Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Rose des sables et forêt d'épines
Aller à la page: 1, 2, 322, 23, 24  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie de l'Est -> Olivier Komnenos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 4 Jan - 07:59 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lorsque les gardes d'un des petits postes de guet avaient vu se profiler à l'horizon l'imposante caravane, ils avaient immédiatement appliqué leurs consignes habituelles. Deux d'entre eux avaient enfourché leurs montures pour porter la nouvelle au siège seigneurial, les autres se repliant dans les bois qu'ils connaissaient mieux que quiconque et observant les nouveaux venus. La menace d'une invasion armée était fort peu probable et les pillards préféraient généralement attaquer les marchands en dehors du domaine forestier mais la prudence étant mère de sûreté et les principes de leur seigneur fort connus quant au respect des mesures de sécurité, ils tenaient à ne courir aucuns risques.

Au village, la nouvelle ne souleva tout d'abord que peu d'intérêt. Les convois n'étaient pas choses rares et voyageurs comme paysans s'appliquaient à s'ignorer mutuellement tant qu'ils en avaient la possibilité. Les marchands vont et viennent mais les travaux indispensables à la survie nécessitent un soin quotidien.

Cette apathie apparente changea brusquement quand l'intendant du château fit proclamer que les arrivants étaient sans nul doute le cortège nuptial chargé d'amener à bon port la future épouse du seigneur. L'annonce de festivités épicées de jours de congés pour les artisans garantit un accueil des plus favorables aux nouveaux venus et divers concours et autres activités rustiques et populaires évita de devoir pousser les habitants à embellir des maisons qui s'ornèrent quasiment instantanément de fleurs et autres ornements. A bien y réfléchir, l'intendant - un ancien guerrier que la perte d'un pied dans un accident sur la rivière avait contrait à un poste moins martial - n'était pas mécontent de sa gestion des préparatifs.

Dans le château lui même, l'atmosphère était toute autre. Les membres de la garde seigneuriale avaient poli les heaumes stylisés en forme de tête de lynx jusqu'à ce qu'ils étincellent et avaient été soumis à un régime d'entraînement qui en avait laissé plus d'un murmurer qu'une bataille rangée aurait fait figure de moment de repos en comparaison mais leurs officiers avaient fini par admettre que les hommes étaient désormais capables d'accueillir les nouveaux venus de manière satisfaisante. Pour être honnête, il n'y avait pas eu besoin d'encourager fortement les gardes, ces derniers étaient fermement décidés à montrer aux soldats qui accompagnaient la fiancée que les troupes des Komnenos pouvaient rivaliser avec n'importe qui. Du côté de la domesticité, l'atmosphère était tout aussi survoltée. Le cuisinier, un ancien novice qui avait jugé que l'art culinaire lui convenait mieux que les ordres et dont l'embonpoint témoignait de son attachement à son métier, avait promis de demander lui même l'exécution des éventuels responsables d'un quelconque incident. Personne ne prenait ses menaces vraiment au sérieux mais si des gens étaient prêt à le décevoir, ils prenaient grand soin de le taire.

Olivier, quant à lui, se montrait des plus calmes en apparence. Dans les appartements privés et devant Alexios, le vieux conseiller, il admettait parfois une certaine appréhension. L'alliance avec Arkande avait été voulue par son père pour pallier à ce qu'il avait vu comme des faiblesses du domaine. La dot de la jeune femme ne pourrait qu'aider l'équilibre d'un budget que les rigueurs de la vie dans ces terres mettaient à grande épreuve et les forces armées qui l'accompagnaient ne pourraient que se révéler utiles au vu de la grande superficie d'un terrain difficile qu'il fallait surveiller et protéger. Néanmoins, les risques que pouvaient occasionner l'apport de plusieurs centaines d'hommes étaient évidents. Il éprouvait moins d'appréhension sur le plan personnel. Il avait vu suffisamment de familles nobles pour réaliser qu'on n'attendait des époux que la production d'un héritier. Dans le pire des cas et même si il espérait autre chose en son for intérieur, une indifférence polie et le respect du mariage feraient l'affaire.

Après plusieurs discussions avec les divers responsables, il avait été décidé que le seigneur se porterait lui même à la rencontre de la fiancée. La nature de l'escorte à fournir avait été des plus vives mais Olivier avait fini par imposer son point de vue et il n'y aurait finalement qu'une cinquantaine de gardes pour l'accompagner. C'était à son avis suffisant pour marquer un minimum son rang et guider les troupes sur les sentiers forestiers sans encombrer inutilement les chemins. Le droit de participer à l'expédition avait été l'objet d'un nombre certain de discussions entre soldats, discussions qui avaient d'ailleurs conduit plusieurs des gardes à afficher des contusions parfois spectaculaires. En tous cas, il était impossible de nier la motivation de ceux qui avaient été finalement choisis.
Seigneur et soldats portaient la même tenue, une cotte de maillées doublée d'une armure lamellaire et une cape d'un vert pâle que des marchands venus de l'Est avaient nommé céladon. Un torque d'or à leur cou complétait l'uniforme. Les gardes avaient en outre un grand bouclier rond marqué de la tête de lynx des Komnenos, une hache au fer recourbé et un arc d'if. Olivier avait dédaigné les grands destriers qu'affectionnent habituellement les nobles et avait à la place équipé ses hommes de montures plus petites, à la robe noire et aux sabots bleutés, dotées d'une intelligence remarquable et d'une endurance à toute épreuve.

Maintenant que le temps des préparatifs était terminé et que le moment de la rencontre approchait, Olivier sentait l'anxiété le quitter. Tranquillement assis sur sa monture, il attendait impassiblement que l'on signale le cortège de cette fiancée qu'il n'avait encore jamais vu. Le pouce de sa main gauche jouait machinalement avec l'intaille de porphyre de sa chevalière, seul signe extérieur d'une nervosité bien compréhensive au vu des circonstances. Tout aussi machinalement, il jeta un regard sur les gardes, notant avec approbation leur mine impassible et leurs tenues impeccables et reprit son attente, patient comme un chat à l'affût.
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 09:38 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

C'était la première fois qu'elle m'était les pieds sur un navire. Le résultat ne se fit guère attendre, la jeune femme fut malade presque du début à la fin du voyage qui dura ce qui lui parut une éternité. Elle était restée cloitrée dans sa cabine, attendant avec impatience qu'on lui signale enfin que la terre était en vue.

Cinq navires avaient quittés Arkande avec la marée haute, elle ne s'était même pas retournée pour jeter un dernier regard sur la terre qui l'avait vu naître, sur les plages de sables blancs, sur le soleil brulant. Non, elle ne s'était pas retournée de peur de perdre toute retenue apprise depuis deux décennies pour se ruer vers son père et le supplier de changer d'avis, d'envoyer à sa place une autre de ses filles, une qui ne lui soit pas autant attachée.

Non, elle ne s'était pas retournée pour voir son père, le fière seigneur d'Arkande retenir ses larmes, cachant sa tristesse dans une attitude sévère et fière.

Non, elle n'avait pas voulu voir une dernière fois la silhouette d'Ulrück s'éloigner à jamais de ses yeux et de son cœur, lui arrachant l'âme. Non, elle n'avait pas pleuré, pourtant le cœur déchiré comme une enfant arraché au sein de sa mère.
Cinq magnifiques navires avaient prit la mer, bravé les tempêtes, traversé océans et mer. Mais en cette belle matinée, seulement quatre accostèraient sur les côtes du nouveau royaume.

Elliana avait alors prié pour que les dieux d'Arkande protègent le reste de la flotte et apaiser leur courroux. L'eau s'était alors changée en huile, plus un brin d'air ne soufflait, la traversée se transforma en un véritable cauchemar pour les marins, les animaux ainsi que la demoiselle devenue pâle et souffrante.

Les maladies et infections commencèrent à s'éveiller sur les navires, emportant de nouveau quelques marins, la bonne humeur et les espoirs. Elliana interpréta cela comme un signe de mauvais augure. Peut être aurait elle dû supplier son père, les dieux ne la voulaient pas ici... Elle commença à délirer et prise par la fièvre elle faillit elle aussi ne jamais gagner les terres de Komnenos.
Mais les dieux en décidèrent autrement.

Les navires finirent par accoster et de fut alors avec un énorme soulagement que tous quittèrent ses rafiots de bois et de malheur pour enfin toucher la terre ferme.

La route était de nouveau longue jusqu'à la seigneurie, mais c'est avec entrain que tous se mirent aux préparatifs. Le voyage touchait à sa fin !

Elliana reprit au fils des jours des couleurs, la fièvre la quittant lentement et ses craintes s'estompant au fur et à mesure que son regard découvrait ces nouveaux paysages splendides. Depuis sa carriole fermée d'apparats ornées de tissus précieux aux couleurs de son domaine, la jeune femme ne perdait pas une miette de sa traversée, essayant de comprendre et retenir toutes ces nouveautés.

Les villages traversés étaient prit de peur puis de joie en voyant la caravane passer. Animaux exotiques, hommes armés de blanc vétus aux sabres luisant et aux écus scintillants, barrissement d'éléphants ,feulements de tigres et rugissement de panthères. Elliana s'amusait au travers des voilages de voir la réaction de la population mais surtout celle des enfants toujours assoiffés de nouveautés.

Les archers refermant la marche avaient fière allure avec leurs arcs recourbés étrangement et finement ouvragés, leurs flèches serties de plumes multicolores comme désireuses de partager elles aussi la beauté du spectacle du cortège d'Akande.

La caravane finit par s'arrêter sur le chemin boueux. Une garnison d'une cinquantaine d'hommes étant signalée. Le commandant fit signe à un détachement de le suivre, sans un mot, juste un geste qui fut exécuté.

Les cavaliers immaculés se dirigèrent vers Olivier de Komnenos, l'oriflamme flamboyant d'Arkande flottant fièrement au bout du bras du premier cavalier sur un étalon blanc. Reconnaissant les armoiries, ils mirent pieds à terre et s'inclinèrent avec respect devant leur futur seigneur, une main à leur cœur et un genoux à terre, attendant d'être invités à parler.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 11:03 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Un léger murmure s'amorça quand on annonce l'arrivée du cortège d'Arkande mais un simple geste le fit taire avant qu'il ait pu se propager loin. Sans qu'un mot ne soit prononcé, les rangs de la petite troupe se resserrèrent, chacun vérifiant méticuleusement sa tenue et celle de ses frères d'armes. Le visage des soldats était figé dans le masque impassible des troupes à la parade mais quand le détachement de cavaliers se montra, les yeux se firent plus vifs et attentifs, étudiant les nouveaux venus tout en s'efforçant de ne pas le laisser trop paraître.

Olivier affichait un sourire courtois mais il ne perdait pas une miette du spectacle. Il savait déjà en partie à quoi s'en tenir, un de ses Messagers avait brossé à grands traits l'organisation du convoi qui s'approchait mais il y avait une différence entre entendre une description et observer de ses propres yeux. Pendant le temps que mirent les cavaliers pour s'approcher de lui, il nota les détails qu'on ne lui avait pas communiqué : le blanc immaculé des tenues et la discipline que cela impliquait pour les garder dans cet état pendant un si long voyage, les sabres efficaces lors d'une charge et les arcs courbes que l'on pouvait utiliser à cheval. Son sourire s'élargit en voyant l'officier qui commandait ses gardes effleurer machinalement les flèches empennées de plumes d'oies du carquois accroché à sa selle. Manifestement, il n'était pas le seul à voir les implications possibles de la différence d'équipement.

Quand les étrangers s'inclinèrent devant lui, il sauta au bas de son cheval, en laissant les rênes au garde le plus proche et alla leur rendre leur salut, n'allant toutefois pas jusqu'à mettre un genoux au sol. Derrière lui les gardes mirent pied à terre à l'unisson avant de frapper le fer de leurs haches contre la bosse des boucliers ronds et de s'incliner profondément. Ils avaient répété suffisamment l'exercice pour le faire avec une aisance apparente qui démentait la complexité de la coordination. Les chevaux, habitués, ne remuèrent même pas une oreille.

"Salutations. Je suis Olivier Komnenos, seigneur de ces terres. Soyez les bienvenus sur ces terres."

Un geste de la main leur indiqua de se relever. Il se sentait légèrement mal à l'aise devant ce genre de cérémonies même si il en reconnaissait la nécessité. Il n'était de toute façon pas le moment d'aborder les notions de respect et d'informalité, pas tant qu'il n'aurait pas mieux cerné l'organisation de ces hommes. Regardant celui qui lui semblait être le chef du détachement droit dans les yeux, il lui fit signe de parler.
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 12:07 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Elliana fit un bond dans les soieries et coussins de sa carriole en entendant le fer heurter les écus. Un bruit métallique qu'elle était peu habituée à entendre, ayant toujours été tenue à l'écart des combats ou entrainements.
Elle ne put s'empêcher de passer la tête par delà les voilages, rattrapée aussitôt par sa dame de compagnie qui la ramena derrière les tentures avec douceur, lui notifiant d'un signe de tête qu'elle ne devait pas se mêler de cette affaire.

"J'ai besoin de prendre l'air et de marcher Déjanire, j'étouffe sous ces voilages, combien de temps cela va t'il encore prendre ?" Pour toute réponse la demoiselle eut droit à un haussement d'épaules ainsi qu'un regard vers l'arrière de la carriole.

Comprenant le message, la jeune fille descendit par l'arrière pour se dégourdir les jambes, s'approchant du pachyderme quelque peu nerveux par son voyage, dont elle caressa la trompe lui arrachant un barrissement joyeux.
Le cornac de rouge et d'or vêtu et enturbanné s'amusa de la réaction de l'animal puis lui intima un ordre. Aussitôt la bête s'agenouilla puis offrit sa trompe à Elliana qui l'escalada , se retrouvant sur son dos.

Elle dominait dorénavant le cortège, profitant de l'air frais prodigué par sa hauteur et de la vue imprenable sur la scène qui se déroulait à l'avant du cortège. Bien qu'éloignée, elle devinait Agrénor ainsi que le seigneur et sa minuscule armée.

Pendant ce temps, comme un seul homme, les émissaires de l'armée d'Arkande se relevèrent en silence, invités par le seigneur Komnenos.

"Nous vous saluons, seigneur Komnenos." A nouveau le commandant s'inclina avec respect mais cette fois ci avec moins de flonflons.

"Agrénor Pletius, commandant en chef de cette garde, de ce cortège et gardien de la fille du seigneur d'Arkande." D'une main fière il embrassa la caravane postée derrière lui.

"Nous vous remercions pour cet accueil remarquable et demandons à pouvoir monter notre camp au plus vite, la route à été longue et les hommes ainsi que nos animaux sont fatigués."
Il s'excusa humblement d'un signe de tête pour être si peu protocolaire alors qu'un barrissement déchirait le silence comme pour appuyer ses dires.

"Bien entendu, nous attendrons vos directives, seigneur Komnenos" Il s'inclina de nouveau avec respect.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 06:48 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Dire que l'arrivée d'une ménagerie entière était une surprise aurait été un mensonge, les rumeurs que le cortège avait suscitées étaient telles qu'il aurait fallu être un ermite vivant au plus profond des bois pour ne pas le savoir. Dire que le seigneur estimait son domaine et ses habitants prêt à côtoyer quotidiennement de tels animaux aurait été une nette exagération. Son père lui avait vaguement parlé des créatures que les seigneurs des terres orientales prenaient plaisir à admirer mais les informations fournies étaient restées au stade de l'histoire racontée sur un ton nostalgique. Olivier n'avait aucune honte à s'avouer qu'il n'avait pas la plus petite idée des soins que demandaient ces animaux là. Quoi qu'il en soit, la réaction des chevaux confrontés pour la première fois au barrissement d'un éléphant laissait peu de doute à l'imagination.

Il s'inclina une nouvelle fois devant le dénommé Agrénor. Un geste de la main fit avancer à ses côtés un colosse brun aux cheveux coupés tellement courts qu'ils en paraissaient rasés et au visage marqué des vestiges de ce qui devait être le coup de griffes d'un animal.

"Agrénor Pletius, c'est un honneur de vous rencontrer. Voici Hainrik, le commandant de mes gardes. Il a mis au point l'organisation pour vous permettre d'amener votre convoi le plus rapidement possible au château. Je suppose que vous aurez quelques conseils à donner, vous connaissez sans nul doute mieux que quiconque les besoins prioritaires."

L'homme salua son seigneur et le commandant d'un hochement de tête avant d'expliquer brièvement son plan. Il proposait de monter le camp pour la nuit dans une clairière voisine où les voyageurs pourraient se reposer des rigueurs de leur route. Le lendemain, ses hommes se chargeraient de guider le gros du personnel jusqu'au château par des raccourcis à travers la forêt de façon à ce qu'ils puissent préparer les appartements destinés à la fiancée de la façon la plus susceptible de lui plaire.

"... et bien évidemment si vous voulez envoyer une partie de vos hommes pour commencer à vous installer dans la citadelle, ils pourront faire partie du voyage."

Cette dernière phrase était une question non déguisée au commandant de la garde d'Arkande. Olivier avait décidé de leur laisser librement le choix du nombre d'hommes qu'ils jugeaient nécessaires pour escorter la fiancée lors de la dernière étape. Il laissait les deux officiers discuter entre eux mais se permit toutefois une remarque.

"Dans tous les cas, j'aimerais que vous envoyiez demain matin au château des gens expérimentés dans les soins que nécessitent vos animaux pour préparer leur accueil dans les meilleures conditions possibles."

Tout au long de la discussion, son regard n'avait cessé de vagabonder, observant l'équipement des soldats, l'organisation de la caravane, effleurant les carrioles et notant la présence de soieries qui ne pouvaient que dénoter la présence d'un hôte de marque sur l'une d'elles. Il envisagea fugacement de couper court à la conversation pour demander à être présenté mais son éducation avait été trop imprégnée de l'apprentissage des obligations seigneuriales pour qu'il se laisse aller.
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 07:45 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Agrénor écouta le seigneur avec intérêt, jugeant sages ses paroles. Il saluât Hainrik d'un signe de tête respectueux puis regarda à son tour la caravane, restant un moment sur l'éléphant sur lequel était juchée une fine silhouette bleutée.
Il soupira d'amusement avant de revenir sur Hainrik et le seigneur.

"Choix assez judicieux je dois dire. Nous suivront vos hommes jusqu'à la clairière et préparerons le campement pour cette nuit. Je peux dores et déjà envoyer les animaux et leurs dresseurs vous suivre jusqu'au château. Nous avons déjà les cages ainsi que quelques vivres restant, pour le reste ils verront directement avec votre intendance."

Il leva un bras avec deux doigts levés et automatiquement la caravane sembla se scinder en deux, une partie restant immobile, une autre, plus petite, prenant vie comme par magie et se rapprochant de l'emplacement du seigneur à un rythme lent.

"Nous garderons avec nous le pachyderme pour cette nuit, il aura besoin de préparatifs plus ennuyeux...Je ne vous cache pas que ce présent est un peu plus encombrant que les autres..."
Il se mit à rire comme pour briser quelque peu le ton trop protocolaire de cette rencontre, visiblement harassé par le fatigue, comme la majeur partie de la délégation.

"Pourquoi ne pas en parler avec la demoiselle d'Arkande afin de connaitre ses directives, elle seule peut prendre les décisions pour le moments." Il eut un sourire complice, sachant que plus que les animaux et les soldats, le seigneur devait certainement mourir d'envie de voir enfin sa future dame. Il avait déjà accompagné pas mal de convoi, le seigneur d'Arkande ayant passé son temps à marier ses enfants aux quatre coins des océans, pour savoir que les fiancés redoutaient cet instant.
Sur certains visages se lisaient alors la déception devant une beauté loin de leur attentes ou un comportement peu recommandable comme cette furie de deuxième fille du seigneur qui avait passé son temps à faire des caprices d'enfant gâtée et qu'Agrénor avait laissé bien volontiers à son futur époux avec soulagement.

Là n'était pas le cas, c'est avec un pincement au cœur qu'il laisserait Elliana dans ces terres si éloignées du temple où elle aurait été une gardienne des plus précieuses. Caprice de seigneur qu'il avait encore du mal à comprendre.

Cette fois il lança un ordre dans une langue étrangère et se fut le pachyderme, sous l'ordre du cornac qui se mit en branle, avançant doucement parmi les chevaux, hommes à pieds et carrioles. La douce silhouette ondulait au rythme de sa marche pataude jusqu'à ce qu'il fit un geste pour le stopper à distance respectable afin que les chevaux de Komnenos ne perdent pas leur sang froid.

Un ordre du cornac et l'éléphant s'affaissa, un genoux à terre, laissant descendre sa cavalière qui remis ses étoffes d'un bleu azur en place ainsi que sa coiffure avant d'avancer d'une démarche fluide vers les hommes armés.

A chacun de ses pas, un par un les hommes s'inclinaient avec respect, jusqu'à ce qu'elle atteigne Agrénor qui s'inclina lui aussi une main sur le cœur.

"Damoiselle Elliana d'Arkande...Monseigneur Olivier de Komnenos."


La jeune femme resta interdite, se figeant mais ne montra aucune émotion, ne prenant même pas la peine de dévisager le seigneur, se contentant de s'incliner dans une révérence parfaite, attendant, comme les autres, d'être invitée à se relever.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 09:26 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Hainrik salua une nouvelle fois avant de se tourner vers ses hommes et d'aboyer quelques ordres brefs. Certains enfourchèrent de nouveau leurs montures, se préparant à guider les animaux et leurs dresseurs vers le château. D'autres disparurent dans la forêt, partant en reconnaissance pour sécuriser le lieu prévu pour le campement. Les derniers restèrent sur place, garde d'honneur muette et hiératique.

Olivier ne détourna pas la tête. Ils avaient sa confiance, cela lui suffisait amplement. De toute façon, même si il faisait encore face au commandant de la garde d'Arkande, son attention était rivée sur l'éléphant qui approchait lentement et sur la silhouette bleutée qui s'y était juchée. Une partie de son esprit ne pouvait s'empêcher d'analyser le potentiel de l'animal, son imagination peignant à grands traits l'image du mastodonte revêtu d'un carapaçon à sa mesure et portant une plate-forme d'où des archers pourraient semer la mort sur un champ de batailles. L'autre partie était par contre en proie à une appréhension grandissante. Préparer ou plutôt être préparé à une alliance était une chose. Être confronté à la rencontre avec l'autre parti de la dite alliance en était une autre. Masquant ses sentiments sous un sourire de façade, il attendit.

Les voiles et les soieries masquaient efficacement le physique de la jeune femme et il ne garda de ce premier instant que l'impression fugitive de deux yeux couleur de saphir mis en valeur par le noir du maquillage. Il n'eut pas le temps de la détailler plus avant, la demoiselle d'Arkande venait de s'incliner dans une révérence parfaite.

"Je suis ravi et charmé de faire enfin votre connaissance damoiselle Elliana. Mais je vous en prie, relevez vous. Vous êtes la bienvenue sur ces terres."

Une révérence qu'il fit de son mieux pour rendre aussi parfaite que celle qu'on venait de lui accorder ponctua la phrase de bienvenue.
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 09:59 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Aux paroles du seigneur, Elliana se redressa, son regard transperçant cette fois le seigneur. Ses yeux de saphirs brillaient étrangement alors qu'elle porta une main au fin voile qui barrait son visage afin de la protéger des poussières du trajet, elle le décrocha, dévoilant ses lèvres rosées ainsi que les douces lignes de son visage.

Elle continua de l'observer sans aucune émotion avant d'enfin ouvrir ses lèvres.

"Je vous remercie pour cet accueil seigneur Komemnos..." Sa voix aussi chaude que les terres d'Arkande contrastant avec la froideur de son visage s'arrêta nette alors que son léger accent venait d'écorcher le nom du seigneur, ce qui sembla la contrarier quelque peu.

Comme venant à sa rescousse, Agrénor prit la parole, lui expliquant les propositions du seigneur...Elle ne tourna pas la tête vers lui, continuant d'observer le seigneur d'un regard sans émotion, perçant et glaçant. Elle semblait fouiller son âme sans aucune impolitesse pourtant, juste une curiosité étrange. Se contentant d'acquiescer afin de prouver qu'elle écoutait bien son conseiller et chef de la garde.

"Nous élèverons donc notre camps dans cette clairière quand aux animaux, tout du moins ceux que les océans nous ont laissés, nous les mettrons en sécurité à la forteresse..." Elle opina de la tête puis se rapprocha d'un pas du seigneur sans pour autant lâcher son regard.

"Peut être voudrez vous nous faire le plaisir de nous rejoindre pour les festivités d'arrivées, à moins que vous n'ayez prévu autre chose, monseigneur..." Son regard devint interrogateur, sa voix toujours aussi brulante avec cet accent donnant une tonalité dansante à ses paroles.

Elle referma d'un geste soyeux ses voiles bleus nuit sur son corps peu habituée à une température si basse, le vent frais joua dans les soieries, plaquant avec indécence le tissus sur ses formes gracieuses et parfaites, l'espace d'un instant elle sembla sourire à moins que ce ne soit encore le vent jouant avec ses longs cheveux noirs parsemés d'or et de pierreries s'entrechoquant dans une douce mélodie. Du bout de ses doigts, elle retira une mèche de cheveux de son visage impassible.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 10:52 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Un jour, plusieurs années auparavant, un des chats du château s'était invité dans sa chambre. Il se souvenait encore du regard à la fois impassible et observateur que lui avait lancé l'animal en le toisant. Il retrouvait la même impression dans l'observation dénuée d'émotions apparentes dont il était le sujet. Un bref sourire vint effleurer ses lèvres à ce souvenir alors qu'il rendait la pareille à la jeune femme, ses yeux noirs la dévisageant sans gêne. Son sourire s'élargit inconsciemment quand il pensa qu'il doutait qu'elle puisse imaginer que le fiancé qu'elle rencontrait pour la première fois était en train de penser à un félin croisé avant qu'elle ne soit née. Le reste de son visage ne marquait toutefois rien de son amusement et sa voix était parfaitement égale quand il répondit.

"Mais je serais charmé et honoré si nous pouvions être ensemble pour les festivités en l'honneur de votre arrivée, damoiselle Elliana"

Il nota intérieurement que la tenue de la jeune femme, aussi séduisante qu'elle soit, semblait peu adaptée au climat de la région. On était loin des terres du Nord mais il n'était toutefois pas rare que le vent ne se montre quelque peu rafraîchissant. En attendant, il en profita pour admirer sans vergogne les formes que le tissu mettait si bien en valeur, adressant à sa fiancée un large sourire teinté d'un soupçon d'humour.

"Me ferez vous l'honneur de vous escorter jusqu'à la clairière choisie ? Je pense que ces messieurs n'ont pas besoin de nous pour veiller à notre sécurité."
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 11:45 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Elliana détourna enfin son regard avec un certain dédain lorsqu'elle aperçu de l'humour dans celui du seigneur. Elle se força à ne pas penser à ce qu'elle avait observé. Beau ou laid, séduisant ou pas, elle s'en moquait éperdument pour l'instant et ce genre de pensées n'étaient pas dignes de son rang.

"Comme il vous plaira seigneur Komemnos..." A nouveau elle écorcha son nom dans cet accent chantant aux couleurs des terres du sud puis se tourna dans un geste ampli de grâce distante vers un de ses cavaliers qui sans un mot lui apporta sa monture.

Posant un genoux à terre, il tendit une main à la prêtresse des eaux qui y glissa la sienne avant de poser un pied sur sa jambe pliée, s'en servant de tremplin pour enfourcher le cheval dans un mouvement ample et exquis, laissant s'envoler les soieries qui enveloppèrent son mouvement harmonieusement.

"Y aura t'il un point d'eau prêt de la clairière ?" S'enquit elle tout en essayant de contenir sa monture et de la mettre à la hauteur de celle d'Olivier.

"Mes hommes et mes bêtes ont soif, seigneur, et j'avoue qu'un bain serait un luxe que j'apprécierai..." La monture enfin calée, elle remis un peu d'ordre dans ses étoffes tout en fixant l'horizon, attendant qu'Olivier regrimpe sur son cheval et donne l'ordre de départ.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 12:35 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Olivier salua une nouvelle fois les deux officiers, prit le temps d'admirer comme il convenait le mouvement gracieux de la demoiselle d'Arkande et se dirigea vers sa propre monture. Il en atteignait la tête quand une idée lui vint. Comme si de rien n'était, sa main gauche vint se poser sur le pommeau sculpté en forme de tête de rapace de la selle. Un mouvement de balancier de la jambe droite le propulsa d'un seul geste en selle sans qu'il ait à utiliser les étriers. La jument ne fit que remuer les oreilles comme pour saluer l'excentricité de son cavalier. Quelques sourires vite réprimés parcoururent les gardes devant l'exercice. Leur seigneur n'avait certes pas à se mettre ainsi en valeur ses prouesses physiques mais ils appréciaient néanmoins la qualité de la démonstration. Il leur adressa un clin d'oeil malicieux en pensant à la tête outragée qu'auraient sans nul doute affichée ses conseillers et reprit une mine de circonstance en se tournant vers sa fiancée.

"Il y a une petite source à proximité, demoiselle. Petite mais suffisante pour les besoins de la caravane. C'est une des raisons pour laquelle nous avons jugé que cette clairière ferait un bon lieu pour passer la nuit. Mes hommes et moi avons aussi amené diverses petites choses susceptibles de rendre le campement plus agréable au cas où vous souffririez des températures de nos régions."

Les petites choses en question gonflaient allégrement le chargement des montures. L'aisance avec laquelle elles supportaient la charge supplémentaire en plus du poids de leur cavalier était une des nombreuses raisons pour lesquelles Olivier avait choisi cette race. Tout en parlant, il avait donné le signal de départ et se dirigeait désormais directement vers la clairière dont il parlait. Il se demandait si sa future compagne pourrait apprécier autant que lui la sauvage beauté d'un paysage qu'il devinait radicalement différent de celui dont elle avait l'habitude.

"J'ai cru comprendre que vous n'aviez pas eu une bonne traversée ? Pourtant, soyez assurée que le bon déroulement de votre voyage a été dans toutes nos prières."

Et il préférait ne pas savoir à qui exactement étaient destinées les prières. Ses gardes venaient généralement d'horizons divers et certains avaient conservé plus ou moins secrètement des coutumes on ne peut plus particulières. L'accord tacite était simple et les nouvelles recrues étaient rapidement tenues au courant par les vétérans : ils gardaient leurs activités spirituelles pour le privé et leur seigneur ne cherchait pas à savoir ce qu'ils faisaient exactement.
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 12:59 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Elliana avait regardé le seigneur grimper sur sa monture avec un haussement de sourcils. Intérieurement, elle fondait de rire, mais rien dans son attitude ne pouvait faire penser à cela.

Bien droite sur son cheval à la robe blanche, elle chemina aux coté de son seigneur, accompagnant de ses hanches chaque mouvement.

"Choix judicieux, je n'en attendait pas moins, messire." Cette fois, elle n'avait pas prononcé son nom, certainement afin de ne pas lui faire l'affront de l'écorcher à nouveau.

Lorsqu'il parla de la traversée, elle tourna son visage vers lui arrêtant de scruter le paysage de son visage impassible.

"Elle a été aussi dans nos prières mais cela n'a pas suffit à apaiser Leucothée..." Elle resta un instant silencieuse, fermant son regard au seigneur, ses lèvres bougeant au rythme d'une prière silencieuse.

Son regard de saphir enivrant se rouvrit enfin une fois ses lèvres ayant cessées de bouger.

"Nous avons perdu un navire, ainsi qu'une bonne partie de ma dote. La plus précieuse des cargaison en fait, il s'agissait de Gatia, la femelle éléphant..." Elle haussa des épaules, un geste humain pour une fois.

"Bien des vies de nos soldats et marins ont été appelées à rejoindre la déesse qui s'est enfin apaisée...Un peu trop..." Elle reposa de nouveau son regard sur les vastes horizons, ne se lassant pas d'étancher sa curiosité quand à ces nouveaux paysages.

"Pour quand avez vous prévu la cérémonie de mariage ? Si bien entendu vous le souhaitez toujours..." Allant droit au but, la jeune femme ne prit même pas la peine de le regarder, son regard embrassant le paysage.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 11:55 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Il hocha la tête en l'entendant évoquer les rigueurs de la traversée. Il n'avait jamais eu l'occasion de se lancer dans ce genre de périples mais il en avait suffisamment entendu parler pour imaginer les périls rencontrés par l'expédition lors de son voyage en mer. Il se contenta de murmurer.

"Je suis navré de votre perte."

Les paroles étaient peut être banales mais il le pensait sincèrement. Il n'avait peut être pas vu d'éléphants avant ce jour mais il se doutait qu'il était facile de se lier à ces animaux et la perte de la moitié des représentants devait être pénible à supporter. Pour avoir eu à gérer des situations similaires avec des créatures certes plus petites, il imaginait également très bien les problèmes que pouvait provoquer la solitude du survivant. Sans rien en dire, il nota de reprendre contact avec le seigneur d'Arkande pour obtenir une remplaçante pour la disparue le plus rapidement possible.

Pendant quelques temps le silence régna entre les deux cavaliers jusqu'à ce qu'elle lui demande d'une voix posée si il souhaitait toujours l'épouser. Cette fois ci il ne jugea pas utile de dissimuler son étonnement devant la question.

"Pourquoi ne le souhaiterais je plus ?"

Il avait toutefois expurgé les compléments à la question qui lui étaient venus à l'esprit. Après une pause imperceptible pour prendre une profonde inspiration, il poursuivit sur un ton plus neutre.

"J'avais pensé que nous pourrions procéder à la cérémonie après demain. J'ai supposé que vous aimeriez sans doute visiter le domaine et régulariser votre position ne pourra que vous faciliter la vie au quotidien."

La question de la nuit de noces traversa brièvement son esprit. Il jugeait qu'il était resté chaste depuis bien trop longtemps et certaines perspectives étaient on ne peut plus séduisantes mais au vu la posture hiératique de son interlocutrice, il doutait que cela soit une bonne idée d'aborder le sujet dans l'immédiat. Son sourire habituel s'empreignit d'une ironie qu'il dirigeait sur lui même, noble seigneur prêt à accepter une épouse avec une dot réduite au nom des nécessités politiques mais en train de penser à des aspects plus terrestres et charnels en même temps. Sa consolation était qu'il se savait suffisamment maître de lui pour ne pas céder à une quelconque pulsion comme un jouvenceau à peine sorti de l'adolescence. Sans manifester quoi que ce soit de ses pensées, il ajouta brièvement.

"A moins que vous ne préfériez un autre arrangement évidemment."
Revenir en haut
Elliana d'Arkande
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2014
Messages: 260
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 12:48 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

"Je suis navrée moi aussi de cette perte, croyez le bien..." Répondit elle à sa phrase polie de regret dont elle ne douta pas qu'elle fut réelle.

Il avait organisé la cérémonie de mariage le surlendemain, elle acquiesça poliment tout en évitant son regard, jugeant que pour le moment le paysage était plus attrayant.

Elle ne répondit pas de suite, regarda par dessus son épaule sa suite qui trottait à bonne distance avant de revenir sur le paysage qui lui coupait le souffle.

"C'est splendide..." Cette fois elle plongea son regard dans le sien avec un léger sourire charmant.

"Nous n'avons pas ce genre d'arbres ou de végétation à Arkande...Oh ! nous avons bien une forêt millénaire, mais pas comme celle ci..." Elle haussa délicatement des épaules revenant à sa contemplation, son attitude semlant changer, devenant plus joviale et brulante de curiosité.

"J'ai hâte de voir aussi la faune et la flore de plus prêt ainsi que vos cours d'eau et..." Une étincelle enfantine avide de découverte faisait pétiller son regard. Elle se tût subitement, fermant ses yeux de saphir puis reprit plus froidement.

"Si bien entendue nous en avons le temps..."
Elle soupira puis détourna de nouveau son visage, comme se souvenant de leur conversation.

"Pourquoi vous ne le souhaiteriez plus ?"
Elle l'interrogea du regard.

"Parce que les présents ne vous plaisent pas, parce que l'accord ne vous arrange plus ou parce que je ne suis pas à la hauteur de vos espérances..." Était ce un éclat d'humour qui venait juste de passer à l'instant dans le bleu azur de ses grands yeux ? Le fait est qu'elle porta une main à ses lèvres afin de cacher un rire silencieux.

"Vous êtes le seigneur de ces terres, tout arrangement que vous trouverez commode sera le mien..." Elle inclina avec respect la tête.

Elle aurait voulu lui demander de visiter ses terres dés à présent, sortir du carcan de sa suite et des obligations de son rangs qui l'étouffaient depuis plusieurs mois déjà...Le temps de ce maudit voyage, mais elle n'osa pas. Là n'était pas une requête acceptable pour une fille de seigneur et gardienne du temple à un seigneur dont elle ne connaissait pas les manières et qui avait l'air bien pompeux et protocolaire.
Revenir en haut
Olivier Komnenos
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2014
Messages: 261
Statut hiérachique: Seigneur
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 10:20 (2015)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines Répondre en citant

Pour la première fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés, il sourit franchement devant le regard pétillant qu'elle affichait à l'idée de découvrir la région.

"Comme vous dites, je suis le seigneur de ces terres néanmoins, vous êtes ma future épouse et j'ai la faiblesse de penser que vous avez votre mot à dire sur la question. Je suis persuadé que nous trouverons le temps de visiter la région aussi longtemps qu'il vous plaira."

Il ne cachait pas son amusement même si il aurait du sans doute se sentir vexé de constater que la jeune femme trouvait plus d'intérêt dans les curiosités locales que dans son fiancé.

"Je sais que les troubadours veulent absolument nous convaincre que les filles d'Arkande passent leur vie enfermées dans un palais mais même si cela était vrai je doute que vous soyiez détachée du monde au point de penser sincèrement que quelqu'un pourrait ne pas vous trouver à la hauteur de ses espérances."

Il aurait pu et sans doute du asséner un compliment moins chargé d'ironie mais il estimait qu'il avait suffisamment sacrifié aux exigences protocolaires pour ne pas pouvoir se permettre une petite touche d'humour. Après tout pensa-t-il alors que son sourire s'élargissait si ils devaient passer le reste de leur vie ensemble, il avait tout intérêt à la prévenir de son goût pour un sens de l'humour que ses conseillers jugeaient des plus particuliers.

"Et qui pourrait résister à la beauté si exotique et troublante ... de ces présents. Je vous rassure de suite, ils sont des plus satisfaisants. C'est à m'en faire douter de pouvoir leur offrir un accueil à leur hauteur."

Il ponctua sa dernière réponse par un demi salut particulièrement extravagant, contrepoint moqueur à la formalité qui avait constitué l'ostinato de leurs échanges.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:30 (2017)    Sujet du message: Rose des sables et forêt d'épines

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie de l'Est -> Olivier Komnenos Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 322, 23, 24  >
Page 1 sur 24

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com