Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nouvelle tête, nouvelles embrouilles
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 03:17 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Loki apparu tel un fantôme hantant les lieux de son teint livide, qui tant bien que mal descendit les marches au rythme qu'il pouvait et s'exécuta à lever le pont levis, quand se dernier fut fermé, l'excitation de cette arrivée était encore marquée par les aboiements des chiens qui venaient de comprendre où était leur nouveau lieu de vie. Salvagine ne parlait plus, la muette restait en place les yeux quelques peu rougis et la nuit tombait lentement.

Il observa Loki du haut de la carriole, s'activant à récupérer les marchandises, il le regardait du mauvais oeil, couard qui avait voulut resté dans la forteresse! il serra le poing mais ses pensées furent interrompues par la descente subite et bille en tête de Salvagine, il n'eut pas le temps de la retenir que ni une ni deux elle montait les escaliers menant au rempart, il la regardat s'y poster avec un pincement au coeur, furieux contre tout il regarda Loki qui menait les besaces dans la salle des banquets, puis forcément c'est sur la nouvelle qui jeta un regard furieux.

tu attends une invitation?? fais donc comme Loki et portes tout ça là haut!!
Il descendit de la carriole et grimpa à son tour vers les escaliers que la jeune femme venaient d'emprunter pour la rejoindre, avec une boule au ventre.
le seigneur arriva à sa hauteur et déposa sa cape sur les épaules de Salvagine, la refermant en posant ses mains sur son ventre et lui déposant un baiser dans le cou.

mais que dire? se dire désolé d'avoir ramener des mauvais souvenirs? et si c'étaitaaps le cas? lui dire qu'elle n'avait pas à être jalouse... et si ce n'était pas le cas... il ne fallait surtout pas aggraver la situation.

je ... je peux comprendre ce que tu ressent mais... tu n'as plus rien à craindre... on est ensemble... non? c'est abrupt je sais... mais cette gueuse pourrait nous servir comme monnaie d'échange à Cross s'il venait à faire quoi que ce soit... et elle nous aidera aux taches de tous les jours.. j'ai envie de profiter de toi... le plus possible de ce qu'il me reste à vivre

Cette hantise d'avoir le couperet Cross qui vienne mettre un terme à sa vie était bien présent, il relacha son étreinte et se détacha de la jeune femme, descendant tristement les marches mêlé de colère contre lui même et contre tous.

Il se rendit à la salle de banquet ou il espérait voir la nouvelle et Loki se hâter à la tache, il rentra dans la pièce l'air pas commode, attrapa sa chaise la plus confortable, la placa pour être face à l'âtre, il se dirigea dans la réserve prit un large pichet de vin et s'assit le posant sur la table.
Sébastian en but de longues gorgées et fusilla la nouvelle du regard puis Loki.

bon trèves de plaisanteries, toi la saltimbanque, c'est quoi ton nom? encore si tu en as un! et t'avises pas de faire semblant de faire la muette car je te ferais parler à coup de ceinturon!
Il reporta le pichet à sa bouche, et fut incommodé, posant le pichet violemment

putain! mais Loki c'est quoi cette odeur?? Il se redressa et s'approcha de la gueuse mal frippée et s'en écarta avec dégout, elle puait! certes pas les douves mais quand même!

Gniiaa!! putain mais elle fouette! LOKI! fous la moi à poil et brûles moi ses nippes! elle put c'est pas croyable!
Montferrand se rassit et se posta impérial dans son fauteuil regardant Loki et l'attitude de la jeune femme, allait elle enfin ouvrir sa bouche?



ordre: Loki > Eleo (cet ordre obligatoire) Salva quand tu veux
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 04:06 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki ne voulait pas s’en prendre plein la gueule, encore alors il rangeait activement histoire de s’éclipser au plus vite et de ne pas avoir à faire à Montferrand. Celui-ci était assit et les regardait faire, une odeur quelque peu écoeurante s’élevait dans la salle, mais Loki s’en souciait peut tout ce qui lui importait, c’était de s’en aller de la salle au plus vite. Ce qui l’intéressait, c’était de dormir, se reposer et penser à autre chose mais il fut rapidement mit à contribution, il devait déshabiller la jeune femme…encore quelqu’un qui allait le détester. Si Montferrand était déjà dégouté par sa personne la jeune femme n’allait surement pas tarder à l’être en se faisant déshabiller par lui. Il resta un moment interdit puis s’approcha de la jeune femme. Ne voulant pas empiré son cas il allait faire ce qu’on lui disait. Il s’approcha donc de la jeune femme. Vrai qu’elle sentait mauvais. Il lui lança un regard quelque peu désolé, puis il s’apprêta à poser la main sur elle, mais eut un vif mouvement de recule…Posant une main sur ses propres yeux avant de respirer un bon coup. Le contact était difficile à dire vrai. Tout le rapportait à Cross , c’était terrible. Cependant, il respira longuement et la toucha, se revoyant nu, sur la table attaché. Les cordes avaient laissé des traces, légère, mais elles étaient là, sur sa gorge ses poignets et même ses chevilles.
 
Il retira doucement les vêtements de la jeune femme, puis les laissa à terre, il alla chercher une torche, et l’alluma dans la cheminée avant de sortir avec les vêtements pour les bruler. Il aurait put le faire directement dans la cheminée, mais l’odeur se serait propagé dans la salle en plus de l’odeur de brulé. Salvagine semblait être furieuse que cette femme soit là.
 
Il laissa les vêtements brulés, puis revint, encourageant tout de même la jeune femme du regard à parler. Si Montferrand la tenait, ça ne serait surement pas pour la corriger seulement parce qu’elle restait silencieuse, mais pour ce qui c’était passé, le dégout qu’il éprouvait pour Loki, pour Cross, toute sa colère, et ça ne serait vraiment pas bon pour elle. En une phrase à peine audible, il lui conseilla de parler. quant à Loki, il ne savait pas quoi faire…Rester ? S’en aller ? faire quelque chose ? il avait tout rangé déjà…
 
Il se mordilla la lèvre gardant la tête basse, mais il préféra être hors de vue de Montferrand, et se mit dans un coin, histoire qu’il ne le voit pas, s’il voulait lui demander de faire quelque chose, il pouvait bien, mais c’était tout, Loki ne parlait pas et ne faisait rien de plus que ce qu’on lui demandait de faire .
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 07:06 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Eléonore avait plus ou moins suivit le malaise que provoquait son arrivée. Pas besoin d'être très fort en nature humaine pour comprendre qu'elle gênait. Aussi bien Loki que la femme des forêts n'appréciaient pas sa présence et cela suintait par chaque pore de leur peau. Etaient ils tous les deux aussi éprit de leur pitoyable maître qu'ils avaient peur qu'elle le leur ravisse ?
Elle pouffa à cette pensée tout en obéissant aux ordres. Elle se laissa glisser hors de la charrette et commença à transporter les victuailles, suivant silencieusement Loki.
Elle essayait de se remémorer chaque couloir ou pièce entrevue. Elle n'aimait pas cette forteresse d'une tristesse à en préférer les douves !
Une fois la carriole vidée, elle se retrouva dans la grande salle à vivre, son nouveau seigneur vidant une carafe de piquette certainement, comment pourrait il avoir plus de gout que cela ?

Il se plaignit de son odeur, elle fronça les sourcils. Ne venait il pas de lui faire charrier un thon ? Croyait il que cela pouvait sentir autre chose que la marée...Mauvais qui plus est vu ses choix en la matière !

Lorsqu'il ordonna à Loki de la deshabiller et de bruler ses vêtements, elle faillit émettre l'idée de le faire elle même mais se ravisa. Il n'avait pas l'air commode.

Eléonore pu voir toute la gène dans le regard de Loki ainsi que dans ses gestes. Il était doux, essayant de la toucher le moins possible. La tête haute, droite comme un "i", la jeune femme se laissa docilement dévêtir, le regard dans le néant, essayant de ne pas y penser, frémissant légèrement au contact du jeune homme. Lorsqu'il eut fini, juste avant qu'il ne les jette au feu, elle lui sourit poliment, comme pour lui dire de ne pas s'en faire, que ce n'était rien. Mais l'avait il vu ?

Elle ne fit pas un seul geste pour se cacher des regards, offrant son corps d'albâtre aux formes généreuses et parfaites aux regards, comme étant bien loin de tout cela, le port droit toujours aussi parfait.

De face il ne remarquerait pas la marque au fer rouge qui ornait le bas de ses reins, sur sa hanche droite. Elle ferma alors les yeux, le destin était parfois bien joueur.

"Eléonore, je me nomme Eléonore...Ou comme bon vous plaira,Seigneur de Montferrand."Sa voix mélodieuse chantait dans un délicat accent au saveur du sud, ses "r" roulant doucement dans sa bouche aux lèvres rosées à peine entrouvertes. Elle n'avait pas adressé ses premiers mots à son seigneur, mais à Loki, le regardant du coin de ses grands yeux bruns luisant à la lumière des flammes. Pourtant elle mima une courte révérence envers son maître comme si tout lui était adressé.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 12:06 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Elle fit celle qui ne l’avait pas entendu venir et apprécia ce geste. Elle apprécia également la cape sur ses épaules, l’air devenait frais. 
Maladroitement, il chercha des paroles réconfortantes. Ça calma un peu ses peurs, peut être irraisonnées. Enfin l’avenir le dirait bien.  
  
 
Je m’étais habituée à vous et à Loki, et là… 
  
Elle le regardait dans les yeux. Oui, Cross pouvait être la solution vis-à-vis de cette intruse, mais aussi la cause de la perte de Montferrand. Elle n’osait pas lui demander de partir loin d’ici, trouver une terre isolée et hospitalière. Elle était sûre que ce serait la solution cependant il semblait tellement tenir à cette forteresse et de ses possessions alentours malgré les voisins indésirables. 
 Elle l’écouta attentivement et lui avoua franchement : 
  
Je vous en veux quand même un peu, c’était imprévu, mais j’arriverai de m’y faire. Je reste un peu ici et je vous rejoins en bas. 
  
Effectivement, sa colère était là, mais pas forcément tournée que contre lui, après tout, il était chez lui et à ce titre faisait ce que bon lui semblait, elle n’avait rien à y redire, elle le savait. Mais en si peu de temps, un mariage, heureusement raté, une nouvelle intruse dans la forteresse… ça faisait beaucoup. 
Elle le rappela alors qu’il redescendait les marches : 
  
Merci pour les cadeaux, je n’ai jamais rien vu d’aussi beau. 
  
Elle resta là un moment, serrant toujours son bijou dans ses poings, ne cessant de scruter l’horizon que pour mieux le regarder. Lorsque la lumière du crépuscule fut insuffisante, et que le froid commençait à l’ankyloser, elle redescendit. En passant, elle voyait Loki s’affairer à brûler les affaires de la femme. Ainsi, elle n’était pas capable de le faire. Elle resta sur le seuil de la porte au moment où elle paradait nue devant Montferrand. Son regard se fit noir : le corps de celle-ci avait des formes de matrone, un signe ornait ses reins, elle n’arrivait pas à le décrypter. 
Une voix sortit de ce corps laiteux. Immédiatement elle perçut dans l’intonation une arrogance et une suffisance hors du commun. Si elle ne l’avait pas déjà autant détesté, son ton lui an aurait donné une raison plus que nécessaire. Tout était exécrable en elle.  
Loki avait auparavant murmuré quelques mots à la femme. Salvagine ne savait pas sur qui jeter son regard le plus sombre : sur Loki prévenant comme à son habitude, ou cette espère de… de… Elle ne trouvait aucun qualificatif satisfaisant pour la nommer et puis cet accent ou plutôt cette façon de s’exprimer et cette attitude de servilité. Décidément, rien ne trouvait grâce. Elle était fausse. Salvagine resta sur ce point de vue et décida de ne plus en faire cas tout en restant en retrait dans l’ombre. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 12:36 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki s’exécuta docilement, sans un mot, décidement le fantôme blanc et traumatiser devenait de plus ne plus intriguant ... et énervant, certes il écoutait sans un mot mais où était donc partie ces ambitions que diable!! 
Tant pis pour lui ! si tel était son souhait, Montferrand aviserait comme il faudrait, alors qu'il enlevait les nippes telles des pétales, la nouvelle esclave apparut nue à ses yeux, et il fallait bien l'avouer, il n'y avait pas à se plaindre, des seins bien ferme, des hanches de jeune pouliche,  une peau aucunement marquée par des coups de fouets ou autres sévices reçus habituellement par les esclaves.
Son corps donnait envie, rien à redire, malgré son odeur et sa crasse apparente ses formes de femmes était très désirables.


Il ne la lachait pas des yeux, elle regard fuyant cherchait Loki semble t il.
Enfin sa voix se fit entendre, une voix du sud avec un accent de R roulé peu commun, le marchand n'avait pas eu tort sa voix était mélodieuse et douce. Eléonore... Eléonore...
Montferrand se redressa alors qu'elel fit mine d'une petite courbette à la fin de sa phrase.
Elle était bien docile, un peu trop même à son goût, jamais... jamais il n'avait eu une esclave si docile dès le premier jour.
Sébastian Regarda en arrière et dans la pièce, il entraperçu Salvagine sur le perron, regard noir et observant la scène et la nouvelle, elle ne semblait pas jouasse du tout.

Eleonore?? ce n'est guère un nom d'esclave ça... du moins j'en ai connu des Eléonore mais fille de seigneur....
Il s'approcha de la jeune femme, elle puait la poiscaille, avec fermeté mais sans la heurté il attrapa son bras, le soulevant en l'air pour inspecter son flanc et sa croupe. Ses seins restaient bien en place, bien fermes, sa croupe étaient bien rebondie, tout en la maintenant et la regardant avec délectation, il la fit tourner sur elle même
Soudain il la lacha, et lacha une claque sur une marque, elle était marquée! un M avec une rose! 


ET CA? c'est quoi CA??? tu t'es échappée de ton ancien maître avec tes belles ? avoues! me racontes pas de salade!!
Il lâcha le bras et agrippa une touffe de cheveux la forçant à lui faire face, il ne la lachait plus du regard plongeant dans ses yeux


d'où viens tu?? comment se fait il que tu présentes aussi bien pour une simple esclave???
Cette femme l'intriguait, sa peau immaculée, elle n'avait jamais enfanté, ses manières et sa docilité trop honnête ... tout ceci était trop beau.


Loki.... va chercher mon sceau... et fait chauffer les braises! dit il d'un ton lugubre




ordre : Eleo / Loki (peu importe l'ordre) puis Salvagine
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 06:31 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Eleonore?? ce n'est guère un nom d'esclave ça... du moins j'en ai connu des Eléonore mais fille de seigneur....

La jeune femme réprima un soupir de tristesse à entendre ces mots la rappelant à tant de souvenirs enfouis. Pourquoi ne pas avoir inventé un nom, être une autre, ne plus l'entendre et ne plus jamais se souvenir. Qu'elle imbécile de ne pas vouloir mentir et de continuer à caresser son passé pour mieux affronter cette avenir au goût de fiel !

Elle laissa échapper un petit cri étouffé lorsqu'il la saisi sans ménagement pour l'osculter comme on le fait d'une bête de somme avant l'achat. Elle sentit les larmes monter dans son regard qu'elle détournait autant que possible pour ne pas sombrer. A la claque sur son rein, elle sursauta et su que tout allait basculer.


ET CA? c'est quoi CA??? tu t'es échappée de ton ancien maître avec tes belles ? avoues! me racontes pas de salade!!


*Tes belles quoi ?* Elle ne comprenait même plus ce qu'il voulait ou ce qu'il croyait...

Lui arrachant sa crinière brune, il l'obligea à le regarder, plongeant son œil rageur dans les siens embué de larmes. Non elle n'avait pas fuit, elle ne l'avait jamais fait, elle ne savait que trop ce qui lui en couterait et n'y avait d'ailleurs jamais songé. Couardise ? Peur ? Non, juste que la place d'une femme, esclave ou Dame était toujours la même, moins de droit qu'un animal et le même avenir à peu de chose prêt, alors à quoi bon fuir ce qui vous rattrapera de toute manière ?

Quoi qu'il en soit elle paniqua, n'osant répondre de peur d'envenimer la situation, laissant ses lèvres frémissantes désespérément muettes.


d'où viens tu?? comment se fait il que tu présentes aussi bien pour une simple esclave???

Souhaitait il réellement une réponse ? Elle n'avait pas le temps de répondre, tout juste le temps de réfléchir ou de penser à ce qui allait se passer. Tant de questions et si peu de place pour une réponse. Il tirait sur sa longue chevelure crasseuse et emmelée à la limite de lui arracher le tout, la forçant à se hisser sur la pointe de ses pieds gelés. Elle tremblait de froid autant que de terreur, sentait ses doigts engourdis, sa raison à la limite de lacher. Elle ferma son regard n'arrivant plus à soutenir celui du seigneur ou tout du moins ne désirant pas le soutenir.


Loki.... va chercher mon sceau... et fait chauffer les braises!

Qu'allait il faire ? Effacer sa marque avec les caresses du feu ? Elle paniqua un peu plus, se mettant à trembler, ouvrant à nouveau ses yeux d'un brun pure dans ceux de Montferrand, le suppliant de ne pas faire ça. Qu'elle idée de croire qu'elle avait été marquée pour fuite ! Ce genre de marque était faite sur une partie du corps visible par tous afin de laisser une trace de cette honte sur l'esclave. Une marque cachée ne pouvait être que le fait d'un individu ayant souhaité marquer sa propriété. Était il à ce point idiot ?
L'odeur de la chair brulée et la douleur qui s'en était écoulée refit surface dans sa mémoire chaotique, si il ne l'avait pas tenue aussi fermement, elle se serait écroulée à genoux, ses jambes ne la supportant plus. La faim, le froid et la peur terrassaient son corps meurtri avec un tel délice qu'elle ne se sentait plus de combattre.

"Par pitié, non, monseigneur, non..." Les larmes commencèrent à ruisseler, envahissant son regard affolé, dessinant des sillons le longs de son visage crasseux, révélant le rose délicat de ses joues.

"Je...Je..." Un hoquet de terreur envahissait ses mots et son accent, sa voix s'éraillant comme pour ne pas hurler.

"Je n'ai jamais fuit, je vous le promet..." Elle ne savait pas si elle devait répondre, d'ailleurs elle ne connaissait même plus les questions, les images se répétant d'une manière lancinante dans son esprit, comme autant de démons s'amusant à la ramener doucement vers la folie.

Elle était terrifiée...
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 08:37 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki remarqua le petit sourire de la jeune femme…Il le lui rendit assez timidement. Il se demandait presque si s’était pour lui, et pourtant ça lui fit chaud au cœur, surtout quand il entendit son prénom. Il était presque sur que ça lui était adressé. Et pourtant, il retint son prénom, il voulait lui répondre, malheureusement, il n’en fit rien et se contenta de rester dans un coin. Elle avait une jolie voix. Son corps devait en faire baver des hommes, pas Loki, il laissa glisser son regard sur elle mais sans plus. Elle était jolie, et polie. Et elle lui avait adressé un jolie sourire, et ça lui suffisait amplement en fait. Un peu  de baume au cœur pour tout dire. Dans son coin, il vit Montferrand s’avancer vers elle et commencer à la malmener. Le cœur de Loki rata un battement pourquoi faisait il ça ? Sa marque ? Montferrand ne savait il pas que c’était pour marquer son esclave, tout comme lui l’avait été par Cross, lui c’était enfui mais elle devait avoir été vendu.
 
Loki se crispa quand Montferrand lui dit d’aller faire chauffer le seau pour la marquer. Il voyait bien l’état de son maitre, et bizarrement ça lui rappelait cette sorte de satisfaction de Cross de le marquer pour en faire de lui son chien. Et Loki ne bougea pas de sa place, regardant son maitre et Eleonore. Il se mordilla la lèvre, alors qu’il devenait livide. Dans ces conditions, il ne pouvait pas aller faire cela. Il savait à quel point ça brulait. La douleur l’avait terrassé durant deux fois, la seconde bien plus puissante que la première et pourtant la meilleur. Mais il ne pouvait oublier Cross qui riait, et jubilait, voir Charles poser le seau sur sa poitrine, et appuyer comme jamais pour être sur de le marquer comme il le fallait. Loki posa une main sur ses lèvres. surtout en voyant l'état d'Eleonore...
 
-Je ne peux pas faire ça désolé
 
Dit il simplement. Une forte nausée le surpris, puis il changea de salle. C’était physiquement impossible pour lui d’être complice de ça. Surtout, que Montferrand était déjà en colère. Loki, posa une main sur sa poitrine. Celle-ci lui faisait terriblement mal. Arrivé dans la chambre de la rousse, il se laissa tomber par terre. Ça le démangeait bizarrement, ça le grattait, tout ces souvenirs lui revenaient en mémoire. Surtout ce moment dans la cellule avec Charles et son air d’abrutit, le rire de Cross. Ça n’était pas la partie la pire, mais surement la plus douloureuse….quoique. Il revoyait l’autre avec ses lanières de cuir s’acharner sur lui, Charles lui enfoncer ce morceau de bois. Loki essayait à tout prit d’oublier, là encore, il fermait fortement les yeux. Respirant longuement, il avait besoin d’air. Il ressortit rapidement de la chambre pour prendre l’air, dès qu’il sortit, il vomi tout ce qu’il avait put ingérer, toussant, puis essayant de se reprendre. Il hoqueta, puis s’appuya contre un des murs, essuyant les larmes qui roulaient sur ses joues. Il respira longuement pour se calmer. Il était incapable de faire abstraction de tout ça, et c’était terrible pour lui.
 
Ça lui pourrissait la vie il voulait tout faire pour aller mieux que Montferrand le considère de nouveau, mais le pas était dur à faire. Il se donnait, essayait tant bien que mal. Mais chaque fois quelque chose, le déstabilisait. Il lui fallait du temps. Juste du temps à défaut de quelqu’un sur qui s’appuyer. Il fit quelque pas, une main sur son estomac, puis ferma les yeux, essayant de respirer calmement. Son corps tremblait, mais bientôt, il put se controler, et se calma, mais l’air extérieur, lui faisait le plus grand bien, il décida d’y rester.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 12:24 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Le Seigneur fit le tour de son acquisition et semblait satisfait. Salvagine restait sans bouger observant la scène sans rien dire. Ça ravivait en elle de mauvais souvenirs, qu’elle chassa bien vite à la vue de la tournure que sa situation avait prise. A présent, elle était heureuse, ou du moins jusqu’à l’arrivée de cette femme. Il fallait que ça reste ainsi. Montferrand le lui redit, et puisqu’elle lui faisait confiance, elle le croyait. 
  
Montferrand entra dans une forte colère en voyant une marque. Il se mit en colère, pensant aussitôt à la fuite d celle-ci. Elle démentit, elle n’assumait rien cette femme !  
Lorsqu’il voulut à son tour la marquer, Salvagine fulmina. Ce serait, pour lui, comme signer un titre de propriété et dans ce cas là, comment l’échanger à Cross ? Tant pis, une marque se cache, la preuve avec celle de Loki.  
D’ailleurs celui-ci s’opposa au marquage et sortit en courant. En passant devant elle, elle lui remarqua un visage aussi pâle et livide que possible. Pauvre Loki, il ne s’en remettait pas depuis Cross ! Il avait beaucoup d’empathie pour les humains, mais à ce point ça en devenait inquiétant. 
  
Une voix tremblante et suppliante s’éleva dans la salle. Salvagine n’en croyait ni ses yeux ni ses oreilles : Cette femme à l’air si arrogant avait perdu de sa fierté, la voilà qu’elle se mettait à trembler de tout son être et supplier Montferrand. Décidément, rien de bon dans cette femme. Salvagine en haussa même les épaules. Pour un peu, la situation aurait été comique : une arrogante hautaine en train de pleurer. Hélas, elle souhaitait par-dessus tout voir l’intruse disparaitre.  
  
Toujours dans un mot et de dos à la femme, elle restait appuyée contre le coin de l’entrée, les bras croisés. Si cette femme esquissait tout de même le moindre geste à l’encontre de Montferrand, encore très mal remis, elle lui planterait volontiers sa nouvelle dague dans le cœur et sans le moindre état d'âme. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 14:37 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

La donzelle si docile et imposante de sa prestance s'écroulait tel un chateau de carte, ses genoux et jambes flagellaient, elle était tremblotante comme si toutes ses forces s'étaient dissipée à la découverte de cette marque.
Les politesses, courbettes et autres manières n'étaient à présent que plaintes et gémissement implorant pitié et pardon, la phrase signifiant un futur marquage avait atteind le but recherché et la jeune femme était déjà brisée à cette idée.
Les yeux emplis de larmes, demande pitié d'un regard plus qu'embué, elle regardait tant bien que mal le regard sombre de son nouveau seigneur, comme devant le diable elle implorait.
Mais si elle n'avait jamais fuit d'où venait donc cette marque au fer??


Loki cependant brisa le son des hochets de peur de la nouvelle esclave.
Sébastian avait il mal entendu? non? non? il refusait? 


Les pupilles du seigneur se dilatèrent sous l'effet d'une colère grandissante n'annonçant rien de bon! il osait refusé alors que 10 jours auparavant son maître lui avait sauvé en y perdant des plumes sa maudite couane??
Le seigneur releva les yeux, des yeux brûlant de rage et de colère, mais Loki disparaissait déjà dans une autre pièce surement pour fuir à nouveau, comme depuis des jours! Cette couardise!! cet esprit tourmenté! s'en était trop!


Son regard ampli de haine revint fixé celui de la jeune femme à qui il lacha le bras, la laissant mollement tombé sur les pierres froides du sol.
qui t'as marqué si tu comprends pas mes questions, je vais parler simplement! de quel seigneur as tu été esclave et pourquoi ne l'es tu plus??? tu comprends ca??


La colère bouillante, lui fit commettre ce qu'il aurait voulut éviter, il gifla de sa pleine grande main la tête de jeune femme qui partit violemment sur le coté de par l'impact, une marque rosée apparut sur sa joue sale et mouillée de larme.
A défaut d'une marque au fer tu auras celle ci pour quelques minutes! que ca te fasse bien réfléchir à ce que tu vas dire! et ne me trompes pas!! j'aurais les renseignements que je veux sur toi!
Il se recula à peine pour regarder son oeuvre et eu un pincement au coeur, cette femme nue à même le sol, larmoyante et visiblement fatiguée et l'esprit brisé par trop d’événements, sous le refus de Loki il avait perdu controle, comme dans le temps... il n'osa pas regarder Salvagine qui regardait sans perdre une miette mais sans intervenir.... bon sang elle devait revivre des scènes... 


Sébastian arracha une draperie et la tendit à Eleonore
.... couvres toi... reprends tes esprits... à mon retour soit aussi docile que tu l'as montré tout au long de la journée et je me montrerais clément pour ta nuit et ta pitence... je n'ai qu'une parole...
Il tenta de parler sans colère et de se faire le plus calme possible malgré que son sang bouillait encore mais la prochaine cible était fixée.


Le seigneur tourna les talons, en effleurant les cheveux d'Eleonore, il jeta un coup d'oeil furtif, Salvagine ne bronchait pas, le regard moins noir mais visage fermé... Montferrand se fit craquer les doigts tête baissée vers la porte, une caresse le long de la joue de Salvagine avec un dernier sourire franc avant de reprendre un air grave et décidé, il se rua dehors claquant avec violence la porte.
avant que celle ci ne se ferme il lança un surveilles moi la.... ca va être rapide! vers Salvagine


La porte trembla sous la puissance de la fermeture et Montferrand de toute sa colère dévala une à une les marches, il était là... le frêle petit fantôme de Loki prenait l'air calmement, une main sur l'estomac les yeux fermés, avait il entendu la ruade de Montferrand arrivée sur lui? avait il perdu ses réflexes? Il n'eut pas le temps d'esquiver un revers de gifle droit dans son nez alors qu'il semblait prendre l'air tranquillement.


La violence du coup le fit tombé en arrière dans les marches et il trébucha dedans, Loki connaissait bien les colères de son maître qu'avait il cru??? à croire qu'il cherchait les coups!! rien qu'en repensant à ce refus Montferrand fulminait d'avantage! bien sûr qu'il n'aurait pas marqué Eléonore!! il n'avait jamais marqué Salvagine, ni Loki sauf pour lui sauver la mise et le récupérer! toute cette mise en scène était faites pour déstabiliser et briser dès le premier jour la nouvelle et lui tirer les vers du nez sans problèmes, mais bien sûr, comme d'habitude! il avait fait des siennes, Montferrand lança de violent coups de pied sur le jeune homme, se défoulant.
pas possible d'être aussi con!!! depuis quand tu refuses mes ordres?? depuis que je t'ai sauvé ta putain de couane?? mais t'as perdu réellement tes couilles chez Cross sans qu'il te les coupes ou quoi???


Il stoppa les coups mais attrapa le jeune homme par le col, la colère décupla ses forces il leva d'un bras Loki en l'air, menaçant et lui jeta le plus mauvais des regards
que tu renonces à tes rêves de chevalier, ma foi tant pis pour toi! mais si tu veux redevenir simple esclave sous mon toit tu n'as pas à décider de si oui ou non tu veux les faire! tu exécutes et tu la ferme!


Son bras gauche tendu en l'air tenant un Loki bien mal en point et affaibli, il porta un coup de poing direct et puissant dans son ventre, qui courba le jeune homme et lui coupa le souffla, puis enchaina par un crochet dans sa pomette qui éclata à nouveau, à force de s'en prendre à cet endroit, il était facile de la faire saigner, Sébastian évita néanmoins de retaper dans son nez, qui restait durement marqué des derniers coups chez Cross, enfin il lacha le pauvre homme à terre.


tu sais à quel point je hais les pleutres, je sais ce que tu as subit... j'en suis désolé! mais putain! relèves toi! Loki!
Il se surpris lui même à être larmoyant en voyant son plus fidèle esclave dans cet état, sa dernière phrase étaient bel et bien mêlée de colère et chagrin pour lui... 


Sébastian frotta son visage, et se dirigea vers le puis, il prit de l'eau bine fraîche dans le creux de ses mains et s'éclaboussa le visage, il sentait la chaleur de celui ci provoquée par la colère, Sébastian prit un seau et tamponna grossièrement la plaie sur le visage de Loki, sans un mot, il l'attrappa par l'arrière de son chemison et le traina en haut des marches, une violente douleur se fit sentir dans son dos, qui le fit grimacer et tituber sans tombé, il n'était pas sur ma sa cicatrice venait surement de péter! 


Il remonta son pantalon pour dissimuler du sang s'il venait à y etre et ouvrit la porte, jetant Loki sur le sol de la pièce.
Le seigneur soufflait, halletait, fatigué. Il regarda Salvagine, Ferma la porte reprennant son souffle, et fixa Eléonore.


alors... pfff.. pfff... t'as décidé de parler? pff
Il se retenait de pincer la plaie de son dos pour rien laisser paraitre mais bon sang que ça faisait mal 




Ordre :Loki puis Salva ou Eleo (peu importe l'ordre des 2)
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 18:13 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki reprenait ses esprits. Puis il tilta quelque chose  à la dernière minutes. Montferrand ne serait pas content. Il s’apprêtait à retourner dans la salle mais dès qu’il se retourna il fut accueilli par une gifle qui le fit tomber à la renverse. Sonné, il ne réagit pas, jusqu’à entendre les paroles de Montferrand, et à se faire malmener à coup de pied, pendant quelques minutes. Loki ne savait pas quoi dire, ça n’était pas de sa faute il essayait mais ne s’en remettait pas, ça n’était pas faute d’essayer, il s’en voulait terriblement, il se dégoutait lui-même et pourtant il essayait de faire face mais tout le hantait. Loki n’était pas encore sortit du château de Cross. Il avait le souffle coupé essayant de se protéger, gémissant de douleur. Cependant, on l’attrapa par le col. Un coup de poing dans le ventre le fit se plier en deux, puis sa paumette éclata une nouvelle fois sous un nouveau coup. Il retomba au sol, essouflé, affaibli, et en larme, mais la dernière phrase de Montferrand le laissa sans voix…C’était surtout le ton employé, il se redressa légèrement, mais fondit en larme. Il essayait il ne faisait que ça. Il savait que Montferrand détestait les couards… Loki ne voulait pas en être un.
 
Il laissa Montferrand essuyer le sang sur sa plaie. Il ne lutta pas quand celui-ci le traina jusque dans la salle…il tiqua un peu quand celui-ci flancha. Mais n’y porta pas attention. Trop dans ses pensées. Il fut laisser sur le sol. Il se releva et essuya ses larmes,s’appuyant contre un mur, essuyant un peu de sang sur son visage. Déjà épuisé, là il ne tenait plus vraiment debout. Mais malgré tout…La phrase de Montferrand lui avait fait comprendre une chose. Malgré le fait qu’il n’aime pas se faire battre , qui aime ça en même temps…il avait entendu le chagrin de Montferrand. Il fallait qu’il se réveil, qu’il se relève au moins en façade. Cette colère contre lui le secouait drolement. Son maitre avait raison après tout Montferrand l’avait marqué pour le garder, et avait tout fait pour le protéger. Il fallait qu’il dépasse son traumatisme et les souvenirs qui le rattachaient à Cross.
 
Il lui fallait juste un peu de temps le plus vite serait le mieux d’ailleurs. Il ne voulait pas subir une autre colère de Montferrand. Déjà celui-ci avait épargné son nez et heureusement. Parce que malgré le fait qu’il soit sur une bonne voie de guerison certaines marques, ne trompaient pas et certaines plaies étaient toujours présente.
 
Prit de vertige, il se posa sur une chaise, mais cette fois ne quitta pas la salle n’en ayant ni la force ni le courage. Il porta son attention sur Montferrand…Sa plaie s’était elle ouverte de nouveau ? Loki espérait que non . ça serait encore une fois de sa faute et des excuses ne suffisaient plus au bout d’un moment. Il posa sa tête entre ses bras, sur la table,et ferma les yeux. Son corps était douloureux et las. Il était épuisé…
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Déc - 12:29 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Était ce une habitude de cette contrée de poser moult questions sans laisser le temps de réponse ? Eléonore derrière son rideau de larmes ne voyait plus grand chose et n'entendait plus rien, ne pouvant penser à autre chose qu'à la marque de fer chauffé à blanc qui l'attendait.
Par contre, elle sentit la main du seigneur s'abattre sur sa joue avec une violence sans retenue. Elle chuta sans avoir le temps de se retenir, sa tête heurtant le sol avec force, ses dents raclant la chair si fine de ses lèvres alors qu'elle avait essayé de répondre.

La jeune femme mis du temps à reprendre un peu ses esprits. Loki avait refusé d'accéder aux ordres du maître ! Pourquoi avait il refusé ? C'était pure folie et maintenant le seigneur était à ses trousses ! Il allait le tuer par sa faute !

Mais qu'elle faute ? En quoi avait elle courroucé le maître des lieux ? N'avait elle pas été docile ? Peut être trop ? A moins que...

Son regard se porta sur la catin. Bras croisés, elle la toisait sans un mot de son regard sans âme depuis le mur d'en face. Elle n'avait pas bougé le petit doigt, ni pour elle, ni pour Loki. Qu'elle âme si sombre pouvait rester impassible devant une telle injustice ? Bah...Elle en avait connu de ce genre de donzelles prête à tout pour garder les faveurs du maître. Qu'elle le garde donc, plutôt crever ou finir dans les douves que de partager les draps de cet homme !

Elle rapporta sur elle le morceau de tissus que Montferrand lui avait jeté puis repensa à Loki.

"NON, NE FAITES PAS CA !!!!" Elle avait hurlé cette fois à s'en casser la voix, tendant un bras vers la porte qu'elle voyait en double, encore sonnée par la baffe puis stoppa son geste. La femme de glace avait une arme, elle, elle n'avait rien, même plus assez de force pour se lever seule. Elle resta donc recroquevillée vers l'âtre, serrant le tissus contre elle, craignant le retour du seigneur.

Ce dernier ne tarda pas, jetant Loki comme un tas de chiffon inutile dans la pièce. elle eut le soulagement de le voir se relever et prendre place sur une chaise. Au moins était il vivant.

S'aidant du rebord de l'énorme cheminée, elle se releva dignement, ou tout autant qu'elle le put. Rejeta ses longs cheveux en arrière et passa sa langue sur la plaie de sa lèvre pour en effacer les traces de sang. Elle noua en tremblant la draperie autour d'elle telle une toge romaine, ne laisant plus voir que la chair de ses bras, de son cou et la chute de ses reins.

Se laisser aller aux larmes n'était pas une bonne chose, elle valait mieux que ça, elle était plus forte que ça et tant pis si les simples d'esprits pensaient que c'était là de l'arrogance, c'est qu'ils n'avaient jamais vu de dignité ni ce qu'était une vraie dame !

Quelques sanglots troublèrent encore sa respiration alors que son regard où jouaient les flammes observait le seigneur sans aucune animosité.

"Mirrhas...Marchand de roses d'orient." Un restant de sanglot fit trembler sa voix alors qu'elle se soutenait un peu plus au bord de la cheminée en proie à des nerfs tremblants.

"Fier de sa marchandise pure et de première qualité, il aime à la marquer. Par orgueil certainement. " Elle avait craché ces mots puis baissa son regard.
"Mon maître précédent m'a revendue pour éponger une dette de jeu, ceux d'avant m'ont éduqué comme leur propre fille mais on été emportés par le grand fléau..." Ses yeux s'étaient détournés de son auditoire, fixant les flammes vers lesquelles elle osa tendre une main incertaine pour se réchauffer.

"Souhaitez vous que j'aille chercher votre sceau ainsi que des braises, monseigneur ?"
Etonnement, sa voix n'avait pas hésité sur cette dernière phrase, elle était redevenue étrangement calme, comme résignée. Elle était ailleurs, bien loin, dans un autre château, avec un chien joueur sautillant sur ses jambes d'enfant aux cotés de son père contemplant les flammes avec elle.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mer 3 Déc - 14:59 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Elle ne bougeait pas de sa position fermement décidée à sauter sur l’intruse si elle s’avisait de faire le moindre geste en défaveur de Montferrand. Celle-ci geignait, suppliait, elle était pitoyable. Mieux valait ne plus en faire cas. 
De l’autre côté de la porte, elle n’entendait rien de rassurant, pour lequel des deux hommes. Elle soupira, certainement que Montferrand avait encore succombé à ses pulsions et que Loki devait en faire les frais. Comment pouvait-il en être autrement ? Quel gâchis ! Et par la faute de ça ! 
Les hommes revinrent dans la pièce. Loki avait fait les frais de Montferrand quant à ce dernier, quelque chose était moins assuré dans sa démarche qui était déjà peu assurée. Elle se douta de ce qui s’était passé et au passage elle gratifia Montferrand d’un regard réprobateur, pour ce qu’il avait fait à Loki et par voie de conséquence ce qui lui était arrivé. 
La ‘bouffonne » comme se plaisait à l’appeler le Seigneur n’avait donc aucune fierté et ça, Salvagine le détestait plus que tout, pleutre, veule : oui ! Même Loki en ce lourd moment de doute avait plus d’aplomb et de fierté qu’elle pour avoir refusé !  
Elle alla chercher de l’eau qu’elle porta à Loki, son nez était intact, encore gonflé de l’altercation avec le Chambellan mais pas pire. Elle ne reconnaissait plus le jeune homme, le regard vague. Lorsqu’ils s’étaient parlés, il y a bien de ça six mois, il lui avait semblé qu’il s’était repris, qu’il avait repris une certaine fierté, et là, rien. Elle eut envie de le secouer, mais comme à son habitude, elle n’aimait pas exposer ce qu’elle faisait. Elle choisirait le moment opportun pour le remotiver. Elle regarda Montferrand : lui, elle s’en occuperait quand ils seraient seuls. Inutile de dévoiler ses faiblesses devant témoins. A son air, elle vit que ça n’allait pas aussi bien qu’il laissait paraitre. Il devait devenir raisonnable, elle ne voulait pas le perdre. A lui aussi, elle porta de l’eau, qu’elle lui intima de boire tout en le gratifiant d’un sourire entendu : pas d’eau ! pas de vin ! 
Alors que l’autre débitait de sa voix enjôleuse…  
Salvagine quitta la cape que Montferrand lui avait passée et alla la déposer sur un coffre. Elle enfouit au fond de sa poche dans un bout de tissus ce merveilleux cadeau qu’elle ne se lassait pas de regarder ! Quant à la dague, elle prit place dans le petit étui en cuir de l’ancienne. Suite à ça, Salvagine se replaça dans l’angle de la porte. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 3 Déc - 17:10 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Enfin ! et heureusement pour elle! elle se décida à causer! malgré une voix tremblotante (bien plus que le ton employé lorsqu'elle avait voulut le dissuader de rejoidnre Loki d'ailleurs), elle narra enfin ses origines enfin ce qu'elle voulut bien raconter, mais c'était de bonne guerre, Salvagine ne s'était jamais livrée totalement après tout et ça avait prit son temps.
Visiblement à bout de nerfs tant ses doigts tremblaient alors qu'elle les approchait près du feu, elle posait son regard doux malgré les événements sur Montferrand tout en baladant la pièce de temps à autres.


Montferrand sentait le sang coulé le long de son dos et entre ses fesses, il restait bien contre le mur afin que personne ne voit quoi que ce soit, Le regarda de Salvagine à son retour avait été éloquent, cette dernière avait une prestance impressionnante depuis qu'elle avait vu la nouvelle. Regarde sombre et menaçant vers la nouvelle, collée dans le recoin de la porte bras croisés le rôle de chevalier abandonné par Loki, elle se l'était approprié sans armure, aussi sombre que son amant maître et pas jouasse du tout.


Montferrand lui même venait à en craindre sa colère quand ils se retrouveraient seuls tous les deux et qu'elle découvrirait ce qui coulait le long de son corps.
Enfin il revint un peu à lui et prenant garde de cacher son dos à salvagine, il se dirigea en crabe vers Eléonore, d'un pas et d'un air absolument pas colérique, il la fixa droit dans les yeux, écarta le tissus au dessus des ses fesses découvrant celles ci, et regarda avec attention le sceau, puis pudiquement referma cette toge de fortune, il ne répondit pas à sa petite proposition de marquage mais il parla avec calme, enfin.


Mirrhas.. marchand de rose... ma foi ... ta marque pourrait bel et bien être la sienne... je ne le connais pas ton mirrhas mais le sceau est assez représentatif pour que tu dises vrai...
la colère retombait, et la blessure le piquait il n'avait de toute façon plus la force ni de quoi se foutre en rogne.
Il s'assis dans son siège devant la table, prenant soin de masquer au mieux son dos, il regarda Loki et lança ca va?.... tu t'en remettras? ... t'as vu pire.... assez sec, mais il ne voulait pas remettre une couche à ce qu'il avait dit dehors, si cet idiot n'avait pas comprit, et bien il ferait avec cet homme brisé et torturé mais à sa façon.... 


Il repensa au sourire espiègle de Salvagine lorsqu'elle lui avait porté l'eau à la bouche, et saisit le pichet en la regardant
juste une larmette pour faire passer l'eau Zehahaha  
Rire, oui mais dieu que ca faisait mal à ses chairs, un rire autant pincé du cul, il n'aurait pas put mieux faire


Montferrand saisit un verre et le remplit tout en le vidant sur le champs et se resservit, il servit un verre et le porta vers Loki
c'est pas ta tasse de thé, mais ca aide à évacuer desfois tu sais...et ça peut pas te faire de mal pour retrouver des couleurs


Pour le coup il se mordit la langue, des couleurs il en avait reprit Loki... violette sur la paumette...., Sébastian se tourna vers Salvagine et l'incita à les rejoindre à table, si son regard pouvait jeter des lames, Eléonore serait comme prise dans une dame de fer à cet instant... L'amante ne la lachait pas du regard et il ne disait rien de bon.... ce même regard que Salvagine avait lorsque Montferrand l'avait acheté... 


aller Viens te joindre à nous, détendons nous... nous avons vécu des choses assez difficiles... ne nous mordons plus entre nous... facile de faire le sage après après mis une correction à Loki... mais il était ainsi... impulsif... et ce refus avait été la goutte de trop.


enfin il posa son regard un peu plus calme et moins fou sur la nouvelle
bon... alors... Elénore... si au lieu de chercher mon sceau pour te marquer tu nous préparais un bon petit repas... on t'as vanté tant de mérites! chanteuse! lectrice! douée en écriture... je suppose que tu connais les tâches de maison, montres nous donc ce que tu sais faire!


Il la regarda avec un grand sourire, très curieux de voir cette femme à l'oeuvre et visiblement pas convaincu, il la contemplait de haut en bas sans dire un mot quand avant que la jeune femme s'active il l'interrompit et lui faisait signe du doigt de venir à ses pieds
viens là.... avant que tu te mettes à la tâche.... j'ai encore deux, trois choses à faire....






Ordre: peu importe (Loki / salva peuvent être sauté si action rapide ou rien à dire) 
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 04:37 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

L'orage semblait être passé, le seigneur avait changé d'attitude et semblait étrangement las. Il paressait la croire et cela lui suffit. De toute manière comment aurait elle pu apporter la preuve de quoi que ce soit ? Peut être avait il noté dans le ton de sa voix qu'elle disait vrai. Elle n'aimait pas mentir, mais ça il ne le savait pas encore.

Il prit place à table et invita la femme des forêts ainsi que Loki à le rejoindre. Coutume bien étrange de convier à sa table ses esclaves. Ce sentait il seul au point de se créer une cours avec des manants ? La jeune femme haussa doucement des épaules tout en maintenant sa tunique de fortune. Se draper d une tapisserie n'était pas des plus aisé et à la limite du ridicule. Mais c'était toujours mieux que rien !

bon... alors... Elénore... si au lieu de chercher mon sceau pour te marquer tu nous préparais un bon petit repas... on t'as vanté tant de mérites! chanteuse! lectrice! douée en écriture... je suppose que tu connais les tâches de maison, montres nous donc ce que tu sais faire!

Eléonore sortit de sa rêverie et écarquilla ses grands yeux brun clair. Ne venait il pas de l'appeler Eléonore ? Qu'elle mouche l'avait piqué ? Plus de bouffonne ou autre sobriquet rabaissant ? Juste Eléonore ?


Il la gratifia qui plus est d'un sourire ce qui la fit frissonner d'angoisse. Était ce là le calme avant une nouvelle tempête ?

"Bien monseigneur..." Incrédule, elle s'inclina respectueusement et allait pour lui poser quelques questions lorsqu'il continua.

viens là.... avant que tu te mettes à la tâche.... j'ai encore deux, trois choses à faire.... Il lui fit signe du doigt de venir à ses pieds. Avec un pas lent et incertain, elle s'approcha et s'agenouilla devant le nouveau seigneur, courbant docilement l'échine, s'attendant au pire.

Cette fois allait elle avoir droit à retirer ses bottes crottées ? Des coups ? Réprimandes ? Une valse d'idées de ce qui allait suivre commença dans son esprit alors qu'elle fermait les yeux prête à subir un nouveau courroux.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 14:15 (2014)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Etait-ce l’effet de la douleur ou autre chose ? était-il devenu fou ??? Faire préparer à manger par elle !!! Certes Salvagine ne lui accordait aucune confiance et craignait qu’elle ‘en profite pour empoisonner Montferrand (comme d’ailleurs elle avait elle-même tenté de le faire il y a un an !) 

 
Pourquoi diable faisait-il confiance à cette femme mijaurée ? Qu’avait-il comme idée derrière la tête ? Salvagine se renfrogna un peu plus. En ce qui la concernait, hors de question qu’elle goûte à la pitance de cette dernière. Elle n’était pas très enthousiaste à l’idée de regagner la table pour manger en telle compagnie. Elle choisit d’aller se couper une large tranche de pain qu’elle agrémenta d'un morceau de jambon.  
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:44 (2017)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 1 sur 9

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com