit. Raziel lui demanda de sa voix froide et autoritaire si il agissait seul ou bien sous leur d'une autre personne. Ne voulant répondre le bandit lui crachat du sang au visage, mauvaise idée. D'une main puissante Raziel réussit à plaquer la main ouverte du bandit sur la table et lentement il lui coupa les doigts un par un morceau par morceau.

Les cris et le sang emplissait la chaumière la rendant malsaine rapidement. Raziel fit signe à la bergère de s'approcher et lui demanda si c'était la première fois qu'elle voyait ses trois individus chez elle ou bien ils venaient souvent pour la voler. Attendant sa réponse le chevalier ballionna le bandit et lui attache les poignets à chaque coin de la table, laissant ses trois derniers visibles. Raziel sortit de la chaumière pour récupérer ses deux dagues égorgeant au passage le bandit à la fronde qui gisait blesser dans la cours. Il rentra de nouveau dans la maison de la bergère et posa ses deux dagues juste en face du pillard.

-"Et bien je crois que nous pouvons nous amuser... As tu du sel chez toi Femme? Je pense que notre amis à envie de sécher ses plaies avant que je lui en face de nouvelle. Sauf si il désire parler mais je crois pas ce qu'il ait à nous dire soit intéressant. "


B
ien évidement le terme de femme était assez respectueux puisque une grande part de la chevalerie aurait insulter cette femme vivant seule de sorcière ou de chienne errante. Chose que Raziel ne pourrait faire sauf si la femme faisait en sorte de mériter pareil nom. Il écouta sa réponse tout en se levant, il avait fin tout comme le bandit et désirait manger, il le fit aussi savoir la bergère aux cheveux de feu. Après tout il venait peut être de la sauver d'un viol ou d'un simple pillage elle pouvait se montrer reconnaissante.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 24 Sep - 07:31 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

Tout alla tres vite, Eve n’eut même pas le temps de fermer les yeux pour se protéger du massacre. Elle fixa le chevalier, comprenant qu'il aimait torturer et tuer. Un long filet de sueur lui descendit le long du dos, et la bergère frissonna. Le sang du premier homme lui éclaboussa le visage, et Eve cria de surprise. Les deux autres bandits tentèrent de fuir , l'un en se défendant a la fronde, l'autre en tentant d'user du corps de la bergère comme bouclier. Ce qui n’empêcha pas le chevalier dont Eve ignorait toujours le nom de l'attraper par les cheveux et de le tirer jusque dans sa cuisine, posant des questions et coupant la chair, encore et encore.

D'ailleurs celui ci ordonna a la rouquine de suivre et de lui dire si c’était la première fois qu'elle voyait ces malotru ou si les vols étaient réguliers. Eve haussa les épaules : "Eux c'est la première fois que je les vois, mais les vols datent pas d'aujourd'hui. C'est presque une fois par semaine qu'on se sert dans mon potager."

Prise de peur et par une fascination morbide Eve ne pouvait detacher ses yeux de l'affreux ouvrage du chevalier. Une partie d'elle se demandait si il allait operer de meme sur elle et cela provoquait des tremblements horribles dans son corps. Bientot on lui demanda du sel. Eve partit a toutes jambes fouiller ses reserves et elle revint vite avec une petite boite remplie du precieux conservateur. "J'en ai encore si necessaire" murmura la rousse. Puis elle alla se terrer dans un coin de la piece, apres, biensur avoir servi un ragout qui mijotait depuis le matin dans l'atre tiede de la cheminée. En y songeant, Eve se dit qu'a peu de chose pret, les bandits seraient entrés chez elle et auraient avalé son repas de la semaine. Une bouffée de gratitude l'envahi, a l'intention de Dieu, qui placa le sombre homme d'arme sur sa route, pour la garder des voleurs.
Revenir en haut
Raziel Van Folya
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 24 Sep - 15:51 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

Raziel fut bien heureux de manger quelque chose de chaud, bien que l'hiver était encore loin, le froid se faisait assez sentir. Il mangea lentement fixant le bandit droit dans les yeux le détaillant de la tête aux pieds. L'homme avait surement faim mais le chevalier n'allait surement pas lui donné pitance à manger. Le ragout de mouton sans doute était délicieux, il se demanda si c'était la bergère elle même qui l'avait fait ou bien une quelconque personne qui lui aurait vendu sur le marché qui se déroule tous les trois jours dans un village plus à l'ouest. Une fois l'écuelle finit Raziel la posa devant le bandit, il restait deux trois morceaux de viande au fond, loin de lui l'idée de gâcher pareil festin, mais il avait un interrogatoire à poursuivre. Il se leva et retira le bâillon de l'homme le giflant de sa main ganté pour qu'il retrouve usage de sa mâchoire.

-"Bien. D'après ce que j'ai compris sale vermine, toi et tes petits camarades venez piller d’honnête personne... Je vais pas te mentir et me faire passer pour le preux chevalier qui sauve les demoiselles en détresse, je suis Raziel Van Folya, ancien bras droit du Baron de Dritzz, aussi surnommé le Tortionnaire. Veux tu savoir pourquoi on lui donnait ce titre? Parce que ses méthodes de tortures étaient les plus barbares et efficaces dans le royaume. Mais à ton avis, qui pratiquais ses délicieux moment de parlotte ? Moi évidement. Maintenant on va parler sérieusement. La gente dame que voilà nous a apporter du sel, un si bon conservateur, pouvant également produire des brûlures sans pareil.. Dis moi où trouver le reste de ta bande et je te laisserais la vie sauve. Si tu refuse ou persiste dans ton silence de mort, alors je mettrais fin à tes jours et je te jure de prendre mon temps ainsi que mon pied."

L'homme tremblait comme une feuille et le sang continuait de couler de ses doigts manquant, formant une flaque sur le sol. Il persista dans son silence ce qui obligea le chevalier a poser ses morceaux de doigt dans le bol de sel puis dans le ragout, le bandit avait faim? Tant mieux, le repas était servit, prenant sa tête de ses mains gantés il le força à manger plongeant sa tête dans le bol en bois, les morceaux de doigts une fois avalé ressortir rapidement en vomis salissant d'avantage le sol de la petite chaumière. Mais le supplice ne s'arrêta pas là, sortant sa gourde de vin de sa ceinture il en fit boire au bandit, le vin et le sel mangé, une fois mélangé dans sa gorge commencèrent à le brûler, lui arrachant de nouveau des cris. Il déposa ensuite du sel sur les plaies du bandit, lui retirant enfin des réponses. Suppliant le chevalier d'arrêter il lui révéla l'emplacement de son campement ainsi que le nom de leur chef: Brand. Voilà qui était plaisant à entendre pour le chevalier. Il se tourna vers la bergère qui s'était assis dans un coin de la pièce observant avec admiration et dégout la scène.

-"Femme connais tu se nom? En tout cas je ne connais pas la région et je pense que tu pourras me guider jusqu'à se fameux campement, nous partirons se soir. Je ferais le nécessaire concernant les cadavres des deux hommes gisant dans ton jardin et quant à lui... *Raziel dégaina son arme et lui tranchant la tête, celle ci tomba dans le bol en bois* Et bien je ferais aussi le nécessaire. Nettoie ton sol, et prépare donc de quoi nous nourrir se soir. Certes tu n'as rien demandé mais à la vue de la croix dans ta maison tu es une femme de Dieux, et il serait mal de pas nourrir quelqu'un qui te rends service. J'ai besoin de vivre pour continuer par route ainsi que d'une carte. Si tu n'en as pas nous en trouverons surement dans le campement de ses pillards."

Une fois sa tirade terminé il écouta patiemment la réponse avant de tirer le cadavre et de nettoyer lui même le contenu du bol. Il trouva dans le champs de bergère une pelle qu'il utilisa pour creuser plus au loin une sorte de fausse assez grande pour les trois corps et la tête manquante. Le creusage lui prit bien une bonne heure, juste de quoi laisser le temps à la bergère de remettre de l'ordre dans ses esprits ainsi que dans sa modeste demeure. Raziel revint la pelle sur les épaules, la posant à l'entré il regarda la jeune femme aux cheveux de feu lui demandant enfin si elle avait un nom.



Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Sep - 06:15 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

Eve se terrait dans un coin de sa maison. Composée que de deux pièces et d'une remise, la bergère ne pouvait pas aller bien loin.S'enfermer dans sa chambre, alors que les hurlements du brigant résonnaient dans sa cuisine n'etait ni seant, ni malin, car l'imagination etait traitresse et proliferante.
Aussi la rouquine s'assit sur un tabouret, au fin fond de la pièce. Les beuglements du pauvre etre lui brisaient le coeur. Quand elle avait ordonné leur mise a mort, Eve pensait que ca serait rapide et a cette heure ci, deja finit!

Si on lui avait dit qu'elle aurait droit a une sceance de torture sous son toit ...
Les joues de plus en plus pales, et la nausée au ventre, la bergère leva la tete quand le chevalier Van Folya s'adressa a elle, reclamant encore a manger et surtout un guide pour le soir meme. Nouvellement arrivé, Eve ne connaissait que peu le coin, se limitant au village voisin et aux bois alentour.
Le coeur au bord des levres, Eve ne put que secouer négativement la tête. Non elle ne connaissait pas ce Brand, non elle ne connaissait pas la région. Non, non, non.

Nettoyer le sang ... Son chiffon a la main, la rouquine ne sut pas quoi faire. Son coeur lui dictait de fuir a nouveau, de quitter le nord, de partir, partir, partir ... Oui, mais pour aller où demandait alors la raison? Retourner chez MontCuicui et ses jeux pervers? Ou ailleurs? Les doigts d'Eve tremblaient, elle lacha son linge, incapable de nettoyer quoi que ce soit. Elle ne voulait plus rester ici. La maison etait trop exposée, surtout si le chevalier partait en vendetta contre les voleurs. Ces derniers auront tot fait de decouvrir d'ou venait cet homme et raseraient vite fait la demeure de la bergère, la tuant surement au passage.

Le retour de Raziel fit sursauter la rouquine. Son nom? Eve posa les yeux sur l'homme se demandant jusqu'ou elle pouvait lui faire confiance "Renarde" murmura la jeune femme, "Ou Fille du Feu. Ca ira." Par ces mots, Eve faisait comprendre qu'elle n'accordait pas sa confiance pleine et entière au sanglant homme. Une lueur de defit s'alluma dans ses emeraudes, l'air de dire "essaye juste d'en demander plus et je te plante!"
Revenir en haut
Raziel Van Folya
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Sep - 16:51 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

La jeune femme lui avait d'avantage donné des noms de scène que des prénoms, mais soit, Raziel ne comptait pas insister, après tout moins elle en savait sur lui et mieux il se porterait, tout comme elle sans doute, en tout cas Raziel devait trouver de quoi manger, et la bergère ici présente était la seule personne à être capable de lui fournir de la nourriture mais il n'était pas dupe, elle n'allait surement pas lui en donner gratuitement. Elle lui avait également assuré ne pas connaître la région ni ce fameux Brand, chef des bandits... Voilà qui posait un problème mais Raziel avait une idée en tête et elle n'allait surement pas refusé cet offre. Après tout, elle désirait vivre en paix, alors Raziel pouvait la lui offrir en échange de quelques rations pour la route. Il allait quand même trouver ses bandits, fort dommage qu'il ait tué le seul qui aurait pu lui indiquer le chemin. Il fixa de nouveau la jeune femme aux cheveux de feu.

-"Je veux bien croire que tu ne connais pas la région, ni ce fameux Brand, mais eux ne te veulent pas forcement du bien. Si je n'avais pas été là pour te sauver les fesses femme, tu serais probablement allongée sur ta propre table en bois, les jambes écartées à servir de réceptacle à semence. Que comptes tu faire femme? Fuir les problèmes, les laisser te piller et surement plus tard te violer comme la dernière des chiennes? Je connais ce qu'est l'errance, je vis dans l'errance de ne pas avoir un toit, toi tu as la chance d'en avoir un alors protège le. Tu connais pas la région mais tu sais mieux te repérer que bois dans la forêt, je ne suis pas un homme d'extérieur vois tu, mais toi, tu n'as pas trouver ses moutons ici, tu as été les ramener un par un je suis sure. Alors montre moi comment tu les pistes.. Sauf que nos moutons seront armés... Prend une couteau et une fourche, je t'attends dehors."

D'un pas rapide Raziel sortit de nouveau de la maison de la jeune femme, il avait surement touché un point sensible. De plus avec énormément de chance, il trouverait peut-être de quoi manger dans le camp des pillards, ainsi la femme serait gagnante sur deux face du dés. Elle garderait ses provisions, et ne se ferait plus voler par des rapaces. Le soldat fit les cent pas avant de la voir enfin sortir de sa maison, elle avait prit sa décision mais laquelle. Si elle refusait, non seulement il reviendrait, mais en plus Raziel ne se priverait pas de la voler pour survivre, évidement il n'en dit pas mot préférant attendre que la dame aux cheveux de feu parle.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Oct - 08:45 (2013)    Sujet du message: Errance, errance .... Répondre en citant

Eve ne tourna même pas la tête quand il lui parla, ne lui présentant que son dos et ses boucles rousses.
Dans son cœur, une voix se rebiffait, et hurlait que cette maison était a Logan et elle. L'abandonner était impossible. Impossible. La jeune femme voulait hurler, hurler et tuer. Pour que Logan revienne pour que plus personne ne trouve sa maison, pour que ....

A quoi ca servait de prier, de souhaiter, de demander? Logan ne reviendra pas, il est retourné auprès de sa maitresse, capturé par ses sbires. Peut être est il mort, pendu, torturé ou pire. Eve secoua la tête, chassa les larmes qui lui montaient aux yeux. Rien ne lui servirait de pleurer maintenant.

D'une main tremblante, elle se saisit d'un sac et y fourra deux gourdes vides qu'il faudrait remplir a la source non loin. En plus de ca, elle empaqueta du pain, des pommes et autres légumes qui peuvent se manger sans cuire, ainsi que du fromage dur et sec. La bergère jeta le tout sur son épaule et se dirigea vers la porte de la maison. Entre temps elle fixa du regard ces pieces ou elle avait vécut, son "Chez elle". Eve soupira, peut etre serait-il possible de revenir la.

Puis sans prendre d'arme elle se dirigea vers la foret.

"Bon vous venez? On a pas toute la nuit!"

Oh non, et qui sait, peut être que la nuit ne suffira pas pour débusquer les pillards et leur chef. Elle leva le nez, le soleil se couchait et bientôt les étoiles orneront de leur eclat les environs.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:32 (2017)    Sujet du message: Errance, errance ....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com