Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 12:42 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
-Il pensait que c’était mon enfant…je suis désolé

Dit il en le regardant descendre de la carriole. celui-ci frappa dans un arbre, les larmes aux yeux, et Loki préféra lachement regarder ailleurs. Sa journée n’avait pas été gaché…au moins elle avait été belle. Il voulait juste sentir Montferrand contre lui. Il voyait sa peine et son chagrin. Il fut soulager de savoir que Montferrand ne dirait rien…enfin…Salvagine trouverait toujours un moyen de savoir si Loki avait parlé ou pas. Mais…bon… il sourit.. Lui aussi était content de se retrouver avec Montferrand. Quand il avait été loin de lui, il s’était sentit mal et avait tout fait pour le retrouver, il ne voulait pas…que ça se reproduise. Il ferma les yeux et le reste du chemin se passa dans une sorte de silence, à la fois pesant, empli de rage et de ressentiment, mais il y avait aussi une tension. Loki avait laché un « c’est pas grave » à la fin…sans plus.

Ils arrivèrent enfin et le cœur de Loki battait  à tout rompre. Il se tourna vers le seigneur et celui-ci lui attrapa les épaules pour l’embrasser une fois encore. Loki resta encore une fois sans réaction, jusqu’à ce que Montferrand parle de nouveau. Pourquoi faisait il ça ? C’était bizarre, mais Loki ne se faisait pas d’illusion, seulement, il ne put se retenir et se mit face à Montferrand:

-Vous savez de toute façon…si elle ne veut plus de vous je suis là, je ne peux pas enfanter…ni quoique ce soit…mais je pourrais tout faire pour que vous soyez heureux. vous êtes tout aussi beau qu’avant et…mes sentiments ne changeront pas à votre égard…j’espère tout de même qu’elle sera là…

Il lui avait attrapé la main puis l’avait prit dans ses bras de nouveau:

-Je ne sait pas ce qui…vous a poussez à m’embrasser, mais aussi désespérant que cela puisse paraitre vous pouvez recommencer autant de fois que vous le voulez. Même si c’est par pitié ou compassion ou je ne sais quoi.

Puis il rajouta:

-de toute façon je suis sur qu’elle vous trouve tout aussi beau.

Il lui sourit et se détacha. Loki soupira intérieurement…il était prêt à se conduire comme une bonne chienne pour Montferrand, à quémander de l’attention. Il ferma les yeux. Était il si désespéré ? En même temps que pouvait il faire ? Montferrand ne l’aimait pas…comme lui l’aimait. Loki n’arrivait pas à se dire qu’il ne devait rien attendre de lui. Au fond il espérait toujours qu’il se passe quelque chose…mais il soupira de nouveau. Non il n’y aurait rien, il était peut être temps qu’il réfléchisse, essaie de faire taire ses sentiments.
Il marcha un peu plus vite et rentra dans le château, les yeux embués de larmes. Ça avait été une magnifique journée. Pendant une journée, Loki s’était sentit à sa place, heureux, réellement et malgré la rudesse de la veille…il s’était sentit apaisé par toutes les attentions de son maitre. Il l’aimait tellement. Son père devait se retourner dans sa tombe en voyant ça. Il alla dans la salle d’eau pour se débarrasser de tout le sable qu’il avait dans les cheveux. En même temps, il pouvait chialer en paix, même lui ne le verrait pas. Ses larmes seraient mélangés à l’eau. Ni vu ni connu. Il prit de l’eau, enleva son haut et versa de l’eau sur sa tête. Encore, une fois, même s’il le voulait, il retint ses larmes et se ressaisit. Il était passé tellement vite, qu’il n’avait pas vu si Salvagine était là ou non…Montferrand le verrait bien. Et pour le bien être du seigneur…il espérait qu’elle soit là.

Il avait l’impression d’être une bonne femme à toujours vouloir le bonheur des autres et pas le sien. À croire que quelque chose l’empêchait d’avoir ce truc qui lui permettait de s’accorder un peu de bonheur. Il jeta un des seaux sur le sol et soupira se calmant un peu. Il se posa dans la salle d’eau s’appuyant contre un mur et attendit…
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 13:39 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

La nuit s’annonçait. Seuls les rapaces nocturnes faisaient entendre leur cri. 
Elle tentait vainement de trouver le repos, inquiète pour eux.  
Elle songeait encore à ce qui s’était passé : avec le chambellan, avec Loki, avec Sébastian… Et elle se l’avouait c’est ce qui lui faisait le plus mal : mal de ne pas avoir su et mal de ne pas pouvoir lui parler.  
  
Ses oreilles étaient aux aguets. Il lui sembla entendre du bruit. Son cœur s’emballa. De là où elle était, elle en pouvait rien voir… Elle avait vision d’horreur : le chambellan qui ramènait la dépouille de Montferrand. Elle ravala un sanglot. 
  
Elle n’avait rien pour se défendre, rien pour aller se cacher. Elle se leva et fut quand même rassurée en sentant ses jambes un peu plus solides qu’auparavant. Ses contractions avaient pratiquement disparues laissant place à des sortes de courbatures. Elle rentra se saisir de la dague, sa précieuse dague, son seul bien qui lui avait été donné. Ce bien qui par malheur avait provoqué bien des blessures.  
  
Tremblante, elle revint sur le promontoire du perron. Le bruit se précisait et arrivait vers le château.
Pour la première fois également, elle avait peur… elle ne savait pour qui ni pour quoi, mais quelque chose l’angoissait… 
Il lui tardait de revoir Sébastian, vivant. Elle ne pouvait détacher de son esprit une possible embuscade… Elle n’aurait de répit que lorsqu’elle l’aurait vu de ses yeux. Le voir lui dire que…  
  
Le bruit se rapprochait, il lui fallait agir, ne pas rester là, à la vue sous le clair de Lune… 
Ne pas aller vers les écuries, les intrus s’y dirigeraient sûrement pour y abreuver leurs bêtes… C’était regrettable, il y avait de quoi s’y cacher mais aussi de s’y faire piéger.  
Ne pas rentrer dans le château… elle ne s’y sentait pas à l’aise et elle serait faite comme un rat en cas d’intrusion ennemi. 
Elle ne se sentait pas la force d’aller hors de l’enceinte : trop difficile encore de courir pour accéder rapidement au couvert des bois et des broussailles. Il lui fallait s’arrêter de temps en temps. 
  
Une seule solution : entrer et juste derrière la porte il y avait un creux sombre dans le mur, pas grand, elle pourrait s’y glisser à son aise. La porte grande ouverte la dissimulerait. Pas une bonne solution en fait, elle ne verrait pas qui arrivait… Et si c’était Sébastian ??? Son cœur s’emballa de bonheur vite assombri par de sombres pensées. Le temps était à l’action, et elle ne savait quelle conduite tenir. Diable de chambellan… 
Elle opta pour se tapir dans un coin sombre de la cour. La muraille était pourvue de quelques anfractuosités équipées de meurtrières. Elle se réfugia dans la plus sombre et la plus éloignée des bâtiments. 
  
Elle descendit donc prudemment et lentement les escaliers. Elle avait pris la précaution de se munir d’une des capes noires afin de se dissimuler. Elle se tapit dans le coin le plus sombre. SA dague serrée contre son cœur, bien décidée… Son sang battait contre ses tempes, il lui semblait que ça s’entendrait à des lieues à la ronde. Décidément, cette bâtisse ne lui plaisait guère, aucun moyen de s’y cacher sûrement. Rien ne valait la forêt, ses vallons et ses grottes. 
  
Le bruit était à présent là. Elle reconnut la charrette et surtout la silhouette de Sébastian. Il était vivant et là. Si elle n’avait pas été au sol, elle y serait tombée d’émotion… Elle vit le convoi se diriger vers les écuries, elle n’entendit aucune des paroles, mais il discutait avec Loki. Lorsque les hommes se tenaient et se dirigèrent vers l’escalier monumental.  
Enfin libérée du poids pesant de la peur et de l’angoisse de cette journée, elle était encore sous le coup de l’émotion et ne pouvait bouger de sa cachette. 
Elle voulait crier le nom de Montferrand, mais seules quelques syllabes étouffées sortirent de sa gorge.  
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 02:47 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Ainsi le gros porc pensait que Loki était celui qui avait enfanté Salvagine?? les choses devenaient plus claires car lors de son dernier passage Tristan avait fait fuir la jeune femme, il n'avait ainsi aucune raison de penser qu'elle portait l'enfant de Montferrand, et connaissant la haine des bâtard, des femmes et des gueux du gros, celà devenait plus clair.
Désolé... Loki n'avait pas à l'être... être désolé de la folie d'un homme oui surement cependant




Le seigneur renouvelait ses marques d'affection envers Loki mais étrangement il semblait dubitatif sur la répétition de celle ci.
Vous savez de toute façon…si elle ne veut plus de vous je suis là, je ne peux pas enfanter…ni quoique ce soit…mais je pourrais tout faire pour que vous soyez heureux. vous êtes tout aussi beau qu’avant et…mes sentiments ne changeront pas à votre égard…j’espère tout de même qu’elle sera là…de toute façon je suis sur qu’elle vous trouve tout aussi beau. 


Il le savait que Loki lui était fidèle, depuis le début ce dernier lui apportait sincérité, marque d'affection, amour. Mais il avait bien résumé il ne pouvait pas enfanter et malgré toutes ses attentions l’instinct de Montferrand se dirigeait vers les femms malgré que Loki l'ai quelque peu déverrouillé à un plaisir et des attentions jamais connu.
Quand à le trouver aussi beau... encore une fois Loki tentait de positiver mais avec un oeil en moins de 2 dents cassées, il en doutait fortement.


Il sourit au jeune homme et caressa sa joue sans trouver de mot.
Lorsqu'ils montèrent les escaliers le coeur de Sebastian battait à tout rompre... ainsi il aurait sa réponse... si elle avait fuit et à son avis pour toujours ou non...
Loki parla lentement


Je ne sait pas ce qui…vous a poussez à m’embrasser, mais aussi désespérant que cela puisse paraitre vous pouvez recommencer autant de fois que vous le voulez. Même si c’est par pitié ou compassion ou je ne sais quoi.


Si le début de la phrase de Loki lui avait plu la fin beaucoup moins, Il eu une envie de giflé le jeune homme mais il en avait pas la force ni le coeur, par compassion ou pitié? pitié de? compassion? de ? non il l'avait embrassé par plaisir, envie de lui et se faire du bien de se sentir apprécié et aimé mais Loki avait prit celà pour de la pitié. Décidement la bonne journée s’émiettait au fur à mesure de la soirée.
Et ça commençait à faire trop, la porte de la salle du banquet s'ouvrit et comme il le redoutait la pièce était vide, Loki se dirigea vers la salle d'eau laissant le seigneur seul dans l'espace, pour ne avoir le coeur net il alla dans sa chambre toujours rien.


Ainsi donc elle avait fuit elle aussi... trouver protection ailleurs, une vraie protection il espérait... pas une qui lui fasse perdre un enfant... il se posta près de sa table posant les poings dessus, son poing meurtri plus tôt le tiraillait, son oeil également, une baisse de moral violente se fit, en un rapide tour de situation.


Salvagine, perdue, son enfant tant désiré perdu, Son chien mort, Enguerrant mort, lui blessé, défiguré et anéanti, et les quelques preuves d'attention qu'il s'osait à faire n'étaient pas prit comme il le souhaitait... comme il l'avait dit à Loki dans la matinée... il ne servait plus à rien, son espoir d'enfant était terminer c'était peine perdue, rien n'irais jamais comme il le souhaitait.


Comme jamais dans sa vie ses jambes le portait à peine, il prit une bouteille d'alcool fort et s'en empiffra de longues et lentes lampées.
Il pose ses épées, une grosse bourse d'or sur la table, sa cape près des affaires de Loki et sortit.


Le seigneur descendit les marches et s'en alla vers le puit sans vraiment contrôler ce qu'il faisait, guider inconsciemment...
Il posa ses mains sur le rebord regardant le fond avec la plus grand attention il était trèèèès profond et serait mieux au fond, avec l'euphorie de l'alcool montant à sa tête il se pencha un peu plus dans le trou.




ordre: peu importe 
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 03:38 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Loki était dans la salle de bain repensant à son maître et ses baisers. Il se demandait s'il ne s'était pas trompé sur ses intentions. Peut être aimait il juste embrasser Loki. Mais Loki n'arrivait pas à se dire ça. Il n'arrivait pas à ce dire qu'on pouvait simplement le désirer. Mais en même temps avant que salvagine et lui soient ensemble montferrand aimait bien le prendre et Loki adorait ça.

Il eut un sourire et passa une main sur son visage tout en soupirant. Il allait aller voir son maître pour lui parler. D'ailleurs il n'avait pas vue la jeune femme. Était elle vraiment partie? Elle qui lui avait dit de ne pas partir. Il fut prit de panique et sorti de là salle de bain en courant. Ne voyant pas montferrand il courut pour le chercher et l'appeler. Il criait son nom puis alla dehors le voyant près du puis penché de la sorte le jeune homme manqua de faire une crise cardiaque

Il ne sut quoi faire ne bougeant pas alors que les larmes lui montaient aux yeux. Loki pourrait surmonter tout sauf ça. Les sévices du chambellan, les tortures de montfaucon la mort même mais pas voir le seigneur au fond de ce puie. Il couru vers lui et le tira contre lui l'éloignant le plus possible alors que déjà il pleurait et cette fois sans se cacher

-qu'est ce que vous faites?!

Il le serra contre lui ses mais se perdirent sur son corps alors qu'il semblait se demander s'il était toujours la

-vous n'avez pas le droit de.faire ça ou de penser à ça. Me laissez pas !!!

Il puait l'alcool à plein nez. Loki le tira vers l'intérieur

-vous avez trop bu. On va rester dehors pour prendre l'air nous rentrerons après

Il le fit s'asseoir à même le sol et lui caressa la joue lui déposant un baiser sur la joue:

-je suis désolé pour ce que vous j'ai dit tout à l'heure mais personne...enfin vous ne m'aviez jamais vraiment embrasser avant

Il se leva et le regarda. Il voyait sa peine. Loki essuya ses larmes lui:

-je vais vous chercher de l'eau ne bouge pas...

Il alla à l'intérieur laissant la porte ouverte et alla chercher de l'eau et à manger mais il se posa quelques secondes à l'intérieur son coeur avait failli lâcher. ..Et ses jambes tremblaient. Il ne put se lever de suite.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 06:53 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Ses paroles s’étranglèrent lorsqu’elle le vit disparaître dans le château à la suite de Loki.
Elle regretta amèrement de ne pas être allée se réfugier dans la salle.

Elle descendit de sa cachette toujours recouverte de sa cape noire. Son cœur s’emballa de nouveau lorsqu’elle vit Sébastian s’avancer d’un pas plus qu’hésitant vers le puits. Elle resta pétrifiée sur place. Lorsqu’elle le vit se pencher dangereusement, elle tenta de courir vers lui, mais son corps ne lui obéissait pas. De toute manière, l’arrivée de Loki la devança.Celui-ci plus rapide, tira le seigneur de son mauvais pas et l’éloigna du danger.
Salvagine comprit qu’il aurait voulu mettre fin à ses jours.

Elle entama sa progression silencieuse vers les hommes. Elle s’était décidée à aller le serrer dans ses bras, lui dire qu’il lui manquait, qu’elle voulait rester, encore d'autres choses qui ne leur appartenaient qu'à eux...

Le monologue de Loki lui parvint aux oreilles. Ça restait évasif et flou mais elle avait peur d’avoir compris…
Elle était stupéfaite. 
  
Fataliste, elle se dit qu'elle l'avait bien cherché... Si elle avait eu la force de les accompagner, mais autant moralement que physiquement, ça lui a été impossible.
  
Elle profita néanmoins du départ de Loki pour s’avancer, vers Sébastian. Elle qui voulait tant le revoir, elle n’en était plus tout à fait sûre à présent. Il semblait l'avoir remplacée. Malgré elle, des larmes silencieuses s'échappaient de ses yeux. A nouveau ses jambes flageolaient, le peu de force récupérée venait juste de s'envoler de nouveau.
  
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 10:16 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Se tête tanguait et ne forçait plus, plus envie de lutter ou forcer sur quoi que ce soit... Le chambellan voulait ses terres, sa vie... qu'il les prenne il n'avait plus goût à rien tant ce gros porc lui avait tout enlever.
Cette si bonne journée resterait le dernier moment de bon avant cette chute et ça en serait fini, Loki trouverait sa liberté totale et se ferait une nouvelle vie avec les biens laissés, il espérait que Salvagine en fasse autant là où elle avait fuit.


Lentement et presque amusé il se balançait de plus en plus la tête dans le vide, l'alcool faisait son effet et diminuait sa conscience du danger et des choses.


Il entendit crier ca résonnait dans le long tube de pierre, il n'en fit pas cas, plus rien à faire.
Soudain il se sentit happer par le col, et trimbalé en arrière, il faillit en tomber sur le sol pas vraiment en état de comprendre ce qu'il se passait.
C'était ce brave Loki qui pleurait à chaudes larmes et serrait Sébastian contre lui 


qu'est ce que vous faites?!


Le jeune homme le serrait contre lui, et ne lui laissa pas le temps de répondre.


vous n'avez pas le droit de.faire ça ou de penser à ça. Me laissez pas !!! vous avez trop bu. On va rester dehors pour prendre l'air nous rentrerons après


Lentement il le fit s'asseoir, alors que le seigneur titubait un peu plus, ses jambes étant comme en coton, il regardait Loki à moitié l'oeil dnas le vide et perdu.


je suis désolé pour ce que vous j'ai dit tout à l'heure mais personne...enfin vous ne m'aviez jamais vraiment embrasser avant
je vais vous chercher de l'eau ne bouge pas...


Montferrand leva les yeux vers Loki et perdit toute son euphorie alcoolique, son regard se troublant de peine et chagrin.
Il ouvrit la bouche mais rien en sortit. Impossible à exprimer ce qu'il ressentait ... ou ne ressentait plus... plus vraiment d'envie ou de projets... aucune bonne perspectives que de la perte et des efforts inutiles.


Sebastian préféra baisser la tête, encore surpris du tutoiement de Loki, quelques minutes passèrent et il se laissa s'écrouler sur le sol sans aucune retenue, se rappellant ses derniers bons souvenirs, cette journée... les escapades avec Salvagine et les moments passés avec ces deux derniers compères, les bons...


Il entendit des pas, habituellement il aurait tressaillit armes aux poings mais il n'ne fit rien ouvrant péniblement un oeil pour voir qui venait, espérant le chambellan ou un de ses gardes venir finir le travail.
Mais au fur et à mesure que la silhouette approchait, il reconnaissait le pas, malgré qu'il soit très hésitant, il la reconnue, elle n'avait pas fuit? ou venait elle faire ses adieux peut être?
Honteux il tenta de se redresser et s'asseoir convenablement, il n'avais même plus l'envie de se tenir debout, il avait envie de la voir son visage au clair de lune, sentir sa peau mais sachant ce qu'elle avait subit et traumatiser par son oeil, il mit une de ses mains sur son bandeau et n'osa la regarder en face, avait elle vu qu'il était à moitié dans le puit?


Il avant honte de tout et, il garderait tout ce que lui avait dit Loki pour lui.. malgré la boule que ça provoquait dans sa gorge, il ne pouvait pas la regarder ans les yeux, il fondrait en larme aussitot.
Gardant la tête basse il marmonna
tu... viens faire tes adieux à ton vieux seigneur borgne?
il avait la voix serrée, mal dans sa peau, mal à l'aise, ne sachant absolument pas l'état d'esprit de la jeune fille et ne voulant pas trahir la promesse faites à Loki.


il s'osa à balbutier encore quelques paroles pour meubler le silence sans trop y croire
tu... aurais dut venir cette après midi.... la plage... la mer.. tu te souviens... c'était calme... ça m'a rappeler..
Il s'arreta contenant un gros sanglot qui etouffa la fin de la phrase. 
 
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 16:17 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Elle le secoua et laissa sa colère exploser, la même colère qui l’avait poussée à rouspéter après Loki, elle ne criait pas mais ses mots étaient remplis de rage :  
   
Ce n’est pas moi qui allais dire Adieu ! Ce n'étaient donc que des paroles en l'air la défense de ses terres... Vous vous êtes vu ?... Secouez-vous !   
   
Elle voulait le faire réagir... Elle déversait là le flot de peine qu’elle avait eu et cette peine encore plus grande lorsqu’elle l’avait vu à moitié dans le puits. Mais pourquoi avait-il fait ça ? Un doute lui traversa l’esprit : et si Loki avait parlé… Elle essuya ses larmes avec une de ses manches, ce qui eut pour effet de la calmer un peu. Elle respira un moment tentant de maîtriser ses tremblements. Elle s’agenouilla face à lui, enlevant doucement le bandeau qui cachait sa face mutilée, tout en enserrant doucement ses joues entre ses mains et le regardant fixement, le regard était noir certes mais bien ancré sur lui, les paroles étaient toujours dures, pour ne pas craquer devant lui :  
   
Je ne viens pas dire Adieu… Ni retrouver un Seigneur… Je ne veux pas vivre avec un Seigneur… Je veux vivre avec un homme, borgne ou pas je m’en fiche ! Et ce n’est pas ses yeux que j’aime chez cet homme…  
   
La dernière phrase fut prononcée plus tendrement. Malgré toute sa colère, sa douleur, sa honte, elle tentait de faire la forte face à lui. Elle se résolut à ne rien lui dire, ne pas lui amplifier sa douleur interne… Elle pouvait supporter seule cette horreur. Et puis, qui sait, peut-être que…  
Elle trempa un de ses chiffons dans le seau d’eau puisée au puits et lui essuya le visage. La clarté de la Lune ne lui permettait pas de voir l’étendue des dégâts, mais elle pouvait aisément les imaginer.  
   
tu... aurais dut venir cette après midi.... la plage... la mer.. tu te souviens... c'était calme... ça m'a rappeler..  
   
Elle s’empara de la main de Montferrand. Elle était en véritable empathie avec lui. Comment lui faire comprendre sans lui dire la vérité que ça n’avait pas été possible, et encore, elle doutait de ses capacités physiques. Un sanglot de sa part fit écho à celui de Sébastian :  
   
Je… Je ne… Je ne pouvais pas… J’aurai… Moi…  
   
Ses paroles étaient décousues. Elle aurait voulu le serrer dans ses bras. Elle n’osait pas.  
Les quelques mots prononcés par Loki l’interrogeaient encore. Et si à la plage ?... Non, elle ne pouvait se résigner à le croire, et puis Montferrand avait raison, elle aurait du y aller. Elle lui prit les mains, lui attira l’attention :  
   
Si vous êtes trop fâché, trop en colère après moi… Je… Je disparaitrai… Si vous voulez bien que je reste, vous savez où me trouver…  
   
Elle se releva en s’aidant de la margelle du puits. Elle ne dissimulait plus sa peine. Et s’en retourna pleurer près de la meurtrière ne se sentant pas la force ni lecourage de remonter sur le perron.
 
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 15 Fév - 06:24 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Il s’était apprêté à amener de l’eau et à manger pour le seigneur, mais il entendit la voix de Salvagine et se stoppa. Il ferma les yeux et fut soulager. Au moins, c’était déjà ça de gagner. Il décida de ne pas y aller de suite. Il leur fallait un peu de temps. Il retourna dans la piéce principale. Il n’écouta pas la conversation…ça n’était pas la peine. Il leur laissait le temps de se retrouver. Quant à lui, il s’était assit devant la table et jouait nerveusement avec un fruit, alors qu’il essuyait quelques larmes qui coulaient malgré lui. Il croisa les bras et posa sa tête entre eux. D’une main distraite, il joua de nouveau avec un fruit, puis avec le récipient pour l’eau et enfin, il cessa tout ce manège pour mordre dans un fruit. Sans vraiment en avoir envie. Il se demandait comment allait être la vie du château à présent. C’était difficile à dire. Car déjà, il faudrait un peu de temps pour Montferrand et Salvagine, pour se retrouver correctement. Ça serait surement un peu bizarre pendant un temps. Mais ça ne durerait surement pas. Ils s’aimaient assez pour continuer longuement cette aventure qu’ils avaient déjà commencé.

Loki lui, ferait comme à son habitude, aller chasser ramener de quoi manger, s’entrainer. Il n’avait pas sut veiller sur Salvagine et Montferrand. Ça sera la première et la dernière fois. Il voulait devenir plus fort, pour eux pour les protéger. Loki n’avait pas réussi à grand-chose, à par retarder l’échéance…ça aurait put être pire…mais ça aurait put se terminer beaucoup mieux.

La respiration du jeune homme était régulière, alors qu’il commençait à somnoler sur la table. Il ouvrit les yeux quelques secondes, pour les fermer de nouveau .Il pensait à toutes les menaces du chambellan. Il n’avait vraiment aucun intérêt à ébruiter cette affaire. Vraiment aucun. Même si la garde royale ne dirait surement rien, mais le chambellan ,n’avait rien à faire sur les terres de Montferrand et encore plus pour torturer qui que ce soit. Enfin bien sur son histoire était bien rôdé…Comme toujours. Mais de toute façon, les corps des uns et des autres, étaient des preuves plus que suffisantes pour montrer toute la cruauté du chambellan et son esprit tordu. Loki avait été encore plus dégouter, en le voyant se caresser…Bien que discrètement, pendant qu’ils essayaient de faire Loki entrer en Salvagine. Un frisson d’horreur parcouru le jeune homme.

Il se redressa quelque peu, puis passa une main dans ses cheveux encore humide. Il en regarda quelques méches, puis s’affala de nouveau sur la table…que de mauvaises aventures.Loki espérait que ça soit fini pendant un moment. Moralement, il était au plus bas, même s’il ne le disait pas, et physiquement, il était vraiment épuisé. De plus il redoutait quelque chose…C’était certes un peu ridicule…quoique non. Mais étant donné que la blessure qu’il avait au sexe était encore fraiche, il se posait tout un tas de question d’ordre pratique et n’osait rien faire. Il avait peur et ne voulait pas avoir mal de nouveau…et ce pour quoique ce soit. Déjà le seigneur avait commencer à le décalotter… ça lui avait fait mal alors pour le reste, Loki appréhendait un peu. Il secoua doucement la tête, alors que ces jambes s’agitaient nerveusement sous la table. Il essaya de penser à autre chose.

Puis le sommeil vint le happer sans prévenir, la tête sur ses mains, des fruits et de l’eau devant lui, il s’était endormit. Au moins à ce moment là, il n’avait pas grand-chose à craindre à part les mauvais rêves bien sur…
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 05:56 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

La jeune femme parla sèchement, un flot de piques sortit de sa langue attaqua l'amour propre du seigneur, mais avant qu'il puisse répondre, il s'aperçu qu'elle avait raison
Ce n’est pas moi qui allais dire Adieu ! Ce n'étaient donc que des paroles en l'air la défense de ses terres... Vous vous êtes vu ?... Secouez-vous !   


En effet.... la défense de ses terres... vu le résultat... il n'avait rien défendu du tout... s'il s'était vu ... non pas encore mais il ne le voulait pas... il n'était pas beau à voir et il le savait... même si le fait d'être aussi démoralisé et bas le faisait rager, il n'arrivait pas à trouver de quoi rebondir... il était au fond du trou, pas dans le puit mais moralement.


Lorsqu'elle s'agenouilla devant lui, il tourna légèrement la peine pour éviter son regard et cacher sa partie meurtrie, elle souleva le bandeau et Sébastian se mordit la lèvre se retenant de lui demander de ne pas le regarder, cette plaie était sa honte, il se retenait de parler car une grosse boulet lui bloquait la gorge tant il retenait son chagrin.


Je ne viens pas dire Adieu… Ni retrouver un Seigneur… Je ne veux pas vivre avec un Seigneur… Je veux vivre avec un homme, borgne ou pas je m’en fiche ! Et ce n’est pas ses yeux que j’aime chez cet homme…  


cet oeil....
reprit il tristement.... Il essaya de prendre une grande respiration et parla comme il put
Je... pensais que tu allais partir... je n'ai pas sut te défendre... je te cause que des problèmes... malgré que j'ai besoin de toi... que... que je t'aime...
le seigneur replaca les bandelettes sur son oeil et cacha comme il put son chagrin et tout ce qui couvait en lui, tout ce que le chambellan avait détruit, elle essuya délicatement son visage avec de l'eau fraîche, lui n'avait qu'un désir la serrer contre lui.


Lorsque avec peine il rappela la plage elle répondit en sanglotant
Je… Je ne… Je ne pouvais pas… J’aurai… Moi…  
Loki avait sut combler le manque d'affection dont il avait affecter dans cette journée, mais Salvagine lui avait manqué et il s'étit inquiété à savoir ce qu'elle ferait et deviendrait... Elle se releva avec peine sans terminé sa phrase, il n'eu pas le temps de la prendre dans les bras, de l'embrasser et de fusionner son amour pour elle avec elle, si elle en voulait encore.


Si vous êtes trop fâché, trop en colère après moi… Je… Je disparaitrai… Si vous voulez bien que je reste, vous savez où me trouver…


Elle s'en alla encore une fois se dissimulant dans une meurtrière, le seigneur resta ainsi quelques minutes à respirer profondément, essayant d'évacuer les dernières bribes d'alcool.
Loki n'était pas redescendu, surement que le brave avait vu Salvagine en contrebas et par pudeur les avait laisser ensemble.
Il en sourit, satisfait et reconnaissant.


Sébastian se releva, se pencha à nouveau vers le puits mais pour en tiré un seau d'eau avec lequel il s’éclaboussa longuement, allant jusqu'à plonger la tête dans ce liquide très frais.
Il ota sa chemise, laissant les gouttes couler sur son corps puis il leva la tête respirant et regardant les étoiles, puis ôta le bandage et recommença le manège en essayant d'ouvrir l'oeil meurtrit sous l'eau.
La sensation de frais lui piqua la plaie et lui arracha une douleur mais tout en sentant que ça ferait du bien à cet oeil perdu de s'activer.


Le seigneur ressortit la tête de l'eau et jeta le seau, l'entendant heurté les parois, il se rendit compte de l'énorme bêtise qu'il avait faillit commettre.


Il avança dans la direction de Salvagine, d'un pas décidé sans trop savoir quoi lui dire.
Lorsqu'il arriva devant la jeune femme, celle ci sanglotait et tremblait dans un recoin obscur, à son tour il se baissa vers elle et la serra dans ces bras.


fâché? fâché de quoi?? bien sur qu'il faut que tu restes.... je....je t'aime tant...
Etait ce à cause de tous ces évènements facheux? une envie de s'ouvrir... il l'avait dit... Il prit son faible et magre corps contre le sein et la serra fort contre lui, ses larges mains caressèrent ses joues et essuyèrent les larmes alors que sa bouche portaient un grand nombre de baisers sur son front, le bord de ses yeux et ses lèvres.




ordre: Salva > Montferrand (loki fait dodo sauf si rêves)) 
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 13:18 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Elle s’était de nouveau tapie dans le coin sombre, enveloppée dans la cape, la tête enfouie dans ses bras. Elle ne pouvait pas dissimuler sa peine et la laissait aller mêlée à de la colère.    
Les paroles surprises raisonnaient encore en elle. Elle doutait que Montferrand veuille encore d’elle si c’était vrai…    
Quoi qu’il en soit, elle avait voulu qu’il réagisse et l’avait piqué au vif. Elle sursauta néanmoins quand elle entendit le bruit d’une chute dans le puits. Rassurée, elle le vit se rapprocher. Elle tenta de s’essuyer le visage et d’apaiser ses sanglots. Elle n’y réussit qu’à moitié.    
Par réflexe, elle se terra aussi un peu plus lorsqu’à son tour il se pencha sur elle pour lui dire tout son amour. Sans lui laisser le temps de réagir il la serra dans ses bras. Elle le repoussa fermement et toujours en colère pour le sermonner :    
     
Vous ne refaites jamais ça… là-bas dans le puits ou ailleurs…    
     
Il ne fallut guère de temps pour qu’elle le serre à son tour et lui parle d'une voix apaisée :   
 
 
J’aurai trop de peine de vous perdre vous aussi... je ne veux pas tout perdre de vous… je…
    
     
Évitant d’en dire plus, elle lui prit la tête entre ses mains et à son tour lui rendit les baisers évitant les zones meurtries. Les larmes qui coulaient étaient à présent des larmes de joie. Elle l’incita à s’asseoir, ses jambes vacillaient et ils restèrent un moment là simplement dans les bras l’un de l’autre, sans bouger.     
Elle prit un pan de sa tunique pour essuyer son visage. Elle en avait assez de pleurer, de rendre les autres tristes et tenta de le rassurer comme elle le pouvait :    
     
Vous n’auriez pu éviter l’embuscade… Loki et moi on a été imprudents… J’aurai dû rester là…    
     
Ces mots étaient dits comme une fatalité, sachant pertinemment que même dans l’avenir, elle ne pourrait se résoudre à ne pas aller en forêt. D'ailleurs déjà.... Elle se tourna vers lui, sa rage semblait passée. Elle avait retrouvé une apparente sérénité. Même si sa colère intérieure grondait encore. Un semblant de courage perlait dans ses paroles.    
Elle passa ses doigts doucement autour de son orbite.    
     
Certaines blessures guériront… d’autres resteront…     
     
Elle lui rendit sa cape en l’en entourant :    
     
C’est à vous ça, c’est votre marque… et aujourd’hui, il va falloir que les gens comprennent qu’il y en a une autre indélébile maintenant… Moi, ça ne me gène pas…     
     
D’un coup toutes ses angoisses s’étaient évanouies. Elle sentait le sommeil la gagner. Elle restait blottie près de lui. Une grosse ombre planait cependant dans sa tête, comment arriver pendant quelques jours encore à rester à distance afin de ne pas trahir son terrible secret. Elle soupira… et une larme perla. Elle l’essuya promptement.Elle décida néanmoins de profiter de ce tête à tête salutaire, même si le lieu ne lui convenait pas.    
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 06:08 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Après un petit rejet la jeune femme accepta l’étreinte du seigneur, elle qui était prostrée dans ce sombre recoin semblait tout aussi perdue que le seigneur à cet instant.
Après l'avoir sermonné sur son geste désespéré du puits elle l'enlaça aussi dans une étreinte réconciliatrice et apaisante.
J’aurai trop de peine de vous perdre vous aussi... je ne veux pas tout perdre de vous… je…    


Il n'eu pas la fin de la phrase mais autant il avait put se livrer autant il comprenait à quel point cela était dur. Il pensait avoir saisit le fond de sa pensée et c'était bien là le principal.
Enfin elle sembla être apaisée, avait elle réellement eu peur d'être chassée?
Vous n’auriez pu éviter l’embuscade… Loki et moi on a été imprudents… J’aurai dû rester là…    
n'en parlons plus... ne parlons plus de cette sombre journée... tu n'y es pour rien...vous êtes tombé sur le plus tordus des hommes voilà tout, on aura notre vengeance...
Sebastian répondit d'une voix monocorde et remplie de rage, tremblante à peine.
Oh ça oui il se vengerai, il avait toujours les deux êtes les plus chers à ses yeux.. enfin son oeil... certes il lui avait enlevé son plus tendre rêve.. son animal de compagnie et beaucoup de sa dignité ... mais Montferrand lui aussi savait monté des stratégie tout aussi méprisables.
Il serra les dents, regarda très furtivement le ventre de la jeune femme sans s'y attardé pour ne pas attirer son attention.


Certaines blessures guériront… d’autres resteront…        
C’est à vous ça, c’est votre marque… et aujourd’hui, il va falloir que les gens comprennent qu’il y en a une autre indélébile maintenant… Moi, ça ne me gène pas…     



Il frola son oeil blessé, et serra le poing... ho oui certaines blessures resteraient... cet oeil... s'etre fait pisser dessus... la torture et perte de son potentiel enfant providentiel.... tout celà ne cicatriserait pas... jamais....


Disons que ca n'arrangera pas mon air lugubre... je peux comprendre que cela te rebutes...
La jeune femme tout comme le seigneur semblait reprendre le dessus et le moral, Montferrand faisait mine de.... oui sa pulsion suicidaire était bien évaporée, mais il rêvait de voir la tête du gros Cross sur un pieu tronant au milieu de ses douves.


Ils se calinèrent ainsi quelques longues minutes sans dire mots et le seigneur finit par se relever aider la jeune femme à faire de même.
L'homme vit bien entendu les efforts fait en vain pour masquer sa douleur abdominale, il fit mine de ne rien voir mais la fit basculer et la porta telle une princesse montant les marches une à une pour remonter dans la demeure.


je sais que tu n'aimes pas être traitée comme une princesse mais pendant quelques temps laisse moi cet honneur....
Il ne trouva pas mieux pour masquer son désir de ne pas l'épuiser d'avantage ou risquer d'aggraver ses douleurs. C'était toujours mieux que rien.


Il entrèrent dans la salle de banquet, Loki dormait à poings fermés sur la table.
il s'est beaucoup inquiété pour toi aussi tu sais... murmura t il, en passant près du jeune homme.
Il porta la jeune femme dans la chambre, et l'allongea délicatement sur le lit, mis à part son visage il n'avait pas prit de mauvais coups sur son corps et il avait recouvré toute sa force.


ne bouges pas
Il alla dans la salle d'eau, prit de la draperie qu'il trempa et vain essuyé le visage de la jeune femme, sans dire un mot, il retourna dans la salle de banquet, et le plus doucement possible prit le jeune homme dans ses bras comme il l'avait fait pour Salvagine et l'allongea de l'autre coté du lit, puis enfin il se coucha toujours torse nu entre les deux, ses deux bras puissants vinrent se loger sous le cou des deux anciens esclaves et de sa force il les fit se plaquer contre lui, la chaleur des deux être l'entourant et contre sa peau lui rechauffait son coeur déjà bouillant de vengeance, pour eux, ceux qu'il aimait et lui, il se battrait pour se faire sa justice.
Avec des sombres pensées et stratagème mais avec les êtres aimés dans ses bras il trouva le sommeil.






orde: peu importe
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 07:03 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

La vengeance, c’est ça. Elle avait bien l’intention de se faire justice elle-même. Le visage des gardes était gravé dans son esprit et comment oublier la face grimaçante et moqueuse du Chambellan. Pas besoin d’un grande expédition, les avoir un par un suffirait… Mais auparavant, il lui fallait retrouver sa vigueur.
Elle plongea son regard sur Montferrand :
 
Ça ne me rebute pas et ça ne m’effraie pas.
 
Elle passait ses mains sur ce visage, elle retrouvait les mêmes traits, à une exception près !
 
Laissez-moi, je peux marcher…
 
je sais que tu n'aimes pas être traitée comme une princesse mais pendant quelques temps laisse moi cet honneur....
 
Il refusa ainsi de la laisser au sol. Elle prit sur elle pour ne pas insister. Cette position de dépendance lui était pénible à supporter. Enfin, les marches furent aisément montées. Elle n’aurait peut être pas pu dissimuler sa gêne plus longtemps. C'était mieux ainsi...

Le couple passa devant Loki qui dormait à poings fermés. Elle ne put s’empêcher de lui jeter un regard noir comme si celui-ci avait pu lui intimer l’ordre de se taire encore une fois.
 
Elle ne tarda pas à retrouver le lit moelleux. Elle profita de ce petit moment de détente.
 

Merci…
 
Alors qu’il revenait avec Loki endormi, elle se mit sur le côté, tournant le dos à Montferrand, recherchant une position confortable pour pouvoir dormir. Elle voulait se retrouver avec lui, seule dans un de leur nid caché. Elle frissonna à la pensée que ce dernier lui refuserait peut-être de l’accompagner en raison du danger qui planait désormais sur le domaine.
Elle prit le bras qui était autour de son cou entre ses mains et s’endormit sans plus attendre.
Son sommeil fut entrecoupé de réveils agités. Elle se leva avant le soleil… Elle embrassa et caressant le front de Sébastian tendrement avant de se lever. Elle alla se rafraichir, respira profondément en constatant que ses douleurs et saignements s'atténuaient.
Elle attendit le lever du Soleil sur le haut du perron, repassant dans son esprit la vengeance possible et certaine.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 07:23 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Loki était assit enfin plutôt affalé sur la table, il dormait à point fermé. C’était la première fois depuis quelques temps qu’il n’avait pas dormi, ainsi. Mais cette fois, il rêva…et ce ne fut pas des plus agréable. Le début, fut plutôt cool. Il était avec Montferrand, et tout semblait être en ordre. Tout les évènements avec le chambellan n’avait pas eut lieu. Le seigneur n’était pas borgne, Salvagine était enceinte et bien mignonne avec son petit ventre rond, et Loki lui était avec eux, tout content, sa tête posé sur l’épaule de Montferrand. Le soleil régnait sur la seigneurie, Montferrand caressait  avec amour le ventre de Savlagine. Loki se reposait…puis en quelques secondes, tout cela disparut. 


Du sang, des cris, des pleures. Un bébé égorgé aux côtés de Salvagine, le seigneur Montferrand énuclé, sa tête gisant à côté de son corps. Et Loki était là, à la merci du chambellan, il lui manquait un membre, il lui avait coupé l’entre jambe et le lacérait avec une lame, le forçant à regarder Montferrand et Salvagine. Dans son sommeil, le jeune homme commença à s’agiter. Il était attaché et ne pouvait rien faire à part supplier le chambellan de l’achever. Il était effondré en voyant son maitre mort, salvagine dans le même état. Il ne pourrait pas vivre sans Montferrand. Salvagine non plus d’ailleurs. Il ne se voyait pas rentrer dans le château sans les voir tout les deux malgré sa jalousie envers la jeune femme. 


Un cri muet lui échappa, alors qu’il se redressait à bout de souffle regardant autour de lui, les larmes aux yeux. Ne voir personne le laissa inquiet, tout d’abord , puis il se rendit compte qu’il était contre son maitre, il ne put s’empêcher de se coller contre lui,  de poser doucement sa main sur son torse et de s’imprégner de sa chaleur. Surement l’avait il ramené dans son lit en le voyant dormir. Il en fut soulagé, mais il n’arrivait pas à se calmer pour autant. 


Il essuyait ses larmes  rapidement, mais elles ne cessaient de couler. Il soupira essayant de reprendre son souffle. Il ne pouvait pas se résoudre à vivre sans Montferrand, ou à quitter ce château. A part si c’était pour le bien d’autrui, mais sans plus. Pendant de longues minutes, il ne cessa de pleurer. Puis il décida de se mettre près de la fenêtre, de l‘ouvrir, il prit longuement l’air, hoquetant à cause des sanglots. Puis il y resta, et fondit de nouveau en larme essayant de se reprendre. Son visage était tuméfié, il avait l’arcade ouverte, la pomette était tuméfiée, son corps n’était pas en meilleur état. Ses joues étaient devenues toutes rouges, ses yeux avait la même teinte, et son nez…il ressemblait à un clown. C’était ridicule. Il ne put fermer l’œil et resta près de la fenêtre . Il n’osait pas fermer de nouveau les yeux . Il avait les jambes serrées tant son sexe lui faisait mal. Il se sentait tellement mal. Il ne savait pas comment il allait continué à supporté ça. La douleur et tout le reste.


Il avait été positif toute la journée, mais ne pouvait resté ainsi tout le temps. Il avait voulu remonter le moral des troupes…ce qui avait fonctionné l’histoire de quelques heures. Il bailla à s’en décrocher la machoire alors qu’il tremblait encore. Il leva la tête vers le ciel, et vit les étoiles, il les regarda un long moment avant de soupirer de nouveau. Il s’essaya à marcher un peu mais il boitait encore, il ne voulait pas dormir il ne voulait pas refaire ce rêve. Enfin du moins ce cauchemar.  Il attendit que le soleil se lève, comme si ça allait le protéger de quoique ce soit. Il avait les yeux cernés, mais refusait de dormir. Il espérait que Montferrand n’ai rien dit à Salvagine. Depuis qu’ils étaient rentré, elle n’arrêtait pas de le menacer du regard ou même verbalement. Il en avait un peu marre, même s’il ne le disait pas, mais ça le faisait se sentir encore plus mal qu’il ne l’était déjà…et il voulait être en paix avec lui et les autres ne serait ce que quelque temps, que tout aille mieux, qu’il soit guéri et moins fragile. Pour le moment, il n’était pas en forme. Était émotif.  Ça l’énervait d’être dans cet état, mais il n’y pouvait rien. Ses joues étaient toujours aussi rouges, tout comme ses yeux. Mais le soleil ,lui tira un léger sourire. Comme pour se laisser bercer par la chaleur de ce jour, il  s’exposa un peu plus au soleil, puis regarda vers Montferrand. Il aurait voulu être plus présentable pour son réveil, mais bon. Il le regardait avec un léger sourire. Salvagine était partit depuis un moment. Avant même que Loki ne fasse ce cauchemar surement, il avait put la voir sur le perron. Histoire de ne pas laisser Montferrand seul, il se posa sur le lit, et il ne put retenir sa main…et caressa la chevelure du seigneur. Il était quand même content qu’ils s’en soient sortit vivant. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 08:20 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

Après un nuit assez agitée assez agitée de par ses esclaves contre lui, Sebastian ouvrit les yeux, du moins l'oeil... le fenestrou était ouvert, laissant un air printanier agréable véhiculé dans la pièce, il ota les etoffes et s'etala en étirant ses membres.
Les douleurs de son visage s'estompaient et il commencait à se familiariser à cette nouvelle vue, mais pas à son apparence.


Il n'y avait plus salvagine à ses cotés, surement levée avant lui, seul Loki la tête vraiment fatiguée était là près de lui à le fixer tendrement en caressant sa mains et cheveux. Le seigneur lui sourit sans dire mots.


Sébastian se leva remettant sans pudeur ses parties intimes en place dans ses braies et tout en s'étirant s'avança dans la salle du banquet.
tu n'as pas dormi? tu as une tête vraiment fatiguée mon pauvre, dire que je pensais faire bien en te faisant dormir dans mon lit..
Il se baissa et aida Loki à se mettre debout, lui ébouriffant les cheveux et l'embrassant sur le front.


viens dans la salle de banquet... j'ai à vous parler


tout en prenant le jeune homme par la main il le mena dans la pièce, tira une chaise et le fit s'asseoir.
Un coup d'oeil furtif confirma que Salvagine n'était point dans la pièce, il n'eu pas à aller bien loin pour l'apercevoir sur le perron, prenant l'air et le soleil.
Sébastian sortit et s'approcha d'elle tout en douceur tournant malgré lui la tête pour dissimuler sa plaie.
comment va ma belle? bien dormie?
dit il en l'embrassant furtivement sur la bouche


Il caressa sa joue et la regarda intensément, il ne pouvait s’empêcher d'avoir un relan de tristesse en lisant dans ses yeux, et en repensant à ce qu'ils avaient perdus.
Montferrand ravala sa peine subite qui remontait en lui.
viens mangé un fruit ou quelques chose s'il te plait... j'ai à vous parler...
lui murmura t il en prenant lentement sa main, l'engageant à le suivre vers l'intérieur.


Elle marqua le pas mais le suivit, l'oeil du seigneur pas habitué encore à cette vision pleurait à cause de la luminosité soudaine du jour, il essuya d'un revers de bras, toujours torse nu, il alla chercher des fruits, de l'eau et du pain alors que ces deux convives attendaient.


allons plutot dehors... il fait bon autant en profiter...
mettant toutes les vivres dans un torchon qu'il ferma en sac il sortit engageant Loki et Salvagine à faire de même.


Il posa la cruche, les fruits sur le perron et s'assis à califourchon dessus, il servit les 3 verres buvant spontanément et rapidement deux grans verres d'eau pour hydrater sa bouche.
D'un signe de tête il invita ses deux comparses à faire de même.
Sebastian prit une pomme et se rendit compte qu'il gardait son mauvais œil ouvert, par pudeur il le ferma et croqua dans le fruit.


j'aimerais avoir une discussion avec vous deux, une discussion sérieuse... sur les événements qui viennent de se produire, ce que vous avez vu, subit et de l'affront qui nous a été fait.. avant même que je ne vous en parle je eux vous entendre, vous faire jurer que vous me faites confiance, ce qui m'est arrivé hier, cet instant de désespoir... ca n'arrivera plus jamais... je veux vous entendre, connaitre et me persuader de notre confiance et engouement aveugle... sans discuter, vous écouterez et en tout confiance, exécuterez  ou instructions...


Il reprit sa respiration, froncant les sourcils, et buvant une grande rasade d'eau, puis tout en regardant de son oeil, d'un regard le plus sombre et le plus sur de lui, comme il n'avait plus regarder depuis fort longtemps, il pulvérisa une noix d'un coup de poing sur le perron.


VOUS ME FEREZ CONFIANCE CAR ON VA SE VENGER... ET A LA MANIERE DE CE GROS PORC!


La phrase fut prononcée sur un ton colérique et sur de son fait, avec ou sans eux il lui ferait payer, les morts, les blessures et la plus grande perte de sa vie.
Montferrnd rigolait d'un ton sordide, les pires idées que ses deux esclaves connaissaient que top bien fourmillaient déjà dans sa tête, tel le phoenix le corbeau renaissait de ses cendres encore plus mauvais qu'avant.




Ordre: peu importe
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 13:48 (2014)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas? Répondre en citant

La nuit n’avait été réparatrice pour personne, elle avait entendu et vu Loki faire les cents pas et imaginait aisément que Sébastian n’était pas serein non plus. 
  
Elle écoutait et regardait les alentours. Elle songeait alternativement à ce qui c’était passé, à Sébastian et surtout à son projet de vengeance. De temps en temps, selon son humeur, son regard s’assombrissait ou devenait dur.  
Elle entendit les hommes arriver dans la pièce. Montferand vint l’embrasser. Bien dormi n’était pas le qualificatif approprié à cette nuit, bien au contraire, le sommeil était encore présent mais ne se décidait pas. Elle tenta de lui sourire et répondit à son baiser par un simple baiser. Elle accepta le cœur lourd de le suivre à l’intérieur. 
Elle se mit à table, Loki y trônait déjà. Il était encore plus pâle que d’habitude. Elle lui adressa la parole tout d’abord sévèrement ayant l’intention de lui demander s’il avait su tenir sa langue mais se ravisant eu égard à la présence du Seigneur et lui demanda plus calmement: 
  
 
Tu n’as ri… Tu veux quelque chose pour… pour tes douleurs ou tes plaies ? 
  
En vain, elle savait qu’aucun des deux n’avait confiance dans ça. Elle s’en referait dans la matinée. Pour l’instant elle ressortit en compagnie des deux hommes et se reposa à l’endroit même qu’elle avait quitté quelques minutes plus tôt. 
En saisissant le verre offert et un fruit, elle vit que Montferrand tentait de dissimuler son œil vide. 
  
 
Je vous l’ai dit, ça ne me gène pas, c’est comme ça maintenant… et vous me… 
  
Par pudeur car Loki était là, elle ne continua pas sa phrase. Mais c’est ainsi, il lui plairait aussi malgré ce nouveau visage. Tant pis si ça faisait fuir les autres, ou plutôt tant mieux. 
Elle l’écouta faire ses annonces Il était hors de question qu’elle lui raconte quoi que ce soit, pas maintenant, pas ici  et surtout pas avec Loki à ses côtés. Quand au reste… 
Elle se forçait à boire et à manger mâchant et déglutissant, une grosse boule dans la gorge bloquait tout. Elle ressentait dans les propos du Seigneur toute sa colère et tristesse aussi.  
  
Elle lui faisait confiance, sans souci. Mais ne pouvait se résoudre à lui déclarer qu’elle ferait ce qu’il lui demanderait. Elle craignait surtout Loki qu’elle savait impulsif.  
Oui, il fallait se remettre, y aller dans cet état autant se jeter au fond du puits. Mais elle avait des projets bien à elle : Les gardes, elle commencerait par eux… 
  
Son cœur était partagé en deux : le suivre par amour ou faire ce qu’elle avait décidé. Elle choisit de prendre la parole calmement en le regardant droit dans les yeux : 
  
Faire confiance, oui, je vous fais confiance. Mais, je ne peux pas promettre de vous suivre aveuglément. Je ne peux pas promettre une chose que je ne tiendrai peut être pas jusqu’au bout. Je vous aiderai et je serai loyale, c’est sûr, je veux me venger aussi.  
  
Certes son envie de vengeance était immense. En disant ces mots, ses mâchoires se serraient, elle réussit à ravaler la boule de sanglots qui montait. Elle ne voulait pas lui faire croire quelque chose. Elle le suivrait pour la vengeance, elle ferait tout… mais ne pouvait promettre quelque chose qui l’engagerait trop. Elle dégagea ses mains et lui attrapa la sienne qu’elle serra : 
  
Désolée de dire ça, je ne veux pas vous décevoir si jamais je ne fais pas ce qui est demandé. Mais je viendrai, c’est sûr et je ferai tout ce qui m’est possible de faire… et faites moi confiance aussi… 
  
  
C’était sincère. Elle continuait de le regarder. Elle savait qu’il aurait préféré une promesse sans réserve… Mais tout bouillait à l'intérieur d'elle...
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:11 (2018)    Sujet du message: Le temps passe, les rages s'estompent... ou pas?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 8 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com