Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Un moine étrange

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Amauric de Solcastel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 28 Mar - 12:36 (2014)    Sujet du message: Un moine étrange Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les pèlerins allaient et venaient sous la voûte qui surplombait  la petite église. Une bien pauvre paroisse à n'en pas douter. On pouvait voir dans la toiture quelques tâches de lumière, signe que les tuiles tombaient à cause du temps qui passe. La cloche avait sonné pour appeler ceux qui le désiraient à se confesser. Car comme tous les jours à cette même heure le moine qui officiait depuis quelques mois ici, mettait un point d'honneur à laver les âmes de se fidèles ouailles.


Un pénitent s'approcha du confessionnal. Il marchait la tête baissée, le dos voûté, comme s'il devait supporter le poids de péchés nombreux et infâmes. Il portait une tunique de laine puante, signe qu'il devait passer son temps dans les champs à travailler la terre et ce sous n'importe quelle saison. Ses pieds étaient enserrés dans des bandes de cuirs et une semelle en bois terminait le tout. Chaque pas qu'il faisait produisait un raclement sinistre dans ce lieux de culte. Le moine l'invita à s'installer dans la cabine prévue à cet effet, et il fit de même dans la sienne une fois fait.


  • Bonjour mon fils je t'écoute, qu'as tu à confesser?
  • De bien vilaines choses j'en ai bien peur mon frère. Je plie sous le poids de la honte depuis quelques temps.
  • Que t'arrive t-il de si affreux?
  • Il y a de ça trois lune j'ai vu passer une Dame. Qu'elle était belle dans ses robes. Elle passait avec son attelage près de mon champs. J'ai pu la suivre jusqu'à sa demeure.
  • Et..?
  • J'ai vu qu'elle avait un mari et des enfants. Je ne suis donc pas entré. Mais tous les jours j'attendais qu'elle repasse à coté de mon champs. Je la suivait partout. J'ai même trouvé le ruisseau où elle fait sa toilette. Je la regardais se frotter le corps. Partout. Ses mains passaient partout. Je n'ai pas résisté longtemps et je me suis astiqué dans le ruisseau en espérant que le courant allait porter mon foutre jusqu'à elle. Et ça a marché. En plein sur la cuisse! Elle s'est rendu compte qu'un truc poisseux la touchait. Je vous dit pas sa tête quand elle a vu ce que c'était. Elle a regardé partout et m'a vu. Elle n'a pas crié mais a vite décampé. Je pensais que j'allais avoir des problème car en plus j'avais encore ma queue dans la main. Mais non rien de tout ça.
  • Oui? La voix du moine semblait plus humide que le début et son souffle s'entendait depuis l'autre coté de la grille.
  • Le plus surprenant c'est quand je l'ai revu le lendemain. Elle a fait comme si elle me reconnaissait pas. Mais j'ai bien vu qu'elle savait qui j'étais. Je l'ai encore suivi jusqu'au ruisseau. Elle s'est encore retrouvée nue et a encore entreprit de se laver. Et moi j'ai recommencé mon manège. Cette fois elle n'a pas bronché quand mon foutre s'est collé à elle. Pire, elle l'a recueilli dans sa main et s'en ai badigeonné les seins avant de les laver à nouveau. Elle est repartit en me jetant une oeillade digne des plus grandes putains de la capitale. Les jours ont passé et je m'approchais de plus en plus d'elle pour lâcher ma semence. La donzelle la récupérait toujours pour se la tartiner sur le corps. Un couples seins,un coup les fesses, un autre le ventre.



L'homme fit une pose, honteux de convoiter la femme d'un autre, et pire, que cette femme se prête à ce jeux sordide.
Le moine l'encouragea à poursuivre, d'autant plus qu'il pouvait entendre le banc couiner, signe de gestes répétitifs et rapides. L'homme s'exécuta.


  • Un jour je me suis caché pour voir ce qui allait se passer. Car j'avais tout de même peur que son marie ne vienne avec elle pour voir pourquoi elle prenait autant de temps.
  • Hum....?
  • Ben figurez vous qu'elle m'a cherché! Pour vrai! Alors je suis sorti la queue à la main et me suis activé. Elle est venue s'agenouiller directement pour m'offrir ses seins. Je vous dis pas le sourire de salope qu'elle avait! Je l'ai inondé cette bougresse! Mais le pire vous savez ce que c'est?
  • Non mon Fils je t'écoute, dis moi!
  • Oh je ne sais pas si je peux le dire ici.. on est dans un lieu sacré...



Le moine voyant s'échapper la fin de son histoire, insista pour que le pénitent la raconte, afin que son apothéose ne soit pas gâchée en tombant simplement sur le sol. Il voulait savoir si la garce avait pris le membre dans sa bouche, si elle avait avalé, si ses doigts s'étaient aventurés dans son con ou son cul. Il n'en pouvait plus.


  • Approchez vous alors mon Frère je ne voudrais pas que l'on entende ça, c'est vraiment affreux!
  • Oui oui me voilà!

Le moine se contorsionna comme il put, sa masse et son membre enflé ne l'aidait pas beaucoup. Il colla son oreille contre la grille et quit la fin de l'histoire.


  • Je t'écoute avec toute mon attention mon Fils!
  • Bien!



Seulement ce ne fut pas une fin comme le moine l'espérait. Ce qu'il eut dans les oreilles fut un stylet pointu qui lui perfora le cerveaux sans le moindre bruit. L'étonnement fut la seule expression de la victime. L'homme retira son arme avec un bruit de succion qui le fit sourire. Il la cacha dans sa manche et sortit de la cabine. Il se dirigea vers la pauvre vieille qui attendait son tour.


  • Le Frère me fait dire qu'il ne prendra plus personne aujourd'hui, je suis désolé.



L'assassin reprit son pas et sortit de l'édifice. Sa mission était remplie. L'honneur de Damoiselle Isabeaut était sauf. La pauvre enfant avait confessé un bien vilain pécher et l'homme de religion en avait tiré profit en la contraignant à communier de façon ignoble. L'enfant restant vierge elle ne pouvait prouver ses dires. Amauryc de Solcastel était plus qu' heureux de remplir pareille mission, mandatée par sa Reine, qui voulait régler cette histoire dans la discrétion afin de préserver l'honneur de cette famille.


Le seigneur de Solcastel s'en alla, toujours sous son déguisement de gueux, afin de retourner dans son domaine.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Mar - 13:44 (2014)    Sujet du message: Un moine étrange Répondre en citant

Eorah se trouvait dans le lieu sain quand la tragédie eu lieu. Elle croisa l'assassin, le percuta meme tandis qu'il sortait de la piece et murmurai quelques mots a la vieille qui faisait la queue juste la.
La Vierge de Glace plissa les yeux, scruta cet homme, lui trouva une allure bien étrange.

Prise d'un doute, elle poussa la porte du confessionnal et eu un mouvement de recul, la main sur la garde de son épée. Ses yeux couleur mordoré contemplaient le cadavre qui tombait peu a peu sur le sol de dalles. Tout autour d'elle les croyants se mirent a gémir et a courir en tout sens. On appela a la garde, on maudit les dieux anciens et le nouveau, on hurla au diable. Eorah murmura une prière a l'intention de celui qui nageait dans son sang, bien que la Chevalier savait qu'il n'irait pas au Walhalla.

Les hommes d'arme de la reine accoururent on grogna , jura, questionna. La chevalier fut interrogée, car c'etait elle qui avait trouvé le corps. Son innocence fut évidente et on la laisser partir tout de suite.

Mais Eorah avait des doutes quand a l'identité du meurtrier. Aussi elle quitta le lieu sacré, et s'en alla vagabonder.


Trois jours avaient passé.
Et durant ces trois jours, elle n'avait pas chômé. Mieux elle l'avait trouvé. Lui l'assassin, le meurtrier. En ce moment même, la belle en armure suivait le freluquet, tandis qu'il allait de bar en bar, de putain en putain, et que sa démarche se faisait de plus en plus branlante.
Elle fronça les sourcils, se glissa dans la foule qui se faisait compacte.

Elle se savait peu discrete, et comptait sur la masse d'innocents pour tenir l'homme a capuche loin d'elle si ca devait tourner au vinaigre. Et puis après tout, que comptait-elle faire ? Simplement récolter quelques informations, pour après les revendre ou dénoncer le maraudeur, rien de plus.

Eorah bifurqua subitement, tandis que ca cible retournait vers l'église …
Dit-on bien d'un meurtrier qu'il revient toujours sur les lieux de son crime ?
Revenir en haut
Amauric de Solcastel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Mar - 15:10 (2014)    Sujet du message: Un moine étrange Répondre en citant

Solcastel errait dans les rues de la ville sans but apparent. Il s'arrêtait dans une auberge, prenait un verre, ou du moins faisait semblant de le boire. S'acoquinait avec des filles de joie à une pièce. Amauric ne s'adonnait pas à un tel cirque après une mission, seulement quelque chose ne tournait pas rond. Son instinct d'agent des ombres lui dictait qu'il avait des yeux sur lui. Il devait donc donner le change.


Il promena son suiveur encore pendant un bon moment. Il n'avait pas réussi à savoir qui c'était. Il prit la décision de repartir vers l'église. Et c'est là qu'il démasqua le curieux, ou plutôt la curieuse. Son allure la trahissait. Une armure rutilante au milieu de la populace. C'est la femme qui l'avait bousculé au sortir du confessionnal. Avec un sourire en coin, il arriva sur les lieux de son forfait. Il exécuta un tour de la bâtisse pour s'assurer qu'il n'y avait pas de danger de tomber sur une patrouille de gardes. Chose faite il entra. Il alla s'assoir sur un banc un peu à l'écart et posa sa main sur ses mains en signe de prière. Il attendit de voir ce qu'il se passerait. Il entendit plus qu'il ne vit le chevalier entre à son tour. Pour autant qu'elle essayait d'être discrète, cela n'était pas toujours évident de faire taire autant de métal sur soit. C'est pour cela qu'en bon espion, qu'Amauric ne portait aucune armure en mission officieuse. Même pas un cuirasse en métal. Trop voyant, pas assez confortable. Rien ne valait mieux que du cuir. Le cuir trempé offrait une bonne protection. De plus il n'était pas dans les plans de l'espion de livrer un duel en règle.  Non si il devait faire fasse à une réaction violente d'une cible il essayait de frapper vite et bien, pour toucher un point sensible. Trancher une artère, handicaper l'adversaire et fuir. Ne laisser aucune trace.

Les cliquettements d'armure grandirent à mesure que le chevalier s'approchait. Amauric se pencha, croisa les bras comme si il faisait signe de repentance, afin de saisir son stylet qu'il avait caché sous ses habits. Le manche dans la main il était prêt à toute éventualité.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 1 Avr - 16:21 (2014)    Sujet du message: Un moine étrange Répondre en citant

Eorah errait parmi les badauds et les pieux dans ce tas de pierre dédié a un autre dieu qu'Odin le Père de toutes choses. Ses yeux étaient rivés sur l'assassin de l'autre jour, ses pas se dirigèrent naturellement vers lui.

Elle se glissa sur le banc presque aux cotés de l'homme a capuche, et tira discretement sa dague de son foureau pour piquer les cotes du meurtrier.
Ses beaux yeux luisaient de colère, et elle murmura : « Un crime c'est déjà mal, mais tuer un homme saint … vous voulez vraiment etre maudit n'est ce pas ? »

Eorah n'avait jamais ete bavarde, et sa tirade, teinté de son accent du nord (russophone) lui parut aussi longue que la neige en hiver. La jeune femme scrutait du regard son vis a vis, prete a lui bondir a la gorge s'il tentait de faire quoi que ce soit de stupide.

De son autre main, Eorah tira l'homme hors du banc, et le guida d'un pied ferme vers l'exterieur. Les curieux les observaient, il faut dire qu'une feme en armure trainant un homme en capuche, ca n'etait pas courant, meme a la capitale.
Une fois dehors, la Chevalier annonca que l'assassin avait rendez vous avec la justice, et surtout la corde qui la caractérisait.

Peine de mort pour un meurtrier, voila qui avait de quoi faire rire.
La jeune femme tira donc Ser Amauric (dont elle ignorait tout) a travers quelques rues et ruelles, dans la ferme intention de le livrer aux gardes royaux des que possible ...
Revenir en haut
Amauric de Solcastel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Avr - 11:00 (2014)    Sujet du message: Un moine étrange Répondre en citant

Le chevalier était venu s'assoir sur un banc proche de lui et avait sorti sa dague. Amauric eut un léger sursaut lorsqu'il sentit la pointe lui chatouiller les cotes. Il relâcha son stylet vu qu'il n'était pas en position de force pour le moment. Il attendit de voir comment les choses allaient évoluer. Il n'attendit pas longtemps. La femme lui intima l'ordre de la suivre avec un accent assez prononcé. * " Nordique? " * se pensa t il. La scène suivante l'aurait presque fait rire si il n'était pas le premier intéresse. A n'en point douter, une femme en armure tirant un homme par le col à l'intérieur d'un lieux saint était chose déconcertante. Une demande en mariage qui avait mal tournée?


La fière guerrière l'emmena de ruelles en ruelles, de sorte qu'ils s'engouffrèrent plus profondément dans la ville. A cette heure de la soirée, la luminosité était quasi nulle et Amauric avait subtilement entrainé sa gardienne dans des lieux toujours plus discrets et éloignés des axes les plus empruntés. Comme elle le tenait en vue, sa dague sortie, menaçant son dos, il était donc celui qui ouvrait e chemin. Il semblait évident que la femme ne connaissait pas la ville aussi bien que lui. Dans une ruelle particulièrement sombre, Amauric chuta en s'étant entravé sur un cailloux. Du moins c'est ce que perçut le chevalier. Il se retrouva affalé de tout son long et jura : « Foutre Dieu! «. La porteuse de l'armure se méfia devant ce spectacle. Elle s'avança, sa dague en garde basse et décocha un coup de pied à l'homme au sol afin qu'il se relève. N'obtenant aucune réaction si ce n'est de nouveaux jurons, elle recommença. Mais cette fois Amauric fut plus vif qu'elle. Il bloqua la botte ferrée et d'un mouvement fluide pivota sur le dos afin de faucher la femme. Elle perdit l'équilibre et se retrouva sur le sol, une jambe repliée,en appui sur ses mains. Le Duc espion poursuivit son action en se jetant sur elle, la forçant à se coucher sur le dos. Ses genoux écrasés ses épaule. Il tenait d'une main le bras armé de la dague, et de l'autre menaçait le visage de la femme avec son stylet.


  • Bien je pense avoir toute votre attention. J'espère que vous vous rendez compte que toute action stupide de votre part vous serait fort dommageable. Mais rassurez vous je ne vous veux aucun mal, à moins bien sûr que vous m'y forcez cela va de soit. Maintenant je vous faire examiner quelque chose. Prenez tout votre temps.



Amauric sortit de ses vêtements un anneau don le sommet plat était gravé. Le chevalier put reconnaître les armoiries de la Reine.


  • Je ne sais pas pourquoi vous tenez tant à me suivre depuis quelques temps mais j'avoue que j'aimerai en connaître la raison. Mais tout d'abord laissez moi me présenter. Amauric de Solcastel, Duc des terres du même nom. Je suis au service de Sa Majesté la Reine. Je suis tout à fait enclin à avoir une conversation normale mais avant je vais prendre mes précautions. Vous semblez être du métier des armes et donc votre parole vaut serment. Je peux prendre votre vie à l'instant même. En prenant ce fait en considération, jurez sur votre honneur m'obéir et je vous rendrez votre liberté.



Pour accentuer ses paroles, le Duc avait introduit la pointe de son stylet dans la narine droite de son interlocutrice.
Revenir en haut
Eorah Vif Argent
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Avr - 13:19 (2014)    Sujet du message: Un moine étrange Répondre en citant

Merde !
Eorah venait de se retrouver les quatre fers en l'air et dans une position des plus indignes pour une femme de la chevalerie. L'homme assis sur elle pesait son poids et EN PLUS, le saligaud, il lui tripotait le nez avec une lame. Remarque tant que c'est pas les seins ... Sa propre lame, elle, gisait au sol, hors de portée de ses doigts, déjà engourdit a cause de la poigne qui s'acharnait sur son poignet.
Et tandis qu'il parlotait et gigotait sur elle, Eorah réfléchit a sa situation.


En bonne fille du nord, impossible pour elle de se rendre ainsi sans combattre. Et se laisser avoir par cet homme a capuchon, ce … Duc, elle en crachait presque le mot, c’était tout simplement répugnant. Et non conforme avec la nature de la jeune femme.
Aussi elle rua, cherchant a décoller au moins une de ses épaules, sans prêter garde au stylet qui lui dessina une ligne de sang sur la joue.


Ce n'est que quand elle fut épuisée qu'il lui colla une bague sous le pif. Elle eu envie de lui rire au nez. Voila bien un truc d'homme, de se planquer derrière un nom, une « mission ». Manquerais plus que la dite mission soit divine et la, on pourrait tous partir en guerre.


Mais la, on s'éloigne du sujet. Revenons a nos moutons et a notre Ser Eorah couchée sur le dos, dans la gadoue, a se débattre a qui mieux mieux, pour se débarrasser de ce poids qui lui écrasait la poitrine et empêchait l'air d'entrer dans ses poumons. Bientôt le Duc put entendre les râles laborieux et sonores qui allaient et venaient péniblement dans la cage thoracique de la jeune femme. Encore un peu et il la tuerait, finissant l'histoire la.


Finalement, la noiraude murmura : « D'accord, d'accord je vous donne ma parole. » Les levres de la Chevalier avait bleuie a cause du manque d'oxygène.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:51 (2017)    Sujet du message: Un moine étrange

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com