Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Nov - 15:12 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Cela devait faire quelques jours que la nonne était arrivée à Vitgen. Plus grande ville et fief de la Seigneurie des Vitgenstein, famille noble respecté de ses gens comme de la noblesse à travers tout le royaume et pour cause, la seigneurie est une des plus riches avec ses montagne minière, ses forêts et son gibier abondant. La ville elle même portait de nombreuse trace de cette richesse, elle était entre autre, une des toute première dont les fortifications et le château fort étaient fait de roc solide.


Le seigneur de ces terres, Tobias de Vitgenstein, était d'ailleurs décrit par ses serfs comme quelqu'un de cultivé et d'en avance sur son temps. C'était d'ailleurs lui qui, jeune adulte, avait incité son père à la construction en pierre pour remplacer le bois en vantant tous les intérêts stratégique qu'il pouvait y avoir. Et depuis cette époque la ville était lourdement fortifiée, par une première muraille et ensuite, au centre de la cité, un château fort en haut d'un piton rocheux qui en faisait l'une des forteresses les plus dur à prendre.


Toujours est-il que la ville débordait de vies ainsi que des joies et malheur inhérent à celle-ci. Les blessés et malade ne manquait pas, aussi les services de Soeur Hermine de Sagni furent très apprécié par la populace ainsi que par les soeurs visitandine, autre ordre religieux qui avait déjà trop à faire avec les soins des défavorisés. La renommé de la bonne soeur fut donc assez vite faite et ne tarda pas à atteindre le châteaux car un soir, dans l'auberge que la nonne occupait, quatre guerrier nordique en armes entrèrent et vinrent directement vers elle pour lui parler. Le leadeur du petit groupe prit d'ailleurs la parole en premier.


- Soeur Hermine de Sagni je présume? Le Seigneur Tobias de Vitgenstein a eu vent de vos talents et aurait souhaité vous inviter au château pour le dîner. Il m'a demandé de vous dire, très précisément  qu'il serait ravis que vous lui fassiez l'honneur d'une rencontre, ma soeur.
Revenir en haut
Soeur Hermine Sagni
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 6 Nov - 04:52 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Elle était enfin arrivé dans la seigneurerie de Vitgenstein ! Le voyage avait été long, le Nord été rude, mais elle savait que la-bas elle aurait du travail.

A peine arrivé dans le village ou elle compter logeais, l'aubergiste lui avait proposer le logie si elle accepter de soigner son fils, a qui une méchante blessure été en train de gangrener la jambe avec le froid. Elle avait de suite été au lit du jeune Askel, tout juste 12ans.
La plaie de sa jambe était très vilaine : tout son tibia été rouge, marron, et les bordure de la plaie, noires et cloqués remplies l'un liquide nauséabonde. Son pied était bleui d'angelure...
Hermine releva sa cagoule sur son nez, et dit a l'aubergiste de lui amenner de l'eau chaude et de monté ces bagages dans la chambre du jeune homme.
Elle lui donna de l'essence de pavot, pour qu'il ressente au moins la douleur, et de l'alcool aussi. Le jeune Askel était groggi, les yeux dans le vague. Elle ordonna a son père de le tenir très fermement sur le lit, car a se niveau la, il fallait l'emputer, sinon il ne survivrais pas. Elle avait toujours le coeur un peu plus serré quand elle devait faire ça a des enfants...L'homme, les yeux humides, posa deux mains ferment sur les épaule du malade.
La nonne fit-un garrot très serré, et mis une grande lame plate dans le feu de la cheminé. Elle nettoya la plaie au mieux, fit un second garrot a quelques centimètres du premier, déjà le jeune pleurais. Un deuxième homme fut appelé pour tenir la jambe du gamin, et Hermine commença a sectionner la jambe avec une scie. Le gosse hurlait de douleur malgré le pavot, et se débattait de toutes ces petites forces. Un fois la jambe sectionner, hermine attrapa la lame chauffé a blanc et l'appliqua contre la plaie sanguinolente. Dans un dernier crie, la plaie fut cotérisé, ne laissant qu'une chaire brûlée et de la fumé noirâtre. Le gosse s'évanouie. Éternué, couverte de sang, Hermine donna les instruction pour la nuit, afin de baisser la fièvre du garçon, et demanda a se reposer et a se laver. La lune était déjà haute dans le ciel...
En mâtiné, elle se réveilla, s'enquierra d'Askel, qui toujours endormis, encaissait encore les événements de la veille. Elle le bénit, puis fit le tour du village. Elle examina une jeune femme enceinte, et donna quelques décoctions mais rien d'aussi grave que cette nuit la. En debut de journée elle était de retour a l'auberge. Elle expliquer clairement a la femme du tenancier comment finir les soins.


Quand une poignée de guerrier entrairent dans l'auberge et allairent voir la soeur.
- Soeur Hermine de Sagni je présume? Le Seigneur Tobias de Vitgenstein a eu vent de vos talents et aurait souhaité vous inviter au château pour le dîner. Il m'a demandé de vous dire, très précisément qu'il serait ravis que vous lui fassiez l'honneur d'une rencontre, ma soeur.

Bien qu'elle aurait aimé surveiller le gamin une nuit de plus, on ne refusait pas l'invitation du seigneur de ces terres. Elle se leva, rangea ces affaire et laissa herbes et instructions a l'auberge. Il devait boire beaucoup des son réveil, rester alité et ne manger que de la
soupe pendant 2jours, puis de la viande.

Les chevaliers s'occupèrent de charger ces affaires, et elle fut conduite au Château du Seigneur Tobias. C'etait bien la première fois qu'elle voyait une ville si grande, et de surcroît une ville fortifié ! Ils ne passèrent guère dans les grande rue et l'emmenèrent directement au château.

Elle entra dans la salle ou l'attendait le Seigneur, elle retira sa cape de peau, car il faisait bien meilleur a l'interieur. Face a lui elle s'inclina poliment, c'était un homme de bonne stature, assez charismatique.

_Sire de Vitgenstein, c'est un honneur d'tre invité en votre demeure.
Revenir en haut
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 9 Nov - 12:11 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

La nonne pu contempler, avant d'arriver devant le seigneur, combien l’intérieur du château était somptueux, luxueux. Les décorations ne manquaient, de nombreuses tenture aux couleur des armoiries de la famille de Vitgenstein habillait les murs et le blason était assez souvent présent sans pour autant être affiché à outrance. La forteresse était grande, toute en granite, et farouchement gardé. Chacun des pièces abritait des chevaliers en armes et armures qui, bien que faisant tout pour être le plus discret possible, n'en restaient pas moins très visible.


Les servantes et autres serviteurs ne manquaient pas non plus, allant et venant constamment pour vaquer à leurs occupations; nettoyant, lustrant, faisant la mise en place de la grande table située dans la grand salle, préparant à manger ou toute autre activité nécessaire aux besoin du seigneur. Le demeure était, en soit, un véritable étalage de richesse et de finesse mêlé à un puissant esprit tactique, pas un recoin ne semblait sans surveillance ou sans la possibilité d'en faire un endroit aisément défendable. Jusqu'aux escaliers qui tournait toujours vers la droite afin d'handicaper la main d'arme de tout assaillant qui monterai.


Enfin, la bonne soeur arriva dans un des nombreux salons du château, une pièce de taille modeste mais d'apparence douillette. De grandes bibliothèques étaient présent sur tout les murs, à l'exception du mur où la cheminée dans laquelle crépitait un feu réconfortant. La majorité des livres et parchemins étaient historique, principalement sur la Rome et son armée. Quant au reste, essentiellement de la poésie et des contes. Quant aux milieu de la pièce, il y avait deux fauteuil et un canapé visiblement très confortable et entre les meubles, deux hommes qui regardaient à présent la nonne. 


L'un d'eux était fortement massif, les cheveux blanchis par l'âge et légèrement dégarnie, portant une armure et dégageant malgré tout une impression de vigueur et de vivacité. L'autre en revanche était sobrement habillé de bottes de cuir, d'un pantalon  et d'une fine chemise en lin de belle qualité et d'une veste sans manche, près du corps, en velours noir. Suggérant légèrement sa musculature harmonieuse obtenue par les années d'entrainement et de combat Ses cheveux étaient poivre et sel, ses yeux d'un magnifique vert sombre bien que la parte gauche du visage présentait une cicatrice allant du front à la joue, le nez aquilin et des lèvres pincée bien qu'affichant un petit sourire joyeux. L'homme arborait une barbe de 3 jours scrupuleusement entretenue et son attitude était fière presque royale. Et pourtant, sa tenue était bien loin de celle que l'on pourrait imaginer d'un seigneur...


D'un petit signe de la tête, le seigneur fit prendre congé à son vieille ami qui salua poliment Soeur Hermine avant de sortir de la pièce. Tobias s'approcha alors calmement de son invité, la démarche impérieuse et martiale à la fois, venant offrir un délicat baise main à la femme avant de lui adresser un magnifique sourire tout en entamant la conversation de sa voix grave.


-Il me tardait de vous rencontrer ma soeur. Mes gens m'ont beaucoup parlé de vous et des soins que vous prodiguez et je vous en suis infiniment reconnaissant. Le Nord est rude et la blessure ou la maladie facile. Bien que cela nous endurcissent, il nous faut bien nous soigner vous en conviendrez. Aussi, permettez moi d'être votre humble ôte durant votre séjour, je vous offre mon feu, mon pain et mon sel. Je veillerai à ce que vous ne manquiez de rien ma soeur, vous pouvez en être sûre.
Revenir en haut
Soeur Hermine Sagni
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Nov - 16:24 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Que de luxe autour d'elle, tableau, tapis, tenture... Et gardes partout, elle avait rarement vu autant d'hommes d'armes au service d'un même homme, et c'etait pourtant seulement ce actuellement dans le château.
Une vrai fourmilière se château !

Arrivé donc dans un salon, elle cru d'abors que ce fut l'homme le plus âgé le maître des lieux, mais il s'avera que celui-ci ce fit congédié a l'arrivé de la dame tout de blanc vêtue.
C'est un bel homme dont le corps marqué par l'entrainement et les bataille ne permettait pas de lui donner un âge précis. Bien loin des seigneur pimpant et pompant qu'elle avait pu rencontrer, sa démarche était bien plus sur et impériale pourtant.

Il prit délicatement la main de la religieuse. Celle-çi était bien douce, car suite a son opération de la veille elle c'etait enduite les mains de cire et d'huile, pour la protéger u mauvais sang et purger ces mains qui avaient fait souffrir.
De son autre main elle souleva doucement sa robe en une courte révérence.
L'homme se releva avec un chaleureux sourire, adoucissant son port guerrier. Il avait une voie grave et profonde, il était très charmant.

-Il me tardait de vous rencontrer ma soeur. Mes gens m'ont beaucoup parlé de vous et des soins que vous prodiguez et je vous en suis infiniment reconnaissant. Le Nord est rude et la blessure ou la maladie facile. Bien que cela nous endurcissent, il nous faut bien nous soigner vous en conviendrez. Aussi, permettez moi d'être votre humble ôte durant votre séjour, je vous offre mon feu, mon pain et mon sel. Je veillerai à ce que vous ne manquiez de rien ma soeur, vous pouvez en être sûre.

Et bien quel accueil ! Gardant sa main dans la sienne, il l'invita a le suivre.

-C'est un plaisir pour moi également Sire. Je suis ravie d'aider vos gens car c'est la le but de ma vie.
Elle suivit doucement le maître des lieux, sans se soucier des regards en coin des autre gens du château, l'ordre du cygne était encore une curiosité.
-Je serais ravie de séjourner en votre compagne, je pourrais également rendre ainsi visite au malade et au blessé les plus proches. Si certains des membres du château nécessite également soin, je m'y attelle des l'instant ou vous me libérerez de votre aimable compagnie.
Une servante s'appeocha poliment d'elle. Elle dénoua sa cape blanche, et lui donna avec un doux sourire pour la jeune femme. Elle replaça un mèche de cheveux noir ébène sous sa cagoule, et lissa doucement son voile.
Elle repris le bras du seigneur de Vitgenstein et l'accompagna en souriant poliment, depuis son arrivé dans le Nord, il faisait bon d'enfin pouvoir enlever son vêtement chaud.
Revenir en haut
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Nov - 15:50 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

- Je dois dire que votre proposition m'intéresse au plus haut point ma soeur, voyez-vous, j'ai très souvent des hommes qui se blessent à l'entrainement. Il faut dire que je leur fait suivre une formation poussé et que chaque entrainement se fait à arme réelle. J'ai bien une völva mais elle se fait vieille et même si cela me fend le coeur, je vois bien qu'elle ne parvient plus à s'occuper de tous le monde et qu'il lui faut du repos à présent. C'est la première femme que j'ai "connu", voyez-vous, tout jeune homme que j'était tandis qu'elle était déjà femme faite, aussi suis-je attaché à elle... Quoi qu'il en soit, permettez moi de vous faire visiter.


Tobias prit galamment le bras de la bonne soeur et se mit en tête d’arpenter le château au bras de la nonne afin de lui faire découvrir les lieux. Ils allèrent en premier lieux dans l'aile des appartements, là où se trouvait celui mis à la disposition de soeur Hermine. La bonne soeur ne le savait pas, mais tous étaient identique à l’exception d'un des appartements, réservé à la reine et décorée aux goûts de cette dernière Toujours est-il qu'il entra dans la grande pièce, richement meublé et décoré, une grande cheminée juste en face d'un superbe lit à baldaquin.


- Ce seront vos appartements lorsque vous déciderez de passer la nuit ici ma soeur, j'espère qu'ils vous conviendront. Il va de soit que vous pourrez librement aller et venir à votre convenance au sein du château ou en sortir quand bon vous semblera. De jour comme de nuit.


Il la laissa contempler un instant avant de faire signe à la soeur, d'un petit sourire accompagné d'un gracieux geste de la main, pour lui indiquer qu'ils allaient poursuivre la visite. Alors qu'ils allaient un peu plu loin, Tobias s'arrêta devant la porte voisine à celle de la nonne. Porte furieusement gardé par deux chevaliers muet en armure complète, à qui le seigneur fit un petit salue de la tête tandis que ceux-ci s'inclinèrent respectueusement.


- Voici mes propres appartements, je vous y en donne aussi l'accès au cas ou vous auriez besoin de quoi que ce soit. N'hésitez pas à venir si il vous manque quelque chose, je me couche tard et me lève très tôt, j'ai toujours beaucoup à faire. Peut être un peu trop, hélas, dit-il avec un joyeux sourire amusé.


Le Seigneur reprit la marche au bras de son invité, la rapprochant de la grande salle cette fois-ci où la mise en place du dîner se faisait et ne devrait surement pas tarder à être prête même si tout le monde ne devait pas être arrivé. Ce dernier point risquait surement d'être une grande surprise pour Soeur Hermine d'ailleurs, mais pour l'instant Tobias et elle s'arrêtèrent en face d'une arche de pierre et derrière d'escalier qui descendait vers une humide chaleur.


- Ce sont les bains, que j'ai fait construire en m'inspirant des thèrmes romain, en quelques sorte. A l'époque de mon père, avant que l'on ne bâtisse en pierre il y a de cela quelques années, ce n'était qu'une caverne sombre et humide avec une source chaude à l'intérieur. Lorsque j'était petit, l'endroit me donnait toujours la chair de poule alors qu'à présent j'y passerait des heures. Vous verrez, lorsque vous en aurez l'occasion allez donc voir, il n'y a que très peu de personnes qui y sont autorisé alors vous ne risquez pas d'être dérangée. Il va de soit que vous y aurez libre accès en temps que mon invité. Est-ce à votre convenance ma soeur?
Revenir en haut
Soeur Hermine Sagni
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Nov - 16:34 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Il lui fit visiter ses nouveaux appartements, plus chaleureux que certains qu'elle avait occupé même dans les terres du Sud.
Elle n'était pas a son service exclusif, cela semblait clair pour les deux, elle était au seul service de son ordre.
Puis il lui montra ou se trouvait ses propre appartements farouchement gardé
Dans un sourire elle lui dit :
-Avec une entrée si bien gardé, je ne suis pas sur de pouvoir me glisser discrètement dans votre chambre.
Venant de se rendre compte du sens potentiellement coquin de sa phrase, elle rougit légèrement et baissant un peu la tete en souriant, elle continua la visite Elle devait etre plus fatigué qu'elle ne le pensé....

Âpres un passage par la salle de repas, il lui montra une caucasserie du château, des bains chaud ! Les yeux d'Herine s'aggrandir, elle n'avais jamais accéder a ce type de bains, au couvant, c'etait la riviere qui servait de lavoir.
-Je vous remercie Messire, c'est un privilège que vous m'accorder. Ce doit etre extrêmement agréable en effet de se glisser dans l'eau chaud par se froid.
Elle n'auait pas du pensé a elle, alors que tant de travail l'attendait, elle y irait, plus tard.

-C'est bien plus que je n'en demande mon Seigneur, dit-elle en s'inclinant, mais je ne pense m'y délecter qu'une fois que j'aurais soigné les blessures de vos hommes, après que nous nous soyons restauré.
Elle avait hâte d'oeuvrer pour pouvoir essayer cette petite merveille, pouvoir laver proprement son corps. Elle souriait a Tobias, ici elle pourrait beaucoup travailler, temps pour le seigneur que pour ces gens, et surtout dans de très bonne conditions.

Elle reprit le bras de Sire Tobias.
-J'ai hâte de me mettre a l'oeuvre, c'est vous qui m'appeler, mais c'est moi qui vous remercie de me permettre de pouvoir vous aider vous et vos gens.
Ses grand yeux gris clairs regardaient le charmant seigneur sans gène, elle était toujours heureuse d'aider son prochain. Elle promis de faire une offrande a sa déesse après le repas. En parlant de repas, son estomac commençait a la chatouiller.....
Revenir en haut
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 17 Nov - 09:29 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Le seigneur sourit d'amusement à la remarque concernant le fait de se faufiler discrètement dans sa chambre sans avoir à passer devant les gardes. Il fit face un instant à la nonne et glissa doucement une main dans le bas du dos de cette dernière en se rapprochant pour lui susurrer quelque chose à l'oreille. Le geste n'avait pas pour but de caresser les fesses rebondit de la bonne soeur, loin de là et d'ailleurs Tobias s'arrêta avant, au creux des reins, comme pour suggérer. Se jouant  un peu de son invité en caressant la nuque de cette dernière avec son doux souffle chaud.


- Nul besoin d'être discrète ma soeur. Je ne suis point marié et n'ai point de compagne. Aussi pourrez-vous venir de jour comme de nuit sans jamais choquer quiconque...


Laissant la phrase en suspens, le bellâtre nordique dans  la force de l'âge se retira tout doucement pour reproposer galamment son bras afin de poursuivre la visite jusqu'au bain chaud ou Soeur Hermine se montra très reconnaissante envers la générosité du seigneur. Ce dernier était un peu embarrassé devant tant de remerciement mais il n'en laissa rien paraître, se contentant de s'incliner respectueusement avant d'indiquer d'un petit geste de la main la direction de la grand salle de laquelle parvenait des sons.


- Vous n'avez guère  besoin de me remercier autant ma soeur, c'est tout naturel. Vous n'êtes d'ailleurs pas obligée de commencer à soigner mes hommes dés ce soir. Mais je vous en prie, allons nous restaurer.


Et sur ce il la guida jusqu'à la salle où se tiendrais le dîner. Il semblerait bien que le seigneur mangeait en permanence dans la grand salle, l'immense table était recouverte de couverts ainsi que de plats tandis que tous les invités étaient arrivés et attendait le seigneur, debout derrière les bancs. Tobias s'avança donc jusqu'à sa chaise, une un petit peu plus petite avait été installée à sa droite pour Hermine mais à part cela ils étaient seuls en bout de table.

Saluant d'un petit mouvement de tête, il s'assied après la nonne, lui tenant la main afin de l'installer. Puis, une fois en place, tous les convives s’assirent à leur tour non sans s'incliner pour leur seigneur.


Il y avait là la quasi totalité du personnel du châteaux; palfreniers, forgerons, servante, cuisinière, volva, page, héraut et ainsi de suite. Cela faisait un sacré paquet de monde qui remercièrent Tobias en portant un taost avant de se faire servir par les rares servante de corvée cette fois-ci. En effet, il y avait une rotation pour chaque dîner afin qu'aucuns et aucunes ne soient oubliés ou bien privilégiés.

On ne tarda donc pas à apporter au seigneur et à son invité, deux assiettes chaude bien pleine. Du sanglier, des légumes à profusions le tout dans une sauce aux baies accompagné d’hypocras.
Le seigneur nordique se pencha néanmoins vers Soeur Hermine afin de lui parler de façon audible tandis que ses propres gens faisaient un peu de bruit dans leurs discussion.


- Ne soyez pas gêné par la profusion de la nourriture, je ne la vole pas aux pauvres loin de là. Tout ce qui est ici, je l'achète aux fermiers avec mon argent. Il serait indigne que je réclame de la nourriture et la saisissent auprès des producteurs quand mon but est la prospérité de ma seigneurie. Ne pensez-vous pas?
Revenir en haut
Soeur Hermine Sagni
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 17 Nov - 11:55 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Dans la grande salle, la table était couverte de met, et beaucoup de monde attendait autour. Elle fut surprise de le voir dîner en compagnie de tout ces serviteurs.
Il guida Hermine sur un siège a droite de la place du Seigneur, il l'installa galamment, puis s'assit lui même en bout de table. Les autres convives prirent ensuite place.
Hermine regardait le seigneur a ses coté du coin de l’œil tendit que quelques servantes servaient la table.
Bien que sa remarque de toute a l'heure fut, dans son intention, sans réelles arrières pensées, Sire Tobias lui avait répondu sans gène a sa proposition indécente. Il était rare qu'un seigneur de son age ne soit pas marié d'ailleurs.. Mais Hermine de s’abandonnait pas si vite, elle seule choisissait de qui elle partagé la couche. L'homme a sa gauche était charismatique, cela va sans dire. Bien que son corps ait pris quelques années trop vite, elle sentait dans son regard qu'il ne devait probablement pas être bien plus vieux qu'elle même.
Elle aimait les visages burinés, qui avaient vécu, les cicatrices, les premières rides, la barbe rugueuse Elle ne nié pas qu'elle le trouver très agréable a regarder, et qu'il était un hôte très charmant également

Elle interrompit ses réflexions quand une belle assiettes fumante fut posé devant eux. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas mangé de sanglier ! Autour tout le monde parlait sans gène, la vie devait être bien clémente ici...
D'un doigt, elle recueilli quelques gouttes de sauce et le porta a sa bouche
*Mmmmh, j'adore les baies*
Elle regardait toujours autour d'elle, et certain serviteur lui lançaient egalement de petits regards, quand le seigneur se pencha vers elle pour lui parler.

- Ne soyez pas gêné par la profusion de la nourriture, je ne la vole pas aux pauvres loin de là. Tout ce qui est ici, je l'achète aux fermiers avec mon argent. Il serait indigne que je réclame de la nourriture et la saisissent auprès des producteurs quand mon but est la prospérité de ma seigneurie. Ne pensez-vous pas?


_Je pense que vos gens doivent beaucoup vous apprécies Sire Tobias. Le fruit de leur récolte et de leur travail est excellent, et la confiance en leur seigneur doit y être pris pour compte je suppose.


Elle posa sa cuillère et posa sa main sur celle de Tobias.
-Je m'occuperais de vos blessés se soir, j'y tient. Mais je vous promet de profiter de votre agréable propositions des demain.
Sachant que sa phrases, cette fois ci consciemment, pouvait être interpréter de deux manières, elle la laissa en suspens avec un sourire taquin. Elle se remit a manger après avoir fini sa déclaration:
-Le temps d'un bain ne devrait pas pouvoir trop me détourné de ma tache.
Revenir en haut
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 17 Nov - 13:24 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Tobias se redressa avec un petit ricanement avant de commencer à manger calmement. Le seigneur prêtant vaguement attention aux discussions tout en regardant son invité, du coin de l'oeil, par moments. Le dîner se passa dans la bonne humeur général, les convives buvant joyeusement bières et hypocras. Finalement, le Seigneur resta le dernier à table avec la bonne soeur et il admira la table, un instant, pendant que des servantes la débarrassaient. Enfin, il se leva et pris galamment la main de Soeur Hermine.


- Venez, je vais vous guider jusqu'à la caserne.


Le seigneur mena donc la nonne à travers le grand château, par un passage, principalement utilisé par les serviteurs qui, avait l'avantage de ne devoir sortir que très peu de temps avant d'arriver dans la caserne. Là encore un bâtiment incroyablement imposant dans lequel logeait une incroyable quantité de gardes et chevaliers. Ils arrivèrent d'ailleurs dans l'un des dortoirs où plusieurs hommes dormaient afin de récupérer de leur gardes tandis que d'autres venant de se faire relever se chamaillaient juste après être rentrés. Une partie d'eux étaient nus, sans gêne, faisant de la lutte entre les lits en rigolant. Ils faisaient typiquement nordique, avec les coiffures et tatouages traditionnels destinés aux dieux.


Bien que Tobias fut discret et ne dit pas mot, ils le remarquèrent vite et se relevèrent pour s'incliner devant lui et la nonne, sans même prendre la peine de se couvrir au regard de la Soeur Hermine qui pouvait admirer ce spectacle de virilité pure. Le seigneur ne faiblit pas l'allure pour autant, saluant ses hommes d'un petit mouvement de tête en continuant son chemin. Descendant dans les étages afin d'atteindre l'aile dédiée aux blessées et malades qui, eux même, étaient séparé en deux grandes salles.


Les salles étaient spacieuses, en longueur, et de chaque côté alternaient des lits et des armoires, laissant un long couloir au milieu  pour circuler librement et rapidement. Si les patients ne manquaient pas, on ne pouvait pas non plus dire que c'était une catastrophe. Il y avait plus de blessés que de malades, mais de manière général c'était là des blessures relativement de faibles importance faites à l'entrainement. Les plus graves étaient des fractures ou bien des doigts qui avaient été sectionnés à l'entrainement d'épée.


- Nous y voilà donc ma soeur, je vais vous laisser avec vos patient. Vous trouverez tout le matériel dont vous avez besoin dans la petite pièce, là bas, et si jamais vous avez besoin d'aide, demander à l'une des servantes. Elles ne manquent pas par ici, pour s'occuper de tout ce monde. Et si vous avez besoin de mon aide, n'hésitez pas, je sais tenir un homme aussi bien que n'importe qui. Je vous souhaite donc bien du courage, faites tout votre possible pour me les remettre sur pieds, même si je ne doute pas que vous vous attellerez corps et âme à la tâche.
Revenir en haut
Soeur Hermine Sagni
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 17 Nov - 18:33 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Le repas se déroula tranquillement, Tobias et elle discutait de tout et de rien jusqu'à la fin du repas. Après un peu de fromage et de fruit, le Seigneur se leva et l'invita a le suivre jusqu'à la caserne.


Le temps de sortir rapidement dehors, elle se serra contre Tobias pour se protéger du froid du soir. Mais une fois a l’intérieur, ses joues se réchauffèrent bien vite...
Un étalage de testostérone et de sexes entre les lits du dortoir. Hermine se dit qu'elle appréciait beaucoup le style animal des hommes du Nord.....
Quand ils virent Sire Tobias, ils se mirent tous au garde-à-vous.
Les hommes, pas leur pénis s'il vous plais......
En passant entre cette horde d'hommes a demi ou totalement nu, Hermine se convainquis mentalement que la chaleur de ses joues étaient du au fait qu'elle venait de l’extérieur.
Elle regarder droit devant elle, paraissant tout a fait sereine, mais bien qu'elle ai l'habitude de voir des hommes nu en temps que patient, en dehors de son travail, elle appréciait le corps d'un homme comme toutes autres femmes.

Ils descendirent et débouchèrent la ou était les malades et les blessés.
La guérisseuse prit place devant le premier lit, un simple genoux déboîté. Elle prit une poche d'eau glacé, attrapa le genou, tira un coup sec pour le replacer. Sa faisait mal, le chevalier ne devait pas s'attendre a qu'elle le martyrise comme cela sans un mot. Elle lui dit de garder la poche de glace cette nuit et qu'au matin il remarchera.
Elle passa ensuite a une vilaine coupure sur un bras, elle y appliqua un cataplasme, et nota qu'elle repasserais dans quelques heures pour faire des point de sutures.
Elle enchaîna pendant plusieurs heures les membres sectionnées, les plaît, les fièvres, les entorse, déchirure et autre bobo de ces grands costaux.


Bien plus tard dans la nuit, elle retourna vers un des hommes qu'elle avait vu plus tôt. Il c’était prit une lame dans le flanc gauche, une longue plaie sous ces coté imbibait toujours le bandages qu'elle avait appliqué. Il avait de la fièvre, mais elle avait réussit a l'endormir car il souffrait beaucoup. Elle demanda a faire appeler le Sire Tobias.


Quelques minutes plus tard, il entra dans la pièce. Hermine l'emmenna dans une pièce annexe.
-Mesire, je ne vous aurez pas appelé si se n’était pas urgent. Votre homme la bas, avec la plaie au flanc, ne va pas très bien, voir même moins que ça. Il a perdu beaucoup de sang, et si la plaie semblait peu profonde, les dégâts interne se sont discrètement infecté, d’où sa fièvre. Je peux tenter de le sauver, mais il aura de grave séquelles si je réussie, se que je ne peut garantir. Je sais qu'il peut être dure pour un soldat, d’être handicapé. J'ai besoin de votre approbation pour entamer l’opération, il faut aussi que, si je tente de le sauve, je vais avoir besoin de vous. Il lui faut une voix familière et ferme pour l'aider a tenir le coup...

La jolie nonne souriant avait laissé place depuis bien longtemps a la soigneuse au visage fatigué, au regarde déterminer et a la robe taché de sang et de pus....
Revenir en haut
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 18 Nov - 16:53 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Tobias regagna ses appartements, repensant au corps voluptueux de la bonne soeur se serrer contre son flan pour se protéger du froid. Une bien délicieuse pensée qui le fit un peu sourire, attendant avec grande hâte de voir la suite des événements arriver. Elle était, après, une très jolie femme et lui même n'était pas trop mal encore, pensa-t-il. Enfin, il n'en était pas tout à faire sûr mais vu que des femmes lui tournait toujours autour c'est qu'il ne devait pas être trop vilain. Ou alors était-ce qu'il était seigneur?


Peu importe, il avait plus important à faire pour l'instant que de philosopher sur cette histoire. Il rentra donc dans ses appartements et étudia longuement toute la paperasserie qu'il avait à faire, remplis et signa des traités, répondit à la lettre de la Reine avec laquelle il entretenait une correspondance fort soutenue puis enfin, se permit à un petit moment de détente. Se servant un petit vert d'hydromel qu'il sirota lentement en lisant un livre traitant de la politique romaine, le tout confortablement installé dans son fauteuil au coin du feu... Hélas  le moment de détente ne dura pas très longtemps. L'un de ses chevaliers vint le faire quérir de la part Soeur Hermine.


Aussi redescendit-il, escorté par deux chevaliers, avec la mine sombre, passant par le même chemin qu'il avait emprunté, sans même ciller lorsque le froid mordant l'enveloppa tout entier à la sortie du château pour rejoindre la caserne, d'un pas décidé.  Il rejoint la nonne sans tarder, qui le prit à part pour lui expliquer la situation et il ne répondit rien, se contentant acquiescer avant de laisser la bonne soeur le guider jusqu'au malade. Il le regarda un instant, il se souvenait de son nom... Il faisait toujours son possible pour retenir le nom de tous et de chacun des visages, ce qui n'était pas chose aisé et il arrivait parfois qu'il ne parvint pas à mettre un nom sur une tête connue, mais cette fois-ci il s'en souvenait. Le jeune homme avait servit durant la dernière campagne contre les hommes sauvages des montagnes. 


Un semblant de tristesse pu se lire sur les traits du Seigneur, derrière son masque de sérieux. Il savait quelle dure vie attendrait le garçon si il survivait à l'opération. Etre infirme ne signifiait pas rien, même sur ses terres où pourtant, ceux qui avaient servis et en revenait handicapé avait le droit à une pension. Tobias fit signe à ses  chevaliers de rester un peu en retrait tandis qu'il  secouait délicatement le blessé pour le réveiller. Le guerrier ouvrit péniblement les yeux, grelottant de fièvre, il tenta néanmoins de se lever pour honorer son seigneur. Mais ce dernier ne laissa pas faire et le cloua au lit d'une main ferme


- Paix Hemwald, paix... Ménage toi donc mon garçon


- Mon seigneur, c'est un honneur...


- L'honneur est pour moi mon garçon. La guérisseuse est venue me trouver car tu es dans un sale état, elle va devoir t'opérer pour que tu vives. Tu comprends?


- Oui mon seigneur...


- Je ne te cacherai rien mon garçon, si tu vis, tu seras infirmes. Mais je m'assurerai que tu sois renvoyé chez toi et que tu reçoives bien ta pension et les honneurs qui te sont due. As-tu bien compris?


Le jeune homme resta silencieux un bon moment puis, avec une grande peine, leva son bras pour empoigner celui de Tobias avant de parvenir à prononcer une phrase qui fit lever les yeux du seigneur lentement, d'un air macabre, vers ceux de la nonne exténuée de sa garde.


- Miséricorde seigneur.... Miséricorde...


- Gardez le en vie jusqu'au petit matin ma soeur, dit alors le Seigneur à l'adresse de la bonne soeur, je le veux en vie lorsque le soleil commencera à se lever.
Revenir en haut
Soeur Hermine Sagni
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 23 Nov - 12:46 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

Âpres un échange entre les deux homme, le dénommé Hemwald implora Tobias
- Miséricorde seigneur.... Miséricorde...

Hermine ferma les yeux. Elle était toujours infiniment triste de ne pas réussir a sauvé quelqu'un, et la elle savait d'avance le sort du pauvre garçon...Elle pouvait comprendre qu'un home préfère mourir que de devenir un fardeau pour sa famille dans se monde difficile.Elle aurais pu encore le sauvé, il y a peu être quelques jours, l'infection n'aurait pas été si propagé, le poumon pas si atteint....
Elle posa un main sur l'épaule du seigneur, celui-çi lui demanda de garder le soldat en vie jusqu'au matin.
Elle fronça les sourcils, intrigué par cette demande qu'elle trouvait plutot cruelle..

Elle attrapa une fiole de pavot et la donna au bléssé pour apaiser la douleur. Ensuite elle demanda a des servantes d'aller lui mettre de la neige dans un grand sac en toile. Elle le déposa sur la couverture pour refroidir Hemwald qui grelottait déjà de fièvre. Elle passa la dernière partie de la nuit a nettoyer le sang la sueur et la poussière de l'homme qu'elle gardait endormi pour qu'il ne souffre pas par tout le moyen possible.
Peu avant le lever du soleil, Hermine veillait toujours l'homme. Quand Sire Tobias revint
elle luttait contre sa propre fatigue en tenant la main du blesser pour le garder également éveillé, récitant des prières a Brigit.
Son teint de porcelaine était encore plus transparent par la fatigue, de longues et fines meches noir sortant de sa cagoule. Elle leva les yeux vers Tobias.

-Il ne souffre plus, mais je ne le garderais pas en vie bien longtemps encore...
Revenir en haut
Tobias De Vitgenstein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Nov - 09:21 (2013)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse Répondre en citant

*** La Dernière Aube ***  


***

  
  
musique d'ambiance

***


Tobias revint au petits matins, quelques minutes avant le levé du soleil, et aquieça d'un air solennel aux paroles d'Hermine en venant poser une main réconfortante sur l'épaule de la bonne soeur exténuée tandis que quatre des frères d'arme d'Hemwald l'habillait dans les riches et chaud atours dont il aurait besoin sous peu. Le seigneur se voulu proche de la nonne et la remercia du fond du coeur, même si ce ne fut pas en mot cela se voyait dans son regard.


- Vous avez fait ce qu'il fallait ma soeur. Nous vous en sommes tous très reconnaissant, vous pouvez me croire. Si vous le désirez, vous pouvez nous accompagner.

Lança-t-il avant d'aller lui même soutenir le blessé afin que celui-ci puisse marcher. Poliment, le seigneur refusa l'aide de ses chevaliers, s'en sortant très bien par lui même pour aider Hemwald. Et ainsi ils se dirigèrent vers la sortie de la caserne, sous le regard grave et à la fois plein de respect de tous les gardes qui avait eu vent de la chose. Aussi s'était-ils mis en rang, en armure, afin de dire au revoir à leur frère et ami. Ainsi passèrent-il dans la caserne pour en sortir finalement, accueillis par une froide matinée d'hiver.

La neige était tombé dans la nuit et tout était enveloppé d'une douce lueur bleuté, le soleil n'était pas encore tout à fait levé. Ses rayons encore bloqué par les montagnes pour l'instant. Le mourant observa la scène un instant, quelques flocons se déposant sur ses lèvres lui offrirent une délicieuse fraîcheur. Puis le cortège reprit son chemin, évitant soigneusement d'entrer dans le château pour ne rester qu'en extérieur. Enfin, ils arrivèrent sur un balcon privé dont seul le Seigneur et ses invités de haute marque avait l'accès.

Les y attendait une femme à demie-nue à peine couverte par une robe très fine qui laissait tout voir. Elle portait un plateau d'argent sur lequel était disposé une unique corne remplie d'un breuvage pourpre assez sombre et fumant dans la fraîcheur du matin. Finalement, alors qu'Hemwald fut amené au bord du grand balcon, plein Est, le soleil ne tarda pas à montrer ses rayons qui illuminèrent le magnifique paysage lointain et citadin d'une sublime lumière rougeoyante.

Le guerrier nordique écarquilla grand les yeux devant tant de beauté et pour un moment, la fièvre disparu, la douleur s'en alla face à un tel spectacle. Ils restèrent ainsi, un moment, à contempler l'aurore jusqu'à ce que Tobias lance un regard des plus équivoque à la servante à moitié nue. Cette dernière s'avança alors d'un pas chaloupé jusqu'au guerrier et lui offrit la corne à boire. Il s'en délecta comme si c'était le plus divin de tous les nectars qu'aucun homme n'avait jamais gouté. Une fois la corne finie, la jeune femme la reprit et la posa sur le muret avec le plateau avant de faire tomber la robe pour venir se serrer contre le jeune guerrier. Lui offrant le plus langoureux et passionné des baisers auquel il ai jamais eu le droit, puis... Elle s'écarta voluptueusement, toujours nue.

Ne restait plus que Tobias, et Hemwald devant et tout le cortège quelques mètres derrière eux. Le seigneur se plaça calmement devant face à son chevalier et avant même qu'il prenne la parole, ce dernier trembla un peu alors que deux larmes roulèrent le long de ses joues. Regardant son maître, inquiet, il murmura quelques choses qu'eux seuls pouvaient entendre, tout comme eux seuls pouvait voir les larmes.


- J'ai peur seigneur...

La phrase arracha un petit sourire plein de compassion au puissant noble, et lui aussi répondit en murmurant.

- Quand ce moment vient, qu'on y soit préparé ou non, tout le monde a peur mon garçon.

- Pas le braves mon seigneur


- Il n'y a point de bravoure sans peur Hemwald. Surmonter sa peur, c'est ça d'être brave.

- Seigneur... Je dirais aux Dieux combien vous êtes sage et bon parmi les hommes. Je n'oublierais pas non plus mes frères, ni la soeur. Je vanterai sa gentillesse à Brigid...

Une fois de plus, le Seigneur acquiesça avant de déposer une bise affectueuse sur chacune des joues du jeune homme, puis une dernière sur le front. Enfin, il l'enlaça et la serra fort contre lui en une accolade virile, tandis que le jeune nordique regardait le paysage par dessus l'épaule du noble. Sans prévenir, Tobias pris calmement une longue dague à sa ceinture et la planta d'un geste vif en plein coeur de son serf. Ce dernier ne cria point, il se contenta de se crisper tout entier un instant avec une petite inspiration qui se bloqua bien vite. Enfin, il s'affala dans les bras de son aîné alors que la mort le gagnait.

- Va mon garçon, va...
  
  
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:20 (2017)    Sujet du message: [PV Soeur Hermine] On a tous besoin d'une guérisseuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com