Royaumes des Supplices Index du Forum
 
 
 
Royaumes des Supplices Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Des jours heureux?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 09:00 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Eléonore avait regardé Loki venir vers elle en essayant de cacher les rougeurs sur ses joues bien qu'elle sache cela impossible. Il ne l'arracha pas à sa contemplation du charmeur se contentant juste de lui donner l'adresse du point de rendez vous.

De toute manière, le chevalier au singe avait déjà disparu, certainement aidé par le regard de Loki. Eléonore haussa des épaules puis le pas trainant, alla rejoindre la taverne, l'esprit complétement embrumé par milles songes après cette délicieuse rencontre.

A peine eut elle passé le pas de la porte de la taverne, qu'elle vit aussitôt le petit manège de la serveuse au décolleté pigeonnant. Grand Dieu ! Qu'il y avait du monde au balcon ! Mais cela était aisé, il suffisait de délacer quelque peu son corsage pour le cintrer à l'arrière et aussitôt les arguments devenaient bien plus intéressant !

La jeune femme dodelina de la tête puis, joueuse, décida de s'amuser quelque peu avec son seigneur aux yeux baladeurs...A moins que cela ne soit une pointe de jalousie.

Eléonore dégrafa alors quelque peu son corsage, bomba le torse et retroussa un pan de sa robe qu'elle coinça dans la ceinture de cuir afin de laisser deviner le dessin d'une cuisse tout en restant bien entendu décente !

Prenant deux chopes des mains d'une autre serveuse, elle se rapprocha à pas de loup de la table du seigneur et de loki, qui semblaient hypnotisés par la donzelle plutôt impudique, puis sans qu'il ne la voit arriver, colla son décolleté affolant sous le nez de Sébastian tout en posant les chopes sur la table, de façon à ce qu'il ne pense pas à regarder son visage.

Elle se pencha plus avant afin de donner à voir sa gracieuse poitrine à la peau laiteuse aux douces effluves d'épices sucrées.

"C'deux là remplissent'ty beaucoup mieux l'main d'un honnête homme ! Morbleu !" Déclama t'elle avec un fort accent paysan amusé.

"Je vois que monseigneur a trouvé le spectacle de son choix. Est ce là plus à votre gout ?" Demanda t'elle se baissant vers son regard dans un sourire espiègle.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 09:37 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

le seigneur était dans son élément se rinçant l'oeil sans aucune pudeur, tout comme cette donzelle qui devait avoir bien d'autres activités lorsqu'elle ne servait pas! 
Il avait connue ce genre de fille très agréable contre quelques pièces d'or et le petit manège lui rappelait de délicieux souvenirs.


Complètement absorbé par ses pensées et surtout ses visions, il ne calculait plus rien autour, mis à part Loki qui avait retrouvé le sourire, Soudain une poitrine à la peau laiteuse se dressa, bombée devant ces yeux! Etait il déjà au paradis! ce décolleté était tout aussi aguicheur que celui de l'autre serveuse.


Une voix campagnarde se fit entendre mais il ne la reconnue pas! basculant en arrière afin de profiter de cette délicieuse vision, basculant sur les 2 pieds arrière de la chaise!
Zehaahah! jolie jolie!!! dit il en saisissant une choppe, mais il faillit tomber de sa chaise en relevant son oeil poru voir le visage de la propriétaire de ce joli balcon.


nom d'un chien... Eléonore? Tel quelqu'un qui venait de faire prendre à faire une bétise, il senti ses joues rougir, remis les 4 pieds de la chaise au seol


Il balbutia un peu gené mais fixant tout de même le spectacle qu'offrait la jeune femme.
oh tu sais.... les vieux ours.... les clowns j'ai eu la chance d'en voir beaucoup .... on... était juste pour voir un verre et cette jeune femme à voulu nous .... nous distraire... voila... pas vrai Loki ....


Bien empétré à chercher quoi dire le seigneur sur ce coup là. il regarda de haut en bas la jeune femme dont la tenue était des plus provoquante.
jolie tenue en tout cas ... c'est fou comme quelques lanières otées peuvent tout mettre en valeur.... mais tu devrais faire attention car ca attise des regards..
Montferrand regarda de son oeil sombre quelques autres clients qui effectivement avait les yeux qui fixaient bien plus le balcon d'Eléonore que le fond de leur godet


Le seigneur d'un geste protecteur mais surtout possessif mis sa main autour de la hanche de la jeune femme, caressant le haut de sa cuisse et l'attira vers lui


que veux tu boire ma belle? y'a t il d'autres animations que tu souhaiterais voir? notre ami Loki va prendre un pue d'avance pour se rendre à Melgueil et préparer la forteresse pour notre retour. on a encore un peu de temps. Demain nous préparerons également notre expédition pour le nord.


La main du seigneur descendit sur le haut du fessier de la jeune femme pour le caresser à travers le tissus.
Revenir en haut
Loki Elstreate
Serf

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 410
Statut hiérachique: Esclave
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Fév - 13:46 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Que le seigneur soit hypnotisé par cette poitrine...Loki voulait bien le croire, mais ça n'intéressait pas du tout Loki pour le coup. Ça n'était pas son genre de plonger son regard dans le décolleté des femmes. Surtout...que des seins aussi gros, il trouvait ça un peu trop bizarre. Il se mit doucement à rire amusé, puis demanda la même chose que son maitre, qui se rinçait longuement l'oeil.



-Je vous avoue que ça ne m'intéresse pas plus que ça.



Il soupira longuement, tout en riant un peu trouvant ça amusant de voir Montferrand obnubilé par cette poitrine. Quoiqu'il en soit quand on le servit, il commença à boire. Puis fronça les sourcils, en voyant une autre femme arrivé...avec des arguments convaincants. Loki releva le regard et vit Eleonore. Il se mit à rire franchement. Et ben dis donc, il ne savait pas qu'Eleonore pouvait avoir une poitrine aussi développé que cette serveuse. Apparemment comme le disait si bien le seigneur, quelques lanières de moins et ça faisait l'affaire. Et dire que Montferrand avait commencé à regarder sans gêne. Il secoua doucement la tête, et se leva à son tour :



-Bien joué Eleonore, tu as réussi à troubler notre seigneur autant que cette serveuse...voir plus je crois.



En tout cas ce petit épisode l'avait bien fait rigoler. Puis son cœur rata un battement quand le seigneur rappela que demain, il préparerait leur voyage pour le nord. Il eut un large sourire, mais se ravisa un peu, et se mordilla la lèvre avant de reprendre son calme :



-Je vais y aller... Je vous dis à tout à l'heure.



Il fit signe aux deux, puis reprit son sérieux pour aller reprendre sa monture. Il avait du boulot. Une fois sur son cheval, il partit vers Melgueil. Appréhendant fortement, ce qu'il allait trouvé là bas. Il y arriva assez rapidement. Un peu trop vite à son goût, il se dirigea vers l'auberge, et y entra. Une odeur de mort qui faillit lui retourner l'estomac...heureusement, qu'il faisait encore froid. Loki prit les clés de l'auberge, et fouilla partout ramassant tout les biens qu'il pouvait, et qu'il trouvait surtout. Il n'arrivait toujours pas à croire que c'était eux qui l'avaient livré plus d'une fois au chambellan. Il ferma les yeux, son cœur rata un battement...quand il vit les corps encore plus. Il ne savait pas quel sentiment était le plus fort, la colère ou la tristesse...Les deux en fait. Il tira les deux corps à l'extérieur. La nouvelle avait déjà circuler, quelques spectateurs étaient là. Ils savaient maintenant ce qu'ils avaient fait, et comment cela se faisait que les villageois se faisait souvent tuer aux frontières. Loki ne les regardait pas, trop préoccupé par ce qu'il faisait. Il décida de faire exactement ce que son maitre lui avait dit. Meme si l'alcool l'avait fait divaguer. Loki était pour. S'il hésitait au début, la colère prit le dessus. Ils avaient subit tout ça par leur faute. Salvagine, Montferrand, lui même avaient faillit y passer pour des traitres.



Il rentra et sortit avec une petite hache. C'était barbare, mais il allait le faire sans état d'âme. Il leur trancha la tête, sous les quelques acquiescement de villageois, qui étaient plutôt pour. Il poussa ensuite les corps à coup de pieds. Cherchant de quoi, il décida de ne pas les empaller, mais de les accrocher à l'entrée de l'auberge. Il espérait que si l'un des chiens du chambellan passait par là, qu'il comprenne le message clairement. La prochaine fois, Loki ne le raterait pas.



Il mit le feu aux corps, et les regarda bruler avec une sorte de fascination. La leçon était faite, en espérant qu'il n'y ait plus personne trop attiré par l'or du chambellan pour faire la même chose que ces deux là. Il soupira longuement, puis chargea son cheval, prenant les deux autres que les aubergistes louaient parfois. Puis repartit vers la forteresse Montferrand. Une fois arrivé, il fit rentrer les chevaux. Il déchargea son cheval et rangea les diverses choses qu'il avait prise. Avant de réchauffer l'endroit avant qu'Eleonore et Montferrand n'arrive. Il se déshabilla, puis fit chauffer de l'eau, se prépara un bain, et y resta un long moment en pleine réflexion.
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 06:39 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Eléonore accompagna le rire de Loki et lui envoya une œillade complice alors qu'elle sentait les mains de Montferrand s'égarer sur elle.

"Fais attention à toi Loki..." Lui intima t'elle alors que le chevalier était déjà parti, la laissant seule avec son seigneur.

Son regard se posa alors sur celui de Sébastian puis sans aucune gène et comme l'aurait fait certainement l'aubergiste sans manières, elle prit place sur les genoux de Montferrand, sans même prendre la peine de refermer son corsage, puis reposa la main de l'homme sur sa cuisse, toisant la serveuse d'un regard victorieux.

"Je vois le genre de spectacle dont mon seigneur est friand." Elle afficha une moue presque boudeuse, mais loin d'être jalouse.

"Je ne connais malheureusement que trop le genre d'établissement pouvant donner ce genre de divertissement, mais je n'ai aucune envie d'y aller." Elle se mit à rire doucement tout en se penchant pour se servir un verre de cette bière tiède posée sur la table.

"Dois je encore vous torturer en vous demandant d'assister à un spectacle de polichinelles ou de marionnettes ? Est ce vraiment là ce que vous souhaitez ?" Son index parcouru l'arrête du nez de Sébastian.

"Je pense que non, alors allez donc suivre cette grue dans unes des chambres à l'étage et profitez donc de votre séjour en ville. Je resterais bien sagement ici." Elle lui lança un clin d'œil entendu en relaçant son corsage pour le rendre plus sage.

"Une fois enivré du spectacle qu'elle vous donnera, nous rejoindrons la forteresse, il faudra du temps pour préparer notre départ." Sondant son regard, elle lui sourit doucement.

"Mais faites attention à vous, ce genre de fille n'est généralement pas très fraiche et bourrée de mauvaises humeurs ! Il ne manquerait plus qu'elle vous rende malade !" Cette fois, sa voix prit un timbre mauvais, chose plutôt rare chez la jeune femme.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 10:39 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Eléonore toujours aussi gracieuse et pleine d'audace reprenait en quelque sort son bien aux yeux de la serveuse devenue bien moins bavarde et démonstrative depuis l'arriée de la jeune femme.
assise en amazone sur ses genoux le seigneur caressait cette cuisse si douce et tendre remontant jusqu'à ce qui pouvait être tolérable en société mais sans aucune pudeur... mais beaucoup de fierté.
Il la regardait avec envie et amusement de la voir toujours trouver le mot ou le geste à faire, son autre main remonta sur son ventr pour le lui caresser.
Loki était parti, et malgré l'effet de la bière le spectacle qu'offrait Eléonore le rendait bien moins grivois mais beaucoup plus sensible aux attributs qu'elle arborait.


je le préfère bien plus à de vieux ours miteux ou de piètres comédiens dit il en placant son doigt dans le triangle du décolleté avec des yeux qui en disait long sur ses intentions


Se laissant taquiner l'arête du nez il l'écouta et reprit
je pense te suivre à cette ultime torture, je souhaitais juste me distraire un peu avant de reprendre avec toi, je n'ai qu'une parole et je te suivrais toute la journée aux spectacles que tu souhaites ! dit il regardant une dernière fois les seins se dissimulé derrière les habits de la jeune femme.


je préfère garder mes forces et ma vigueur pour ma jeune promise, je sais qu'elle est capable de bien plsu de démonstration que cette pauvre serveuse Zehaha  
Le seigneur caressa tendrement l'intérieur de la cuisse sous le tissus, et de son autre main, pris doucement sa petite nuque entre ses doigts pour porter son visage vers le sien


un petit baiser avant d'aller voir les marionettes? ca compensera pour les tortures à venir dit il en clignant de l'oeil
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Mar - 04:48 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Eléonore écoutait à moitié les paroles du seigneur de Montferrand, son esprit tout entier accroché aux doigts de Sébastian qui, sur leur passage, la transformait en véritable brasier.

Il demanda un baiser, elle planta son regard dans le sien en se redressant sur les genoux de l'homme, sa main se mettant à parcourir sa joue.

"Juste un baiser ?" demanda t'elle avec un petit sourire taquin en coin, son regard noisette se mettant à pétiller de milles feux.

"Il me semble que monseigneur mériterait bien plus au vu de la torture qui l'attend ensuite." Elle déposa un chaste baiser sur son front, collant son décolleté sur les lèvres du seigneur.

"Je m'en voudrait que votre distraction n'ai pas été à la hauteur de la torture que je vous infligerai ensuite à vouloir aller écouter quelques musiciens saltimbanques." Elle embrassa le bout de son nez.

"Qu'elle piètre promise je serai si je ne savais combler les désirs de mon futur époux." Elle joua les candides avant de déposer un baiser enflammé sur les lèvres du seigneur tout en se collant contre lui, sa main passant du visage sur le torse, ses doigts jouant à glisser entre les lacets afin de frôler la peau de Sébastian.

"Quand dites vous monseigneur ? Un prêté pour un rendu, distrayez vous avec moi avant que je ne vous oblige à parcourir toutes les rues du bourg jusqu'à la nuit tombée pour assouvir mes envies de spectacles."
Elle lui lança une œillade amusée puis porta sa main à ses lèvres, baisant doucement les doigts de son seigneurs.

"Et vous avez raison, je peux certainement mieux assouvir chacun de vos désirs que cette catin de bas étage." Se pencha t'elle pour murmurer à l'oreille de Sébastien, le regard rivé sur la ribaude qui continuait d'offrir ses formes à la vue de tous.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 2 Mar - 11:00 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

le regard de la jeune femme et ses caresses étaient bien plus enflammées que les rondeurs dont la serveuse tentaient encore de mettre en valeur un peu plus loin, mais la pauvre n'arrivait plus à la cheville d'Eléonore.
Le baiser sur le front, tout en arborant au plus prêt du visage du seigneur son décolleté lui fit un effet boeuf qui firent retrouver les braies bien trop étroites.
Montferand ne put s'empecher d'embrasser cette paire de seins qui se présentaient ainsi à lui, portant sa main et écartant du doigt le col pour en avoir plus à voir et embrasser.


Son autre main se posa sur la cambrure de ses fesses, la caressant et descendant lentement pour sentir le merveilleux rebondit de celles ci.


Le seigneur restait ainsi, bouche semie ouverte par l'excitation, mais arborée d'un sourire béa.
Elle attisait des flammes qui étaient déjà vive, embrassant son seigneur pleine bouche d'un baiser enflammé, caressant le torse, la peau, Sébastian lui répondait avec désir à ces invitations, ses deux mains malaxant les fesses de la jeune femme et la poussant à être plus proche et contre lui, une envie bestiale de l'avoir pour lui sur le champs le prenait, alors qu'il la regarda avec un sourire en coin et un regard des plus provocateur.


ton futur époux a bien un désir à cet instant ma promise... dit il d'un air taquin en glissant une de ses mains le long et à l'intérieur d'une de ses cuisses


il délaissa les fesses de sa promise faisant signe de la main à l'aubergiste 
t'as plus belle chambre .... nous avons une affaire des plus important à régler avec ma belle promise dit il d'une voix suave en regardant Eléonore du coin de l'oeil et de lui répondre 
je suis sur qu'une fois mes désirs assouvis je serais bien plus réceptif à n'importe lequel de ses spectacles effectivement...
avant de reposer sa main sur un de ses seins pour en embrasser la partie visible avec une envie de plus en plus grandissante.


voila mon seigneur dit le tenancier en posant la clé sur le comptoir
Monferrand aggrippa la jeune femme et la porta telle une princesse.


alors ne perdons plus de temps ma chère... montons... annonca t il solennellement en portant la jeune femme et gravissant les marches une a une.
son oeil se concentrait sur les marches mais sur le décolleté toujours bien provoquant qu’elle arborait.


Arrivé devant la porte de la chambre il déposa sa promise sur le sol, ouvrit la porte d'une chambre très bien rangée et assez spacieuse.
après vous ma chère... dit il en faisant une petite courbette mais prenant le temsp de caresser les fesses de la jeune femme au passage


 
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 09:17 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Le seigneur ne se fit pas prier et rapidement multiplia les gestes de démonstration avant de demander la clé d'une chambre et de la porter jusque là telle une mariée à sa nuit de noce, ce qui fit grandement rire la jeune fille.
Il la déposa sur le pas de la porte s'amusant à lui faire une courbette en l'invitant à pénétrer les lieux.

Elle rentra dans la chambre non sans s'être prêtée au jeu et lui avoir rendu son salut en s'inclinant elle aussi dans un splendide sourire.

Les lieux étaient propres et spacieux, Eléonore en fit le tour, vérifia la solidité du lit et sa mollesse, avant de se planter au milieu de la chambre.

"Et maintenant ? "
Demanda t'elle avec une pointe de timidité ne sachant pas trop ce qu'il fallait faire.

"J'ai peut être péché par orgueil en affirmant que je pourrais vous donner bien mieux que cette gourgandine." Elle eut une moue navrée puis commença à délacer son corsage, dénudant pudiquement une épaule.

"Suis je censée ne rien faire ? Au contraire ? " Elle paressait un peu perdue et laissa le haut de sa robe retomber sur son ventre, dévoilant ainsi ses seins parfaitement ronds et généreux ainsi que son ventre se levant et s'abaissant au rythme de sa respiration affolée.

Elle se rapprocha de Sébastian, puis prit sa main entre les siennes avant de baisers un à un ses doigts puissants.

"Monseigneurs me ferait il la grâce de m'apprendre à lui plaire ? " Penchant la tête sur le coté, elle l'observa en silence, ses lèvres rosées frémissant doucement alors qu'elle déposait la main de Montferrand sur un de ses seins.

"Je ne connais que ce qu'il m'a été donné de voir durant mes longues années d'esclavagisme, je ne suis pas certaine que monseigneur apprécierai cela." Elle haussa des épaules puis fit glisser le reste de sa robe au sol, se retrouvant entièrement nue devant lui.

"Comment voulez vous vous divertir cher seigneur ?" Lui demanda t'elle dans un sourire alors qu'elle se blottissait contre lui pour se réchauffer attendant de connaitre ses désirs.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 09:07 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Si la montée de l'escalier arrache un petit rire étouffé à la jeune fille, l'arrivée à la chambre la rendit plus tendue, le seigneur la déposa là, sur le sol en parquet de bois grinçant elle tourna ainsi dans la pièce inspectant les lieux, la literie, visiblement bien embêtée de la suite à donner, puis elel vint se placer devant le seigneur toujours debout la regardant faire sans un mot.


et maintenant? repondit il avant qu'elle ne reprenne justifiant son embarrat et voilant timidement un bout d'épaule.
la scène était assez amusante mais le seigneur garda son sérieux, s'approchant d'elle, et mordillant cette petite épaule tout frele et lisse et embrassant le creux du cou, la regardant du coin de l'oeil délacé sa robe qui tomba lentement le long de son ventre, exhibant sa belle poitrine bien ferme et ronde. 
Il se recula pour observer se bout de femme s'offrir à lui, le spectacle qu'elle lui offrait était terriblement excitant et magnifique


La jeune femme pris la main du seigneur embrassant ses doigts sensuellement
tu es censée.. m'exciter... et je dois dire que tu t'y prends parfaitement bien ma belle dit il regardant la main de la jeune femme porté la sienne sur un de ses seins.
Le seigneur massa fermement le sein en question regardant avec envie les levres de la jeune femme se gonfler, toute brillantes.
Il la regarda avec surprise se mettre à nue devant lui, la vision de cette petite femme devant lui firent monter sa libido instantanément, la laissant finir son joli petit discours, il s'en approche un peu plus, portant 2 doigts dans sa bouche et les lui faisant sucer


et que qu'a t il été amené à voir pendant toutes ces années? lui susurra t il dans le creux de l'oreille 
Sébastian retira ses doigts encore tout humide se la salive de la jeune femme, descendit lentement le long de son corps, frollant un des tétons, le pincant légèrement et descend le long de son ventre tout doucement
ce genre de chose t'excitait? lui dit il en la regardant dans les yeux, ses doigts glissant lentement entre ses cuisses, la serrant de son autre bas contre lui. 


Il frolait son intimé, titillant lentement son petit bouton, sa bouche venant embrasser la sienne goulument. 
D'instinct il frottait son membre grossit à travers le pantalon contre elle nue et fragile, son autre main caressant le creux de ses fesses et glissant sur l'une d'elle; ses doigts jouant dans a raie.


alors ma belle dit il en la regardant dans les yeux et relachant ses caresses pour remonter sa main vers la bouche de la jeune fille
penses tu que je sois capable de me comporter comme certains qui tu aurais vus ou connus?


Lentement il l'embrassa dans le cou se courbant légèrement peu à peu pour descendre sa bouche le long de son corps, s'attardant longuement à embrasser et palper ses seins.
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 11:00 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

La jeune femme se laissa faire tout en souriant, son corps répondant aux douces caresses ainsi qu'à la voix de son seigneur et maître. Elle frémissait sous la chaleur de ses doigts parcourant ses courbes, son cœur s'emballant lorsqu'il attrapa un sein pour le flatter, sa peau frémissant sous le baiser qu'il déposa dans son cou.

Était il capable de se comporter comme ce qu'elle avait pu voir ? Cela l'avait il excité ? Qu'avait elle vu ?

Du bout des doigts elle lui remonta le menton pour perdre son regard d'automne où les feuilles mortes virevoltaient, dans le regard brulant de son futur époux.

"Je ne l'espère pas monseigneur." Murmura t'elle du bout des lèvres avec l'espoir qu'il ne soit pas un de ces ours violent et écœurant, possédant une femme comme l'on possède une chose sans âme.

D'ailleurs n'est ce pas ce qu'elle avait pu lire après chaque assaut dans le regard de ces pauvres filles ? Un regard mort, vidé de toute âme avec un brin de folie destructrice ?

Elle déposa un baiser sur ses lèvres alors qu'avec malice elle délaces les braies de son seigneur de sa main libre pour en libérer le dard déjà bien dressé, preuve qu'elle avait sur réveiller en lui toutes les envies de luxure avec aisance.

"Ce que j'ai vu était censé m'exciter ?"
Un fin sourire candide s'immisça sur ses lèvres carmines alors que ses doigts caressaient la verge, la parcourant avec douceur, jouant à la relever puis en faire le tour.

"Ce que j'ai vu ? "
Elle prit une grande respiration en levant les yeux au ciel avec ce petit air mutin joueur tout en le poussant doucement pour qu'il heurte la porte du dos.

"Des choses effrayantes, monseigneur." Elle ouvrit des grands yeux ronds mimant l'horreur avant de se mettre doucement à rire puis serrant sa main en étau commença un mouvement de va et vient sur le membre tendu, ses lèvres se perdant dans le cou de Sébastian, puis lentement dessinèrent un chemin vers son épaule, repoussant sa chemise.

Comme elle l'avait fait des braies, d'une main elle commença à l'ôter, ses lèvres s'emparant automatiquement de la peau offerte dés qu'elle fut dénudée.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 03:10 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

toujours aussi lascive la jeune femme, se faisant des plus caline et tendre, répondant lentement aux attentes du seigneur, il sentit ses braies tombées sur le sol alors qu'elle les avait délacées très habillement.
La vision d'Eléonore nue et des caresses flatteuses qu'elle donnait à présent sur son membre, lui offrait l'effet désiré, son sexe était dressé et gonflé comme jamais et ne semblait pas vouloir redescendre, sans aucun doute par l'effet des délicieuse attention que la jeune femme offrait de sa bouche et de ses mains.

Il écoutait ses dires mais bien dur de se concentrer dans une situation pareille, adosser contre la porte il la regardait faire de son oeil pétillant d'envie.

La sensation de ses lèvres effleurant son corps, cette main serrer allant et venant sur sa queue, Sébastian leva la tete en arrière de plaisir, portant son autre main dans la chevelure de la jeune femme, lui caressant tout en tirant très legèrement celle ci, son autre main continuait de palper son sein, du moins ses seins tant il aimait à butiner de l'un à l'autre, jouant avec les tétons, les frolant et les palpant.

ce sont des choses bien peu effrayantes que tu me montres en tout cas... murmura t il amusé
l'excitation de voir ce petit bout de femme, sa future, nue offerte à lui et l'excitant était exquise, il avait grands nombres d'envies mais il se laissait aller pour une fois aux caresser et soins offerts, il se laissa lentement mais pas complètement glisser le long de la porte, caressant lentement les hanches, le ventre et les fesses bien rebondies et si féminines de la jeune femme, jouant avec le dessous du rebondies de celles ci, sentant la chaleur de son entrecuisse à proximité mais snas y aller pour faire durer l'envie et le plaisir.

Il la regardait tant qu'il pouvait se délectant du regard de découvrir sa promise nue à lui.
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Juin - 03:54 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Eleonore se mit à sourire, cachée dans le cou de Montferrand, se demandant bien ce que pouvait bien apprécier les hommes dans ce genre de petit jeu. Il faut dire qu'elle n'y connaissait pas grand chose, on ne lui avait jamais rien demandé et elle n'avait fait qu'être spectatrice de pas mal de jeux étranges, apprenant à juste soupirer d'ennui.

Mais vu la dureté du membre glissant entre ses doigts fins, elle avait appris à jouer aussi bien que ces putains esclaves de maisons peu recommandables pour la dame qu'elle aurait dû être.

Aussi continua t'elle à se serrer contre lui, sa poitrine tendue au cœur palpitant contre le torse puissant de son maître. A quoi pensait elle en ce moment ? Au spectacles des rues qu'elle manquait et à cet idiot de marchand de poisson qui devait être avec sa charrette sur les routes pour relier Montferrand avec sa marée bien fraiche !

En parlant de marée, elle fronça du nez, sentant entre ses cuisses une chaleur inattendue ainsi qu'une sensation d'humidité. Voilà que cela recommençait, son corps appelant de toutes ses forces à être rempli de lui alors que son esprit n'y voyait qu'un acte nécessaire. Ne lui avait elle pas promis de porter sa descendance ?

Une dame avait elle le droit de se laisser aller ainsi à ses ignobles envies du corps ? Non, certainement pas. Il y avait les putains pour cela et putain elle n'était guère !

Elle voulut se reprendre, mais les mains de Montferrand caressant son corps la brûlèrent un peu plus, réveillant quelques pulsions et envies qu'elle n'eut pas la force ou l'envie de faire taire.

Renversant sa tête en arrière, elle le regarda, plongeant ses grands yeux noisettes dans le regard de cyclope de son futur époux. Elle déposa un index sur les lèvres de son amant pour l'intimer à se taire. Si il continuait de parler, elle n'était pas certaine de pouvoir continuer de faire taire sa conscience.

Délicatement elle prit la main du seigneur et le guida vers la couche, l'invitant à s'y allonger.

"Suis je encore une dame ?" Une question rhétorique pour elle même certainement plus que pour lui, qu'elle chassa rapidement alors que le vit dressé fièrement devant elle comme une invitation à la luxure l'attirait inlassablement.

Elle dodelina de la tête avec un sourire énigmatique, l'invitant à ne surtout pas lui répondre puis sa bouche affamée plongea vers le gland, l'engouffrant sans plus de manière, le suçotant avec envie et gourmandise avant de le laisser lui échapper dans un petit rire troublé.

Loin de vouloir de nouveau écouter sa conscience ou ses bonnes manières, elle l'enferma de nouveau entre ses lèvres humides, aspirant doucement puis finit par le cajoler de la pointe de sa langue rosée.
Revenir en haut
Sebastian de Montferrand
Seigneur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 704
Statut hiérachique: Seigneur
Localisation: Sur ses terres du Montferrand
Sexe: Masculin
Seigneur de qui :: Loki, Salvagine, Eléonore
Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 02:24 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Tout en luxure et frottement les 2 amants voyaient leur envie grimper en toute pudeur pour la jeune femme, elle lui prit l'a main après avoir signifier du bout de son petit doigt qu'il ne devait dire mot, il en sourit et se laissa ainsi guider vers le lit ou elle le fit s'allonger, sa queue fièrement dresser tant il avait envie.

Il se contenta d'un large sourire lorsqu'elle lui demanda si elle était encore une dame, mais ne répondit pas la regardant prendre le glaive de chair entre ses mains et le porter à sa bouche le sucant tendrement et jouant de ses lèvres dessus.
Montferrand guida sa main dans sa chevelure lui tiraillant très légèrement dessus et l'aide à effectuer des mouvements de vas et viens

avec un tel comportement vous êtes plutot ma catain très chère femme répondit il amusé avant de reprendre
ou une same qui sait y faire et sait se faire très chaude pour son homme, quoi qu'il en soit vous sucez divinement bien ... ma dame
dit il en faisant de léger mouvement baisant lentement la bouche de sa promise

Le seigneur restait cependant frustré de ne pouvoir en profiter plus et de ne pouvoir en découvrir plus
Usant de sa force il bascula et pivota tout en laissant la jeune femme continuer son délicat travail afin de se retrouver la tête entre les jambes de cette dernière
Il regarda son anatomie, frottant du bout des doigts celle ci, sa petite vulve brillante fit dégouliner une fine gouttelette que le seigneur lippa du bout de la langue alors qu’elle perlait... délicieux.
Du bout des doigts il la frolait, titillant du bout des doigts son petit bouton tout gonflé et cette fente toute brillante.

Est ce que ma Dame me permettrait que je la nettoies, a mon qu'elle ne trouve que son seigneur n'ait pas à faire ceci? dit il amusé mais relchant un fort gémissement tant sa bouche s'activait sur sa queue.

oublions nos manières veux tu et laissons nous aller... joignant le geste à la parole, il lippa de plusieurs coups de langue rapide le clito de la jeune femme avant de lecher la cyprine qui brillait de plus en plus entre les cuisses, ses mains agrippant les fesses pour la faire s'écraser sur son visage, dévorant de sa langue et sa bouche la douce et humide intimité d'Eléonore

suis je encore un seigneur?
Dit il rapidement avant de pousser sa langue au plus profond qu'il puisse dans la chaude cavité de son amante
Revenir en haut
Eléonore D'Arcour
esclave

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2014
Messages: 138
Statut hiérachique: A préciser
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Aoû - 04:53 (2016)    Sujet du message: Des jours heureux? Répondre en citant

Catin ? Venait il de dire qu'elle n'était plus qu'une catin ? La jeune femme se renfrogna adorablement à ce mot, plissa le nez mais continua sa méticuleuse exploration du mat seigneuriale avec un fin sourire amusé.

Les mains puissantes dans sa chevelure l'accompagnaient dans ses mouvements, la poussant à être de plus en plus zélée, le vit pénétrant plus profondément entre ses lèvres brulantes.

Elle le mordilla doucement, l'effleurant à peine de ses dents d'ivoire alors qu'il l'appelait "ma dame". Son cœur tressaillit et son amusement se décupla alors qu'elle hoquetait de surprise au changement de position de son seigneur.
Les mots avaient eut plus d'effet que n'importe qu'elle aphrodisiaque puissant acheté par delà les mers. Ils se répercutèrent dans son esprit, le "ma" jouant avec le "dame" et ayant la même importance.

"Ma dame"Murmura t'elle, caressant les mots comme autant de pierres précieuses tout en essayant de retrouver une position agréable pour elle comme pour lui, pour ne pas laisser ces mots aussi puissants qu'une invocation, briser le moment.

Était il encore seigneur alors que sa langue fouillait son intimité bouillonnante de désir, la déstabilisant à chaque passage entre ses lèvres intimes, la forçant à lâcher bien malgré elle son trésor de chair, ses lèvres s'ouvrant dans un soupir d'extase nouveau ? Oui, était il encore seigneur, nu dans ses bras à lui donner autant de plaisir qu'elle essayait de lui en donner plus par devoir que par envie ? A moins que ce ne soit désormais le contraire, de prédatrice devenue proie par le désir de lui ?

Elle détourna un instant son visage pour l'observer du coin de l'œil tout en tortillant sa bouche, essayant de garder son calme et sa raison. Essayant d'oublier la douce torture qu'il lui infligeait.

"De seigneur..."
Elle essayait de ne pas gémir de trop et de faire une phrase correcte, mais qui s'en serait soucié dans un tel moment ?

"Un incube des plus vil mon ..." Le "mon seigneur" se perdit dans un long soupir d'extase alors qu'elle se redressait, oubliant le mat tendu esseulé encore couvert de ses baisers humides, ses mains caressant sa poitrine pour essayer de s'accrocher désespérément, mais à quoi ?

N'en pouvant plus, elle se glissa hors de l'étreinte de Sébastian pour fondre sur ses lèvres dans un baiser où se mêlèrent leurs saveurs, un baiser passionné et éperdu.

"Oui Sébastian, oublions." Ses hanches se mirent à danser doucement, le membre viril caressant à chaque mouvement la peau de pêche des fesses pommelées de la douce Eléonore alors qu'elle ramenait ses mains puissantes sur ses seins.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:58 (2018)    Sujet du message: Des jours heureux?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaumes des Supplices Index du Forum -> Seigneurie -> Seigneurie du Sud -> Sebastian de Montferrand Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com