Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon]

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lùthien Murmevent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Oct - 13:37 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Des cages, des cordes, de la boue, des vêtements sales, des cris, des pleurs, des hommes et surtout des femmes. Lùthien se trouvait dans un lieu qu'elle ne connaissait absolument pas parmi des créatures dont elle ignorait tout. Elle observait les alentours, avec crainte et curiosité, comme un petit poisson rouge qu'on aurait jeté dans l'océan. Les coups pleuvaient, les puissants riaient, les faibles pleuraient .. A sa droite se trouvait une petite blondinette d'environ 17 ans, simplement vêtue d'une robe fine et sale qui cachait à peine son corps chétif et marqué par les coups. A sa gauche, une femme plus âgée qui se dandinait dans sa cage pour attirer la foule. 


Lùthien avait froid, elle ne comprenait pas ce qu'elle faisait ici et surtout la véritable raison de cet amas d'humains. Recroquevillée sur elle même, elle observait les passants de son regard qui, malgré le fait qu'il soit aussi blanc que neige, dégageait une étrange chaleur agréable et réconfortante. En cet instant, Lùthien se demandait si ses parents allaient bien. Que penseraient-ils d'elle en la voyant dans cet état, en voyant leur fille prise au piège au milieu des humains ? Même si elle refusait de l'admettre, sa capture allait engendrer de lourdes conséquences dans le futur. Sans mari, pas de succession et sans succession ... La guerre pour s'emparer du territoire. Il fallait à tout prix que l'elfe retourne parmi les siens mais pour l'instant, la situation ne le lui permettait pas. 


Abattue, Lùthien poussa un léger soupir qui en disait long. Alors qu'elle perdait petit à petit tout espoir de liberté, elle leva les yeux lorsque quelqu'un s'approcha de sa cage. Visiblement ravi, l'humain afficha un grand sourire satisfait, dévoilant ses dents impeccables. Le gros monsieur tapotait sa bedaine avant de se pencher en avant pour la contempler avec gourmandise. Effrayée, Lùthien eut un mouvement de recule mais soutint malgré tout son regard, cherchant à lire en lui pour découvrir ses intentions. 


Appréciant cela, celui-ci glissa une main entre les barreaux jusqu'à ce que ses doigts boudinés viennent tâter la chair de la belle. Prise au dépourvu, Lùthien tenta de reculer jusqu'à ce qu'elle se heurte au fond de la cage. Ne pouvant échapper au bouffi, elle commença à paniquer alors que celui-ci la touchait avec plus d'insistance, remontant vers son entrejambe. La créature n'avait pas pour habitude de se faire tripoter et encore moins par un mâle, elle se demandait pourquoi cet humain remontait vers son sexe qui, étrangement, dégageait une chaleur inhabituelle. Aussi pucelle que les autres elfes de son âge, Lùthien ignorait tout de l'accouplement, elle ignorait même qu'elle possédait un petit organe qui était capable de lui procurer un bien fou. 


Bref, toujours est-il que la belle avait peur, au point qu'elle se permit de poser une main douce et hésitante sur celle qui la touchait pour stopper toute caresse. Le rouge aux joues, Lùthien prit la parole d'une voix tremblante à peine audible.


- Arrêtez ... S'il vous plait ... 


Troublée, elle regardait les alentours à la recherche d'un éventuel sauveur. 
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Oct - 14:38 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

 
Le marché aux esclaves de la capitale. Accompagnés de ses quatre gardes du corps le fringant seigneur de Montaucon inspectait les stands. Il n’aimait pas beaucoup cet endroit plein de fourbes esclavagistes cruels et hypocrites qui martyrisaient de pauvres filles qu’ils vendaient comme du bétail. Le noble se souvenait que trop bien de ces derniers passages en ce lieu. Quand il était venu à la capitale cette année-là, il avait croisé l’horrible Montferrand dit le corbeau, lequel tentait de prostituer Salvagine. Une pauvre petite esclave maigre et battue dont cet infâme seigneur du sud serait tombé amoureux depuis selon son esclave Loki, un tueur fou que Geralt avait fait capturer et fouetter avant que le détestable chambellan ne débarque à l’improviste le lui prendre …

La dernière fois qu’il était venu, il avait rencontré une esclave fugueuse brune nommé Laureline qu’il avait sauvée des griffes d’un horrible marchant qui la battait et qui avait osé mentir à ses clients en prétendant qu’elle était docile. Cette rencontre avait finalement été heureuse et la petite Laure lui était très reconnaissante de l’avoir sauvé de son bourreau, lequel avait fini galérien sur un des navires de guerre du noble. Le noble avait d’ailleurs en tête l’idée de passer au marché voir s’il pourrait sauver une autre pauvre fille maltraitée et il avait laissé sa jeune esclave dans sa maison de la capitale car elle ne voulait pour rien au monde revenir visiter ce lieu qui lui rappelait trop de douloureux souvenirs.

Dieu qu’il y a avait du monde sur cet horrible marché ! Des dizaines d’esclaves hommes et de femmes souvent vêtus de haillons croupissaient dans des cages en espérant être acheté par un maitre pas trop méchant qui ne les bâterait pas. Certaine filles étaient même honteusement exposés nues sur des estrades ou des vendeurs pervers leur caressaient les fesses pour montrer aux clients qu’elles étaient soumises et ne rechignaient pas quand on les pelotait devant tout le monde comme des catins ou encore lorsqu’on leur flanquait une fessée pour les punir d’être rebelle et de ne pas avoir attiré un riche client …

Le regard du seigneur scrutait les cages à la recherche d’une gentille esclave qui attirait son regard, il avait eu une très bonne expérience avec ses deux dernières esclaves qui étaient tous les deux heureuses d’être bien traitées par leur maitre libertin qui savait s’y prendre pour les satisfaire. La plupart des dominateurs du royaume croyant bêtement que les coups étaient la seule méthode possible pour rendre une fille docile alors que lui avait réussi à amadouer Laure, une esclave rebelle en a peine quelques heures en la séduisant et en la motivant à lui obéir. La petite brune ne l’avait déçu qu’une seule fois quand elle avait échoué à amadouer une sainte nitouche de bergère et Montfaucon pensait qu’elle serait prête à bien accueillir une éventuelle nouvelle soumise pour que son maitre ne la punisse pas.

Le noble fini par repérer un gros serf bouffi qui profitait de peloter une pauvre créature exotique enfermée dans une cage avant que le vendeur de la captive chasse le pervers obèse en lui criant dessus. La pauvre fille tripotée semblait honteuse de s’être fait toucher la cuisse par un gueux bien laid, elle avait de grande oreilles pointues, des cheveux bleus et une belle peau bien rose qui semblait très douce. Intrigué il la regarda un moment avant de se tourner vers le marchand.

« Hum en voilà une jolie créature, c’est une elfe n’est-ce pas ? J’ai une bonne expérience avec les esclaves exotique. Est-elle dressée et sait-elle parler notre langue ? »

Le seigneur avait rarement vu de donzelles elfes et il s’agissait toujours de pauvres esclaves humiliées promenées en laisses par leur riches propriétaire, les habitants du royaumes étaient très racistes envers les non humains et cette pauvre créature avait l’air de prier pour ne pas être achetée par une ordure c’était assez touchant.
Revenir en haut
Lùthien Murmevent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 7 Oct - 14:17 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

Bien que l'elfe semblait crier à l'aide, personne ne se souciait d'elle. Les autres esclaves la regardaient avec compassion, d'autres souriaient, d'autres riaient, riaient si fort à vrai dire que cela en devenait insupportable. Horrifiée, Lùthien s'agitait de plus en plus dans son étroite cage et ce pour le plus grand plaisir du blondinet qui ne se lassait pas de la tripoter. Bientôt, celui-ci atteignit son entrejambe, arrachant à l'esclave un petit cri de surprise. Mais pourquoi s'acharnait-il sur cette partie du corps ? Il insistait lourdement et l'observait comme si il attendait une réaction de sa part. Lùthien, malgré son trouble, ne mit que très peu de temps à comprendre .. Sans qu'elle ne puisse l'expliquer, le fait qu'il touche cet endroit précis la rendait toute chose, différente. Rapidement, son corps devint de plus en plus chaud et son corps se mit à battre à un rythme inhabituelle. Devant une telle scène, le marchand se mit à hurler sur le serf qui s'empressa de filer, l'air mécontent.


Encore un peu sous le choc, Lùthien ne réagit pas de suite, le regard perdu dans le vide jusqu'à ce qu'un autre homme s'approche d'elle. Méfiante, l'elfe se recroquevilla comme un nourrisson, bien au fond de sa cage pour éviter qu'on ne la touche à nouveau. Étrangement, celle-ci sentit que cet homme dégageait quelque chose de différent, il paraissait bon et gentil. Néanmoins, elle resta sur ses gardes, prête à mordre au cas où il tenterait quoique ce soit. 


Le marchand, rassuré du fait que le Seigneur s'était abstenu de tripoter l'elfe, afficha un léger sourire avant de prendre la parole.


- Oui M'sieur, il s'agit bien d'une elfe. Elle vient d'être capturée donc son dressage n'est pas encore au point .. Mais elle sait parler, pas vrai ? Dit-il en regardant Lùthien.


Hésitante, l'elfe camoufla la moindre réaction, laissant pour seule une oreille qui bougea légèrement lorsqu'on s'adressa à elle. Redoutant toute fois une réaction négative, elle leva lentement la tête, observant alors le marchand puis le Seigneur qui se trouvait près d'elle. Une chose était sûr, cet homme était beaucoup plus fringuant que l'autre grassouillet qui lui avait mit la main dessus. Peut-être qu'avec lui, elle aurait une chance de s'enfuir pour retrouver les siens.


Un peu agacé par la réaction de l'elfe, le marchand fronça les sourcils, incitant Lùthien à prendre la parole.


- Oui .. Je sais parler ... Mais s'il vous plait .. Ne me touchez pas comme l'humain de tout à l'heure ... 


Espérant très franchement qu'il accepterait, Lùthien plongea son regard dans le sien, laissant paraître une peur clairement visible. 


Dernière édition par Lùthien Murmevent le Dim 20 Oct - 09:01 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 7 Oct - 17:45 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

 
La jolie créature elfique nue dans sa cage semblait surprise et humiliée de se faire caresser l’entrecuisse par un serf lubrique qui profitait de la situation pour assouvir ses envies perverses. La fiére créature de la forêt devait se sentir souillé par ce gros ours mal léché qui avait osé la caresser comme une putain. Elle essayait de s’échapper mais la cage était trop petite et elle parue choqué par cette agression digitale au point de filer se rouler en boule au fond de sa cage quand Montfaucon s’approcha.

La pauvre semblait apeurée à l’idée qu’un homme aussi pervers que le gros rustre puisse l’acheter et en faire un vulgaire jouet sexuel sur lequel il mettrait ses sales pates voir pire encore ! La situation avait beau être différente, cela lui rappelait sa rencontre avec Laure et Geralt fit rapidement le tour de la cage pour inspecter le corps de la demoiselle aux oreilles pointues qui par chance semblait avoir été récemment capturée. L’elfe ne semblait pas être encore trop traumatisée et marquée par les sévices infligés par un maitre sadiques comme l’était la brune Laureline quand il l’avait sauvée.

Un marchand s’approcha du seigneur, l’air visiblement intéressé par ce client potentiel. Il fallait dire que les créatures de la forêt étaient des esclaves difficiles à dresser en plus d’être rares et donc chères, seuls les seigneurs pouvaient se les offrir. Ce n’était d’ailleurs pas à la portée du premier esclavagiste venu car les dryades et autre nymphes demandait de nombreux soins, il était aussi hardu de les faire obéir car elle ne parlait souvent pas la langue des humains. Geralt n’avait encore jamais acheté d’esclave plus exotique qu’une humaine danseuse orientale et ne connaissait que quelque livres sur les elfes à vrai dire pas grand-chose …

Le fait que cette attirante créature dénudée et honteuse le comprenne et lui adresse la parole fut un bon point pour elle car il n’aurait probablement pas acheté une esclave incapable de discuter avec lui aussi ravissante soit elle. Il fallait tout de même que la soumise comprennent ses ordres sinon c’était bien stupide de vouloir la dresser. La fille de la forêt se contenta de le supplier de ne pas la peloter outrageusement comme l’autre gros lard lubrique, elle avait peur de se retrouver prisonnière loin des siens à être exposée nue dans une sinistre cage.

Se retrouver complétement à la merci des moqueries et des mains baladeuses des passants devait être une situation pénible pour elle. Geralt lui adressa un sourire rassurant avant de caresser gentiment la joue de la créature elfique qui avait apparemment la peau douce comme de la soie. Retirant sa main d’un air satisfait le seigneur dévisagea un moment cette esclave craintive.

« N’ait pas peur ma jolie, je ne vais pas te faire de mal. Je vais te sortir de cette vilaine cage et ce soir tu pourras te reposer dans un vrai lit après avoir pris un bain. Je ne te demande que d’être gentille et obéissante ou je serais obligé de te punir. Tu as de la chance je sais bien soigner mes esclaves et ne te traiterait pas comme un animal sauf si tu me provoque ! »

Sur ces belles paroles le noble se tourna vers le marchant l’air satisfait.

« Bien elle a l’air en bonne santé et n’a visiblement pas été abimée par des sadiques esclavagistes. Evidement si elle n’est pas dressée je ne peux pas en donner autant que pour une esclave expérimentée. Disons 3000 pièces d’or soit le double d’une jolie danseuse humaine formée aux arts érotiques puisqu’il s’agit d’une ravissante elfe en pleine forme ! »

La somme proposée était correcte sans plus car les créatures exotiques valaient souvent le prix de plusieurs pouliches humaines ordinaires, le seigneur ne voulait pas laisser croire au marchand qu’il avait trop d’argent à dépenser pour un animal de compagnie qu’il lui faudrait dresser et former lui-même. L’idée d’enrichir une bande de sales types capturant des donzelles sans défense pour les vendre comme du bétail ne lui plaisait pas trop mais c’était surtout l’envie de sauver une plantureuse demoiselle du viol et des châtiments corporels qui le motivait. Contrairement à des tristes sirs lui saurait prendre soin de cette exquise femelle elfique et la traiterait bien pour qu’elle soit contente d’avoir échappé au pire et dévoué à le servir comme ses autres soumises.
Revenir en haut
Lùthien Murmevent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 20 Oct - 09:10 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

Même si Lùthien maîtrisait à peu près la langue humaine, elle n'avait pas tout le vocabulaire nécessaire pour bien comprendre ce qu'on lui disait. Aussi, lorsque le Seigneur prit la parole après lui avoir caressée la joue, elle ne comprit pas tout. Agitant les oreilles pour une meilleure audition, elle s'efforça d'écouter sans pour autant assimiler ce qu'il disait. Toutefois, en voyant son expression et celui du marchand, Lùthien devinait aisément que son destin se jouait ici et maintenant. D'après ce qu'elle avait comprit, il lui suffisait d'obéir à cet homme pour être libérée de cette affreuse cage, ce qui n'était pas pour lui déplaire puisqu'elle savait obéir en cas de nécessité. 


Pour montrer qu'elle avait comprit, Lùthien hocha la tête avant que le noble ne se retourne pour parler au marchand. Celui-ci entama alors une conversation, déclenchant chez le marchand une certaine grimace lorsqu'il lui annonça le prix. Pour dire vrai, il espérait en tirer un tout petit peu plus mais la somme restait correct, d'autant plus que celui-ci refusait que l'elfe tombe entre les mains d'un homme pervers et brutal. Il sembla hésiter un instant puis s'empara de la bourse avant de la fourrer dans sa poche.


- J'l'attache et elle est à vous. 


Lorsque le marchand s'approcha de la cage avec un collier et une laisse en main, l'elfe eut un mouvement de recul. Elle ne savait absolument pas à quoi cette chose pouvait servir mais elle connaissait la signification du verbe «attacher». De ce fait, elle resta bien au fond, encore plus méfiante lorsqu'il ouvrit sa seule issue de secours. Sans qu'elle n'ait le temps de réagir, il la prit par le bras et la tira hors de la cage, passant le collier autour de son cou et tirant fermement sur la laisse pour la donner au Seigneur. Troublée, l'elfe manqua de tomber lorsqu'il la tira en avant et attrapa son collier pour tenter de l'enlever. Elle n'aimait pas ce collier et n'appréciait nullement le fait qu'on puisse la traîner comme un animal. 


- Pas besoin de ça ! Enlevez ! 
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Oct - 02:40 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

 
La donzelle elfique ne semblait pas trop mécontente d’être achetée par un beau seigneur et de quitter cette cage ou elle avait été exposée et humiliée comme un animal à la merci des regards de passant lubrique matant ses fesses et son décolleté quand ils ne venaient pas soulever sa robe sale et déchiré pour lui caresser la cuisse comme le gros manant pervers. Le marchand quand à lui semblait un peu déçu qu’on ne lui en donne pas plus pour cette ravissante créature exotique mais finit par accepter, probablement tenté par l’idée d’avoir Montfaucon comme client, ce qui augmenterait sa réputation de commerçant.

La plantureuse esclave aux longues oreilles eut peur quand le marchand tira dehors de sa prison pour lui mettre un collier et une laisse, elle gigotait visiblement mal à l’aise qu’on lui mette un collier d’esclave et une laisse de chien, l’idée d’être baladée en laisse devant tout le monde semblait l’effrayer. Le seigneur réfléchi instant, il pourrait facilement la faire taire d’une gifle avant de la traine laisse mais elle lui en voudrait et cela ne ferait que l’encourager à lui résister donc il finit par se tourner vers un de ses gardes.

« Bien, je n’ai pas de temps à perdre à punir une esclave rebelle. Portez-là Rurik et rentrons au manoir. Restes tranquille l’elfe et je t’enlèverais ta laisse ! Je vous souhaite une bonne journée marchand Barrek, votre elfe est entre de bonnes mains et ce fut un plaisir de faire affaire avec vous. »

Sur ces bonnes paroles, le puissant soldat en armure lourde attrapa l’esclave elfique pour la jeter comme un sac sur son épaule, la portant comme un pillard porterait une paysanne qu’il vient d’enlever tout en profitant de lui caresser les fesses au passage en ricanant. Après avoir pris congé du marchand, le seigneur et sa suite traversèrent plusieurs rues en direction des beaux quartiers de la ville, plusieurs passants se tournaient sur leur passage pour mater l’esclave portée par un guerrier. Pour Pour la captive c’était probablement moins humiliant qu’être promenée en laisse mais pénible quand même car plusieurs personne lançaient de commentaires salaces du genre.

« Voilà une elfe qui va peu dormir cette nuit … Ouai elle va se faire dompter par son seigneur, cette salope ! »

Geralt ne semblait nullement gêné par les remarques des badauds sur le fait qu’il allait surement tringler sa nouvelle soumise dans tous les sens cette nuit. Cela ferait du bien à sa nouvelle esclave d’être un peu humilié. Elle avait l’air d’être une elfe trop fière pour supporter qu’on lui mette un collier et qui semblait gênée qu’on la traite comme la vulgaire captive qu’elle était devenue. Il lui suffirait d’être gentil avec elle pour l’amadouer et elle s’attacherait probablement vite à la seule personne qui ne la traiterait pas avec mépris car il ne faisait pas bon d’être une jolie captive elfe dans un pays d’humains racistes qui la verraient au mieux comme la catin d’un riche ...
Revenir en haut
Lùthien Murmevent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Oct - 12:43 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

Plus les secondes passaient, plus la fureur se ressentait chez l'elfe. Se servant de ses ongles pour griffer le collier, elle tentait par tous les moyens de retirer cette chose qui la gênait atrocement. Quand bien même Lùthien était capable de faire preuve d'une extrême patiente, ce collier avait le don de la mettre hors d'elle. De quel droit ces humains osaient-ils l'attacher comme une moins que rien ? Elle était une elfe, une elfe de haut rang et jamais, oh non jamais personne ne l'avait traitée de la sorte. 


- Enlevez !! Je ne suis pas un animal !!


Pas contente du tout, elle commença à gigoter jusqu'à ce qu'un homme plutôt imposant s'approche d'elle. Effrayée, Lùthien tenta de reculer mais il s'empara d'elle et la jeta par dessus son épaule comme un vulgaire sac à patates. Abasourdie, la créature s'agita comme une petite furie, griffant le dos du soldat à plusieurs reprises pour qu'il la lâche. Voyant que cela n'avait aucun effet, elle finit par lâcher prise et se contenta de ne plus bouger, observant par moment les passants qui, visiblement, prenaient un malin plaisir à la voir ainsi. Lùthien se sentait honteuse, terriblement humiliée. La plupart des hommes ne la quittaient pas du regard et tous riaient de son malheur. Alors qu'elle collait son front au torse du soldat pour se cacher, l'elfe entendit quelques paroles qui la frappèrent violemment: un homme avait parlé de "domptage" et l'avait qualifiée de "salope". Même si elle ignorait le sens de ce mot, en voyant le visage de celui-ci, elle savait que ce mot était péjoratif. Horripilée d'être insulter comme une chienne, Lùthien se débattit tout en poussant une sorte de feulement, laissant apparaître une paire de canine clairement visible et surtout très pointue. 


- C'est moi qui va te dompter, humain ! Tu n'es rien, rien du tout !! 


Sur ses paroles, elle se débattit avec plus de fougue, plantant ses ongles dans le torse du soldat. 


- Lâchez moi ! Cet humain doit payer ! Personne n'a le droit de me parler comme ça ! 




Dernière édition par Lùthien Murmevent le Mar 22 Oct - 07:37 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Oct - 02:49 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

 
Cette elfe avait l’air de se montrer assez rétive au fait de devoir porter un collier d’esclave et une laisse, le marchand ne l’avait apparemment pas dressée du tout et cette donzelle avait bien besoin d’une leçon d’humilité, il fallait rapidement lui faire comprendre qu’elle n’était qu’une pauvre captive en bas de l’échelle et plus une elfe libre et hautaine. Le seigneur ne porta au début pas attention aux protestations de sa nouvelles esclave. Mais quand elle commença à trop se débattre en commençant à vouloir agresser un passant Montfaucon en eut marre et alla mettre une gifle à cette elfe en furie pour la calmer puis il lui attrapa les poignets et lui attacha les mains dans le dos avec une ceinture en tissu pour qu’elle se tienne plus tranquille.

« ASSEZ ! Bien sûr qu’ils ont le droit de te parler ainsi car tu n’es qu’une captive dans un pays d’humains méchants qui considèrent les elfes comme des animaux nuisibles. Même les servantes humaines te sont supérieures. Tu ne tiendrais pas dix minutes seule dans la rue avant de te faire battre et violer par des gueux alors tu as intérêt à être sage et te taire sinon je te bâillonne ! »

Sur ces bonnes paroles le seigneur enleva le collier et la laisse de l’elfe en lui caressant la joue pour l’encourager à prendre sur elle et la fermer jusqu’ce qu’ils soient arrivés au manoir. Elle semblait folle de rage d’avoir à porter un collier comme une vulgaire chienne et serait au moins un peu soulagée qu’il ait eut la bonté de les lui enlever même si elle lui en voudrait un peu de l’avoir giflée. Elle l’avait bien mérité car il lui avait demandé de se tenir tranquille si elle voulait qu’il lui enlève la laisse et elle avait clairement désobéit et mérité sa punition.

Cela devait certainement être un supplice humiliant pour cette demoiselle exotique de se retrouver esclave des humains et il était nécessaire de lui montrer qu’elle dépendait désormais du bon vouloir de son maitre et qu’elle allait devoir apprendre à obéir si elle voulait qu’il soit gentil avec elle. A vrai dire le seigneur comptait aussi sur Laureline pour amadouer un peu cette farouche pouliche elfique en lui montrant que sa captivité pouvait être douce si elle se montrait coopérative. Il faudrait aussi lui comprendre qu’elle ne pourrait pas s‘enfuir pour retourner chez son peuple d’oreilles pointues. C’était impossible qu’elle arrive à s’évader dans un pays très hostile aux créatures de la forêt et elle ne ferait qu’empirer sa situation en se retrouvant esclave d’un autre seigneur surement plus cruel que Geralt …
Revenir en haut
Lùthien Murmevent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 26 Oct - 15:21 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

Alors qu'elle était sur le point de mettre pied à terre, Lùthien sentit une main s'abattre avec violence sur sa joue. Terriblement choquée, elle écarquilla les yeux et porta une main  tremblante à sa joue. Cet humain .. Cette chose pitoyable avait osée la gifler, elle, une elfe incontestablement respectée de tous. Même si elle bouillonnait de rage, Lùthien se contentait de ne rien montrer. Actuellement, elle ne pourrait pas grand chose mais elle comptait bien se venger, faire comprendre à cet être abject qu'il n'avait pas à poser la main sur elle. Lùthien avait beau être une créature dotée d'une bonté et d'une gentillesse extraordinaire, elle ne pardonnait pas le manque de respect, jamais. Aussi, elle fit glisser sa main de sa joue, prête à griffer l'homme au visage jusqu'à ce qu'il lui attrape les poignets et lui attache les mains dans le dos, lui arrachant un cri de rage. 




Folle furieuse, Lùthien plongea son regard dans celui du Seigneur. Étrangement, celui-ci n'était plus le même; une lueur froide et menaçante s'en dégageait. L'elfe semblait dire  quelque chose du genre : "Je vais te tuer, espèce de pourriture."  
Elle était une elfe et donc, de ce fait, son rang était supérieur à celui des humains. Cet abruti de blondinet allait payer pour ce qu'il venait de faire, même si il lui avait retiré son collier. 


Voyant sa main s'approcher, l'elfe recula pour ne pas qu'il la touche. A présent, il était hors de question pour elle que ses même mains qui l'avaient giflée effleurent sa peau. Certaine qu'il avait compris le message, la créature commença à se détendre jusqu'au moment où il tenta de lui caresser la joue une nouvelle fois. Tel un félin, Lùthien se mit à feuler et claqua fermement des dents, menaçant ainsi de le mordre au cas où il recommencerait.


- Ne me touche pas ! Touches moi encore une fois et je t'arrache la main, sous-race ! 


Habitée par une colère noire, elle recommença à se débattre tant bien que mal.


- Jamais tu n'obtiendras ce que tu veux de moi ! ! JAMAIS ! Tu mourras avant d'avoir eu des enfants et une fin paisible !


Comme pour appuyer ses propos, Lùthien continua ses menaces, prête à le mordre à la moindre occasion.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Oct - 03:01 (2013)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon] Répondre en citant

Suite ici
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:29 (2017)    Sujet du message: Une elfe parmi les humains [PV: Geralt de Montfaucon]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com