Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Tournois et palefrois [Terminé]

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 5 Mar - 15:15 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La ville portuaire de Montfaucon était en ébullition à l’approche du tournoi que la famille régnante avait habitude d’organiser tous les deux ans pour entretenir la réputation des chevaliers de l’Ouest du royaume. C’était aussi un lieu de rencontre entre guerriers et politiciens ou tous les nobles et leurs suites viendraient discuter des évènements récents du royaume, des derniers armuriers et tailleurs en vogue. Mais aussi de la politique pacifiste de la reine Danzerchust qui commençait à ennuyer certains combattants en mal de gloires, de butin et de conquêtes.

Pour le maitre des lieux, cette manifestation était surtout l’occasion de nouer de nouvelles alliances maritimes et commerciales avec ses principaux voisins tout en entretenant la bonne réputation de sa cité. Comme tous les puissants seigneurs qui se respectent messire Geralt serait attentif à la compétition qui se jouerait entre ses vassaux tout au long de sa manifestation. Tous espéraient l’impressionner en allant jusqu’à lui proposer d’épouser leur fille pour les plus ambitieux, désireux d’une puissante alliance avec un noble influent et réputé pour avoir nettoyé la cote des pirates.

Au-delà du sport les enjeux étaient surtout économiques puisque d’obscurs chevaliers désargentés ayant brillé lors des épreuves pourraient se voir proposer une place de choix aux services d’une des plus grandes familles nobles de la région. Avec tous les avantages et la renommée qui en découlaient au fil de l’épée, à la pointe de la lance.

Les festivités duraient trois jours et verraient défiler presque toute la noblesse de l’ouest du royaume mais aussi des dignitaires et des marchands étrangers venu se faire connaitre au-delà de leurs frontières et offrir diverses marchandises exotique aux riches collectionneurs ayant de l’or à dépenser pour se faire bien voir en paradant avec un objet spécial allant du vêtements coloré aux chevaux arabes en passant par toute sorte d’épices et de bijoux.

Le tournoi commencerait par toute sorte de joutes équestres ou les chevaliers devraient démontrer leur talent à l’épée, la hache ou lance puis s’ensuivrait la traditionnelle mêlée pour les combattants à pied à laquelle les simples roturiers étaient autorisés à participer. Soldats et mercenaires viendraient de loin dans l’espoir d’être engagé comme homme d’arme ou garde du corps par un riche chevalier ou un noble. Avec eux une foule d’artistes et d’artisan de la région profiterait de l’évènement pour faire connaitre leurs produits à des potentiels clients fortunés susceptible de les faire sortir du lot des manants.

On avait installé les gradins dans une prairie proche de la ville ou la plupart des candidats planteraient leur tente tandis que les plus pauvres logeraient dans les auberges de la cité. Rêvant de la victoire qui leur permettrait de fréquenter du beau monde pendant une brève carrière glorieuse qui se finissait souvent par une défaite ruineuse car chevaux, armures et valets coutaient chers. Sa seigneurie avait quant à elle un programme chargé et serait probablement harcelé par les courtisans et autres profiteurs de toutes sortent qui tenteraient d’obtenir son attention. Décidément cela promettait d’être une journée animée et distrayante …


Dernière édition par Geralt de Montfaucon le Sam 15 Mar - 12:53 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 5 Mar - 16:16 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

Eorah serra le lacet entre ses dents et tira. Le bracelet qui lui protégeait les poignet vint s'ajuster parfaitement contre sa peau, lui offrant la protection adéquate. Lentement, et sûrement, elle fit la même chose de l'autre coté, serra le bracelet sur son autre poignet.

Elle se tenait dans un coin sombre, un angle mort dans ce trou a rat qu’était le Sud. Le froid et la blancheur du nord commençait a lui manquer.

De nombreux badauds flânaient, ou se pressaient devant les lices. Les cavaliers avaient déjà commencé a jouter, le sang avait déjà commencé a coulé, diluant son odeur de rouille dans l'air.

Eorah coiffa son casque, décoré de plumes et rabattit la visière sur ses yeux. Son armure dissimulait tant bien que mal ses courbes de femmes, mais sa longue chevelure noire restait libre de tout mouvement. Sa main trouva la longe de son destrier, une bonne bête, a la robe rouan. D'un mouvement vif, la demoiselle s'enfourcha et trouva son assiette, avant de piquer des deux et d'entrer dans la lice.

On venait de dégager les éclats de lance et de boucliers du combat précédent. Les joutes pouvaient reprendre. La foule salua la jeune femme qui s’avança sur le sable. Son cheval caracola un peu, dansant devant cette cohue colorée.
De l'autre coté, l'adversaire s’avançait. Eorah abaissa sa lance. Son cheval fit un bond en avant … avant de se lancer au triple galop sur l'autre en face ...

Les lances volèrent en éclat, les boucliers se fracassèrent. Eorah s’était couchée sur son cheval a temps pour ne pas etre empalée par la montagne qui lui faisait face. Elle revint au bout de la lice, et changea ses armes. Puis une fois de plus, elle se jeta a l'assaut. Cette fois ci, la demoiselle eu l'idée de relever le bout de sa lance juste avant l'impact, ce qui fit choir son adversaire au sol.

Mais a ce stade, le combat n’était pas fini. Eorah sauta de sa monture et tira son épée. La lame devint un ruban argent, le prolongement du bras de la Chevalier, ondulant tandis qu'elle s’avançait.
Quand les deux armes d'acier se rencontrèrent, il y eu des étincelles, tant les deux guerriers y mettaient de leur forces. Le Chevalier contre lequel la fille du nord se battait, sembla réaliser qu'il avait a faire a une femme et son regard se fit surprit. Il bondit en arrière et rejeta son casque, criant a celle aux cheveux d'ébène de faire de même si elle en avait le courage.

Eorah soupira avant de relever la visière de sa coiffe, révélant ses traits fins et ses yeux mordorés.


"Ca y est? Content?"

Mais le fait qu'on découvre son identité, qu'on sache qu'elle fut une femme, n'empecha pas la nordique de bondir sur son adversaire. Et bientot elle le mit a terre, lame sur la gorge.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 5 Mar - 17:34 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

En tant que seigneur organisateur du tournois Geralt n’aurait pas la possibilité de jouter et devrait se contenter de siéger dans sa tribune à regarder les combats en compagnie de nobles hypocrites qui le gaveraient de flatterie et de proposition mielleuses pendant la moitié des festivité. Dire qu’il y a quelques années de cela il était chevalier à se battre dans le nord glacé pour repousser les bandes de sauvageons qui venaient piller le royaume. Jamais il n’aurait imaginé que sa vie serait devenue si fastueuse.

La mort de son frère ainé assassiné par des brigands avait marqué le tournant de sa vie puisqu’il avait hérité de la charge de chef de famille à la mort de son père. Finie l’insouciance de la jeunesse à galoper sur les routes pour servir le pays et la chevalerie. Son devoir avait exigé qu’il se marie à une femme admirable qui l’avait hélas quitté bien trop tôt après trois ans de vie commune, lui laissant un fils et une fille qu’il allait devoir élever seul. A vrai dire Montfaucon se demandait si sa future nouvelle épouse s’entendrait bien avec les enfants qu’il avait eu avec Morgane, probablement pas.

Geralt lança un regard lassé au seigneur Demaven qui lui parlait encore une fois de sa fille et se concentra plutôt sur la lice ou les premiers chevaliers firent leur apparition. Malgré les nuages menaçant le publique eut le droit à une journée de joute convenable ou les combat furent disputé car on avait veillé à ce qui ne soit pas trop déséquilibrés. Certains seigneurs avaient pour habitude de confronter leurs meilleurs chevaliers à des débutants pour que la gloire revienne forcément à leur maison mais cela n’était pas très honorable.

D’autres plus machistes refusaient aux femmes chevaliers le droit de participer, prétextant qu’elles étaient incapables de rivaliser avec les plus braves de leur guerriers. Autre attitude déplorable puisque cela déplaisait beaucoup à la souveraine qui continuait à faire jaser la noblesse en refusant de se marier. Plus que tout cela laissait la porte ouverte aux opportunistes qui préparaient déjà la probable guerre de succession qui ne manquerait pas de se déclarer si la reine mourrait sans héritier.

Montfaucon sourit quand un riche marchand assit à côté de lui paru contrarié de voir le puissant chevalier sur lequel il avait parié se faire battre par une jeune guerrière nordique aux cheveux d’ébène et à l’armure violette qui ne passait pas inaperçue, d’autant qu’elle n’avait pas de suzerain attitré. Sans doute était-elle venue dans le sud pour se faire une réputation comme d’autre avant elle dont une certaine Blandine Ser Croix avec qui il avait eu une liaison. Amour fugace bien sûr car les chevalresses étaient souvent bien plus farouches que leurs détracteurs le prétendait.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 16:28 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

La lame quitta la gorge du Ser. Eorah se demanda si dans cette partie du royaume on tuais toujours les vaincus dans les tournois. Elle leva le poing, la foule cria de joie.

Une ombre bougea, la Chevalier la percut du coin de l'oeil. Aussi vive que son surnom, Vif-Argent fit volte face, lame levée pour intercepter celle du perdant qui venait de se relever. Le bougre avait le visage rougit pas la colère et la honte de s'etre fait laminer par une fille.

La Vierge de Glace n'etait pas la pour se faire une réputation. Celle ci etait déjà faite, Eorah ne cherchais qu'a voir du pays et a trouver des histoires a raconter a Tania et Mishka. A nouveau des étincelles jaillirent quand les épées s'entrechoquèrent.
La chevalier repoussa une fois de plus son vis a vis, au grand plaisir de la foule qui se mit a tapper du pied pour encourager sa favorite.

Et quand elle réussit a faire mordre la poussière une seconde fois a son adversaire, en lui tapant la garde de son épée sur la tempe, la frèle guerrière s'avanca vers les officiels. Se rendaient-ils compte qu'elle aurait put séparé la tete du mauvais perdant de ses épaules, juste parce qu'il avait rompu son honneur de chevalier? Non surement pas. Les sourcils noirs de la jeune femme se froncèrent tandis qu'elle les regardait, les ventripotent, et les ivres du matin.

Sa voix perca, claire dans cette matinée ensoleillée :


« Est donc ainsi qu'on respecte les femmes en armure dans cette partie du royaume ? En les attaquant dans le dos ? Etes vous si lache que vous ne pouvez m'affronter en face ? »
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 8 Mar - 09:22 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

Décidément le tournois était assez animé cette année puisqu’un chevalier rageur d’avoir perdu contre une guerrière nordique se comporta comme le dernier des lâches en tentant de la frapper dans le dos. L’incompétence et la traitrise de ce misérable avait contrarié les nobles qui lançaient des regards moqueur au suzerain du misérable qui semblait se sentir très seul puisque même Montfaucon lui lançait un regard noir. Son ami s’était fait ridiculiser par l’attitude de son lige, lequel aurait surement mieux fait de se faire tuer par Vif-argent puisqu’aucun seigneur ne voudrait de lui à présent.

- Blaise vous me décevez, vous auriez dû mieux évaluer vos vassaux et ne pas faire confiance à un guerrier si lamentable …

Geralt avait parlé à voix basse pour masquer son agacement, heureusement que son jeune frère avait remporté plusieurs combat sinon la journée aurait été mauvaise pour sa famille. Décidément certains guerriers étaient vraiment stupides pour s’humilier encore plus en rajoutant la lâcheté à la honte de s’être fait battre par une donzelle. En tant que seigneur responsable du bon déroulement des jouets, il se devait de sévir et punir sévèrement la traitrise de celui qui avait tenté de tuer la guerrière en l’attaquant de dos en dépit de son honneur de chevalier.

- Nous Geralt de Montfaucon, déclarons le chevalier félon Eric de Rachetasse déchu de son titre. Pour avoir brisé son code d’honneur et entaché l’honneur de sa maison, ce couard sera exposé au pilori à titre d’exemple !

Le peuple aurait de quoi se défouler en lançant des fruits pourri sur le mauvais perdant qui deviendrait une source d’attraction, ce qui préserverait l’ambiance festive du tournois plutôt que les gens commence à remettre en cause la bravoure des autres candidats. Heureusement la jeune guerrière n’avait pas été blessé et avait même donné un bon spectacle à la foule qui aimait avoir des perdants à huer et c’est sous les applaudissements du peuple qu’on traina la lâche hors de la lice pour le conduire à son châtiment.

Ser Eorah fut donc déclaré vainqueur du combat et l’équipement du vaincu lui furent attribué en guise de dédommagement pour l’affront subit. Les chevaliers encore en lice firent de leur mieux pour tenter de faire oublier au publique la couardise de leur collègue et cette journée de joute se termina sans autres problèmes hormis pour Ser Louis Norois qui eut les deux jambes brisée en tombant de cheval. A la fin des combats le sieur de Montfaucon alla rendre visite aux guerriers qui s’étaient illustrés lors des combats, histoire de féliciter ceux qui allaient se disputer les finales le lendemain.

Une fois arrivé devant Ser Enorah, Montfaucon maudissait ce débauché de Blaise de Torignon qui s’était avéré trop ivre pour présenter des excuses à la guerrière laissé. Il allait vite devoir se débarrasser de ce compagnon de beuverie devenu plus gênant qu’utile. Il allait devoir s’excuser lui-même pour la lâcheté de ce candidat grotesque qui avait terni l’image des guerriers de l’ouest.

- Ser Eorah, je suis venu vous féliciter pour avoir donné à ce rat la leçon qu’il méritait. Sachez que je veillerais à ce que son suzerain vienne vous présenter ses excuses s’il ne l’a pas déjà fait.

Vu comme la guerrière était furieuse de la couardise de son adversaire, Montaucon espérait qu’elle serait satisfaite de vori ce dernier vivre dans la honte d’avoir tous perdu à cause d’elle.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 10 Mar - 15:55 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

Un homme de haute stature se leva, Eorah le regarda tandis qu'il se prenait le droit de déchoir un homme de ses droits. Eu-t-il été un couard. Dans le Nord c'est pas ainsi qu'on s'y prenait . Un chevalier restait un chevalier jusqu'à son dernier soupir. On accélérais simplement celui ci.


Toutefois elle ne refusa rien quand un écuyer inconnu et aux joues rougissantes lui porta les armes du Ser a terre.
La journée continua, Eorah participa encore a d'autres mêlée, notamment a pied, ou son talent avec une lame put être grandement déployé. Ce jour la, il n'y eu guère de sang. Les concurrents etaient trop prudent.
La Vierge de Glace secoua la tête. Dans le nord ça aurais été de mauvais augure. Car si un tournois ne faisait pas au moins deux victimes dans sa première journée, on pensais que le suzerain serais frappé de mauvais œil.


A la fin de la journée, on demanda aux vainqueurs de se regrouper dans un pavillon. Là on leur servit a boire et a manger, le tout en riant et chantant. Eorah compta les femmes.Moins de dix. Elle haussa les épaules. Peut etre que ces sœurs d'armes n'aimaient pas l'Est ?


Puis une voix, venue d'un homme blond s'adressa a elle : «  Ser Eorah, je suis venu vous féliciter pour avoir donné à ce rat la leçon qu’il méritait. Sachez que je veillerais à ce que son suzerain vienne vous présenter ses excuses s’il ne l’a pas déjà fait. »


La Vierge laissa un sourcil se hausser sur son front de porcelaine.
Elle parla sa voix teinté d'un leger accents du nord (aux consonnances russes)


« Chez moi, on l'aurais raccourcit, et laissé aux animaux des steppes. »


Aucune provocation, juste l'annonce d'un fait. Elle n'aimai pas qu'on se moque d'elle, de son sexe de femme, et encore moins qu'on vienne jouer les guimauves une fois la connerie passée. Que pouvait lui faire qu'un nobliau vienne lui lécher les bottes s'il ne savait pas tenir la laisse a son vassal.
La jeune fille croisa les bras, toujours sanglée dans son armure, si proche de celle des Valkyries peuplant les légendes de son enfance.


« Vous voulez autre chose ? »
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Mar - 17:35 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

La guerrière du nord semblait surprise qu’on n’ait pas exécuté le couard qui s’était déshonoré en l’attaquant par surprise alors qu’elle l’avait déjà terrassé une fois. La demoiselle le fit d’ailleurs remarquer au seigneur quand ce dernier la félicita d’avoir réussi à se débarrasser du félon qui aurait pu la blesser par traitrise lors du combat. Ce chevalier avait été stupide de l’attaquer par rage d’avoir perdu car il n’avait fait que se ridiculiser encore plus aux yeux de toute la noblesse et de ses collègues rassemblé pour l’évènement.

« C’est vrai que vous auriez pu le tuer sans qu’on vous le reproche mais ça aurait été faire trop d’honneur à un tel pleutre alors que là il vivra dans la honte d’avoir tout perdu et peut être que ça le motivera à arrêter d’être lâche. »

A vrai dire le seigneur méprisait ce mauvais perdant même s’il pouvait comprendre qu’il était parfois humiliant pour un guerrier de se faire humilier par une donzelle en armure. D’autant que Ser Eorah semblait ne pas être une personne très chaleureuse qui ne vivait que pour la bataille. Contrairement à la plupart des chevaliers qui avaient enlevé leur armures après les combats, la nordique avec décidé de garder la sienne, sans doute pour impressionner les hommes qui pourraient être tenté de se moquer d’elle.

« Boire en votre compagnie en se racontant nos batailles me parait une bonne chose. Figurerez-vous qu’avant d’être seigneur j’ai passé quelques années dans le nord à guerroyer contre les sauvageons comme chevalier. J’ai peut-être croisé quelqu’un de votre famille, c’est la première fois que vous venez dans l’Ouest ?»

Lassé par la fourberie des nobles avec qui il avait dû passer la journée Montfaucon avait envie de se détendre un peu à discuter avec plusieurs des chevaliers ayant participés aux tournois. Sans doute que l’étrangère avait parlé des batailles navales et autre expédition qu’il avait menée contre les pirates ses dernières années. Cela l’amuserait de lui raconter la vraie version de l’histoire puisque les bardes avait la fâcheuse manie de romancer et exagérer les exploits des guerriers pour en faire des récits héroïques pour impressionner les manants dans les tavernes.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Mar - 18:13 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

« C’est vrai que vous auriez pu le tuer sans qu’on vous le reproche mais ça aurait été faire trop d’honneur à un tel pleutre alors que là il vivra dans la honte d’avoir tout perdu et peut être que ça le motivera à arrêter d’être lâche. »

Eorah haussa les épaules. Pour elle le sujet etait clos. Pas besoin de tarabiscoter et palabrer des heures encore la dessus.
Un eclat de rire un peu plus loin fit se tourner la fille du nord, et le Seigneur en profita pour s'assoir sur le banc non loin d'elle.

La Vierge de Glace fronca les sourcils de constater que cet homme faisait partit de ceux qui ne savaient pas reconnaître les frontières personnelles.
« Boire en votre compagnie en se racontant nos batailles. Figurerez-vous qu’avant d’être seigneur j’ai passé quelques années dans le nord à guerroyer contre les sauvageons comme chevalier. J’ai peut-être croisé quelqu’un de votre famille, c’est la première fois que vous venez dans l’Ouest ? »

Eorah haussa les épaules a nouveau. Non pas que les histoires ne la tente pas. Plus jeune, elle et ses sœurs rafollaient des récits épiques. Mais non, il n'etait surement pas possible que le noble puisse avoir croisé un membre de sa famille.

« Oui c'est la première fois que je descends si bas … je viens de la ou la neige ne fond jamais... Ou le jormungand et les géants soufflent leur bises mortelles et tuent les nouveaux nés dans le ventre de leur mère. Impossible que vous puissiez connaître quelqu'un de ma famille. »

Sauf si bien sur Mishka ou Tania avaient croisé le fer de cet individu. Mais d’après le dernier corbeau, Tania était rentrée a la maison paternelle, au bras d'un seigneur de guerre aux yeux verts et tout vetu de peaux de loup, enceinte jusqu'aux oreilles et heureuse comme tout. Quant a Mishka, elle servait sur un bateau, au pavillon noir, et louvoyant entre les icebergs.

Eorah se pencha par dessus sa chopine de biere et fronca les soucils.

« Je me demande bien ce qu'un homme sans armure comme vous, peut avoir comme histoires a raconter. »

Curiosité oui, mais méfiance aussi. Celle aux cheveux aile de corbeau n'aimait pas qu'on lui mente.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Mar - 15:34 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

Comme il pouvait s’y attendre la guerrière nordique était aussi froide que la neige de son pays natal et semblait contrarié qu’un noble puisse venir discuter avec elle. Sans doute qu’elle devait avoir peur d’être séduite par un salaud qui la rendrait malheureuse à moins qu’elle ait l’habitude de rester seule pour ne pas se sentir faible à dépendre de quelqu’un. Cette dame de fer semblait arrogante et avoir une haute opinion de son pays glacé puisqu’elle en parlait comme d’un endroit mythique remplis de géants créant le blizzard.

« Des histoires intéressantes. Il est vrai que le froid qui vous glace les os est bien pénible, que l’acier geler peut vous coller à la peau et que la mer est si gelée que la navigation y est difficile. On y survit plus qu’on y vit si vous voulez mon avis.»

Le seigneur semblait amusé par le coté renfermé de cette fille du froid qui semblait avoir peur d’enlever son armure en présence d’autre soldats. Sans doute avait peur qu’il la voit comme autre chose qu’une tueuse farouche de peur d’être harcelée comme une servante de taverne à qui on mettait la main aux fesses. Il fallait dire que les femmes chevaliers étaient souvent dénigrées par les guerriers parce qu’elles n’avaient souvent pas besoin d’un homme pour les protéger et qu’elles étaient moins résistantes à la vie difficile des soldats.

« A vrai dire j’ai souvent porté une armure, j’aurais pensé que vous auriez eu amplement l’occasion d’entendre parler de moi depuis que vous êtes en ville. Mais peut être que vous n’êtes pas du genre à vous fier à des rumeurs et que vous préférez faire parler l’acier. Il faut dire qu’il devient difficile de participer à de belles bagarres depuis que le royaume est en paix… »

Il était vrai que la reine commençait à taper sur les nerfs des seigneurs avec sa politique pacifiste qui profitaient au gros chambellan et à sa bande de comploteurs qui faisait tous pour pousser les nobles à détester la couronne qui voulait les contrôler en leur empêchant de se battre entre eux. La souveraine avait déçu bon nombre de guerriers en valorisant les femmes et réduisant le budget de l’armée, pas étonnant que plusieurs châtelains soient devenus des queutards puisque même la Danzerchust dévalorisait le mariage en ne prenant pas d’époux. Ce qui faisait jaser tout un tas de monde.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 11:57 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

Eorah perçut un regard qui en disait long. Le Noble ne croyait pas aux légendes et aux Dieux anciens. Elle sentit aussi le regard qu'il coula sur son corps encore vêtu de son armure. Bien sur, elle avait retiré sa coiffe a plumes et ses gantelets. Seuls restaient son plastron, ses jambières et sa jupe fendue.

Non Eorah ne craignait pas les regards des autres hommes. Quand a une main aux fesses ...Essayez juste pour voir. Vous risquez d'en perdre l'usage, séparée de votre de corps ou broyée.


« Des histoires intéressantes. Il est vrai que le froid qui vous glace les os est bien pénible, que l’acier geler peut vous coller à la peau et que la mer est si gelée que la navigation y est difficile. On y survit plus qu’on y vit si vous voulez mon avis »

La chevalier haussa encore un sourcil et posa une main sur son menton.

« A vrai dire j’ai souvent porté une armure, j’aurais pensé que vous auriez eu amplement l’occasion d’entendre parler de moi depuis que vous êtes en ville. Mais peut être que vous n’êtes pas du genre à vous fier à des rumeurs et que vous préférez faire parler l’acier. Il faut dire qu’il devient difficile de participer à de belles bagarres depuis que le royaume est en paix… 

-Les seules histoires que j'ai entendues sur vous, ce sont vos hommes qui les racontaient. Elles parlaient du nombre de pucelles que vous pouviez déflorer en une seule soirée, et du nombre de veuves qui soupiraient de s'attirer vos regard. »

La voix d'Eorah pris un ton aussi glacé que le vent du Nord. Ce genre la d'histoire ne lui bottaient pas. A ses yeux c’était juste un prétexte de plus pour affirmer une ascendance puérile et inexistante sur les femmes. Machisme et sexisme peuplaient les cervelles vides de ces sois disant « guerriers » en particulier dans ces contrées du Sud. Chez elle, ont etait plus solidaire.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 15:34 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

La nordique semblait peu intéressée par les rumeurs et devait être peu facile à vivre puisqu’elle le prenait directement pour un macho alors qu’elle ne le connaissait pas. Sans doute qu’elle était venu dans le sud pour narguer les guerriers du sud avec ses manières de vierge des glaces qui ne semblait pas vraiment vouloir discuter avec les autres participants et organisateur du tournois.

« Les gens ont tendance à souvent raconter des histoires exagérées sur les nobles célèbres, c’est comme pour les guerriers qu’on prétend capables de soulever des buffles d’un seul bras. Si c’était vrai je passerais mon temps à me faire harceler par des tas de filles en manque de tendresse. Il suffit d’être riche pour qu’un tas de monde vous jalouse. »

Bien sur Geralt mentait puisqu’il lui arrivait souvent de croiser des filles qui lui faisaient les yeux doux et il avait déjà assez de maitresses pour assouvir ses fantasmes les plus fous. Cette nordique glaciale ne l’intéressait pas vraiment mais il refusait de la laisser le prendre pour un parvenu juste bon à profiter de naïves pucelles. Il n’avait pas toujours été un seigneur et s’ennuyait un peu de regarder tous ses guerriers se battre sans pouvoir participer lui aussi.

« Si vous voulez entendre une vraie histoire de bataille demander aux gens de vous parler de ce que ma flotte à fait aux pirates qui attaquait Brisécume. C’était une sacré bagarre pas vrai Sevrac ? »

Un chevalier barbu assis proche du seigneur déclara qu’il n’avait jamais tué autant de pirate que lors de cette bataille et qu’il avait vu Montfaucon se lancer à l’abordage et sabrer une dizaine de rustre alors qu’il avait pris une flèche dans le bras au début de l’affrontement. Puis les vétérans de ce combat naval s’amusèrent à se montrer leurs cicatrices en se racontant des histoires de tempêtes et de marins. Geralt avait toujours été fier de ses marques de courage qui plaisaient aux dames mais visiblement la nordique semblait dur à impressionner peut être qu’elle ne voulait pas se caser à se trouver un seigneur ou un amant car l’idée d’appartenir à quelqu’un lui faisait peur tous simplement.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Mar - 11:21 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

Encore un regard, du genre qu'Eorah détestait, de ceux qui s'attardent la ou il ne faut pas. Elle fusilla de ses yeux sombre l'homme tandis que celui ci cherchait a dorer, astiquer et faire luire son blason , prouvant par la son ego plus que surdimensionné :

« Les gens ont tendance à souvent raconter des histoires exagérées sur les nobles célèbres, c’est comme pour les guerriers qu’on prétend capables de soulever des buffles d’un seul bras. Si c’était vrai je passerais mon temps à me faire harceler par des tas de filles en manque de tendresse. Il suffit d’être riche pour qu’un tas de monde vous jalouse. »

Geralt mentait, Eorah le sentait. Il n'y avait qu'a regarder comment se tenait la servante, qui officiait. Elle lui tournait autour, battait des cils comme une idiote et … tsss. La noiraude ne chercha même pas plus loin. Le noble venait d’être rangé dans la catégorie des pervers, ainsi que la plupart de ses gens. N'assurait-on pas, que les vassaux devaient suivre l'exemple du suzerain. Voila sûrement pourquoi l'autre nobliau ne s’était pas présenté pour lui parler après la défaite de son lâche de chevalier déchut.

« Si vous voulez entendre une vraie histoire de bataille demander aux gens de vous parler de ce que ma flotte à fait aux pirates qui attaquait Brisécume. C’était une sacré bagarre pas vrai Sevrac ? »

Eorah tourna ses yeux vers un homme barbu qui venait de bouger. Elle écouta celui ci faire une éloge presque religieuse sur le blond près d'elle. Puis ses yeux dérivèrent a nouveau sur Monfaucont, qu'elle détailla, se refusant de croire que cet homme, qui lui rappelais l'histoire de Narcisse, ait put faire autre chose que siroter son verre de vin. Oh, bien sur, il pouvait tout a fait avoir chassé des pirates, non loin de la brune de le démentir. Juste … elle ne le voyait pas survivre a une échauffourée. Toute fois, elle ne dit rien, se contenta d’écouter.
Revenir en haut
Geralt de Montfaucon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Mar - 14:45 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

La guerrière semblait être pleine de préjugé sur les hommes du sud puisqu’elle n’essaya même pas d’engager la conversation avec les autres chevaliers présents aux tournois. Sans doute qu’elle devait tous les prendre pour des pleutres puisqu’il n’avait pas jeté le chevalier félon aux loups, ni déclenchés une bagarre d’ivrognes comme il y en avait souvent chez les nordiques qui avaient souvent tendance à se provoquer quand ils avaient trop bu.

« Vous êtes décidément peu loquace Ser Eorah et moi qui pensait que vous auriez plein d’histoires de guerriers nordiques à nous raconter puisque vous semblez trouver les nôtres si inintéressantes. A moins que vous ne préfériez les concours de bras de fer ou les parties de dés.»


Montfaucon se demandait ce qu’elle était venu faire dans l’Ouest puisqu’elle ne semblait pas chercher un suzerain ou même une troupe de joyeux compagnons avec qui s’entrainer. A moins qu’elle n’apprécie tout simplement pas les séducteurs et qu’elle aurait une mauvaise opinons sur lui tant qu’elle ne l’aurait pas vu combattre. A vrai dire Geralt s’en fichait un peu de ce qu’une arrogante étrangère pourrait penser de lui, cette froide chevaleresse n’avait qu’à rester seule dans son coin si ça l’amusait. Il n’allait pas perdre son temps à tenter de la séduire puisqu’elle le prendrait surement mal.
Plusieurs chevaliers semblaient enthousiastes à l’idée de se mesurer à celle qui avait humiliée leur minable collègue par fierté blessé car ils avaient du mal à admettre que des donzelles du nord s’amusaient à venir les narguer sur leurs terres. Sans doute que c’était parce qu’il n’y avait rien d’amusant à faire dans ces contrées glacées hormis se battre contre la faune hostile. Le châtelain serait toujours heureux d’avoir pu quitter cet endroit perdu pour retourner chez lui ou les gens étaient davantage bavards que cette guerrière qui semblait se cacher derrière son armure de peur de tomber sur un pervers qui la ferait souffrir.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 15 Mar - 03:02 (2014)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé] Répondre en citant

A quoi bon perdre son temps pour des imbéciles ?
Eorah n’écouta mémé plus son vis a vis. Ostensiblement, la belle du nord avait replacé sa coiffe sur sa tête, relacé ses gantelés décorés sur ses poignets. La jeune femme, s’était levée en déplissant sa jupe fendue. D'une main elle avait saisi le fourreau de son épée puis l'avait ceinte sur ses hanches. Celle ci cliqueta d'ailleurs, joliment, et jeta des reflets lumineux, et les autres qui regardaient la scène se virent obligé de détourner les yeux , tant ca brillait.

Bientôt Eorah parut, pure reproduction de la Valkyrie légendaire qui chevauchait les nuages et honorait les morts sur les champs de batailles. Si la Vierge de Glace devait être une des Sélectionneuse de guerrier, pour sur, c'est pas le blond arrogant face a elle qu'elle aurait choisi comme Einherjar.

Il se faisait tard de toutes façons et la jeune femme planta sur place le malotru, le laissant a ses filles de joies et a ses catins en laisse, pour retrouver la quiétude de sa tente. Elle y entra, et aussitôt ses muscles se détendirent. Eorah s’avança jusqu'à la paillasse, tout au fond de l'abri de toile et se laissa tomber dessus. Elle était résolue a quitter les lieux dès que la lune serai visible dans le ciel, aussi elle ne chercha pas le sommeil, ni le repos.
Il ne lui restait qu'une heure ou deux, juste le temps de se délasser totalement et de sceller son cheval.

La nordique savait que le Seigneur serai frustré. Elle haussa les épaules. Bast ! De toutes façons il ferait comme si ça ne lui faisait ni chaud, ni froid, la raillerai dans son dos, en bon lâche. Quant aux effets que l’écuyer lui avait laissé un peu plus tôt dans la journée, elle les laissa sur place, en un tas désordonné, appuyant son mépris.

La lune parut enfin et Eorah se jucha sur la croupe de son canasson. La brave bête a la robe sombre se faufila dans les fourrés voisins, et Eorah tourna le dos sans regrets a l'Ouest.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:37 (2017)    Sujet du message: Tournois et palefrois [Terminé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com