Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Retour à la case départ

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 03:35 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le mois dans le nid perché qu'était la forteresse de Montferrand était passé.Seul Loki était resté mais n'avait put changé l'humeur dont le seigneur s'était terré, ce dernier n'adressait qu'un vague signe de "bonjour" le matin, répétant l'opération par un signe de tête le soir.
Montferrand ne parlait plus, s’entraînant comme un beau diable la journée, vêtue de sa plus lourde armure, frappant violemment chaque cibles, chaque jour avait était le même, un déjeuner peu copieux sans un bruit sans un mot, les quelques phrases prononcées par Loki restaient sans réponse ou lorsque l'humeur était au plus bas par un cinglant tu sais ce que t'as à faire non?


La nuit le seigneur s'enfermait dans sa chambre, la bougie restait allumée, fenêtre ouverture pour faire rentrer l'humidité extérieure, l'été arrivait avec sa chaleur.
Que pouvait il faire avec cette luminosité? surement pas dormir, aucun bruit provenant de cette chambre ne venait perturbé la nuit .
  
Les jours, puis les semaines se répétaient ainsi, déjeuner maigre, entrainement, repas léger, entrainement, les restes et il se couchait épuisé, sa vision était revenue, il ne cachait plus la perte de son œil et n'avait point mit de cache devant, l'ouvrant au contraire bien grand pour lui donner un air encore plus sombre et effrayant, sa vieille cape ne le quittait plus, et son air était redevenu aussi sinistre qu'au premier jour ou il avait côtoyé ses esclaves.


Loki pouvait bien faire ce qu'il voulait il ne s'en souciait pas, Salvagine? son retour lui donnerait un puissant atout mais il avait échafaudé un autre plan pour palier à son absence, tout comme Loki il avait forcé son cœur à s'en détaché.


Les beaux jours étaient maintenant là, on devait être vers le mois de juin une chaleur sèche et agréable la journée et une fraicheur tout aussi douce la nuit, Montferrand s'en allait maintenant chaque jour avec sa cariole et en revenait bien bronzé, le sable resté dans ses cheveux trahissait son secret puisqu'il se rendait chaque jour à la plage pour courir et terminé sa remise en forme.
Il avait perdu beaucoup de poids, son visage était devenu bien plus fin, le rendant sinistre dans la pénombre, cependant son corps avait retrouvé sa superbe, ses muscles redevenus saillant, lorsqu'il se rinçait à l'eau du puis entièrement nu dans la cour il observait la mutation et le résultat de ce mois avec une grande satisfaction.


Le temps était venu d'adopter définitivement sa vengeance, il était prêt.




ordre: peu importe




 
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 04:36 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Il s’était réveillé avec une toge sur le dos et depuis ce jour…plus rien. Pas même un signe d’affection et pourtant Loki était demandeur de peu, juste un signe un sourire…mais rien n’y faisait. Apparemment, il allait être traité ainsi et ce fut un peu dure. Durant tout ce mois du moins au début, il essayait d’avoir l’attention du seigneur. Lui posant des questions…mais il se faisait sèchement rembarré, Loki baissait la tête et allait se terrer  dans un coin. Au bout de plusieurs jours d’essais, il comprit que ça n’était pas la peine d’insister. Il se posa tout un tas de question pourtant. Montferrand ne l’aimait il plus ? Le renverrait il du château après sa vengeance ? Loki essayait de comprendre…ou peut être qu’il essayait de se détacher de lui au cas ou. Comme ça si quelque chose devait mal se passer…Il n’en serait pas affecté par la mort d’un de ses anciens  esclaves. Ou tout simplement pour mieux les utiliser…Loki c’était posé tout un tas de questions, puis avait fini par ne plus se les poser, essayant de faire avec…mais c’était dur. Ainsi la plupart du temps, il essayait de ne pas se trouver au même endroit que Montferrand et pourtant. Il ne pouvait pas s’empêcher d’aller dehors du moins de rester à l’entrer lorsque Montferrand se rinçait nu devant le puis. Loki se délectait de chaque muscle qu’il voyait…ça lui donnait envie d’approcher et de toucher. Ça faisait voyeur…mais c’était bien là sa seule satisfaction de la journée.

Salvagine n’était pas revenue. Il ne savait pas ce qu’elle comptait faire. Mais en tout cas Loki lui savait ce qu’il  avait à faire et ainsi reprenait des forces, et se remettait en forme. En faisant des exercices. Et en chassant aussi. Il ne savait pas ce qu’imaginait son maitre pour le chambellan, mais Loki allait chasser pour avoir plus de précision dans son tire, plus de force des les mains en tenant une dague ou une épée et surtout, de la vitesse et de l’endurance. Ça payait. Son corps était de nouveau habitué à tout ça il en était plutôt content. Force et rapidité…il se disait que si Montferrand voulait l’utiliser comme arme, il fallait qu’il soit tailler pour et efficace. Comme une lame, il ne voulait pas être émoussé et ne servir à rien alors il faisait de son mieux pour se remettre d’aplomb. Chaque blessure que le chambellan lui avait fait avait laissé une cicatrice.

Il ne les regardait pas, il n’aimait pas les voir. Il s’entrainait dur pour son maitre et ça lui suffisait amplement. Il lui fallait un peu de temps parfois pour se mettre au boulot, mais il le faisait toujours. Par frustration il allait s’entrainer. Toutes les attentions de Montferrand lui manquait et ce mois avait été sacrément dur.

Il marchait dans le château et vit Montferrand. Il secoua doucement la tête. Il voulait lui parler, mais se demandait s’il allait encore lui dire la même phrase « tu sais ce que t’as à faire non ? ». Oui il le savait. En temps normal, il n’aurait surement pas réfléchit et aurait sauté sur son maitre, mais là…il faisait attention. Pendant ce mois, il n’avait pas que travailler sur son physique…il avait tenté de se dire que s’il son maitre l’utilisait contre le chambellan, il fallait qu’il soit fiable . Donc pas impulsif et il fallait qu’il soit réfléchit. Et puis il pensait souvent à la conversation qu’ils avaient eut avec Salvagine et pour une fois il voulait prouver qu’il n’était pas juste une personne instable. Mais maintenant, il voulait savoir comment ils allaient avoir le chambellan et maintenant. Il s’approcha du seigneur, mais ne le toucha pas. C’était trop de tentation. Il était là nu devant lui dans la cours:

-seigneur…J’aimerais savoir…quel est votre plan…pour votre vengeance.

Loki le détaillait. Il avait maigri, plus fin…il ne cachait plus son œil…un peu plus effrayant, mais quant à Loki, il ne pouvait s’empêcher de le vouloir et d’avoir envie de lui…c’était presque désespérant:

- ce mois qui je suppose était pour nous remettre en forme et les idées en place a été de bonne augure pour tous…mais maintenant que faisons nous ?

Il se détourna quelques secondes du corps de Montferrand histoire de se concentrer un peu, puis attendit une réponse…
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 05:45 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Loki avait semblé comprendre pendant ce long mois que le seigneur ne voulait être importuné cependant celui ci finit par rompre le silence et mal être ambiant.


seigneur…J’aimerais savoir…quel est votre plan…pour votre vengeance. 
ce mois qui je suppose était pour nous remettre en forme et les idées en place a été de bonne augure pour tous…mais maintenant que faisons nous ?


Montferrand ne répondit pas, de daigna même pas porté un regard sur le jeune homme, il tira sur la corde prit un seau d'eau et le versa sur sa tête, levant le nez vers le ciel en même temps pour profiter du liquide frais coulant sur lui.
D'un geste dédaigneux il jeta le seau aux pieds de l'esclave.


tu le sauras bien assez tot....
Il tourna le dos et poursuivit
j'ai plusieurs possibilités, opportunités... ca fait un mois que Salvagine est partie donc je vais devoir faire sans elle, elle doit être bien loin à l'heure qu'il est et je ne pense plus la revoir... de toute façon en un mois elle a bien dut refaire sa vie... quand à moi j'ai tiré un trait sur tout ça, je pourrais la faire chercher mais je n'en ai pas l'envie, je n'ai plus qu'un objectif à atteindre avant de mourir maintenant et je l'atteindrais par n'importe quels moyens, mêmes les pires!


Il balanca un violent coup de pied dans le seau qui fut projeté au loin, il regarda enfin Loki d'un bien mauvais œil.
tu te crois assez fort pour faire quoi au gros? j'en doutes moi !
Sébastian se mordit furieusement la lèvre et balancat une grosse claque suivit d'une bourrade non amical sur l'épaule du jeune homme qui le fit trébuché, nulle doute le seigneur avait reprit toute sa puissance.


tu tiens à peine sur tes jambes, au moindre coup de vent tu tomberais! tu as les idées en place tu me dis? non tu les as jamais eues!! en forme tu dis? tu es bien trop maigrichon! le chambellan avait peut etre bien raison!


la voix du seigneur tonnait dans la cour et les phrases étaient assénées avec une méchanceté rare.
même pas foutu de protéger une gonzesse en cloque! et Sébastian balanca un coup de pied aux fesses de Loki.


Et soudain tout éclata, comme une fureur, une rage trop accumulée une violente colère comme il y avait longtemps éclata et se déchaina sur l'ancien esclave.
une volée de coup sur le dos et la poitrine du jeune homme s'abattit sur lui avec une flopée d'insultes 
incapable!!! inutile!!! chevalier toi??? moins que rien oui!!!! me venger du chambellan!! ca oui mais sans toi!! dans le flot de choses ignobles qu'il eut dit les seules dont il eu raison de les prononcées étaient bien celle qui te désignait!!


toujours en violence il agrippa les cheveux de Loki et tout en le malmenant alla vers la petite cabane d'arme et fers et en ressortit de lourdes chaines.
Il plaqua de toute sa force Loki sur le sol, écrasant son visage sous son genoux et l'enchaina, du cou, aux poignets et aux chevilles.


le Chambellan avait raison, tu n'es pas un homme bon... si j'ai perdu un oeil, il aura au moins reussi à me faire ouvrir le bon sur toi!
il traina le jeune homme entravé à la carriole et l'attacha à celle ci, puis s'en retourna à l'intérieur de la forteresse et en resorti vétu de ses plus beaux habits, ses deux lames sur les cuisses et sa large cape noire et une grande besace qu'il jeta à coté de sa place dans la voiture.


ordre: peu importe
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 06:42 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

A l’abri dans la grotte, elle reprit peu à peu des forces, et avec celles-ci son humeur taciturne d’avant… 
Au bout d’une semaine elle fut rassurée : à nouveau, elle se déplaçait comme auparavant. Avec mille précautions, elle faisait de longues sorties quotidiennes pour chercher de quoi se nourrir, piéger des petits animaux. 
Souvent, elle s’arrêtait perdue dans ses pensées, pensées nostalgiques qu’elle chassait aussitôt : ne pas revenir sur le passé. Elle profitait de cette autorisation tacite de demeurer en ce lieu. D’ailleurs… rien… elle préférait tenter de l’oublier, mais rien à faire…  
Depuis une bonne quinzaine de jours, elle escaladait la falaise et du haut de ce promontoire avait une vue imprenable sur les alentours. 
D’ailleurs au début, ce qu’elle vit lui fit peur, la poussière soulevée par un charriot, elle fut rassurée en le reconnaissant. Mais venait-il pour la traquer ? Non, il continuait sa route et s’en revenait quelques heures plus tard. Hormis Montferrand personne dans les parages : les terres trop pauvres pour y mener paitre les bêtes… 
Inconsciemment, chaque jour elle attendait cette vision. Au moins, il était en vie. Et Loki ? Elle balaya ceci de ses pensées : c’était du passé. 
Souvent elle songeait à sa vengeance… Elle n’avait pas la force de pouvoir les affronter en face à face, mais elle comptait sur sa souplesse et son silence dans ses déplacements pour les surprendre un par un : leurs visages étaient bien ancrés dans son esprit. Elle les aurait, elle prendrait le temps qu’il faudrait, mais elle y arriverait. Le seul hic : trouver le domaine… Elle sourit en songeant que Sébastian avait la solution.  
Errer de seigneurie en seigneurie était trop risqué : elle ne voulait plus retomber dans les pattes de marchands… Elle ne pouvait suivre Montferrand, elle y serait en même temps que lui et l’un comme l’autre pourrait gâcher involontairement les plans. Aller revoir Montferrand, non, il l’avait chassée, elle ne pouvait pas. 
En attendant, elle continuait de marcher à vive allure dans toutes sortes de terrains. Avec leur armure, aucun des gardes ne lui arrivait à la cheville. Sa seule arme : la dague, celle-ci commençait à être émoussée, elle servait à tout et s’en ressentait. 
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 13:46 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Montferrand ne prit même pas la peine de lui répondre de suite, ni même de le regarder. Loki commençait sérieusement à regretter d’avoir dit quelque chose. Pourtant il n’avait rien dit de grave ni de blessant, il avait mesuré ses mots non ? Et Loki ne compris pas. En un fraction de seconde, Montferrand commença à lui dire clairement, qu’il ne pouvait rien contre le chambellan…mais  Loki s’était entrainé rien que pour accompagner Montferrand. Le seigneur lui avait fait promettre qu’il le suivrait à n’importe quel prit. Loki avait dit oui…et pourquoi maintenant, il lui dit qu’il ne pourrait rien faire contre Tristan ? Curieux, Loki voulu poser une question, mais une claque le surpris et une violente bourrade qui le fit trébuché. Montferrand avait reprit du poil de la bête…mais Loki était tellement surpris qu’il n’arrivait pas à réagir…Pourquoi ? Loki avait tout fait pour l’aider qu’Est-ce qu’il avait fait de mal.

Loki écoutait les paroles acérés de son maitre, et son cœur accélérait, il était triste, et en colère. Alors…Montferrand pensait vraiment ça de lui ? Qu’il était quelqu’un d’instable ? Ce qui lui fit plus de mal fut d’entendre qu’il pensait que le chambellan avait raison. Loki ne savait plus quoi penser à cet instant là il pensait que tout allait un peu mieux. Était ce vraiment ce que Montferrand pensait de lui. Et là…Montferrand lui posa un nouveau poids sur les épaules en lui disant qu’il n’avait même pas été foutu de protéger Salvagine…on avait essayé de le convaincre que ça n’était pas sa faute, et finalement… On lui confirmait bien qu’il aurait put faire quelque chose. Le brun baissa la tête et alors qu’il  essayait de reprendre ses esprits Montferrand ne lui laissa pas le temps le rouant de coups , l’insultant grassement et lui faisant comprendre qu’il n’était qu’un moins que rien que le chambellan avait eut raison sur son compte. Le monde de Loki semblait s’écrouler. Il ne pensait plus vraiment à rien encaissant les coups sans rien dire, se disant que peut être…Montferrand avait raison. Déjà qu’il n’avait pas une haute estime de lui-même.  Il se disait  que  s’était surement mérité. Il ne comprenait pas tout, il avait l’impression d’être au premier jour de son arrivé…du moins quand il se faisait malmener. Il avait pensé que ça n’arriverait plus. Apparemment, il s’était trompé.

Il retenait des sanglots…il ne savait pas quoi dire. Alors il se laissait faire. Il n’avait pas le choix de toute façon. Il fut attraper par les cheveux et trainé jusqu’au cabanon. Le regard dans le vide, il se fit plaquer au sol, il fronça légèrement les sourcils en sentant le genou de Montferrand appuyer sur son visage. Il fut attacher avec des lourdes chaines. Ça le stressait réellement de se retrouver entraver, et il dut prendre sur lui pour ne pas paniquer…C’était vraiment quelque chose…qu’il n’aimait pas du tout. Il fut attaché à la carriole.

Montferrand proféra encore des paroles blessantes. Gardant un minimum de fierté malgré les quelques douleurs qu’avaient provoqué la fureur de Montferrand, il le regarda revenir. Il ne comprenait toujours pas se revirement de situation:

-Puis je au moins savoir ce que vous allez faire de moi ? Ou allons nous ?

Attaché comme ça, il se posait tout un tas de question. On aurait dit un prisonnier qu’on transférait dans les cachots de la reine ou autre. C’était stressant

-Pourquoi vous faites ça?

Dit il calmement

-Vous savez que je suis prêt à vous aider que j’en suis capable .

Extérioriser son mécontentement lui permettait de ne pas fondre en larme. Il préférait ça que de chialer une nouvelle fois.

-qu’est-ce que je vous ai fait ? il garda le silence quelques secondes Je suis désolé de ne pas avoir sut la protéger...

Dit il plus doucement…Il avait tout fait pour être à la hauteur, pour plaire à Montferrand. Il y avait encore un mois et quelques jours de cela, il couchait avec…Et maintenant, il se faisait malmené…il y avait de quoi défaillir.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 03:23 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Le jeune homme ravalait ses sanglots, la tonalité de sa voix le trahissait, il questionnait, culpabilisait alors que le seigneur se mettait en place dans la cariole.
A ses question, Loki n'eut qu'une réponse


je vais faire ce que j'aurais dut faire le jour où tu es revenu de chez le Chambellan annonca t il d'une voix monocorde et sinistre en claquant sur les rennes amorçant l'allure de la voiture.


A aucun moment le seigneur ne se retourna pour voir la condition de Loki, la cariole avançait à bonne allure forçant le jeune homme à courir derrière.
Toujours sans se retourner le seigneur tonna un cours !!! sinon tu finira le trajet sur les genoux!!! on va voir si tu t'es autant entrainé que ce que tu pensais!!! Zehahaha il ne donna pas un coup de rennes supplémentaire pour augmenter la cadence, celle ci restant fatiguante mais pas impossible à suivre à pied.


Une bonne longue heure se passa ainsi et le cortège s'arreta devant une patte d'oie, montferrand descendit et sortit une carte et une gourde de sa besace et la jeta dans les mains de Loki.


bois donc... que tu soit pas baveux déséché quand on arrive
Il regarda la carte avec minutie et pointa une forteresse du doigt.


encore quelques bonnes heures à bonne allure et nous y serons! tout ceci sera terminé!
Il arracha la gourde des mais du jeune homme sans daigné le regardé, évitant scrupuleusement son regard et remonta


tache de tenir jusqu'à la fin toi! si tu as du mal penses aux dires du chambellan ca te motivera peut être!
Un sombre claquement se fit entendre et la carriole reprit sa route, à la même allure dans le même silence du seigneur et la même ignorance pour l'homme qui le suivait.
Sur la borne de la patte d'oie on pouvait clairement lire que le seigneur n'allait pas à la citadelle, Sébastian n'allait pas en ville, celle ci se trouvait au nord, or la cariole prenait la direction de gauche qui semblait être l'ouest.


Le seigneur se doutait que la curiosité de Loki qui était un de ses défauts devait être piquée au vif, mais après une longue, très longue heure celui ci eut sa réponse en apercevant une forteresse bien moins lugubre que le perchoir du corbeau, ils n'allaient pas plus loin dans l'ouest, ils l'allaient pas à la zone portuaire de petit Faucon, une dernière borne à une intersection indiqua clairement où le duo se dirigeaient et surtout où ils se trouvaient.


Domaine de Tristan Cross


Montferrand savait que le jeune homme avait vu et continua à se murer dans un lourd silence qui en disait long.






ordre : peu importe.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 04:01 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Une réponse énigmatique puis ils partirent. Loki dut se faire à l’allure. Attaché comme il était, il eut du mal à suivre au début, puis fini par prendre un rythme. Il ne savait pas ou ils allaient. Loki aurait put reconnaitre la route qui l’avait mené jusqu’à Montfaucon au moins, mais il avait été drogué sur la route ainsi, il ne reconnaissait rien du tout. Et puis, il essayait de suivre tant bien que mal. Il ne comptait plus les minutes, il n’en pouvait plus, il s’était certes entrainés, mais l’endurance à cette allure était vraiment difficile. Déjà que son cœur battait à tout rompre à cause de son anxiété. Parfois, il peinait à respirer, mais continuait pour ne pas se faire trainer sur la route. Il tenait bon, mais plus ils avançaient et plus il reconnaissait la route. Il ne voulait pas y croire. Alors il pensait à autre chose, essayait de faire abstraction du paysage qui défilait devant ses yeux, il se disait que ça n’était pas possible…Ils s’arrêtèrent enfin. Loki ferma les yeux et attrapa la gourde pour en boire un maximum, il était mord de soif, et de faim surtout, le matin , il n’avait pas mangé. Il se disait qu’il aurait dut car Montferrand semblait se foutre royalement de son état.

Tout ceci sera terminé ? Loki ne comprenait plus rien, il hocha seulement la tête quand on lui parla, alors qu’il lui semblait que son cœur battait dans ses temps. Les phrases de Montferrand était toujours blessantes, Loki avait toujours du mal à le croire. Puis il reprit sa course, commençant à se fatiguer sérieusement, l’heure qui passa le terrassa littéralement, mais il tenait toujours sur ses jambes et quand il vit enfin cette fameuse intersection…Ses mains se mirent à trembler alors qu’un frisson d’horreur le parcouru. De la peur de la colère…mais surtout de la crainte. Montferrand allait donc le livrer à Tristan ?

La gorge de Loki était serrée alors qu’il avançait toujours, des larmes coulèrent sur son visage. Au fond de lui, il espérait que Montferrand changerait d’avis que ça n’était pas vrai, au moins un mauvais rêve. Mais son cœur battait trop fort, son corps entier tremblait sous les quelques sanglots qui l’assaillaient. Il essayait de rester digne et fort…mais il ne pouvait pas. Pas devant cet homme qui massacrait son nom comme s’il ne valait rien, qui le torturait chaque fois qu’il le voyait .Les cicatrices qu’il avait sur le corps lui rappelait cet homme immonde. Loki voulu se mettre à hurler de le laisser partir. Il ferait n’importe quoi pour ne pas être face au chambellan encore une fois. Mais surtout…il était sur de mourir s’il le croisait encore une fois et surement pas de la façon la plus agréable qui soit.

L’ancien esclave hoquetait, ayant parfois du mal à avancer, il manquait de trébucher, mais se reprenait. Pourquoi le ramenait on là ? Montferrand allait il vraiment le laisser à son sort ? Loki savait qu’il avait commis des fautes et pas des moindres…mais il avait tout fait pour se faire pardonner…Sa vie ne valait donc pas grand-chose…Il essuya nerveusement ses larmes les mains encore tremblantes et sentant quasiment sa dernière heure arrivé, il décida qu’il ne devait pas faire plaisir à Tristan Cross en arrivant en puant la peur. Loki l’avait déjà affronté deux fois…après tout jamais deux sans trois. Il s’en était sortit deux fois peut être que là aussi il y arriverait. Il n’arrivait pas à en vouloir à Montferrand en plus… il se disait qu’il devait avoir une bonne raison de le détester au point de le livrer au chambellan. Loki ne se comprenait même plus, il aurait dut détester Montferrand pour ça…mais il n’y arrivait pas.  Alors il continuait la route, le regard dans le vide, les pensées rivées sur ce qui allait se passer par la suite. Torture ou mort certaine ? Il ne savait pas encore ce qu’il allait subir, mais se préparait au pire.

Ce fut avec un regard décidé, ferme mais aussi haineux qu’il avança dans le domaine. Il ne laissa pas la peur le dominer, mais plutôt la haine, qu’il avait envers le chambellan…Adviendra que pourra…Loki se préparait à tout. Il n’y avait plus une once de peur dans son regard, il gardait sa frayeur bien enfoui dans son esprit. Seul son cœur qui battait bien trop vite montrait son anxiété pour le reste…il gardait sa dignité. Le courage de Loki passait souvent pour de la folie…c’était le cas ça l'avait souvent sauvé et il espérait que son courage n’allait pas l’abandonner. Il pensa à son frère qui s’était fait dessus en voyant Montferrand le menacer…non, il ne voulait pas ressembler à ça. Loki était déjà prêt à mourir, il s’était fait à l’idée sur la route…ainsi, il redoutait simplement ce qu’on pouvait lui faire avant. Le reste lui importait peu, son avenir semblait déjà tout tracé…ça n’était plus qu’une question d’heure…ou de minutes. Et puis si on décidait de le garder pour le torturer, il se donnerait la mort…après tout, dans certaines situation il l’avait tant espéré…
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 05:25 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Un jour, comme les autres, elle était postée en haut de la falaise et scrutait les alentours lorsqu’elle vit le charriot de Montferrand. Il était loin, mais ne prenait pas la direction habituelle, ni celle de la ville. 
Son cœur s’emballa : et si c’était le jour de la vengeance… En le suivant, elle trouverait la demeure du sinistre Chambellan. Elle se décida donc pour le suivre mais comment rivaliser de vitesse avec les chevaux… Elle verrait bien, pour le moment, il n’y avait pas un instant à perdre… Elle courut jusqu’à la route, les traces étaient visibles. Bizarrement, des pas semblaient suivre la charrette : avait-il embauché des mercenaires ? Non, à bien regarder, il n’y avait qu’une seule trace ! Loki, Loki était-il aussi sur sa piste ? 

 
Prudente, elle choisit d’avancer aussi rapidement que possible en suivant les lisières. De toute manière, in chariot de cette taille ne pouvait qu’emprunter la route. Il lui faudrait se méfier aux intersections.  
C’est remplie de haine en vers le chambellan qu’elle suivit à bonne allure le convoi. Il lui semblait qu’elle s’en rapprochait. Elle gravit une colline qui lui permit de découvrir l’ensemble arrêté à un croisement : les pas étaient ceux de Loki, mais d’un Loki entravé forcé de suivre… Au moins, il avait survécu à ses blessures.
 
Que s’était-il passé entre les deux hommes ? Où allaient-ils ? Où Montferrand le menait-il ? Elle décida de rester à distance prudente et de ne pas se montrer. La seule chose qui l’intéressait était de découvrir le domaine du Chambellan, et après tout, pourquoi ne s’y dirigeaient-ils pas ? 
Confirmation lui en fut donnée lorsqu’elle aperçut au loin une forteresse assez imposante qui ne pouvait être que celle recherchée.
 

 
Elle s’enfonça dans les bois, ceux-ci étaient moins broussailleux que ceux de Montferrand, prit le temps de boire et de manger quelques baies. Elle redoubla de prudence. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 05:59 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

La carriole parcourue les derniers kilomètres la journée était maintenant bien amorcée, le soleil tapait fort.
Enfin les murailles du Chambellan étaient devant les deux hommes, le pont levis gardé par deux gardes qui se mirent en posture de défense à l'arrivée du convoi.


Hola mes braves, du calme, je viens içi en paix... faites dire à Tristan Cross, Chambellan de ce royaume que je viens içi en paix, je veux juste m'entretenir avec lui et lui offrir une tête et de l'or.


De sa large besace le seigneur sortit un belle bourse de cuir dont il ouvrit le contenu afin de délivrer deux pièces pour chaque gardes.


allons mes braves, veuillez me mener à votre maître, de plus la tête que je viens lui délivrer lui fera sans aucun doute passer une bonne soirée.
Montferrand se dirigea à l'arrière de la carriole et saisi la lourde chaîne reliant le cou du malheureux Loki, il tira violemment dessus de toute ses forces envoyant l'homme à terre.


Loki Elstreate... mon ancien esclave, assassin de nombreuses personnes et qui a déjà attaqué votre maître, ce gueux m'est désormais inutile! je l'ai attrapé maraudant autour de mes terres après l'avoir chassé pour ne pas avoir réussi à me protéger! je sais la crainte qu'à cette pourriture envers vote maître et je connais la haine du chambellan envers lui... c'est donc avec joie que je veux lui offrir ce cadeau, et je tiens à lui expliquer personnellement les raisons qui me pousse à celà... le chambellan, votre maître m'a ouvert les yeux, si je puis dire... et de la voie dont je m'étais écarté, par ses actes il m'y a ramené


Les gardes empochèrent l'or, et ouvrirent la lourde et epaisse porte avec peine, rien à voir avec la forteresse de Montferrand, içi ornement, or, bougies, la forteresse scintillait de l'or amassé par le Chambellan.
sans même prêté un regard à Loki Montferrand, donna un nouveau coup de chaîne pour tirer le jeune homme à l'intérieur du lieu de toutes ces craintes.


Seigneur Montferrand, le chambellan Cross est disposé à vous recevoir "avec grande curiosité' selon ces dires, veuillez nous suivre
annonca un garde plus emprunté avec les armories du chambellan marqué sur le torse.


Les deux hommes parcoururent de nombreux couloirs, découvrant les ornements, les dorures... et enfin ils s'arrêtèrent devant une large porte bien plus sculptée que les autres.


Veuillez attendre là Seigneur Cross va vous recevoir


Sébastian se tenait droit, bombant le torse son oeil perdu ouvert comme jamais ne daignant dire un mot ou accorder la moindre attention à l'ancien esclave.




ordre: Loki > Salva (si fais quelque chose)
puis rdv à : http://royaumes-des-supplices.vraiforum.com/t1252-Une-visite-de-courtoisie.htm#p10780
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 06:45 (2014)    Sujet du message: Retour à la case départ Répondre en citant

Loki avançait…mais plus il approchait et plus son cœur semblait accéléré. Pourquoi ? Loki aurait put l’aider à se venger alors pourquoi le livrer comme ça ? Il avançait et il ne pouvait empêcher ses mains de trembler. Parfois même il était prit de nausée, se retenait de supplier le seigneur Montferrand de le laisser partir. Comme pour lui rappeler ou il allait, sa cicatrice à l’aine le lançait violemment. Parfois, il fermait fortement les yeux pour oublier la douleur. Une fois arrivé devant la bâtisse de Tristan Cross, Loki manqua de perdre conscience ? Exagéré ? À peine. Loki ne voulait pas le revoir. Cet endroit était le lieu de ses craintes. Il se rappelait des quatre jours et quatre nuits passé sans boire ni manger…sans même dormir. En sortant la lumière l’avait presque rendu aveugle, on l’avait laissé pour mort dans la forêt. Il avait faillit devenir eunuque à cause de cet homme. Loki avait tout fait pour protéger Montferrand et Salvagine…était il si remonté contre l’esclave…Loki avait peur.

Il entendit Montferrand parler et dans un dernier espoir, il essaya de se dégager de ses chaines pour se mettre à courir. Mais ses mains tremblaient de trop, il essayait, mais elles étaient solides et serré. Loki commençait à paniquer. Il ne voulait pas revoir le gros chambellan. Qu’allait il lui faire ? Il serait capable de le rendre eunuque devant Montferrand ou de le torturer alors qu’il serait à peine arrivé. Cet homme avait un peu trop d’imagination à son gout pour la torture et autre sévices. Alors que Loki se reprenait un peu…il fut violemment tirer.

Il attérrit sur le sol et se releva tant bien que mal, regardant Montferrand, recherchant au moins un regard un signe qui lui dirait qu’ils feraient demi tour mais rien. Le seigneur semblait parler de lui avec dégout. Une bonne soirée au chambellan ? il regardait autour de lui, il n’avait pas les idées claires… il fronça les sourcils…il l’avait chassé une fois, mais pas là. Aurait il dut partir après que son maitre lui ait dit qu’il avait besoin d’être seul ? Loki ne comprenait plus rien. Enfin tout ce qu’il comprenait pour le moment c’était qu’il allait revoir l’homme qu’il craignait le plus.

On leur ouvrit les portes, et Loki resta sur place ne voulant pas rentrer, mais il fut tirer de force vers l’intérieur. Il essayait de rester calme…mais c’était bien différent entre le dire et le faire. Les dorures qui feraient rêver n’importe qui, dégoutait l’ancien esclave, le rendait malade. Il se sentait mal et malgré sa pâleur naturelle… il n’aurait put être plus livide. Ils arrivèrent devant une grande porte et s’arrêtèrent. Loki n’avait finalement plus rien à perdre:

-Je suis désolé de vous avoir tant déçu…

Chaque fois qu’il regardait Montferrand, il se disait qu’il méritait surement ce qu’il lui faisait… Il pensait aux paroles des de Salvagine et ça n’avait plus de sens. Il n’avait plus rien à prouver…Sa vie ne valait rien et lui non plus. Il se contenta de garder un visage impassible malgré sa respiration plus rapide, et regarda droit devant lui. La porte allait s’ouvrir il allait le voir.

-Me tuer aurait été un cadeau…plutôt que de m’emmener ici. Je sais que je le mérite surement…mais cette sanction est bien la pire que vous m’infligez…

IL eut un petit rire nerveux...Son regard se radoucit pendant quelques minutes alors qu’il ferma les  yeux, détaillant une nouvelle fois Montferrand. Beau, mince, sculptural. Il se gorgea de cette image avant d’affronter l’homme qui le dégoutait , le terrorisait, mais devant lequel il refusait de montrer tout ça. Il voulu toucher Montferrand mais ne le fit pas. Il était en colère contre lui, pour l’avoir emmener ici. Il essaya une nouvelle fois de se dégager…mais rien n’y faisait, il tira sur ses liens et ferma les yeux quelques secondes avant de les rouvrir…il était prêt à l’affronter… Il espérait que la vengeance de Montferrand soit digne de ce nom...au moins, ça serait ça de gagner...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:33 (2017)    Sujet du message: Retour à la case départ

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com