Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shaé Kanterbrau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 09:07 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je suis encore sous le choc... 




Mon Oncle, ma famille, mon sang, m'a VENDU ? Comme un pauvre objet ? Ou plutôt comme un animal trop têtu a son goût.... Et Pourtant, qu'est-ce que j'ai fait depuis ses 8 dernières années ? Je l'ai bien servie non ? J'ai fait tout les corvée possible et imaginable ! J'ai parcouru des kilomètres sous la neige pour faire les courses sans jamais m’enfuir, j'ai lavé sa maison tout les jours a m'en faire saigner les doigt au début, j'ai accepté d’être traité comme une esclave si ça pouvais permettre a mon père de survivre, même quand ce porc m'a violé je ne suis pas parti. Et ou serais-je aller en plus ? On ne m'aurais jamais aidé a rentrer chez moi, on m'aurais attrapé et filé a un bordel.

Mais la, il était trop vieux, trop faible pour continuer a me forcer, j’étais plus forte que lui maintenant il le savais et avait du avoir peur que je lui rendent ses mauvais traitement....
Enfin, je suis finalement quand même dans une cage, pied et poings liés. Maintenant. Est-ce mieux ? Oui, j'ai peut être une chance de ne pas finir prostitué et de redevenir esclave de quelqu'un d'autre.
Mais la, ce n'est plus pareil, je ne le fait plus pour le bien de ma famille, je vais finir esclave pour « «rembourser ma dettes » aux marchants qui m'a acheté .


Quand je regarde autour de moi, je vois bien que je ne ressemble pas aux autres esclaves du stand. Les filles paraissent faibles, qu'elles soit menue ou plantureuse, exposé a demi-nu pour bien les montrer, avec un simple collier et une chaîne, leur yeux vides comme meilleur entrave. De l'autre coté il y a les homme, attaché comme moi. Pourquoi suis-je plus entravé que les autres filles ? Peut être a cause du coup que j'ai donné au mec qui m'a arraché de ma couche l'autre nuit... C'est vrai que son nez avait l'air cassé en y repensant. Portez du bois et des sac de charbon et de farine a longueur de journée vous, et on verra si vous ne vous n'êtes pas musclés a force !
Pourtant je doit quand même toujours ressembler a une fille, il ne faut pas exagérer...

Mais je n'aurais pas le même regard qu'elle ! Bon voilà, je suis devenu une vrai esclave, mais après tout, ça fait un moment que je le suis en fait......


La foule s'amasse autour. La vente va sûrement commencer sous peu.


Vaste place d'échange et de trafic, le marché est un lieu clef pour tout citoyen qui se respecte. Des riches seigneur qui surplombe la foule a cheval, aux paysans les plus démunis, toute la population s'y presse chaque jours afin de contempler les marchandises éparpillées sur les étals. 
Il y a le coin des fruits et des récoltes, encombré par les déjections des mules et des cheveux de transport, présenté a même charrettes ou dans de petites étales pour les réguliers. A l’extrême Nord du marché c'est le quartier de la viande ou la terre et les mains sont rougies par le sang des bestiaux. Je me rappelle que le convoi a traversé l’allée des épices en venant....

Mais c'est bien ici que se presse la populace, friand de voir des gens plus malchanceux qu'eux....

Que c'est braillant !

 

Nos cages sont alignées sur une estrade afin que tout le monde nous voit correctement.

Alors que commence la vente, un des esclavagiste maigre, juché au bord de l'estrade, harangue les spectateurs d'une voix enjouée. Il accompagnait ses phrases de mouvements comiques, désignant tantôt sa marchandise à bout de bras, puis exécutant une cabriole, dévoilant une fesse d'esclave, ou palpant ses seins sans retenu.

- « Regardez-moi cette femelle. »



Et voilà, évidement il commence par moi ! On ouvre ma cage et on me tire sur la scène.


« Un articles de choix Messieurs ! Une jeune femme docile débrouillarde ! Ses muscles sont solides ! Elle peut porter la moitié de son poids sans trembler. Regardez moi ces mains robuste ! Et en plus de ça elle n'est pas désagréable a regarder non ? »


Sur ce, il me force a me tourner et soulève ma robe afin d'exposer mon fessier a la foule. Je sert les dents et me force a garder les yeux baisser, mais je n'en pense pas moins. J'ai hâte que cette comédie stupide prenne fin...

« Elle est belle et presque aussi utile qu'un esclave homme moyen ! N’hésitez pas une seconde de plus ! Le pris de base est fixé à 100 pièces. Enchérissez, mes amis ! »
Revenir en haut
Arixo du Louron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 09:46 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

Des aboiements furieux se font entendre à l’extrémité du marché aux esclaves. Des gens se retournent, et découvrent horrifiés une meute de chiens de guerre tenus en laisse par des hommes en cuirasses noires, une bande de peinture noire sur les yeux leur barrant le visage.
Les grognements et aboiements des molosses font s'écarter les gueux et badauds de passage. Derrière les chiens, quelques fantassins armés de piques et de haches suivent, certains portant un étendard noir frappé d'une tête de bélier rouge, la hampe surmontée d'un crâne humain blanchi par les années. Il est clair que c'est un étendard du nord.
Derrière une poignée d'arbalétriers, une trentaine de chevaux noirs portant des peintures bleues sur l'encolure et les flancs se profilent. Les mêmes couleurs dépassent de ce cortège. Ces hommes bruns ressemblent aux barbares du Nord, par delà les étendues de glace, mais ceux-là portent les couleurs d'une noble maison.
Leurs terres sont du bon côté de la frontière, si tant est qu'il y en ait un.
Ces cavaliers n'ont pas l'air aimables. Leurs mines sont patibulaires. Ce ne sont pas des soldats pour la parade comme il s'en trouve dans les belles villes, mais d'authentiques guerriers, des égorgeurs, endurcis par les combats et les pillages au nord de la frontière.

Un des cavaliers se distingue du lot. La crinière de son destrier est peinte en rouge, son armure est plus riche, son casque à nasal est surmontée d'un cimiers de plumes  de faisan rouges, et des fontes de sa selle dépasse une lourde épée à deux mains, apanage des nobles.
Un des cavaliers lance:

"- Place manants! Place à sa Seigneurie Arixo du Louron, Seigneur des Sept Vallées! Ou il vous en cuira!"

Le geste se joint à la parole, tandis qu'il agite une hache à la lame dentelée par les coups déjà portés. Un autre s'adresse au seigneur, pointant l'estrade du doigt.
Le Seigneur Arixo s'avance alors vers ce marchand de chair humaine, qui a soudain perdu de sa superbe.
Le noble s'avance à cheval, ôtant son casque. Le tour de ses yeux est également peint en noir, selon l'antique coutume de sa peuplade, ce qui lui donne une apparence de bête féroce.

"- Une esclave valant un homme ? N'as-tu pas un peu peur de t'avancer ? J'ai pour habitude d'envoyer mes esclaves extraire la pierre dans mes carrières. Elle ne tiendrait pas 3 mois sous le fouet des contremaitres. Cependant, je t'accorde qu'elle possède des avantages certains.
Tu as d'ailleurs pris soin de nous les montrer"

Le seigneur passe la main dans une de ses sacoches de selle, en extrait une petite bourse, bien trop petite pour contenir 100 pièces d'or, et il la jette au marchand.
Ce dernier doit se baisser pour se saisir de la bourse de cuir. Lorsqu'il l'ouvre, il jette un œil vers le Seigneur Arixo, semblant demander une confirmation.

" c'est de l'ambre rouge des forêts du Nord. Il y en a là  pour 150 pièces d'or. Faisons nous affaire pour cette esclave ?"

La question est lancée sur un ton qui ne laisse aucun doute. Le marchand, voyant se profiler des affaires juteuses, demande :

"-et les autres, ne les voulez-vous pas pour vos carrières ?"

La réponse fuse :

"-je n'ai nul besoin d'acheter des esclaves, je les prends au nord. Ce sera celle-là, ou rien !"

Il fait faire un tour complet à sa monture, attendant la réponse du marchand.
Revenir en haut
Shaé Kanterbrau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 12:46 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

Le Marchant examina rapidement la bourses, mais il n'avais pas le choix de tout façon.
On peut réellement refuser quoi que ce soit a un Seigneur aussi imposant devant toute sa parade ?
J'en doute...


Sans en demander plus, il détache promptement mes pieds pour que je puisse marcher, et tira me tira vers le superbe cheval. Il tendit ma chaîne au Seigneur du Louron avec une petite courbette ridicule.


Je me tiens toujours droite, regardant docilement l'animal . Je n'aurais pas baissé les yeux je ne suis pas encore conditionné pour cela, mais je sais que je n'ai pas le droit de le regarder directement pour autant !
Pourtant, un des seul truc qui me tracasse réellement, c'est que je vais retourner au Nord, alors que ses vendeur d'esclave mon prit mes vêtements et ne m’ont laissé qu'une pauvre robe de jute.
Pour ce qui va suivre, je préfère ne pas m’inquiéter ou me morfondre a l'avance. Je verrais bien au moment se que je devrait faire pour servir mon nouveau « Maître »...


Le cortège qui l'accompagne est néanmoins important et ils sont intimident. Le Seigneur du Louron est si charismatique qu'il en est presque effrayant, ma cuisse devait faire a peine la circonférence de son avant-bras !


C'est presque un soulagement d’être vendu si vite, et pas un gérant de bordel ou un autre vieux grabataire et lubrique....
Je ne rend aucun regard a la foule ébahi, aux autres esclaves ou aux marchant, j’attends simplement qu'on me donne un ordre ou qu'on ne traîne par cette chaîne.
Revenir en haut
Arixo du Louron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 13:05 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

Le Seigneur du Louron demeure perplexe devant la pirouette ridicule du marchand d'esclave. Le regard qu'il lui décoche est sans équivoque. A un autre endroit, en un autre temps, il lui aurait pulvérisé le crâne sous sa botte. Rien ne le révulse plus que les simagrées visant à assouplir son humeur ou à s'attirer ses bonnes grâces. Encore des faux-fuyants de citadins pour sauver la face...
Il saisit la chaîne à demie-rouillée que lui tend l'obséquieux marchand, et sans un regard pour lui, la passe par dessus l'encolure du cheval.

"Arrière vilain ! "

Le marchand s'écarte prestement. D'une main gantée de mailles, le seigneur saisit la jeune-femme par le vêtement, dans le dos, et la soulève du sol. Ce geste, il l'a maintes fois exécuté lors des razzias lancées par delà la frontière. Il met la jolie blonde à plat ventre, devant sa selle. Sauf que cette fois, la proie ne se débat pas ni ne hurle.
Se retournant vers un des cavaliers de l'escorte, il demande :

"-nos peaux et la laine sont-elles vendues ?
- oui, Sire, l'or est dans mes sacoches.
- en ce cas, rien ne nous retient dans cet endroit puant. Partons avant que je ne décide de l'assainir par le feu.
Nous rentrons au château de Lakila ! En avant !"

D'un coup de bride, il oriente le cheval et part au trot vers le Nord. Le voyage sera long.Mais il a désormais de quoi occuper ses nuits.
Tapant sur les fesses de l'esclave, il lui lance :

"-j'espère pour toi que tu vaux vraiment le prix que tu m'as coûté. "

Très vite, l'escouade menée par le seigneur en personne disparaît du marché, laissant respirer les habitants, les badauds et le marchand.
Revenir en haut
Shaé Kanterbrau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 13:37 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

J’hésite presque a me moquer du marchant en voyant rapidement ça tête apeuré quand soudain ...
Ho, le sol n'est plus palpable !!!


Après un bref instant passé en suspension, je me retrouve allongé sur le devant de la selle !
Ho moins, je n'aurais a pas a courir derrière lui...


Cet homme dégageait une tel puissance... une force sauvage, animal, limite sexuelle....
On est pas encore entouré par la neige et il me donne déjà des frissons !
La troupe s’ébranle et part au galop, je sent le vent qui me fouette le visage et ma pauvre robe a moitié en lambeau qui se soulève au rythme des foulés puissante du cheval.
Heureusement que je n'ai rien mangé depuis hier, sinon je doute que mon estomac eu tenu le voyage.


Le Seigneur claque régulièrement sur mon postérieur
"-j'espère pour toi que tu vaux vraiment le prix que tu m'as coûté. "


Aie, je sent que si je ne fait pas exactement se qu'il attend de moi, je en vais vraiment pas apprécier les punitions. Elle seront sûrement bien plus cuisante que celle de mon oncle....

« -Tout se qui pourrais vous satisfaire Seigneur » Réussi-je a articuler avec la poitrine a moitié écrasé contre le cheval.
Revenir en haut
Arixo du Louron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 13:56 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

« -Tout ce qui pourrait vous satisfaire Seigneur."

Ces mots dans la bouche d'une esclave sonnent toujours étrangement à l'oreille d'un seigneur désabusé et cynique. Sans nul doute cherche-t-elle à adoucir son sort, ou à endormir la méfiance de son nouveau maître.
Tout à l'heure, au marché, elle semblait bien trop fière pour céder si facilement. Il l'avait vue avant que le marchand ne la sorte de sa cage. Il est rare d'enfermer ainsi un esclave, et a fortiori une femme.

En outre, ses yeux clairs et ses longs cheveux blonds trahissent une origine nordique, sans nul doute. Si la maison du Louron avait une ascendance plutôt barbare que nordique, il les connaissait bien néanmoins, les ayant pour voisins.
Et il ne sait que trop bien qu'il n'est pas dans leurs mœurs de se laisser capturer, ni de demeurer captifs sans broncher.
Cela doit certainement cacher quelque chose, et Arixo n'est pas dupe.

Pour l'instant, elle semble docile, et bien placide. Résignée ? A un si jeune âge, la chose serait des plus surprenantes.
Il va donc falloir éprouver cette loyauté annoncée.
Tout en chevauchant, il retire son gantelet gauche. Il lorgne un instant sur cette robe de jute crasseuse et à demie-déchirée... Nul doute qu'elle doit être infestée de puces ou de vermines. Il faudra penser à changer sa tenue. Lakila se trouvant sur les hauteurs dans les montagnes, elle risquerait d'expirer avant que son fief ne soit atteint.
Surmontant sa répulsion pour cette robe, il place sa main entre les jambes de sa nouvelle esclave, lui caressant la cuisse en remontant vers son entre-jambe.

"Vraiment tout, dis-tu ?"

Revenir en haut
Shaé Kanterbrau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 14:27 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

Bizarrement, je m'attendais un peu a cette réaction, a ce geste.
Le sexe ne me faisait pas peur, assurément je n’étais pas vierge, mais je suppose qu'entre mon premier violeur et l'homme qui agrippait actuellement ma cuisse, cela aller être radicalement différent !
Qu'est ce que j'aurais peu faire d'autre qu'obéir après tout...
Je n'aurais jamais réussi a retrouver mon père, je ne sais même pas si lui est mon frère son encore en vie. Il aurait préfère me croire morte que de savoir que son beau-frère m'a asservi et violé régulièrement... Savoir qu'il avait été trahi ainsi par sa propre famille, il aurait été trop vieux et serais sûrement mort de honte.
Oui, je préfère appartenir a une seul personne, presque de mon plein grès, que de rester attacher dans cette cache comme une bête a viande...


J’écarte au mieux ma jambe gauche contre la sienne pour ouvrir mes cuisses.
En même temps je ne pouvais pas bouger beaucoup plus actuellement....
Après tout, j'avais 23ans, et je n'avais jamais eu droit a un vrai homme. Si le Seigneur du Louron voulais me trousser tout les soir pour son bon plaisir, autant ne pas prendre ça comme une corvée.
Certains diront que je suis faible a me résigner si vite, moi je pense plutôt être pragmatique et réfléchit. Autant chercher a tirer le plus de satisfaction possible du quotidien, pour vouloir faire et donner le meilleur de moi-même.


« -C'est votre droit, et c'est maintenant mon devoir. Rien de m'attend ailleurs....»


L'honneur que j'avais encore ne me permettait pas de m'abandonner totalement comme les esclaves que j'avais vu au marché, mais je n’étais pas assez idiote pour me rebeller face a cet homme auquel j’arrivai a peine a la poitrine !
Revenir en haut
Arixo du Louron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 15:03 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

Le fait qu'elle écarte ainsi ses cuisses intrigua le seigneur du Louron. Et surtout cette phrase:

" rien ne m'attends ailleurs"

Cela était bien énigmatique, mais ça en disait déjà très long... Est-ce une famille massacrée lors d'un raid ? Des déceptions ? A vrai dire, il n'en sait rien, et au final, cela lui importe assez peu. Elle est désormais son esclave, et il en dispose selon son bon vouloir. Un seigneur a bien d'autres préoccupations que le passé d'une esclave.
Il doit déjà rentrer dans son lointain domaine des Sept Vallées, aux confins du Royaume.
Ne se démontant pas, il pose les doigts sur l'intimité de cette jolie blonde, commençant à la pétrir tout en tenant les rênes de son autre main. Ses cuisses sont bien galbées, ses fesses musclées. Finalement il pourra faire quelque chose de cette récente acquisition.

Traversant la campagne, il longeait des bois sans suivre de route. Rares sont les chemins allant vers Lakila. Peu de gens ont d'ailleurs l'envie d'y aller de leur plein gré.
Un sinistre renom baigne ce bastion de la maison du Louron. Les montagnes se dessinent à peine au nord. La route sera  donc longue. Chevaucher loin de la neige en terrain aussi découvert ne lui plait pas trop.
Mais il faut en passer par là. Et à présent, il a une occupation.
Il titille son esclave du bout des doigts guettant sa réaction.

" nous ne sommes pas encore arrivés. Mais à l'étape, je vais m'assurer que tu es bien dressée."
Revenir en haut
Shaé Kanterbrau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 18:09 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

L'autre vieux m'avais juste baisé rapidement pour son plaisir, mais moi, j'avais depuis longtemps apprit à me caresser et a me masturber. Je ne fut pas tellement étonné de sentir ses doigt contre ma vulve, massant mon intimité.
Mais quand c'est fait par quelqu'un d'autre... C'est totalement différent !!!


Je gémis quand il commence a entrer doucement ses doigt en moi, mais avec le bruit du cheval il ne doit pas encore m'entendre. J'aimerais me tendre un peu plus, pour mieux présenter mon intimité mais que voulez vous faire comme mouvement couché en travers d'un cheval ?


Je commence a avoir un peu mal au cotes dans cette position, alors j’essaye de m'accrocher comme je peux a la selle avec mes mains lié, afin de me soulager.
Il rentre encore un peu plus en moi, je commence a respirer un peu plus fort, a avoir chaud...
Je me sent m’ouvrir au fur et a mesure que ses doigt s'enfonce...
Si seulement cette saleté de robe ne grattait pas tant...
Ho et puis rien a faire c'est bon....
On remonte au Nord, je vais commencer a avoir froid si ça...
Ha oui... Continuez, Ha, je suis loin d'avoir froid la... Mhhh oui la...


- « haaaaann...»
Revenir en haut
Arixo du Louron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 12 Aoû - 15:43 (2014)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen Répondre en citant

Le seigneur Arixo poursuit sa chevauchée, arpentant avec son escorte les pistes poussiéreuses le ramenant vers son fief, perché dans les montagnes. Pour l'instant, le cortège suit une route serpentant en lisière de bois. De hauts sapins noirs s'étendent à perte de vue à l'Ouest. A l'Est, ce ne sont que prairies, et champs miséreux.
Parfois, un village se dessine, mais la vue de l’étendard du Louron pousse les gueux qui y habitent à se terrer chez eux.
Une solide réputation de soudards précède ces hommes, et nul ne laisserait une fille ou une épouse dehors à moins de vouloir sa perte.
D'origine plus barbare que nordique, les guerriers du Louron n'ont jamais rechigné à se livrer à quelques exactions sur ces voisins à travers lesquels ils ne se reconnaissent pas du tout.
Tout les sépare : la religion, l'histoire et les guerres du passé, les traditions, et même l'apparence physique et la mentalité. Les nordiques sont généralement blonds, avec les yeux clairs, grands, de forte stature, bornés et impulsifs. Dans ce recoin des montagnes, les hommes étaient de stature moindre, brun, le regard sombre, l'esprit plein de malice, et très retors.


Regardant l'esclave qui se tortillait sur son cheval au bout de ses doigts, le seigneur ne put réprimer un sourire. Cette nordique était à lui, sans qu'il ait eu à brûler les chaumières d'un village. Déjà, il se voyait lui faire subir les derniers outrages lorsqu'il planterait la tente pour bivouaquer.
Il la regardait faire, tentant de s'empaler toute seule.
Comme pour la faire miauler de plaisir, il accéléra son mouvement, plantant son pousse entre ses fesses pour mieux la polir.

"- gardes-en pour ce soir . Tu vas en avoir besoin. Ton nouveau maître n'est ni un moine ni un de ces efféminés qui vivent plus au sud.
Vu ce que tu m'as coûté en ambre, je compte bien rentabiliser très vite mon achat."

Disant cela, il ralentit le va-et-viens de ses doigts, sans pour autant l'arrêter.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:14 (2017)    Sujet du message: I've got nothing, to gain, to lose All the world I've seen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Administration -> Poubelle Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com