Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[PV Geralt] Un chevalier à bon port

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 08:46 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Quelques mois s'étaient écoulés après l'accord que Selenya avait passé avec son père. La jeune femme avait profité de l'argent que ce dernier lui avait cédé pour explorer le royaume et obtenir certaines informations sur les différents seigneurs qui le gouvernaient. Elle savait qu'elle devait rapidement trouver un suzerain si elle désirait conserver un train de vie digne d'un chevalier de son rang, mais à dire vrai, elle n'était pas si pressée de prêter allégeance. Elle savait que cela impliquait énormément d'obligations et, surtout, des activités qu'elle n'appréciait guère en dépit de son rang, comme le maniement des armes, qu'elle trouvait des plus ennuyeux. Elle n'avait jamais pris beaucoup de plaisir lors de ses entraînements guerriers et elle avait toujours trouvé les armures inconfortables au possible. Si elle avait eu le choix, elle aurait largement préféré errer dans le royaume et découvrir les différents domaines. Malheureusement, sa bourse était presque vide... Elle n'avait donc pas vraiment le choix. C'était la triste vérité. Déplaisante, froide, mais inévitable.

Tout en songeant avec tristesse à ses futurs devoirs, elle observa la mer paisible alors que son bateau s'approchait du port. Elle connaissait les dangers que l'on pouvait trouver sur les routes, en particulier quand on était une femme seule, et avait décidé de voyager par voie de mer. En plus, elle avait toujours désiré naviguer et voir la mer s'étendre à perte de vue. Elle adorait voir l'horizon ainsi. Cela la changeait énormément des montagnes qu'elle avait eu l'habitude de contempler dans le Nord. Elle ne détestait pas les paysages de sa terre natale, non, mais elle avait toujours eu envie d'en voir davantage que cela... De voir quelque chose de... Différent. Oui, c'était bien le mot qui convenait. La mer avait quelque chose de merveilleux... Elle ressentait une certaine sérénité quand elle la contemplait. Curieusement, elle n'avait jamais ressenti le mal de mer sur le navire et n'avait jamais perdu l'équilibre. C'était comme si elle avait toujours eu le pied marin, comme si elle se découvrait une quelconque affinité cachée avec la navigation... Était-ce un signe ? Elle l'ignorait...

Elle avait décidé de venir dans le domaine de Montfaucon pour une raison précise : elle avait entendu parler de son seigneur et se demandait si elle pouvait entrer à son service, comme elle avait convenu avec son père. C'était aussi pour cela qu'elle avait décidé de passer un peu de temps sur un navire. Le domaine étant maritime, elle devait savoir si elle pouvait s'adapter à la vie sur un bateau ou non. Heureusement, son voyage s'était bien déroulé. Même les marins n'avaient guère été désagréables. Bien sûr, le capitaine lui avait fait quelques avances, mais il n'avait guère insisté après son refus. Dans l'ensemble, elle s'était presque sentie comme une noble sur ce navire.

Une fois arrivée au port, elle descendit sur les quais avec sa monture et marcha en direction du château. Elle n'avait pas le cœur à chevaucher après avoir passé autant de temps sur le pont du navire. Elle avait envie de se dégourdir un peu les jambes. De plus, durant tout le trajet, elle était restée en robe, la tenue qu'elle affectionnait le plus, et ce n'était pas la plus pratique quand on désirait chevaucher. Enfin, il y avait une certaine activité dans le port et elle n'irait probablement pas plus vite sur sa monture avec tous les marchands, les mendiants et les marins qui se bousculaient et occupaient presque toute la place. Non, marcher semblait définitivement le meilleur choix.

Elle s'avança donc en direction du château, tout en jetant des regards curieux vers la ville. Des regards... Elle aussi, elle en attirait. Elle en avait l'habitude. Elle se demandait si ça venait de ses yeux vairons, de ses formes si généreuses que sa robe épousait ou de l'épée qui lui battait la hanche. Elle s'était en effet résigné à la porter, bien qu'elle trouvât la ceinture de cuir et le fourreau grossiers au possible. Il était évident qu'ils étaient peu assortis avec sa robe au tissu délicat. Cela dit, elle devait avoir l'air d'un véritable chevalier. De temps à autre, elle vérifiait les fontes de sa monture afin de s'assurer que tout était bien là. Elle avait entendu parler des voleurs qui peuplaient les ports et les rues marchandes. Elle préférait donc faire preuve de prudence.

Tout se passant bien, elle se rendit donc au château, où elle confia son cheval à un garçon d'écurie avant de demander audience auprès du seigneur...
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 16 Fév - 13:46 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

La ville de Montfaucon avec ses six mille habitants était sans doute le plus grand port du royaume. Les quais étaient remplis de docker et de marins. Le voyage en mer de la demoiselle s’était déroulé sans problème, cela n’avait rien d’étonnant selon le capitaine qui raconta à Selenya comment la flotte de guerre du seigneur local avait écrasé toute une horde de pirates qui avaient tenté de piller le port voisin de Brisécume quelques années auparavant. Cette bataille navale désormais célèbre avait grandement contribué à la prospérité de la région, point de passage incontournable pour de nombreux marchands en provenant des nations voisines.

Les remparts et l’imposant château aux murs blanc sur la colline surplombant la cité avaient l’air solide et souvent battus par les vents marin les jours de tempêtes. Apprenant qu’elle était chevalier la plupart des matelots lui avait recommandé des auberges tenues par leur amis ou leur familles mais la belle demoiselle n’avait visiblement pas l’attention de séjourner en ville. Les gardes la dévisagèrent avec curiosité, la jolie femme à la robe moulante qui portait une épée n’avait pas vraiment l’air d’être une guerrière.

Une ambiance tendue régnait chez les soldats qui semblaient plus zélé que d’habitude et les palefreniers apprirent à la jeune cavalière que cela était dû au fait qu’un boulanger du château s’était fait prendre la main dans le sac à agresser une des esclaves du seigneur la veille. Tout le monde en parlait et des paris étaient même ouverts sur ce qui allait arriver au misérable qui avait osé s’en prendre à une des protégées de messire Geralt. Un grand capitaine dévisagea la nouvelle venue d’un air sceptique avant de lui demander son nom et ce qui l’amenait à vouloir rencontrer le maitre des lieux.

- Je crains que vous arriviez à un mauvais moment damoiselle, notre seigneur vient de rentrer au château pour apprendre qu’un mécréant a osé abimer un de ses biens en son absence. Une sale affaire si vous voulez mon avis …

L’homme semblait étonné que la nouvelle venue soit chevalier puisqu’elle n’avait pas d’armure, ni d’écuyer pour l’accompagner mais il invita volontiers Selenya prendre un verre avec certains des chevaliers aux services de la maison du seigneur de Montfaucon. Puisque leur suzerain ne la recevrait surement pas avant plusieurs heures, ses lieutenants avaient surement voulu évaluer un peu la chevalier eux même d’autant plus qu’elle ressemblait plus à une courtisane qu’à une guerrière. Chose qui semblait les amuser beaucoup et très vite on lui demanda si elle avait déjà participé à un tournoi ou autre parade militaire ...
Revenir en haut
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 16:49 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Selenya avait appris à ignorer les regards et les moqueries dès son plus jeune âge. Elle n'avait guère eu le choix : ses yeux avaient toujours attiré l'attention des autres. Ensuite vint le tour de ses piètres compétences de chevalier. Pour finir, sa beauté et sa sensualité attirèrent eux-mêmes des regards, mais ces derniers étaient bien différents des autres. Ils exprimaient de l'envie, de l'admiration ou de la concupiscence, quelque chose qu'on apprenait à reconnaître quand on devenait femme. Néanmoins, même s'ils avaient changé, elle les ignorait comme les autres. Pour elle, la différence importait finalement assez peu... Dans tous les cas, ces regards n'avaient pas la moindre valeur.

Quant Selenya entendit la nouvelle au sujet du malandrin qui avait mal agi, elle tiqua au mot "esclave". Le seigneur avait des esclaves ? Ce n'était pas quelque chose qu'elle voyait d'un très bon oeil... L'idée-même d'avoir des esclaves à son service la rebutait plus que tout au monde. C'était quelque chose qu'elle ne parvenait pas à comprendre. En tant que chevalier, elle devait se lier à son seigneur, mais elle restait fondamentalement libre. Le lien de vassalité impliquait des obligations pour les deux parties. Ce n'était pas une servitude totale où on privait l'autre de toute liberté et lui imposait sa volonté. L'esclavage, en revanche, était une bien triste condition et elle ressentait presque une certaine pitié à l'égard des êtres misérables qui subissaient un tel traitement. Au fond d'elle, elle espérait même ne jamais rencontrer un esclave en ce domaine, même si c'était sans doute impossible...

Comme tout chevalier digne de son rang, Selenya se présenta et donna son nom au capitaine en évoquant les raisons de sa venue. Elle n'avait aucune raison de mentir et lui dit donc le plus naturellement du monde la vérité. Après tout, peu importe ce qu'il en pensait : finalement, elle était aussi courtisane que chevalier et pouvait même simplement se contenter d'une vie de courtisane. Une simple vie de cour, sans les tracas de la guerre, c'était tout ce dont elle pouvait rêver... Elle accepta l'invitation à boire des chevaliers et défit l'épaisse ceinture de cuir soutenant le fourreau pour se mettre à l'aise, gardant seulement celle qui ornait sa robe. Elle répondit tout aussi sincèrement aux questions des chevaliers, avouant qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de participer à un tournoi ou un défilé militaire jusqu'ici. Après tout, encore une fois, c'était la vérité et elle ne voyait guère ce que cela changeait. Elle espérait juste rencontrer le seigneur au plus vite... Pour la jeune femme, c'était définitivement tout ce qui importait. Ces discussions entre chevaliers n'avaient pas le moindre intérêt à ses yeux.

D'ailleurs, à quoi le seigneur ressemblait-il ? Elle n'en avait aucune idée... Jusqu'ici, ce détail ne lui était jamais venu à l'esprit et elle y songeait seulement maintenant, alors qu'elle se trouvait dans son château. Avait-il un air digne, noble et fier ? Avait-il l'air d'un combattant, d'un homme de cour ou d'un érudit ? Des questions commençaient à envahir son esprit... Elle les chassa rapidement. Après tout, pourquoi s'en soucier ? Elle allait avoir la réponse très prochainement...
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Fév - 02:40 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Contrairement à ce que pouvait penser les manants être seigneur n’était pas tous les jours reposant et la journée de Geralt avait été pénible a peine rentré d’une tournée d’inspection sur ses terres qu’il lui avait fallu passer plusieurs heures en ville à écouter les projets d’embellissement d’une bande d’artiste de la capitale. Une bande de parasites qui devaient le prendre pour un riche prétentieux ne sachant plus quoi faire de son or. Finalement il leur avait confié la rénovation des façades de l’hôtel de ville qui commençait à se faire vieux, ce qui avait certainement dû les décevoir. Ce à quoi il leur avait rétorqué que c’était le bon chambellan lui-même qui lui avait conseillé de faire des économies.

Cela avait été plaisant de voir cette bande de sculpteurs le prendre pour un radin alors qu’il leur avait toujours donné du travail les années précédentes. Ces profiteurs auraient volontiers ruiné le royaume en statues et décorations inutiles si on les laissait faire. Cette corvée terminée il avait fallu qu’on lui apprenne que sa petite esclave brune avait été victime d’un misérable qui avait osé s’en prendre à elle en son absence. Furieux Montfaucon était allé regarder son bourreau arracher les dents de ce traitre pour se passer les nerfs puis il avait encore fallu aller réconforter sa petite esclave qui tremblait de honte et de peur à l’idée qu’il la chasse.

Une fois tous ces problèmes réglés, le noble s’était brièvement reposer en prenant un bain et en changeant ses vêtements pour enfiler sa belle tunique orangée et s’était installé à son bureau pour déguster un verre de bon vin. Une chose qui lui faisait particulièrement plaisir depuis le tour qu’il avait joué au gros et gras chambellan quand ce dernier avait voulu piller sa cave. Détendu et bien installé dans son fauteuil, Montfaucon avait été surpris quand son capitaine des gardes était venu lui dire qu’une jolie chevalier était venue se présenter au porte du château dans le but de le rencontrer mais que cette dernière n’avait pas d’armure et visiblement peu d’expérience militaire.

Geralt haussa les épaules, qu’on la fasse entrer puisque c’était une journée déjà bien décevante ! Faire la conversation avec une jolie femme pouvait être intéressant et à vrai dire il était curieux de voir ce que cette courtisane allait bien pouvoir lui sortir pour tenter de le convaincre de l’engager. A vrai dire il n’aurait rien contre engager un porte-parole pour traiter les doléances des guildes marchandes à sa place. Le seigneur eut un sourire amusé quand on fit entrer la jouvencelle qui ressemblait effectivement à une des courtisanes de la reine qu’il avait pu croiser lors de son dernier séjour à la capitale où il avait d’ailleurs sauvé la petite esclave qui venait de lui causer des soucis.

Cette Selenya avait beau être charmante, elle n’avait effectivement pas l’air d’une guerrière et paraissait fragile comparé à Montfaucon qui était endurci par plusieurs année de guerres contre les sauvageons et les pirates. Après l’avoir poliment salué le noble se demanda mentalement si elle n’était pas venu lui proposer de devenir sa maitresse pour le consoler du malheur qui était arrivé à sa petite esclave, ce ne serait pas la première fois qu’une femme vénale viendrait lui faire des avances mais il n’en laissa rien paraitre et l’écouta d’un air digne …
Revenir en haut
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 09:31 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Quand on l'invita à rencontrer le seigneur de Montfaucon, Selenya posa son verre et se leva en lissant sa robe afin d'être présentable, puis se rendit au plus vite auprès du noble, non sans avoir au préalable récupéré son épée, qu'elle tenait à la main, toujours dans son fourreau, avec son baudrier. Elle n'avait pas envie de le remettre. C'était assez pénible de marcher avec quelque chose qui vous battait à la hanche et le fourreau pouvait aisément vous faire trébucher. À cheval, cela passait, mais à pied, la jeune femme trouvait que c'était un véritable calvaire. Voilà pourquoi elle se contenta simplement de la tenir dans la main de façon à ne pas être dérangée le moins du monde. Trébucher maladroitement au moment de faire ses présentations à un seigneur aurait été quelque peu malvenu...

Une fois entrée dans le bureau, elle posa un genou en terre en tenant son épée, qui se trouvait toujours emprisonnée dans sa gaine. Tout en le regardant, elle prit la parole. Sa voix était féminine, agréable et non-dépourvue d'une certaine sensualité. On y décelait également une certaine puissance. Pas nécessairement de l'autorité, mais la demoiselle ne semblait pas manquer de détermination ou de volonté. Il fallait sans doute bien du courage pour venir ici dans cette tenue et prétendre être un chevalier digne de ce nom. Le ton était ferme et solennel, sans être froid ou désagréable. Tout indiquait qu'elle était on ne pouvait plus sérieuse.

- Messire de Montfaucon,

Je me nomme Selenya de Montchâtel. Je viens d'une terre qui se trouve dans le Nord, dans les dures et froides montagnes. Je me présente devant vous en ce jour afin de mettre ma lame à votre service. J'ai l'honneur d'être un chevalier et même d'appartenir à une lignée de chevaliers depuis des générations, même si je ne suis pas un chevalier fieffé comme mon père et n'ai donc aucune attache. C'est pour cette raison que je viens vers vous. Qu'est-ce qu'un chevalier sans suzerain ? Le rang est une chose, mais ce titre a peu de valeur si nous ne jurons fidélité à personne. Un chevalier doit servir un seigneur. Voilà pourquoi je vous propose d'entrer à votre service.

J'ai de nombreux talents que je pourrai mettre à votre disposition. Je ne suis pas une grande guerrière, je le confesse, mais on dit de moi que je possède une grande érudition et que je suis habile de ma langue, à défaut de l'être avec les armes. Je saurai vous montrer ma valeur.


Elle se tut ensuite et observa la réaction du seigneur en attendant sa réponse. Avait-elle pris la bonne décision ? Allait-il accepter sa proposition ? Le temps allait le dire...


Dernière édition par Selenya de Montchâtel le Mar 18 Fév - 12:51 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Fév - 13:45 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

La jeune femme semblait bien sûr d’elle pour se présenter ainsi à lui alors qu’elle n’avait à proprement parler pas trop le profil de l’emploi. Elle avait de l’assurance à défaut d’être bien équipée. Elle voulait à priori entrer à son service parce qu’elle ne voulait pas endurer la misère et la honte d’être une chevalier errante, rien de plus qu’un vulgaire mercenaire. Elle ne manquait pas de charme et possédait une certaine éloquence même si elle devait surement avoir préparé son discours depuis plusieurs jours.

- Vous avez de la chance, j’ai trop de soldats mais pas assez de scribes et de diplomates pour m’aider à régler les demandes de certains notables de la région. Depuis que le chambellan s’est mis en tête que les nobles ne payaient pas assez d’impôt et qu’il fallait débarquer chez eux à l’improviste pour les surveiller, les riches ne se sentent plus en sécurité. Surtout que ce glouton devient de plus en plus désagréable et qu’il utilise la garde royale pour piller du vin pour son propre compte.


Montfaucon ne rajouta pas que cette vermine de Cross était le plus grand misogyne du pays, cela ne devait être un secret pour personne. On le disait aussi poivrot, obèse et très laid ce qui n’avait rien d’exagéré puisqu’il donnait des envies de meurtre à presque tout le monde qui le rencontrait. Geralt l’avait croisé une fois et il avait l’impression de parler à un type qui ne l’écoutait même pas et qui s’amusait à faire des monologues ou tout le monde sauf lui était un abruti et que ce tyran en puissance n’avait aucun savoir vivre.

- La grande question que j’aurais à vous poser est pourquoi avez-vous choisi de venir dans l’ouest plutôt qu’ailleurs. Auriez-vous entendu parler de moi de manière flatteuse ? Envisagerez-vous d’apprendre la navigation ou la cartographie ? Ou est-ce la perspective de vous installer dans une région moins inhospitalière que les landes gelées qui vous motive ?

Motnfaucon en connaissait un bout sur cette fichu région qu’était le nord du royaume pour y avoir passé une partie de sa jeunesse en tant que chevalier à combattre les hordes de sauvageons qui tentaient chaque année de piller les terres de la reine Danzerchust. Ces sauvages étaient encore pire que les pirates du sud puisqu’il n’y avait même pas moyen d’en faire des mercenaires ou d’avoir une quelconque relation commerciale avec eux. A vrai dire il avait déjà croisé le père de la demoiselle lors d’une campagne militaire ce qui l’amenait à penser que cette brute avait simplement envoyé sa midinette de fille se faire pendre ailleurs puisqu’elle n’était pas digne de sa lignée de guerriers nordiques ...
Revenir en haut
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 15:59 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Selenya écouta les propos qui évoquaient le chambellan sans y réagir. Elle nota toutefois mentalement que le seigneur ne l'appréciait vraiment pas et qu'il avait très mauvaise réputation, mais c'était le point de vue d'un seigneur sur un homme qui nuisait potentiellement à son autorité. Sa réaction était donc normale, indépendamment du caractère du chambellan. Les nobles n'aimaient guère voir certains individus s'attaquer à leur pouvoir, surtout quand ils étaient trop proches du sommet. C'était quelque chose qu'elle avait fini par apprendre en observant la cour...

Vint ensuite le temps des questions C'était un petit jeu qu'elle aimait particulièrement et elle allait faire son possible afin d'y répondre convenablement.

Elle décida de répondre à la première question avec précaution. Si elle avait bien appris une chose de toutes ses conversations de cour, c'était qu'il n'y avait rien de pire que l'excès de flatterie car l'autre se mettait à penser qu'on avait besoin de lui et pouvait décider d'en profiter. Elle ne devait pas laisser entendre qu'il était le seul choix qu'elle avait. Non, au contraire, elle devait laisser ouverte la possibilité d'aller voir ailleurs... En résumé, elle devait se faire désirer pour que les autres soient à sa merci et non l'inverse. D'ailleurs, elle n'excluait pas la possibilité de chercher un autre suzerain. Elle ne pouvait pas vraiment savoir si un seigneur était convenable avant d'avoir pu s'entretenir avec ce dernier. Certes, il y avait la réputation, mais elle pouvait être mensongère... Elle devait en juger par elle-même avant de prendre une décision. C'était la meilleure façon d'éviter des déceptions.

- J'ai entendu assez peu de choses à votre sujet, à dire vrai. Je sais que vous avez une esclave car tout le monde a parlé de ça, mais c'est bien le seul sujet de conversation vous concernant que j'ai retenu. C'est celui qui a occupé toutes les bouches dernièrement : le traitement qu'elle a subi à cause d'un vilain et le châtiment de ce dernier. Ce n'est malheureusement pas quelque chose de bien glorieux, si vous me permettez. Cela donne une assez piètre image...

Cette réponse pouvait sembler déplaisante, on ne pouvait pas en contester la sincérité. C'était après tout dans l'intérêt du seigneur de savoir ce que l'on pouvait penser de telles histoires... Enfin, il était inutile de s'attarder sur ce point. Autant passer à la suite des questions.

- À dire vrai, je maîtrise déjà la cartographie. Enfin, je veux dire par là que j'ai eu l'occasion d'étudier de nombreuses cartes lors de mes lectures. En revanche, j'admets ne rien savoir de l'art de la navigation, mais j'apprends très vite. Ce serait pour moins un plaisir de manœuvrer ces fières montures des mers que sont les navires.

Elle ne savait que penser de la dernière question. En soi, elle ne détestait pas le Nord, le froid ne l'ayant jamais dérangée plus que cela, mais n'appréciait guère la dureté de son père et l'isolation au milieu des montagnes. Elle avait envie de découvrir le vaste monde... Elle décida donc d'y répondre en toute franchise.

- J'aime les terres du Nord, mais je ne pense pas y avoir ma place. De plus, j'ai envie de voir du pays, ce que je ne peux pas faire si je reste là-bas. C'est aussi simple que cela...

Voilà, elle avait répondu à toutes ses questions. Il n'y avait plus désormais qu'à guetter sa réaction...
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Fév - 07:28 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Pour une chevalier, la jeune femme avait beaucoup d’expérience en matière de répartie puisqu’elle lui laissa croire qu’elle n’avait rien entendu de flatteur sur lui alors que ça devait bien sûr être faux sinon elle n’aurait pas fait tous ce voyage rien que pour s’installer chez lui. La vérité était surement qu’aucun seigneur du nord n’avait voulu d’elle comme vassale et qu’elle était sans doute trop pauvre pour se marier au vu de son équipement des plus modestes. Chose qu’elle tentait de masquer en laissant croire qu’elle pourrait faire la fine bouche sur son futur suzerain.

- Ce qui est arrivé à Laureline est aussi regrettable qu’exceptionnel, jamais un de mes serfs n’avait été assez fou pour violenter une femme dans l’enceinte du château. D’ailleurs si j’achète des esclaves c’est surtout pour éviter que ces pauvres filles se retrouvent dans les mains de sauvages. J’essayer surtout de les aider à pouvoir se débrouiller en vue de leur rendre leur liberté.

A vrai dire le port du collier était la seule humiliation publique que le noble infligeait à ses captives et ils ne les exposaient rarement dans des cages à l’exception de celles qui avaient vraiment été rebelles et désagréables. Cela l’agaçait qu’une nouvelle venue puisse penser qu’il était un cruel esclavagiste exploitant ses paysans. Il n’aimait pas avoir à se justifier devant la première voyageuse venue. Surtout une nordique qui devait être habituée à des seigneurs rudes qui s’enrichissaient en pillant des villages sauvageons.

- J’espère qu’une visite de la ville et du château vous donneront une meilleure impression que celle d’arriver chez un esclavagiste, un jour de lynchage de paysan. Nous n’avons pas d’esclaves sauvageons empalés et transformés en bonhomme de neige comme j’ai pu en voir lorsque j’étais chevalier en patrouille sur la frontière nord …

Aux yeux de la plupart des habitants du royaume, le nord était une terre hostile pleine de loups et de barbares. Sans doute qu’une intellectuelle comme Selenya n’y aurait eu aucune avenir en dehors d’être l’épouse soumise d’un guerrier brutal et il espérait gagner des points en lui disant qu’il avait séjourné dans ces montagnes glacée avant de devenir seigneur. Si elle était vraiment gênée par le fait qu’il puisse avoir des esclaves. Elle n’avait qu’à aller leur parler pour voir qu’ils n’étaient pas maltraités comme des animaux, bien mieux que des galériens a vrai dire. Cette fragile blonde était un peu trop sensible pour une chevalier et il était presque sûr qu’elle n’avait jamais tué personne …
Revenir en haut
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 09:19 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Ce que Geralt ignorait, c'était que Selenya n'avait même pas essayé de chercher un seigneur dans le Nord pour la simple et bonne raison qu'elle préférait s'éloigner le plus possible du fief de son père. Or, en choisissant un autre chevalier fieffé, un banneret ou un seigneur du Nord, elle savait qu'elle risquait de le revoir et d'avoir affaire à lui, ce qu'elle voulait éviter à tout prix. Encore une fois, ce dernier voudrait la juger ou critiquer sa valeur. Elle avait déjà subi cela pendant des années et ne pouvait plus souffrir pareille chose... Désormais, elle voulait vivre sa propre vie, sans se soucier de ce que sa famille pouvait bien en penser. Peut-être reviendrait-elles sur les terres de sa famille un jour, mais pas avant d'avoir trouvé sa place dans une cour.

La jeune femme ne put s'empêcher de sourire en écoutant les propos du seigneur concernant son esclave et le traitement privilégié qu'elle recevait. Elle se demandait s'il pensait vraiment ce qu'il disait ou s'il essayait de la convaincre que c'était la vérité. Elle ne put s'empêcher de le faire remarquer.

- Avec tout mon respect, seigneur, vos propos sont quelque peu contradictoires. Vous prétendez acheter ces filles pour les protéger et leur rendre leur liberté, mais dans ce cas, pourquoi n'était-il pas libre ? Vous pourriez tout aussi bien les affranchir avant de leur confier un travail de domestique quelconque... Au lieu de cela, vous les gardez comme esclaves un moment. Désirez-vous vraiment leur émancipation ou les maintenez-vous dans une sorte d'illusion pour qu'elles vous soient fidèles ?

Pensez-vous vraiment que les femmes sont à l'abri dès qu'elles entrent à votre service ? Il y a suffisamment d'hommes mauvais, aussi bien chez le plus pauvre des manants que chez le seigneur le plus puissant, pour que cela ne soit jamais vraiment le cas. Il est évident que vous ne pouvez garantir sa protection face à des hommes malveillants.


Les propos suivants, concernant le Nord, jetèrent soudainement un froid. Elle n'appréciait pas tout dans le Nord, c'était indéniable, mais ce genre de remarque insultait fortement sa fierté nordique. Non, tous les siens n'étaient pas des barbares sanguinaires... On trouvait aussi chez certains un véritable sens de l'honneur. Certains seigneurs étaient des nobles guerriers et elle avait adoré lire les récits de leurs batailles épiques durant les froides nuits d'hiver, emmitouflée dans des chaudes peaux de bête au coin du feu.

Froidement, elle se redressa en le regardant et prit la parole sur un ton presque glacial.

- Messire, je suis navrée de vous avoir dérangé. Je pense que notre entretien est terminé. Tous les miens ne sont pas comme ça et je refuse de souffrir pareille insulte. Malgré tous mes désaccords avec mon père, je ne renie ni mon sang ni mes origines. Je reste Selenya de Montchâtel et ce sera toujours ainsi.

Finalement, venir ici avait peut-être été une erreur. Peut-être aurait-elle dû essayer d'autres domaines...


Dernière édition par Selenya de Montchâtel le Mar 18 Fév - 14:24 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Fév - 11:10 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Cette chevalière était décidément dure à convaincre et peu diplomate puisqu’elle commença à critiquer. Prenant le fait qu’il puisse duper de pauvres esclaves en leur faisant du chantage sur le fait qu’il pourrait les libérer. Comme s’il était au final l’inverse de ce qu’il était, si elle commençait à réprimander les seigneurs avec qui elle aurait à négocier, elle serait une diplomate désastreuse et une parfaite épine dans le pied de son futur suzeraine d’autant qu’elle paressait des plus susceptibles.  

- Diantre ! Je ne tolérais pas que vous me traitiez d’esclavagiste manipulateur alors que vous n’y connaissez rien, la plupart de ces femmes n’ont aucun métier et seraient bien incapables de tenir deux semaines avant de se faire capturer par le premier salaud venu ! Vous ne réussirez jamais à devenir une diplomate en accusant les gens sur de simples rumeurs ...

Franchement après la journée pourrie qu’il avait eue il n’avait vraiment pas besoin que la première midinette venue commence à lui donner des leçons de morale. Franchement cette blonde était folle de croire qu’il allait tolérer qu’elle clame qu’il était un seigneur cruel et manipulateur, incapable de protéger ses servantes quand bien même il n’avait pas réussi à protéger Laure d’un boulanger pervers à moitié fou.

- Si vous n’êtes même pas capable de gérer la moindre provocation vous ne survivrez pas longtemps et apporterez bien des problèmes à votre seigneur. Je retire ce que j'ai dit sur les nordiques, maintenant excusez-vous d’avoir insinué que je suis un cruel esclavagiste incapable de protéger mes gens ou vous aurez à m'affronter en duel ...

Vu comme cette pimbêche avait osé traiter le noble de salopard manipulant des femmes asservies, la situation s’était envenimée. Selenya n’avait pas été maline d’utiliser l’affront que lui avait fait un boulanger pervers pour insinuer qu’il était un mauvais seigneur et que ce serait plutôt à lui de lui demander de bien vouloir envisager d’entrer à son service.

Si en plus de ne pas savoir se battre, cette chevalière avait la critique facile envers son suzerain. Elle serait surement un sacré défi à conquérir et une partie de Montfaucon refusait de la laisser partir après qu'elle l'ait provoqué de la sorte. Geralt se leva et la dévisagea d'un regard charmeur et amusé. Oh non il n'allait pas la laisser s'en tirer à si bon compte. L'envie de flanquer une bonne fessée à cette arrogante donzelle commençait à sérieusement le démanger alors qu'il caressait la poignée de son épée ...
Revenir en haut
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 12:46 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Voilà que le seigneur s'indignait... Franchement, elle ne comprenait pas pourquoi il réagissait de la sorte, surtout qu'elle trouvait que sa façon de traiter ses esclaves était tout sauf convenable. Craignait-il d'être confronté à la triste réalité des faits ? Peut-être ne les fouettait-il pas ou ne les torturait-il pas, mais il y avait de bien meilleures façons de protéger des femmes innocentes que de leur imposer cette servitude. De plus, en tant que femme, elle se sentait insultée en l'entendant dire qu'elles seraient complètement incapables de se débrouiller autrement. Elle s'abstint toutefois de s'indigner sur ce point, préférant se concentrer sur le reste. C'était sans doute le plus sage.

- Il y a d'autres solutions : comme je l'ai dit, vous pourriez l'affranchir et en faire une domestique au service du château. Je ne pense pas que sa situation serait différente. Dans les ceux cas, elle serait sous votre protection et devrait donc bénéficier d'une certaine sécurité, bien que cela ne soit guère assuré. Si vous voulez qu'elle soit en sûreté, il faudra qu'elle travaille au sein du château et non dans un endroit où n'importe quel manant peut s'attaquer à elle...


Elle trouvait ses propres conseils plutôt sages, en plus d'être conformes à ses propres idées : en tant que femme, elle ne s'imaginait pas subir un tel traitement. Certes, ces esclaves n'avaient probablement pas du sang de chevalier comme elle, mais elle ne pensait pas qu'ils méritaient un statut encore plus misérable que celui du plus pauvre des serfs.

Le seigneur ajouta un reproche et lui demanda en plus des excuses. Elle décida d'ignorer les critiques et de lui donner ce qu'il voulait. Après tout, cela ne lui coûtait rien de lui présenter des excuses. Elle lui devait bien cela avant de quitter son domaine, d'autant plus qu'il la menaçait de la provoquer en duel, ce qu'elle préférait éviter car elle devinait qu'elle ne pouvait l'emporter face à un tel adversaire.

- Je vous demande pardon pour avoir insinué que vous étiez un piètre protecteur et un esclavagiste dénué de tout sens moral, messire. Je ne le pensais pas vraiment et désirais juste vous prodiguer de judicieux conseils. Je ne vous importunerai plus avec mes remarques. Je vous en fais le serment.

Elle se contenta simplement de le regarder tandis qu'il se levait avec un air charmeur. Elle n'était guère d'humeur à jouer au petit jeu de la séduction. Pas après tout cela...
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Fév - 13:38 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Finalement la menace avait réussi à faire se calmer un peu la damoiselle qui commençait à réaliser qu’elle l’avait froissé pour de mauvaises raisons alors qu’elle était venue le voir dans le but qui la prenne à son service. S’il avait su qu’elle était à ce point fier et susceptible, il aurait fait attention à ne pas froisser cette bonne femme hystérique qui semblait militer contre l’esclavage et l’oppression des femmes.

- Si vous aviez songé à mieux vous renseigner nous aurions pu éviter ce malentendu car il se trouve que ma jeune esclave apprenait effectivement un métier et que je lui ai déjà proposé de la libérer quand elle me le demandera. Pour tous vous dire elle a été agressée au sein même du château par un boulanger pervers qui m’en voulait parce ces ivrognes de cousins ont été renvoyés de mon armée.

Ce rat a harcelé mon esclave puis l’a finalement battue et violée dans mes écuries avant d’être capturé par mes chevaliers … Vous n’avez qu’à vous promener dans le château et interroger mes serfs qui vous confirmerons.

Montfaucon soupira, il été vexé d’avoir à se justifier devant la première venue qui devait bien rire d’avoir contraint le noble à le faire, sans doute qu’il s’agissait d’un plan prémédité pour voir s’il ferait un suzerain honnête auquel elle pourrait faire confiance. Cette jouvencelle en avait fait une affaire personnelle et avait finalement atteint son but puisqu’il avait été contraint de lui déballer toute cette fichue affaire qui avait entaché sa réputation et son image aux yeux de cette Selenya.

- Au vu de votre petite démonstration, je dois reconnaitre que vous êtes plutôt douée pour les discussions animées. Ce serait dommage que vous me quittiez fâchée suite à une querelle déclenché par une fausse impression que vous avez eu de ma personne. J’aurais un poste à responsabilités à vous proposer si cela vous intéresses …

Décidément cette blonde ne lui avait pas facilité la tâche, elle lui rappelait Blandine. Une autre guerrière du nord qui avait été des plus farouches lorsqu’il l’avait prise à son service. Finalement c’était surtout la perspective d’avoir un défi à sa hauteur pour gagner la confiance de cette nordique qui le poussait à continuer d’essayer de la retenir puisqu’elle avait décidé de lui faire du chantage sur le fait qu’elle pourrait filer s’engager chez un de ses rivaux …
Revenir en haut
Selenya de Montchâtel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2014
Messages: 25
Statut hiérachique: Chevalier
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 15:11 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Selenya écarquilla les yeux en regardant le seigneur, interloquée. Sincèrement, elle ne savait que penser des paroles du seigneur de Montfaucon. Il essayait de se défendre, mais c'était presque un aveu de faiblesse pour justifier son incapacité à défendre une femme qu'il avait prise sous sa protection. En tant que femme, ce genre d'événement ne donnait guère envie d'entrer à son service. Le comprenait-il ? C'était une bonne question. Elle prit donc la parole.

- Messire,  est-ce que vous comprenez vous-même ce que vous dites ? Vous êtes tout simplement en train de dire que la sécurité dans votre château laisse tellement qu'une femme censée être sous votre protection a été agressée. Vous dites que vos domestiques ne sont pas forcément dignes de confiance.  En somme, au sein-même de votre propre château, nous ne sommes sûrs de rien.

Je refuse catégoriquement de servir un seigneur qui ne peut même pas garantir la sécurité de ses vassaux et de ses sujets dans l'enceinte de son propre château. On ne parle pas simplement de brigandage sur vos terres ou de voleurs dans les ruelles. Non, c'est bien pire que tout cela, messire. Cette femme ne pouvait même pas se promener en toute confiance et en toute quiétude chez vous. Dans ces conditions, de quoi peut-on être vraiment sûr ?

Je n'ai cure de ce que vos serfs ont à dire : leurs témoignages ne signifient rien pour moi. Les faits sont là et ils parlent d'eux-mêmes. De fait, je n'ai pas très envie de rester dans ce château plus longtemps. Il me semble malheureusement plus menaçant que rassurant. Quand bien même je décidais de vous servir, je n'aurais pas envie d'y résider.

Vous dites tout de même qu'il a harcelé votre esclave avant de la conduire dans les écuries pour l'agresser. N'y a-t-il donc aucun garde qui a pu apercevoir une telle chose ? Personne parmi les domestiques pour signaler ce qui était en train de se passer sous votre toit ? Comment cela est-il seulement possible ? Pouvez-vous me répondre ?

Je pense que vous devriez réfléchir à tout ceci. De mon côté, je reviendrai peut-être ici un jour, mais, pour le moment, je pense que je vais parcourir encore un peu le royaume avant de m'arrêter et de m'engager envers un seigneur.  Je suis honorée que vous ayez pensé à moi pour un poste, mais si cela implique de résider ici, même à titre temporaire, je préfère m'en abstenir. C'est en tout cas ce que la prudence me recommande. J'étais probablement plus en sûreté sur un navire, entourée de marins, que parmi vos “loyaux sujets”.


C'était peut-être déplaisant à entendre, mais c'était la vérité selon son point de vue de jeune femme nordique. Elle désirait entrer au service d'un seigneur fort, dont le pouvoir n'était pas défié entre ses propres murs par un vulgaire serf. Un haussement de voix n'était pas un signe d'autorité qui la convainquait vraiment. Il lui fallait davantage de preuves pour être conquise. En attendant, elle avait envie de voir de nouveaux horizons, de toute façon... Peut-être le Sud ?


Dernière édition par Selenya de Montchâtel le Mar 18 Fév - 17:42 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Fév - 17:38 (2014)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port Répondre en citant

Il y a des moment ou on a vraiment envie d’étrangler quelqu’un, c’était précisément le cas du seigneur de Montfaucon qui avait naïvement cru que les choses pourrait s’arranger … Non content d’avoir supporté les critiques aussi blessantes qu’infondée de la blonde, il avait pris sur lui de se justifier devant cette emmerdeuse quitte à lui proposer une place de travail qu’elle ne méritait de loin pas au vu sa prestation misérable. Sans parler de son attitude désagréable au possible au point que pour Geralt Selenya était devenu une sorte d’équivalent féminin du chambellan.

Non contente de cracher sur l’offre généreuse qu’il lui faisait, la chevalier continua royalement à s’enfoncer en le traitant de suzerain minable incapable de protéger une bonne femme dans son château. C’était décidément la plus grande des bêtises à ne pas commettre devant un noble même aussi tolérant et magnanime que Montfaucon qui avait fait preuve de patience là où la grande majorité des seigneurs auraient déjà fait jeter Selenya au cachot depuis plusieurs minutes.
Mais même le seigneur de l’ouest avait se limite et bientôt il poussa un cri de colère avait de remettre en place l’insolente qui l’avait bien cherché en se parjurant puisqu’elle avait promis de ne plus l’importuner avec ses vilaines remarques quelques instant plus tôt.

- Raaah j’en ai assez entendu ! Comment osez-vous insulter un noble qui a risqué des douzaines de fois sa vie pour défendre ce pays ? Misérable chevalier de pacotille ! Me donner des leçons alors que vous êtes une midinette même pas fichue de se trouver une armure et un écuyer !

La vérité c’est que vous étés tellement insupportable que même votre famille ne veut plus de vous ! Vous qui n’avez jamais eu à défendre le moindre serf croyez pouvoir diriger ma ville, mon armée et ma flotte mieux que moi peut être ? Vous n’êtes rien d’autre qu’une blondasse à grande gueule qui va me le payer ! Gardes emparez-vous de cette sotte et par pitié faite la taire …


A l’appel de leurs suzerains quatre gardes costauds en armure lourde vinrent s’emparer de l’insolente chevalresse qu’ils maitrisèrent et désarmèrent avant de la bâillonner pour ensuite la trainer dans les couloirs jusqu’aux prisons ou ils entrèrent dans une pièce de taille moyenne sans fenêtre et obscure. L’endroit ressemblait en quelques sortes à une chambre à coucher, mais en plus lugubre et oppressant. Des cravaches et des godes en tous genre s’y trouvait rangés sur des étagères. Le lit au centre de la pièce semblait confortable mais doté de chaine aux quatre extrémités. Sombre couche ou l’insolente blonde fut allongée sur le ventre tandis qu’on lui enchainait les mains au-dessus de sa tête.

Leur travail terminé les gardes allumèrent quelques bougies puis sortirent de la pièce en ricanant en laissant le seigneur s’installer tranquillement dans un fauteuil après avoir enlevé le bâillon de sa nouvelle captive.

- Bon nombre de dames et de seigneurs vous aurait déjà pendu pour la moitié de ce que vous avez osez me dire. Décidément vous êtes une vraie peste qui a plus que mérité d’être punie. Il est rare que je conduise une femme ici contre son gré mais il y a des choses que ton bon seigneur ne peut accepter de la part d’une mijaurée qui se permet de l’insulter alors qu’elle ignore tous de lui …

Le seigneur semblait satisfait de sa petite mise en scène, Selenya n’aurait aucun mal à croire qu’il était encore plus pervers que le serf qui avait violé son esclave et peut être qu’elle commencerait à réaliser dans quel guêpier elle s’était fourré à l’insulter sans même le connaitre.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:19 (2017)    Sujet du message: [PV Geralt] Un chevalier à bon port

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com