Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

A l'abri d'une cascade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Nord -> Irogenia (Hymir de Salägnur)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 15:21 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
En quelques minutes à peine tout avait basculé, du paisible voyage au chaos de la bataille. A dix-neuf ans la jeune femme se dirigeait vers la cité de Mearack pour y rencontrer son futur époux, si le voyage était quelque peu monotone, des brigands s’étaient mis en tête d’y apporter un peu d’animation, ce dont Irogenia se serait passée volontiers.
Ils avaient fondu sur eux sans crier gare et en nombre. Le bruit des combats semblait assourdissant à la jeune femme, et chaque cri d’agonie qu’elle entendait lui donnait l’impression qu’un de ses gardes venait de mourir juste sous ses yeux. Les deux dames de compagnie qui l’accompagnaient n’en menaient pas large elles non plus et toutes trois étaient pelotonnées les unes contre les autres redoutant l’instant où les cris cesseraient.

A l’abri tout relatif d’un carrosse, la jeune femme attendait de voir qui paraîtrait à la fenêtre de celui-ci, craignant que ce ne soit un visage inconnu. Elle était noble mais aux yeux des brigands cela ne représentait qu’une chose : elle était riche. Ils n’auraient pas plus de pitié pour elle qu’ils n’en auraient pour une fille du commun. Jolie comme elle l’était elle avait également à craindre d’autres menaces encore qu’une fois bien enivrés peu leur importait la beauté de leur victime.
Irogenia tremblait également pour ses dames de compagnie. Si c’était les brigands qui gagnaient, toutes trois devaient s’attendre au pire et sans doute vaudrait-il mieux pour elles mettre fin à leurs jours dans la dignité au moyen d’une dague effilée.

Au dehors les combats faisaient rage et Irogenia espérait que ce soit ses gardes qui l’emportaient mais les brigands avaient malheureusement l’avantage du nombre. Recroquevillée dans un coin, la jeune femme attendait l’issu des combats et de savoir quel serait leur destin à toutes les trois. C’est à ce moment là que Tankred apparut à la fenêtre du carrosse, en ouvrant la portière, l’arrachant presque dans sa précipitation. Il tendit le bras à la jeune femme qui n’eut pas besoin de se faire prier pour attraper la main de l’homme.
« Puissiez-vous me pardonner. » dit-elle aux deux femmes, la voix tremblantes, des larmes ruisselant sur ses joues.
L’instant suivant elle se retrouvait assise en amazone sur le chameau de son garde du corps, ce dernier piquant des deux pour leur permettre de fuir un combat qui était déjà perdu.

Irogenia se sentit mal à la vue des corps de ses gardes et plus mal encore en sachant qu’elle abandonnait les vivants et vivantes aux mains de ces bandits, mais elle devait vivre, elle le savait. Elle n’était d’ailleurs pas tirée d’affaire, loin s’en fallait, plusieurs hommes s’étant lancés à leur poursuite et à deux sur une seule monture ils étaient théoriquement désavantagés. C’était sans compter que la monture de Tankred n’était pas un âne tout juste bon à faire tourner la roue d’un moulin, il s’agissait d’un chameau de guerre, puissante bête qui allait peut-être leur permettre de semer leurs poursuivants.
Dire qu’elle était apeurée étai bien en-dessous de la vérité et la jeune femme se cramponnait à son garde du corps, priant intérieurement pour qu’ils s’en sortent et pour que ceux qu’ils laissaient derrière aient une mort rapide et n’aient pas à souffrir. Blottie contre Tankred, elle n’osait regarder en arrière pour voir où se trouvaient leur poursuivant par rapport à eux. Le plus loin possible espérait-elle, puissent-ils les semer…
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]
Revenir en haut
Tankred de Gwendeith
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2014
Messages: 12
Statut hiérachique: Créature de la forêt
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Juil - 10:40 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Tankred n'avait pas cherché à aller au contact des bandits qui dévalaient les dunes pour se lancer à toute vitesses vers eux.
Il avait bien compris, rien qu'à leur nombre, qu'il était impossible pour lui et l'escorte de tenir bon contre autant d'adversaires.
Aussi n'hésita-t-il pas un seul instant à quitter son poste alors même que les assaillants n'était pas encore à hauteur du convois, pour se diriger droit vers le "carrosse" de sa dame tout en dégainant.
D'un geste prompt, il en ouvrit la porte et tendit la main vers Irogenia qui eu à peine le temps de prononcer quelques paroles avant de se faire arracher de là par son garde du corps.
Ce dernier la hissa vivement sur sa monture, qu'il lançait déjà au galop dans la première direction dégagée et ce afin de fuir le carnage qui avait déjà commencé.

Tournant brièvement la tête, il vit qu'ils étaient déjà pris en chasses par les malandrins et cela le conforta dans l'idée de lancer sa monture à un rythme toujours plus effréné avec l'espoir de distance les hommes qui étaient à présent à leurs trousses.
Heureusement, la jeune dame lui avait fait cadeau d'un chameau des plus remarquable qui pour le coup s'en sortait très bien et commençait à mettre de la distance entre eux et les malfrats.
Les dunes et les crevasses défilaient à perte de vue alors qu'ils pouvaient encore entendre les cris de leurs poursuivant et même si ceux-ci étaient relativement loin derrière, ils ne les lâcheraient pas c'était sûr.

Aussi Tankred commença à regarder attentivement autour de lui à le recherche d'une porte de sortie possible et il ne tarda pas à l'apercevoir. Au fond d'une crevasse il pu voir un reflet qui ne pouvait être que de l'eau et en quantité plus que raisonnable, aussi ce mit-il à suivre le dénivelé en rasant le bord, prêt à saisir la moindre opportunité. Et il en voyait une poindre à quelques centaines de mètres de là. Le terrain devenait de plus en plus vallonné et une cascade tombait jusque dans la crevasse.
Le guerrier s'aplatit alors sur sa monture, forçant se seigneur à faire de même, alors qu'ils arrivaient à proximité de la chute et que les valons empêchaient leurs poursuivants de les voir pour l'instant.

En une fraction de seconde le nordique mit sa main sur la bouche de sa Dame, qu'il serrait bien contre lui, afin qu'elle ne crie pas et roula sur le côté pour tomber dans la cascade et finir plusieurs mètres en contre-bas. Et a peine reprirent-ils leur respiration que déjà le garde du corps l’entraînait sous les eaux tumultueuses de la cascade afin de s'y cacher. Ils découvrirent avec surprise que la puissance de l'eau avait creusé une grotte cachée derrière le torrent et ils purent s'y abriter pour sortir du liquide froid.

Il resta sur ses gardes un moment, l'arme au poing, jusqu'à ce qu'il entendit les autres chameaux passer au galop au dessus d'eux sans s'arrêter. Toujours à la poursuite de leur monture qui avait continuer son chemin tout droit sans s'arrêter. Se détendant un peu, il rengaina son arme et regarda Irogenia, grelottante. Les vêtements légers qu'elle portait étaient trempés et avait épousé ses courbes à la perfection, jusqu'à ses tétons dressé par le froid, que Tankred ne pu s'empêcher de regarder sans envie.


- Nous sommes en sécurité pour l'instant. Nous allons attendre un peu ici et ensuite nous sortirons. Enlevez vos vêtements, ils ne sécheront pas ici et si vous les gardez sur vous ils vont aspirer toute votre chaleur. Je vais me retourner.

Et sur ces mots il fit comme promit et se retourna poliment malgré l'envie saisissante qui le gagnait petit à petit, sans compter le pouvoir revigorant de l'exposition temporaire à de l'eau fraîche. Le guerrier luttait pour ne pas céder alors qu'il entendait le bruit des vêtements mouillés tomber au sol mais... C'était plus fort que lui et quand plus aucun vêtement ne tombaient par terre, il ne pu s'empêcher de se retourner pour voir sa Dame nue. Mais lorsqu'il lui fit face, elle était de dos et grelottait toujours, aussi vint-il la frictionner afin de la réchauffer un tant soit peu. La belle se retourna pour se blottir contre lui et l'embrassa soudainement, le prenant au dépourvu. Il resta bête, une seconde, puis sombra et répondit au baiser avec une passion dévorante. Serrant la jeune femme contre lui, leurs lèvres collés, il s'abandonna à son côté primaire, dominant et glissa sa main dans le cou de sa dulcinée avant de lui intimer de se mettre à genoux sans lui laisser d'autres choix. Il défit son ceinturon de son autre main avec une agilité experte et Irogenia ne tarda pas à se retrouver nez à nez avec un colossal braquemart turgescent libéré du pantalon de son garde du corps. Qui avait visiblement, à présent, fortement envie de lui passer sur le corps.
Revenir en haut
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 16:35 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Petit à petit le chameau creusait l’écart les séparant de leurs poursuivants et ce en dépit du fait qu’il avait à porter deux cavaliers. C’était vraiment une bête exceptionnelle mais tiendrait-elle sur la distance ? Avec un peu de chance leurs poursuivants étaient là pour les richesses du convoi et ils se lasseraient de les poursuivre rapidement. Malheureusement ces derniers ne semblaient pas décidés à les lâcher et les chances que cette embuscade vise Irogenia et uniquement elle augmentaient à chaque instant.
Toute contre Tankred, la jeune femme ne prêtait guère attention au paysage, elle était surtout occupée à rester aussi stable que possible afin que son garde du corps puisse se focaliser sur la conduite et les sortir de là. Oui elle avait peur, peur pour sa vie, mais elle n’était pas femme à rendre les choses encore plus difficiles qu’elles ne l’étaient déjà.

De son côté le garde du corps cherchait une échappatoire, guettant la moindre possibilité de semer définitivement leurs poursuivants. Leur faisant soudain obliquer, il se mit à suivre une côte escarpée longeant un cours d’eau s’écoulant quelques mètres en contrebas. Au loin une cascade se jetait dans ce même cours d’eau. La voici leur porte de sortie ! Se couchant sur l’encolure de sa monture, Tankred d’une pression sur l’épaule de la jeune femme lui fit comprendre ce qu’il attendait d’elle. Sans hésiter, lui faisant totalement confiance en cet instant, la jeune femme se coucha elle aussi autant que faire se peut. La chute d’eau était à présent toute proche et en dépit du stress de la situation, Irogenia l’entendait clairement, sans pour autant s’attendre à ce que son protecteur allait faire.

Un instant ils furent cachés à la vue de leurs poursuivants mais cela fut amplement suffisant pour Tankred qui mit ces précieuses secondes, peut-être même cette simple seconde, à profit. D’une main il bâillonna sa seigneur pour lui éviter de crier sous l’effet de la surprise ce qui aurait gâché toute la manœuvre, tandis que de son autre main il la maintint fermement contre lui et roulant sur le côté de la monture, il les fit chuter tous deux dans la cascade tandis que le chameau continuait sa route sans cavalier.
L’espace d’un instant la jeune femme écarquilla les yeux de surprise et nul doute qu’elle aurait crié si la main de Tankred ne l’en avait empêchée. Puis ce fut le tourbillon glacé de la cascade. La jeune femme eut à peine le temps d’aspirer une goulée d’air alors qu’ils étaient remontés à la surface que déjà son compagnon l’entrainait sous les eaux, les faisant échapper à la vue d’un éventuel poursuivant trop curieux pendant que le chameau les entraînait au loin.

Lorsqu’ils émergèrent ce fut pour découvrir une cavité naturelle derrière la cascade leur permettant d’émerger et de quitter les eaux. On trouvait toujours un petit espace derrière les cascades mais là c’était presque une grotte qui avait été creusée. Une grotte froide et humide et la jeune femme en prit bien vite conscience alors qu’elle revenait à la réalité après leur incroyable mésaventure.
Tankred resta sur ses gardes quelques instants encore à l’affut du moindre son qui trahirait l’approche de leurs ennemis, ce qui serait difficile à déceler avec la cascade juste à côté d’eux. La jeune femme se demandait combien de temps la supercherie allait tenir et s’ils étaient à présent en sécurité. Sans doute l’étaient-ils puisque Tankred rengaina son épée, semblant se détendre.

La jeune femme tremblait de froid, ses vêtements trempés lui collant à la peau, moulant ses formes. Elle remarqua le coup d’œil que son protecteur jeta à sa poitrine, ses tétons pointant à travers le tissu. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, c’est naturel chez un homme après tout. Il lui dit alors qu’ils allaient attendre un peu ici et d’enlever ses vêtements. Certes elle avait froid avec mais tout de même c’était un peu inconvenant devant lui… Il allait se retourner ajouta-t-il, joignant le geste à la parole.
Se tournant elle aussi, la jeune femme entreprit de se dévêtir, retirant tout d’abord la veste sans manche qu’elle portait puis elle fit glisser sa robe légère de ses épaules, cette dernière tombant en tas par terre à ses pieds. Elle ne portait plus que ses sandales et ses sous-vêtements, doutant que les retirer ne la réchauffe grandement. Mais elle avait si froid, le peu d’étoffe qu’elle portait encore la glaçant toujours, aussi se résolut-elle à retirer soutien-gorge et culotte.

Irogenia entreprit de se frictionner, se réchauffant doucement mais elle grelottait toujours. La peur, l’eau froide et l’humidité de la grotte, tout cela faisait qu’elle tremblait encore et claquait des dents. Dans son dos elle entendit des pas, Tankred s’approchait, il venait l’aider à se réchauffer, la frictionnant. C’était la première fois depuis sa naissance qu’elle se retrouvait nue en présence d’un homme. La situation lui fit monter le rouge aux joues alors que le rouge de ses mokos temporaires avait dégouliné sur ses bras et ses jambes.
Elle ne sut ce qui lui prit, sans doute était-ce la situation qu’ils venaient de vivre ensemble, la peur, le besoin de chaleur humaine, toujours est-elle qu’elle fit volteface, venant se blottir tout contre Tankred. Soudain elle l’embrassa, ne sachant toujours pas ce qui lui prenait mais elle en avait follement envie, follement besoin. Elle voulait ressentir de l’affection, de l’amour après leur mésaventure. Tankred marqua un instant d’hésitation avant de lui rendre son baiser avec une telle passion que la jeune femme soupçonnait qu’il ait rêvé de ce moment plus d’une fois le soir, seul dans sa chambre.

Alors qu’ils s’embrassaient, il la serrait contre lui, son étreinte la rassurant. Elle sentit la main de son beau guerrier dans son cou tandis qu’elle-même l’enlaçait, ses deux mains reposant sur la nuque de son protecteur. D’une pression sur l’épaule de la jeune femme Tankred lui fit comprendre ce qu’il attendait d’elle. Sans hésiter, plus rien n’ayant d’importance en cet instant, la jeune femme s’agenouilla alors qu’il défaisait son ceinturon et que l’instant suivant elle se retrouvait face au membre viril de son garde du corps, à quelques centimètres de son visage. Le saisissant par les hanches elle l’attira au sol, face à elle, l’aidant déjà à retirer baudrier et tunique, tout en l’embrassant chaque fois qu’elle en avait l’occasion, caressant son torse viril.
« Viens contre moi, je veux sentir ta chaleur. » lui dit-elle, l’attirant à elle en le saisissant à présent par les épaules tout en s’allongeant sur le sol froid et humide de la grotte.

Elle sentait son poids sur elle l’écraser agréablement, l’ancrant dans le sol alors qu’elle nouait ses jambes autour de la taille de son protecteur, pressant ses seins contre son torse, ses mains parcourant le cou et le dos de Tankred. Elle avait envie de lui, elle avait envie qu’il fasse d’elle une femme, ce devait être lui mais c’était impossible. Tankred le savait aussi bien qu’elle, malgré la folie du moment ils ne devaient pas l’oublier. L’embrassant dans le cou elle remonta jusqu’à son oreille, la lui mordillant doucement avant de retourner s’occuper des lèvres de son gardien.
En quelques instants la peur avait disparu, le froid s’atténuait déjà et elle ne pensait plus qu’à l’homme qui la surplombait et à la folle envie qu’elle avait de lui. Envie qui était semble-t-il réciproque à voir la passion des baisers qu’il lui donnait.
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]
Revenir en haut
Tankred de Gwendeith
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2014
Messages: 12
Statut hiérachique: Créature de la forêt
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Aoû - 15:39 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant


Tankred n'eut pas longtemps à attendre pour découvrir la fougue de sa jeune protégée.

Cette dernière le jeta presque au sol pour venir le déshabiller complètement, en hâte. Profitant d'un lacet récalcitrant ou de la moindre occasion dont elle disposait pour l'embrasser avec une passion plus que partagé.
Jamais il n'aurait imaginé qu'elle aussi ressentait les même choses et pourtant...


« Viens contre moi, je veux sentir ta chaleur. » lui dit-elle, l’attirant à elle en le saisissant à présent par les épaules tout en s’allongeant sur le sol froid et humide de la grotte.


Et ainsi se retrouva-t-il au dessus d'elle, couvert de caresse et de baisers qui l'incitaient d'autant plus à pêcher et à commettre l'irréparable. Et il en fut d'autant plus proche lorsque Irogenia l’enserra de ses cuisses pour l'attirer plus à elle encore. Son imposant sexe venant se coller à la vulve de sa compagne avec une avidité sans pareil. Et bon sang ce qu'il avait envie de s'enfoncer en elle, de s'y fourrer tout entier et de sentir le sexe de la jeune femme l'entourer et se contracter tout autour de lui... Il fallut au chevalier errant un long et excitant baiser langoureux où les amants pour avoir suffisamment de courage.


-Nous ne devons pas ma Dame... Nous perdrions tout.

Revenir en haut
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 15:23 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Alors qu’ils échangeaient caresses et baisers, la jeune femme sentit soudain le sexe de Tankred contre le sien et elle se raidit instantanément. Ils ne pouvaient faire l’amour, elle ne pouvait perdre sa virginité avec lui. Pourtant elle avait envie de lui mais n’avait pas le droit de fauter en lui offrant son pucelage. Avant qu’elle n’ait pu protester, son garde du corps scella les lèvres de la jeune femme d’un long baiser. Il n’était pas encore en elle et vu comme elle s’était asséchée en pensant aux conséquences de leurs actes, il aurait du mal à la pénétrer, une chance pour eux.
Lorsque leur baiser prit fin, Tankred lui dit ce qu’elle pensait déjà : ils ne pouvaient faire l’amour, sans quoi ils perdraient tout, à commencer par la vie dans le cas de Tankred, et sans doute ses chances d’obtenir un bon parti dans le cas d’Irogenia. Quel seigneur accepterait de ne pas être le premier à connaître sa femme ? Il y en avait bien entendu mais c’était bien suivant de piètres partis, rien qui ne soit digne d’une Tyrell.

Restant collée à lui, mais desserrant l’étreinte de ses jambes et reposant ses pieds sur le sol, la jeune femme tenait son garde du corps dans ses bras.
« Je le sais bien Tankred, pardonne moi ce moment de folie. C’était les conséquences de l’attaque, j’avais besoin d’extérioriser… » lui dit-elle, confuse d’être ainsi ramenée à la réalité. « mais nous ne pouvons assouvir cette envie. Mon pucelage doit rester intact jusqu’au mariage. » poursuivit-elle tout en reprenant de sa superbe. Après tout elle n’était pas la seule fautive, elle n’était pas la seule à avoir des envies.
Elle le contemplait, au-dessus d’elle, la dominant. Avançant son visage vers lui, elle vint déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. Elle savait qu’ils jouaient avec le feu mais s’ils ne pouvaient aller au bout de leurs envies, au moins pouvaient-ils passer un agréable moment, tout en se réchauffant mutuellement.
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]
Revenir en haut
Tankred de Gwendeith
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2014
Messages: 12
Statut hiérachique: Créature de la forêt
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 05:57 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

La situation présente était un véritable ascenseur émotionnel pour le guerrier. Mais ce dernier baiser lui redonna envie et conviction. 
Il y avait un autre moyen pour eux de s'unir, sans que jamais le pucelage de la jeune femme soit mis en danger et sans que jamais on ne les soupçonne mais c'était une pratique... Peu acceptée de manière générale. Aussi hésitait-il à en parler à sa belle dulcinée. Irogenia, aussi proche, ne pouvait que lire le doute dans les yeux de son compagnons, impression renforcée par le fait qu'il commença à se mordiller la lèvre.


Puis il se décida enfin, après quelques instant, se jetant sur elle pour l'embrasser avec ardeur durant un moment. Puis ses lèvres descendirent et il se mit à téter furieusement, avidement, les mamelons de la jeune femme. Y mettant une attention toute particulière qui trahis son amour pour les seins de sa noble dame.


- Il y a, un moyen pour nous unir... Sans que je ne prenne votre virginité et que personne ne pourra deviner. Il y a aussi bien d'autres pratiques plaisante...
Revenir en haut
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 16:07 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Alors que leurs lèvres se séparaient, mettant ainsi fin à leur baiser, la jeune femme lut que le doute s’était installée dans le regard de son garde du corps. Il n’y avait pas à douter, ils ne pouvaient pas coucher ensemble, ce serait la fin pour eux s’ils se montraient faibles et cédaient à leurs envies… Tankred commença à se mordre la lèvre, inquiétant quelque peu Irogenia, allait-il céder ? Les Hommes sont parfois faibles face aux plaisirs de la chair et elle craignait qu’ils ne soient déjà allés trop loin, qu’ils aient passé le point de non retour et que son protecteur s’apprête à prendre son plaisir par la force s’il le fallait. L’humain est parfois bestial…

Soudain il se jeta sur elle, étouffant un cri de la jeune femme en l’embrassant avec passion alors qu’il la plaquait au sol, sans violence aucune. Cette fois il allait la déflorer, elle en était certaine et la terreur se lisait dans son regard. Il l’avait dit lui-même, ils ne devaient pas céder à la tentation. Ils avaient trop joué avec le feu et Tankred se laissait guider par ses instincts. Mettant fin à ce nouveau baiser, il descendit un peu, suçotant les tétons de la jeune femme, ceux-ci se durcissant rapidement à ce contact. « Tankred, arrête, je t’en supplie, je dois rester vierge. » lui dit-elle, tentant de le repousser mais il était trop lourd, n’usant pourtant d’aucune force pour retenir la jeune femme. Elle pensait qu’il la dominait mais il se contentait de l’aimer en douceur.

Nul doute que ce moment Tankred en rêvait depuis longtemps à voir l’avidité avec laquelle il embrassait les seins de sa seigneur. Il prit alors la parole, lui disant qu’il y avait un moyen pour eux de s’unir sans pour autant que la jeune femme n’y laisse sa virginité, il ajouta qu’il existait de nombreuses autres pratiques des plus plaisantes.
« A quoi penses-tu Tankred ? » lui demanda-t-elle, soudain intriguée, et rassurée de voir qu’il n’allait pas la forcer.
Lorsqu’il le lui dit, elle ne pu cacher sa surprise. « Est-ce que ce sont des pratiques communes ? J’ai déjà entendu parler de fellation mais c'est bien tout... Les couples pratiquent réellement cela ? »
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]
Revenir en haut
Tankred de Gwendeith
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2014
Messages: 12
Statut hiérachique: Créature de la forêt
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Sep - 13:54 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Tankred s'éclaircit la gorge, fortement embarrassé par les questions de sa belle protégée.

- Ce sont des pratiques communes mais cela dépend vraiment des couples. Certains les pratiques réellement. La sodomie c'est, hum... Vous faire l'amour par le cul...


- C'est surprenant... est-ce agréable au moins ?
Lui demanda-t-elle.

- Cela dépend de comment c'est fait.


- Montre moi alors, fais moi aimer tes pratiques.
Lui dit-elle, tremblant légèrement.

Pendant un instant, il n'en cru pas ses oreilles puis, le garde du corps, retourna prestement Irogenia dans son excitation. La seigneur au teint halé se retrouvant à plat ventre, ses fesses accueillante dirigées vers le ciel tandis que son amant la dominait maintenant réellement.
Le bellâtre dirigea son énorme membre d'une main ferme jusqu'à ce que le gland en touche l’œillet de sa dulcinée tandis qu'il glissait son autre sous le ventre de cette dernière, la faufilant jusqu'à l'intimité toute proche qu'il se mit aussi-tôt à caresser avec la plus grand attention.


- Contractez votre anus, mais surtout, ne le rétractez pas. Détendez-vous le plus possible et faites mais confiance. Si ça ne va pas, j’arrêterai tout.


Puis, ce faisant, il sentit sa princesse acquiescer et l'anus prêter à l’accueillir sans opposer d'autres résistance que son étroitesse. Il s'y engouffra donc, avec une infinie douceur, jusqu'à avoir embroché Irogenia jusqu'à la garde. N'ayant cessé tout du long de sa descente en elle, de guetter la moindre de ses réactions ou douleur trop prononcé ainsi que de lui caresser la vulve et tout particulièrement le clitoris en effectuant un mouvement circulaire de la main sur toute la zone.
Revenir en haut
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 16:12 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Son protecteur sembla soudain très embarrassé par sa question. Mais si lui était gênait par la curiosité d’Irogenia, pourrait-elle seulement envisager de passer à l’acte avec lui ? Ce dont il lui parlait n’était pas vraiment dans la norme, en tous cas pas dans l’éducation qu’elle avait reçue. Après s’être éclairci la gorge, il lui répondit néanmoins, lui disant que cela pouvait être des pratiques communes chez certains couples et il lui expliqua que la sodomie consistait à lui faire l’amour en utilisant un autre trou.
Ainsi c’est ce dont il avait envie, lui faire l’amour de cette manière ? Peut-être aurait-elle dû s’en offusquer mais l’excitation liée à leur situation, et la curiosité qu’elle ressentait en ce moment même la poussa à demander plutôt : « C’est surprenant... est-ce agréable au moins ? »
Tankred lui expliqua que cela dépendait de comment c’était fait, ce qui aiguisa encore la curiosité de la jeune femme.

« Montre moi alors, fais moi aimer tes pratiques. » lui dit-elle, légèrement tremblante. Elle avait pleinement conscience qu’ils s’apprêtaient à braver tous les interdits et qu’en lui demandant de lui montrer elle venait sans doute de franchir le point de non-retour. Mais ne l’avaient-ils pas déjà franchi quelques minutes plus tôt quand ils avaient glissés à terre ?
Un instant son garde du corps resta interdit puis la saisissant par les hanches, il la retourna rapidement ne cachant plus son excitation. La jeune femme se retrouva alors face contre terre, son postérieur pointant légèrement vers le haut. Tankred la surplombant il ne manquait rien du spectacle qu’elle lui offrait et la jeune femme rougit légèrement à cette pensée. La position était quelque peu humiliante mais cela ne lui déplut étonnement pas, au contraire elle sentit son entrejambe s’humidifier davantage.

Agenouillé derrière Irogenia, Tankred vint placer son gland contre la rosette de la jeune femme, cette dernière se crispant légèrement à cette sensation. De son autre main il vint la caresser afin de lui donner du plaisir et qu’elle puisse se détendre.
Il lui prodigua quelques conseils que la jeune femme tenta d’appliquer aussi bien que possible. Se détendre et lui faire confiance. Se détendre… plus facile à dire qu’à faire… Contracter sa fleur de Sodome mais sans la rétracter. A tout moment il pouvait s’arrêter si cela n’allait pas. La jeune femme acquiesça à cette dernière précision, poussant légèrement avec son trou de lune afin de se faire la plus accueillante possible pour le chibre de son beau guerrier.
Elle le sentit pousser doucement contre la petite ouverture, délicatement, sans brusquerie. C’était désagréable, et ses doigts se crispaient contre le sol mais elle ne demanda pas à Tankred de s’arrêter. Poussant davantage, elle sentait qu’il continuait d’entrer en elle et elle se demandait quelle portion de son sexe devait encore la pénétrer. Elle avait d’ors et déjà l’impression d’être emplie, que s’il faisait entrer ne serait-ce qu’un centimètre de plus de sa queue il allait la déchirer.

Les sensations étaient curieuses, d’un côté la douleur d’être ainsi prise pour la première fois et de l’autre la douceur des caresses qu’il lui prodiguait, ces dernières lui offrant bien du plaisir. Il prenait son temps, s’arrêtant lorsqu’elle gémissait, la laissant s’habituer à sa présence en elle, puis reprenant la pénétration, jusqu’à finalement être entièrement entré en elle.
« Aah, laisse moi une minute que je m’habitue à t’avoir en moi… j’ai l’impression que si tu bouges, tu vas me déchirer… mais surtout n’arrête pas tes caresses Tankred. » lui dit-elle, toujours face contre terre.
Elle n’avait pratiquement pas bougé de la position dans laquelle il l’avait placée, appréciant la façon dont il avait pris les choses en main. La jeune femme voulait être sienne aujourd’hui... Elle entreprit alors de se redresser afin d’être à quatre pattes tout en lui disant qu'il pouvait continuer.
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]


Dernière édition par Irogenia Tyrell le Dim 30 Nov - 14:38 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Tankred de Gwendeith
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2014
Messages: 12
Statut hiérachique: Créature de la forêt
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 30 Nov - 13:51 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

« Aah, laisse moi une minute que je m’habitue à t’avoir en moi… j’ai l’impression que si tu bouges, tu vas me déchirer… mais surtout n’arrête pas tes caresses Tankred. » Lui avait-elle dit.


-Bien sûr ma dame... Et il ne comptais certes point le faire au début, néanmoins il fut forcé d'arrêter tout mouvement lorsque sa dulcinée se redressa pour se mettre à quatre pattes; position plus soumises et bestiale que la précédente.


Là encore, il laissa la belle s'habituer avant de reprendre. Ses doigts expert parcourant la vulve de sa princesse, sa paume bien à plat caressant le clitoris de sa belle en effectuant un lent et sensuelle mouvement circulaire afin de titiller et d'émoustiller sans cesse Irogenia.


Enfin, après un moment encore, il retira complètement son immense queue de la croupe de la noble, avant de l'y réintroduire lentement.
Elle pouvait tout sentir ainsi, jusqu'au chibre imposant ses décalotter progressivement en pénétrant sa rosace, les généreuses veines qui le parcouraient palpiter avec force en elle pour finir une fois de plus par sentir les bourses terriblement pleines du garde du corps.


Puis il se retira de nouveau, complètement, puis il revint doucement et intégralement en faisant tout son possible pour le plaisir de sa dame.
Revenir en haut
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 30 Nov - 15:16 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

Comme elle le lui avait demandé, son beau garde du corps lui laissa un peu de répit tout en poursuivant ses caresses jusqu’à ce qu’elle se redresse pour se mettre à quatre pattes. Elle avait conscience de s’offrir sans pudeur dans cette position, mais au point où ils en étaient était-ce bien grave ? Non, certainement pas. En revanche elle avait le sentiment que Tankred avait moins de pouvoir sur elle à présent qu’elle s’était redressée, à présent qu’il ne la dominait plus de toute sa stature et sans pouvoir dire pourquoi elle en ressentit une certaine frustration…

Ainsi positionnée, elle prit quelques instants pour que ses chairs s’habituent complètement à la présence du sexe de Tankred, ce dernier reprenant ses caresses du clitoris de la jeune femme d’une façon très agréable. Elle aimait cette stimulation et le plaisir qu’elle lui procurait.

Se sentant prête, elle lui dit qu’il pouvait reprendre. Ce qu’il fit alors surprit la jeune femme : il se retira totalement, comme s’il avait changé d’avis, avant de finalement la pénétrer à nouveau, doucement, très doucement. Les yeux clos elle se concentrait sur son ressenti, oubliant la douleur pour se concentrer sur le plaisir plus cérébral qu’autre chose qu’elle ressentait à l’idée qu’il lui fasse l’amour même si c’était à leur manière. Lorsqu’il arriva au bout de son mouvement, elle sentit à peine les bourses de Tankred, d’autres sensations accaparent son esprit.

Il recommença ainsi son manège et Irogenia commença à bien s’habituer à sa présence en elle, alors, se posant sur ses avant-bras, sa joue reposant sur ceux-ci, le visage tourné vers le côté, elle lui dit :
« Tankred, j’aime ta douceur mais je… je veux me sentir tienne, sentir le pouvoir que tu as sur moi en ce moment. » dit-elle. Elle sentait ses joues la brûler à l’annonce de cet aveu.
Elle le voulait doux, mais elle voulait également sentir sa puissance, sentir qu'il maîtrisait leur situation.
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]
Revenir en haut
Tankred de Gwendeith
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2014
Messages: 12
Statut hiérachique: Créature de la forêt
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Déc - 15:24 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

« Tankred, j’aime ta douceur mais je… je veux me sentir tienne, sentir le pouvoir que tu as sur moi en ce moment. »


Son sang ne fit qu'un tour et il ne se fit pas prier plus que cela.
Brusquement, il attrapa la jeune femme par les cheveux et la força à baisser encore plus le visage jusqu'à ce qu'elle se retrouve joue contre le sol, où il la maintint ainsi  fermement tout en l'obligeant à relever encore un peu plus sa croupe.


Et sans plus attendre, dans un grognement d'excitation, il se mit à la beusogner sans vergogne. L'anus d'Irogenia acceptant l'énorme verge sans aucune résistance, avec des bruits de succions assez embarrassant. Elle qui voulait se sentir sienne, elle était servie. Il la dominait clairement à présent et faisait d'elle sa propriété à force de la posséder avec autant de fougue. Et d'ailleurs, avec les flacs d'eau non loin et la cascade, la belle ne ratait pas un seul détail de la scène à laquelle elle assistait tout en subissant à la fois.


L'eau reflétant cet énorme chibre veineux tout palpitant qui disparaissait, sans que l'orifice puisse y opposé résistance, jusqu'à la garde dans le cul de la pauvre Seigneur ravagée par son propre garde du corps.
Revenir en haut
Irogenia Tyrell
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 69
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: fief de Salägnur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 14:22 (2014)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade Répondre en citant

A peine avait-elle achevé ses mots qu’elle sentit la main de son garde du corps se refermer sur sa cascade de cheveux sombre et tirer dessus pour qu’elle se penche en avant, jusqu’à se retrouver la joue contre le sol. Elle aurait voulu se relever qu’elle ne l’aurait pu, Tankred la maintenant ainsi dans cette position humiliante, la forçant en prime à redresser son postérieur, la rendant plus facilement accessible.
La jeune femme se demanda depuis combien de temps il rêvait de ce moment à voir la fougue dont il faisait preuve. Alors qu’elle aurait dû se sentir rabaissée par ce que son protecteur lui faisait, elle en ressentait une certaine fierté sans réellement pouvoir mettre des mots sur cette idée. C’était un puissant combattant et elle était sienne et il la désirait ardemment, c’était peut-être pour cela qu’elle se sentait fière.

Ne cachant pas son excitation, Tankred entreprit de la besogner sauvagement, la jeune femme crispant ses mains contre le sol, tout en se mordant la lèvre pour ne pas crier. Une noble dame comme elle n’aurait jamais dû se retrouver dans pareil situation et elle jouissait mentalement à cette simple pensée. Maintenant que son cul était habitué à la présence du sexe de son amant, elle ne ressentait plus la moindre douleur et pouvait profiter du plaisir de cette pratique. Car oui elle trouvait cela agréable même si Tankred avait cessé ses caresses mais elle le voulait sauvage pour l’heure. Son diable à elle.
Perdue qu’elle était dans ces nouvelles sensations, elle ne réalisait même pas les bruits que faisait le sexe de son garde du corps à chaque va et vient sans quoi elle aurait probablement ressenti une gêne certaine…

Les yeux mi-clos, elle se mordit le talon de la main pour ne pas crier avant de tourner la tête vers la cascade. Là elle le vit, ouvrant plus grand les yeux elle vit leur reflet à tous les deux dans les flaques formées par la cascade. Avec la faible clarté elle ne distinguait pas les détails mais elle en voyait bien assez pour voir que Tankred la dominait totalement, de toute sa taille, de toute sa puissance et cela renforça encore son plaisir. Elle était le témoin muet de la scène qu’elle vivait au même moment, situation plutôt perturbante.
Elle se sentait totalement ouverte, son corps n’offrant plus la moindre résistance aux assauts de Tankred, elle était totalement détendue et profitait juste de la situation, gémissant régulièrement lorsque son amant s’enfonçait un peu trop brusquement en elle.

Sentant toujours la main de Tankred emmêlée dans ses cheveux, elle en testa la résistance, ressentant mieux encore la pression qu’il lui faisait subir pour la maintenir contre le sol. Posant ses mains de part et d’autres de ses épaules, elle tenta de se redresser à nouveau, bien consciente de la futilité de son effort, le colosse n’ayant aucun problème à l’immobiliser au sol d’une seule main s’il le souhaitait.
Elle n’avait aucune idée de l’origine de ce sentiment mais elle appréciait réellement d’être sienne, de sentir qu’il la possédait et qu’elle était à sa merci. Tout ceci était bien entendu illusoire car elle savait que si elle lui demandait de tout arrêter il le ferait. Il était son garde du corps et désormais son amant, mais certainement pas un malandrin de bas étage qui la violerait sans hésiter. Au final, elle restait la véritable maîtresse du jeu.
***********************
Irogenia de Salägnur, seigneur des terres du même nom et veuve du regretté Hymir de Salägnur

"Vous reprendrez bien un peu de rose avec votre licorne arc-en-ciel Irogenia chou ?" [Olivier Komnenos]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:24 (2017)    Sujet du message: A l'abri d'une cascade

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Nord -> Irogenia (Hymir de Salägnur) Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com