Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nouvelle tête, nouvelles embrouilles
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 12:56 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Est ce que Loki le prenait ou sérieux? ou pas? s'il pensait que c'était une blague il se trompait car malgré sa haine pour Crossn Montferrand était dans un tel état de morosité qu'il y pensait bel et bien!
Eléonore lançait toujours des regard bien peu approbateur, il n'en avait que faire, la pitié qu'elle montrait pour Loki il l'avait également mais quand le jeune homme était dans cet état il n'y avait rien à en tirer.
Rien n'allait, Salvagine se ferait la malle dès le pont levis ouvert, Loki serait bradé.. échangé.. ou mort ua petit matin en tentant de s'ouvrir le crane sur un mur, et la nouvelle montrait clairement des signes de trahison à venir évident.


Venir à regretter l'achat de ces esclaves.. il y pensait... auparavant il vivait seul avec son chien, c'éait terriblement ennuyant mais il n'était pas devenu .... cette loque qui a cette heure là déambulait avec ses noires pensées.


La jeune femme ne fit pas d'histoire et le précéda laissant Loki à sa nuit, le seigneur ferma la porte derrière elle à clé. et se déshabilla pour rester avec juste une toge autour de la taille, sans chercher à s'exhiber devant Eléonore, elle ne l'aimait pas et il ne chercherait pas à ce que ça change tant son moral était bas.
Elle attisa les flammes du petit foyer de la luxurieuse chambre, les tapis et étoffes murales conservaient parfaitement le chaud et rendait cette pièce la plus joyeuse du chateau, la plus colorée du moins à cet instant.


Il la regarda se préparer à dormir sur le sol et haussa un sourcil
tu crois que tu vas m'être d'un réconfort sur le sol? arrêtes de te foutre de moi... je n'en ai pas le coeur


Montferrand ouvrit les couvertures, épaisses et soyeuses et s'y engouffra restant assis dans le lit et attendant la réaction de la jeune femme, puis d'un coup il se redressa et bascula du coté d'Eléonore.
Sans violence mais fermement il la fit se relever, ôta vulgairement sa première épaisseur d'habit autant en haut qu'en bas, mais prenant soin de pas dépoilé la jeune femme, il ne mettait guère de soin à la déshabiller doucement, juste rapidement pour en finir de cette journée et obtenir ce qu'il voulait tant il était las.
 
A moitié vétue, il prit Eléonore dans ses puissants bras, la portant vers le lit et la posant délicatement sans un mot, les yeux froncés par l'effort et la douleur, et cette envie d'en finir, le seigneur la borda, fit le tour du lit et s'allongea à son tour, éteignant chaque bougie plongeant la chambre dans le noir le plus complet mis à part la lueur du foyer et le crépitement de la cheminée dont le feu, lui crépitait joyeusement.


Montferrand était agité, et distant mais ca ne dura guère longtemps, il vint se lover derrière le corps dos tourné de la jeune femme au plus près d'elle, sa main gauche vint attraper son sein gauche sous son petit haut et le serra tendrement tout en blottissant son nez dans les cheveux lisse de la jeune femme et bien odorant de la nouvelle.


je cherche pas à remplacer Salvagine en faisant ça... juste besoin.... d'un peu de chaleur humaine et réconfort.... même si je sens très bien que tu n'as guère envie de m'en retourner... je me dit qu'après tout j'aurais payé pour avoir au moins ça... je te demande juste ça... reste comme ça... je me détacherais de moi même une fois endormit et ton calvaire sera fini....


Sans aucun doute il ressentait tout cette haine et ce dédain qu'elle éprouvait mais tant pis il s'en accomoderait.
Reniflant les cheveux il ferma les yeux complètement perdu autant dans ses pensées qu'à ce qu'il allait arrivé le lendemain.




Ordre: peu importe 
  
 
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 04:36 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, écoutant Montferrand fermer la porte à clé derrière lui, elle ne put s'empêcher de déglutir. Allait il passer ses nerfs sur elle et cette fois lui casser les genoux, un bras...la nuque ?

Lorsqu'il mentionna le fait qu'il ne voulait pas qu'elle dorme sur le sol mais lui serve de bouillote, elle commença à se lever mollement avant de se sentir happée par des bras puissants puis allongée et bordée comme une enfant.

Ma foi, le matelas était plutôt douillet et les couvertures bien plus chaudes que celles qu'elle avait eut jusqu'à présent, elle se recroquevilla en chien de fusil avant de sentir le seigneur se presser contre elle, l'entourant d'un bras avant de glisser sa main sous sa chemise de lin rêche, lui empoignant le sein gauche avec une attitude qu'elle ne lui connaissait pas.

Il lui dit ne pas vouloir remplacer Salvagine, elle se dit que cela tombait bien, elle ne comptait pas devenir sauvage ni lui servir des mots doux. Il parla ensuite de vouloir de la chaleur humaine, ça elle s'en serait douter vu son corps sagement contre le sien puis annonça qu'il voulait un minimum de retour sur investissement, ce qui la fit doucement sourire dans les ténèbres de la chambre.

Eléonore et sa foutue compassion ne pouvait rester de marbre devant un chiot blessé et en cet instant c'est tout ce que Montferrand était à ses yeux. Elle se força à oublier la scène de ce soir mais surtout de se taire quand à ce qu'elle pensait de ses réactions. Si il aimait Salvagine à ce point, prendre Eléonore dans son lit même pour de chastes raisons, n'était pas la meilleure des idées. Quand à Loki, que pensait il de voir son seigneur adoré s'enfermer dans une chambre en compagnie de la nouvelle !

Avait il pensé à ce qu'elle subirait comme mépris le lendemain ?

Doucement elle posa son bras sur le sien le caressant jusqu'à la main qui enfermait son sein, mêlant ses doigts aux siens, dans un geste qui n'avait aucune animosité.

Se resserrant délicatement contre lui, sentant son visage perdu dans ses cheveux, elle se mit à rire doucement.

"Dire qu'il suffirait que je donne un coup de tête pour vous rendre la monnaie de votre pièce..." Rien de mieux qu'un trait d'humour pour échapper d'une situation trop pesante, lui notifiant au passage tout ce qui pourrait se passer si il n'y prêtait pas gare, mais qu'elle ne comptait pas le faire pour autant.

Son père aurait certainement sourit de la situation, Arcour et Montferrand réunis dans la même couche. D'ailleurs avait il jamais caressé ce rêve ? Pourquoi n'avait il pas proposé en union une de ses sœurs à son cher fils d'adoption ?

De son pouce elle caressa doucement le dos de la main du seigneur comme on le fait pour rassurer un enfant attristé.

"Demain est un nouveau jour monseigneur, pensez à de belles choses et le sommeil vous gagnera...Pour ma part, j'aime à replonger dans les fêtes du printemps à Arcour..." Sa voix n'était que murmure alors qu'elle regardait les flammes crépiter joyeusement.

Elle aurait pu lui parler du chambellan, plaider la cause de Loki ou lui dire qu'il devrait être entrain de chercher Salvagine. Mais elle n'en fit rien, le seigneur avait un caractère bien trop changeant, elle ne risquerait que le courroucer et se voir jetée du haut des murailles. Et puis il était son seigneur et maître à présent, seul son bien être devait compter, ce qui lui arracha un rictus de dégout bien malgré elle, n'aimant pas cette pensée de loyauté imposée.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 07:25 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki se réveilla, c'était inévitable, attaché ainsi, à bouger pendant qu'il dormait, il avait failli s'étrangler plus d'une fois à dire vrai à force de bouger. mais quand il ouvrit les yeux, il faisait sombre, et puis c'était humide, il faisait froid. Il se demanda encore pourquoi il était attaché,ainsi, un peu perdu, mais fini par se rappeler un peu. Ses bras, ses poignets le tiraillait. Le sang avait séché dessus. Il soupira longuement, et se redressa posant une main sur le fers qu'il avait à la gorge. Par réflexe, inutile d'ailleurs, il tira dessus pour essayer de l'enlever, même s'il s'avait que c'était peine perdu de faire ça. Mais bon. Il soupira et s'appuya contre le mur. Il se sentait seul, et oppressé dans cette salle. En plus, il y faisait froid. Il avait soif aussi, et il était encore épuisé. Il essaya de s'avancer jusqu'à un seau, pas loin, encore rempli d'eau, au momet ou il cru l'avoir les chaines le bloquèrent. Il essaya de s'avancer ne serait ce que de quelques cm, il ne lui manquait pas grand chose, mais rien n'y faisait. Il rala, puis se remit contre le mur, soupirant, essayant de se réchauffer en se frottant les avant bras, en plus, il avait entendu Sebastian fermer la porte à clé. Il se demandait si Montferrand pensait vraiment à le renvoyer chez Cross, mais Loki refusait d'y croire.

Mais en même temps, s'il l'envoyait là bas, c'était un problème en moins. Loki se mordilla la lèvre en y pensant. Cross avait voulu le récupérer, et il avait une haine envers lui que Loki avait du mal à mesuré. Il ne savait pas trop comment ça avait commencé. Enfin du moins il se demandait comment ça avait put évoluer ainsi. Il avait été enfermé une fois, puis il avait été puni comme il se devait chez lui. Enfermé trois jours et trois nuits sans manger, sans boire, nu dans une celulle à peine éclairé. Et encore il était passé par la bas encore deux trois fois. Ah oui surement aussi qu'il avait servit d'appat pour la vengeance de Montferrand, le fait qu'il lui tienne tête. Loki n'avait jamais rien demandé de tout ça. Mais plus il y pensait, plus il ne voyait que les bons côtés du fait qu'il soit renvoyé là bas, du moins pour Montferrand, pas pour lui.

Il soupira, la respiration tremblante. Le jeune homme n'avait jamais eut peur de quelqu'un, d'un lieu autant que ça . Jamais il ne s'était fait autant de mal pour oublier quelqu'un. Et pourtant il était passé par des seigneurs violeurs et sadiques. Loki était assit à regarder ses fers. Loki finissait par se dire qu'il ne méritait que ça finalement, et n'arrivait même pas à en vouloir à Montferrand d' y penser. De toute façon quoiqu'il fasse, même si Loki était en colère sur le moment, il n'arrivait pas à lui en vouloir, c'était presque malsain cet amour qu'il lui portait, peut être même dangereux et pourtant, il n'arrivait pas à se défaire de ça. De toute façon, il avait fini par se résigner. Assit contre ce mur, il attendait juste le matin pour savoir si Montferrand décidait de le rendre au chambellan ou pas.

Il n'avait plus sommeil, bien que des cernes se dessinaient sous ses yeux, et qu'il paraissait plus malade qu'en bonne santé, le fait de se savoir enfermé dans cette salle, attaché, et surtout à se demander si Montferrand allait vraiment le faire. Au fond, Loki ne vulait pas y croire. Mais il préférait être préparé au cas ou. Avec tout ce qui s'était passé, tout pouvait arriver.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 08:28 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

C'est avec surprise que sa main resta accrochée tendrement sur ce sien qu'il palpait tout en tentant de sombrer dans un profond sommeil qui ne viendrait surement pas, car trop de chose fusait dans sa tête... et certainement dans toutes les têtes présentes dans ces remparts.
Il était vraiment étonné qu'Eléonore se montre si magnanime vu les regards dédaigneux et sa visible risibilité des actions du seigneur, peut être appréciait elle enfin de dormir normalement dans une vraie couche au calme... quitte à supporter une présence non désirée.
Ce moment d'accalmie, le seigneur en profita, se pelotonnant contre la nouvelle et épousant les formes de son corps tourné, elle ne repoussa pas son contact, au contraire l'acceptant timidement, lorsqu'il sentit son bras et sa douce main rejoindre la sienne, il en resta stupéfait mais n'en fit mot.
Si Salvagine avait fait irruption à nouveau à ce moment là, les dégats auraient été décuplés encore par rapport à Loki tant elle n'aimait pas la nouvelle, mais le mal avait déjà été fait, de plus à cet instant le seigneur cherchait uniquement un grand réconfort pas une remplacante ou une couche toi la...

Elle mentionna une possible attaque sur son nez pour se venger, il en sourit et répondit calmement ne chuchotant
en effet... il te serait très facile de me rendre la pareille à cet instant mais il faudrait pas que tu te rates car de surprises je pourrais pincer très fort ce sein! et quel dommage Il resserra à peine sa poigne sur la poitrine de la jeune femme, non pas pour lui faire mal mais lui signifier sa présence sur son corps, en profitant pour la plaquer un peu plus contre lui.

excuses moi encore pour ce mauvais coup... tu sais.... je suis déjà assez confut d'avoir porté la main sur la fille de mon défunt ami... même si je ne revois plus beaucoup de scène de joie quand je repense à ta famille... j'aimerais tant revivre ces moments de paix... te voir en effet te cacher sous cette table... taquiner ton père...

Il s’arrêta là, l'humeur était déjà assez bien morose, il broyait déjà du noir alors ce n'était pas le moment de reparler de ces moments. Cependant il marqua un long silence, respirant le parfum des cheveux de la jeune femme, malgré elle, elle avait cette odeur qu'on pouvait sentir en entrant dans la demeure des Arcours, une odeur parfumée et agréable sans trop agresser le nez.
Pendant cet instant de silence Montferrand creusa rapidement sa mémoire, lorsqu'il était un jeune adulte, parlant à table avec Clodomir et son père de territoire, de chasse, pêche, trésors et voyage... Il revoyait bien cette gamine insupportable mais pleine de vie, venir titiller son père ou s’incruster dans les discussions.
Sébastian n'arrivait pas à revoir ce visage d'enfant, et le fusionné avec celle dont il serrait le corps par le sein à présent.
Qu'en aurait dit Clodomir? et son père? Il n'y avait jamais eu de mariage arrangé dans sa famille mais les deux paternels avaient peut être fait leurs plans à l'époque? personne ne l'aura jamais sut quoi qu'il arrive... il sourit tout seul en imaginant la tête des deux familles s'ils avaient put voir comment il amorçait sa nuit. Surement que Clodomir lui rigolerait moins voyant sa fille devenue esclave et se retrouvant içi... sous les ordres de son soit disant fils adoptif... c'était honteux.. mais en était il vraiment responsable... le hasard pour le coup c'était bien joué des deux familles

Les légère caresses de ce pouce sur sa main le sortirent de ses reveries, ce n'était rien mais ce geste lui rechauffa un peu le coeur, que pouvait elle bien pensé de son coté... qu'elle ou ses soeurs avaient justement échappé à un mariage forcé avec une grosse brute sauvage? qu'elle n'était pas prête de dormir à coté de ce rustre?
Le pouce du seigneur bougea également répondant aux lents mouvements de celui d'éléonore.

Il écouta les dires de la jeune femme, les printemps d'Arcours... il s'en souvenait oui... de somptueuses fêtes sous des cerisiers... de l'alcool à foison... il avait prit sa première cuite lors d'une de ces grande et opulentes fêtes
c'était une belle époque... et t'as bien raison de t'endormir en te rappelant ces souvenirs... je me souviens de vous, quand vous dansiez et jouiez à la ronde autour des saltinbanques... je me rappelles de la musique... de Clodomir dansant et buvant plus que de raison... c'était.... c'était le bon vieux temps... où... tout allait bien...

Il glissa un peu plus son nez dans la chevelure de la jeune femme
malheureusement pour cette nuit je n'arriverait pas à m'endormir avec ce genre de pensée... demain sera une sale journée... comme beaucoup trop depuis cette époque... demain matin je vais devoir sacrifier la vie d'un homme dont j'ai tout fait pour qu'il devienne son rêve, que je considérais comme mon fils...mais qui est mort maintenant... quand on ouvrira le pont levis du chateau, la plus farouche sauvageonne des terres du sud, que j'avais réussi à apprivoiser après tant d'année et avec qui ma descendance nous a été enlevé, se fera la malle dès que le bois touchera le sol... et il me resta toi....

Il serra un peu plus son étreinte et coupa le léger silence
qui cherche à se venger son nez et dont il faut que je me méfies.... il esquissa un petit rire, et réajusta son corps contre le sien et repris
toi ... une des filles de mon défunt ami que je viens d'acheter comme une vulgaire esclave...

Il manquait plus que ça...ressentir la honte d'utiliser cette fille dont il connaissait tout le pédigree et la famille, comme une simple esclave et souillon, Quelle honte vis à vis de son père!

... il est tard.... excuses moi ... je bavasses.. tu dors être bien fatiguée toi aussi... passes une bonne nuit....
Il la serra à nouveau, son autre bras tombant mollement caressa ses cheveux

et merci...
A travers la porte le cliquetis des chaines de Loki se faisait entendre... dormait il? et Salvagine où dormait elle? si elle dormait...


Ordre: peu importe quand chacun le sens
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 09:49 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Eléonore mima un hoquet de stupeur lorsque le seigneur serra un peu plus son sein pour la prévenir des conséquences qu'aurait son geste.

"Mais au moins aurai je eut votre nez..." Répondit elle en riant doucement alors qu'il en profitait pour se serrer un peu plus. Il s'excusa ensuite pour le coup porté, elle en ouvrit de grands yeux étonnés qu'il ne vit pas. Elle n'aurait jamais cru qu'un jour il puisse en venir à regretter son geste. Peut être qu'après tout il n'était pas tant que ça une cause perdu et que quelque part au fond de ce rustre y avait il encore une part de ce jeune seigneur fier et droit.

Enfin, là était ce que ses yeux d'enfants avaient vu, maintenant peut être avait il été la même personne tout ce temps. Mais elle préféra en douter plutôt que de remettre en question tous ses souvenirs.

Il parla ensuite des fêtes de printemps à Arcour, réveillant en Eléonore les chants des saltimbanques, les cris des soudards et les rires des convives. Elle soupira doucement s'amusant avec le pouce du seigneur qui jouait avec le sien.

Mais la rêverie fut de courte durée, revenant à ses principales préoccupations, Salvagine, dont elle apprit qu'elle avait porté leur enfant et Loki dont il souhaitait bel et bien se séparer le lendemain. Cette fois la jeune femme se crispa, manquant oublier que c'était son seigneur qui était contre elle et non pas un lointain frère d'adoption à qui l'on pouvait tout dire.

Il semblait s'enivrer des odeurs de sa chevelure alors qu'il regrettait sa journée, ses actes et surtout de ne plus avoir qu'elle dés le lendemain. Il finit par lui dire merci... Mais merci de quoi ?

Elle se serait bien retournée pour lui faire face, mais la main sur le sein l'empêcha de tenter quoi que ce soit de peur de se le voir arracher. Comment pouvait elle dormir après tous les évènements ? Surtout qu'elle avait déjà eu plusieurs heures de sommeil avant qu'une chaise rencontrant un mur ne la réveil.

"Chez les Arcour nous sommes loyaux et justes, ne l'oubliez jamais." Elle haussa des épaules tout en guidant doucement la main du seigneur vers sa hanche afin qu'il libère enfin son sein.

"Pourquoi me dire cela ? C'est à eux que vous devriez le dire !" Elle parlait à voix basse essayant de ne pas avoir trop de rancœur dans le ton de sa voix toujours chantante.

"Si vous l'aimez dite le lui ! Imaginez sa douleur ! Elle qui vous aime, elle qui a porté votre enfant de vous voir dans les bras d'un autre !" Elle finit par ne plus en pouvoir et roula doucement entre ses bras pour le fixer malgré l'obscurité.

"Pour Loki, vous ne pouvez sérieusement penser à le donner à ce chambellan! il l'a déjà brisé une fois ! Imaginez ce qu'il lui fera !"
Elle aurait dû s'arrêter là. Son rôle n'était pas celui de conseillère, elle était tout juste une bouillote de lit et une racleuse de sol. Mais elle ne pouvait s'empêcher de vider son cœur et ses pensées. Elle avait toujours été ainsi, une petite peste !

"Dites lui qu'il sera chevalier ! Votre chevalier ! Mais ne lui faites pas miroiter votre lit si ce ne sera pas la cas !" Elle fronça les sourcils tout en pointant son index sur son nez par jeu.

"Il ne tiens qu'à vous de faire de ce...de cette... De votre demeure une maisonnée reconnue, admirée et joyeuse ! cessez de rêver à Arcour ! bâtissez votre Arcour ! Reconstruisez Montferrand !" Elle posa sa main sur sa joue, comme l'aurait fait une amie puis la retira aussitôt, consciente que ce geste pouvait lui valoir des remontrances.

"Vous êtes le seigneur de ces lieux, maître en sa demeure. Ce que vous souhaitez est un ordre ! Cessez de larmoyer ! Agissez !" Elle lui sourit délicatement.

"Demain entrainez Loki comme si de rien c'était passé, mettez lui un heaume et un écu en main et mettez les choses au clair ! Ne baissez pas le pont levis et pliez vous pour regagner la confiance de votre aimée !" Tout lui semblait pourtant si simple qu'elle en était prête à soulever des montagnes.

"Ramenez moi au marché demain, je ne vous en voudrait point. Echangez moi contre une vieille matrone qui ravira Salvagine et s'occupera de votre descendance...Dites lui que vous m'avez châtiée cette nuit pour dieu seul sais qu'elle raison si il doit y en avoir une..."
Elle sembla reprendre son souffle, prête à recevoir la raclée du siècle pour avoir osé dire ce qu'elle pensait, ce qui lui fit fermer les yeux.

"Je sais, vous voulez que je dorme et me taise...Juste un peu de chaleur pour une nuit trop froide." Elle hésita puis finit par se serrer contre lui l'enlaçant doucement d'un bras alors que l'autre plié lui servait à reposer sa tête. Comment penser à dormir alors que les chaines ne cessaient de racler contre le sol, Loki cherchant certainement la chaleur ou était peut être souffrant ? Elle attendrait que le seigneur s'endorme pour aller voir dans quel état il était et si il avait besoin de quoique ce soit.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 10:46 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Malheureusement le "bonne nui" lancé par le seigneur résonna dans le vide, car Eléonore si discrète et peu enclin à bavarder avec Montferrand lachait subitement son sac.
Elle se tourna tout d'abord face à lui, arrachant à sa poigne la douce sensation qu'elle avait, mais il écouta tout ce qu'elle avait à dire, sans l'interrompre, elle disait des choses censées, d'autres moins, d'autres sans connaitre les tenants des aboutissants, celles qui le blessèrent le plus furent les dernières mais il tacha de pas montrer sa déception ou sa colère.

Quand elle eut enfin finit, le bruit des chaines de Loki résonnèrent un peu plus dans le couloir, contrastant à ce petit procès qu'il venait de se faire accablé.
Néanmoins et malgré les reproches de la jeune femme, celle ci restait en contact, caressant sa joue, souriante, avenante, et pour finir malgré une gêne ressentie plus proche se pelotonnant à l'aide du bras du seigneur.

je te remercies pour ... ta franchise... mais si tout ce que tu viens d'énoncer est loin d'être aussi simple... pourquoi t'avoir dit tout cela? tout simplement car tu partages ma couche en cette nuit, et que tu es la seule encore susceptible de pouvoir écouter... la preuve en est que je me suis pas trompé... tu m'as écouté... et répondu...
Le bras sur lequel la tête de la jeune femme était reposé se courba pliant l'avant bras vers sa tête et il reprit
si tu connaissais tous les maux qu'on a enduré pendant 2 ans... tu saurais que malheureusement malgré des moments de joies, très courts, le gris est toujours revenu au galop en ces murs. Salvagine et moi, nous nous sommes liés sans trop comprendre comment ni pourquoi... on a vécus de très beaux moments... et quand elle s'est retrouvé enceinte... j'etais le plus heureux, depuis les évènements d'Arcours je n'avait plus que cet objectif... une descendance....
La main se cambra et caressait désinvoltement les cheveux de la jeune femme.

j'ai appris qu'elle était enceinte le jour ou Cross...... il respira un grand coup
ou Cross l'a... l'a mutilé avec... et lui a fait perdre... là j'ai compris... mais elle ne le savait peut etre pas qu'elle était enceinte .. moi non plus... mais ce fut comme ca

Son autre main passa sous le fin tissus du haut d'Eléonore et caressa son ventre
on a perdu notre enfant, je ne sais pas si elle désirait celui là... mais elle n'en a jamais voulu d'autre, on s'est souvent chamaillé à ce sujet et j'ai abandonné... depuis cet accident, nous continuons à vivre en amant... rien de plus ... elle ne veux pas de mariage, d'enfant, tout ce touin touin... j'ai faillit me marier il y a peu avec une autre seigneur... ce fut une catastrophe... j'ai fait capoter le mariage... ca nous a encore rapproché mais voilà je sais qu'elle ne veut pas porter un petit Montferrand.... donc comprends que je n'ai guère le coeur à rendre cette maison joyeuse et attirante... pour qu'elle soit donnée en pature à Cross une fois ma mort venue...
Sa main continuait à caresser lentement le ventre et les hanches de la jeune femme.

Ca n'a pas toujours été simple la relation Salvagine, nous avons on caractère qui se veut à cacher ce qu'on pense et ressent tous les deux... et depuis l'avortement.... disons que ca n'a rien arrangé... au contraire... à vrai dire... jusqu'à ce soir je pensais être son amant et quand un beau jour elle tomberait sur un charmant jeune homme lors de ces escapades... ne plus la revoir...

Loki .... lui... je lui ai renouvellé ma confiance maintes fois... il m'a déjà attaqué tu sais... m'a menacé... on s'est battus.... mais je l'ai toujours reprit... toujours entrainé... et toujours donné sa chance... quand je l'ai fait seigneur, c'était le jour de ce fameux... mariage.... de cette parodie devrais je dire... tu l'aurais vu... fier, propre, torse bombé, fièrement vétu... et là encore... j'ai fait capoter le mariage... Cross à mit la main sur lui... et s'est vengé ou du moins il a assouvit les pulsions qu'il revait d'accomplir sur lui.... ce soir quand il est venu je voulais enfin lui donner du réconfort, celui qu'il cherche depuis son retour, car il avait démonté une envie de relever la tête... mais je vois que d'avoir agit ainsi lui a mit la tête encore plus bas... et je suis fatigué de lutter contre ses démons... depuis les atrocités qu'il a vécu Loki frole l'hystérie... et vu ce qu'il fait pour mettre fin à ses jours.. je pense pas exagérer... alors oui je pense à le donner à Cross... celui lui fera t il un electrochoc une fois la bas? se laissera t il définitivement brisé? je ne sais pas mais je ne peux pas continuellement le battre et le punir... lui faire porter une tenue de chevalier ? dans son état? il n'en a nit l'allure ni le mérite ni le mental... Comprends que l'impulsivité de Loki peut péter à n'importe quel moment...

il remonta doucement sa main entre les seins de la jeune femme puis la fit sortir par son col pour toucher du bout du doigt lbout de son nez très légèrement
tout comme moi... je sais...
Sa main redescendit, après avoir palper et enroulé sur un de ses seins, sur son ventre.

Cross tuera certainement Loki... mais franchement je pense qu'il l'a déjà tué mentalement lors de sa seconde capture.... il ne reste qu'un corps meurtri et suicidaire, un fantome du Loki que j'ai connu...

Du revers de la main il caressa la joue de la jeune femme
je ne me larmoies pas, c'est la fatalité, j'ai appris à l'accepter il y a une dixaine d'année. Toute action entraînes des multitudes de réactions... Si la bataille d'Arcour n'avait pas été... je serais là, peut être futur seigneur d'une contrée radieuse, nos pères auraient certainement préparé un mariage entre nos deux familles, j'aurais déjà ma descendance, une de tes soeurs ou toi serait mon épouse loyale et juste..... mais ce n'est pas ainsi... je ne m'en plains pas.. il y a pire.. t'en sais surement quelque chose... je ne m'apitoies plus sur mon sort... voilà tout... je ne rêve plus non plus.... j'ai échoué quasiement sur tous mes projets, mis à part que j'ai sut protéger ce que mon père m'avait laissé et mes sujets... la forteresse de Montferrand restera grise et austère comme son corbeau jusqu'à sa mort... et fin de l'histoire.

Le seigneur parlait avec une totale franchise et désinvolture, il était clair que ce n'était pas le soir à faire de magnifique projet de toute manière, il préférait ne pas se voiler la face.
Sébastian se tourna et posa la clé de la porte sur le ventre de la jeune femme.
je sais que je te répugnes... tu détestes mon coté rustre... le laisser aller de tout ça.. mais c'est ainsi... cependant... pourquoi veux tu à ce point que je te rende... tu sais ... Loki et Salvagine n'avait guère de bons aprioris sur moi et au final... je pense que nous nous apprécions malgré nos malheurs qui nous déchirent... Je suis pas le Montferrand que tu imaginais petite.. je comprends ta déception... mais à ce point...

La voix du seigneur se faisait plus basse alors qu'il se détachait de la jeune femme.
prends cette clé... et va porter une couverture à Loki... que sa dernière nuit içi ne soit pas la pire... si tu veux dormir ailleurs, tu peux également...j'imagine que ce n'est guère agréable pour toi d'être là, achetée pour tenir compagnie et subir les mains d'un vieux corbeau. je ne peux pas te forcer également à vivre içi... surtout que demain soir il n'y aura peut etre plus que moi... et j'imagine que ca ne t'enchanterai guère...

Le seigneur se tourna dans le lit, se mordant les lèvres afin de ne pas dire ce qu'il avait en tête, même si à cet instant il voulait tout balayer une bonne fois pour toute.

puisque tu y tiens temps... je te ramenerai en ville mais pas pour les raisons que tu viens de me sortir... maintenant... va ... va voir Loki... et taches de te reposer un peu....
Il déposa un baiser sur l'épaule de la jeune femme et se la libéra de ses mains totalement, se tournant complètement dos à elle et se recroquevillant sans un mot dans les épaisses couverture.

Le seigneur ferma les yeux, complètement perdus dans ses pensées et craintes.
La journée du lendemain serait décisive et dure... il sentait cette poussée de pression monté en lui et ça l’étouffait.
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 13:57 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Quelques hennissements l’accueillirent. Elle n’alla en flatter aucun, mais à tâtons se dirigea vers la réserve de paille saisissant au passage quelques couvertures de selle. Elle n’aurait pas à craindre le froid. Elle avait déjà expérimenté cette sorte de refuge. Le tout était de se réveiller aux aurores et de partir avant que les maîtres des lieux ne viennent pour nourrir et traire les bêtes. Là elle savait qu’elle pouvait y passer une nuit tranquille. 
Elle se blotti dans la paille, retrouvant ses anciens gestes. Que de changements depuis. Elle renifla bruyamment.  
Lovée dans sa couche, elle essayait de trouver le sommeil. Rien à faire… 
Son esprit vagabondait entre les meilleurs et les pires souvenirs. Elle s’interdisait d’imaginer ce que Montferrand pouvait faire ou ressentir. Après tout, il faisait ce qu’il voulait… Mariage prévu raté, achat de la nouvelle, Loki… Ah ! ces deux là !!!  
  
La tristesse était omniprésente. De temps à autre, elle retenait des sanglots. De fatigue et de tristesse, elle s’endormit.  
Les animaux qui s’impatientaient en attendant leur repas la réveillèrent. Elle se couvrit, s’enveloppa même dans une couverture supplémentaire et sortit. Le sol était blanc de givre. Un peu de neige de la veille y restait  déposé.  
  
Un regard vers le pont-levis : toujours levé. Evidemment, qui aurait bien pu l’actionner ! Elle s’y dirigea pour constater que la chaine était prise dans de la glace. La manœuvre ne serait pas aisée et elle n’y arriverait certainement pas. Elle ne se dirigea pas vers la salle mais sur les remparts. Le chemin de ronde était verglacé, et bien fou l’habitant du château qui oserait s’y aventurer. Au moins, elle y aurait la paix, elle n’entendrait pas la voix de la nouvelle briser le silence de la matinée. Loki éviterait certainement de l’approcher, et il valait mieux pour lui ! Quant à Montferrand… son évocation en pensée lui tira des larmes. Elle s’en voulait d’avoir encore des sentiments pour lui et de se sentir aussi peinée. 
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 06:46 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Eléonore écouta attentivement Montferrand alors qu'il ne cessait de caresser son ventre tout en se lamentant de ne pas avoir de descendance. Essayait il de passer un message ? Avait il une idée en tête ?

En tout cas, la jeune femme se sentit honteuse de l'avoir jugé aussi vite. mais il faut dire qu'avec le caractère du seigneur, il eut été difficile de voir autre chose que la déchéance, la bêtise et la vulgarité.

"Si vous ne m'aviez pas fait porté ce thon sous ces sobriquets rabaissant, j'aurai peut être pensé autre chose de vous." ce contenta t'elle de répondre tout en se levant pour déposer la clé à coté du lit et hotter sa chemise de lin grossier.

"Je suis navrée pour votre enfant et encore plus pour la pauvre Salvagine. Je comprends mieux..." Elle se glissa à nouveau sous les couvertures, se rapprochant du seigneur. Avec énormément de précaution, elle se blottit contre lui, ayant enlevé sa chemise pour qu'elle n'irrite pas les plaies ni n'y reste accrochée.

"Si vous préférez rester seule avec une vieille femme bourrue qui vous fera du brouet tous les soirs en vous invectivant pour avoir sali son sol, libre à vous de me ramener."
Elle susurrait les mots comme pour l'aider à s'endormir.

"Il est hors de question que la maison de Montferrand disparaisse aux mains d'un homme comme le chambellan. Si le destin m'a amené jusqu'ici, c'est pour une raison. Ne pensez vous pas ?"
Elle caressa doucement son épaule, glissant sur son bras.

"En mémoire de l'entente de nos familles et si cela bien entendu vous sied, je porterai votre descendance..."
Elle posa un chaste baisé au creux de son cou.

"Mais uniquement si Salvagine n'a point changé d'avis d'ici là...Maintenant dormez en sachant que votre avenir n'est pas aussi sombre, que je ne vous déteste pas tant que ça et pour ce que ça vaut, que je suis à vos côtés..."
Glissant sa main sur sa hanche, elle le serra doucement.

"Je resterai à vos côtés jusqu'à ce que vous dormiez et irai ensuite voir Loki." Posant sa tête contre le haut de sa nuque, elle l'enlaça un peu plus, attendant qu'il s'endorme.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 09:19 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Montferrand regarda Eléonore se lever, porter la clé sur la petite table basse près de lit et ôter son petit chemisier de lin, laissant sa poitrine nue dans l'obscurité, avec la petite lueur des flammes sa silhouette se dessinait ainsi et contribuait à mettre en valeur ses atouts.
Il ne répondit rien sur la question des sobriquets et de ses action envers elle, mais d'un autre coté lorsqu'il l'acheta elle était une simple esclave... or il s'avérait qu'elle était bien plus que cela... il avait toujours traité ses esclaves avec dédain lors de leurs achats, ca avait été toujours comme ça, Salvagine et Loki en avait fait les frais... et elle aussi...

Sébastian fut surpris de la voir se reglisser dans les couvertures, dans cette tenue, très doucement elle vint se plaquer contre son dos, c'était une sensation divine il fallait bien le reconnaître, sentir cette chaleur humaine et cette poitrine en son dos était très réconfortant et forcément l'aidait à oublié pour quelques instant ces problèmes.
Il répondit à ces questions, en cherchant sa main et en glissant ses doigts avec les siens

cet enfant ne sera jamais malheureusement... on en a fait notre deuil.. Salvagine ne le désirait pas je pense donc elle y attachait moins d'importance que moi... je présume... mais elle ne a souffert j'en doute pas... et tu sais je préfère resté seul qu'en compagnie d'une mégère ou d'une bourrue murmura t il en souriant tout seul.
Son pouce caressa le dos de la main serrée dans la sienne et il l'écouta avec attention, ses yeux s’écarquillèrent en grand et il manque de respirer lorsqu'il entendit sa proposition.

Les attentions et la délicatesse de la jeune femme étaient très touchantes, il en eu la parole coupée pendant quelques instant, il se contenta de porter la main qu'il serrait à sa bouche et de l'embrasser puis de l'enrouler contre son torse.
Tout allait trop vite dans son esprit et cette proposition venait de le choquer, non pas qu'elle était indécente au contraire! mais il ne s'attendait pas à cela... du tout, il en était très ému

... je ... je sais pas comment te remercier d'avoir pensé à celà... et de me le proposer surtout.... c'est... très touchant... et ca me touche énormément d'ailleurs... bien entendu que celà... que celà me sied... je serais complètement fou que ça ne me conviennes pas... un enfant... d'une Arcour en plus... je ... je...

L'émotion suscitée par cette proposition et la fatigue de la journée montait aux yeux du seigneur bien trop fier pour versé une larme mais il embrassait encore et encore ce dos de main tirant légèrement sur le bras pour la sentir contre lui.
Le seigneur se tourna pour se retrouver face à la jeune femme, il ne la voyait pas, ne pouvait pas lire dans ce regard si c'était une demande apitoyante ou raisonnée...
Sa main caressa la joue d'Eléonore et il poursuivit
merci... ca me touche... mais laissons un peu tout ce remue ménage et ces tensions passer... cependant.. je ne veux pas faire de toi une mère porteuse, tu mériterais mieux que ça et t'es la fille de mon défunt ami... je ne veux pas t'obliger à moi par rapport à l'histoire de nos familles... refléchis bien... mais je te remercie d'y avoir pensé et d'y pensé. ca me touche.. vraiment
Le seigneur entoura la jeune femme dans ses bras l'entourant de sa puissance la maintenant fermement par la taille et la serrant contre lui, sa tête embrassa le cou de la jeune femme puis le haut de sa poitrine entre la commissure de ces seins, puis vint déposer un baiser furtif mais appuyé sur les lèvres de la jeune femme avant de sombrer dans son cou et l'odeur de ses cheveux.

Son autre main vint se poser sur un de ses seins, alors qu'il restait bien contre la jeune femme, c'était les derniers moments d'accalmie qui cloturait cette folle journée.
comme elle avait dit l'avenir était subitement moins sombre, Montferrand resté à sa descendance, voir la rage que cet enfant Arcour/Montferrand provoquerait à Cross, et ... avoir un enfant de la fille de son vieil ami n'était pas pour lui déplaire.

Il relacha un peu son emprise
laisse moi un peu de temps pour réfléchir à celà... mais si tu es sure de toi... si je ne te dégoutes pas... et que tous nos problèmes s'arrangent.... ce serait un honneur oui... bien sur...

Enlacé l'un dans l'autre, et tout en réfléchissant à cette proposition le seigneur sombra lentement dans un sommeil léger, sentant le corps d'Eléonore près de lui, bercé par son parfum et les formes de son corps.
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 05:09 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Sa proposition semblait avoir surpris le seigneur, le laissant sans voix, elle pu même sentir son souffle coupé sous sa main posée tendrement sur sa poitrine.

Elle s'en amusa. Pourquoi penser que c'étaient là des paroles en l'air ? C'était réfléchit...Certes un peu rapidement, mais elle ne voyait pas en quoi cela pouvait le surprendre autant. Elle douta même qu'il n'ait pu caresser cette idée autant qu'il l'avait fait de sa peau...
Après tout, le rôle d'une femme n'était il pas de procréer et s'occuper d'une maisonnée ? Elle avait été éduquée en ce sens. De plus si cela pouvait permettre de faire renaitre de leur cendres les terres de Montferrand et d'Arcour, faire un trait sur le passé.

Qu'importe qu'elle ne l'apprécia pas, qu'importe qu'elle ne l'aima point, là n'était pas sa proposition ! C'était juste un accord entre deux grandes familles, le même qu'ils auraient certainement passé un jour si leurs pères étaient restés en vie.

Il redoubla de caresses, allant même jusqu'à baiser ses lèvres. Elle s'étonna de sentir son corps s'éveiller enfin malgré sa raison qui l'en empêchait. Mais le corps à ses propres envies même si la raison ou les sentiments les repousses.

Sa poitrine se gonfla, sa peau frémit doucement, ses têtons se durcirent.

"Réfléchisez y monseigneur, à cela et aux implications..." Elle se pelotonna contre lui, resserra l'étreinte de ses bras tout en caressant ses cheveux.

Il y avait en effet bien des choses à penser, un enfant né d'une femme esclave serait considéré comme tel, d'une femme seule, il serait alors un bâtard et dans les deux cas, il ne pourrait jamais revendiquer ni Arcour ni Montferrand. Mais là n'était pas le moment.

Elle espéra juste avoir réussi à redonner un peu d'espoir à son seigneur, juste assez pour qu'il soit de meilleur humeur le lendemain et change d'avis pour Loki et pourquoi pas, tente de regagner les faveurs de Salvagine.

Sentant qu'il s'était enfin endormi, elle déposa un baiser sur son torse puissant puis glissa d'entre ses bras pour prendre la clé de la chambre. Remettant ses vêtements, elle s'emmitoufla chaudement puis fila chercher des couvertures et de l'eau dans la salle où elle avait laissé les baquets plein.

Essayant de faire le moins de bruit possible, elle planta une torche allumée sur un emplacement sur le mur, alla chauffer un peu d'eau puis alla vers Loki, chargée de ses marchandises.

Déposant un bol de tisane chaude prêt de lui, elle l'entoura doucement de couvertures épaisses puis trempa un linge dans un baquet d'eau chaude, commençant à nettoyer les traces de sang séché sur ses avant bras. Les chaines avaient mordu sa peau, il avait dû essayer de se défaire comme un diable. Elle en soupira doucement.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 07:46 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki ne dormait pas. Il était dans ses pensées à réfléchir à des choses et d'autres. Il se demandait ce qu'il allait advenir de lui, et était de plus en plus convaincu qu'être envoyé chez le chambellan était surement la solution première aux problèmes de Montferrand avec cet homme. Et plus il y pensait, plus il se disait que Montferrand voulait vraiment le faire...Et il commençait à se faire à cette idée, bien que c'était assez dur à avaler, et qu'il ne voulait pas y retourner. Il perdrait beaucoup plus que sa fierté là bas. Il ferma les yeux et se posa tout un tas de questions, son coeur rata quelques battements alors qu'il respirait légèrement plus vite. Cette idée le terrifiait. Il inspira profondément puis frissonna encore. Il essayait de trouver le sommeil mais il ne venait pas. Il entendait des voix, sans rien comprendre. Peut être que Eleonore et Sebastian parlait de ce qui se passerait le lendemain, ou, Salvagine...ce dont il doutait fort, Salvagine ne serait surement pas revenu. Il entendit la porte s'ouvrir, mais n'ouvrit pas les yeux jusqu'à ce qu'il sente qu'on touche ses poignets pour les nettoyer. Il baissa son regard sur Eleonore, puis eut un léger sourire :

-Est ce Montferrand qui t'envois ?

La question qui lui brulait les lèvres était toute autres, mais il avait peur de la poser, peur d'en avoir la réponse. Il se contenta de la regarder faire :

-Merci. Désolé que tu ais du assister à cela tout à l'heure...

Il la laissa faire...puis resta un moment silencieux, regardant la tisane à côté, soupirant de soulagement en sentant cette couverture autour de ses épaules. Il avait peur que ce soit la dernière fois qu'il voit cet endroit. Même s'il était enchainé, il appréciait presque tout ça. Ce confort presque inexistant sur la pierre froide des murs :

-Est ce qu'il t'as dit...quelque chose ? Il compte vraiment me renvoyer là bas ? J'ai besoin de savoir...

Il ferma les yeux, et se mordilla la lèvre. Son coeur battait rapidement, mais il essayait de rester calme, ce qui s'avérait être un véritable exercice à la longue. Il inspira profondément, puis soupira:

-S'il décide de le faire, ça sera surement la meilleure solution pour se remettre...Et éviter d'autres ennuis avec le chambellan....je ne peux même pas lui en vouloir d'y avoir pensé...ou de le faire...

Il préférait se faire à l'idée maintenant, peut être que Montferrand changerait d'avis, mais Loki s'y préparait. au cas ou parce que si ça n'était pas le cas, au moins, il ne serait pas surpris outre mesure. Montferrand avait raison, Loki avait perdu de sa superbe quand il s'était reprit la première fois, vif, et en forme, battant et résistant remotivant tout le monde quand tout semblait perdu. Pour le moment ce Loki là n'existait plus.
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 06:05 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Eléonore ne dit pas un mot, écoutant Loki tout en continuant d'essuyer le sang, soupirant en voyant les cicatrices laissées par sa tentative d'oublier le chambellan ou Montferrand.

Elle n'avait pas le cœur à lui mentir, mais comment ne pas le prévenir et lui laisser croire que demain serait un merveilleux jour où les oiseaux chanteraient, le soleil réchauffant la terre de ses rayons brulants et que Montferrand aurait tout oublié ?

"Il ne cesse de parler de toi et de Salvagine..." Elle soupira de nouveau puis commença à passer un linge propre qu'elle avait humidifié dans l'eau chaude, sur son visage pour le rendre plus digne et présentable.

"Il voulait en effet que je m'assure que tu n'aies pas froid ni besoin de rien..." Elle trempa le linge dans le baquet d'eau chaude, le rinça puis l'essorât pour continuer la toilette.

"Je suis désolée Loki, j'ai essayé, mais il semble décidé à te donner à Cross..." Un nouveau long soupir de désespoir souleva sa poitrine engoncée dans ses vêtements.

"Je ne sais plus quoi faire Loki, la situation a dégénérée, la solution m'échappe...Mais tu ne peux retourner là bas !"
Elle plongea son regard dans le sien, lui levant le menton du bout des doigts.

Elle replia soigneusement le linge puis se releva, prenant le baquet dans ses bras fins.

"Peut être que la nuit lui aura porté conseil..." Elle déposa un baiser sur le front du condamné puis fila ranger ses ustensils avant de revenir avec plus de couvertures prises sur son lit qu'elle déposa à ses cotés.

"Essaie de te reposer un peu..."

Retournant à la chambre de Montferrand, elle ferma la porte à clée derrière elle puis la déposa sur la table à coté de son seigneur. A pas de loup elle allé ôter ses vêtements puis revint se lover contre lui sous les couvertures avant de trouver avec beaucoup de mal un sommeil fort peu réparateur.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 07:54 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

Loki laissait Eleonore s'occuper de lui. Il souriait un peu, mais en l'écoutant, il n'était pas le plus rassuré que cela. Mais les attentions de la jeune femme l'apaisait un peu, il restait silencieux, et se contentait d'hocher la tête. Si Eleonore disait qu'il ne pouvait pas y retourner, la décision revenait à Montferrand, et Loki était anxieux, à l'idée de savoir ce qui l'attendait. Cependant,il resta calme et sourit à Eleonore, quand celle ci fini par se lever pour lui ramener des couvertures, et lui souhaita bonne nuit, ou plutôt de se reposer un peu :

-Merci.

Il la laissa filer, puis se blottit dans les couvertures. Ces chaines ainsi couvertes, ne faisaient pas beaucoup de bruit, et c'était apaisant de ne plus les entendre trainer au sol. Il ferma les yeux. se reposer ? Il essaierait mais pour le moment ça n'était pas gagné. Il s'étira dans la limite qu'il pouvait, puis s'appuya contre le mur. Malgré lui, le sommeil le rattrapait. Il se sentait mieux après cette petite toilette de la part d'Eleonore, il n'avait plus de sang sur les bras, ni sur le visage. Il réfléchit longuement au lendemain se demandant ce qu'il adviendrait de lui, et du sort que Montferrand lui réservait. Il ne pouvait pas nier que depuis son retour, il ne faisait que s'enfoncer d'avantage. Même s'il essayait, la veille, pourtant, il avait fait des efforts, la chasse, la sortie, ce moment calin avec Montferrand...qui n'avai tpas duré d'ailleurs. Il avait encore envie de se blottir dans ses bras pour profiter de sa chaleur. Mais il était sur que maintenant il ne pourrait plus, qu'il reste ou qu'il parte. ça lui manquait déjà, comme pour essayer de se réconforter, il serra un peu plus fort les draps contre lui.

Puis peu à peu il somnola, même si son sommeil n'était pas tranquille, ça lui fit du bien. Il avait mal à la tête, mais il avait beaucoup moins froid. Il ouvrit les yeux et remarqua la tisane qu'il s'empressa de boire avec satisfaction, et peut être que la chaleur de la boisson l'y aida, mais il fini par s'endormir. Le lendemain, aux premières lueurs du jour, Il était déjà réveillé, le coeur battant rapidement, mais il restait tout de même calme à l'extérieur, attendant qu'on vienne lui ouvrir la porte, savoir ce que Montferrand avait décidé, et savoir si oui on non, il allait quitté les lieux aujourd'hui, ou avoir encore une chance, il n'était pas trop optimiste sur cela...mais il espérait tout de même.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 09:24 (2015)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles Répondre en citant

suite :
http://royaumes-des-supplices.vraiforum.com/t1341-Des-adieux-ou-des-aurevoi…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:05 (2018)    Sujet du message: Nouvelle tête, nouvelles embrouilles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Page 9 sur 9

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com