Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Reconstruction

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 09:44 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
10 jours étaient passés depuis l'altercation avec Cross, 10 jours que le seigneur restait avec grand peine sur son lit, rongeant son frein et respectant les conseil de Salvagine qui prenait soin de lui, La jeune femme y mettait du sien mais malgré toutes ses attentions il craquait, devenir dépendant de quelqu'un, être nourri, cajoler et traiter comme un impotent le rendait hors de lui, mais le peu d'écart qu'il avait fait lui avait clairement fait comprendre que son état physique était trop faible.

Dormir, regarder le plafond, boire des tisanes chaudes, ces derniers jours se limitaient à cela.
Mis à part la jeune femme, Il n'avait que très peu vu Loki, le jeune homme se faisait discret, surement qu'il devait récupérer également de son coté.
Montferrand se demandait dans quel état il allait retrouvé l'esclave, car oui Loki n'avait plus rien d'un chevalier à présent, son état mental, le traitement de choc de Cross, ses yeux exorbités et son mental frolant la folie n'était pas celle d'un homme de garde et de loyauté.

Montferrand s'attendait à tout avec lui, sous un coup d'impulsivité il pouvait être violent ou craqué... en gros tuer ou se tuer.

C'est donc dans la nuit du 10eme jour que Montferrand ne tint plus, il se leva seul dans la nuit, Pas de Salvagine ni de Loki il en profita, avec difficulté il se redressa enfin, les blessures ne lui faisait guère plus beaucoup de souffrance uniquement une sensation de chair tendue en lui.

A pas de velour il se dirigea vers la cuisine, sorti un pichet de vin et se servit un premier grand verre, puis un deuxieme.
Qu'il était bon de boire frais et de l'alcool! Une large tranche de jambon avec une bonne caouane bien grasse, arraché de ses dents, il se dirigea vers l'extérieur torse nu, le froid de milieu d'automne le fit frissonner mais il s’adapta rapidement, l'air était vif et sec, pas un nuage un grand clair de lune, au loin le reflet sur la mer, pas un bruit a part les oiseaux et insectes de nuit.
Il était bien, certes il ne se sentait pas de courir ou de revétir une armure mais ce calme ambiant était reposant et quel plaisir d'etre sur ses deux pieds.
Montferrand se demandait ou Loki et Salvagine pouvait bien dormir mais se décida à ne pas les déranger, il descendit les marches et se promena dans la cour lentement, ses pas étaient beaucoup plus fermes et assurés, ce repos lui avait été bénéfique malgré le mal qu'il avait eu à le respecter.

Le seigneur longea ainsi ses remparts, voyant les dernières fumée de cheminée dans les hameaux de ses serfs, observant aucune activité au loin.
Heureusement, il était las de se battre.
Cross vint obscurcir ses pensées... il se demandait à quel point il avait infligé des dégats sur sa face, il n'était pas mort, car il aurait été pendu dès le lendemain, mais ce manque de réaction lui faisait craindre le pire, a moins qu'enfin il lache prise.

Il remonta l'escalier et se posa sur une margelle se délectant comme pour la premiere fois son verre de vin.



ordre : peu importe
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 12:12 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Depuis cette fameuse journée, il s’était écoulé dix jours et pendant ce laps de temps, Loki resta allongé, se nourrissant bien sur, et reprenant du poil de la bête . Il ne se levait que très peu, il voulait guérir au plus vite, oublier ces marques sur son corps, et la douleur. Sa jambe allait beaucoup mieux déjà, il ne boitait plus. Son anus, était presque guérir. De légère déchirure, il lui fallait encore du temps, ça saignait parfois, mais pas abondamment, il faisait son possible pour ne pas soliciter son derrière et ainsi guérir. Son nez avait reprit une couleur décente, sa cuisse portait les cicatrices encore fraiches des coups de poignards de Cross ainsi que ses fesses. Mais la douleur était moindre, et déjà quand il se regardait, il souriait, ça lui faisait oublier une partie de sévices subit. Physiquement ça allait. Mentalement, ça laissait à désirer. Loki n’était pas encore remit, il essayait tant bien que mal, mais ça lui arrivait de craquer, et de pleurer encore de s’énerver pour rien, de rager même tout en sachant que Montferrand ne le verrait surement plus comme un chevalier, qu’il avait touché son rêve, du bout des doigts pour l’abandonner aussitôt. Parfois même il sentait encore les mains des gardes sur lui, un liquide chaud entre ses cuisses, alors qu’il était propre et bien toiletté. Il se sentait toujours sale. Il avait toujours son teind maladif, mais il voulait toujours faire bonne figure aussi alors il se forçait. Sortait un peu pour prendre l’air. Se mettait près du feu parfois, mais restait la plupart du temps allongé. Il mangeait, plus par nécessité que par faim. Mais il fallait qu’il s’entretienne, et il voulait aussi…récupérer ce qu’il avait perdu. Il voulait retrouver son rêve…et il savait que ça prendrait du temps.

Il faisait quelques crises d’angoisses, mais il essayait de les maitriser comme il pouvait. Ce qui parfois pouvait s’avérer difficile. Son mental était fragile, mais il essayait de tenir le cap comme toujours. Il sursautait parfois pour un rien, mais se rassurait bien vite. Malgré son état, il voulait que quand Montferrand le voit qu’il ne se doute de rien, alors il se préparait comme il pouvait. Parfois, il lui arrivait de se faire du mal, à lui-même pour oublier d’autres douleurs. Et d’un certain coté, ça lui faisait du bien. Il lui était arrivé plusieurs fois d’attraper une lame et de la faire glisser sur sa peau, se saignant, la douleur le sortant juste assez de ses cauchemars pour le faire oublier. Ça avait été un geste inconsidéré au début. Il avait fait ça dans un mouvement de rage, et finalement, il recommençait parfois quand c’était trop pour lui et qu’il se sentait défaillir, il préférait ça que de faire n’importe quoi, de faire du mal à n’importe qui. Après cet acte en général, il se sentait mieux…C’était beaucoup dire, mais ça lui faisait oublier ce que Cross avait réussi à accomplir. Bien sur, il désinfectait tout ça, et les recouvrait de bandages. Il avait été assez blessé pour risquer une infection.

Après ces dix jours, il sortit de sa chambre, un air impassible sur le visage. Il attrapa des fruits, et en mangea. Il ne voyait personne, alors il se disait qu’ils devaient dormir. Peu importait. Comme à son habitude il allait faire un tour dehors, ça lui permettait de prendre l’air, et de reprendre un peu de couleur aussi. Ce qui était bien difficile pour lui mais bon.

En sortant, il ne s’attendait pas à voir Montferrand, et il sursauta, en voyant l’ombre, mais il sourit. Il allait mieux alors ? c’était tant mieux. Comme il se l’était promis, il fallait que tout se passe bien avec Montferrand, il ne voulait rien montrer de sa faiblesse. Alors il s’avança :

-Je vois que vous allez mieux, c’est un réel plaisir. Ne devriez vous pas vous couvrir un peu ?

Mais il reconnaissait bien là Montferrand, à se balader nu ou torse nu dans sa demeure. Bien sur ça ne dérangeait pas Loki le moins du monde. Il leva la tête, et regarda la lune. Il ferma les yeux quelques secondes, il faisait bon. Un calme…qui le soulagea mais il y avait quand même une certaine tension dans son corps. Il avança et marcha un peu dans la cours. Revenant vite face à Montferrand :

-Il fait plutôt bon, ce calme…c’est très agréable.

Ce fut surement les deux plus longues phrases qu’il avait prononcé en dix jours, mais pour tout dire, le silence l’oppressait un peu, alors il parlait, même si personne ne lui répondait au final, mais ça lui permettait de se sentir bien. Au clair de lune, il détailla son maitre et sourit de nouveau. Une vue bien agréables pour lui faire oublier ses maux. Il hésita à s’asseoir. Il n’était pas totalement guéri, mais il pouvait se le permettre non ? Il regarda la marche, puis se posa dessus. Une légère douleur le fit se raidir, mais il se posa quand même et a son grand soulagement, pas de saignement, pas de douleur violente. Une douleur plus que supportable. Il allait vraiment mieux physiquement et c’était un réel bonheur de ne plus voir autant de marque sur lui. Bien sur il y avait toujours les cicatrices…Mais se savoir en bon état le rendais déjà plus serein.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 18 Nov - 12:47 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Les jours passaient. Hormis deux fois, nul ne s’était aventuré vers el château. Les deux fois en question, c’étaient des serfs. A chaque fois, Salvagine les avaient surpris bien sur le pont levis. L’air non engageant de la jeune femme les avaient dissuadés de tenter de s’approcher plus avant. Ils avaient juste déposé une volaille fraichement tuée et s’en étaient allés sans demander leur compte.  
Pendant ces jours, elle rongeait son frein. Les deux hommes se refaisaient une santé et elle les veillait. Rester cloîtrée dans ce lieu ne l’enchantait guère et son caractère en était devenu maussade.  
Le visage de Loki avait repris son air habituel : pâle mais normal. Elle le voyait de temps en temps faire quelques pas. Ses contacts avec lui se limitaient à lui porter des onguents, des potions pour l’aider à s’apaiser et de la nourriture.  
Elle passait ses journées à veiller Montferrand. Les premiers jours avaient été assez indécis quant à son état : beaucoup de moments où il avait perdu connaissance, le pouls faible… C’était sans doute ce qui lui avait permis de survivre : au moins, il ne bougeait pas. 
Aucun des deux hommes n’avait été épargné par la fièvre et les cauchemars. Hormis le temps de courir à la rivière pour les feuilles de certaines plantes, elle n’avait pas quitté leur chevet. Allant juste épier sur les remparts.  
Au soir du dixième jour, elle rentrait de sa cueillette nocturne et rapide. Une ombre qui hantait les lieux la fit tressaillir. Elle se reprocha d’avoir abandonné le château et d’avoir laissé une personne y faire irruption. C’est en colère contre elle qu’elle y pénétra tel un brigand expérimenté. Quelle ne fut pas sa joie lorsqu’elle reconnu la silhouette du Seigneur, pas bien assurée ni droite, mais enfin c’était bien lui, assis en haut du perron.  
Sans attendre, elle franchit le pont levis en courant, le rejoindre au plus vite… 
  
 
Je suis heureuse de vous voir enfin en meilleure forme.  
  
Elle s’approcha de lui, ses traits étaient encore tirés mais son visage semblait bien, et la présence du verre en disait long. Elle en sourit. 
  
Je peux mettre à sécher ce que je viens de ramasser. A priori, vous n’en aurez plus besoin.  
  
Elle n’osait pas lui sauter au cou de peur que ça ne le fasse vaciller ou ne lui relance ses blessures, même si celle-ci étaient désormais bien refermée. Elle restait hésitante devant lui. 
  
En tout cas, c’est bien que vous ayez été assez raisonnable pour attendre avant de vous lever. Tout va revenir très vite comme avant. 
  
Elle ne pouvait détacher son regard du sien, brûlant d’envie de lui saisir les mains et de l’entraîner hors de ces murailles. A son tour d’être patiente, encore quelques jours avant de pouvoir aller hors de ce sinistre château avec son amant. 
  
Elle entra déposer sa récolte, se saisit aussi de vin, de miel et de quelques épices. Elle mit le tout à chauffer et répartit le tout dans 3 gobelets… si jamais Loki arrivait… Sans plus attendre, elle saisit une épaisse peau et rejoignit Montferrand. 
  
Pas la peine d’attraper le mal. Vous êtes encore trop faible pour lutter contre le froid. 
  
Elle l’enveloppa dans cette peau. Ne lâchant son regard, tout à sa joie de l’avoir retrouvé.  
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 10:44 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

alors qu'il prenait l'air des bruits de pas se firent entendre dans son dos, il tressaillit et regardât celui qui arrivait ainsi, c'était Loki, sa démarche était toujours la même, démembrée et pas assurée, mais il semblait moins boité et le son de sa voix était certes toujours aussi serré mais avec une tonalité moins folle que ces dernier temps.
Son attitude était toute autre et lui aussi semblait se remettre doucement.
Celui ci conseilla à Montferrnad de se vétir un peu plus, Le seigneur se contenta de le regarder et de lui sourire au clair de lune, il ne voyait pas trop son visage dans l'obscurité, et ca l'aidait à ne pas éprouver ce dégout qu'il ne pouvait combattre à la vue du jeune homme, mais là dans le noir et dans ce calme c'était différent, comme s'il en s'était jamais rien passé.

Il écouta la réflexion du jeune homme sur le calme et répondit
oui... c'est vraiment apaisant, comme s'il ne s'était jamais rien passé et qu'il ne se passerait jamais rien... c'est qu'on...... on en a vu depuis quelques temps...
Un grand flot de tristesse lui remonta à la gorge repensant en un éclair à tout... son enfant, le viol de Loki, son chien, son oeil, les attaques... ca avait été épuisant.

Salvagine apparut également, comme à son habitude, furtive, et aux aguets. Elle arriva en courant dans la pénombre s'approchant du seigneur et bavardant comme jamais, visiblement heureuse de voir Montferrand sur pied.
Elle lui confirma de le voir, et elle était heureuse, ca faisait plaisir car elle ne livrait jamais beaucoup ses sentiments, ses derniers jours où elle avait dut veiller sur eux avait dut etre pénible pour une fille aussi dépendante de son indépendance.

oui en effet, je vais bien mieux, j'imagine que tes soins y sont grandement pour quelque chose, malgré le gout amer de tes tisanes je te remerciement du fond du coeur, je ne serais surement plus là si tu n'avais pas veiller sur moi
elle ignorait complètement Loki mais il commençait à prendre l'habitude de l'écart entre ces là.

tout en lui souriant et buvant une gorgée de vin et répondit
oui fais donc séché, sait on jamais le plus tard possible on en aurait peut etre besoin zehahah
il porta sa main sur la joue de Salvagine et la caressa tendrement

Oui il avait été raisaonable même s'il n'avait guère eu le choix, ses forces l'avaient complètement abandonnées et il avait beaucoup de tro ude mémoire sur ces derniers jours mais bref, sans péter la forme il se sentait apte à bouger normalement.
Salvagine remonta dans le chateau puis revint une peau et des verres contenant surement une de ses mixtures.

Elle enveloppa le seigneur dans la peau, il eu un frisson de cet effet chauf froid mais c'était agréable, en effet sa température devait descendre depuis qu'il étai dehors et a chacune de ses respirations, la buée était visible, Loki lui restait assis restant muet mais attentif.

Montferrand prit la main de salvagine et la regarda avec tendresse, son pouce caressa le dessus de sa main avec envie et reconnaissance et lui signifia en la tirant un peu vers le bas de s'asseoir auprès de lui. Lorsqu'elle le fit, il écarta son bras et l'enveloppa avec lui sous la peau de bête

on est bien là.... au calme... ça fait du bien...
Il la regarda et l'embrassa tendrement sur les lèvres pusi se tourna vers Loki

restes pas là comme un chien battu... viens donc près de ton seigneur, le vrai...
Il écarta son bras droit poru inviter Loki contre lui également, viendrait il ou pas il n'en savait rien mais un peu de paix à cet instant lui faisait le plus grand bien

à l'aube nous irons tous les trois en ville, mon chien me manque et c'était un bon gardien, je compte m'en acheter un nouveau voir deux, nous ne pouvons pas nous permettre de veiller jour et nuit sur une éventuelle attaque. Nous en profiterons pour prendre la température et les ragots de ce qui peut se dire en ville... si le centre du royaume est au courant des récents évènements...ca permettra de savoir à quoi s'attendre et par la même si ma tête est mis à prix. on achètera de nouveaux habits, de quoi
se nourrir convenablement pendant cet hiver qui risque d'être rude, bref... nous irons nous faire plaisir enfin... nous le méritons bien pas vrai....


Tendrement il serra par les épaules Loki et Salvagine contre lui, respira profondément en regardant le ciel et les étoiles, heureux d'être encore là et en vie [/color]


ordre: peu importe
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 15:38 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Tout heureuse de le retrouver en aussi bonne forme que possible, elle en avait négligé les à côtés. Soudain, elle s’aperçut de la présence de Loki. Comment ne s’en était-elle pas rendu compte plus tôt. Enfin, elle profitait de cet instant de retrouvailles. Que c’était enfin bon de ne plus avoir à craindre de le retrouver mort ou impotent comme ses blessures et son état le laissaient à penser. 
 Elle savourait sa présence. Au calme profitant enfin d’un baiser de lui. Même si Loki était là, elle tentait de ne pas en tenir compte et se blottit tout contre lui.  
A l’annonce du programme de la journée, elle tressaillit et fit grise mine. Ne dit rien dans un premier temps. Se figea. Son malaise augmentait peu à peu. Depuis son arrivée, elle avait toujours réussi à éviter cette sortie, comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Rencontrer du monde n’était pas ce qu’elle préférait. 
  
Vous ne pensez pas que c’est trop tôt pour vous ? 
  
Elle se hasarda à trouver cette excuse, et d’autres, comme sa bonne mine... ses blessures récentes... son air de corbeau blanc…  tout en se doutant bien qu’il n’était pas dupe.  
  
 
Je… Je préfère ne pas avoir à y aller aussi… 
  
Même si elle s’était promis de ne pas le lâcher d’une semelle, cette proposition et l’idée de le suivre jusqu’à la ville était au dessus de ses forces. Et puis en ville, beaucoup de mauvaises rencontres étaient possibles : Montfaucon, le Chambellan, d’autres Seigneurs qu’elle avait fui… Impossible de le suivre dans ce projet.  
Et puis un chien, on voyait bien comment les gardes s’étaient débarrassés de l’autre. Elle n’estimait pas plus la compagnie des animaux que celle des hommes. 
Le ravitaillement en vue de l’hiver : Montferrand se flattait d’avoir des serfs… Enfin rien ne trouvait grâce à ses yeux dans cette perspective.
 
  
N'y allez pas, je vous en prie.
 
  
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 21:27 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Dans la pénombre…Montferrand ne voyait pas Loki, et semblait plus enclin à lui parler, et moins à lacher des railleries…Mais Loki restait en retrait, bizarrement, il en voulait pas trop approcher Montferrand, il avait peur de craquer et de se remettre dans des états pas possible. Alors il s’était assit mais à bonne distance. Il souriait un peu, puis vint Salvagine, qui ne sembla même pas le voir. Tant mieux, ou tant pis peu importait, elle s’occupa de Montferrand le sermonnant sur le fait qu’il devait se couvrir…le calme était là. Et le cœur de Loki rata un battement, c’était fini tout ça. Il pouvait se sentir en sécurité ? en paix ? c’était ça, Cross était partit, et il ne pouvait plus le récupérer ! Loki secoua doucement la tête. Il ne fallait pas qu’il pense à cela. Mais un mouvement le laissa perplexe…déjà il détourna le regard en voyant Salvagine embrasser le seigneur Montferrand, mais quand celui-ci, lui fit signe de s’approcher tout en lui disant de ne pas faire le timide en gros…loki hésita…Ce contact, c’était celui qu’il avait voulu depuis qu’il était revenu. C’était tout ce qu’il avait demandé à avoir depuis son passage chez Cross…Les larmes lui montèrent aux yeux. Ça lui avait fait terriblement mal en voyant le dégout dans le regard de Montferrand et pourtant, il ne lui en voulait pas, il ne lui en voudrait jamais.
 
Loki faillit refuser, et pourtant il tremblait légèrement. Il avait envie de se blottir contre son maitre de s’accrocher à lui comme si sa vie en dépendait. De toute ses forces de se consoler contre son corps…Il avait tellement manqué de cette chaleur humaine. En revenant, il avait eut droit à du dégout, du doute, de la colère . et maintenant que la pression retombait…Il avait enfin droit à ce qu’il voulait, et pourtant, il voulait se l’interdire. Mais son corps avait des besoins, et pour réparer son esprit fragilisé, il avait besoin de ça. Il avança doucement essayant de retenir ses larmes…puis il fut enfin contre Montferrand. Contre son corps. Loki n’écouta pas la suite. Non seulement, il était contre Montferrand…mais celui-ci, ressera sa poigne autour de ses épaules. Le cœur de Loki accéléra.
 
Il en avait eut tellement besoin. Il posa une main sur ses lèvres pour ne laisser échapper aucun bruit. Puis quand il sentit qu’il n’y avait plus de danger qu’il fasse de bruit, il resta contre lui, il ne tremblait pas, il ne bronchait pas. Son visage semblait inexpressif, pourtant les larmes roulèrent sur ses joues. Cette chaleur, il avait envie de se coller encore plus contre Montferrand. Mais il ne bougeait pas, il n’écoutait rien, il essayait simplement de se contenir, d’une main, et d’un geste rapide, il essuya ses larmes, et soupira longuement appréciant le contact le voulant le plus possible. Il s’était sentit seul pendant ces derniers jours. Peut être était ce seulement à cause du moment d’accalmie. Mais Montferrand lui faisait un énorme cadeau en le prenant contre lui ainsi.
 
-Elle a raison nous devrions peut être attendre…pour les réserves peut être devrions nous demander aux serfs…
 
Il ne savait plus trop comment agir…Mais il fini par se taire, s’excusant. Il n’était plus vraiment, le Loki qui pouvait donner des conseils et s’excuser, ou donner son avis. Il avait peur de le mettre en colère, peur de le dégouter encore, peur de se faire encore jeter. Alors il préféra garder le silence. Il ferma les yeux, et resta contre Montferrand appréciant ce contact dont il avait trop souvent manqué.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 21 Nov - 03:57 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

qu'il était bon d'avoir les deux seules personnes qui lui tenait réellement à coeur contre lui, le silence de la nuit et les quelques paroles échangées.
Bien entendu, Salvagine mit tout son coeur à éviter cette balade, et étrangement le silence de Loki de Loki se rompit pour suivre les réserves de la jeune femme, mais tout deux devaient bien savoir que Montferrand était têtu comme une bourrique.
Autant la réticence de salvagine ne l'étonnait pas autan celle de Loki un peu plus, il n'avait jamais émis de réserve à le suivre de partout, c'était étonnant, habile Montferrand poussa un peu plus son étreinte sur les deux anciens esclaves, caressant leurs épaules

ainsi... vous ne voulez pas accompagner votre pauvre seigneur blessé chercher un nouvel animal de compagnie... soit... j'irais seul... moi qui comptait vous faire quelques petites surprises...

Il se rendait compte du coté un peu enfantin de ce qu'il venait de dire, mais il n'était que franc par rapport à ce qu'il avait en tête, il savait très bien qu'il n'allait pas en ville pour acheter des vivres, il avait ses serfs, des épices de nouveaux produits, un ou deux chien et faire plaisir à Loki et Salvagine, ne pas aller ne ville sur la défensive, prendre les échos du royaume, faire ses achats et partir, il n'aimait guère la ville lui aussi de toute manière.

je n'en aurais pas pour longtemps ... vous n'aurez qu'à m'attendre içi alors, je ne peux plus vous forcer de toute manière...et je n'ia pas envie qu'il vous arrive encore une catastrophe en vous impliquant dans une chose que vous ne voulez guère.... tant pis...
Il déposa un baiser sur le front de chacun et se releva, il n'était pas encore remit totalement, la totalité de sa force brute n'était pas là mais il se sentait bien, quoi qu'un peu courbaturé.

Sans un mot il se dirigea vers l'écurie et commença à arnacher les chevaux à sa cariole


ordre : peu importe
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 23 Nov - 13:31 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Elle était soulagée de ne pas avoir à aller en ville. Par contre ce qui l’enchantait moins c’était de devoir le laisser partir seul puisque Loki, d’habitude si heureux et prompt à suivre Montferrand partout, avait également décliné l’invitation. Décidément, Cross avait laissé des traces autres que physiques. Montferrand décidant d’y aller seul ne la rassurait en aucun cas. 
  
Elle l’accompagna jusqu’aux écuries tentant de lui avancer bon nombres d’arguments, lui demandant de remettre au lendemain… A priori, rien à faire, à gestes lents, il préparait son attelage.  
Rien à faire pour le dissuader. Que faire et comment faire ? Il n’était pas encore suffisamment remis. Elle s’inquiétait beaucoup pour lui. A bout d’argument, elle serra les poings et lui dit : 
  
Je vous accompagne, mais jusqu’à l’entrée de la ville, dans le bois avant la ville, mais je ne viens pas en ville. 
  
Faire ça lui coûtait, le nombre de personnes passant sur ces routes l’inquiétait. Elle ne connaissait pas bien les alentours de la ville mais ferait tout pour se dissimuler.  
  
Vous ferez vos affaires et vous me reprendrez au retour.  
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Nov - 19:29 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Il ne voulait pas aller en ville. En général il était le premier à y aller avec son maitre, mais là, c’était impossible pour lui. La peur lui tenaillait le ventre, et s’il recroisait Cross ? ou même seulement sa garde ? Non Loki n’était pas prêt à ça. Absolument pas, et il ferma fortement les yeux pour oublier ces pensées. Même s’il l’avait voulu…non décidément, il n’était pas encore prêt. Un rien l’effrayait, il ne voulait pas que Montferrand voit son état de faiblesse mental. Hors de question, alors il ne valait mieux pas le suivre en ville. Parce que Loki serait surement terrorisé, ou apeuré de voir Cross ou ses chiens se balader. Leur raillerie, raisonnait encore dans sa tête. Il regarda Salvagine aller vers Montferrand. Mais il n’était déjà plus là. Il tremblait légèrement, il fallait qu’il se calme. Il jouait nerveusement avec son vêtements, et sa respiration s’accélérait. Non non. Il inspira profondément, et ferma les yeux. Ça c’était incontrolable…et il n’y pouvait rien, il avait toujours été sujet à des crises d’angoisses quand trop de choses, trop de sentiments se mélangeaient dans sa tête mais parfois il arrivait à les éviter, et il essayait à cet instant. Se focalisant sur les pas de Montferrand et de Salvagine, leur parole qu’il entendait à peine .Il essayait de penser à des choses positives. Mais non, encore une fois il se laissa submerger, mais avant que cela n’arrive il décida de rentrer.

Pas question qu’il voit ça. Il se leva tant bien que mal, manquant de tomber, et rentra, retrouvant la chambre de la rousse, sa nouvelle chambre d’ailleurs. Il passa nerveusement une main dans ses cheveux, alors que les larmes lui montaient aux yeux.

Il regarda autour de lui, puis attrapa un des draps qu’il prit contre lui, avant de se mettre dans un coin. Il ferma les yeux, et tenta de se calmer comme il le pouvait. Pensant à des choses et d’autres. Mais pleins d’autres choses lui venaient en tête. C’était terrible. Le principal, c’était que personne ne le voit dans cet état. Il prit du temps, beaucoup trop de temps à se calmer, il regarda un de ses bras lacéré, et il appuya simplement dessus. La douleur le sortit peu à peu de son état, du sang imbiba peu à peu le bandage par-dessus…mais il se calma. Son cœur ralentit, tout comme sa respiration bien que tremblante. Il sourit et essuya les quelques larmes au coin de ses yeux. Il avait besoin de redevenir confiant, de mettre ça dans un coin de sa tête, il ne pourrait jamais l’oublier, mais au moins en faire abstraction. Il voulait retrouver sa place. Calmé, quoiqu’encore tremblant, il se leva et déposa le draps avant d’aller dans la salle d’eau pour désinfecter tout ça, et mettre un bandage par-dessus. Une fois fait, il baissa sa manche et passa de l’eau sur son visage en soupirant.

Au fur et à mesure ça passait. C’était tant mieux. Il s’étira. Après ça il était épuisé. Il alla dans la salle du banquet et se mit près du feu . Il ne le regarda pas, du moins, il en fit une distraction. C’était apaisant, il préférait que Montferrand et Salvagine s’en aillent, pour revenir plus tard. Autant dire que moins ils étaient là, plus il pouvait essayer de s’endurcir, de craquer pour mieux se reprendre. Il ne voulait pas de témoin, il ne se rappelait que trop ce regard dégouté de la part de Montferrand et il ne voulait plus le voir. C’était douloureux, humiliant et terriblement insultant pour lui . Il avait fait pas mal de choses mais il avait toujours été fidèle à Montferrand, et tout ce qu’il voulait, c’était le rendre fier…C’était l’unique chose qu’il voulait.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 02:39 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Montferrand finissait bien décidé l'arnachement de son cheval sur la cariole seul, ainsi il irait seul, pas de problème avant l'achat de Loki et Salvagine c'était le cas non?
Il avait subit bien plus cette dernière année que lors de toute sa vie et pourtant... savoir ce qui se disait e ville était essentiel, pour pouvoir prévoir une attaque ... ou un emprisonnement... ou pire...

Il terminait le travail à la lueur de l'aube et de l'humidité qu'elle appportait, Il vit La silhouette de Loki remontée dans sa chambre et il ne put s'empêcher de serrer les poings et la bride, était il devenu un sale couard? l'utilité du jeune homme tourmenté devenait de plus en plus dangereuse, pour la première fois il avait décliné de suivre son maître, et bien soit il n'aurait rien! la non reconnaissance l'emportait sur le dégoût à présent, il avait espéré que le jeune homme finisse comme à son habitude par céder et accompagner fièrement son maître mais ce Loki là était mort semble t il, laissant place à une âme en peine violée et torturée, torturée aussi bine physiquement que mentalement.

Seul Salvagine semblait tourner et virer, hésitante, pourtant au contraire de Loki son désamour pour ce lieu était connu de tous. Peut être ne ferait il pas le trajet seul? après tout peu importe, il était décidé et rie nne le ferait changer d'avis, elle devait le savoir.

La jeune femme finit par le rejoindre dans l'écurie, elle ferait l'ultime effort, celui de venir à l'entrée de la ville, était ce par pitié ou inquiétude de laisser son amant seul ? aucune idée, mais cet effort lui réchauffa le coeur, il se tourna vers la jeune femme, l'embrassa sur les lèvres doucement.

j'apprécie cet effort, soit en sûr mais tu n'as pas à t'inquiéter, il est encore trop tôt pour que Cross sorte en ville le visage tuméfié, quand à sa garde seul sa personnelle est aussi tordue que lui ... je ne serais pas long crois moi...

Le seigneur remonta rapidement dans ces quartiers pour s'habiller, le plus noir possible et couvrant le plus possible son corps, emballé dans sa cape, il en descendit une pour Salvagine également. Lorsqu'il passa devant la chambre dite de la rousse il eu une pulsion... sortir Loki de là, par la force et le trainer avec lui.... mais non... inutile de forcer, et il devenait dangereux dans cet état mental.
Dégouté et rageux il se contenta de cracher devant la porte tentant de maitriser avec succès son agressivité et impulsivité.

Le convoi était prêt, il aida Salvagine en tendant la main avec une légère courbette amusée pour la faire monter et la suivit, il grimacat quelque peu en soulevant son corps, mais tenta de cacher cela tant bien que mal, non il n'était pas encore totalement remis, il faudrait faire attention.
Il claqua sur les rennes et fit partir le convoi à bonne allure, espérant être le plus tôt possible en ville, il se tourna une dernière fois vers la forteresse l'esprit pas tranquille à laisser Loki seul ainsi.

Il ne parla pas beaucoup le long du trajet avec Salvagine, calculant ce qu'il avait à acheter, et ne cherchant pas à la rassurer, ce serait inutile, faire vite était plus judicieux et elle apprécierait sans aucun doute de la faire courte, il ne se contenta que de lui envoyé quelques sourires, lui prendre la main et lui demander de temps à autre comment elle allait. Se montrant avec volonté le plus rassurant possible


ordre: Loki (pour la suite de son tourment s'il y a) ou Salva (attitude pendant le trajet et le départ)

suite: http://royaumes-des-supplices.vraiforum.com/t1308-Par-del-les-mers.htm#p115…
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 04:01 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Ils étaient partit…Loki les avait entendu, et il était sortit de sa chambre pour aller vers le feu, s’asseoir devant. Pensif mais calme, la chaleur du foyer le réconfortait quelque peu. Mais il réfléchissait encore trop. Il avait les yeux rivés sur la cheminée. Un silence…qui lui était pesant. Pendant un instant il regretta de ne pas avoir suivit son maitre. Lui en voudrait il ? après tout, Loki l’avait toujours suivit partout. Seulement là, il ne s’en sentait pas le courage. Il n’avait le courage de rien de toute façon. On lui dirait d’aller voir les serfs, il n’était même pas sur de pouvoir y aller seul. Pour tout dire, il ne servait pas à grand-chose pour le moment. Il fallait qu’il se fasse violence déjà pour sortir de la chambre de la rousse. Mais il avait peur de tomber sur Cross, chaque fois qu’il regardait vers l’extérieur. Il avait peur que le même schéma se reproduise, qu’on vienne le chercher sur les terres de Montferrand, qu’on le torture de nouveau.Bien sur, à côté de Cross, les tortures de Montfaucon étaient un cadeau. Il ne craignait pas beaucoup cet homme. Le seul qui le hantait était Cross avec son rire, et ses manières. Cet homme avait réussi à détruire ce qui restait de l’homme fier qu’avait été Loki. Pour le peu de temps ou il avait fait ce que Salvagine lui avait dit…Elle lui avait dit de croire en lui, il l’avait fait, et pour cause….pendant un jour il avait été fier de se balader en tant que chevalier de Montferrand. Une journée….Mais à croire que Cross adorait détruire Loki. C’était une certitude même. Loki était quelque peu agité, puis une idée bien désagréable lui vint en tête.
 
Et si Montferrand finissait par le remplacer ? ou le revendre ? parce qu’il ne servait plus à grand-chose. Son cœur rata un battement, alors que ses yeux étaient rivés sur les flammes. Loki se mordilla la lèvre, puis posa une main sur sa poitrine. Rien que ça lui déchirait le cœur. Montferrand n’aimait pas les hommes couard…il le lui avait fait comprendre en le corrigeant dans la salle d’eau, ou même après le départ de Cross.
 
Il se leva, et attrapa de quoi se couvrir…Puis alla dans sa chambre et regarda sa veste noire….qui était là. Il adorait la mettre auparavant, puis pour la protéger ne pas l’abimer il avait cessé de l’enfiler…Mais c’était des souvenirs. Il se la trimballait depuis bien longtemps. Il l’adorait parce qu’elle lui rappelait de bonne chose. Mais là, elle ne suffisait pas malheureusement. Il s’en sentait même indigne. Il se couvrit donc chaudement, puis sortit. Le froid fouettant son visage. Ça lui fit le plus grand bien. Puis il s’avança, et regarda le puis. Pendant un instant, il se dit que sa place était peut être au fond de ce trou avec la nuque brisée, au moins, plus rien ne viendrait le tourmenter. Mais Montferrand serait surement en rage de voir que Loki avait carrément laché l’affaire pour se suicider. Cette idée lui passa vite.
 
Il passa devant le cabanon, et un violent frisson le traversa. Pensant aux actions de la garde personnelle et de Cross qui aurait put le tuer. Puis il s’arrêta devant le pont levis, descendu. Il pouvait aller faire un tour à l’extérieur…Mais il n’osait pas franchir le pas, pour lui, s’était le danger de sortir…Et pourtant, il faudrait bien qu’il le fasse…avec une certaine anxiété, il franchis le pas, et marcha, ramassant un peu de bois, mais son regard était perdu, il regardait partout, au moindre bruit, il sursautait, puis n’y tenant plus, son bois entre les mains, il rentra rapidement après avoir entendu du bruit dans des buissons. Il lui fallait encore un peu de temps avant de sortir du château sans avoir peur. Mais il avait trop de chose en tête, et le fait qu’on le remplace était la première. Après tout, il n’était qu’un fantome… Montferrand ne le voyait surement que comme un homme violé et détruit par tout ça. Loki lui-même se voyait comme un homme non seulement déshonoré, mais une sorte de boulet pour Montferrand, une deception ambulante. Il amena le boit à l’intérieur, et en mit dans le foyer. Il avait besoin de sommeil…
 
Il retourna dans sa chambre, et se mit bien au chaud sous les peaux. C’était réconfortant…Mais le froid lui rappelait ses contrées lointaines, qui lui manquaient terriblement. Ses parents…son passé…son frère. Au lieu de penser à ça, il préféré trouver le sommeil. Si au début, il fut agité par de nombreux cauchemars dont loki n’arrivait pas à sortir, lui tirant parfois quelques paroles, ou gémissements de douleurs, un sanglot, ou parfois un geste brusque, ses cauchemars finirent par le laisser en paix pour le laisser se reposer. Endormi, il avait l’air déjà plus tranquille. Il l’était avec un sommeil sans rêve. En tout cas il profitait de la chaleur des peaux, et du réconfort que ça lui apportait. Épuisé, il attendrait le retour des deux personnes. Puis sortirait il peut être de sa chambre.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 10:56 (2014)    Sujet du message: Reconstruction Répondre en citant

Malgré son appréhension de s’approcher de ce lieu, elle prit place aux côtés de Montferrand. L’attelage passa les douves et s’éloigna du château. Elle avait souvent espéré, depuis cette quinzaine de cette balade avec Montferrand, mais ne l’avait pas imaginée ainsi. Elle se contentait de garder l’œil aux aguets, attentive à tout mouvement. Du coin de l’œil, elle voyait bien que le Seigneur encaissait difficilement les chaos de la route et qu’il faisait tout pour les dissimuler. Elle profitait des moments où leurs mains se frôlaient.  
Bientôt, elle se redressa apercevant les premières indications de la ville. Montferrand cessa le convoi. Avant d’en descendre, elle lui prit le visage dans ses mains : 
  
Promettez-moi de ne rien faire d’inconsidéré… Promettez le moi ? Et prenez soin de vous. 
  
Très inquiète, elle prit néanmoins le temps de l’embrasser longuement et d’attendre sa réponse.
Enfin, elle disparut derrière un taillis assez épais. Nul ne pouvait l’apercevoir depuis la route. Il aurait vraiment fallu se mettre à fouiller pour la débusquer. Elle attendit tapie dans ce lieu. L’attente bien sûr lui parut terriblement longue. Elle sursautait à chaque bruit d’attelage. Enfin de loin, après ce qui lui avait paru une éternité, elle reconnut le chariot de Montferrand. 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:34 (2017)    Sujet du message: Reconstruction

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com