Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Des jours heureux?
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 14 Avr - 02:04 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Montferrand n'avait pas eu de mal à s'endormir malgré la chaleur des corps l'entourant, la sensation des souffles sur lui et de la peau de Loki et Eléonore sur lui était des plus agréable en enfin depuis des semaines il dormit sans être tourmenté par il ne savait quel cauchemard ou craint, seul ombre au tableau, la fuite de Salvagine qui avait débarrassé les lieux, même s'il se doutait bien que la vision de lui et Loki avait provoqué un rejet de la jeune femme, il ne comprenait pas encore le pourquoi de cette fuite et encore moins un soir où Loki et Eléonore avait également fuit.


Les rayons de soleil pénétraient à travers le bois usé de sa chambre, lorsqu'il sentit Eléonore se détaché de lui, sa jambe, son sein sur lui.... il serait bien resté ainsi mais il se rappela vite de sa promesse de la veille et vu l'excitation provoquée à cette annonce, Eléonore devait peiner à dormir.


Il attendit quelques minutes après son départ et se leva également, passant dans la salle d'eau, retirant ses cheveux en arrière en les mouillant abondamment, se faisant une bonne toilette au passage, l'idée d'aller en ville ne l'enchantait guère, mais la jeune femme y tenait tellement, il fallait faire des provisions car depuis cette chute de neige abondante et l'achat d'Eléonore ils avaient beaucoup puiser dessus.
Le seigneur enfila ses braies, et resta torse nu toujours plus au moins cacher par le bandage.


Eléonore était là au milieu de la pièce grignotant une galette, les yeux petillant et trépignant d'impatience, il revoyait à nouveau la petite gamin jouant dans les pieds à son père.
Elle s'était faites une jolie toilette et s'était arrangée de la plus belle des façons, ses paupières et lèvres ressortaient bien plus que les jours précédents.


Sébastian s'avança vers elle, avec de grands yeux ébahis quand à cette prestence.
à quelques accoutrement prêt, tu es bien proche de ressembler à ce que devrait être ma petite princesse Arcour, mais bon l'achat de nouvelles tenues devrait remédier à cela
Arrivant vers la jeune femme, il la ceintura de son bras l'enlaçant contre lui, la regardant avec un regard qui en disant long de fierté et d'envie et embrassa la jeune femme sur ses lèvres parfumées de galette et fruits.


Se retirant de ses lèvres il continua à la regarder avec passion et s'en détacha.
Dès que Loki est prêt on file, les jours tombent encore tôt et si tu veux profiter au mieux de ta journée...


Tout en s'étirant il se dirigea vers la porte et sortit quelques minutes, voir sait on jamais si une certaine présence serait revenue mais il n'en était rien... Il rentra aussitôt.
la neige a bien fondue! je pense que le printemps va vite s'amorcer à présent, il est vraiment rare d'avoir eu autant de neige à cette période


Il s'activait dans la pièce récupérant des habits içi et là, préparant sa tenue et ses armes, sa blessure sur le torse le faisait bien moins grimacer et celle du dos vu le calme de ces derniers jours également, il retrouvait des sensations de bien être de son corps.
Montferrand s'en retourna à son coffre, l'ouvrit de sa clé et prit une grande quantité de pièce, s'attendant à un coût important de cette journée.


tu auras de quoi voir tous les spectacles que tu veux avec ça... et de choisir les robes qui te plairons le plus
Il posa la bourse sur la table et s'en retourna vers la jeune femme, qu'il ceintura par derrière, l'enlaçant dans ses bras et l'embrassant dans son cou.


j'espère que tu passeras une journée comme tu en rêve ma petite Arcour lui murmura t il à l'oreille tout ne l'embrassant à nouveau le long du coup et de la machoire, caressant son ventre et hanches.


A regret il s'en détacha à nouveau et commença à s'habiller de ses sombres habits et cape.


 
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:27 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Eléonore vit avec plaisir le regard que Montferrand posa sur elle alors qu'il pénétrait dans la grande salle. Elle avait fait de son mieux pour paraitre un peu plus présentable. Non, à vrai dire, elle était presque parfaite, mais il avait raison sur un point, il manquait des atours, mais elle ne se sentait pas de porter des joailleries ou fourrures alors qu'elle n'en avait pas le rang, qui plus est cela était beaucoup trop cher et n'en valait pas les pièces d'or dépensées.

Elle répondit à sa phrase par une délicate révérence tout en souriant avant qu'il ne l'enlace et dépose un baiser sur ses lèvres sucrées avant de la contempler de nouveau, la prévenant qu'ils partiraient dés que Loki serait levé.

La jeune femme se fit violence pour ne pas courir réveiller le chevalier, prête à sauter sur le lit et le secouer jusqu'à ce qu'il daigne se lever...Mais là n'étaient pas des manières !

Le seigneur alla voir le temps qu'il faisait dehors ou chercher quelqu'un, ce qui paru à Eléonore être une éventualité plus acceptable. Il attendait encore Salvagine. Elle espéra qu'elle ne soit pas morte dans se froid, endormi seule au milieu de nul part, cela la fit frissonner.

Il fouilla ensuite dans un coffre et déposa une bourse pleine sur la table, arguant qu'ainsi elle pourrait voir tous les spectacles de son choix, la jeune femme se mit à rire.

"Les spectacles de rues ne coutent rien sinon une modeste obole , monseigneur..."
Il l'enlaça de nouveau, elle glissa ses bras sur les siens puis frémit doucement sous un baiser déposé dans son cou.

"Des robes qui me plairont ?" Elle sembla réfléchir.

"Des tenues mettant en valeur mes formes, cintrant ma taille, révélant mes hanches, plongeant sur mes reins et au décolleté affolant ou une tenue de dame plus sobre..." Elle leva les yeux au ciel avec espièglerie, tapotant ses lèvres roses de son index.

Elle le rejoignit alors qu'il commençait à s'habiller, l'aidant de son mieux.

"Qu'en dites vous ?" Plaisanta t'elle tout en plongeant son regard dans le sien, amusée.

"Vos plans sont ils de me rendre à ma tante pour qu'elle me trouve un époux digne de mon ancien rang ? Vous ai je déplu à ce point ?" Elle pencha sa tête sur le coté tout en fixant la broche de la cape du seigneur.

"Pourquoi faites vous tout cela ?" Un large sourire, elle posa une main caressante sur sa joue.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 05:13 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant



Loki s'était endormi rapidement, toujours perturbé par Eleonore et Montferrand. Mais calme...C'était bizarre. Le lendemain, il était resté dans le lit, ne sentant plus la présence des deux personnes, il serra les draps contre lui, et inspira profondément...ça allait être une bonne journée. Ils devaient sortir normalement, mais à dire vrai, Loki n'était pas trop motivé. Il voulait resté dans ses draps...Et en même temps, s'en aller sachant ce que ses deux acolyte avaient fait la veille. Il prit son temps, mais se leva.  Il les entendit parler, les voyant rapidement, Montferrand embrasser la jeune femme. C'était une image à laquelle il devait se faire. Il se contenta de soupirer, et alla dans la salle d'eau pour se préparer. Il se lava, et s'habilla. Mettant sa veste chaude, qu'il chérissait tant. Elle lui rappelait quelques souvenirs de chez lui. Il passa une main dans ses cheveux, puis décida enfin de venir dans la salle regardant les deux enlacés. Il n'en dit rien, et se contenta de sourire. Bizarrement...Sa jalousie était moindre. peut être parce qu'il voyait Montferrand vraiment heureux maintenant, et qu'au fond, c'était ce qui comptait .et puis il avait le sentiment que la jeune femme pouvait rendre le seigneur vraiment heureux. ça n'était pas comme Salvagine qui s'en allait à tout va. Enfin. Il préféra ne pas y penser. 


-J'ai eut un peu de mal à sortir du lit. Je m'en excuse. 


Il voyait la jeune femme apprêté. Elle était jolie ainsi, petillante, et ravi. Montferrand aussi. Tout ce petit monde, lui donnait du baume au coeur. Loki attrapa rapidement de quoi manger, puis se saisi d'une dague, la fourrant à l'intérieur de sa veste. Partir en ville, il ne savait pas à quoi s'attendre, et il fallait bien protéger cette jeune femme...Et le seigneur. Il regarda Montferrand de haut en bas, se mordillant la lèvre, d'envie, avant de se reprendre, et d'avancer vers la sortie, ouvrant la porte, content de voir le temps. 


-Je vais préparer les chevaux. 


Il sortit d'un bon pas et alla sortir les chevaux, pour préparer la carriole. Puis il regarda l'un des chevaux en souriant, et vient le caresser. Il décida de le sortir à son tour. Il le monterait. Loki serait plus rassuré s'il pouvait au moins être devant les deux histoire de prévenir quoique ce soit. Loki avait toujours peur de l'extérieur, de sortir de ses murs . Ainsi, il prépara son cheval, puis rejoignit les autres. 


-Tout est prêt. 
Revenir en haut
Salvagine yop
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 383
Statut hiérachique: esclave
Localisation: Seigneurie du sud
Sexe: Féminin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 01:29 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

La seconde nuit fut moins terrible que la première. Elle s’était faite une raison : porte d’entrée fermée et pont levis ouvert, le message avait été clair : il lui demandait de partir et elle l’avait maintenant accepté.

Toujours emmitouflée elle sortit pour aller voir le résultat de son collet, rien… Elle fit un petit feu dans la caverne afin que la fumée ne la trahisse pas, elle posa sur le foyer quelques baies et de l’orge dans la gamelle remplie d’eau, laissa cuire un bon moment puis elle s’empara de ce repas de fortune et se mit sur la crête en plein soleil pour manger.

En observant le sol, le dégel était bien avancé mais la terre gorgée d’eau trahissait tout passage. Encore deux jours avec soleil et elle pourrait prendre la route.
Pour où ? Rien n’était encore décidé même si elle avait une idée. Elle souhaitait trouver un lieu accueillant où subsister ne serait pas trop difficile et surtout cesser de vivre avec la crainte d’être de nouveau capturée.

Elle avait tiré la petite broche de sa poche : elle la trouvait toujours aussi belle. Mais elle ne la prendrait pas avec elle : se faire prendre avec cette possession pourrait la faire accuser de vol ; la vendre, pas question.
Les alentours étaient calmes, quelques oiseaux piaillant à tout va confirmaient le beau temps de la journée. Elle en fut ravie : ce serait une bonne alerte s’ils venaient à se taire.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 04:00 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Toute joyeuse et taquine la jeune femme restait dans la bras du seigneur, plaisantant sans cesse avec beaucoup de tendresse. Son attitude était vraiment un rayon de soleil dans ces sombres murs, Montferrand quand à lui la gardait contre lui jalousement, heureux de sentir les choses changées et d'espérer faire changer l'idée et la représentation qu'il avait faite à la jeune femme.

si les spectacles de rues sont peu chers, les robes le sont beaucoup plus très chère! même si je n'en ai jamais eu à acheter, les plus belles sont souvent au prix fort, et puis tu es chargée de la liste des courses et de la négociation aujourd'hui, vu que ton pauvre seigneur ne sait guère marchander

Il déposa un baiser taquin dans le cou, palpant la peau de ses lèvres, ses mains restaient sur ses hanches et baladaient sur ses cuisses en caressant ses formes tout en restant accroché derrière elle.
quand aux robes dont tu parles, si elles me sont exclusivement réservées tu peux en acheter dix! tu prendras la sobre pour les sorties Zehahaha
ces petites attitudes espiègles redonnait joie dans ces sombres murs décidément.

Loki arriva dans la pièce et Sébastian reprit une attitude plus raisonnable, replaçant ses mains autour d'Eléonore, Il s’excusa d'avoir somnoler plus longtemsp qu'à son habitude
tu avais simplement besoin de sommeil voilà tout! Prépares toi vite que nous allons en ville aujourd'hui

Il se détacha de la jeune femme à regret et regarda Loki s'affairer lui aussi, Lorsqu'il sortit pour s'occuper des chevaux la jeune femme s'approcha du seigneur et sa question le figea.
La rendre à sa tante? L'avoir déplu?

tout en saisissant la main qui caressait sa joue il repondit calmement
tu me vois te rendre à je ne sais qui à présent? tu ne réalises pas à quel point tu es importante à mes yeux, une chance de t'avoir trouvé comme celle ci ... toi fille de Clodomir, la dernière survivante, même dans mes reves les plus fous je ne l'avais imaginé... donc non je ne te rendrais pas, ton vieux seigneur corbeau va te garder jalousement avec lui, non tu ne me déplais pas, tu amènes gaité dans cette sombre forteresse et espoir au seigneur qui l'habite

De son bras à l'attira en la prenant à nouveau par la taille et la serra contre lui, il avait encore envie d'elle, de cette sensation de leur peau l'une contre l'autre, mais ce n'était guère le moment, il l'embrassa et la regarda d'un oeil pétillant.
je fais ça pour moi... toi... ton père et la renommée oubliée des Arcour que je rêve de faire revivre, et de montrer à tous les traitres que leur plan a échoué dans la finalité.

Il se tut ne voulant pas dévoiler tout ce qu'il avait en tête et ne pas rabacher encore une fois des souvenirs douloureux à la jeune femme, il l'enlaca fort contre lui et la regarda encore une fois
et puis ca me fait plaisir... si je peux rendre heureuse la dernière princesse Arcour, Clodomir me le rendra bien et sera fier j'en suis certain... aller trève de bavardages, Loki doit nous attendre et autant que tu profites au maximum des spectacle de rue!

Le seigneur se recula et la regarda, certes avec des tels habits elle n'avait rien d'une princesse, mais son visage, ses traits si fins, il n'en fallait guère plus, Il se mit à sourire bêtement et ouvrit la porte invitant la jeune femme à le précéder d'un geste royal de la main et un regard plaisantin.
En bas Loki avant harnacher la carriole, celle la même qui avait mener Eléonore à son pic quelques semaines auparavant, le jeune homme avait sceller un cheval apparement décidé à suivre le cortège, le Loki chevalier prenant des initiatives et protecteur ressortait il de ses cendres? il était trop tot pour en juger mais il en sourit en le regardant arrivé et déclaré que tout était prêt.

Le seigneur aida Eléonore à grimper à ses cotés, Loki grimpa sur son destrier et le petit cortège passa le pont levis à allure moyenne en direction de la ville.
S'il restait concentré sur le chemin boueux et très mou, Montferrand ne pouvait s'empecher de regarder si des traces de pas, étaient visibles à certains endroits que lui et Salvagine avait pratiqué, même s'il doutait que la sauvageonne laisse de si facile moyen de la repéré derrière elle.

Enlaçant Eléonore par les épaules pour la blottir contre lui et la frictionner il prononca doucement
pas trop froid? ou trop réchauffée par l'excitation d'aller là bas?

Loki lui suivait le rythme surveillant et menant sa monture fièrement
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 07:32 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Le seigneur ne cessait de la flatter et d'avoir de délicates attentions, autant que des mains baladeuses, ce qui avait pour effet de faire sourire Eléonore. Il ne souhaitait pas la rendre à sa tante, Peut être était ce là un bien, après tout, cette dernière n'avait jamais été appréciée par son père et avait même ourdée maintes fois avec son époux des plans pour le destituer de ses terres.

Était elle d'ailleurs derrière la chute d'Arcour ? Arf...A quoi bon penser à tout cela maintenant ? Elle se laissa guider vers la chariotte toute à ses pensées, finissant tout de même par porter les yeux sur Loki.

Dorénavant il devait la détester. Son cœur se serra à cette pensée, elle n'avait jamais voulu cela, bien au contraire !

Elle le regarda chevaucher fièrement sur son destrier, avec toute la prestance d'un chevalier en devenir. Bien plus que la plupart d'ailleurs. Elle soupira alors que Montferrand la pressait contre lui, lui demandant si elle n'avait pas trop froid ou chaud...

Tristement, elle se dit qu'elle devrait dorénavant éviter de s'approcher de Loki, il devait ne plus vouloir l'avoir à ses cotés. Envolée leur complicité, enterrée leur amitié naissante, c'est sûr, il devait la haïr ou ne plus vouloir la voir tout simplement. Elle deviendrait alors comme transparente...

Non, elle ne lui imposerait pas sa présence.

Son cœur se pinça douloureusement alors qu'elle tournait son visage vers Montferrand, un large sourire ravie sur ses lèvres. Sa mère aussi lui avait enseigné cela.

"Cela fait tellement longtemps que je n'ai pas assisté à un marché ou mieux ! Une foire !" Oublier sa tristesse et ses doutes dans un flot ininterrompu de paroles, là était pour le mieux.

"S'enivrer des épices, rire aux saltimbanques, se noyer dans les délicats tissus d'orient et gouter aux spécialités !" Elle soupira d'aise tout en se lovant contre lui, redressant son nez pour le regarder.

"Etre sans merci avec les vendeurs trop gourmands et..." Elle s'arrêta net, semblant réfléchir.

"Loin de moi l'envie de remettre en doute vos capacités à gouverner ou gérer vos terres, monseigneur..." Voilà qu'elle prenait des pincettes. "Mais n'êtes vous pas censé lever l'impôt sur toute chose produite ? Vos greniers devraient être pleins et vous ne devriez pas avoir à faire le marché..."

Elle l'interrogeait de son regard pétillant encore des promesses de spectacles.

"Je en vois nul gardes sur vos fortifications, nul serfs apportant le fruit de son labeur, nul va et viens de carrioles regorgeant de production..." Elle hésita.

"Vous ne devriez aller au marché que pour des armes et des produits venant d'en dehors de vos terres..." Elle fronça les sourcils adorablement, essayant de se rappeler comment son père gérait ses terres. Les paysans étaient obligés de donner la plus grande partie de leurs labours au seigneur qui leur assurait protection en retour, des impôts étaient levés sur toute production... Sa mère n'avait qu'à gérer les vivres qui entraient à foison au château, ne réservant les sorties en foire que pour s'y amuser et glaner des produits rares.

"Je sais que nous sommes à la sortie de l'hiver et qu'il est normal que les vivres viennent à manquer, mais je souhaitait juste le savoir pour ne pas de trop acheter..." Elle haussa des épaules avant de changer de conversation, sachant qu'elle avait dû outrepasser son rang en demandant cela.

"Mais je me chargerai de tout, vous n'aurez qu'à aller tranquillement flâner avec Loki, nous nous retrouverons à la taverne une fois que j'en aurai fini de saigner le moindre commerçant jusqu'à son dernier prix !" Elle se mit à rire joyeusement.

"Je n'aurai aucune pitié, surtout avec celui qui vous a si facilement entourloupé ! " Elle rit de plus bel.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 08:52 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Tout d'abord très songeuse Eléonore au début du trajet, la jeune femme rompit le silence et pose beaucoup de questions pertinentes. Quand elle parlait il reconnaissait la richesse du vocabulaire de Clodomir, les termes qu'elle employait était toujours bien plus délicat que ses propres mots plus bruts.
Il ne dit mot lorsqu'elle évoqua l'idée de retrouvé la ville, ses foires, ses marchés... son bordel.... Il ne savait pas qu'elle serait la réaction de la jeune femme en voyant le marchés des esclaves, tout dans ses pensées il l'écoutait d'une oreille absorbé par cette idée.

Montferrand écouta avec attention les remarques fondées de la jeune femme la laissant exposé ce qu'elle avait du déjà vivre ou voir sur d'autres terres.
Un petit rictus amusé se dessinait alors qu'elle expliquait sa vision des choses, il est clair que Montferrand ne gérait rien comme les autres seigneurs, ses terres étaient plus vastes et forcément la gestion en était plus difficile, il n'avait fait que prendre le système de son père et l'améliorer.
Il sentait de la gêne de la part d'Eléonore, qui calculait chaque mot pour ne pas le vexer, non ca le vexait pas, bien au contraire la voir s’intéresser à son domaine était pour lui une attention comme quoi elle s’intéressait finalement peut être à lui au delà du sinistre personnage.

Le seigneur la regarda d'un air sombre alors qu'elle riait, histoire de lui faire un petit sursaut d'angoisse moi je n'ai euacune pitié avec ceux qui critique ma gestion marmona t il d'un air lugubre, mais il ne voulut couper ce rire qui se voulait de bon coeur, et amorça un beau sourire amusé
je vois que la princesse Arcour à des grandes connaissances de la gestion des biens! l'éducation paternelle que je connais bien Zeahaha !
rit il également accompagnant ceux de la jeune femme qui avait dut avoir un sacré frisson

loin de moi de dénigrer ta famille et ses biens, belle descendante Arcour, mais les terres des Montferrand sont beaucoup beaucoup plus vastes que celle de ta défunte famille, nos terres s'étendent de la mer, une bonne partie de la côte remontant vers l'ouest, à la limite des Montfaucon, et s'entend sur toute la zone de garrigues et boisées de chênes jusqu'aux plateaux arides de pierres où vivent les carriers

Il parla à voix assez haute, mimant une longue histoire et prenant un air narrateur, tout en mêlant Loki à la discussion en le regardant tour à tour avec Eléonore.
quand mon père est décédé en terre Arcours et que j'en suis revenu, j'ai décidé de suivre ce qu'il avait amorcé, je suis donc le seigneur et administrateur de mes terres, j'en suis le gérant, le protecteur, celui qui décide de vie ou de mort Il prit un air lugubre et amusé mais reprit amusé.

C'est un proverbe des anciens de mes sefs, qu'il fait bon vivre sous la crosse. Pour les habitants de cette vallée, Les Montferrand sont de véritables pères de famille.
Le premier qui leur accorda des privilèges et des franchises fut Béranger de Montferrand, pendant 33 ans. Par un acte), il accorda trois franchises, la suppression des droits de lods que percevait le seigneur à l'occasion des partages des biens paternels, maternels ou tous autres, faits entre frères, La deuxième se rapporte au droit de mouture des blés. Désormais les habitants, qui doivent faire moudre leur blé aux moulins du seigneur, ne paieront que la vingtième partie et enfin qu'on ne pourra détenir dans les prisons de Montferrand un prévenu quelconque, à moins qu'il n'ait été arrêté pour un crime entraînant la mort et la mutilation, à condition que, dans les huit jours de son arrestation, il fournisse des cautions.


Il marqua une pause et reprit
comme vous le voyez au nombre de prisonniers, sur nos terres nous n'avons guère de voyous.
avant de reprendre

tous les 10 ans des conseillers sont élus dans chaque hameaux ou villages, c'est eux qui gère chaque partie de mon territoire, le grenier, les impots, ces derniers me sont reversé tous les 3 ans, d'ailleurs vers le mois de d'octobre nous devrions voir d’incessant aller retour de carriole et charrues. La nourriture en général je vais la chercher aux hameaux les plus proches de ma forteresse mais j'évites d'abusé de mes serfs, quand je demande ils font, c'est tout ce que je demande, je n'ai aucun besoin, ils m'aiment, ils me savent dur mais bon s'ils sont obeissant en retour. Donc afin de soulager leurs vies j'évite de me servir chez eux, les impots sont déjà bien assez lourd pour eux.

Il regarda Eléonore et se mit à rire
et puis je ne vais pas demander des quantité de nourriture astronomique pour 2 ou 3 esclaves et un vieux corbeau! Zehahah
Il reprit à nouveau
quand la forteresse à besoin de travaux, c'est des serfs spécialisés dans les fortifications qui viennent œuvrer d'ailleurs il va falloir que je m'occupe de les faire venir bientot... certains murs se fissurent de toute part..
Il donna un petit coup de bride et termina

si j'avais une femme, une bonne gestionnaire bien entendu qui sache ce qu'est la gestion des terres et du patrimoine... j'éviterais ce genre d'oubli... mais j'espère que la période à venir va etre plus clémente en évènement et que je vais pouvoir mieux m'occuper de mon territoire, puis mon chevalier se mettra peut être à l'ouvrage lui aussi et fera le tour de chaque village afin d'inspecter si ce que j'ordonne est fait... mais c'est comme pour la perle rare que je recherche ça Zehahaha

Il envoya amusé des regards complices à chacun.
la dernière des Arcour avec le dernier des Montferrand rien que de le dire ca donne des frissons n'est ce pas dit il d'un ton très amusé mais tout aussi testeur de la réaction de la jeune femme
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 10:11 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Le rire d'Eléonore mourut sur ses lèvres sous le regard sombre de Montferrand et elle son doux visage se décomposa lorsqu'il parla de n'avoir aucune pitié pour ceux qui critiquait sa gestion.

Elle ouvrit la bouche comme un poisson hors de l'eau, agrippa d'une main la cariole en fermant les yeux, prête à se faire jeter hors de la voiture en pleine marche, mais rien n'arriva, si ce n'est un rire amusé de la part de son seigneur, ce qui lui valut un regard noir de la jeune femme, qui elle, ne s'amusait pas de cela.

Ensuite elle but ses paroles, écoutant toute l'explication sur la gestion de ses terres, hochant la tête comme une bonne élève, prenant soin de bien garder en mémoire tout le savoir partagé, tournant elle aussi quelque fois la tête vers Loki.

La fin du discours du seigneur la laissa songeuse, ne la faisant même pas siller. Elle sembla réfléchir, peser le pour et le contre et mettre de l'ordre dans ses souvenirs. Après un long moment de silence, elle le brisa enfin.

"Vous êtes encore un bel homme vaillant. Je suis certaine qu'une fois votre château remis en état, de beaux vêtements et vos comptes bien régit, vous n'aurez aucun soucis à trouver une épouse !" Elle lui sourit doucement.

"Il y a bien des seigneurs qui seraient ravis de vous donner la main de leur fille...Childérick dans le nord avait une tripotée de filles, il doit bien lui en rester quelques une à marier !" Elle lui envoya un clin d'œil.

"Après, je ne sais si elles seront de bonnes gestionnaires, gageons qu'elles soient plus posées que leur père !" Elle se mit à rire, le seigneur du nord étant réputé être un panier percé et très mauvais gestionnaire, préférant la chasse à la gestion.

"Mais je serai là pour lui enseigner, si vous le souhaitez bien entendu. Je la guiderai et lui prêterai main forte." Si il y avait eut d'autres sous entendus dans les paroles de Montferrand, ces derniers semblaient avoir échappé totalement à la jeune femme trop habituée à n'être plus qu'une esclave instruite pour être vue autrement.

"Pour le chevalier, vous avez déjà Loki ! Il sera des plus parfait vous verrez !" Elle lança un clin d'œil à Loki.

"D'ailleurs, je compte bien tenir parole et lui faire réviser son écriture ainsi que deux trois choses..." Elle stoppa net son discours enflammé "Si il le désir encore bien entendu..." Un soupir puis elle reprit sa tirade.

"Dernier Montferrand certainement pas ! Vous verrez, les filles du nord ont de bonnes hanches bi..." Elle arrêta sa phrase, ouvrant de grands yeux, percutant peut être subitement les sous entendus probables. Elle semblait être subitement tombée du coffre.

"Vous n'êtes pas sérieux ! Mais je suis flattée que vous y ayez pensé..." Elle se racla la gorge et se remit droite sur le banc. Il ne pouvait penser à marier une esclave ! Pour cela il faudrait la libérer et puis elle n'avait aucune dot ni rien d'autre à lui apporter !

"Vous vous moquez..." Elle perdit le nez tristement dans le paysage, courroucée quelque peu qu'il puisse ainsi se jouer d'elle.

"Vous ne devriez pas vous jouer ainsi de moi monseigneur..."
Elle tordit ses lèvres, regardant toujours le paysage, espérant qu'ils arrivent vite à destination pour se perdre dans la foule.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 20 Avr - 17:18 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

d'habitude si réactive la jeune femme le prenait pas les perches tendues par le seigneur, le faisait elle expres, il ne semblait pas, là voilà qu'elle lui parlait de cet affreux Childérick! certes des filles il en avait et pour cause! quelle brochette de mocheté!
Loki était un enfant du Nord et la vue d'une des fille de ce ringard de CHildérick avait dut surement traumatisé la sexualité du jeune homme ce qui expliquerait aisément qu'il ai changé de bord et il le comprennait!
Il pouffa de rire à cette idée mais ne dit pas un mot sur le fond de sa pensée et préféra regarder Loki

hein Loki.. toi qui est du Nord... les filles Childerick... on les connais par chez toi hein?? Zheaaha
Il se retourna vers Eléonore enjoué de cette annonce et ce qu'il venait d'imaginer

j'ai faillit etre marié à une Maurin et ... Loki... on peut appeler ça comment ? une catastrophe?? Zehaha, disons que je me suis rendu compte à la derniere minute que c'était une connerie ...
Autant ne pas en rajouté tant il avait été un sagouin ce jour là...
tu n'auras certainement pas à apprendre quoi que ce soit à ces morues nordiques... je préfère creuver seul que mal accompagner dit il plus sérieusement en essuyant les larmes de rire.

Loki... si il chasses ses démon... oui... possible...
quand elle évoque son role de chevalier
hey Loki ca te dirait d'aller dans les terres du nord un jour.. voir là ou t'es né?
Lui demanda t il véhément

Cependant tout en écoutant Loki il fut interpeller par la voix plus basse et douteuse de la jeune femme
pourquoi refuserait il? bien sur qu'il doit le désirer encore! quelle question ! vous avez l'air de bine vous entendre ne plus dit il sincèrement et sans suspicions

C'est alors que le visage de la jeune femme se figea et quelle faillit s'etouffer, Montferrand la regarda interloqué elle devenait rouge et se morfondre, visiblement plus peinée qu'enthousiasmer, Montferrand lui prit la main tout en tenant fermement la bride de l'autre
je suis pas si jeune et bel étalon qu'a l'époque je le concois mais ne tire pas une tete pareille... dit il en souriant
ce n'est pas une plaisanterie ... mais qui sait.. le destin s'est bine joué de nous jusqu'à présent... alors ma foi... mais il est trop tot pour penser à tout ca... j'en a trop dit... mais je ne joue pas avec la lignée des Arcour
le ton rieur était devenu bine plus sérieux alors que la cariole passait déjà le premier village en trombe

nous nous arreterons au prochain village pour nous dégourdir les jambes et que tu boives quelque chose t'es toute blanche...
le ton taquin avait disparut et son regard sérieux lachait celui de la jeune femme que pour regarder la route
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Avr - 09:58 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Eléonore écouta parler des Maurin, ce nom ne lui disait rien, mais étonnement, elle fut soulagée de savoir qu'il avait été un gougeât en annulant les noces. Allez donc savoir pourquoi...

Elle sut ensuite qu'elle avait dû mal se faire comprendre, car il remplaça les rires par un ton plus sérieux, perdant son regard dans l'horizon, ne s'intéressant plus qu'au chemin, l'ignorant subitement.

Ramenant ses cheveux en bataille devant son visage, elle poussa ses dents en avant comme si elle voulait racler le parquet et se mit à loucher tout en le regardant avec de grands yeux globuleux, se mettant à zozoter et bombant le torse avec indécence.

"Z'vois pas z'que vous repochez aux filles du nord Vindieu !" Elle essaya de garder son sérieux le plus longtemps possible pour continuer.

"Z'est ty qu'on zai t'nir chaud et qu'on fait d'bon petiots bien gras, sacrénom !" Elle tapa ses hanches comme pour appuyer ses dires dans un geste des plus grivois, puis, n'y tenant plus elle explosa d'un rire bon enfant qui eut pu réveiller toute la vallée avant de passer une main dans ses cheveux pour se recoiffer avec un peu plus de dignité et reprendre un air sérieux.

"Mes propos voulaient dire que j'en serait honorée et que vous avez raison, si les maisons de Montferrand et d'Arcour se rapprochaient, les autres seigneurs n'auraient plus qu'à trembler."
Elle avait murmuré dans un sourire, prenant la même attitude que son père dans cette phrase des plus sérieuse, toute la grandeur de la maison d'Arcour déchue se lisant dans ses yeux bruns clairs pétillants encore de l'honneur de sa famille.

Plaquant un baiser sur sa joue, elle se remit à sa place, Eléonore d'Arcour disparaissant pour reprendre l'apparence d'Eléonore piétinant d'attendre d'être sur la place du village.

"Pendant que je m'occupe des achats de votre maisonnée, avez vous des demandes particulières ? Loki, as tu besoin de quelque chose ? J'essaierai de trouver un scribe pour lui demander de vieux parchemins pour tes cours..." Elle hésita, se mettant à réfléchir comme elle le faisait si souvent.

"Il faudrait aussi que je me renseigne sur les tissus, il faudrait changer pas mal de courtines...Mais peut être vaudrait il mieux attendre la grande foire ?" Elle continuait de parler à voix haute, mais visiblement n'attendait pas de réponse.

"... Pas que j'oublie les poteries aussi ! Grand dieu, vous n'avez plus un plat entier dans vos cuisines ! L'herboristerie aussi..." Elle soupira. "Faudrait aussi de l'encre...Et... Oh !..." Elle arréta ses pensées à haute voix, regardant ses deux compagnons de route avec le rouge aux joues.

"Désolée, je m'emporte...Ca fait tellement longtemps que je n'ai pas été au marché !" Un sourire radieux s'envola sur ses lèvres alors qu'elle retombait dans le silence, ses doigts bougeant...Elle était entrain de compter, ne tenant visiblement pas en place !
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 21 Avr - 10:52 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant



Les conversations allaient bon train, Loki chevauchait tantot devant, tantôt derrière surveillant les environs, parfois des traces l'interpelaient, mais il n'en faisait pas cas. Au contraire, il se contentait d'avancer. Il soupirait parfois et pensait à des choses et d'autres tout en restant attentif. Entendant quelques bribes de conversations de ci de là, jusqu'à entendre, le nom de Childerick. Mon dieu quelle horreur rien qu'en entendant cela, Loki eut presque un haut le coeur. Heureusement que toutes les femmes du Nord n'étaient pas ainsi, autant dire que déjà, Loki se demandait quelle femme pouvait enfanter des filles si laides. Il en eut un frisson d'horreur, mais répondu au seigneur MOntferrand :


-Malheureusement oui. 


Il avait eut à faire à l'une d'elle. Le traumatisme autant dire que Loki avait laché l'affaire avec les femmes bien avant cette rencontre, mais cela l'avait conforté dans sa décision. Il soupira et eut un léger rire puis entendit le mariage avec Mauri, un autre rire le prit : 


-Sans vouloir vous vexer, le mot est faible. 


ça avait été un désastre terrible, entre Montferrand qui avait trop but le chambellan qui menaçait à tout va, et Sebastian qui avait déshabillé la jeune femme et avait vomi partout. Mon dieu quelle horreur. Puis il fut surpris...Voir ou il était né ? Est ce que cet habitat existait il toujours et sa mère, était elle vivante ? Son père ? Il n'en savait rien. Il eut un léger frisson. mais il fallait dire que retrouver les terres du nord, lui ferait plaisir :


-J'aimerais beaucoup y retourner oui. 


Il n'y était pas revenu depuis qu'on l'avait acheté...La dernière fois qu'il avait vut ses terres, il était encore bien jeune et déjà sur les marchés. Il soupira longuement. Depuis il était passé de terre en terre, s'éloignant du nord, de plus en plus, jusqu'à venir dans le sud, sans même s'en rendre compte ou presque. Il en voulait à ses parents de les avoir vendu ainsi..mais il aurait aimé les revoir. Son coeur s'affola un peu, quel plaisir ça serait.  Il s'imaginait déjà sur la route avec Montferrand, et voir les terres froides du nord. Les hivers étaient rude, et les été doux, rarement trop chaud, juste assez pour réchauffer la peau et tirer un sourire. Les imitations des femmes du nord, firent rire Loki. Eleonore n'en était hélas pas loin, heureusement, encore une fois qu'elles n'étaient pas toutes comme ça . Loki entendit aussi qu'ils s'arrêteraient au prochain village. Alors il chevaucha plus rapidement, arrivant  à quelques mètres devant la cariole. Ralentissant par la suite,  le regarde afuté, ils n'étaient pas à l'abris d'une attaque. 


Loki avait bien parcouru ses terres pour les connaitre comme sa poche. Pour ça que la dernière fois il avait demandé à Montferrand s'il voulait qu'il cherche Salvagine. Malgré le fait qu'elle soit adroite, Loki connaissait cette végétation, et tout les recoins de cet endroit. Et il connaissait bien les planques des brigands pour s'attaquer aux carioles marchandes parfois. Il n'y en avait pas beaucoup mais malgré tout, ils étaient virulent, souvent, et ne venait pas des terres de Montferrand, échappé de quelques endroits que ce soit. Pour ça que Loki était aux aguets. Loki posa une main sur sa dague sans pour autant la sortir, mais un mouvement suspect le fit ouvrir l'oeil. Un animal. Tant mieux, quoiqu'un animal fuyant quelque chose ou quelqu'un. Un enfant, que Loki connaissait bien, enfin juste de quelques heures peut être. Il poursuivait un lapin pour l'attraper. Loki le regarda passer en souriant. C'était l'un des enfants de la famille qui l'avait recueilli, lors de sa première évasion de chez le chambellan, il lacha sa dague, et le gamin le regarda en souriant, le saluant par la même occasion, avant de descendre de sa monture pour lui parler quelques minutes, le trouvant bien loin de chez lui. En quelques minutes, il lui donna le lapin, puis remonta sur son cheval, avant de reprendre la route :



-Le prochaine village n'est pas loin. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 22 Avr - 07:53 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

La jeune femme de fort bonne humeur et taquine ramenait à présent ses cheveux et prenant cet affreux accent nordique, diable les yeux fermés on aurait put croire à une des horreurs qu'avait enfanté Childerick! La tête d'Eléonore avec ses dents en avant et sa touffe de cheveux emmêlée firent bien rire Loki et le seigneur.
Loki d'ailleurs confirma sans le moindre doute les dires du seigneur aussi bien sur le mariage raté que sur les filles du seigneur nordique.

Il prit la main d'Elénore et lui sourit paisiblement lorsqu'elle lui mentionna qu'elle serait honorée, et sa vision de choses de ce rapprochement ainsi que l'effet que cela produirait sur les traitres, ces seigneurs sans scrupules, elle avait raison ils en trembleraient et il le savait!
Il la regarda dans les yeux et la lui serra un peu plus, inutile de trop en dire, le chemin vers son projet était encore bien long, et ces derniers temps rien n'allait comme bon lui semblait lorsqu'il préparait quelque chose.

Loki semblait un peu plus enthousiaste quand à lui, visiblement heureux de la proposition du seigneur pour que le jeune homme revoit les terres de son enfance, il semblait plus détendu et heureux, il donna un coup de talon à la monture partant en éclaireur au prochain village sans répondre à Eléonore cependant sur des possibles besoins.

il n'a pas du entendre, et tu sais il se suffit de pas grand chose le Loki... je m'occuperais de lui accorder quelques plaisirs en ville, prends soin de toi et de ce que tu penses qu'il peut manquer chez nous, en effet les poteries viennent à manquer... mes colères de ces dernières semaines ont réduit en bouillie ma vaisselle Zehaha, si j'ai prit cette bourse bien remplie c'est pour que tu puisses te faire les plaisirs que tu souhaites...

Et pas que celà... combien de fois Clodomir lui avait offert des armes, des pièces, des objets de grandes valeurs... cette petite bourse d'or n'était rien comparée à ce que le paternel d'Eléonore avait put faire pour lui, cet homme généreux avait toujours été des plus braves avec le jeune seigneur.
Il ne dit mot sur ce sujet pensif mais tenant toujours la main de la jeune femme qui trépignait d'impatience, Le premier village, le plus grand proche de la citadelle, Melgueil, était en vue, et le seigneur se doutait que la pause ne serait pas longue tant la jeune femme semblait impatiente.

Loki revint après avoir parlé à un bambin annonçant l'arrivée imminente.
Montferrand lui sourit et acquiesça en le regardant souriant et fier il avait quand même une bine meilleure allure sur son cheval que ses derniers jours visiblement ses multiples douleurs physiques et mentales s'estompaient.
Claquant sur les brides pour accélérer la cadence et jeta un coup d'oeil complice à Eléonore
ne t'inquietes pas une petite pause pour boire, je discute avec quelques serfs se on reprend notre route

Arrivé dans le village, les habitants vaquaient tous à leurs activités, beaucoup déblayaient la neige encore présente içi et là, les femmes lavaient leurs linges, les enfants jouaient, comme les premiers jour de printemps avec la faune et la flore, les serfs faisaient de même sortant de leurs maisons et reprenant vie après un hiver rude.

Bien des têtes se tournèrent, et saluèrent le passage de la carriole et de l'esclave chevalier su sa monture, tous saluaient à grand sourire le seigneur, intrigué également par la jeune femme à ses cotés sur laquelle des yeux interrogateur se portaient.
Montferrand saluait la foule, gonflant son torse fierement comme à chaque parution en public et reprenant du poil de la bete.

Arrivée à la principale source du village, il descendit, et tendit la main pour faire descendre Eléonore, bon nombre de femmes et enfants vinrent saluer les visiteurs, et enfin l'homme chargé de gérer ce petit village arriva à hauteur du seigneur, les deux hommes se firent une grande accolade, et ce dernier arrivé de baisser humblement la tête devant Eléonore et Loki, auquel un petit sourire fut fait que le seigneur remarqua, ses deux hommes se connaissait? il ne releva pas, mais ce dernier étant tavernier il avait peut etre hébergé Loki pendant sa fugue?

Alors mon brave Jehan, pas eu de tes nouvelles depuis le début de l'hiver, il a été rude tu me diras, les affaires marchent? les réserves de nourriture? les serfs? tout se passe bien? dit le seigneur tapant sur l'épaule du dernier d'une grande bourrade que Loki connaissait bien

dur hiver mon seigneur, beaucoup de serfs sont morts par le froid, beaucoup de vieillards en fait, mais la jeune population reprend son train de vie comme vous le voyez, les réserves du grenier contre pas pire, avec le soleil de cette journée et des températures bien plus normales tout le monde est joyeux ce jour, puis c'est bon de vous voir aussi monseigneur... depuis les événements de Cross... on craignait pour votre vie... vous avez été absent longtemps tout de même...
L'homme regarda curieusement la jeune femme, jetant un coup d'oeil malicieux

la sauvageonne a trépassée? si vous l'avez remplacée vous avez bon goùt mon seigneur
Il se mit à ricaner d'un air taquin regardant le seigneur embarrasser par la dernière question mais repris
blague à part Seigneur Montferrand, nous n'avons plus vu un seul garde de Cross dans les parages, je ne sais ce qui s'est passé à votre forteresse mais il semble que ca ai porté ses fruits, personne n'entends plus parler du chambellan depuis cet hiver et qu'il en soit ainsi toute notre vie!

Le seigneur prit la main d'Eléonore dans la sienne et répondit aux interrogations du tavernier conseiller
tant mieux si ce chien ne montre plus sa queue... s'il peut crever de froid ou de blessures ca ne sera que mieux
Il serra un peu plus la main de la jeune femme sans sa main sans même sans rendre compte

n'hésites pas à offrir un peu plus de céréales à toutes ces gens, si les plus vieux sont décédés, faut que les plus jeunes soient fort pour les cultures à venir, quand à moi je vais mieux, l'hiver n'a pas été clément pour moi non plus mais ... j'ai trouvé des forces, j'ai des projets et une ambition et ça va m'aider à faire tomber des montagnes il jeta un coup d’œil complice à Eléonore

Ce joli bout de femme est Eléonore... et le nom t'en fera tomber par terre ... Arcour... ca te rappelle rien ça? tu as connu Clodomir toi aussi quand tu servais mon père
L'homme acquiesça mais resta figé en regardant la jeune femme comme foudroyé, il ne put s'empecher de se ruer à l'oreille du seigneur
seigneur... cette famille est décimée... c'est surement une impostrice !!

Montferrand le regarda d'un air supérieur et à voix haut le stoppa net
c'est le sang des Arcour qui coule en elle, elle pourrait nous en dire bien plus sur les Arcour que toi et moi réunit, fais moi confiance, j'ai douté, comme toi mais maintenant je suis sûr de ce que j'affirme... mais je t'en conjure garde celà pour toi! elle est sous ma protection et personne ne doit savoir qui elle est!

l'homme baissa la tête docilement pour approuver mais regardait la jeune femme sans trop de conviction et un regard malsain.

pense que l'impot sera levé en septembre cette année, commence à mettre la pression, il faut de belles récoltes, nous repartons dessuite nous allons en ville.

Jehan, restait silencieux depuis la dernière annonce, mais embrassa le seigneur et fit un timide geste de salut à Loki et Eléonore.

je me demande ce qui lui a prit ... on aurait dit qu'il avait prit la foudre cet idiot, enfin buvons et reprennons notre route
Montferrand sorti une cruche de la carriole, la rempli et but grandement (pour une fois de l'eau!), elle était fraiche, claire ca lui fit un bien fou, à vous maintenant et partons avant que les spectacles ne commencent[/color]
dit il amusé et enjoué, cependant l'attitude de Jehan vers la jeune femme l'avait déçu et ce dernier regard vers elle ne lui avait pas du tout plus, pour un homme difèle à sa famille il avait espérer une bien meilleure réaction.
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Avr - 04:22 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Lorsque Montferrand évoqua le fait d'offrir à Loki des petits plaisirs en ville, Eléonore ne put s'empêcher de froncer les sourcils, à la limite de grogner, mais elle réussit à détourner le regard pour ne pas que Sébastian puisse y lire la désapprobation totale. Elle ne connaissait que trop le genre de plaisir que l'on pouvait se payer en ville et s'imaginait déjà les deux compères se vautrer dans la première maison de plaisir trouvée au détour d'une ruelle. Comme de partout, cela ne devait pas manquer.

Elle avait alors accompagné Loki du regard pour le voir avec l'enfant puis lui rapporter un lapin, ce qui la fit sourire, fiere sans trop savoir pourquoi de le voir agir ainsi.


Ils arrivèrent enfin au premier village où la vie semblait se réveiller doucement après un long sommeil. Elle prit la main de Montferrand l'invitant à descendre de la charrette puis resta à ses cotés, bien que l'envie de visiter les lieux grandissait en elle, autant que la fierté de Montferrand qui semblait être dans son élément, se comportant enfin comme un seigneur, le front haut et le torse bombé. Elle salua aussi poliment que possible le chef du village puis les écouta parler distraitement. Elle avait déjà vu ce visage quelque part...Ah oui...Bah voilà, maintenant la belle se mit à rougir, c'était le tavernier ! Le même qui l'avait vu danser et jouer du Luth avec entrain...Mieux valait détourner le regard pudiquement en priant qu'il ne divulgue pas le secret de Loki, ni le fait qu'il avait grandement esquinté un gueux qui avait un peu trop serré de prêt la jeune femme...Si serrer de prêt pouvait être employé pour des mains baladeuses sous ses vêtements.

Jehan, il s'appelait Jehan, il fallait qu'elle retienne ce nom. D'ailleurs elle commença à prier ce nom dans sa tête comme si elle pouvait lui lancer un sort d'oublie ! Elle se mit à sourire d'amusement. Ils n'avaient rien fait de mal après tout, s'étant juste amusé !

Peine perdue... Vu les regards qu'il glissait à la jeune femme, le Jehan se souvenait...

*Et merde !* Elle porta une main à ses lèvres comme si les mots lui avaient échappés, là n'étaient pas des mots pour une dame ! Elle rougit un peu plus, cherchant le soutien de Loki du regard alors que les doigts de Montferrand se resserraient sur les siens.

Le tavernier en chef parla de la sauvageonne et de son remplacement...Là ce ne fut pas le rouge au joue qui monta, mais une subite envie de lui faire avaler sa langue à ce pauvre ignorant ! Non, elle ne remplaçait personne ! Mais pour qui se prenait il ?

La main de Montferrand la serrait de plus en plus fort, elle dû se faire violence pour ravaler le petit cri de douleur, sentant ses os craquer sous la puissance de cette grosse main enserrant la sienne si fine. Elle transforma la douleur en sourire crispé, mais radieux.

Il la présenta ensuite...Elle se décomposa...Qu'elle idée de donner sa véritable identité à un tavernier ! Et puis de toute manière, à en voir le regard suspicieux jeté sur elle, il n'y croyait pas...La réponse que Montferrand fit à son aparté ne la trompa guère, il pensait qu'elle n'était qu'un imposteur.

Elle haussa simplement des épaules, à quoi bon le contredire alors que Montferrand venait de lui mettre aux fesses tous les chiens et loups affamés des environs. Car elle n'était pas dupe, il allait se gausser de tout cela le soir même à la première cruche de vin vidé alors que ses esprits seraient torturés par l'alcool.

Si ce Cross était aussi machiavélique qu'elle le pensait, il aurait tôt fait de comprendre ce que tramait Montferrand et viendrait pour elle.

Elle se liquéfia. Pourquoi avait il fait cela ? Rien que le dernier regard de Jehan en disait long, son futur s'annonçait bien sombre...

Après avoir enfin finit les recommandations et ordres, Sébastian lâcha enfin la main d'Eléonore pour aller se désaltérer, elle en fit de même, plus par mimétisme que par envie, encore sidérée par ce qu'il avait dit.

"Vous n'auriez pas dû lui dire monseigneur...Aussi fidèle soit il, il finira par en parler. Un homme ne tiens jamais sa langue bien longtemps devant sa femme et vous savez que les femmes ont besoin de se mettre à plusieurs pour garder un secret..." Elle soupira, le visage assombrit, sa journée était foutue.

"Vous venez de me condamner..." Elle soupira puis haussa les épaules, avant de remonter dans la charrette, droite comme un piquet, l'air digne d'une dame qu'on menait à l'échafaud.

Son regard se posa sur les passants afférer à leurs tâches, les enviant quelque peu de ne pas avoir plus qu'un ballot de paille sur les épaules. Elle vit le magnifique jeune homme objet des désirs de Loki, le saluât poliment alors qu'il essayait de faire avancer un âne plus bâté qu'elle puis tomba sur le regard mauvais de son assaillant encore bien amoché qui restait accoudé à un muret, ses yeux l'égorgeant à distance. Elle frémit puis tourna la tête.

"Quand repartons nous ?"
Elle fit de son mieux pour que sa voix ne tremble pas, époussetant sa robe d'un geste trop brusque. Tout se savait si vite dans ces hameaux de quelques âmes.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Avr - 15:35 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Loki avançait, et arriva au village descendant de sa monture, reconnaissant bien les lieux, et bien sure son ami Jehan, seulement, devant le seigneur, aucune acolade trop prononcé, rien de plus ni de moins. Jehan était un homme de parole, et il avait gardé le secret de Loki bien au chaud, tout comme sa femme. Le fait qu'il soit resté là des mois durant, tuant et volant des gens, le fait qu'il était parfois en bonne compagnie le soir dans sa chambre. Il soupira et se mit à sourire. Une période, rude, mais seulement, la liberté, la richesse, peut être pas l'amour, mais en tout cas, il avait été plutôt heureux, malgré ses regrets. Il avait dut faire avec se demandant chaque jour s'il allait revoir Montferrand, noyant parfois ça dans la luxure ou même le vin, et d'autres alcools. Il regarda distraitement Jehan, avant de tourner la tête pour voir le jeune homme du moins, le vieux pervers qui avait osé toucher à Eleonore, et qu'il avait corrigé. Un regard mauvais. Loki s'en fichait royalement, puis cette petite douceur, ce beau jeune homme. Il se mit à sourire quand celui ci les salua. Il rejoignit Eleonore qui semblait suspicieuse...puis Loki plissa les yeux, avant de perdre son sourire :



-Condamné ? Cesse de dire des bêtises et réfléchis plutôt avant d'utiliser des mots d'une telle gravité . Prend plutôt plaisir à cette balade que tu attendais tant au lieu de faire cette tête. La nouvelle ne s'est pas encore répandue à ce que je sache.





Dit il sèchement. Bizarrement, oui ça l'énervait qu'elle puisse dire cela. Et même si cet homme ne tenait pas sa langue, n'avait elle pas des gens pour la protéger, commençait elle à se prendre pour Salvagine la sauvageonne esseulé  ? Loki savait bien que Montferrand pouvait faire confiance à Jehan, Montferrand savait ce qu'il faisait et à qui il parlait. Et malgré son regard dépité, Jehan avait surement dut se dire que pour une femme venant d'Arcour, il avait eut bien peu de respect l'autre soir à lui parler comme à une fille lambda. Loki avait dit à Montferrand qu'il donnerait sa vie pour Eleonore, et pour l'enfant qu'ils auraient. Qu'elle ne minimise pas tout cela. Loki repartit vers Jehan sans prendre le temps de boire quoique ce soit venant de Montferrand. Ils échangèrent quelques mots sur ce qu'il venait d'apprendre, et Loki le rassura quelque peu avant de retrouver ce sourire chaleureux et cette acolade toute aussi chaleureuse. Il eut un bref recapitulatif de ce qu'il savait de Clodomir et du reste, puis il se retourna ne pouvant s'empêcher de sourire en voyant ce jeune homme avec qui il avait partagé quelques minutes de douceur. Une soirée du moins. Un regard entendu, et Loki remonta sur sa monture. Après tout...si Montferrand posait des questions, il y répondrait franchement. Ils n'avaient rien fait de mal, enfin la soirée dernière.  Sans demander son reste il partit au galop. N'allant pas trop loin non plus. Eleonore sous estimait bien les secrets que pouvait garder cet homme. Il y en avait des bien pire que le sien. 





Un bruit, et Loki n'hésita pas plus que ça, à utiliser sa dague en arme de jet, se plantant dans l'épaule d'un homme, surement de son âge. Un vieux cri louche, alors que deux autres hommes sortaient de nul part armé. Apparemment des bandits sans trop d'expériences, ils faisaient peine à voir. Loki descendit en soupirant de son cheval, qui semblait tout comme lui lassé. A cause des paroles d'Eleonore surtout, et du reste. Bien qu'elle ne savait pas ce qu'il avait dit au seigneur Montferrand, il fallait qu'elle évite d'employer des grands mots un peu trop vite, même Loki n'avait pas prononcé ce mot depuis bien longtemps, alors que bien des fois il lui semblait avoir vu la fin. Il retira son arme de l'épaule de l'un, la mettant sous la gorge d'un autre pour le tenir en respect. Apparemment,ils avaient entendu qu'un convoi de vivre, et un riche seigneur passait par ici. Loki se mit doucement à ricaner avant de casser le nez de l'un et de dire à l'autre de ne pas trop être là quand il était dans le coin. 





-Aller on dégage





A dire vrai, Loki était de mauvaise humeur maintenant, autant ne pas trop le chercher. Quelque chose comme la haine coulait dans ses veines. Pas à cause D'Eleonore, ni Montferrand. Mais la personne qui le chercherait de trop, ou croiserait son chemin ne paierait pas seulement pour ses tords, mais pour ceux des autres, et Loki en avait à revendre. Il retourna vers Montferrand :

-On cherche déjà à vous voler . Des brigands sur la route. 





Dit il simplement avant de se remettre devant, essuyant rapidement sa dague pour se débarrasser du sang. Loki resta silencieux, réfléchissant, se rappelant de certaines choses, essayant de ne pas y penser. Il voulait aller mieux, autant continuer ses efforts. Il ne voulait pas flancher encore une fois et surtout pas devant Montferrand. 
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 24 Avr - 17:48 (2015)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Si l'air étrange de Jehan l'avait intrigué, la parole cinglante d'Eléonore l'acheva, car certes le tavernier avait changé de figure à cette annonce... mais une condamnation???
Montferrand en avait trop dit, il le savait en lui mais se livrer à un homme de confiance avait été salvateur... il n'aviat guère confiance en qui que ce soit et meme lui après cette révélation... et ce visage femé...
Les mots accablant le déstabilisèrent, et le regard qui était en parrallèle de ces mots étaient pires... et si elle avait raison??
Montferrand se mordit la lèvres ne sachant que répondre. Il avait foi en Jehan mais les propres de la jeune femme étaient raisonnés.. c'était un homme de taverne .. les ragots il en connaissait... il en rependait meme au seigneur quand ceux ci avaient de l'importance!

Il repondit cependant
condamnée? sur mes terres? seul moi ai droit . mais une voix sèche et sure lui coupa la parole, ses yeux s’agrandirent et il ne put s’empêcher de se retourner... Loki???
Cette prise de position et les petites messes basses avec Jehan coupèrent l'herbe sous le pied du seigneur, s'il avait porté une armure, pour sur il aurait tenu sans rang!
si amical, si blessé quelques jours avant, la jeune femme qu iavait daigné lui accordé attention venait de se faire remettre à sa place. Si les mots étaient sec pour une princesse ou ce qu'il espérait... Loki prenait pour une première fois ses convictions en main.
L'air renfrogné, et visiblement mécontent du déroulement de l'altercation elle remonta a cheval, autoritaire et il parti au galop.

Que dire? le seigneur était stupéfait! quelques jours avant il pleurait encore ses blessures mentales et physiques, voici que cette balade avait un effet plus que positif au final.
Il regarda Eléonore et sourit
il est un peu tumultueux comme garçon.... ne t'avais je pas prévenu sur sa nature changeante?
Le seigneur souriat mais intérieurement restait couac

Jamais du temps de Salvagine ... il n'avait pris position ainsi, ni recadré une personne ainsi... une jalousie envers la jeune Eléonore? encore une fois Salvagine avait tenue une certaine place.. jamais Loki n'avait agit ainsi! peut etre par peur!?

La carriole reprit sa route, montferrand prenant la main d'Eléonore pour compenser sa crainte et peine, il osait espérer à présent qu'une fois arrivé en ville la vue des spectacles qu'elle attendait tant lui fasse retrouvé un beau sourire.
Un cri etouffé parvint de devant le chemin, encore une fois c'est un Loki hargneux qui défoulait sa rage contre un groupe de bandit, il s'y était bien prit le bougre et si le traumatisé des jours passés était pathétique... ce Loki enragé faisait presque peur.
Sans mal il reussit à prendre en otage un homme, et dispersé cette attaque, arrivant à son niveau ses paroles étaient celles d'un homme sur de lui, mais qu'elle mouche l'avait piquée décidement?
Lorsqu'il évoqua ce qu'il venait de se passer le seigneur se contenta de lui sourire ne dégainant à peine une de ses deux épées de son fourreau montrant qu'il se tenait près à en découdre lui aussi, mais ce regard... cette attitude... il retrouvait le Loki fier le jour de ce mariage raté... mais cette hargne et haine il ne l'avait jamais percu auparavant.. quoi que... si... le jour de la mort de son frère, ce frère que montferrand avait chatié.

Instinctivement le seigneur conduisait la carriole tout en se tenait pret à dégainer, le caractère très impulsif du jeune homme pouvait faire des siennes
Dans un silence assez pesant le cortège voyait les tours et maisons de la capitale

Montferrand s'osa à le rompre
et voici la ville que tu désirais tant voir princesse! je te demanderais la plus grande prudence sur place... c'est un endroit dangereux... il serra fort la main et la regarda
il ne dit pas ce qu'il pensait... perdre la derniète Arcour... il en serait malade.. parle fait qu'il lui arrive quoi que ce soit... le démonterais... la fierté des arcour... des montferrand... tout ce chamboulait un peu ces derniers temps depuis cette révélation... il déposa un baiser sur la joue et claque les brides pour accelerer la cadence avec une boule au ventre
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:39 (2017)    Sujet du message: Des jours heureux?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com