Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une chasse au fruit inattendu
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Déc - 15:56 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'hiver était loin d'être une saison propice à la chasse mais Cesare estimait qu'il était de son devoir de veiller à la sécurité de ses paysans et cela impliquait sans son esprit le fait d'organiser des parties de chasse régulières susceptibles de dénicher des prédateurs en maraude, que ces derniers soient à deux ou quatre pattes, et il considérait qu'il devait à ses hommes de se plier aux mêmes désagréments qu'eux. Il était encore tôt dans la saison pour qu'ils aient à craindre la neige mais une bise glaciale soufflait par rafales. Le seigneur Jarak s'était emmitouflé dans une épaisse cape doublée de fourrure et son étalon frison manifestait clairement son impatience à quitter les coteaux exposés pour des régions du domaine plus abritées. Autour de lui, le petit groupe de gardes qui l'avait accompagné appréciait certainement aussi peu les circonstances de l'excursion mais ils étaient tous depuis suffisamment longtemps au château pour savoir qu'il était inutile de discuter quand leur seigneur avait décidé qu'une tâche était de son devoir.
Néanmoins, le sens du devoir accompli ne réchauffe pas particulièrement et même Cesare poussa intérieurement un profond soupir de soulagement quand il arriva au point qu'il s'était fixé pour faire demi tour. A part les traces de quelques chevreuils à la recherche de nourriture, ils n'avaient rien vu de particulier. Il venait de s'arrêter pour essayer de resserrer une fois de plus le col de ses vêtements quand un bruit léger mais clairement audible attira son attention.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 17 Déc - 14:13 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Eve s’était mise en route des l’instant ou Raziel avait fiché le camp, après avoir brulé le campement des bandits. Ceux-ci, fous de rage avaient déferlé dans la foret, tuant tout les voyageurs qui avaient le malheur se croiser leur route.

Le mal du pays s’était alors emparé de la rouquine qui se mit sans s’en rendre vraiment compte à marcher en direction du Sud, Sud Est, vers son ancienne patrie. Revoir sa mère, son beau père, et peut être se trouver une mesnie à servir, peut être ? Et c’est dans cette optique qu’Eve avait traversé de Nord en Sud le royaume de la Reine Danzerchust. Le voyage fut long, épuisant, et bien souvent la rouquine eu envie de laisser tomber de poser son baluchon la même ou elle se trouvait.

Elle avait frôlé les terres de Monfaucon, rêvé à retrouver Laureline et a prendre des nouvelles de la brunette. Peut être même la pousser à s’enfuir aussi et fonder toutes les deux un commerce ? Eve aimait beaucoup la Brune, et si elle avait été mâle, peut être aurait elle demandé Laure en mariage ?

Sauf que ca faisait beaucoup de si et de peut être, et avec tout ca on pouvait mettre la capitale en jarre et sceller le tout a la cire sans problème.
Actuellement ses pieds non chaussés s’enfonçaient dans la neige. Eve avait les orteils bleu et tout les soirs s’évertuait a les réchauffer ou dans le creux de ses mains, ou aupres d’un feu. Mais pour l’heure il fallait qu’elle continue a mettre un pied devant l’autre. Se trouvant dans une foret, Eve sursauta en entendant les bruits caractéristiques d’une troupe a cheval.

Encore choquée a cause de Monfaucont, Eve grimpa dans l’arbre le plus proche. Ce faisant elle fit craquer une branche, dont le bruit se répercuta à l’ infini dans le silence glacé de l’hiver. La rouquine grelottait, ses mains se refermèrent spasmodiquement sur les coutures de sa cape en toison de mouton noir, inefficace dans ce froid de canard.

Entre les branches de l’arbre nu dans lequel elle avait trouvé refuge, Eve entrevit la chevelure blonde d’un seigneur. Elle étouffa alors un cri d’angoisse, convaincue d’avoir face a elle, le Seigneur de Monfaucont, qui serait sortit de ses terres pour chasser peut être ? Tout le corps de la rousse se mit a trembler, faisant tomber un peu de neige. Elle ferma les yeux, en se plaquant les mains sur la bouche pour faire le moins de bruit possible.
*Passez votre chemin et ne regardez pas par ici * pria mentalement la jeune femme …
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 18 Déc - 15:23 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Il était loin d'être un pisteur émérite mais dans le silence ouaté de cette journée hivernale, le claquement sec d'une branche qui se brise était clairement identifiable. Il avait levé la main et les hommes, bien entraînés, s'étaient immédiatement immobilisés. Deux d'entre eux avaient bandé les petits arcs de chasse dont ils étaient occupés. Figé comme une statue, le seigneur écoutait. Le silence qui se prolongeait était presque aussi révélateur que le craquement qui l'avait précédé. Sans attendre d'ordres, Dougal descendit de sa monture, un épieu de chasse à la main. Cesare le rejoignit bientôt, faisant mine de ne pas remarquer la grimace de contrariété qui effleura le visage du chef des gardes, se contentant d'en sourire.


Deux autres gardes les rejoignirent et laissant les chevaux sous la surveillance du reliquat des hommes, le petit groupe s'avança prudemment dans la forêt. Tout semblait indiquer la présence d'un humain et il s'agissait sans doute seulement d'un voyageur qui s'était effrayé de l'arrivée d'une troupe à cheval mais ni le seigneur ni les gardes n'étaient arrivés là où ils en étaient sans faire preuve d'une prudence que certains n'auraient pas hésité à qualifier de paranoïaque.


Quand l'un des deux gardes indiqua les traces de pieds nus clairement visible dans la neige, Cesare élimina l'idée d'un simple voyageur de passage. Les chances de voir un esclave en fuite ou un espion travaillant pour des brigands étaient nettement plus élevées. Sans élever la voix, il prit la parole.
"Qui que vous soyez, montrez vous. Si vous êtes de bonne foi, il ne vous sera fait aucun mal. Dans le cas contraire, vous avez intérêt à quitter immédiatement mes terres, ceci est le seul avertissement que vous aurez."
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Déc - 05:17 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

« Qui que vous soyez, montrez vous. Si vous êtes de bonne foi, il ne vous sera fait aucun mal. Dans le cas contraire, vous avez intérêt à quitter immédiatement mes terres, ceci est le seul avertissement que vous aurez »

*Mais oui c’est ca, on te croit.*

Eve se recroquevillait de plus en plus sur la branche qui lui servait de refuge. Le Seigneur et sa troupe se trouvait juste en contrebas, un peu sur sa droite. S’il prenait la peine de lever les yeux, ca serait fini pour elle. La rouquine grelottait, essayant d’assourdir le bruit de ses dents les unes contre les autres. Elle avait l’impression qu’on entendait que ca à des mètres à la ronde.

*Partez, partez* Priait la bergère, enfin, l’ex-bergère plutôt.

Sauf qu’avec son poids (plume) et l’effet du froid, la branche sur laquelle la rouquine était perchée s’était fragilisée. Si Eve n’avait fait que passer dessus pour grimper plus haut, il n’y aurait pas eu de soucis. Mais comme elle n’avait pas eu la force de continuer … Et donc la dite branche se brisa au ras du tronc, faisant tomber la rousse d’une bonne hauteur. Et ca n’aurait pas été grave si dans sa chute, la jeune femme ne se serait pas cognée la tete contre … contre quoi d’ailleurs ?

Quoi qu’il en soit, une violente douleur explosa dans le crane de la rouquine, en même temps que des cris et des injures. Avec un gémissement, Eve tenta bien de se relever et de courir, mais elle ne parvint même pas à se redresser sur ses bras. Le monde tournait autour de la serf, en un kaléidoscope géant, lui donnant envie de vomir, et pourquoi pas le faire sur le seigneur tant qu’a faire hein ? Elle porta une main a son front, pour l’en retirer rouge écarlate. Mince ca n’avait pas l’air d’être un petit bobo …

Mais Eve était trop éprise de liberté pour se laisser avoir si simplement. Et malgré le malaise qui grandissait en elle, malgré le surnombre et la pâleur soudaine sur ses joues, la bergère, les fesses dans la neige, tenta de reculer, pour échapper a la troupe seigneuriale.
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Déc - 04:58 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Il s'était préparé à faire face à beaucoup de choses mais il ne s'attendait pas à être assailli par une gamine à moitié nue qui se jetait sur lui. Pour être honnête, une fois passées les quelques poignées de seconde de surprise, il lui sembla évident qu'en guise d'agression, il s'agissait plus vraisemblablement d'une chute. Et que la fille était manifestement gelée et blessée. Il était conscient que les blessures à la tête étaient généralement spectaculaires même quand elles étaient relativement bénignes mais le résultat était saisissant. Le bon côté de la situation était qu'il était très peu probable qu'elle dissimule une arme dangereuse sous ses haillons.
Un geste de la main arrêta les gardes, leur intimant silencieusement l'ordre de rester en arrière. Cela ne leur plairait pas mais il choisissait des hommes suffisamment vifs d'esprit pour qu'ils comprennent qu'il ne voulait pas effrayer leur mystérieuse rencontre. Cesare s'accroupit dans la neige, se rappelant involontairement le comportement de Dougal quand il avait voulu apprivoiser le chiot d'un des molosses du château, afficha le sourire poli et courtois qu'il affectionnait face à des inconnus et prit la parole, parlant doucement pour essayer de calmer la jeune femme.
"Je ne sais pas qui tu es mais nous ne te voulons véritablement aucun mal. Calme toi. Tu n'as aucune raison de t'enfuir, surtout dans ton état."
Sa voix était douce et son sourire amical mais il avait néanmoins gardé à l'esprit l'emplacement exact de sa dague. Il reconnaissait sans honte qu'il préférait les méthodes diplomatiques à la brutalité inutile mais cela ne voulait pas dire qu'il était prêt à courir un risque.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Déc - 09:06 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Ce n’est pas pratique de ramper, surtout quand on est pressée. Eve fit pourtant l’effort d’aller plus vite. Mais une main se posa sur sa cheville, et une voix s’éleva. La personne qui parlait se voulait douce mais Eve sentit bien qu’elle aimait a être obéie et que cet homme avait aussi déjà utilisé la dague dont le pommeau rutilait a sa ceinture.

Dommage, car il ne pourrait pas s’en servir contre elle. Eve ne portait aucune arme d’aucune sorte, a part peut être un bâton de marche, mais qui avait rendu l’âme il y a quelques kilomètres déjà. Les yeux flous de la jeune fille étudièrent les vêtements du jeune homme et elle le classa dans la catégorie des nobles. Donc il lui fallait passer son chemin au plus vite. Eve n’aime pas les nobles, a qui tout leur tombe tout cuit dans le bec.

« Je ne sais pas qui tu es mais nous ne te voulons véritablement aucun mal. Calme-toi. Tu n'as aucune raison de t'enfuir, surtout dans ton état. »
*A tiens, tu me tutoies maintenant ?*

Toutefois, Eve arrêta de ramper. Le fait de trouver un seigneur c’était peut être la promesse d’un repas à venir. Et comme pour confirmer ses pensées, l’estomac de la jeune femme protesta à grands bruits.
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 27 Déc - 06:04 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Cesare prit son temps pour étudier la jeune femme qui venait de presque littéralement tomber du ciel. Entre l'état de sa peau et celui de ses vêtements, elle n'était pas sans lui rappeler un jeune chiot après sa première excursion non surveillée. Son sourire s'élargit quand l'estomac de son interlocutrice muette émit un gémissement bruyant, signalant manifestement qu'il était resté vide depuis trop longtemps et prolongeant la métaphore qui était venue à l'esprit du seigneur.


"Le froid aurait il par hasard gelé ta langue ? J'en doute fort. Qui es tu et d'où viens tu ?"


Le ton était léger et dévoilait une certaine ironie mais il ne cachait nullement sa volonté d'obtenir une réponse. Soucieux toutefois d'apprivoiser ce curieux gibier des bois, il s'empressa d'ajouter avec une nouvelle pointe qui se voulait humoristique.


"Je le répète, si tu es franche et honnête avec nous, tu n'as rien à craindre ni de moi ni de mes hommes. Et à en juger par ton état, je pense que tu pourrais en bénéficier. A moins que tu ne sois une pénitente ayant fait voeu de souffrir volontairement du froid et de la faim évidemment, je ne voudrais pas m'immiscer entre quelqu'un et sa foi."


Toujours souriant, il se releva lentement, ne quittant pas la jeune femme des yeux, et redevint brusquement sérieux.


"En fait, tu n'as absolument pas le choix. Je suis responsable de la sécurité de mes terres et je prends mon devoir au sérieux. Soit tu viens avec nous, soit tu pars immédiatement de mon domaine et dans ton état, je ne te donne pas deux jours. Alors, que choisis tu ?"


S'étirant comme un chat tout en gardant son regard braqué sur son interlocutrice, il attendait patiemment une réponse, quelle qu'elle soit.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Déc - 05:11 (2013)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Le corps de la rouquine tremblotait. Elle gardait les yeux rivés sur le seigneur face  à elle. Marrant, comme cette situation lui en rappelait une autre. La tête lui lançait, Eve rêvait d’y porter la main et de se laisser aller dans la neige en gémissant de douleur, comme un enfant qui appellerait sa mère en pleurant.

« Qui es tu et d'où viens tu ? »

Mais c’est qu’il insiste avec sa question à la noix. Eve leva son regard flou sur l’autre et voulu articuler son nom, histoire qu’il lui fiche la paix une bonne fois pour toute, mais c’est un croassement rauque qui jaillit de ses lèvres, accompagné de sang. Les lèvres gercées de la Serf avaient fini par se rompre. La rousse leva tout de suite une main a sa bouche, surprise de la nouvelle douleur qui naissait.

Bien sur en bon nobliau qu’il était l’autre continuait à parler, parler, parler … La rousse leva les yeux en même temps qu’il se levait. Elle jeta aussi un coup d’œil aux trois hommes restés en arrière, avant de prêter à nouveau attention aux paroles du Seigneur. « Soit tu viens avec nous, soit tu pars immédiatement de mon domaine et dans ton état, je ne te donne pas deux jours. Alors, que choisis tu ? » Deux jours ? Elle lança un regard sceptique à ses jambes qui ne la portaient plus et secoua négativement la tête. Non, si elle ne bougeait pas, elle y resterait ce soir. Elle s’endormirait dans la neige et au printemps on retrouvera ses os gelés, perdus dans l’herbe.

Mais que faire alors ? Le regard de la rousse changea. Il passa de l’attitude de défit qu’il arborait jusque la pour devenir suppliant. Un autre croassement sortit de la bouche d’Eve. Elle ne répondrait pas plus pour l’instant.
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 2 Jan - 04:56 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Ca n'était pas vraiment le type de réponse qu'il avait attendu mais le croassement suppliant avait au moins le mérite de la clarté. A en juger par les mimiques que la jeune femme affichait, elle partageait son analyse de la situation. Il ne put s'empêcher de secouer la tête avec un mélange de commisération et de colère ; Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle avait pu fuir pour se retrouver dans un tel état mais c'était à ses yeux inadmissible. Comme il craignait de laisser libre cours à la colère qu'il ressentait contre les responsables si il ouvrait la bouche, il choisit de garder le silence, se détournant de la jeune femme avant de l'indiquer aux hommes d'un hochement de tête. Les gardes étaient des gens dotés d'une dose certaine de bon sens. Après une courte discussion à voix basse, l'un d'eux donna son épieu à son compagnon et s'empressa d'aller couper de quoi confectionner un brancard de fortune. Le malheureux faillit recevoir une remarque acerbe de Dougal pour avoir osé utiliser une hache d'arme pour couper du bois mais après un regard sur la jeune femme prostrée dans la neige, le chef des gardes préféra lui aussi garder le silence.
Cesare resta immobile pendant tout le temps qu'il fallut pour charger leur trouvaille sur la litière improvisée, apparemment insensible au froid et ne quittant sa posture hiératique que pour remonter à cheval. Deux des gardes s'occupèrent du transport de la jeune femme, veillant à ce qu'il se fasse dans des conditions les moins inconfortables possibles et la petite troupe se remit en route au petit trot vers le château.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 2 Jan - 18:24 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant


Eve observait la troupe s’activer. Elle pencha la tête de coté, les regardant construire le brancard. Puis ce fut le moment de grimper dessus. L’un des hommes du Seigneur passa ses bras sous elle et eu une expression surprise quand il se rendit compte a quel point elle ne pesait rien. Les yeux verts de la rouquine eurent à cet instant une expression curieuse. Que pouvait bien penser cet homme ? Dans quel état se trouvait-elle ? Eve n’avait pas conscience de son aspect ou de l’image qu’elle renvoyait aux autres. Elle avait été seule trop longtemps …

On la plaça sur la civière, tenue par deux autres hommes. Ils eurent la même expression de surprise, comme si leur charge était vide. La curiosité devint de la gêne sur le visage de la rouquine, qui se recroquevilla sur elle-même, enroulée dans son manteau en loques. Et la troupe s’ébranla, lentement, comme si leur fardeau avait été de verre.

Le trajet fut court. La rousse jetait souvent un œil aux soldats qui la portaient, ne voulant pas qu’ils soient fâchés contre elle.

* C’n’est pas de ma faute. Je ne voulais pas vous faire du travail en plus.*

Eve ressassait ces pensées en continu, tandis qu’on arrivait doucement. Un groupe de gens virent accueillir le maitre des lieux, et se presser autour de lui. La rouquine perçut aussi des regards curieux, parfois malveillants de la part de ces gens. Et pis tout à coup elle eu envie de disparaitre et de se cacher dans un trou de souris, de se faire toute petite. Son supplice ne dura pas, car elle fut amenée ailleurs, une pièce dont elle ne put déterminer la fonction. La jeune femme fut « déchargée » et on lui dit d’attendre là, qu’on s’occuperait bientôt d’elle.

Et effectivement, une matrone fit aussitôt son apparition. Sans s’embarrasser de détails, elle plongea la rouquine dans un baquet d’eau, froide pour pas changer les habitudes, et lui récura la peau jusqu'à ce qu’elle soit toute rouge au lieu de la couleur de lait qu’Eve arborait en général. Les cheveux en pagailles furent coiffés, démêlés et les poux tués. Les haillons brulés et le corps de la rousse enroulé dans une serviette de toile.

Et puis la porte s’ouvrit en claquant, faisant sursauter la bergère.
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Jan - 05:12 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Cesare s'était comme à l'accoutumé contenté de donner quelques ordres brefs quant à la jeune femme qu'ils avaient trouvé, comptant sur le bon sens des serviteurs pour prendre les bonnes décisions. Quand il revint après avoir s'être changé, il eut un sourire et un hochement de tête approbateur à l'adresse de la matrone qui s'était occupée de décrasser la nouvelle venue. Il prit lui même le plateau préparé, notant avec satisfaction que le cuisinier s'était contenté d'une écuelle d'une soupe fumante qu'une tartine détrempée rendait assez épaisse pour s'approcher de la définition d'une purée. Ils n'avaient aucun moyen de déterminer précisément depuis quand la jeune femme n'avait pas mangé mais à en juger par sa maigreur, il était manifestement nécessaire de lui offrir une alimentation modérée pour éviter les excès néfastes susceptibles de mettre sa survie en danger.
Le plateau à la main, il ouvrit la porte de la petite pièce d'un coup de pied, réprimant un sourire en voyant le sursaut de son ... invitée. Maintenant qu'elle avait été lavée, aussi sommaire qu'ait été la toilette, il pouvait admirer la longue chevelure rousse et les yeux verts encadrés de longs cils. Un sourire appréciateur lui vint aux lèvres mais il se contenta de tirer une table au milieu de la pièce et d'y déposer l'écuelle.
"Mange lentement et prends ton temps. Il y en aura d'autre si tu as encore faim après."
Après évidemment, il l'interrogerait sur ce qu'elle faisait là mais il n'était pas pressé. Sans attendre de réponse, il se dirigea vers la cheminée et y ajouta une bûche avant de tisonner machinalement le feu.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 7 Jan - 12:45 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

« Mange lentement et prends ton temps. Il y en aura d'autre si tu as encore faim après »

Eve regardait la soupe, ne sachant pas vraiment par ou commencer. Une cuiller trônait a coté du bol, qu’Eve saisit en tremblotant. Elle leva les yeux vers le Seigneur des lieux, comme pour avoir son accord pour commencer son repas.

Bien sur ce n’était pas exactement ce dont elle aurait rêvé. Il manquait singulièrement de viande dans ce jus de légumes. Mais c’était déjà mieux que rien. Eve avala une, deux et trois cuillerées avant que son estomac commence à protester *Hého, chui plein, on peut arrêter ? *

La rouquine repoussa le bol, et resserra la serviette qui lui tenait lieu de vêtement. Elle sentait le regard du noble sur elle, et baissa les yeux vers le sol. Eve savait que les hauts nés n’aimaient pas qu’on les regarde en face, sait-on jamais on peut se salir peut être ?
La matrone se tenait toujours dans un coin de la pièce, Eve posa un regard insistant sur elle. Était-elle curieuse ou c’était un ordre du maitre des lieux de rester la ? A quoi elle s’attendait ? Il n’y aurait rien de plus qu’un homme né avec une cuiller en or dans la bouche essayant de tirer les vers du nez a une bergère mal fagotée.
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 10 Jan - 10:22 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Pendant que la jeune femme mangeait, Cesare alla simplement chercher un banc contre un des murs de la pièce, le tira jusqu'à la table et s'y installa tranquillement, se désintéressant selon toute apparence des faits et gestes de son invitée même si il ne cessait de l'observer discrètement. Un léger sourire naquit sur ses lèvres quand il réalisa que le silence venait de s'installer. Il ne lui vint pas à l'idée de le rompre et, toujours souriant, il alla se verser une assiette de soupe et se couper une épaisse tranche de pain. Ne cachant pas son amusement, il revint prendre place à table et commença calmement à manger, son regard ne s'éloignant jamais beaucoup de sa muette interlocutrice.
Pendant qu'il prenait son repas, laissant le silence remplir la pièce, il ne pouvait s'empêcher de faire courir ses pensées, se demandant d'où pouvait bien venir une jeune femme, surtout dans l'état dans lequel elle était, et ce qui avait pu justifier ou occasionner un tel voyage. Il ne se faisait aucunes illusions sur les terres avoisinantes et le comportement des autres seigneurs. La seule chose qui le surprenait c'est qu'elle ait réussi à ne pas être capturé auparavant. Ou si elle l'avait été, qu'elle ait réussi à s'échapper. Il connaissait de réputation plusieurs seigneurs sans doute prêt à mettre une fortune pour s'acheter une esclave avec cette apparence.
Il en était là de ses réflexions intérieures quand il réalisa qu'il terminait son assiette. Il la glissa machinalement vers le bout de la table et regarda la jeune femme droit dans les yeux, son regard pétillant de malice contenue alors qu'il gardait toujours le silence.
Revenir en haut
Eve Yaelle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 10 Jan - 15:47 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Eve continuai à observer la pièce, a la recherche d’une hypothétique sortie. Mais elle n’en trouva pas et ses yeux revinrent se poser sur le seigneur. C’est la que la rousse constata qu’il ne la lâchait pas du regard, et qu’il avait mille questions en tête.
D’ailleurs il commença de suite : Son nom, d’où elle venait…. Eve soupira et s’apprêta à parler, à répondre. Mais cette fois ci aussi ce fut un borborygme qui sorti de sa bouche. La rousse ouvrit de grands yeux surpris. Elle leva les yeux vers le seigneur et vit ses sourcils froncés.

On fit mander sur le champ un médecin. Celui-ci examina la jeune femme encore frigorifiée et son diagnostic fut sans appel : le froid avait abimé la gorge d’Eve. A la question du temps que prendrais la guérison, l’homme de science secoua la tête : il n’en savait rien du tout.
Par contre il comprenait que Césare souhaita des réponses à ses questions. Alors le médecin se pencha vers la cuisinière et tira de la, un morceau de charbon.


« Elle ne peut pas parler, mais sait peut être écrire, ou dessiner. Ce sera un jeu de devinettes mais cela peut valoir le coup. Non ? »

Eve continuait a observer les personnes présentes. Ses mains s'enroulèrent autour de ses épaules nues et elle ne put réprimer un frisson, long qui lui fit claquer les dents.
Revenir en haut
Cesare Jarak
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 20 Jan - 05:48 (2014)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu Répondre en citant

Désolé du temps de réponse, m'a fallu réfléchir pour penser à la suite et j'ai eu quelques petits contretemps techniques.

C'était un rebondissement inattendu mais à la réflexion guère surprenant. Pendant tout le temps où le prêtre qui faisait office de médecin s'était affairé autour de la jeune femme, Cesare était resté immobile, apparemment indifférent à toute l'agitation. Il finit par se lever, s'attirant du même coup l'attention de la matrone et du médecin et créant un semblant de calme dans la pièce. Le seigneur ne fit aucune remarque, se contentant de remarquer sobrement.
"Merci mon père."
Silencieusement, il alla remettre du bois dans le feu, écarta d'un geste de la main le charbon qu'on lui proposait, fit quelques allers retours de plus dans la salle et finit par retourner en face de la jeune femme.
"Bien. Le père dit que ta gorge est abîmée, je ne vois aucunes raisons de ne pas faire confiance à son diagnostic, il est plus compétent que la plupart des rebouteux qui se font passer pour des médecins. Je vois deux solutions mais tu es libre de faire une proposition si tu en vois une autre. Primo, tu peux choisir de repartir là où tu allais. On te fournira à manger, des vêtements chauds, de quoi protéger tes pieds et un bâton de marche. Je peux même y ajouter un papier attestant que tu n'as rien commis de répréhensible sur mes terres mais je doute que ça te soit utile, la plupart des gardes que tu pourrais croiser ne savent pas lire."
Il n'ajouta pas que les hommes de sa garde rapprochée étaient une exception à la règle. Ils avaient d'ailleurs suffisamment maugréé quand il leur avait imposé des leçons auprès du prêtre du château. Mais la volonté du seigneur avait été plus forte que les caprices d'hommes persuadés de n'avoir besoin que de savoir se battre.
"Deuxio, tu peux décider de rester ici. Le château a toujours besoin de personnel qui ne rechigne pas au travail et le moins qu'on puisse dire c'est que tu as du cran. Tu seras nourrie, logée, deux costumes neufs par an. La discipline est stricte mais juste. Qu'en penses tu ? Un coup sur la table pour partir, deux pour rester, trois pour faire une autre proposition ?"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:36 (2017)    Sujet du message: Une chasse au fruit inattendu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com