Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE]
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 17 Oct - 14:54 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ils ne s’étaient pas beaucoup vus ces trois derniers mois. Vaellar avait obtenu de sa Seigneure qu’elle le laisse e consacrer exclusivement aux arts du combat pour préparer le tournoi. Exercices de quintaine au destrier, course dans la forêt, maniement de l’épée avec les meilleurs escrimisseurs de la région, lutte à main nues, couteau, … Il n’avait rien laissé au hasard.

Pas même le haubert de mailles qui avait été travaillé pour convenir exactement à sa morphologie. Le heaume, lui, avait été forgé spécialement pour l’occasion. Dame Bénito ne s’était pas montrée avare en dépense afin de préparer le tournoi : elle semblait vouloir la victoire de Lahire et se donnait les moyens de l’obtenir.

A l’extérieur, Vaellar fit ses preuves devant les gardes, s’entraînant dur du lever au coucher du soleil. Les moments de repos étaient rares, consacrés uniquement à la récupération des muscles. Et quand il se reposait, il entretenait son matériel. Sur son destrier, il était un chevalier anonyme, sans bannière ni blason, caché de tous.

Les sergents d’armes lui rapportaient au fur et à mesure les noms des seigneurs inscrits pour le Tournoi. En grande majorité, des gens de l’Est, souhaitant sans doute étendre leur seigneurie vers les frontières et les terres tribales. Mais il y avait aussi des seigneurs venus de contrées beaucoup plus lointaines. Vaellar considéra les invités d’un œil distrait. Il avait mandé certains hommes d’armes pour des missions bien précises : glaner des informations sur les candidats les plus dangereux.

Aujourd’hui, au matin de l’inauguration du tournoi, il remit sur l’ouvrage son métier, il mit son haubert et chevaucha son destrier afin de s’échauffer doucement. Il avait eu vent de ces messieurs qui s’étaient laissé aller aux tentations de la boisson et de la fête. Au moins seraient-ils bien moins vaillants et frais sur le terrain. Il prit la lance et mena l’exercice des anneaux, maintenant une allure modérée.


Dernière édition par Vaellar dit Lahire le Mar 10 Déc - 09:43 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 20 Oct - 14:25 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Durant les trois derniers mois, la Seigneur avait eu un emploi du temps plus que chargé. Entre les différentes délégations venant d'en dehors des terres, les nombreuses exécutions et les chasses aux prêcheurs, Lyn n'avait eu que peu de temps pour elle. Bien sur, elle ne menait pas personnellement chaque activités. Mais elle se devait d'écouter scrupuleusement les rapports de ses hommes, de punir ou féliciter le cas échéant.

Trois mois pendant lesquels la jeune femme n'avait pas eu le temps de tenir a l’œil son nouvel homme lige. Le capitaine de sa garde lui assurait que Vaellar s'activait a sa tache a chaque heure du jour voir de la nuit. Qu'il s'entrainait avec tant d'ardeurs que le vétéran ne pensait pas que le chevalier serait capable de lever son arme le jour du tournois. Mais a chaque fois que le capitaine lui en parlait, la seigneur se contentait de sourire et de lui rappeler de Vaellar serait puni a sa juste valeur, s'il venait a échouer.

Le matin du dit tournoi, la seigneur s’appliqua a bien choisir sa tenue. Elle revêtit pour l'occasion, une robe diaphane blanche, qui mettait autant en avant son corps qu'il en dévoilait ce que les hommes désiraient le plus. Elle se mordilla les lèvres pour les rendre plus rouges et se pinça les joues pour leur donner un peu de couleur.
Elle se para de ses bijoux, des améthystes pour l'occasion, soulignant ses yeux a la couleur surnaturelle. L'or brilla autant que mille étoiles sur la seigneur quand elle parut au soleil de midi, pour annoncer le début des jeux.

Elle marcha d'un pas gracieux et vif jusqu’à son estrade, rehaussée et mise a l'écart des autres, pour lui laisser de la tranquillité et pour marquer son rang. Une servante l'aida a s'assoir sur le siège a haut dossier de bois inconfortable qui lui était réservé. Tout en la bordant de draperies et de soie, la jeune femme lui murmura que beaucoup d'hommes avaient répondu a son offre de "négociations" et que beaucoup des hommes d'armes de la jeune femme donnaient son lige perdant.

Lyn fronçât les sourcils et saisi une figue sur un plateau de fruit quand sonna l'appel aux premiers combattants. La tradition voulait que ce soit elle qui donne le signal du premier combat. Toute en grâce Lyn quitta son siège. Après tant de temps a se laisser engoncer dedans, elle en grinçait des dents. Mais bon, c'est la tradition ...
Sous les acclamations du petit peuple, elle brandit un mouchoir, d'un blanc de neige. La foule parut retenir son souffle quand elle le lâchât .... Et explosa quand il toucha le sol dix secondes plus tard, car les deux combattants s’étaient jetés l'un sur l'autre.

"Que le spectacle commence." murmura la jeune femme en retournant s'assoir.
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 23 Oct - 06:26 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Vaellar était resté relativement à l’écart du cérémonial. Il avait vu nombre de seigneurs parader. Certains venaient s’affronter en personne, d’autres envoyaient leur champion combattre sous leurs couleurs. Les premiers combattants s’élancèrent dans la lice. Le choc fut d’une violence terrible. L’un des chevaux se renversa sous l’impact. Les hommes se relevaient et continuèrent la combat à pied. Mais l’attention de Vaellar n’était pas focalisée sur le combat, loin de là. Le chevalier avait les yeux rivés sur la loge d’honneur, là où Evelyn paraissait. Malgré sa taille modeste, elle rayonnait sur l’ensemble de la lice. Il put voir certaines dames la contempler avec une once de jalousie dans le regard.

Effectivement, bien peu de nobles pouvaient dire que plus de cent seigneurs s’étaient déplacés pour aller quérir leur main. D’autant que l’or, le pourpre, les bijoux, le luxe semblaient irradier les lieux.

« Ca va être à toi. »

Il revint à la réalité. Six joutes s’étaient déjà déroulées. Il s’avança à son tour, heaume sur la tête et fit face à son adversaire. Il ne connaissait pas ses armoiries mais qu’importe. Il savait qu’il ne devait pas briller dans les premiers tours. Le tournoi était prévu pour durer près d’une semaine et Vaellar ne devait surtout pas concentrer l’attention sur lui. Il mena donc son cheval à l’emplacement dit et attendit le signal du héraut. Il se lança à bride abattue et cassa la lance sur l’écu de son adversaire. Lui-même fut touché mais moins durement. Les trois joutes se succédèrent et le chevalier anonyme l’emporta.

Il revint se placer dans l’ombre, réclama de l’eau qu’on lui offrit volontiers et vit ses autres adversaires. Plusieurs retinrent son attention : de grands gaillards sculptés pour le combat à d’autres bien plus techniques et réfléchis. Quelques seigneurs semblaient se connaître et entretenir une certaine rivalité. Le page lui donna quelques informations très utiles sur son prochain adversaire.

Lorsque Vaellar revint le voir, il venait de gagner son second combat. Certes sans éclat, mais la victoire était sienne et surtout, elle permettait à d’autres de briller bien plus que lui. Assurément, les enchères montaient de plus en plus pour quelques favoris.
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Oct - 12:53 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Durant les premiers affrontements, Lyn dut se retenir de ne pas bailler. Ces nobles étaient tellement ennuyants a s'insulter sans vraiment frapper. On aurait dit des coqs tournant autours de poules.
Mais quand son lige entra en lice, la jeune femme se redressa. Les choses intéressantes débutaient, il était temps de voir si son investissement en valais la peine.

"Voici le Loup, parmi les Chiens" murmura la jeune femme, les yeux brillants d’intérêt.

Le combat fut du gout de Lyn, plus que bon. Elle sourit de voir son chevalier-servant-anonyme se défaire si facilement de son adversaire. La foule acclama le vainqueur et hua le perdant. Certains criaient déjà pour la mise a mort du couard. Lyn eu presque envie de leur donner satisfaction. Sa propre soif de sang s’était éveillée et elle regretta de ne pouvoir s’éclipser et partir jouer dans ses geôles une heure ou deux.

Pourtant une idée l'effleura. Quand sonna la deuxième vague de combats, l'après midi même, elle fut murmurer a son crieur que dorénavant, elle déciderait si le combat serait a mort ou non. Et pour motiver les nouveaux champions elle abaissa le pouce, signant le début de la lutte fatale.
Lyn fut ravie de voir les éclaboussures carmins et rubis tacher le sol.

Les parieurs dépensaient de plus en plus, les champions étaient acclamés et elle priée de faire tomber les têtes des perdants.
Il était difficile de ne pas écouter l'appel de la foule. Bien souvent, Lyn abaissa son pouce.

Et enfin l'Anonyme entra en lice. Face a lui, un champion d'une riche région de l'Est. Lyn abaissa d'office son pouce. De la ou elle se trouvait, la seigneur ne pouvait voir les yeux de son lige, mais au fond d'elle, elle sut qu'il avait comprit son ordre.
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Oct - 15:45 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Les « vivat » gagnèrent en intensité à mesure des combats. Le tournoi, qui avait commencé bon enfant, se muait en un spectacle de sang et d’horreur. De plus en plus de champions mordaient la poussière pour ne plus se relever. Evelyn Bénito semblait se délecter de ce spectacle macabre, de ces hommes qui mourraient pour sa main. Et elle aurait eu tort de s’en priver. Elle avait fait de sa main un objet pour lequel les seigneurs et champions acceptaient de mourir.

Quand vint son premier combat de l’après-midi, Vaellar fut surpris de voir que sa Seigneur abaissa d’office son pouce. Elle tourna d’ailleurs légèrement la tête vers lui. Il comprit bien vite ce qu’elle entendait par ce geste : il devait faire spectacle, jouer avec son adversaire et le sacrifier pour la Belle. Il ajusta son heaume et serra bien fort les reines dans ses mains. Il amena son cheval à l’entrée de la lice et saisit une lance relativement faible pour le premier assaut.

Les deux chevaliers s’élancèrent l’un vers l’autre, à bride abattue. Vaellar cassa sa lance mais ne causa aucun dommage à son adversaire. Il choisit une lance un peu plus forte pour le deuxième assaut et fit de même. L’homme resta bien en selle, confiant pour la suite. Pour la troisième lance, Vaellar choisit une forte hampe de frêne et se tint prêt. Il la cala sous l’aisselle et s’élança plus vite que jamais. Le choc fut terrible et renversa cheval et cavalier.

Lahire sauta à terre, l’épée en main et se précipita vers son adversaire. Les coups plurent de part et d’autre. Les heaumes se bosselaient, les boucliers se fendaient sous les furieux impacts mais aucun d’entre eux ne céda du terrain. Cependant, l’effet de la dernière charge commença à peser sur l’homme de l’Est qui devint progressivement moins rapide et encaissa de plus en plus de coups. Vaellar se fit plus violent, plus pressant. Une lourde frappe vint fracasser le bouclier de son adversaire tandis que d’un coup de pommeau vicieux, il lui enfonça le casque dans le visage. Il revint à la charge, encore et encore. L’homme se découvrit imprudemment et, d’un rapide décalage, Vaellar abattit sa lame et lui brisa le bras droit. L’homme tomba à terre dans un grand cri et quémanda la pitié de la Seigneur.

Vaellar s’approcha de lui, lentement, tranquillement. Il leva le regard vers la tribune d’honneur et vit le regard fermé de sa Dame. Le sang coulait maintenant des plaies béantes du champion de l’Est. L’Anonyme prit une grande inspiration et d’un puissant revers de lame, décalotta la tête de l’infortuné. Celle-ci n’avait pas encore touché le sol que Vaellar s’en retournait déjà vers son cheval, se préparant déjà pour le duel suivant.
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Oct - 10:19 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Voir Vaellar tuer promptement le champion d’un petit nobliaux fit un effet immédiat a la Dame de l’Est. Sur le coup, elle fut tentée de sonner la fin des combats et de tirer le Chevalier Anonyme dans ses quartiers, séance tenante et faire fi du protocole et des convenances.

Lyn avait envie de Vaellar, en fait elle en était a un point ou, la nuit, elle rêvait qu’il la prenait, avec beaucoup de violence. Ces rêves étaient délicieux. Mais il y avait le revers de médaille, et à chaque fois qu’elle voyait le chevalier maintenant, la seigneur devait se retenir de lui ordonner de lui donner du plaisir.

Mais pour l’instant, Lyn se contenta d’une caresse bien placée et appuyée. Pendant ce temps, deux larbins déblayaient le corps et balayaient le sable, pour donner un aspect plus propre. Renfrognée, Lyn se tassa dans son fauteuil, résignée à s’ennuyer le temps du dernier combat.
En effet l’affrontement suivant se devait d’être le dernier de la journée. Lyn était stricte la dessus. Elle voulait des combats dignes d’intérêts. Donc par la, les champions devaient être frais et dispos pour le lendemain. Cela en plus des armures à réparer et à faire rutiler, des plaies à panser, des os a remettre en place, les chevaux a étriller puis a nourrir. Bien sur c’était là la tache des écuyers.
Et d’un autre coté, Lyn s’en fichait royalement du bien être des hommes d’armes. Tant qu’elle s’amuse.

Enfin la trompette sonna et les deux derniers concurrents de la journée firent leur entrée. L’un d’eux était commun au maximum, l’autre … Lyn eu un regain d’intérêt en découvrant un chevalier en armure décorée de rouge. La foule l’acclama comme le Chevalier de Sang et lui fit ovation. Le nom plut d’emblée a la seigneur qui se redressa dans son siège, toute son attention portée sur le combat.

Combat se déroula vite, si vite. Les chevaux s’élancèrent, les lances et boucliers volèrent en éclat. Les hommes roulèrent au sol lame au poing. Le sang ne tarda pas à couler, sous les vivats de la foule. Et bientôt le Chevalier de Sang jeta son adversaire a genoux, juste devant l’estrade ou la Seigneur se trouvait. D’un geste lent il posa une dague sur la gorge du champion, attendant son ascendant.

La seigneur ne sut pas quoi faire, surprise par ce comportement. Elle n’avait pas ordonné de combat a mort pourtant. C’est la foule qui la fit décider, et Lyn abaissa son pouce et condamna le champion. Le Chevalier de Sang s’exécuta, lentement, prenant plaisir à déchiqueter les fibres une a une, les yeux posés sur la jeune femme, se délectant de son trouble.
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Oct - 12:43 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Le spectacle battait son plein et la foule semblait en délire. Les duels à mort eurent l’effet escompté et, des fentes de son heaume, il pouvait voir l’attention des dames partagés entre les hommes de terrain et la Reine de séance. Bien sûr, il pouvait voir également certains seigneurs blêmir du coût qu’engendrait cette distraction. Des champions, des hommes de valeur, venaient de périr pour le simple plaisir d’une foule et d’une seigneur capricieuse. D’un côté, il pouvait comprendre leur point de vue.

Les hérauts d’armes annonçaient maintenant le dernier duel de la journée. Le Chevalier de Sang
disaient-ils. Intrigué par la présence d’un nom aussi pompeux, Vaellar suivit d’un œil distrait quoique
légèrement intéressé le combat. Les deux hommes étaient impétueux mais il était clair que les armes
rouges avaient le dessus. Il vit un drôle de manège : Sang s’amusai avec sa proie, il la tailladait petit à
petit. Le bougre avait déjà remarqué combien cela plaisait à la dame Bénito. Et aprè avoir
jeté un oeil à la tribune d’honneur, Vaellar en convint sans peine : il avait vu juste.

Lors de la mise à mort, il vit combien le geste en lui-même avait agréablement surpris Evelyn. Vaellar sourit sous cape mais, dans l’instant où la dague trancha la gorge, il vit combien la situation pouvait être périlleuse pour lui. Quand il vit le trouble d’Evelyn, il se projeta dans le combat : tôt ou tard, lui et le Chevalier de Sang allaient s’affronter sur la lice.
Et la fin pourrait fort bien être aussi dramatique que celle à laquelle il venait d’assister. Il revint vers son cheval et l’amena lui-même vers le palefrenier, quittant la scène et la foule en délire qui scandait le nom « Sang » à maintes et maintes reprises. C’est avec ce paysage sonore qu’il rejoignit l’écurie. On vint l’entretenir que la Seigneur Bénito avait convié les combattants du jour dans la salle des doléances. Après un petit instant de réflexion, il prit la direction de la place-forte, bien curieux de savoir ce qui l’attendait. En chemin, il croisa nombre de seigneurs venus prodiguer conseils ou menaces à leurs champions. Il vit, chose plus rare, des seigneurs s’entraîner eux-mêmes. Certains étaient des nobles désargentés, sans moyen d’entretenir un champion, d’autres faisaient ça par envie. Vaellar respecta ces homme de guerre, bien investis dans leur travail mais il fut bientôt pris dans le tourbillon des serviteurs et courtisans qui affleurait vers le donjon. Il lui fallut un peu de temps pour gagner la salle des doléances.
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Oct - 14:21 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Lyn avait rapidement quitté son siège, avant même que le corps du sacrifié n'ai touché le sol, marquant ainsi la fin de la première journée de réjouissances.
Lyn fit fi des convenances et quitta la loggia qui l’avait accueilli toute la journée, sans même saluer la foule. De toute façon ces gueux n’avaient pas besoin qu’elle leur dise qu’il était l’heure de partir. Rapidement, elle remonta au château, entourée de sa garde rapprochée.

Ses pas résonnèrent sur les dalles du château, Lyn rejoignit ses quartiers et se changea, enfilant une robe très serrée, rouge, et se débarrassa de ses ornements et bijoux. De plus Lyn dénoua ses longs cheveux blonds.

Enfin elle retourna dans les couloirs du castel, se dirigeant vers la salle aux doléances. Déjà s’y trouvaient certains des guerriers du jour. Son champion n’en faisait pas partie, mais son favoris si. Lyn plongea son regard pourpre dans celui du Chevalier de Sang, alors qu’elle marchait vers le siège à haut dossier qui se trouvait au fond de la salle. Très vite, la seigneur oublia Vaellar, se concentrant sur le chevalier rouge, qui vint se poster tout prêt d’elle.

Il se saisi de sa main et y déposa un léger baiser. L’homme du Nord disparut totalement des pensées de la blonde, et elle concentra uniquement son attention sur le nouveau venu. Celui-ci avait, de près, un charme certain, et Lyn pouvait lire dans le fond de ses yeux, une passion pour la torture et les jeux du sang, aussi grande que la sienne, ou pas loin.

Lyn frissonna de plaisir, du plaisir d’avoir trouvé quelqu’un qui lui ressemblait, et bientôt elle se surprit à flirter avec l’inconnu, le laissant se trouver trop près d’elle. Laissant ses yeux analyser le Chevalier de Sang, Lyn décida que cet homme lui plaisait. Oui, elle le voyait bien défaire Vaellar et gagner ce tournois.
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Oct - 15:34 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

La salle des doléances était elle-aussi bondée. Les hommes allaient et venaient, certains s’enorgueillissant de leurs exploits du jour. Quelques seigneurs tenaient leur champion comme s’il s’agissait de trophées ou de chiens de guerre. Vaellar avait pour lui l’inestimable avantage de l’anonymat. Il évolua dans ce milieu plutôt curieux lorsqu’il attrapa un détour de conversation :

« Quand même, faire tant de faveurs à ce Chevalier de Sang ... »

L’Anonyme tourna la tête pour voir sa Dame folâtrer tranquillement avec le Chevalier de Sang. Vaellar eut, on ne sait pourquoi, une brusque poussée de rage. Il s’approcha donc du cercle de Dames qui tenait ces propos

« Les voir tous s’écharper pour la main d’une jeune ... femme comme elle. »
« Révoltant. »
« D’une vulgarité ... »
« Et avez-vous vu lorsqu’elle ... »

Déjà excédé par les propos, Vaellar quitta l’aura des commères pour se rendre à un autre endroit de la salle, là où il ne verrait pas Evelyn Bénito se compromettre avec le premier paon venu. Il arriva près d’un chevalier bien plus âgé que la moyenne. L’homme lui proposa une coupe de vin et ils regardèrent tous les deux l’extérieur, plus précisément les serfs qui partaient à l’entretien de la lice et de la quintaine.

« Une journée bien rouge ... »

La phrase était lancée ainsi. Vaellar regarda l’homme et vit que son regard était dirigé vers le trône.

« Curieux pour une femme de faire un tournoi pour acquérir sa main et de donner si vite ses faveurs à un chevalier venu d’on ne sait où ... Ou presque. »

Le chevalier fit référence à un autre homme discutant au beau milieu d’un groupe mais observant le manège du Chevalier de Sang.

« Pensez-vous ... » Lui répondit pensivement Vaellar. « Il est vrai qu’elle sait parfaitement jouer des sentiments et de l’attrait qu’elle provoque chez les gens. »

Ce simple constat lui arracha les tripes. Effectivement, elle jouait de ses charmes pour monter les hommes les uns contre les autres et disposer de ceux devenus inutiles. Vaellar vit bien à quel point il était remplaçable.
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Oct - 15:54 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Lyn gloussa doucement a l'une des plaisanteries du Chevalier de Sang. Elle souriait, flirtait sans vergogne. La seigneur s'amusait. D'un coup d’œil elle put voir que son Lige l'observait. Le sourire de la seigneur s'élargit. Elle se trémoussa un peu sur son siège, dévoila un peu de peau aux yeux des deux hommes. La Dame de l'Est savait que son Lige la dévorait des yeux, qu'il serait prêt a bondir, épée au poing, la tout de suite, tant sa jalousie le rongeait.

La blonde rit un peu et reporta son attention sur le Chevalier de Sang. Un serviteur passa par la et proposa une coupe de vin a la jeune femme. Celle ci se pencha avec grâce et s'en saisit d'un geste noble.

Une nouvelle idée germait dans son esprit alors que la conversation que menait son vis a vis s’essoufflait. Pourquoi ne pas stimuler les deux hommes, Vaellar et Sang, attiser leur envie d'elle et leur esprit possessif jusqu'au maximum et les pousser a s'affronter dans la lice, en fin de semaine.

Voila un spectacle qui l'excitait déjà.

Lentement, et avec une grâce féline, Lyn quitta son siège et son favori, pour rejoindre son Lige. au passage, la jeune femme conversa un peu avec d'autres nobles et champions, pour ne pas attirer de suite l'attention sur l'Anonyme. A pas comptés, Lyn finit par atteindre le coins ou se cachait l'homme du nord. Devant lui et son compagnon elle leva son verre.

Consciente que le Chevalier de Sang l'observait, depuis la bas ou elle l'avait abandonné Lyn sourit, faisnt mine de s'amuser. Elle appréciat de voir une flamme danser dans les yeux de son vassal.

"Heureuse journée messires?"
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Oct - 10:47 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Le vieux chevalier continuait de prodiguer quelques conseils que Vaellar écoutait d’une oreille distraite. Il était vrai que l’attitude de Lyn était pour le moins curieuse : elle se pavanait, souriait, gloussait éhontément devant le Chevalier de Sang. D’autres nobles la regardaient avec envie. Apparemment, sa main et sa virginité étaient d’une telle valeur qu’ils restaient ici et s’efforçaient de se comporter du mieux possible alors que la Seigneur négligeait ses devoirs et n’avait d’yeux que pour son propre plaisir.

Les joies du pouvoir, devina Vaellar.

Il eut bientôt la surprise de voir Lyn quitter son siège à haut dossier pour déambuler quelque peu dans la salle. Elle discutait aimablement maintenant avec d’autres personnes mais Vaellar put voir que ce n’était là qu’une façade. De même qu’avec lui, elle se contentait d’attiser l’intérêt des seigneurs et chevaliers pour les inciter plus qu’ils ne l’avaient eux-mêmes envisagé.

Vaellar reporta son attention vers l’extérieur, là où les préparatifs se terminaient pour la suite se terminaient. La voix de sa Seigneur le tirait de sa torpeur contemplative. Il soupira et se composa un masque. Il se retourna avec un sourire et avisa sa Dame, magnifique de surcroît, tenant une coupe à sa main.

« Fort belle et instructive. »

Le chevalier sourit à l’attention de sa Dame. Il laissa l’autre chevalier plus âgé présenter ses hommages avant de reprendre la parole.

« Nous parlions justement de vous. La première journée a été exceptionnelle et nous nous réjouissions qu’elle vous a donné de bienheureuses matières de satisfaction. »
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Oct - 15:43 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Lyn pencha la tête, ainsi ils parlaient d'elle? Elle sourit, un sourire satisfait, un sourire hautain. Elle porta sa coupe a ses lèvres, un geste qu'elle fit avec toute sa sensualité. même le vieux chevalier avait les yeux rivés sur sa personne. La Seigneur sut qu'elle les tenait tous, dans le creux de sa paume, qu'elle pourrait les écraser comme des mouches et ce des le lendemain, qu'elle pourrait éliminer la vermine.

D'un pas tranquille, la seigneur quitta la salle, laissant là ses invités, signalant la fin de cette réunion. Ils pouvaient, bien sur, rester et s'enivrer encore, cela n'en ferait des proies que plus faciles pour ses envie de sang du lendemain.
Evelyn rejoignit ses quartiers, se dévêtit et se glissa, entièrement nue entre ses draps.
Elle ne tarda pas a s'endormir, mais avant elle rêva aux deux chevalier, Vaellar et Sang, qui devaient se jauger du regard, et qui bientôt se battraient pour ses faveurs.

Curieuse, Lyn tenta de s'imaginer l'effet que ça lui ferait d'avoir un homme qui chercherait a s'allonger sur elle, et qui passerait une partie de ses nuits a ses cotés.
Cette idée révulsa immédiatement la jeune femme, qui pour chasser ces horribles images, invoqua celles de prisonniers ensanglanté et pleurant grâce.

Le lendemain, la pluie avait fait suite au beau jour de la veille. La Seigneur rejoignit son estrade, se fit couvrir d'un dais de peau, et s'enveloppa d'une pelisse bien chaude, avant de donner le début des combats.
Vaellar était le premier. Il affrontait son ami de la veille, le vieux chevalier. En découvrant cela, elle abaissa son pouce, et signa la mort d'un des deux combattants.

Lyn prit un malin plaisir a torturer mentalement son Lige. Ses yeux brillaient de plaisir, elle souriait cruellement.
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Nov - 14:28 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Le chevalier peinait à détacher ses yeux de la jeune Seigneur. Il buvait littéralement chacun de ses gestes comme s’il s’agissait de la plus belle coupe de vin. Evelyn semblait effectivement très satisfaite de ce tournoi et du pouvoir nouveau qu’elle avait sur toute l’assemblée.

Elle tourna ensuite les talons pour quitter directement la salle. Vaellar n’écouta que d’un ton distrait les compliments qu’offrait le vieux chevalier sur la belle pucelle. A vrai dire, il était étreint d’une drôle de sensation. En parcourant la salle, son regard s’arrêta sur Sang qui le regardait. Leurs yeux se croisèrent. Les chevaliers se jaugèrent et se considèrent décidément rivaux. Vaellar détourna bien vite la tête, s’excusa auprès du vieux chevalier et alla derechef trouver ses quartiers. Il peina à trouver le sommeil. Les événements de la soirée le travaillèrent quelque peu. Il pensa à Evelyn qui devait se gargariser d’avoir tant et tant de vies soumises à son plaisir. Il trouva finalement le sommeil.

Le lendemain, le héraut appela l’Anonyme en premier sur la lice. Vaellar fit donc avancer son cheval et se retrouva face à son ami d’un soir. Un signal sonore, un regard vers la tribune et il vit sa Dame le regardait avec un sourire cruel, pouce baissé. L’Anonyme sourit : ainsi donc, elle voulait porter l’affrontement sur ce terrain. Fort bien.

Les deux duellistes se firent face. Dès le signal, Vaellar élança son destrier avec vigueur et porta la lance bien basse. Lorsque ls deux chevaliers furent très proches, il la remonta brutalement et vint placer la pointe de la lance sous le menton. Le vieux chevalier décolla de sa selle et fut projeté au sol. Il mourut avant même de toucher terre.

Des cris surpris s’élevaient de la foule. Vaellar quitta la lice avec un sourire planant sur ses lèvres. Il revint à l’ombre se désaltérer et laissa à Sang le soin de briller devant les nobles yeux de ces Dames.
Revenir en haut
Evelyn Benito
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Nov - 15:54 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Lyn plissa des yeux devant l'expression de Vaellar-l'anonyme. Y lisait-elle une lueur de défit? La Seigneur en eu pour sa satisfaction car le chevalier alla abatre son collègue dare-dare et ce d'un coup s'il vous plait.

La jeune femme quitta même son siège pour pouvoir mieux suivre du regard le vol plané que fit le vieil homme.
Un ecuyer se précipita en appelant son grand père. Il se saisit du corps ensanglanté, et pleura a chaudes larmes dessus. Puis il se redressa, releva la tête et fusilla du regard la Dame de l'Est et son Lige. Il ne devait pas avoir plus de vingts ans, pourtant il tira l’épée au clair et hurla un défit a l'adresse de Vaellar, pour "laver dans son sang" l'assassina du vieux chevalier.

Lyn se réinstalla dans son siège. Elle allait donner le signal a ses gardes de faire sortir le jeune homme, et de lui infliger une correction hors de la lice, quand elle sentit une ombre dans son dos. La jeune femme tourna la tête et trouva le Chevalier de Sang en train de la reluquer par dessus son épaule. Elle fronça les sourcils.


"Que faites vous la?
- Je suis venu admirer les combats.
-Il y a des loges, pour les concurrents.
-Je ne m'y plait pas, et j'aimerais autant prendre mes aises, vus que personne ne m'arrive a la cheville."

Il désigna Vaellar qui attendait un ordre de Lyn. Celle ci lui jeta un regard autoritaire, le réduisant au silence. Puis elle se redressa de toute sa petite taille et gronda presque :

"Ici, vous êtes chez moi, et même si vous remportez ce tournois, vous serez toujours chez moi. Sortez avant que j'appelle mes gardes.
-He bien, ils auront a faire aux miens alors."

Et la dessus jaillirent une dizaines d'hommes d'armes, lame au poing. D'autres encore, se relevèrent dans les tribunes, et sans demander leur reste se mirent a massacrer les concurrents et les écuyers. De nouveaux hommes se ruèrent sur Vaellar et l’écuyer qui se trouvaient dans la lice, alors que le Chevalier de Sang tirait une dague et la posait sur la gorge blanche de Lyn et vint lui murmurer a l'oreille.

"Allons ma douce ... Cessons ces broutilles, annoncez la fin du tournois, et vos noces imminentes avec moi. Préparez vous a écarter pour moi et a me pondre un héritier, et a finir vos jour en couvent. Les femmes ça sait pas faire la politique et vos domaines ferons jolis avec mon titre."


Il lui lança un regard moqueur. Dans l'espace résonnaient les cris des suppliciés.

"Vous n’êtes plus chez vous, Lyn."

D'un geste lâche, il montra Vaellar de sa lame, un drole d'air sur le visage, comme de la jalousie ....


"Vous pouvez le remercier d'ailleurs. S'il ne joutait pas aussi bien, jamais j'aurais put vous avoir aussi facilement.... On pourrait presque croire que vous etes amoureuse de lui."
Revenir en haut
Vaellar dit Lahire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:58 (2013)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE] Répondre en citant

Vaellar venait à peine de terminer le combat que déjà un jeune damoiseau fondait sur lui, lame au clair. Le chevalier hésitait à lui faire rendre gorge également mais il fut stoppé dans son élan par un événement peu commun dans un tournoi courtois. Des hommes portant la livrée Sang bien reconnaissable envahirent la lice et égorgèrent le jeune écuyer. Ils se tournèrent ensuite vers Vaellar et les deux concurrents qui s’apprêtaient à s’affronter.

L’Anonyme leva les yeux et vit le Chevalier Sang menacer sa Dame d’une dague. Son sang monta rapidement à la température d’ébullition. Il héla les deux hommes et leur enjoignit de faire cause commune contre les croquants qui leur arrivaient dessus avec des intentions visiblement peu amicales. A trois, les chevaliers défirent aisément leurs malchanceux attaquants. Dans d’autres tribunes, les scènes connaissaient des évolutions contrastées. Le Chevalier de Sang avait visiblement bien fomenté son action, engageant même nombre de mercenaires pour garantir la réussite de son coup de folie.

Vaellar poussa son cheval vers les tribunes, épée en main, il taillada et trancha tant et si bien qu’en un instant, il se retrouva avec quelques compères au pied de la tribune d’honneur. Les hommes qui étaient avec lui s’interrogèrent sur le bien-fondé de sauver une Dame qui semblait si friande des duels à mort. L’Anonyme les motiva en leur rappelant qu’un freluquet en armure écarlate serait certainement bien moins généreux avec eux. Leur ardeur retrouvée, ils purent progresser dans le sang et les entrailles.

Arrivé sur le perron, Vaellar était couvert des gerbes de sang des sergents qu’il avait massacré. Il se tenait devant l’instigateur du complot qui ne semblait visiblement pas ravi de le trouver sur son chemin. Il voyait également sa Dame bouillir d’impatience et de rage contenue. La suite promettait d’être intéressante sinon explosive.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:57 (2017)    Sujet du message: La Seigneurie par la lance, la loyauté par l'épée [TERMINE]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com